Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 94 - Hans et Setsuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

13052012
MessageChapitre 94 - Hans et Setsuna

[Date correctif : 4 Août 2016]
Terre 14627

« - Qu’est-ce que c’est que ces conneries ? » s’esclaffa Wade quelques secondes après le départ de l’inconnu.

Il n’était encore jamais allé sur des Terres dont le matricule était inférieur à 100 car il en n’avait jamais eu besoin jusqu’à présent, ni même la curiosité. A vrai dire il n’avait jamais eu le luxe de satisfaire ce genre de curiosité, toujours à visiter des dimensions où il avait réellement la nécessité de s’y trouver pour observer ou trouver quelque chose.
Toutefois il avait noté quelque chose d’intéressant, certains "paquets" de dimensions, dont les matricules se suivaient, présentaient des contextes similaires mais où une divergence fondamentale les avait changées. Si sa Terre d’origine se situait dans les 500, quel pouvait bien être l’aspect de cette Terre 0 ? Serait-ce la dimension d’origine à partir de laquelle toutes les autres auraient dévié ? Aussi bizarre avait été son interlocuteur, il sentait que ses paroles n’étaient pas anodines. Il allait donc devoir vérifier s’il y avait accès.

Tendant la main droite devant lui, un faisceau noir et horizontal se créa avant de prendre la forme d’un portail dans lequel il s’engouffra.
_____________

Terre inconnue

Frédéric, Jeremiah, Isaac et Nialgrim arrivèrent au beau milieu d’un canyon tortueux et aride jonché de-ci de-là de carcasses desséchées jusqu’à l’os d’animaux indigènes qui s’y étaient engouffrés et perdus.

« - Bordel ! Où nous as-tu amenés, saloperie ? » commença à s’emporter Frédéric envers Nialgrim.

« - Il fallait s’y attendre. Jamais il n’oserait trahir et subir le courroux de ses maîtresses ! » ajouta calmement Jeremiah.

« - Vous allez finir par m’irriter fortement, l’un comme l’autre, les débiles ! » répondit Nialgrim sur un ton menaçant.

« - On était obligé de faire une escale dans une dimension où la distorsion était moins importante pour éviter tout désagrément ! » ajouta-t-il.

Frédéric et Jeremiah se retournèrent vers Isaac.

« - La distorsion de cette dimension est approximativement de 1/7 et si le démon dit vrai, une autre escale devrait donc être nécessaire ».

« - Enfin un qui a un semblant d’intelligence » soupira Nialgrim.

« - On a perdu assez de temps ! On peut y aller ? » demanda Frédéric.

Nialgrim rouvrit un vortex sur l’Antre des Vers. Avec un geste du bras il les invita à y pénétrer sans dire un mot et souriant.

« - Ne te force pas trop ! » lui glissa Jeremiah en passant à côté de lui, ce qui eut pour effet de faire disparaître le sourire du visage du démon.
_____________

Cité Miroir – Salle de conditionnement

Arrivés devant la salle de conditionnement, Hans et Setsuna virent celui qu’ils devaient surveiller, un certains Miles. Il était littéralement en train de dévorer les cadavres des deinones piégées en même temps que lui. Il ne cessait de passer de l’une à l’autre ne laissant rien des parties auxquelles il s’était attaqué.

« - C’est de ce misérable charognard que l’on doit se méfier ? On ferait mieux de le buter avant qu’il ne commence à s’attaquer aux murs ! » s’esclaffa Füller, en plaisantant.

Setsuna ne répondit pas aux remarques désobligeantes de l’allemand qui l’accompagnait … même si elle avait les lèvres légèrement entrouvertes, presque de façon imperceptible.

« - Celui que nous voyons n’est pas celui pour lequel on doit se tenir sur nos gardes » finit-elle par dire d’un ton monotone mais le front plissé et les sourcils légèrement haussés.

« - Qu’est-ce que tu baragouines, la poiscaille ? »

L’expression de Setsuna changea aux paroles de la créature de pierre, se transformant en agacement.

« - Je veux dire par là qu’il n’est pas lui-même, je sens un conflit dans son esprit ».

« - Parfait ! Tant qu’il est occupé à bouffer dehors et à se battre contre lui-même dedans, il ne cherchera pas un moyen de se barrer ».

Sur ce, Füller alla s’adosser contre le mur face à la porte de la salle de conditionnement.
De son côté Setsuna continua à observer Miles avec une expression de tristesse non dissimulée. Elle semblait affligée de voir Miles dans cet état, de sentir ce conflit entre ses deux personnalités dominatrices … et une troisième se terrer dans les tréfonds.

Elle ouvrit à nouveau la bouche mais cette fois un son en sortit, ou plutôt un chant mélodieux et harmonieux, calme et apaisant.

« - ‘tain t’es chiante à toujours te mettre à chanter pour un oui ou pour un non. C’est pour ça que personne n’aime être en équipe avec toi ! » maugréa Füller.

« - Détrompe-toi, Hans, pas tout le monde ».

« - Ouais, c’est ça ! Fais-toi du cinéma si tu veux ! »

Mais Setsuna ne prêta pas outre mesure attention aux paroles d’Hans et reprit son chant envoûtant. De l’autre côté de la porte, Miles entendait le chant. Il s’interrompit de dévorer les cadavres autour de lui et commença à se calmer. Il redevint humain et finit par s’endormir.
_____________

Cité Miroir – Salle inconnue – deux heures plus tard

Ayant pu visiter quelque peu la cité, Nialgrim avait repéré certaines salles dans lesquelles il aurait pu s’introduire dans la cité subrepticement sans déclencher immédiatement d’alarme. En effet, les deinones avaient négligé d’activer les sécurités dans ces pièces dont elles n’avaient aucune utilité. C’est ainsi que le démon choisit l’une d’elles pour ouvrir l’un de ses vortex et introduire Frédéric, Jeremiah et Isaac.
Mais ce qu’ignorait Nialgrim c’est qu’il n’était pas le seul à avoir remarqué ces failles, une tierce personne avait pris ses dispositions pour les surveiller à son propre compte tout en restant discrète. Ainsi l’arrivée des trois individus n’était pas passée inaperçue pour tout le monde et ils étaient espionnés via un écran holographique typique de la Cité Miroir.
_____________

Cité Miroir – Salle de conditionnement

Passablement agacé par le chant ininterrompu de Setsuna, Füller s’était absenté pour se détendre et chercher une bière dans les quartiers réservés aux Strikers. Il se l'était permis en raison de leur proximité. La jeune femme était donc seule à chanter pour Miles mais de façon presque inaudible. En effet elle pouvait moduler le volume de sa voix tout en conservant ses effets. Elle n’avait chanté à voix haute uniquement que pour énerver son collègue qu’elle avait en horreur. Mais cela, peu dans son équipe le savait.

Alors que son chant apaisant faisait pleinement effet depuis près de deux heures, elle ressentit un changement dans l’esprit de Miles. Jusque-là toutes les personnalités s’étaient endormies sous son chant mais l’une d’elles revenait à la surface de façon tout aussi inexplicable qu’irrépressible. Miles se réveillait et rien ne semblait pouvoir l’en empêcher. Quel comportement allait-il avoir maintenant qu’une seule de ses personnalités contrôlait son corps ?

Dans la pièce, Miles rouvrit lentement les yeux, ébloui par la clarté de la pièce. En s’asseyant, le temps que sa vue s’adapte, une odeur nauséabonde lui vint aux narines avant que ses yeux ne lui en révèlent la source. C’était l’odeur de putréfaction avancée des restes des deinones qu’il avait entamés quelques heures plus tôt.

« -  Bordel ! J’ai fini par le faire. J’ai bouffé de ces salopes de deinones … et je ne m’en souviens même pas ! »

Il se releva alors complètement, reprenant ses repères. Il constata qu’il n’avait pas bougé de cette pièce, ni même que la rune avait été désactivée. Il tenta de se téléporter vers une des pièces qu’il avait déjà visitées dans cette Cité mais en vain. La rune de contrôle semblait bloquer ses pouvoirs de téléportation … mais pas ceux de transformations. Ainsi il se métamorphosa et commença à cogner comme un sourd sur tous les murs sans se rendre compte qu’une personne l’observait. Il se mit à hurler qu’on le libère.
Sur ce revint Füller, une bière à la main.

« - Ben je vois que tes chants, non seulement m'ont cassé les couilles, mais qu’ils ont été inefficaces ! Depuis quand il est réveillé ? »

« - Il n’y a que quelques minutes. Quelque chose a changé dans son esprit ».

« - Je vois ça ! On dirait qu’il n’a plus envie de becter et qu’il commence à s’en prendre aux murs ! »

Miles hurla à nouveau qu’on le fasse sortir. Füller désactiva l’opacité unidirectionnelle de la porte et se révéla à lui.

« - Tu vas pas la fermer, non ? »

« - Putain t’es qui toi avec ta face de gargouille ? »

« - Ta gueule ! »

« - Viens me faire taire si t’as des couilles aussi grosses que ta sale gueule ! »

« - Tu veux vraiment que j’entre te botter le cul ? »

« - Ouais, allez ! Ramènes toi, ça me ferait du bien de défoncer la gueule de quelqu’un ! »

« - Parce que tu crois vraiment que tu me foutrais la pâtée ? Blaireau va ! Je préfère me tenir tranquille dans mon coin à boire ma bière. A ta santé ! » dit Füller en cognant légèrement sa cannette contre la porte et tournant les talons.

« - Ouais c’est ça ! Va ta saouler, avec une gueule comme la tienne je comprends qu’on veuille oublier. Lavette ! »

« - T’AS DIS QUOI LA ? » cria Füller en se retournant et écrasant sa cannette dans la main.

« - Y a un truc que t’as pas compris dans ce que je viens de te dire ? "Gueule" peut-être ? Ah non, ça on doit suffisamment t’en parler pour que tu aies compris depuis le temps de quoi on parlait. "Saouler" alors ? Vu comment t’es porté sur la bibine, ça aussi tu dois savoir ce que ça veut dire. Ça doit être … "LAVETTE" alors ! »

« - T’ES UN HOMME MORT ! » hurla l’allemand en jetant sa cannette compactée au sol.

« - Je ne te laisserais pas entrer, Hans. Nos ordres ne sont que de le surveiller ! »

« - Tu comptes vraiment m’en empêcher ? »

Setsuna ouvrit alors la bouche et une mélodie semblable à la précédente en sortit. Elle comprit rapidement son erreur en se souvenant que de par sa nature, Hans était immunisé contre ce genre de chants. Chose que lui rappela la gargouille en la frappant du revers du poing. Assommée sur le coup, Setsuna fut projetée contre le mur à quelques mètres plus loin.
Libre de faire ce qu’il voulait, il ouvrit la salle de conditionnement et y pénétra bien décidé à massacrer son hôte … Mais il en ressortit bien plus vite qu’il n’y entra sous l'effet du surpuissant coup de poing asséné par Miles.

« - C’est fastoche de taper une femme ! Viens te mesurer à quelqu’un de ta taille … Lavette ! » s’esclaffa Miles en sortant de la pièce dans laquelle il avait été enfermé plusieurs heures durant.

Sans se faire prier Füller se releva et se jeta la tête la première sur l’abdomen de Miles. Profitant qu’il ait le souffle coupé, Füller se releva brutalement pour lui porter un coup de boule au menton. De suite il enchaîna avec un direct du droit que Miles esquiva avant de répliquer avec un puissant crochet. Un genou au sol, l’allemand se saisit des chevilles de Miles avant de les tirer vers le haut et de le faire violemment tomber sur les épaules. A peine relevé, Füller tenta d’écraser la tête de Miles sous son talon. Mais ce dernier esquiva en se roulant sur le côté. Il réitéra ses coups de talons, chaque fois esquivés par Miles.

« - Tu peux pas savoir comment ça m’a fait du bien ce petit combat. Ça faisait longtemps que je n’avais pas disputé un combat aussi motivant. Malheureusement toute bonne chose a une fin ! »

A ces mots, Miles se retrouva bloqué contre un mur. Voyant qu’il ne pourrait pas esquiver le coup ni en roulant ni en se téléportant, Miles choisit de le bloquer … à la grande surprise de son adversaire. Le repoussant et le déséquilibrant, Miles parvint à le frapper douloureusement dans l’autre genou, lui donnant le temps de se relever.

« - Allez, relèves-toi ! Je frappe pas un ennemi au sol, même une lopette comme toi ! »

Énervé par les insultes de Miles, Hans se releva en un éclair tentant de le frapper au visage … Mais son poing rencontra celui de Miles et éclata sous le choc.

« - Et voilà ! Un poing en moins ! Et ce n’est que le début ! » s’esclaffa Miles.

« - Tu ne t’en es pas sorti indemne non plus ! » lui fit remarquer Füller, avec un certain sourire.

« - Ça ? Ce n’est rien, ça va vite guérir. J’ai connu pire que tes pichenettes ! »

Füller le frappa alors de son autre poing sous la colère … qui s’éclata contre l’autre poing de Miles.

« - Oooooh ! Mes deux poings sont brisés, comment je vais faire ? »

« - Ben, continuer à frapper quand même avec ! » souria Miles qui décocha un direct du droit dans le ventre de l’allemand.

Sans attendre, il mit ses mains sur l’arrière du crâne de la gargouille penchée en deux et fracassa son visage contre son genou. Sans lui donner le temps de réagir, il frappa sauvagement l’un des genoux de son adversaire du talon pour le lui briser. A genoux, il l’acheva en le frappant de ses deux poings réunis sur la nuque.

Son adversaire n’était plus qu’un amas de gravats inanimés lorsqu’il vit une sorte de brume blanchâtre en sortir et se jeter sur lui. La gargouille n’était pas la vraie forme de Füller mais plutôt un outil d’emprunt que l’on jette une fois usé. Bien que Miles tenta de se débattre pour le repousser, Füller s’insinua en lui par ses voies respiratoires.
Une courte lutte de pouvoir eut lieu à l’intérieur du corps de Miles avant que celui-ci ne l’expulse violemment.

« - Dégage de là ! On est déjà en surnombre là-dedans ! »

Cet ultime effort semblait avoir éreinté Füller qui se répandit sur le sol.
C’est alors que Setsuna reprit connaissance et vit Hans se dissiper aux pieds de Miles métamorphosé en démon.

« - T’es qui toi ? » lui demanda Miles.

« - Je me nomme Setsuna Sandora. Je ne suis pas une menace pour toi et je ne représente aucun intérêt à tes yeux. Tu ressens le besoin irrépressible de retrouver tes amis qui sont sûrement revenus te chercher » lui répondit la jeune femme en modulant sa voix comme pour l’envoûter.

Son stratagème fonctionna et Miles tourna les talons à la recherche de Jeremiah et Isaac.


Dernière édition par Jezekiel le Jeu 4 Aoû - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 94 - Hans et Setsuna :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 94 - Hans et Setsuna
Message le Dim 13 Mai - 11:50 par Shion
Setsuna serait une sirène ? Ses pouvoirs m'ont l'air très efficaces en tout cas Smile
avatar
Re: Chapitre 94 - Hans et Setsuna
Message le Dim 13 Mai - 11:57 par Jezekiel
Une sirène ? D'où est-ce que tu sors cette incongruité ? :p
...
Et crotte ! On dirait que cette fois j'ai laissé trop d'indices XD
Re: Chapitre 94 - Hans et Setsuna
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 94 - Hans et Setsuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 7 - des Mondes à la Chaîne-
Sauter vers: