Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 105 - Vol au-dessus d’un nid de coucou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

29072012
MessageChapitre 105 - Vol au-dessus d’un nid de coucou

Terre 504 – Chine occidentale – Shibjin – dix-neuf heures après l’impact - aux environs de 18h00

L’après-midi tirait à sa fin lorsque Wade, Isaac et l’esprit de Fu-Hsi arrivèrent aux alentours de l’institut psychiatrique. Leur vol de presque sept heures avait été infernal pour Wade … du moins au début. En effet Fu-Hsi s’était avéré particulièrement insupportable durant la première moitié du vol. Il s’était finalement calmé lorsqu’il eut obtenu ce qu’il désirait : la promesse de Wade de mettre fin à ses jours au lieu de le laisser pourrir dans la coquille vide qu’était devenu son corps. Wade s’enfonça dans le sous-bois et dissimula le corps de Miles sous des branchages. Après quoi il s’arrangea quelque peu et dissimula sa chaîne sous sa bure.
Ne voulant pas prendre le temps de se trouver d’autres vêtements, il mit au point un plan avec Isaac. Depuis son arrivée dans cette dimension, le drone semblait bien plus enclin à aider qu’auparavant. Mais cela, Wade ne s’en rendait bien évidemment pas compte.
Ainsi, ils pénétrèrent dans le hall de l’institut et se présentèrent à l’accueil.

« - Bonjour messieurs ! Que puis-je faire pour vous ? »

« - Bonjour monsieur. Nous aimerions voir l’un de vos patients ».

« - Je crains que vous ne deviez repasser demain, les visites sont finies pour aujourd’hui ».

« - Cela m’ennuie car, voyez-vous, ce prêtre est venu de très loin pour le voir et ce n’est pas la seule personne qu’il doive visiter ».

L’homme les regarda l’un et l’autre alternativement et semblait être embarrassé.

« - On peut faire une exception de temps à autre. Quel est le nom du patient que vous désirez voir ? »

« - Il s’agit de M. Fu-Hsi Maixue ! » répondit Isaac.

L’homme pianota quelques secondes et l’expression de son visage changea.

« - Vous êtes sûr du nom que vous me donnez ? » demanda-t-il.

« - Oui, pourquoi ? »

« -M. Maixue est en quartier de haute sécurité, aucun visiteur n’y ait admis ! Vous avez fait ce long voyage pour rien j’en ai peur ! »

Wade n’avait pas prévu cela. Lui et Isaac se mirent à l’écart dans le hall, sous l’œil inquisiteur du réceptionniste.

« - Il ne nous laissera jamais le voir et si nous y allons par la manière forte, on devra chercher par nous-même la cellule de Fu » dit Wade.

« - Ce n’est peut-être pas un mal ! » intervint le concerné.

« - On ne t’a pas demandé ton avis, tais-toi donc ! »

« - Concernant sa cellule, je peux obtenir cette information et les plans des lieux en me connectant au Wi-Fi interne du bâtiment » dit Isaac.

« - Ça nous serait utile effectivement, fais-le s’il te plait ! »

Seulement quelques secondes lui suffirent pour obtenir les informations dont ils avaient besoin.

« - Bon maintenant, on peut forcer le passage ! »

Alors que Wade fit mine de se diriger vers les portes menant aux différentes ailes, Isaac le stoppa en lui barrant la route de son bras.

« - Il y a une autre solution. Si vous me le permettez, je peux faire en sorte de contourner sans accroc notre problème actuel ».

Wade le regarda un instant avant de lui donner son accord. Il observa le robot se diriger vers le réceptionniste et lui demander de lui indiquer les toilettes les plus proches. Isaac s’y dirigea de suite. Quelques secondes plus tard un infirmier en ressortit qui lui fit signe de partir. Wade s’étonna de ce geste et n’y prêta pas plus d’importance qu’il ne le méritait. C’est alors qu’un écran virtuel apparut à côté de l’infirmier. L’infirmier était en fait Isaac entouré d’un nouvel hologramme à l’image d’un des employés.
Wade se mit à sourire et fit mine de sortir de l’institut.

« - Hé ! Vous n’attendez pas votre ami ? » l’apostropha le réceptionniste.

« - Nous sommes venus chacun dans nos propres véhicules » lui répondit-il sans se retourner et quittant le bâtiment.

A l’extérieur, Wade fit le tour du bâtiment jusqu’à voir une porte s’ouvrir à son approche, Isaac la tenant ouverte pour lui. A nouveau à l’intérieur, Isaac lui tendit la blouse d’infirmier qu’il avait trouvée pour passer inaperçu. Mais dans cette optique sa face à moitié ravagée n’allait pas aider. Ainsi il se munit d’un masque, de lunettes et d’un bonnet chirurgicaux. Ainsi vêtu, une surface très réduite de son visage était visible.
Les quelques membres du personnel qu’ils rencontrèrent ne trouvèrent pas cela étrange outre mesure et ils purent circuler comme bon leur semblait. Ils traversèrent l’aile des déficients mentaux légers à l’heure du souper avant de ressortir pour atteindre l’aile isolée spécialisée dans le traitement des cas les plus graves. Dès leurs premiers pas, ils se rendirent compte que l’atmosphère n’y était plus la même, plus pesante et sinistre. Ils rencontrèrent certains des patients dans la salle de séjour. Leurs corps n’avaient aucun tonus et leurs regards complètement vides. C’est alors qu’ils entendirent le son désagréable des électrochocs au loin. Cela ne manqua pas de rappeler à Wade le Cortex des Faux Semblants duquel il s’était échappé.

« - Je ne sais pas qui on va chercher mais faut le tirer d’ici le plus vite possible ! » glissa-t-il à Isaac.

Pressant le pas, ils arrivèrent rapidement devant la cellule de Fu-Hsi. Ils jetèrent un coup d’œil à l’intérieur et virent que son corps était bien là … animé par un autre esprit. Les ayant aperçus, ce dernier se leva et écrasa sa figure contre le hublot.

« - FAITES-MOI SORTIR DE LA ! JE NE SUIS PAS FOU !! » hurla-t-il.

Wade chercha à ouvrir la porte mais elle était fermée à clef. Il banda ses muscles mais en vain, la porte était résistante. Au loin, les électrochocs se firent à nouveau entendre.

« - Bon sang ! C’est leur réponse à tout ici ? » se demanda Wade à voix haute.

Une nouvelle problématique se posait à eux : comment ouvrir cette porte ? Wade savait fort bien qu’il était capable d’ouvrir cette fichue porte mais cela provoquerait un tel raffut que l’aile entière en serait alertée, ce qu’il préférait éviter pour le moment.

« - Qu’est-ce que vous faites-là vous deux ? » les héla un homme.

Isaac et Wade se retournèrent et ce dernier sourit en voyant le porte-clefs accroché à sa ceinture.

« - Il semblerait que nos informations soient inexactes. Nous venons chercher ce patient » dit-il en s’approchant de l’infirmier et faisant mine de fouiller dans sa blouse.

Suffisamment prêt de lui, Wade lui asséna un fulgurant coup de poing au plexus solaire avant de l’assommer d’un coup à la nuque. Il se pencha sur son corps et préleva le trousseau avant de le dissimuler dans un placard et de retourner devant la cellule de Fu-Hsi. La cinquième clef qu’il essaya fut la bonne et il ouvrit la porte.
L’homme dans le corps de Fu-Hsi, sortit de sa cellule et observa le corps de l’infirmier avant d’observer Isaac et Wade … qu’il ne reconnut pas.

« - ‘tain vous êtes qui vous deux ? »

Reconnaissant la signature spirituelle bien particulière, Wade tira le coin gauche de son masque.

« - On s’est rencontrés … dans l’Erèbe » dit-il.

« - Ah ! Ouais ! Le tordu qui prétendait je ne sais plus quoi sur les squatteurs de ma tête. Je pensais que ça aurait été Frédéric ou Jeremiah mais tu feras très bien l’affaire toi aussi. Enlève-moi ça ! »

Ce qu’il venait de dire ne faisait plus aucun doute sur son identité, il s’agissait de Miles. S’il n’avait pas été aussi impliqué, Wade aurait presque trouvé ça ironique qu’il le libère une nouvelle fois d’une prison pareille.

« - En fait, non ! Je ne vais pas t’enlever cette camisole ! » lui répondit-il.

« - Comment ça non ? »

« - J’imagine que dans ta situation tu ne l’as pas remarqué mais tu n’es pas dans ton corps ! »

« - Ça y est ! Tu recommences ? »

Wade fronça les sourcils, observa autour de lui et cramponna Miles par le col.

« - Wow ! Wow ! Tu fais quoi là ? »

Wade s’immobilisa au coin d’un couloir et lui montra le miroir d’angle.

« - Là ! Tu te vois ? »

« - Bordel ! Mais c’est pas moi ça ! »

« - Sans blagues ? »

Après quoi Wade le lâcha et Miles le suivit.

« - Bon ! Et lui c’est qui ? » demanda Miles en désignant Isaac.

« - Unité métamnésique Isaac-C ! »

« - C’est quoi ce binz ? Qu’est-ce que tu as fais à ce bougre pour qu’il se prenne pour le tas de conserve ? »

« - Rien ! C’est bien Isaac ! »

« - J’ai pu remplir mes batteries rendant mon système holographique à nouveau opérationnel » déclara le drone.

« - Okay ! Vu comment t’es chiant quand tu parles, je veux bien y croire ! »

Wade était quelque peu désappointé devant la façon d’agir de ce "Miles". Il se comportait exactement comme l’aurait fait son ancien lui. Il se demanda même alors, outre le physique, s’il n’était pas plus Miles que lui-même. Tout ce temps durant lequel il lui avait couru après sur la Terre 531, il s’était demandé comment allait se dérouleur leur rencontre. Mais maintenant qu’il l’avait face à lui, qu’il le voyait bouger et parler comme il l’aurait fait autrefois, Wade avait des doutes sur l’utilité d’aborder cette problématique. Reinhardt était devenu le vrai Miles tandis que chez lui il n’en subsistait plus que des bribes.

« - Bon ! Sinon ! Avoir un squatteur dans la tête, c’est une chose, mais en être un c’en est une autre. Donc … Pourquoi je me retrouve dans le corps d’un autre ? »

« - Quand on est sortis de l’Erèbe en catastrophe, tu étais séparé de ton corps. Vu que tu t’es écrasé si loin de lui, ton esprit a dû se diriger vers un autre corps. Par contre ce que je ne comprends pas c’est que c’est l’esprit du corps que tu occupes qui a fait le chemin jusqu’à ton vrai corps. Néanmoins j’imagine qu’il doit en être de même pour les autres » lui répondit Wade.

« - Okay ! D’accord ! Mais comment je réintègre mon corps ? Et où il est ? »

« - Il est dehors, on ne pouvait pas se ramener avec ton corps sur l’épaule ! »

« - Qu’est-ce qu’on attend alors ? Enlève-moi cette camisole et on y va ! »

« - Il faut d’abord rendre ce corps à son vrai propriétaire ».

Sans ajouter quoi que ce soit, Wade posa une main sur le front de Miles et extirpa son esprit du corps de Fu-Hsi. Cette sensation fut très désagréable pour Miles. Alors qu’il allait s’en plaindre, il vit l’esprit de Fu-Hsi désespéré de devoir réintégrer son corps.

« - Bon retour chez toi mon pote ! » lui adressa-t-il.

Ce fut donc au tour de Fu-Hsi de réintégrer son corps. Ce n’était que la deuxième fois que Wade pratiquait cette opération mais cette fois le terrain était plus familier. L’esprit humain de Fu-Hsi était autrement plus complet que celui, synthétique, d’Isaac qui n’était qu’une ébauche. Wade parvint à réunir en douceur l’esprit et le corps. Mais une fois que ce fut réalisé, il n’eut aucun moyen de vérifier s’il avait fait les bons "branchements". L’esprit de Miles n’étant pas en parfaite harmonie avec le corps de Fu-Hsi, les calmants et autres sédatifs qui saturaient son sang n’avaient eu aucun effet sur son esprit. En revanche, ce n’était pas le cas avec Fu-Hsi qui devint de suite abruti par la lourde médication. Effondré sur le seuil, de la bave commençait à couler de sa bouche.

« - Poussez-vous de là messieurs ! Les soins médicamenteux, c’est fini pour lui ! » déclara un infirmier à la forte carrure, accompagné d’un autre.

Les deux hommes entrèrent dans la cellule et s’emparèrent de Fu-Hsi sans ménagements.

« - Il sort ? » demanda Wade.

« - Personne ne sort de cette aile » répondit l’infirmier avec un sourire.

Wade, Isaac et Miles observèrent les deux infirmiers emmener Fu-Hsi vers un sort incertain.
Ce dernier sembla avoir un éclair de lucidité et tourna le visage vers Wade, ne disant aucun mot mais ses yeux parlant pour lui. L’homme le suppliait de tenir sa promesse. Wade se résolut à l’exaucer. Il tendit une main vers lui et arracha son esprit de son corps. Puis, détournant le regard, il l’embrasa en un éclair sans le faire souffrir.

« - Tu vas bien t’entendre avec Jeremiah si tu restes parmi nous ! » lui adressa Miles.

Wade le regarda avec un air qui trahissait qu’il ne comprenait pas le sens de sa phrase.

« - Lui aussi est du genre à être miséricordieux ».

Après quoi, sans échanger un seul mot durant tout le trajet, ils sortirent de l’institut comme ils étaient entrés. Wade se débarrassa des vêtements d’infirmier qui le dégoûtaient et reprit sa bure à capuche qu’il avait dissimulée dans un casier vide. Isaac modifia l’apparence de son hologramme et reprit celle qu’il avait en arrivant à Shibjin.
Puis ils rejoignirent le bosquet où ils avaient dissimulé le corps de Miles sous divers branchages.

« - ‘tain les gars ! C’est pas une voiture volée mon corps ! Vous n’auriez pas pu le laisser dans une chambre d’hôtel plutôt ? » s’offusqua Miles.

« - Tu en vois beaucoup des hôtels autour des asiles ? » répliqua Wade.

« - Et en plus j’suis à poil ! Qu’est-ce qu’il a foutu avec mon corps l’aut’ ? »

« - Ah oui ! C’est vrai ! J’ai presque failli oublier ce détail. Isaac, peux-tu retourner à Shibjin lui prendre des vêtements ? » »

« - Tout à fait ! » répondit Isaac en s’éloignant vers l’institut.

Wade attendit qu’ils soient seuls pour procéder à la réintroduction de l’esprit de Miles dans le calme le plus complet. Tout comme avec Fu-Hsi, Wade procéda lentement. L’opération fut un succès et Miles se releva comme s’il venait de dormir un long moment.

« - Aaaah ! Ça fait du bien de retrouver son corps ! »

A ce moment, Isaac les rejoignit et donna à Miles de quoi s’habiller … en infirmier.

« - Non mais c’est pas vrai ? Tu pouvais pas trouver autre chose ? ARGH ! »

« -Faudra que tu t’en contentes jusqu’à ce qu’on passe au-dessus d’une ville ! » lui répondit Wade.

« - On va où maintenant ? » demanda Miles.

« - Isaac ? »

« - L’impact le plus proche se situe en Inde ».
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Vol au-dessus d'un nid de coucou
» [BD] Vol au dessus d'un nid de coucou
» Ken KESEY (Etats-Unis)
» [Blu-Ray] Vol au Dessus d'un Nîd de Coucou
» Présentation ; Candice.
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 105 - Vol au-dessus d’un nid de coucou :: Commentaires

Je vois toujours pas pour le clin d'oeil, à part le titre du chapitre qui me rappel un film que j'ai vu y'a quoi, dix ans XD
avatar
Re: Chapitre 105 - Vol au-dessus d’un nid de coucou
Message le Mar 31 Juil - 19:10 par Jezekiel
Ah mais qui a dit qu'il était déjà réapparu ? :p

Pour le titre ce n'est pas un hasard, tout comme le titre du chapitre précédent.
J'ai essayé de donner des titres d’œuvres ou dérivés.
Miles qui fait son chieur, pour changer XD Je me demande quand Wade va lui révéler la petite histoire...
 

Chapitre 105 - Vol au-dessus d’un nid de coucou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: