Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 76 - Interrogatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

21032012
MessageChapitre 76 - Interrogatoire

[Date originale : 8 Janvier 2012]
[Date correctif : 19 Mai 2015]
Terre 2315 – Chemin des Eert

La main de Ross tendue vers Frédéric, ce dernier sentait toute son énergie le quitter comme aspirée hors de son corps. Ses épaules commencèrent à retomber, ses jambes fléchirent petit à petit jusqu’à ce que sa flamme s’éteigne. Mais le pouvoir de Ross ne semblait pas se limiter à la capacité pyrokinésique de Frédéric. C’était maintenant sa chaleur corporelle qui s’échappait par tous les pores de sa peau si bien qu’il n’eut bientôt plus la force de maintenir sa forme lycanthrope. Redevenu humain, il tomba genoux, éreinté. Westwood ordonna alors à Ross de ralentir le rythme mais de le laisser dans cet état de faiblesse afin qu’il puisse répondre à ses questions.
_____________

Que ce soit Hector ou Jeremiah, aucun des deux ne bougeait et ne quittait l’autre du regard, pleinement concentré l’un sur l’autre. Toutefois ce n’était pas tout à fait vrai concernant Jeremiah. Il donnait le change mais il se concentrait en réalité sur tout autre chose. Il s’appliquait à faire baisser la température tout autour d’Hector progressivement. La végétation autour de lui commençait à scintiller du givre qui la recouvrait petit à petit.
_____________

De leur côté, Miles et Toole disputaient un véritable combat de titans. Ils se rendaient coup pour coup et aucun des deux ne cédait du terrain à son adversaire. Appréhendant le moment où la peau de pierre copiée sur Bernhard allait le quitter, Miles savait que ni sa force ni son endurance toute relative n’allaient lui permettre de remporter cet affrontement. Alors qu’il réfléchissait à un moyen de prendre l’avantage, il pensa au système hydraulique qu’avait manipulé Toole avant que sa musculature ne prenne ces proportions.
_____________

« - Alors comme ça on sert de clebs à ces salopes de deinones ? » demanda Westwood pour entamer l’interrogatoire de Frédéric.

« - Plus maintenant ! » répondit faiblement Frédéric.

« - Dans ce cas tu vas me dire ce que vous êtes venus faire sur cette planète via le moyen de transport transdimensionnel attitré des deinones. Vous êtes venus faire du tourisme ? Ça m’étonnerait que les deinones soient aussi généreuses. Pourquoi êtes-vous là ? »

« - Tu sais très bien pourquoi on est venus ! »

« - Je ne vois pas, tu veux bien éclairer ma lanterne ? »

« - Ça ne te suffit pas de m’avoir soumis, faut en plus que tu me prennes pour un con ? Tu nous as d’abord testés pour ensuite nous abandonner quand le démon s’est pointé … Après avoir tiré lâchement sur Miles en passant ! »

« - Je vois que les deinones n’ont pas choisi les plus sains d’esprit car tu me confonds avec un autre. Moi je me contente de te poursuivre depuis cinq dimensions, six en comptant celle-ci. Et aujourd’hui on arrive enfin à vous mettre la main dessus ! »
_____________

Concentré sur son adversaire qui ne bougeait pas d’un pouce, Hector était quelque peu soulagé de ce statu quo qui régnait en ce moment. Soudain quelque chose attira son regard du coin de l’œil. Il vit avec surprise que de la glace s’était formée tout autour de lui et se rapprochait de façon menaçante. Il comprit rapidement que c’était là le fait du vampire. Reportant son regard sur ce dernier, il afficha d’abord une expression de peine avant de froncer les sourcils et de tendre les mains vers lui, produisant un rayon d’énergie d’une éblouissante blancheur.
Jeremiah fut surpris d’une réaction aussi rapide et eut à peine le temps de se recroqueviller derrière un bouclier télékinétique.
_____________

Après plusieurs secondes d’échanges énergiques, Miles se saisit des cathéters de Toole à pleines mains.

« - Voyons comment tu vas te démerder sans tes stéroïdes ! »

Comprenant ce qu’il allait faire, Toole écarquilla les yeux de terreur.

« - Ne fais pas ça ! » le conjura-t-il.

« - Je vais me gêner ! »

En un instant, Miles lui arracha les cathéters fichés dans ses bras.
_____________

Lui étant complètement soumis, Westwood n’avait aucune raison de lui mentir. S’ils le gênaient, il était plus simple de directement les tuer au lieu de chercher à les manipuler. Ce qui perturba Frédéric quelques secondes lorsqu’il finit par comprendre.

« - Tu n’es donc pas le bon » laissa-t-il échapper

« - Le bon quoi ? » demanda Westwood.

« - Le bon Westwood ! »

« - Si vous me permettez d’intervenir mon Colonel, ça expliquerait bien des choses » intervint Lambert.

« - Explique-toi ! »

« - Vous souvenez-vous lorsque le Compresseur Quantique a été mis hors service et le bordel qui en a découlé ? »

« - Comment pourrais-je l’oublier ? Hazier était persuadé que j’étais le saboteur ! Soi-disant qu’il avait même des vidéos où l’on me voyait dans la pièce du compresseur ».

« - Voilà ! Heureusement pour vous, vous étiez avec nous en exercice en milieu naturel à plus de mille kilomètres de là ».

« - Tu sous-entends que ce serait le Westwood dont parle ce clébard ? »

« - Qui d’autres les deinones auraient pu envoyer pour nous mettre hors jeu ? »

« - Pas faux ! Et c’est peut-être bien lui dont Giaz a trouvé la piste au bosquet ».
_____________

Alors qu’il pensait voir la musculature de Toole se réduire, privée de son produit anabolisant, Miles eut la stupéfaction de la voir augmenter plus. L’homme émettait des petits cris de panique en constatant le phénomène qui semblait être devenu incontrôlable. Toutefois, avant de perdre la raison, ou la vie, il choisit de faire payer au responsable son état. Se concentrant malgré la terrible douleur, il porta un surpuissant crochet du droit à Miles qui lui brisa la mâchoire sous l’impact comme s’il fut agi d’une vulgaire brindille. Le coup projeta Miles à plus de trois cents mètres de distance.
_____________

Agenouillé derrière son bouclier, Jeremiah était acculé par Hector qui ne cessait de pilonner son bouclier d’une énergie incommensurable et détonante. A l’insu des deux belligérants, le combat allait prendre une tournure qu’aucun des deux n’avait envisagée lorsque le Tournesol se glissa silencieusement dans le dos d’Hector, ses pétales commençant à briller.
_____________

« - Et donc, pourquoi êtes-vous venus sur cette Terre ? » demanda Westwood à Frédéric.

« - Pour aider ton enfoiré de double ! »

« - S’il est comme le nôtre, il n’a pas vraiment besoin d’aide » dit Lambert sur un ton amusé.

« - C’est ce qu’on a cru comprendre lorsque nous l’avons rencontré ».

« - Et pourquoi deviez-vous l’aider ? » s’enquit Westwood.

Frédéric garda le silence, ne voulant pas lui répondre.

« - Tu ne veux pas répondre ? »

« - Et vous ? Pourquoi nous pourchassiez-vous ? »

« - Holà mon gars ! T’es pas en position de poser des questions ! »

« - Vire ton sado-maso de service de ma vue et toi tu ne seras plus en position de faire quoi que ce soit ! »

Westwood sourit … et le frappa au visage du poing.

« - Sans Ross ici présent, il est sûr que je ne ferais pas le poids contre toi mais si tu ne veux pas répondre, peut-être que tes amis seront plus coopératifs ».

« - Bon courage alors ! Jeremiah ne te dira strictement rien et Miles te racontera tout sauf ce que tu veux savoir ! » lui assura Frédéric.

Surgit alors au milieu du groupe resté auprès de Westwood, Toole hurlant et s’agitant dans tous les sens comme un damné. Voyant l’aspect grotesque qu’avaient pris ses muscles de la partie supérieure de son corps, Westwood ordonna qu’on lui injecte immédiatement une piqûre de chloroquine et de labétalol. Immédiatement, Whitebear s’en chargea et lui administra une dose de cheval. Suite à la piqûre, Toole commença à se calmer, ses muscles semblèrent désenfler lentement.

« - Où sont Bernhard et son adversaire ? Partez à leur recherche ! » ordonna Westwood.
_____________

Quelques secondes auparavant

Tandis qu’Hector continuait son pilonnage en règle, les pétales du Tournesol brillaient d’une lumière vive, comme saturés d’énergie. Énergie que l’Eert libéra dans un aveuglant rayon d’énergie qui frappa Hector de dos. Assommé par l’attaque surprise, Hector gisait au sol lorsqu’une activité du tapis végétal sous lui se déclencha. Rapidement des lierres par dizaines poussèrent et entravèrent son corps à la stupéfaction de Jeremiah.

« - Pars retrouver Miles et attendez-nous là-bas ! » dit le Tournesol en indiquant de son bras la direction dans laquelle se trouvait Miles.

Après quoi, le Tournesol se dirigea vers le reste des soldats, ses pétales recommençant à scintiller faiblement.
_____________

« - Bien ! Où en étions-nous ? Ah oui ! Tu ne veux toujours pas me répondre ? » demanda Westwood.

« - Euh ! Colonel ! » interrompa l’un des soldats qui venait juste de se mettre en marche pour retrouver Bernhard.

Westwood se retourna et vit que ses hommes étaient arrêtés face à un tournesol étrangement grand et lumineux.

« - Ça fait combien de jours que vous êtes arrivés sur cette planète ? Vous n’avez toujours pas rencontré ses indigènes ? Des êtres charmants qui valent vraiment le coup d’être connus ! » dit Frédéric, amusé de leur réaction face à l’Eert.

« - Qu’est-ce que tu racontes ? Lambert : Détecteur de présence, vite ! »

Lambert activa immédiatement son ordinateur de bras.

« - Il n’y a que nous ici, mon Colonel ! »

« - Bordel ! Cette plante n’est pas apparue toute seule ! »

« - En fait … si ! » répondit Frédéric en s’allongeant.

A peine l’eut-il fait que le Tournesol émit à nouveau son surpuissant rayon d’énergie d’un diamètre encore plus important que le précédent. Aucun soldat n’échappa à la décharge fulgurante d’énergie. Tous s’écroulèrent et virent des lierres les enserrer. Toutefois, l’un d’eux reprit ses esprits plus rapidement que ses collègues. Ross brûla les lierres qui l’emprisonnaient et se releva. Immédiatement il se tourna vers le Tournesol prêt à le faire flamber. Quand soudain Frédéric se releva et le frappa de ses poings joints derrière la nuque. Ross tomba face contre terre, inconscient.

« - Des lierres normaux ne suffiront pas à le retenir. Les espèces de lierres noirs qui ont étouffé ma flamme et m’ont retenu prisonnier seraient plus adaptés » dit Frédéric à l’attention du Tournesol.

Ce dernier s’avança vers Ross, ses pétales recommençant à briller. Mais cette fois, la lumière émise fut teintée de rouge. Le sol exposé au rayonnement du Tournesol s’agita comme si des multitudes de vers la fouillaient. Des lierres aussi noirs que l’ébène en surgirent et entravèrent le pyromane.
Voyant que les soldats reprenaient déjà connaissance, Frédéric s’approcha de Westwood.

« - Bien Westwood ! A mon tour maintenant ! Pourquoi toi et tes soldats de plomb vous poursuivez-nous ? » lui demanda-t-il.

Westwood sourit en secouant lentement la tête de gauche à droite, l’air dépité mais aussi amusé que les rôles soient inversés.

« - Westwood ! Ne me force pas à te rendre la monnaie de ta pièce ! » insista Frédéric.

« - Disons que pour pouvoir empêcher les deinones de nuire, il faut bien savoir ce qu’elles trament » finit-il par dire.

« - Vous les combattez ? »

« - Ah ça c’est sûr que l’on n’est pas leur chien-chien comme vous ! »

« - C’est de l’histoire ancienne maintenant ! » répondit Frédéric avec la plus grande des convictions.

Westwood et Lambert se regardèrent quelque peu circonspects.

« - Pourquoi ne pas les infiltrer ? » lui demanda Frédéric.

« - Parce qu’elles sont d’une redoutable efficacité et adaptabilité ! Même si nous connaissons les coordonnées de la dimension où elles se terrent, il nous est impossible d’y accéder. Des démons à l’extérieur de la cité et impossible d’entrer dans leur Cité Miroir sans y être autorisé par le maître des lieux » répondit Westwood.

« - Au moins l’histoire des démons a l’air vraie » se dit pour lui-même Frédéric à voix basse.

« - Pourquoi ne pas en capturer une lorsqu’elle est en sortie extradimensionnelle alors ? »

« - T’es un marrant toi ! Ou alors tu en connais encore moins que l’on ne le croyait ! »

« - Qu’est-ce que tu veux dire ? »

« - Je veux dire que les seuls qui sortent de la cité sont soit des dimonautes soit leurs agents, mais … »

« - Mais quoi ? »

« - Et bien nous savons détecter leurs vortex de voyages interdimensionnels … mais vous êtes les seuls que l’on ait détectés ces derniers temps … »

« - … et nous ne sommes pas leurs seuls agents » intervint Jeremiah qui venait d’arriver en compagnie de Miles.

« - Elles utilisent sûrement un autre moyen de voyager à travers les dimensions que vous ne pouvez pas détecter » dit ce dernier.

« - C’est comme si nous faire utiliser l’Antre … ce moyen de transport constituait un point vulnérable dont elles avaient parfaitement conscience … » commença à raisonner Frédéric.

« - … pour nous faire s’affronter et elles espéraient que vous nous élimineriez » conclut Westwood d’un ton maussade, conscient que lui et ses hommes étaient à leur merci et qu’ils étaient tombés dans le piège que leur tendaient les deinones de bon gré.

« - Ma foi on peut arranger ce dernier point ! » dit Miles en interrompant le lourd silence qui s’était installé depuis quelques secondes.

« - Non ! On n’est plus les instruments des deinones et on a autre chose à faire ! » déclara Frédéric en regardant le Tournesol.

« - Après quoi nous nous libérerons de la tutelle malveillante des deinones. Donc inutile de perdre votre temps à essayer de nous retrouver ! » ajouta-t-il à l’attention de Westwood.

« - Si vous croyez que c’est aussi facile de dire au revoir à ces salopes … » lui répondit Westwood.

« - Nous avons des amis qui vont nous aider en cela » dit Jeremiah en souriant.

« - Bientôt sur ces lierres vont éclorent des fleurs. Leur pollen va vous plonger dans un profond sommeil comparable au coma et vous reviendrez à vous dans trois jours. Inutile d’espérer compter sur vos hommes qui ont affronté Jeremiah et Miles ; je vais de ce pas leur administrer le même traitement » déclara le Tournesol sans aucune animosité.

« - D’ici-là, soit nous serons déjà partis, soit nous serons morts » ajouta Frédéric avant de tourner les talons.


Dernière édition par Jezekiel le Mar 19 Mai - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» UN INTERROGATOIRE INATTENDU ET MEMORABLE(LADY OSCAR)
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 76 - Interrogatoire :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 76 - Interrogatoire
Message le Mer 21 Mar - 11:05 par Shion
[Date originale : 2 Janvier 2012]
Bon, et bien, ça s'est plus ou moins "arrangé" entre eux XD

J'ai hâte de voir ce que le trio compte faire, sitôt ce monde quitté Smile
 

Chapitre 76 - Interrogatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 6 - un Monde Vert-
Sauter vers: