Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 66 - Bienvenue dans la jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

20032012
MessageChapitre 66 - Bienvenue dans la jungle

[Date originale : 30 Octobre 2011]
[Date correctif : 26 Avril 2015]
Terre 2315

Sachant qu’ils allaient faire face à une menace importante, ils s’étaient équipés en conséquence ... enfin surtout Miles. Se considérant dorénavant comme un véritable lance-flamme vivant, Frédéric n’estimait pas avoir besoin d’un armement excessivement lourd. Ainsi il avait choisi un poignard de commando et un fusil automatique M16 avec lance-grenade M203 incorporé. Jeremiah, quant à lui, conserva son épée serpent, s’équipa d’une petite dague mongole et d’un desert eagle. Enfin, Miles, comme à son habitude, eut la main lourde sur l’armurerie. Son choix ne s’était porté uniquement que sur des armes à feu. Tout comme Frédéric, il choisit un M16 avec lance-grenade, une Kalachnikov, deux uzis, un beretta et enfin un lance-grenade revolver Milkor MGL MK1. Son attrait pour les armes à feu étonnait toujours Frédéric.

Tous étant quelque peu contrariés de n’avoir obtenu aucune réponse satisfaisante de la part de Zilimah, ils s’engouffrèrent dans l’Antre des Vers sans dire un mot. Même Miles se retint d’envoyer une pique à l’encontre de Nialgrim. Le démon en profita pour une fois au moins dans sa vie faire profil bas.

Le vortex du démon déboucha dans une forêt dense, une chance qu’il ne se soit pas ouvert juste en face d’un tronc. A peine eurent-ils posé pieds sur la planète que Nialgrim referma le vortex sans dire un mot. Tous les trois se retournèrent, étonnés qu’il parte de façon aussi précipitée. Ils se rendirent alors compte que certes ils avaient eu de la chance de ne pas avoir un tronc juste en face de la sortie mais que cela ne s’en était fallu de pas grand-chose. En effet le vortex avait creusé un cratère impressionnant dans le tronc d’un gigantesque arbre. Toutefois les dégâts n’étaient pas suffisants pour provoquer sa chute.
Après quoi ils prirent connaissance des lieux de façon plus approfondie. Tout autour d’eux de gigantesques arbres se dressaient vers le ciel. Leur gigantisme et la couleur rouge de l’écorce ne laissaient aucun doute quant au genre : il s’agissait de séquoias. Ici, sur cette Terre, ils semblaient particulièrement prolifiques et limitaient grandement de par leur nombre la profondeur du champ de vision. Bien qu’ils fussent à l’ombre de ces grands arbres, la température était assez élevée et l’humidité ambiante ne la rendait que plus insupportable. Toutefois, aucun d’entre eux ne semblait en souffrir, pas même Jeremiah qui pourtant avait puisé au fond de ses forces dans la Tour du Soleil. Pendant quelques dizaines de secondes ils se sentirent complètement perdus et seuls au monde lorsque Frédéric, le premier, réagit.

« - Bon ! Zilimah nous a dit que notre holodisque serait en mesure de repérer le signal de celui de Westwood » dit-il en sortant le petit objet discoïde de sa poche.

Alors qu’il allait l’allumer, Frédéric s’immobilisa.

« - Qu’est-ce que t’as ? » lui demanda Miles.

D’un geste de l’index, Frédéric lui fit comprendre de se taire. Sachant que son ami avait des sens plus aiguisés que les siens, Jeremiah fut attentif au moindre stimulus qu’enregistraient ses sens mais rien.

« - Non, ce n’est rien. J’ai cru un instant que quelqu’un nous épiait mais je ne sens aucune odeur particulière en dehors de toute cette flore ».

Puis il démarra l’holodisque. Sur l’interface graphique il choisit l’option de détection de signaux numériques propre aux holodisques. Après quelques secondes, l’écran signala qu’il ne détectait rien à moins de cinquante mètres. Frédéric tenta d’élargir le champ mais l’holodisque refusait catégoriquement car les arbres bloquaient la détection au-delà.

« - Ça, c’est intéressant ! » s’esclaffa Miles.

« - Il faudrait que l’on sorte de cette forêt pour bénéficier d’une meilleure couverture » dit Frédéric pensivement en éteignant l’holodisque.

« - Pas de problèmes ! Tu veux prendre par où ? Au Nord ? Au Sud ? A l’Est ? Ou à l’Ouest ? Je ne sais pas vous mais moi j’ai une petite préférence pour le Sud/Sud-Ouest, et vous ? »

« - Il est vrai que cette forêt parait interminable où que l’on regarde … » répondit Frédéric sur un ton pensif et regardant successivement et lentement dans tous les sens.

« - Et si l’on passait par le haut ? » demanda Jeremiah.

Frédéric se retourna vers lui avec un sourire. Il ralluma l’holodisque, choisit la même option de détection et lui expliqua comment procéder.
Jeremiah releva le bas de son t-shirt pour laisser sortir ses ailes qu’il déploya. Il prit l’holodisque et s’envola sans mal vers la cime des arbres. Faisant du vol stationnaire au-dessus de la canopée, il consulta l’appareil où l’option d’extension du rayon, grisée au sol, s’illumina, synonyme qu’elle était disponible. Il appuya dessus et l’appareil lança une recherche étendue. Quelques secondes plus tard, l’hologramme lui signala qu’il avait capturé un signal. Immédiatement le message s’effaça pour faire apparaître une carte représentant sa propre position et la position du second holodisque. Puis il redescendit vers ses deux amis.

« - Alors ? Sud/Sud-Ouest ? » lui demanda Miles.

« - Pas loin, Ouest/Nord-Ouest ».

« - A combien d’ici ? » demanda Frédéric.

« - Environ 400 kilomètres ».

« - La vache, il a galopé le gars ! » intervint Miles.

« - Et la mauvaise nouvelle ? » demanda Frédéric.

« - Il semblerait que la végétation soit extrêmement dense sur cette planète. Hormis quelques rares plaines de-ci, de-là, l’écran n’affichait que de la forêt ».

« - Super ! On va se crever le cul rien qu’en y allant. Mais j’y pense ! Frédéric n’a qu’à nous créer une belle traverse à coups de flammes ! »

« - Pas très écologique ça ! Et dans une forêt aussi dense, une fois un incendie démarré, ça doit être dur de l’arrêter. Non, on va prendre notre mal en patience et y aller normalement ».

Jeremiah redonna l’holodisque à Frédéric qui l’éteignit après avoir mémorisé la direction à prendre. Tous se mirent alors en marche à la rencontre de cet autre agent des deinones.
_____________

Terre 6354 – Siège de l’Unicorps - Bâtiment 15 – un jour plus tard

Les hommes de la Force de Frappe Oblivion s’étaient remis à un entraînement drastique afin de parfaire leur savoir-faire, d’entraîner leur corps à un rude effort pour que dans le feu de l’action il tienne le choc.
Cette activité au sein du bâtiment 15 était parfaitement normale lorsque l’équipe Oblivion était de repos. Ce qui l’était moins, c’était cette file de soldats qui attendait à côté du bureau de Westwood. Contraint par le Général Ravenwork, le Colonel Westwood dût se résigner à passer des entretiens avec les différents soldats dont les noms constituaient la liste présente sur la clef usb de Ravenwork.
Jusqu’à présent, il avait vu une demi-douzaine d’individus. Certes ils excellaient dans leur domaine mais celui-ci était trop restreint et difficilement adaptable à une gamme variée de situations. Ainsi il avait vu une chasseuse de vampires. L’air de rien, elle s’était amenée en jean et débardeur blanc exposant ses formes généreuses et sa crinière dorée. Westwood l’avait renvoyée car non seulement il doutait de ses capacités avec une allure pareille mais de plus elle ne réussirait qu’à exciter ses gars. Après la demoiselle, il vit arriver un quinquagénaire à la chevelure non pas dorée mais blanche. L’homme ne jurait que par son 457 Magnum qui pouvait très bien le sortir de toutes les situations soi-disant. Non seulement une arme de ce calibre ne suffisait pas toujours sur le terrain mais en plus l’homme n’était pas aussi fringuant qu’il le pensait. Ensuite ce fut un petit jeunot adepte des armements hi-tech dernier cri avec interface neurale et tout le toutim. Puis ce fut le tour d’un homme, ou plutôt un cyborg dont seuls le cœur et le cerveau étaient organiques, qui dissimulait une arme dans chacune de ses cuisses et était du genre lourdaud dans tous les sens du terme. Après quoi il eut à faire à un énergumène d’une autre époque qui ne jurait que par un bouclier circulaire comme un barbare du Moyen-Age, la hache en moins, et qui prétendait pouvoir défaire un bataillon à lui tout seul avec ce seul bouclier. Celui qui venait de sortir s’appelait Steven Norris. Son nom était quelque chose qu’il voulut absolument signaler. Il prétendait maîtriser plusieurs formes d’arts martiaux et pouvoir mettre ses pieds là où il le voulait, essentiellement dans la gueule de son adversaire et, le cas échéant, battre toute une troupe avec un unique cure-dents sans souffrir de la moindre égratignure. Prétentieux au possible, Westwood voulut le tester. Au sein du bâtiment, un petit combat d’entraînement se déroula entre eux … durant une minute. Westwood en sortit vainqueur et Norris sur une civière.
A côté du bureau du colonel, la queue s’éclaircit d’un coup à la suite de nombreux désistements.

« - Votre démonstration a eu son petit effet dirait-on » dit Lambert en marchant à côté de Westwood en direction du bureau.

« - Pas plus mal ! Je ne sais pas où il a été chercher ces tordus mais Ravenwork nous a soignés sur ce coup là ! »

« - Colonel ! » cria un ingénieur de l’équipe de Richards en entrant à bout de souffle dans le bâtiment.

« - Nous avons détecté des ondes de distorsions typiques des deinones ! »

Le regard de Westwood semblât s’éclairer un instant à cette nouvelle. Toutefois il jeta un coup d’œil à la file d’hommes se tenant debout à côté de son bureau. Tous étaient droits comme des i et semblaient commencer à transpirer en voyant que le colonel portait le regard sur eux. Tous ? Non. L’un d’eux, à l’aspect négligé, était assis par terre, adossé au mur. Boots militaires, pantalon treillis, débardeur vert, barbe de cinq jours, une casquette noire était bien enfoncée et masquait le haut du visage de l’homme qui semblait dormir.
L’allure de l’homme, qui sortait manifestement des sentiers battus, l’intrigua. Westwood s’avança vers lui et lui donna un grand coup de pied dans les bottes. L’homme grommela et releva sa casquette de l’index.

« - Hormis être un pantouflard, qu’as-tu de si spécial pour que Ravenwork t’envoie à moi ? » lui adressa Westwood.

« - Peut-être que mon cœur de biomium a pesé plus lourd que la plume de Maât ? » répondit-il sur un ton blasé.

Westwood esquissa un sourire et entra dans son bureau.

« - Messieurs, vous pouvez disposer ! » déclara Lambert à la file d’attente.

Lorsque l’inconnu se leva, Lambert prit à nouveau la parole :

« - Non, pas vous ! »

« - Ouais, ouais, mettez-moi votre blâme pour ma tenue qu’on me laisse cuver ma cuite peinard ».

« - Votre cuite, vous allez la cuver avec nous. Bienvenue dans la Force de Frappe Oblivion ! Je vous conseille de ne pas perdre de temps et de passer directement à l’armurerie pour faire un paquetage convenable ».

« - Y a le feu ? »

« - Ton cul risque de l’être si tu fais perdre du temps au colonel au départ de la mission qui démarre dans cinq minutes ».

« - Okay, okay ! C’est par où ? »

Lambert pointa du bras la pièce en question.

« - C’est quoi ton nom ? »

« - Drake Wallace ! »
_____________

Note 1 : Illustration d'un M16 avec lance-grenade incorporé

_____________

Note 2 : Illustration d'un  Lance-grenade revolver Milkor MGL MK1


Dernière édition par Jezekiel le Jeu 13 Juil - 22:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» [Lallemand, Alain] Et dans la jungle, Dieu dansait
» NHK ni Youkoso (Welcome to the NHK / Bienvenue dans la NHK)
» Bienvenue dans ma tribu !
» Un petit lapin court dans la jungle... (Et autres blagues)
» Bienvenue dans mon monde
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 66 - Bienvenue dans la jungle :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 66 - Bienvenue dans la jungle
Message le Mar 20 Mar - 14:51 par Shion
[Date originale : 4 Novembre 2011]
Pas mal de références mais je ne les ai pas toutes saisies XD La première et l'avant dernier du casting sont cependant évidents ^^
avatar
Re: Chapitre 66 - Bienvenue dans la jungle
Message le Mar 20 Mar - 14:52 par Jezekiel
[Date originale : 4 Novembre 2011]
La petite blondinette, comme tu as du le deviner, c'était référence à Buffy contre les vampires.
Le vieux avec son 457 Magnum, c'est l'Inspecteur Harry, joué par Clint Eastwood.
Le jeune avec l'armement hi-tech n'est pas vraiment une référence ... ou alors aux kevin d'internet XD
Le cyborg lourdeau : Robocop.
Le mec moyenageux avec son bouclier : Captain America.
Steven Norris : Steven Seagal + Chuck Norris pour un mélange détonnant XD
Et le dernier et ultime ... n'est pas une référence filmographique mais ...
avatar
Re: Chapitre 66 - Bienvenue dans la jungle
Message le Mar 20 Mar - 14:52 par Shion
[Date originale : 2 Novembre 2011]
L'inspecteur Harry je ne l'avais pas, et Captain America non plus (à ma grande honte XD)

Quant au dernier, j'imagine que je le saurai bien assez tôt Very Happy
 

Chapitre 66 - Bienvenue dans la jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 6 - un Monde Vert-
Sauter vers: