Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 86 - les Berserks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

22032012
MessageChapitre 86 - les Berserks

[Date originale : 18 Mars 2012]
[Date correctif : 7 Février 2016]
Terre 3 – Salle d’Armes

« - L’épée qui est la mienne depuis plusieurs années maintenant se nomme Skofnung. Son premier propriétaire était un certains Hrolf Kraki, Roi du Danemark, d’une dimension dont le seul intérêt était cette magnifique épée. Voyez-vous, Kraki a commandé à un nécromancien d’emprisonner les âmes de ses douze meilleurs gardes du corps berserks dans cette épée avec leur accord. Ainsi il s’assurait non seulement d’un dévouement aveugle de ses gardes du corps dépossédés de leur âme, et donc d’éthique, mais si jamais il réussissait à se retrouver seul, leurs âmes lui assuraient une protection infaillible … du moins jusqu’à mon arrivée. Une fois l’épée mienne, ses berserks se sont immédiatement retournés contre lui avant de s’entretuer dans un combat tenant plus de la boucherie que de l’art. Le temps que je m’administre les premiers soins et je serais à nouveau enclin à votre éradication … si vous êtes toujours parmi nous, bien sûr » déclara Haakon Zolotarev en forçant de sourire avant de remonter l’escalier par lequel il était venu, les laissant seuls face aux douze berserks désincarnés faits d’énergie spectrale bleutée.

Rapidement les douze berserks se divisèrent en trois groupes. Svinfylkingars, Ulfarks et Berserkers ne se mêlant pas. Puis ils se dispersèrent à travers la salle, disparaissant de la vue derrière les nombreuses colonnes de verre exposantes.

« - L’un de vous a déjà combattu des esprits, des fantômes ou des spectres ? » demanda Frédéric dont les sens en éveil ne détectaient rien.

Se tournant d’abord vers Jeremiah, ce dernier lui fit non de la tête, concentré également sur ses sens. Après quoi il se tourna vers Miles.

« - Tu crois vraiment que je n’ai eu que ça à foutre de jouer à Casper avant qu’on se rencontre ? » dit-il à voix haute.

C’est ce moment que choisirent les berserks pour attaquer, surgissant d’entre les colonnes. Les Ulfarks, les berserks loups, avaient manifestement pris Miles pour cible. En effet celui muni d’armes effilées semblables à des griffes se jeta sur lui et le lacéra de ses armes. Se joignit à lui l’Ulfark aux deux épées courtes qui pourfendit également Miles en une fraction de seconde lors d’une attaque synchronisée. La colonne vertébrale de Miles se raidit et, levant le visage vers le plafond, laissa échapper un cri atroce. Au lieu de traînées de sang, les armes des deux Ulfarks arrachèrent du corps de Miles un filet d’énergie bleu assez sombre. Les berserks semblaient frapper directement l’âme de leurs victimes.
Au même moment les deux autres groupes lâchèrent leurs émissaires sur Frédéric et Jeremiah. Ce dernier dut faire face aux Svinfylkingars, les berserks sangliers. Celui armé d’une hache et d’un bouclier tenta de le frapper à l’épaule, attaque que le vampire esquiva sans problème, ainsi que la ruade suivante de celui armé de l’étoile du matin.
Les Berserkers, les berserks ours, échouaient donc à Frédéric dont les haches de deux d'entre eux lui sifflèrent aux oreilles. Néanmoins, il parvint à esquiver leurs attaques. Utilisant son épée, il tenta d’en trancher un. Son attaque fut comparable à quelqu’un tentant de couper une colonne de fumée. Un court instant elle s’interrompit mais reprit de plus belle juste après.

Après cette attaque éclair, les berserks disparurent à nouveau. Miles se remettait lentement de cette attaque contre laquelle aucune régénération cellulaire ne pouvait remédier. Frédéric fit un geste à Jeremiah pour qu’il fasse le guet tandis que lui-même se rendait voir Miles.

« - Hé ! Comment va ? »

« - Putain de merde ! J’ai jamais autant joui ! »

« - Ouais ! J’imagine que leurs armes blessent sur le même plan que celui sur lequel ils sont ».

« - Ben on est mal barrés alors ! »

« - C’est peu de le dire. Aucun de nous n’as de capacités pour les attaquer sur leur terrain ».

« - Ils jouent sur deux plans, nous que sur un seul … mais nous ne sommes pas démunis pour autant ! » intervint Jeremiah dont le regard devenait laiteux tout en formant une épée de glace.

« - Il a raison ! On va voir comment ils réagissent aux éléments ! » proclama Frédéric en se redressant et enflammant ses mains.

« - Euh … d’accord … et je fais comment moi ? »

Il n’eut pas le temps d'obtenir une réponse que les berserks repassaient à l’attaque. Cette fois ce fut Jeremiah la cible de la première attaque. Les berserks sangliers munis de lance et d’hallebarde tentèrent une attaque en piqué. Le vampire esquiva sans mal l’attaque de celui à la lance. Il fut immédiatement suivi par celui à l’hallebarde qui se ruait sur lui également la pointe de son arme en avant. Toutefois, dépassant Jeremiah, il se retourna et fit faire à son arme un mouvement de swing. Surpris par cette réaction, Jeremiah contra l’arme avec son épée de glace … qui fut traversée sans peine. L’hallebarde du sanglier lui traversa la poitrine de part en part, lui arrachant un fin filet d’énergie bleu sombre et un cri abominable.

Les Berserkers revinrent à la charge sur Frédéric. Cette fois ce fut celui muni de la zweihander qui s’attaqua à lui. Frédéric fit un pas en arrière pour esquiver le gigantesque coup de tranche horizontal. Pas qui l’exposa au Berserker au titanesque marteau de pierre tandis que celui à la zweihander disparaissait en bondissant en arrière. Apercevant du coin de l’œil le marteau qui chutait à grande vitesse, Frédéric put esquiver l’attaque d’une roulade grâce à ses réflexes aiguisés. Un genou au sol, il tira un puissant jet de flammes sur son assaillant. Celui-ci réagit comme n’importe quel être humain pris dans les flammes. Il s’agita dans tous les sens avant de disparaître sans laisser de trace. L’attaque calorifique déclencha une procédure d’urgence dans la salle. Toutes les vitrines d’exposition furent protégées par une enceinte métallique les enveloppant soudainement.

De son côté, Miles eut à nouveau affaire aux Ulfarks. Celui muni des deux épées s’élança à nouveau sur lui. Il eut à peine le temps de se fondre dans la matière noire pour réapparaître deux mètres derrière son agresseur. Le berserk se retourna vers lui, quelque peu surpris. Miles profita de cette surprise pour faire disparaître sa main droite et arracher une des épées du berserk.

« - Ça, c’est à moi maintenant ! »

Mais il déchanta vite. L’épée du berserk se dissipa en une fraction de seconde dans sa main et réapparut dans celle du berserk qui souriait tandis que l’Ulfarks à l’arc ciblait Miles. La flèche spirituelle lui traversa la poitrine, lui arrachant encore un peu plus d’énergie bleue. Le bilan de cette seconde attaque fut plus lourd que la précédente. Jeremiah et Miles avaient été blessés par ces guerriers et ces derniers n’allaient pas leur laisser le temps de récupérer que déjà ils repassaient à l’attaque.

Alors que le berserk ours au marteau de pierre avait fait les frais de la pyrokinésie de Frédéric, celui à la zweihander réapparut face à lui, courant dans sa direction, sa grande épée au-dessus de sa tête. Sans réfléchir il le consuma à son tour mais fut pris à revers par celui aux deux haches qui le taillada dans le dos, lui arrachant à son tour un filet d’énergie bleu et un terrible cri.

Se remettant à peine de la terrible douleur, Miles disparut de la vue de son assaillant aux deux griffes pour réapparaître à plusieurs mètres de là … juste à côté de l’Ulfarks à l’arc. Tous deux furent surpris par cette coïncidence. Le berserk fut le plus prompt à réagir et lui enfonça une flèche dans le ventre sans l’armer à son arc. Alors qu’il ne l’avait pas encore retirée, Miles fronça des sourcils et malgré la terrible douleur qui lui lacérait les entrailles ; il se métamorphosa et frappa l’Ulfark à la tête d’un revers du bras. Manifestement encore électrostatique suite à sa libération forcée des menottes nazies, une décharge électrique parcourut la tête de l’Ulfarks qui se dispersa quelques secondes durant. Le corps du berserk sembla s’affaisser avant de reprendre toute sa vigueur avec la reformation de la tête. L’Ulfark s’écarta de Miles comme s’il avait glissé sur le sol. Tenant toujours fermement sa flèche, il arracha à Miles un nouveau filet d’énergie mais cette fois il était rouge sang et cette perte sembla moins le faire souffrir.

Le berserk sanglier à la lance tenta une nouvelle attaque en piqué sur Jeremiah. Ce dernier esquiva d’un bond lorsqu’il vit celui à l’étoile du matin au-dessus de lui, menaçant d’abattre sa lourde arme sur lui. Par pur réflexe, il tendit sa main gauche vers l’arme pour l’immobiliser de sa télékinésie. Cette fois, son action fut efficace puisque le berserk fut incapable de bouger son arme pour l’attaquer. Quelle ne fut pas la stupeur du vampire en voyant une flèche d’énergie lui transpercer le bras gauche. La douleur si intense l’empêcha de maintenir son emprise télékinésique sur la masse d’arme de son adversaire. Heureusement pour lui, Miles avait observé l’Ulfarks le cibler. Il attrapa Jeremiah et le ramena à lui en le téléportant et le soustrayant à l’attaque dévastatrice du berserk sanglier. Même s’il fut salvateur, le contact de Miles eut un revers, toujours électrostatique, Jeremiah reçut une petite décharge électrique.

« - Merci mais essaie de ne pas m’électrocuter la prochaine fois » lui dit Jeremiah en souriant et se frottant l’épaule là où la décharge l’avait touché.

« - Je ne sais pas ce que c’est que ce bordel mais je ne le contrôle pas ».

Ils furent alors interrompus par un gigantesque marteau frappant le sol entre eux deux. Le berserk ours que Frédéric avait consumé était réapparu après un temps mort. De suite il releva son marteau et s’en prit à Miles. Alors que Jeremiah allait immobiliser le Berserker par télékinésie, il vit l’Ulfark aux griffes se ruer vers lui.

Venant de consumer le Berserker aux deux haches, Frédéric fut confronté au berserk sanglier à l’hallebarde. Il esquiva l’attaque piquée ainsi que le swing qui avait pris par surprise Jeremiah avant de l’enflammer.

De son côté, Jeremiah parvint à maîtriser l’Ulfark aux griffes avec sa télékinésie avant de le projeter à travers la pièce, le pulvérisant un peu plus à chaque enceinte de protection frappée.

Cessant d’esquiver les coups de marteau du Berserker, Miles frappa l’arme de son poing droit. L’arme d’énergie spectrale fut pulvérisée tandis que Miles perdait un peu plus d’énergie rouge de son bras. Son arme pulvérisée, le berserk lui asséna un puissant coup d’épaule. Se doutant de la ruade, Miles tenta de disparaître avant de recevoir le coup mais en vain. Il se fondit dans la matière noire sujet à une forte énergie cinétique, si bien qu’il réapparut quelques mètres plus loin, toujours sous l’influence du coup et projeté à travers la pièce. C’était la première fois qu’il se téléportait ainsi soumis à une force extérieure. Ses sens étaient complètement chamboulés et ses repères faussés. Il enchaîna des téléportations complètement chaotiques à travers la pièce d’abord puis à travers tout le bâtiment. Ses téléportations semblaient de surcroît amplifier l’énergie cinétique ; Miles accélérait de plus en plus. Sa folle course à travers l’espace prit fin lorsqu’il rencontra une vitrine d’exposition qu’il pulvérisa. Il se retrouva au sol, inconscient. Pendant ce temps le berserk qui l’avait frappé avait eu assez de temps pour reconstituer l’épaule avec laquelle il l’avait frappé ainsi que son marteau. Il partit dès lors à sa recherche, comme s’il savait où il était.

De leurs côtés Frédéric et Jeremiah ne cessaient de pulvériser les berserks qui les attaquaient et se reconstituaient inlassablement.

Miles reprit connaissance seulement quelques secondes après son impact. Il sentit qu’il n’était pas couché à plat sur le sol mais sur quelque chose. Il se releva et se retourna pour constater qu’il se trouvait sur une sorte d’androïde au design épuré et inactif.

« - Encore une boîte de conserve, décidément ! »

L’androïde était de forme anthropomorphe avec une "coque" blanche partielle d’aspect plastique laissant apparaître des fibres musculaires synthétiques blanches et translucides aux diverses articulations. Ce qui était dérangeant était l’absence totale d’un quelconque visage au niveau de la tête ; ce n’était qu’un ovoïde complètement blanc. Après quoi Miles jeta un regard circulaire sur la pièce où il se trouvait. S’attendant à une pièce attribuée à divers modèles d’androïdes, il eut la surprise de constater que ce n’était nullement le cas. La pièce était somme toute petite comparée aux pièces qu’il avait traversées depuis son arrivée dans ce bâtiment et relativement peu d’objets étaient exposés mais tous de nature complètement différente. Toutefois, la vitrine brisée derrière lui confirmait que l’androïde s’y trouvait bel et bien avant leur rencontre fracassante. Quel était donc le thème de cette salle ?

Le Berserker au marteau coupa court à toute réflexion en pénétrant dans la salle. Miles regarda alors autour de lui à la recherche d’un quelconque objet pouvant lui servir d’arme. Rien autour de lui ne pouvait être utilisé de la sorte, ni les parchemins ou autres manuscrits, ni même ces petites tablettes de pierres gravées et encore moins les différentes gemmes. Son regard se posa à nouveau sur l’androïde. Reprenant sa forme démoniaque, il entreprit de le saisir par la cheville pour s’en servir comme d’une masse désarticulée. Mais dès qu’il entra en contact avec le robot, des éclairs jaillirent entre eux et rayonnèrent à travers la salle. Le Berserker fut frappé par l’un d’eux et disparut, complètement pulvérisé. Miles se sentait éreinté. Il était purgé de toute charge électrostatique, comme si elle s’était complètement déchargée dans les éclairs qui avaient zébré dans toute la pièce. Quelque peu dubitatif dans un premier temps, Miles se reprit. Cette sensation de fatigue se dissipa au fil des secondes. Il ferma les yeux comme pour se concentrer et disparut pour rejoindre ses amis.

Il laissa derrière lui l’androïde, gisant toujours sur le sol. La décharge électrique semblait avoir activé un processus dans son organisme synthétique. Ses fibres musculaires, auparavant complètement blanches, se teintaient progressivement d’un bleu électrique.
_____________

A suivre dans le chapitre 87 - Isaac


Dernière édition par Jezekiel le Dim 7 Fév - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 86 - les Berserks :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 86 - les Berserks
Message le Jeu 22 Mar - 18:58 par Shion
Bon, Miles commence à son tour de se servir de son pouvoir élémentaire ^^

J'aime beaucoup cet arc, il est très imprévisible Smile
avatar
Re: Chapitre 86 - les Berserks
Message le Mer 20 Juin - 12:51 par Nyko
Moi je suis intrigué, dans le chapitre mémoires oubliés sur Miles, on le voit maîtriser des esprits. Il a perdu la mémoire après son enlèvement?
avatar
Re: Chapitre 86 - les Berserks
Message le Mer 20 Juin - 13:15 par Jezekiel
Tu auras ta réponse prochainement Smile
Re: Chapitre 86 - les Berserks
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 86 - les Berserks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 7 - des Mondes à la Chaîne-
Sauter vers: