Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 97 - Sofia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

03062012
MessageChapitre 97 - Sofia

[Date correctif : 30 Août 2016]
Terre 6354 - Unicorps

Le soleil était encore haut dans le ciel lorsque Wade et le jeune savant pénétrèrent dans le bâtiment renfermant la banque de données de l’Unicorps. A l'intérieur, les heures défilèrent sans qu’ils ne s’en rendent compte. Maintenant les premiers rayons du lendemain éclairaient faiblement le bâtiment. Ils avaient cherché toute la nuit mais sans aucun résultat. Aucune entrée ne faisait mention de près ou de loin à une Terre 0, à la grande déception de Wade.

Depuis le début il avait voulu éviter d’avoir recours aux services de Nialgrim, mais finalement il dut s’y résoudre. Il quitta le jeune homme en le remerciant chaleureusement pour le temps perdu et se retira de la dimension tout en douceur. Bien que le jeune homme fût fatigué par cette nuit blanche, Wade ne semblait souffrir d’aucune fatigue et put se concentrer sans mal pour faire chuter l’entropie de l’Antre des Vers.

Il arriva sur une Terre dévastée par une intense pluie de météores qui avait soufflé toute manifestation de vie à sa surface. De sous les pans de sa houppelande Wade sortit un médaillon semblable à celui donné à Frédéric, Miles et Jeremiah par le démon lui-même. Et pour cause, Nialgrim lui en avait donné un second pour faciliter leurs interactions d’autant plus précieuses aux yeux du démon qu’il en sortait toujours gavé d’âmes et d’esprits.
Ayant constamment cela à l’esprit, Nialgrim délaissa sur le champ l’activité quelconque à laquelle il s’adonnait pour rencontrer Wade.

« - Bonjour Wade ! C’est toujours un réel plaisir que de te rencontrer ! » dit le démon en affichant un sourire non simulé.

« - Bonjour Nialgrim ! Nos rencontres sont toujours plus intéressées que plaisantes » répondit Wade affichant un sourire léger.

« - Je ne peux prétendre le contraire, mais intérêt et plaisir peuvent se conjuguer. Que puis-je pour toi aujourd’hui ? » demanda-t-il en se pliant en deux tel un serviteur.

« - Grand explorateur que tu es j’imagine que peu nombreuses sont les Terre dont tu ignores l’existence ».

« - "Peu", tu me blesserais si j’avais un cœur ! » dit-il avant de pousser un petit rire désagréable.

« - Excuse-moi je te prie. Il est évident que quelqu’un comme toi ne peut ignorer l’existence de la Terre 0 ».

Nialgrim se figea et ne répondit rien.

« - Mais peut-être je me trompe … »

« - Non ! Je sais ce qu’est la Terre 0 mais que toi tu en fasses mention m’étonne. Parmi les démons peu en connaissent la localisation. Puis-je savoir la raison de ton interrogation sur cette dimension ? »

Ce fut au tour de Wade de marquer une pause avant de répondre.

« - Il semblerait que certaines de mes connaissances vont bientôt s’y rendre ».

« - Y être abandonnées plutôt oui. Ta source est-elle digne de confiance ? »

« - A vrai dire … je ne sais pas ! »

« - Comment cela ? »

« - Disons que je ne l’avais encore jamais vue mais elle m’a semblé étrangement familière » répondit Wade en songeant à l'homme aux cheveux blancs

« - Étrange affaire que celle-ci mon cher. Mais j’imagine que tout ce qui concerne Frédéric, Miles et Jeremiah ne peut être banal ».

« - Comment sais-tu que … ? »

« - Hé bien tu viens de le confirmer, non ? Néanmoins permets-moi d’être … perplexe. Accéder à cette dimension n’est pas sans risques et je doute que les deinones aient en leur possession un moyen d’y ouvrir un accès ».

Wade ne lui répondit pas. Mais si les deinones possédaient la technologie pour des voyages temporels, qu’est-ce qui leur serait hors de portée ?

« -Néanmoins je garderais un œil sur les voyages émis de la Cité Miroir et serait disposé à vous réunir où qu’ils aillent au tarif habituel. Si tu veux bien m’excuser j’ai affaire ».

Wade lui fit un geste de la tête et le démon repartit comme il était venu.
_____________

Cité Miroir – À côté de la Salle de Conditionnement

Allongé sur le dos, en travers du couloir, Frédéric avait la nuque brisée et ne pouvait plus bouger. Ne daignant pas le contourner, Rodan lui porta un puissant coup de pied dans le flanc pour l’écarter de son chemin.
Bien qu’il ne l’admettrait sans doute jamais, Rodan avait connu une belle frayeur. L’invulnérabilité procurée par son artefact semblait avoir des limites, desquelles Frédéric s’était dangereusement approché. Néanmoins il se rassurait en se disant qu’il ne laisserait plus personne s’en approcher d’aussi près et que son adversaire allait disparaître en même temps que la cité dont il avait précipité la chute. Il récupéra alors le drôle de récipient qu’il avait apporté et se dirigea vers la brume qui constituait les restes de Füller.
_____________

Cité Miroir - Salle de Contrôle

Isaac et Jeremiah entrèrent dans la pièce et constatèrent les dégâts provoqués par Frédéric. Les trois opératrices semblaient agoniser, un bras de l’une d’elle ayant même été réduit en cendres. Le vampire repéra alors Zilimah affalée contre un mur au fond de la pièce, le poignard de Frédéric dans la poitrine. Isaac procéda à un balayage de la pièce et signifia à Jeremiah que les opératrices allaient mourir si aucun soin ne leur était apporté. Mais cela ne semblait pas être la priorité du vampire qui se dirigea vers Zilimah.

« - Et elle ? » demanda-t-il à Isaac.

« - Cœur droit non viable » répondit Isaac froidement.

« - Pardon ? Combien a-t-elle de cœurs ? »

« - Les deinones possèdent toutes trois cœurs ».

Passé le temps de la surprise, Jeremiah entama alors un interrogatoire.

« - Où est Frédéric ? »

« - Comment le saurais-je ? »

« - Ne me force pas à finir ce que Frédéric a commencé » lui dit alors Jeremiah sur un ton glacial.

Toutefois cela ne semblât pas intimider Zilimah qui préféra conserver le silence. Sans se retourner, Jeremiah posa alors une question à Isaac.

« - De combien de cœurs peut-elle se passer sans mourir ? »

« - Ma réponse vous conduirait à lui faire subir davantage de souffrances et je ne peux le permettre en vous révélant ce genre d’information ! »

Jeremiah ne dit mot mais se mit à sourire. En effet Isaac avait fait mention de souffrances supplémentaires et non de mise à mort. Il avait donc indirectement répondu à sa question.

« - Je repose la question : Où est Frédéric ? … A moins que tu ne veuilles que je transperce ton cœur gauche avant de passer à autre chose ? »

« - Apparemment, tu ne veux pas me tuer, pourquoi donc te répondrais-je ? »

« - As-tu vraiment cru que c’était pour te garder en vie que j’ai demandé à Isaac le nombre de cœurs valides qu’il te fallait pour rester en vie ? »

A cette question, Zilimah écarquilla les yeux. Le vampire face à lui était plus sournois qu’il ne le laissait paraître.

« - Maintenant dis-moi où est Frédéric ou je te garantis que tu ne verras pas la cité s’effondrer ! »

Finalement Zilimah céda et lui dit sur quelle fréquence régler son holodisque pour remonter la piste de l’ordinateur que lui avait volé Frédéric. Jeremiah sortit donc l’holodisque et procéda aux manipulations indiquées par la deinone. L’ordinateur de cette dernière n’émettait plus aucun signal. Toutefois les cristaux qui constituaient la cité conservaient ce genre d’informations par un mécanisme de résonance persistante. Le trajet qu’avait suivi l’ordinateur, et donc Frédéric, s’afficha alors sur l’hologramme. Jeremiah, accompagné d’Isaac, se mit alors en route pour rejoindre Frédéric et Miles.
_____________

Cité Miroir – Laboratoires de Xatia

Par un moyen quelconque, Setsuna sentit que Jeremiah s’était mis en mouvement, à la poursuite de Frédéric. Elle en informa de suite Xatia qui choisit d’envoyer la dénommée Sofia lui régler son compte. Sofia était une jeune femme aux traits fins, à la peau blanche et habillée de façon quelque peu gothique, notamment d’une longue cape d’ébène. Elle transmuta son corps en brume et se dirigea à toute vitesse à la rencontre du vampire.

En chemin, elle croisa Rodan qui revenait avec les restes de Füller. Elle l’informa de l’arrivée imminente du troisième rebelle et lui dit de rejoindre Xatia au plus vite. Elle l’y rejoindrait sans tarder.
_____________

Cité Miroir – Entre la Cellule de Conditionnement et la Salle de Contrôle

Ayant dépassé Frédéric, toujours inerte au sol, Sofia croisa Jeremiah au-delà, face à qui elle se rematérialisa. Jeremiah fut quelque peu surpris devant cette manifestation.

« - Ton étonnement m’amuse, ce pouvoir est rapidement acquis par des vampires expérimentés, ne devrais-tu pas le savoir ? » lui demanda la jeune femme.

« - Semble-t-il que tu es plus vieille que ton apparence le laisse présager » répliqua Jeremiah.

« - C’est un point que l’on a en commun alors. Mais excuse mon impolitesse, je ne me suis pas présentée : Sofia Vladescu ! »

« - Jeremiah … » mais le vampire n’eut pas le temps de finir que Sofia le coupa.

« - Jeremiah d’Erebard, je sais à qui j’ai à faire. J’ai lu ta fiche tout à l’heure. C’est un curieux nom. Aucune lignée ne le porte de par chez moi … pourtant on est très nombreux » dit-elle en souriant.

Jeremiah ne répondit pas, n’ayant que faire de ce genre d’affaire.

« - J’imagine donc que notre rencontre n’est pas fortuite » finit-il par dire.

« - On ne peut rien te cacher. Je suis venue à ta rencontre pour danser … »

Sur ce elle enveloppa son bras droit dans sa cape et se plia en deux comme un danseur salue son partenaire avant de danser.

« - … ton dernier ballet ! »

Elle s’élança alors à une vitesse fulgurante si bien que Jeremiah l’esquiva que partiellement. Une légère estafilade courait dorénavant le long d’une de ses joues. La cape de son adversaire s’avérait coupante. Face à lui Sofia souriait en poursuivant l’offensive tandis que Jeremiah esquivait. Toutefois Sofia n’était pas dupe, elle comprenait qu’il observait ses mouvements.

« - Ton visage me rappelle celui de mon père. Lui aussi était beau … mais tu es à son exact opposé en matière de combat ! » déclara-t-elle.

Sans s’arrêter d’attaquer, elle poursuivit son monologue.

« - Il était si violent et irréfléchi contrairement à ce qu’il aimait se faire passer. Toutefois c’était l’un de ses aspects qui le rendait si incomparable parmi les vampires ».

Parlant de lui au passé, Jeremiah comprit qu’il était mort. Toutefois sa curiosité fut piquée à vif.

« - Qui était-il ? »

En posant cette question, Jeremiah se mettait dès lors à jouer le même jeu que Sofia, à lui parler pour tenter de la déconcentrer.

« - Tu n’es perspicace que par intermittence, toi ! Mon nom de famille ne te dit rien ? »

C’est alors que Jeremiah comprit pourquoi son père était si incomparable, il s’agissait de Vlad l’Empâleur, Dracula. Parvenue à le déconcentrer suffisamment, Sofia lui entailla la gorge de sa cape. Jeremiah s’immobilisa, se tint la gorge à deux mains avant de tomber à genoux tout en déversant son sang sur sa poitrine.

« - Il est temps de se dire adieu cher Jeremiah d’Erebard. Cette danse me fut agréable mais l’orchestre s’est tu et donc il est venu le moment où je te tue … tout comme j’ai tué mon père ! »

Elle sortit alors de sous sa cape une rapière, prête à le décapiter. Au dernier moment, Jeremiah la repoussa d’une rafale télékinésique. Il se releva et enleva les mains de sa gorge. Elle avait suffisamment cicatrisé et le sang ne coulait plus. L’attaque n’avait pas été assez puissante pour la blesser mais toutefois la vampire fut étonnée.

« - De la télékinésie ? Tu n’es pas si jeune finalement, Erebard ! »

Cette attaque changeait la donne et Sofia changea de tactique. Elle transmuta son corps en brume.

« - Mais comment vas-tu l’utiliser sur quelque chose qui te glisse entre les doigts ? »

Elle virevolta autour de Jeremiah quelques secondes avant de l’enfermer dans une brume épaisse. Elle se mit alors à se reformer partiellement et subrepticement uniquement le temps de le lacérer de sa rapière. Bien que réactif, Jeremiah ne pouvait rien faire face à des attaques pouvant surgir de n’importe quel angle à tout moment. Le manège dura plusieurs minutes avant que Jeremiah ne retombe à genoux, épuisé et lacéré de toutes parts.

Sûre d’elle, Sofia se rematérialisa devant lui, bien décidée cette fois à y mettre fin. A peine l’eut-il vue que Jeremiah provoqua une rafale télékinésique d’un simple regard, chose à laquelle il s’était entraîné. Ayant prévu le coup, Sofia se glissa sous forme de brume dans son dos, plaçant la lame de sa rapière sous son menton. Néanmoins elle n’était pas la seule à avoir anticiper le prochain mouvement de son adversaire. Dès qu’il sentit la lame sur sa gorge, Jeremiah lui cramponna le bras et parvint à le lui congeler. Tout aussi réactive que Jeremiah, Sofia tenta d’échapper à son étreinte en se vaporisant mais son bras éclata en des milliers de paillettes de glace.

Tandis que Sofia hurlait de douleur, Jeremiah se releva difficilement. Il en profita pour récupérer l’arme de son ennemie et l’en faire sienne. C’est alors qu’il aperçut au sol un énorme rubis. C’était la première fois qu’il en voyait un de cette taille.

« - L’hémorubis ? » dit-il, étonné.

En effet il s’agissait bien là de la pierre que leur avait demandée Nialgrim.
Ayant entendu Jeremiah prononcer le nom de sa pierre, Sofia se focalisa dessus. Oubliant la douleur insupportable qui lui tiraillait l'épaule, Elle récupéra son rubis par télékinésie.

« - Je ne sais pas comment tu le connais mais tu vas vite le regretter ! » dit-elle avec peine alors que des gouttes de sueur perlaient sur son visage.

De l’hémorubis, qu’elle tenait dans sa main gauche, une lame particulièrement longue se forma. La lame semblait être faite de sang. Elle se dématérialisa pour réapparaître face à lui. Comme les fois précédentes, le vampire tenta de la repousser par télékinésie et Sofia se glissa à nouveau dans son dos. Vif, Jeremiah fendit l’air de la rapière mais sans parvenir à toucher Sofia. Celle-ci s’était abaissée et planta sa lame de sang directement dans le cœur de Jeremiah.
Le temps sembla se figer quelques secondes avant qu’elle ne retire sa lame sanglante. Un flot de sang se déversa de la blessure … avec un débit bien plus important que ne pouvait produire le corps de Jeremiah.

« - Je te laisse volontiers mon épée, tu en auras besoin face à tes démons intérieurs ! »

Sans ajouter quoi que ce soit, Sofia disparut dans sa forme de brume laissant Jeremiah patauger dans une véritable mare de sang au sein de laquelle une chose prenait peu à peu forme.
_____________

Note : le nom de famille de Sofia est Vladescu, tiré de son père Dracula, Vlad.
Dracula est connu pour martyriser les contrées de la Transylvanie, correspondant à une région de la Roumanie.
Chez les roumains, les noms de famille dérivent souvent d'un prénom auquel on a ajouté le suffixe "-escu" ... d'où Vladescu.


Dernière édition par Jezekiel le Mar 30 Aoû - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 97 - Sofia :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 97 - Sofia
Message le Sam 16 Juin - 17:08 par Shion
Jeremiah aussi a l'air de s'être trouvée une rivale... Et pas n'importe qui, la fille de Dracula ^^ Je l'vais compris dès sa présentation, mais tu m'as appris quelque chose pour lesnoms de famille roumains Smile
 

Chapitre 97 - Sofia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 7 - des Mondes à la Chaîne-
Sauter vers: