Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 75 - Confrontation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

20032012
MessageChapitre 75 - Confrontation

[Date originale : 31 Décembre 2011]
[Date correctif : 18 Mai 2015]
Terre 2315 – Chemin des Eert

Depuis que Bernhard avait commencé à ressentir un malaise, les membres de la force de frappe Oblivion avançaient prudemment sur le sentier d’arbres écartés. La plupart d’entre eux savaient que lorsque leur collègue ressentait ce genre de malaise, ils n’étaient pas loin d’une créature vivante d’origine démoniaque. Ainsi, dorénavant ils avançaient certes moins vite mais ils étaient à l’affût du moindre bruit suspect autour d’eux. C’est alors qu’ils entendirent des bruits de pas de course qui semblaient se rapprocher d’eux. Tous levèrent leurs armes, prêts à en découdre lorsqu’ils virent une créature inconnue suivie de trois hommes passer en travers du chemin en courant à plus d’une centaine de mètres devant eux. Seul le dernier d’entre eux, plus lent que ses congénères, s’aperçut de leur présence. Tournant la tête vers eux, il mit quelques secondes avant de s’arrêter brusquement, de revenir sur le sentier et de se mettre à courir droit sur eux en hurlant le nom du Colonel.

« - On dirait qu’il vous connaît ! » dit Lambert, amusé plus qu’autre chose.

Frédéric et Jeremiah ne s’aperçurent pas tout de suite que Miles s’était arrêté. Ils ne s’en rendirent compte que lorsqu’il se mit à hurler. Ils s’arrêtèrent, se demandant ce qu’il lui prenait. C’est alors qu’ils virent le groupe d’hommes vers qui il se dirigeait et plus particulièrement l’un d’entre eux. L’homme qui les avait trahis quelques jours auparavant de la plus horrible des façons réapparaissait devant eux à la tête d’une petite armée. A peine l’eurent-ils reconnu qu’ils s’élancèrent à la suite de Miles.

« - Je tiens à vous signaler que je suis contre cette attaque qui ne fera que provoquer un contretemps non appréciable à notre objectif » déclara le Tournesol.

« - Et bien aide-nous à en finir au plus vite alors ! » lui lança Frédéric en s’éloignant.

L’Eert ne se joignit pas à eux dans ce combat mais s’arrêta tout de même. Elle revint sur ses pas jusqu’au sentier tracé par ses congénères et se posta en travers pour observer la suite des événements.

Manifestement l’inconnu qui courait vers lui n’avait pas des intentions amicales. Westwood se déchargea alors de ses armes et l’attendit de pied ferme. Ses hommes, le voyant se préparer, s’écartèrent de lui. Tous sauf Drake qui ne connaissait pas encore assez le colonel pour se douter de la suite des événements. Ainsi ce fut Johnson qui l’attrapa par la veste pour l’écarter de la future trajectoire du nouvel arrivant.
Ne laissant écouter que sa rage, Miles fonça tête baissée sur Westwood pour lui décocher un puissant crochet du droit. Quelle ne fut pas sa surprise de le voir esquiver et de se faire attraper par son maillot de corps avant de sentir le pied de son ennemi sur son ventre tandis qu’il basculait en arrière. Se servant de l’énorme force de son adversaire, Westwood exécuta un parfait tomoe-nage qui expédia Miles plusieurs mètres derrière lui.
Malgré l’étonnante vitesse avec laquelle les deux autres hommes arrivaient, Lambert reconnut tout de même les deux hommes vus sur la vidéo du laboratoire de la Terre 3458.

« - Colonel ! Il s’agit de nos cibles ! » signala-t-il à son chef.

Westwood prit soin d’observer les visages des deux hommes qui arrivaient et sourit.

« - Bien ! Messieurs, vous savez quoi faire ! A moi le cabot ! »

Les militaires avaient établi un plan de manœuvres pour neutraliser leurs cibles le jour où ils parviendraient à les rejoindre. Ce plan n’était pas destiné à les tuer mais à suffisamment les amocher pour qu’ils se tiennent tranquilles et soient ramenés au siège de l’UniCorps pour interrogatoire.
Ce qu’ils n’avaient pas prévu c’était la nature du troisième homme que Westwood venait de projeter. Initialement, Toole devait s’occuper de lui en solo, mais étant donné sa nature démoniaque, Bernhard se joignit à lui plus par instinct que de façon réfléchie.
Qu’il conserve ou non sa forme humaine, Westwood se réservait personnellement Frédéric car il n’avait pas disputé un combat digne de ce nom depuis fort longtemps et il n’avait pas l’intention de se rouiller. Quant au vampire, il était prévu que ce serait les deux hommes les plus agiles et rapides qui s’en chargeraient et donc Giaz et Bud se préparèrent à s’en occuper. Comme tout bon reptile, Giaz possédait des griffes à chacun de ses doigts. Dépassant d’ordinaire d’un bon centimètre le bout de ses doigts, il avait la faculté de les allonger d’une dizaine de centimètres supplémentaires. Chose qu’il ne se priva pas de faire. De son côté Bud sortit deux poignards munis d’une gouttière toute particulière. Il sortit de sa ceinture deux petites capsules renfermant un liquide métallique qu’il enclencha dans les manches de ses armes. Il donna deux coups secs vers le sol et amorça le système d’injection qui déversait le contenu des capsules dans les gouttières. Tous deux étaient donc prêts à accueillir le vampire et s’élancèrent à son encontre pour lui barrer le chemin.

Tandis que son ami était bloqué, Frédéric dépassa les deux militaires et arriva face à Westwood. De suite il tenta de le frapper au visage. Westwood esquiva le coup tout en attrapant son poignet qu’il soumit à une rotation brutale accompagnée d’une tape sur l’épaule de son autre main. Sans réfléchir, Frédéric accompagna le mouvement de clef de bras et tenta de frapper son adversaire au visage de son coude gauche. Réactif, Westwood le lâcha pour esquiver le coup de coude douloureux.

« - Oh ! Oh ! On  a suivi quelques cours de self defense ? » demanda Westwood avec un petit sourire.

« - Pas du tout, ça m’est venu naturellement ! » lui répondit Frédéric, esquissant à son tour un sourire.

« - Bien ! Voyons jusqu’où la nature a été bien faite ! »
_____________

De son côté, Jeremiah s’était laissé bloquer volontairement par les deux hommes face à lui. Pensant pouvoir parfaitement esquiver l’humain, il se méfiait du reptile, une créature qui ne ressemblait à rien de ce qu’il avait pu affronter jusque là et dont il ne savait rien des capacités. Au lieu de les affronter bille en tête, il tenta le dialogue.

« - Laissez-moi passer messieurs, je n’ai aucun grief contre vous. Moi et mes amis n’en n’avons qu’après Westwood ! » dit-il calmement observant les griffes du reptile et les poignards de l’homme.

« - C’est justement là qu’est le problème mon gars ! Nous ne comptons pas te laisser t’en prendre au Colonel » déclara Bud.

« - Je me nomme Giaz et voici Bud ! Tels sont les noms des hommes qui vont te battre ! »

Immédiatement le reptile se jeta sur lui toutes griffes en avant. Il était certes véloce mais pas assez pour Jeremiah qui s’écarta de sa trajectoire sans problème. Bud s’élança au même moment et tenta de le trancher de haut en bas avec son poignard de droite. Jeremiah le contra en sortant son épée in extremis. Sans lui laisser le temps de réagir, Bud tenta de le lacérer au ventre de son poignard gauche. Surpris par tant de vitesse, Jeremiah fit un bond en arrière mais n’esquiva pas totalement l’attaque. La pointe du poignard avait créé une coupure peu profonde au niveau de l’abdomen. Il sentit une légère brûlure au niveau de la coupure mais n’eut pas le temps de s’en inquiéter que déjà Giaz se jetait sur lui de dos. S’en apercevant, il fit un pas de côté un peu tardivement et subit une légère griffure au visage. Les deux hommes en face de lui se tenaient maintenant immobiles.

« - Tu as pu constater, vampire, que nous n’avons rien à t’envier au niveau vitesse. Rends-toi maintenant et tu ne subiras pas d’autres désagréments » déclara Bud.

Jeremiah porta deux doigts sur son ventre et observa les quelques gouttes du liquide métallique dont les armes de l’humain étaient enduites. En portant ses doigts à ses narines, il confirma ses doutes. La substance n’était autre que de l’argent liquide. Jeremiah émit un petit son d’amusement en souriant.

« - Savoir que les vampires sont sensibles à l’argent est une chose, savoir de quoi je suis capable en est une autre. En d’autres termes je ne compte pas me rendre et je passerais de gré ou de force ».

« - Comme tu le voudras, mammifère ! »

A ces mots, Giaz se jeta à nouveau sur lui. Jeremiah l’esquiva aisément et lui porta un violent coup de coude derrière la nuque lui faisant douloureusement mordre la poussière. Comme la première fois, Bud suivit de près son collègue, ce que Jeremiah avait parfaitement envisagé. Au lieu de parer le coup de poignard, cette fois il choisit de frapper la lame de son adversaire. Bud fut surpris et repoussé par la force du coup de son adversaire. Bud déséquilibré, Jeremiah en profita pour placer une frappe télékinésique et le repousser à quelques mètres. En revanche, Jeremiah n’avait pas envisagé qu’il y avait un troisième homme. Le dénommé Cromwell s’était perché dans un arbre durant la première phase de combat. Ayant repoussé ses deux collègues, le vampire était isolé et rien ne le gênait pour le viser … et tirer. La balle vint se ficher dans la poitrine de Jeremiah, en plein cœur, dans une petite gerbe de sang. Le vampire tomba à la renverse, à moitié sur Giaz.
_____________

« - Écoute, mec, t’es déjà unijambiste alors si tu ne veux pas devenir cul-de-jatte je te conseille de me laisser passer ! » dit Miles à l’attention de Bernhard.

Alors que Toole portait la main à son dispositif de régulation, Bernhard l’empêcha de l’actionner en interposant l’une de ses béquilles.

« - Non, il est à moi ! » lui dit-il, presque dans un état second.

« - Tu fais une grosse erreur si tu crois que je vais retenir mes coups parce que t’es handicapé ! »

« - J’espère bien que non ! » lui répondit Bernhard qui lâcha alors ses deux béquilles.

Il ne resta pas longtemps en équilibre. Sa jambe amputée se mit à repousser. Sa peau se teint d’un rouge pourpre, sa musculature se développa soudainement, déchirant sa veste treillis. Sa peau changea d’aspect et fut parcourue de légères brisures et craquelures comme si elle était faite de pierre, ainsi que de scarifications runiques. Ses lèvres s’amincirent et laissèrent apparaître des crocs acérés et jaunis. La commissure des lèvres s’étira vers l’arrière en déchirant les joues. Ses orbites se creusèrent et ses yeux s’amincirent pour prendre un aspect vicieux. La partie charnue de son nez et ses cheveux se détachèrent et tombèrent au sol. De son front surgirent deux imposantes cornes crénelées couleur chair qui s’allongèrent vers son dos en se courbant.
En voyant la métamorphose de Bernhard, Miles fut quelque peu surpris de reconnaître les traits d’un démon. Même si ses métamorphoses étaient bien moins spectaculaires, et douloureuses, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une vague impression de fraternité avec lui. Sa métamorphose achevée, Bernhard reprit la parole.

« - A ton tour ! Transforme-toi ! » dit-il d’une voix bien plus grave qu’auparavant.

« - Okay ! Il est tant d’effectuer une petite démon-stration ! » dit-il en souriant, la surprise passée.
_____________

De son côté, Frédéric échangeait des coups, des contres, des projections et contre projections avec Westwood dans un ballet qui semblait chorégraphié à l’avance.

« - Tu croyais vraiment qu’on n’allait pas te reconnaître après un peu de toilette et t’être coupé les cheveux ? » demanda Frédéric.

« - Qu’est-ce que tu racontes comme conneries ? C’est la première fois que l’on se voit … et ce n’est pas faute d’avoir essayé ! D’ailleurs on ne s’est pas loupés de beaucoup sur la Terre 7243 ».

« - On t’as reconnu Westwood ! Arrête de faire croire que ce n’est pas toi ! Toutefois, il est vrai que le coup de la cicatrice c’est fortiche ! C’en était une fausse dès le début, je présume ! »

« - Concentre-toi au lieu de jacasser ! »

Sur ce, Westwood profita de la déconcentration passagère de Frédéric pour lui porter un coup de pied à l’estomac. Le coup fut précis et puissant et fit se plier en deux Frédéric, qui cracha un peu de sang. Rappelé à l’ordre douloureusement, Frédéric se redressa et parvint à frapper Westwood au visage du revers du poing. Frédéric avec du sang dans la bouche et Westwood le nez en sang, les deux hommes étaient ex-æquo et semblaient se régaler de ce combat à armes égales.
_____________

Accusant le coup, Giaz mit quelques secondes avant de commencer à se relever, s’extirpant de sous Jeremiah.

« - Bon ! Et bien ça en fait un de moins à interroger » dit Bud, amèrement.

« - Vous m’enterrez un peu vite, je trouve » dit Jeremiah, toujours allongé.

Il se releva sans difficultés et poursuivit.

« - Avec un vampire lambda, ça aurait marché … » dit-il en extirpant de sa poitrine la balle d’argent.

« - … mais je ne suis pas un vampire lambda. Va falloir trouver autre chose ! »

Sans attendre, et comme pour lui répondre, Giaz le désarma en attrapant son épée de sa langue.
Quelque peu surpris par cette faculté, Jeremiah réagit promptement et activa la fonction fouet de son épée par télékinésie avant de la faire revenir normale. La lame s’étant désolidarisée, la langue de Giaz s’était glissée entre deux morceaux … et coupée en deux lorsque l’épée redevint normale. Ramenant son épée, toujours par télékinésie, vers sa main droite, il fit tomber Cromwell de l’arbre par une poussée télékinésique de la main gauche. Il reprit possession de son épée juste à temps pour contrer un nouveau coup de poignard de la part de Bud.
_____________

De son côté, malgré sa formidable force depuis qu’il s’était transformé, Miles avait le dessous face à Bernhard. La peau aussi dure que de la pierre, les coups de Miles ne semblaient pas le gêner … ce qui n’était pas la réciproque en voyant Miles le haut du corps couvert de plaies qui se refermaient progressivement. Bernhard semblait y prendre un réel plaisir en le tabassant à loisir, ce que Toole remarqua.

« - Bernhard ! Assomme-le, qu’on en finisse ! » lui dit-il, presque sur le ton d’un ordre.

Bernhard s’interrompit de frapper Miles quelques secondes, le temps de regarder Toole dans les yeux, puis il asséna à Miles un très puissant uppercut qui l’envoya à travers la forêt.
A l’abri des regards, Miles n’avait plus les idées en place et avait failli être assommé par ce magnifique coup qui avait failli lui décrocher la mâchoire. Toutefois, en se régénérant, il vit avec stupeur que sa peau commençait à changer, à prendre un aspect rocailleux.
_____________

Les coups de Westwood et Frédéric devenaient de plus en plus brutaux et passaient de plus en plus au travers de la défense de l’autre. Le Colonel ne semblait pas se fatiguer, pas plus que Frédéric qui, contrairement au militaire, voyait ses blessures se refermaient progressivement.
Toutefois, ce combat, aussi passionnant fut-il, ne devait pas les retarder plus que de mesure. En effet, Frédéric commençait à douter que le Westwood face à lui était le même qui les avait trahis. Ainsi pour mettre rapidement fin au combat, il choisit de prendre sa forme lycanthropique. Cette métamorphose ne sembla pas surprendre Westwood. Ce dernier activa alors l’armure qu’il avait sur lui. De petits néons bleu s’allumèrent de-ci de-là. Puis il sortit un poignard de commando, avec le sourire aux lèvres.

« - On passe à la vitesse supérieure ? » demanda-t-il.
_____________

Cette fois, Bud ne tenta pas de lacérer Jeremiah avec son autre poignard mais exerçait une force suffisante sur son premier pour immobiliser le vampire dans cette position.

« - Tu tentes de m’occuper le temps que ton ami me prenne à revers ? » lui demanda-t-il à voix basse.

Sans prévenir, il recouvrit son épée de glace et gela le poignard de Bud à sa main. L’homme laissa échapper un cri de douleur avant de tenter de lacérer son ennemi avec son autre poignard. D’un geste précis et rapide, Jeremiah le désarma, faisant voler son poignard à quelques mètres derrière lui. Dans son dos surgit Giaz qui le lacéra. Jeremiah fit semblant d’accuser le choc et de tomber face la première vers le sol. Mais juste avant cela, il se retourna et provoqua une puissante décharge télékinésique à bout portant qui fit se fracasser Giaz contre un arbre à dix mètres de là. Se réceptionnant d’une main à terre, il se releva  d’un bond et envoya sa dague mongole perforer la main que Bud tendait vers son poignard.
_____________

Depuis que Miles avait vu sa peau devenir aussi dure que celle de Bernhard, le combat était plus équitable. Ce dernier prenait dès lors moins de plaisir à combattre. En effet il ressentait dorénavant bien plus les véritables coups de bélier que lui portait Miles. Bien plus habitué à maintenir sa forme démoniaque sur de longues périodes, Miles ne fatiguait pas sous cette forme, ce qui n’était pas le cas de Bernhard. L’homme semblait s’essouffler peu à peu et ses coups semblaient perdre du tonus.
_____________

Même après sa transformation, Frédéric ne parvint pas à prendre l’avantage sur Westwood dont l’armure semblait compenser la différence de vitesse et de force musculaire. Frédéric décida alors de passer au troisième échelon en s’enflammant.

« - Je vais essayer de ne pas trop te rôtir pour que tu répondes à nos questions ! » dit-il.

Westwood fut d’abord surpris de le voir s’enflammer, puis se mit à sourire, ce qui étonna Frédéric.

« - Je comprends mieux pourquoi toi et tes potes avaient pu survivre dans des milieux aussi hostiles que la Terre 3458. Toutefois, c’est vous qui allez répondre à nos questions et pas l’inverse ! Ross ? »

L’homme qu’il avait appelé sortit du groupe de militaires et se démarquait par son apparence frêle et bardé de ce qui semblait être du cuir des pieds à la tête.
_____________

Bud, Giaz et Cromwell hors d’état de nuire, ce furent Lucas et Johnson, les deux fous furieux de la gâchette qui prirent le relais. Manifestement, les deux hommes n’avaient plus l’intention de faire du vampire leur prisonnier depuis qu’ils l’avaient vu neutraliser leurs amis et collègues. Ils tiraient à tout va, aveuglés par le feu que crachaient leurs pétoires. Nullement inquiété par ces deux énergumènes, Jeremiah reprit sa dague et contourna les deux hommes avant des les assommer simultanément d’un coup de pommeau sur la nuque.

« - Je suis peut-être un vampire mais je ne vais pas m’abaisser à vous tuer sans comprendre ce qui se passe ici ! »

Soudain, Jeremiah sentit un éclair parcourir sa colonne vertébrale comme lorsqu’on est surpris alors que l’on est plongé dans ses pensées. Il se retourna et vit Hector. L’homme était vêtu d’une sorte de combinaison noire qui le recouvrait intégralement hormis la tête. Son visage était d’une blancheur lunaire et une fumerolle tout aussi blanche en émanait en permanence.
_____________

Miles finit par mettre K.O. Bernhard, qui reprit sa forme humaine allongé sur le sol. Mais il n’était pas au bout de ses peines puisque s’avançait maintenant Toole. Face à face, il actionna son mécanisme de pompes, l’homme vit sa musculature et sa taille augmenter brutalement et expédia Miles quatre mètres plus loin d’un surpuissant crochet du droit.
_____________

Ross défit lentement les sangles maintenant son gant droit en place. Lorsqu’il finit par l’enlever, Frédéric eut la stupeur de constater que sa main, et sans doute l’intégralité du corps de l’homme, était enflammée. Tendant la main vers Frédéric, il commença à absorber sa flamme ainsi que toute sa vivacité.
_____________

Face à face avec Hector, Jeremiah ressentait une puissante force chez son adversaire. Toutefois il devinait que l’homme semblait hésiter à s’en servir. Le vampire ne sut s’il devait se réjouir qu’il se refuse à user de son pouvoir ou s’il devait être effrayé parce qu’il redoutait de l’utiliser. Ainsi Jeremiah n’esquissa aucun mouvement pour ne pas le forcer à user de son pouvoir qu’il pressentait être puissant. Les deux hommes ne dirent mot et restèrent à se jauger du regard, face à face, immobiles.
_____________

De leurs côtés, Miles et Toole se rendaient coups pour coups, ignorant complètement ce qui se passait autour d'eux et laissant dans leur sillage un chaos d’arbres et de branches brisés.
_____________

Note 1 : Voici la figure du tomoe-nage
Tomoe-nage
_____________

Note 2 : Voici la couleur rouge pourpre
Pourpre


Dernière édition par Jezekiel le Jeu 13 Juil - 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 75 - Confrontation :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 75 - Confrontation
Message le Mar 20 Mar - 15:59 par Shion
[Date originale : 2 Janvier 2012]
Ca, c'est de la baston, ou je ne m'y connais pas ^^
 

Chapitre 75 - Confrontation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 6 - un Monde Vert-
Répondre au sujetSauter vers: