Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 81 - Evasion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

22032012
MessageChapitre 81 - Evasion

[Date originale : 2 Février 2012]
[Date correctif : 17 Juin 2015]
Cité Miroir – Salle d’Opération

« - Maîtresse Zilimah ! Ouverture imminente d’un vortex dans la Salle Verte ! » annonça l’une des Opératrice présentes.

« - Bien ! Nialgrim ramène donc le troisième » dit-elle sur un ton presque détaché.

Depuis que Frédéric avait refusé de prendre place dans une pièce d’examen, Zilimah l’observait pensivement agir sur un écran holographique. Elle avait trouvé étrange la façon dont il s’était penché au-dessus de Jeremiah lorsque ce dernier était arrivé à son tour en piteux état. Que pouvaient-ils bien faire de toutes façons, se demandait-elle, certaine qu’ils n’avaient pas les ressources nécessaires pour leur causer des problèmes. A présent, le vampire semblait parfaitement remis des blessures qu’il avait essuyées lors d’une échauffourée contre le démon qu’elles tenaient en laisse.
Quelques secondes après l’annonce de l’Opératrice, Zilimah observa l’ouverture d’un vortex de Nialgrim dans la salle verte. Jeremiah se releva d’un trait et recula, de même que Frédéric. Là encore elle trouva cette réaction étrange. Elle aurait pensé qu’ils auraient tenté une quelconque action puisque Nialgrim et ses vortex représentaient leur seules échappatoires.
_____________

Cité Miroir – Salle Verte

Nialgrim ne sortit pas complètement de son vortex, méfiant quant aux agissements de ses deux proies précédentes. Toutefois celles-ci étaient toutes deux visibles et à bonne distance. Il esquissa un sourire avant de balancer, comme on lance un sac d’ordures, Miles au milieu de la pièce. Le démon ne s’attarda pas et se replia dans l’Antre des Vers avant d’obturer son vortex.
Au sol, Miles était redevenu complètement humain et était inconscient. Comme convenu, Jeremiah détourna l’attention de Zilimah en se rapprochant de Miles pour le réveiller. Pendant ce temps Frédéric ouvrit discrètement le carnet à la quatrième page intitulée sobrement "Cité Miroir".
Jeremiah secoua doucement Miles sur le corps duquel plusieurs brûlures se résorbaient lentement. Quand il revint soudain à lui de façon brutale. Il se releva d’un coup, s’écartant de Jeremiah et tendant les bras dans tous les sens devant lui.

« - QUOI ? … Où … où on est ? Qu’est-ce qui se passe ? … C’est ma voix ? Vous … vous m’entendez ? Vous entendez ma voix ? »

« - Oui, on t’entend. Ainsi que toute la Cité Miroir à mon avis » répondit Jeremiah, souriant et ne faisant aucun geste brusque pour ne pas l’effrayer.

Après la prise de contrôle de son corps par son autre lui, Miles était complètement déboussolé. Partout où se posait son regard il ne voyait que des murs de cristal, cristal qu’il connaissait. Se souvenant être déjà venu ici le calma. Il reconnut Jeremiah face à lui et la silhouette de Frédéric derrière. Il regarda sa main comme pour s’assurer qu’il était bien redevenu humain et en fut grandement soulagé.

« - Comment m’avez-vous aidé ? » finit-il par demander.

Jeremiah ne comprit pas de quoi il parlait.

« - Le démon en moi avait pris le dessus et je n’avais plus assez de force pour le combattre. Quelqu’un m’a forcément aidé ! »

La diversion de Jeremiah et Miles, à l’insu de ce dernier, avait été parfaite et permit à Frédéric de lire tout ce dont il avait besoin de savoir dans le petit carnet. Il le referma et le remit sous ses vêtements. Après quoi il reprit son sac à dos sur l’épaule et se retourna vers ses deux amis pour se rapprocher d’eux. Alors qu’il allait prendre la parole, l’hologramme de Zilimah réapparut.

« - Bien ! Maintenant que vous êtes tous présents vous voudrez bien prendre place dans vos salles d’examens ».

Sur ce, trois portes s’ouvrirent comme à l’accoutumée en partant du sol et s’ouvrant vers le haut.

Jeremiah se tourna vers Frédéric pour savoir comment réagir. Miles l’imita instinctivement. Il sembla réfléchir quelques secondes avant de répondre.

« - Je ne crois pas ! » déclara-t-il d’une voix puissante, sûre et posée

« - Avez-vous oublié ce que je vous ai dit la dernière fois que vous vous êtes opposés aux examens ? Si cela me plait, je peux vous retenir indéfiniment dans cette pièce sans que vous puissiez en sortir ! » répondit la deinone sans hausser le ton mais toujours aussi froidement.

« - Ça, c’était avant ! » rétorqua Frédéric.

« - Jeremiah, Miles, vous vous sentez en forme ? »

« - Bien plus que sur la précédente Terre ! » affirma Jeremiah

Miles, qui reprenait ses marques doucement, regarda ses deux acolytes. Il ferma les yeux. Fronça les sourcils en les rouvrant et sourit.

« - J’ai l’impression de n’avoir jamais autant pété la forme ! »

« - Ravis de l’entendre ! Jeremiah, tu peux nous créer une banquise ? »

Bien qu'étonné par sa demande, le vampire s’y attela. Tendant les mains vers le sol, il se concentra et une couche de glace apparut rapidement. C’est alors que Frédéric enflamma ses mains.

« - Qu’est-ce que tu fais ? » demanda Jeremiah.

« - Reste concentré et quoiqu’il se passe continue à maintenir ta glace ! » dit-il avant d’exposer la glace que Jeremiah venait de créer à un puissant jet de flammes.

Rapidement la confrontation des deux éléments diamétralement opposés provoqua un dégagement de vapeur. Jeremiah comprit alors que c’était là le but de Frédéric. Il s’appliqua alors à reconstituer la glace que Frédéric sublimait. La vapeur dégagée devint de plus en plus importante et envahissait la pièce tel un brouillard quand soudain l’hologramme de Zilimah connut des grésillements avant de disparaître.

« - C’est bon ! Tu peux arrêter maintenant ! » déclara Frédéric.

« - Pas que j’apprécie pas la reconversion de cette pièce en spa mais tu peux nous expliquer ? » s’enquit Miles.

« - D’après le carnet des Eert, la faiblesse de la technologie de la Cité miroir est l’humidité. Elle peut s’y infiltrer partout par capillarité dans les interstices minimes entre les cristaux ! » expliqua Frédéric.

« - Les Eert avaient prévu aussi que le squatteur que j’ai dans la tête prenne le contrôle de mon corps lorsqu’on s’est séparés ? » demanda Miles en fronçant les sourcils.

Frédéric garda le silence quelques secondes avant de lui répondre.

« - Ils savaient que notre séparation nous affaiblirait … mais à mon avis ils n’étaient pas au courant de ta particularité ».

« - Mouais ! »

Miles leur tourna le dos et s’éloigna d’eux quelques secondes.

« - Et c’est quoi la suite des événements ? » finit-il par demander sans se retourner.

Frédéric sourit en entendant sa demande. Il enflamma une de ses mains et créa une sphère d’air sec dans laquelle il plaça l’holodisque qu’il venait de sortir. Après lui avoir laissé le temps de sécher, il l’alluma et tout comme face aux Eert, y entra un nouveau code secret : "Géode". A peine l’eut-il entré que des plans s’affichèrent, mais pas n’importe lesquels : ceux de la Cité Miroir.
Une des pièces présentait un témoin lumineux, la pièce où ils se trouvaient. A l’aide des noms des salles, Frédéric trouva la pièce dont parlaient les Eert dans le carnet et la pointa du doigt. Un second point lumineux s’alluma à cet endroit.

« - Nous allons nous rendre là ! » dit-il.

Miles se retourna et s’approcha pour observer l’hologramme.

« - Tu veux qu’on s’y rende comment ? Tu crois qu’il n’y aura pas de gardes sur notre chemin ? » dit-il.

« - Hé bien on va leur faire croire que l’on est assez bêtes pour s’y rendre à pieds. Prends le temps d’observer les plans. Prends des repères spatiaux, c’est toi qui va nous y amener. Tu as tout ton temps. Tant que l’humidité règne dans la pièce ils ne pourront ouvrir aucune porte pour nous chercher ».

« - C’est bon Ben-Hur, arrêtes ton char ! J’ai déjà pris mes repères ! »

« - J’imagine qu’il faut créer une diversion quelconque » demanda Jeremiah.

Frédéric sourit à nouveau en voyant que ses deux amis comprenaient vite. Il leur expliqua dès lors ce qui allait suivre puis tous prirent position.
Frédéric se plaça face à l’un des murs de cristal composite de la pièce d’un air déterminé. Il embrasa soudainement ses mains qu’il tendit vers le mur. Il ferma les yeux, prit une profonde inspiration comme pour se calmer. Son cœur battait fort sous l’effet de l’adrénaline quand il rouvrit les yeux et poussa un puissant râle, semblable à un cri de guerre, tout en produisant un jet de flammes incommensurables sur le mur. Durant de longues secondes il soumit le mur à une chaleur incroyablement intense. Habituellement baignée d’une douce lumière verte, les cristaux de la pièce renvoyèrent la lumière des flammes de Frédéric et firent ressembler l’endroit à l’intérieur d’un volcan. Son but n’était pas de faire fondre le cristal et il s’arrêta donc brutalement, comme éreinté. Une fine fumée s’échappait du mur. Immédiatement Jeremiah prit la relève. Tandis que Frédéric projetait sa colonne de feu, Jeremiah s’était préparé à sa tâche qui était dorénavant la sienne. Dans une concentration extrême, il fit chuter la température drastiquement sur la zone d’impact. De minuscules crépitements signifièrent que le plan de Frédéric fonctionnait. A eux deux ils étaient parvenus à affaiblir la structure du mur en l’exposant à un fort choc thermique. Il ne manquait plus que l’éléphant dans le magasin de porcelaine … rôle qu’allait assurer Miles. Métamorphosé, Miles brisa le mur d’un surpuissant direct du droit. Les cristaux volèrent en éclats dans tous les sens, créant un brouillard irritant de microcristaux. Mais ils n’allaient pas s’exposer au brouillard plus que nécessaire. A peine le mur fut-il effondré que Miles se retourna vers ses deux collègues à bout de forces et les prit par les poignets avant de disparaître tous les trois.
_____________

Salle de contrôle

« - Brèche dans le mur ouest de la Salle Verte ! » signala une autre opératrice.

« - QUOI ? » cria Zilimah.

« - Ils ne sont pas capables de faire ça ! Envoyez des mâles ratisser les couloirs alentours afin de les arrêter ! »

« - Bien, Maîtresse Coordinatrice ! »

« - Et rappelez les Strikers … J’ai un mauvais pressentiment ».

A l’évocation de ce groupe d’agents, les opératrices se figèrent quelques secondes et déglutirent.
_____________

Salle inconnue

Jeremiah, Frédéric et Miles réapparurent dans une nouvelle pièce qu’ils n’avaient encore jamais vue. Miles tomba à genoux. L’effort de téléporter avec lui deux personnes lui avait scié les jambes. Après quelques secondes, ils observèrent la pièce. Frédéric avait pensé que le code entré dans l’holodisque faisait référence à la Cité Miroir composée de cristal, mais visiblement il se trompait. Le mot géode se rapportait à la pièce qu’ils venaient d’atteindre et qui ressemblait effectivement à l’intérieur d’une géode. Même si le sol était plat, les murs et le plafond étaient recouverts de cristaux aux arrêtes coupantes et aux pointes tournées vers l’intérieur, vers eux. Toutefois il y avait une certaine installation. Quelques cristaux sortaient du sol à un endroit spécifiques et avaient été comme tranchés, laissant apparaître leur section hexagonale et une surface plate.
Frédéric ressortit le carnet des Eert et relut le passage concernant la géode. Après quoi il s’avança vers ces cristaux atypiques et passa la main au-dessus de l’un d’eux. Le cristal s’illumina en bleu avant de créer une interface holographique verticale à la hauteur des yeux de Frédéric. Quelque peu surpris et dérouté, Frédéric marqua un temps d’arrêt avant de commencer à pianoter de la main droite les instructions qu’il lisait sur le carnet tenu ouvert dans la main gauche. Quelques secondes plus tard, lorsqu’il eut fini, un petit cristal de la taille d’un téléphone portable se désolidarisa du reste de la géode et tomba au sol.

« - C’est quoi ce truc ? Un bibelot souvenir ? » demanda Miles.

« - Je ne sais pas ! En tous cas le carnet nous conseille de le conserver avec nous … on en aura sûrement l’utilité plus tard » dit Frédéric en ramassant le cristal et le fourrant dans son sac.

« - Que fais-t-on maintenant ? » demanda Jeremiah.

« - On quitte le navire ! » répondit Frédéric en rallumant l’holodisque.

« - Euh … Je ne veux pas faire ma mauviette mais je n’ai pas encore assez récupéré pour nous téléporter tous les trois dans une autre pièce » déclara Miles en voyant Frédéric consulter le plan de la Cité.

« - T’inquiètes pas ! Miles Express n’est pas le seul moyen de transport dont nous disposons dans cette pièce » le rassura-t-il.

Tout en lisant à nouveau le carnet, il activa un autre cristal coupé en passant la main par-dessus. Ce cristal-ci s’éclaira d’une lumière verte mais sans créer d’interface holographique. A la surface de la section du cristal une encoche se creusa … de la taille de l’holodisque. Sans l’éteindre, Frédéric le plaça dans l’encoche. Sur l’interface de l’holodisque un nouvel écran s’alluma demandant le nombre de cibles, leurs emplacements de départ et d’arrivée.

« - Ne bougez plus ! » dit Frédéric.

Après avoir entré le nombre 3, il élargit la représentation holographique de la géode et se sélectionna ainsi que Jeremiah et Miles. Puis il fit un zoom arrière avant de rezoomer sur la pièce que lui indiquait le carnet et de choisir les emplacements où ils réapparaîtraient. Une fois les calibrages finis, Frédéric retira l’holodisque du socle. Le cristal vert s’éteignit. Trois cristaux du plafond sortirent du rang et pointèrent les trois hommes avant d’émettre un fin rayon lumineux blanc rosé. En un flash d’énergie, les trois hommes disparurent.
_____________

Salle de contrôle

« - Où en sont les mâles ? » demanda Zilimah

« - Ils ne les trouvent pas ! » répondit l’Opératrice qui les dirigeait.

« - Ils sont bien quelque part ! Qu’ils ne relâchent pas leurs efforts tant qu’ils ne les ont pas trouvés ! Et qu’ils ouvrent l’œil ! »

« - Bien maîtresse Zilimah ! »

« - Maîtresse Coordinatrice Zilimah, j’ai peut-être une indication sur leur position ! Je détecte une faible consommation d’énergie dans une des salles confinées auxquelles on n’a pas encore pu avoir accès ».

A ces mots Zilimah fut stupéfaite et resta sans voix durant quelques secondes.

« - Qu’on trouve un moyen d’y entrer et qu’on me les amène sur le champ ! » ordonna-t-elle.

Les opératrices savaient que cela allait leur être impossible. Bien qu’étant les résidents attitrés de la Cité depuis un moment maintenant, elles n’en étaient pas les concepteurs. Ces derniers avaient confiné certaines pièces avant de leur céder la Cité. Depuis, elles n’avaient trouvé aucun moyen d’y pénétrer.
_____________

Salle abandonnée

La pièce où le trio venait d’atterrir n’était pas une salle confinée, comme la géode, mais une salle complètement laissée à l’abandon par les deinones faute d’en avoir une réelle utilité. N’ayant point reçu de visiteur depuis longtemps, la salle était éclairée faiblement. La lumière devint plus vive lorsque la présence des trois hommes fut détectée.
Malgré l’absence de poussière, dont le concept semblait être parfaitement étranger au sein de la cité, on pouvait remarquer certains signes trahissant un abandon depuis un certain temps. Bien que fonctionnant encore, la faible intensité lumineuse que les cristaux avaient adoptée avait terni leur éclat, les rendant moins cristallins, plus opaques que ceux qu’ils avaient  coutume de voir. L’apparence de la salle les surprit tous les trois. Malgré sa constitution de cristal on reconnaissait fort bien les installations d’une cuisine. Une question leur vint à l’esprit en simultané : Comment une cuisine pouvait être inutilisée ?
Quoi qu’il en soit, ils devraient remettre l’éclaircissement de ce mystère à plus tard. Leur évasion avait dû être remarquée et ils devaient être recherchés à travers toute la cité. Sans attendre davantage, Frédéric suivit les consignes du carnet. Du sac il sortit l’une des deux petites bourses ainsi que le flacon. Il ouvrit la bourse et déversa le contenu sur une table. Dégringolèrent alors deux graines. Deux graines à la fois semblables et différentes des graines que la Mandragore avait plantées pour créer un portail dimensionnel et leur permettre de quitter la Terre 2315.
Tous les trois s’interrogèrent du regard : comment allaient-ils planter des graines dans du cristal ? Jeremiah fut le premier à comprendre pourquoi ces graines leur semblaient différentes. Il les prit toutes les deux et les déposa au sol, assez espacées pour la création d’un portail suffisamment grand. Puis il prit le flacon et l’ouvrit. Il déversa la moitié du liquide contenu sur la première graine et l’autre moitié sur la seconde. La réaction ne se fit pas attendre. Les graines germèrent rapidement et s’enfoncèrent dans le cristal en le creusant de leurs vrilles. Ces graines avaient été spécialement conçues pour pousser dans le matériau fondateur de la Cité Miroir et le liquide n’était autre qu’un peu d’eau de la Fontaine de Jouvence des Eert qui permit aux graines de croître rapidement. Ils assistèrent pour la seconde fois à la formation d’une arche de transport Eert et l’empruntèrent pour s’échapper à la fois de la Cité et de cette dimension.


Dernière édition par Jezekiel le Mer 17 Juin - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 81 - Evasion :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 81 - Evasion
Message le Jeu 22 Mar - 18:43 par Shion
[Date originale : 21 Février 2012]
Ha-ah !La grande évasion ^^

Et Miles avec son spa, impayable ^^
 

Chapitre 81 - Evasion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 7 - des Mondes à la Chaîne-
Répondre au sujetSauter vers: