Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 106 - Chronique d’une mort annoncée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

05082012
MessageChapitre 106 - Chronique d’une mort annoncée

[Date correctif : 15 Novembre 2017]
Terre 504 – Inde – sept heures après l’impact – aux environs de 6h du matin

Toujours ligoté à l’arbre, cela faisait plus de deux heures qu’Ajay, ou du moins celui qui occupait son corps, n’avait plus entendu les cris des hommes qui l’avaient laissé ici et qui avaient dû croiser la route de cette espèce de ninja.
De son côté, il tentait toujours de se libérer tirant encore et toujours pour parvenir à se dégager une main. Mais ses efforts étaient de plus en plus courts et ses pauses de plus en plus longues. La douleur et la fatigue jouaient contre lui et les fumiers qui l’avaient attaché avaient bien fait leur boulot. Au fil des heures, il sentait ses forces l’abandonner au fur et à mesure que son sang coulait, lentement mais inexorablement, de ses profondes écorchures.
_____________

Chine occidentale – Shibjin – dix-neuf heures après l’impact - aux environs de 18h00

Une fois la direction donnée par Isaac, ce dernier et Wade commencèrent à s’élever dans les airs lorsque Miles les interpella.

« - Ohé ! Les pigeons ! Je fais comment moi ? »

« - Tu ne sais pas voler ? » lui demanda Wade.

« - Si je le savais j’aurais pas posé cette question ! Sinon, si vous me précisez exactement où l’on va, je peux nous faire voyager plus rapidement. Vous n’auriez pas une carte à tout hasard ? »

Wade, puis Isaac, redescendirent. Ce dernier afficha une carte holographique.

« - Tu vas finir par être plus utile qu’un holodisque, toi ! » adressa Miles à Isaac sans que ce dernier ne comprenne l’allusion.

Étudiant la carte, Miles demanda à Isaac de zoomer sur la région où ils se trouvaient. Après quoi il pointa du doigt une zone et demanda à quoi elle correspondait.

« - C’est une zone où la densité de population et l’urbanisation y sont importantes ! » répondit Isaac.

« - Le centre-ville ! Parfait ! Pas question que je me ballade habillé comme ça ! »

Sans leur laisser le temps de dire quoi que ce soit, Miles saisit ses deux compagnons par les poignets et les téléporta dans une petite ruelle du centre-ville.
_____________

Inde – huit heures après l’impact – aux environs de 7h du matin

Son sang avait déjà trop coulé. Dorénavant Ajay n’avait plus aucun tonus et ses traits étaient tirés, preuve de l’extrême faiblesse qui le gagnait. L’obscurité ambiante commençait à s’estomper et la faune locale s’éveillait. Les oiseaux entonnèrent alors leurs chants, ce qui le fit sourire.

« - Au moins je mourrais au son d’un concerto » dit-il faiblement.

Ce fut son dernier acte conscient avant que sa tête ne tombe en avant et qu’il ne glisse dans un sommeil de plus en plus profond.
_____________

Chine occidentale – Centre-ville près de Shibjin – dix-neuf heures après l’impact – aux environs de 18h00

Pour mieux passer incognito, Isaac changea l’apparence de son hologramme corporel pour adopter le physique d’un civil lambda.

« - ‘tain ! T’en as de la chance de pouvoir changer d’apparence comme ça te chante ! » lui dit Miles.

Après quoi ils sortirent dans la rue principale où tout le monde les dévisagea. En effet il n’était pas courant de voir un infirmier en tenue professionnelle accompagné d’un moine à la bure crasseuse. Mais cela allait vite changer avec la découverte d’une friperie.
Pas du genre à être coquet, Miles ne s’attarda pas longtemps dans les rayons, prenant les premiers articles qui lui plaisaient. Ainsi il prit une paire de basket, un pantalon en stretch beige, faute de jean, et une chemise chinoise noire sans manche.

« - Tu veux pas rafraîchir ton style tant qu’on y est ? Non parce que ça fait limite miteux quand même ! » adressa Miles à Wade.

« - Non, merci. Ça ira comme ça ! »

« - T’es sûr ? C’est moi qui paie ! »

« - Sans façon ! »

« - Ok ! Comme tu veux ! Pour moi c’est bon ! Tu peux me remontrer où on va ? »

A l’abri des regards indiscrets, Isaac ré-afficha une carte holographique que Miles étudia avec minutie. Appréciant la distance durant de longues secondes, il finit par les empoigner avant de disparaître en un clin d’œil de la boutique.
_____________

Inde – neuf heures après l’impact – aux environs de 8h du matin

Alors qu’Ajay était aux portes de la mort, quelque chose le tira de son sommeil. Une sensation, plutôt une information nerveuse, une douleur … intense !
Cette indicible douleur le fit reprendre connaissance. La première chose qu’il vit fut une énorme masse fouillant dans son ventre. Il se mit alors à hurler de façon assourdissante.

Le sang qui avait coulé de ses blessures avait finit par attirer l’un des nombreux prédateurs qui peuplent les jungles indiennes. Celui-ci n’était pas n’importe lequel, il s’agissait du roi incontesté de ces jungles : le Tigre du Bengale. Au puissant cri, le fauve releva la tête et le mordit à la jugulaire pour le faire taire. Il ne relâcha son étreinte mortelle qu’une fois les cris étouffés. Ajay avait fini par succomber et le tigre pouvait dès lors poursuivre le festin qu’il se faisait de ses abats.
_____________

Inde – Point d’impact – dix-neuf heures et demie après l’impact – aux environs de 18h30

Les trois hommes se retrouvèrent de façon instantanée en pleine jungle, au bord d’un cratère de taille conséquente. L’impact avait soufflé une couronne d’arbre tout autour, dégageant la vue.

« - Et on est censés être où exactement ? » demanda Miles.

« - C’est toi qui nous a téléportés, tu devrais le savoir mieux que nous » lui répondit du tac au tac Wade.

« - Nous sommes à l’endroit exact de l’impact de la sixième boule de feu ! » déclara Isaac.

« - Pourquoi on cherche des boules de feu exactement ? »

« - Nous avons tous fait irruption dans cette dimension entourés de flammes. Isaac a pu calculer les points précis des impacts … ce qui nous a permis, entre autre, de te retrouver … » expliqua Wade.

« - Ok ! On cherche qui alors là ? »

« - Laisse-moi une minute ! » répondit Wade en fermant les yeux.

« - Tu sais, pour dormir, allongé c’est mieux que debout ! »

« - Je ne dors pas ! Je possède des pouvoirs de nature spirituelle qui me permettent de remonter la piste d’une personne via les résidus qu’elle laisse derrière elle … du moins lorsque les circonstances me le permettent » rétorqua Wade non sans un certain agacement.

« - Et là, elles te le permettent ? » insista Miles

« - Si tu me laissais me concentrer, je pourrais te répondre à ce sujet ! »

Miles finit par se taire permettant à Wade de se concentrer quelques secondes durant avant qu’il ne rouvre les yeux. Il descendit dans le cratère, relativement peu profond, et remonta de l’autre côté.

« - C’est un esprit qui s’est écrasé ici. Étant donné la nature de ses résidus, il s’agit soit de Jeremiah, soit de Frédéric ! Il n’est resté ici que très peu de temps … jusqu’à ce qu’une dizaine d’hommes, voire plus, ne s’approche du cratère. A ce moment il a pris possession d’un des leurs sûrement de façon inconsciente et les a accompagnés … de gré ou de force ».

« - Si tu le dis ! … Où il est maintenant ? »

« - A cet instant je ne sais pas. Mais on peut suivre leurs traces tant qu’elles sont encore exploitables ».

Les résidus spirituels d’une dizaine d’individus constituaient une piste suffisamment claire pour Wade pour la suivre sans problème et à vive allure.
_____________

Inde – vingt heures après l’impact – aux environs de 19 heures

Le soleil commençait à se coucher et la luminosité sous le couvert végétal baissait rapidement. Wade, Miles et Isaac n’eurent aucunes difficultés à trouver le lieu où les chasseurs avaient établi leur campement.

« - Ils ont campé ici ! » déclara Wade en voyant un amas de résidus spirituels conséquent.

« - Ils sont partis par où maintenant ? » demanda Miles.

Wade montra du bras la direction qu’avaient prise les chasseurs. Toutefois ce n’était pas ce qui les intéressait et tout en indiquant une direction il regarda dans une autre.
Il s’approcha d’un arbre gigantesque autour duquel il put distinguer un cordage.
Il fit le tour de l’arbre, en prenant soin de ne pas se prendre les pieds dans ses racines, et surprit une bande de vautours agglutinée sur un cadavre. En voyant Wade, les charognards ne demandèrent pas leurs restes et s’envolèrent dans un vacarme de battements d’ailes.
Miles et Isaac rejoignirent Wade.

« - Ils lui ont bien fait sa fête ! » déclara Miles.

« - C’est le corps que possédait l’un des nôtres » répondit Wade sur un ton grave.

« - Une belle ordure ! Dommage qu’il n’ait pas ressenti comme moi la mort de son corps ! » dit alors une voix familière.

Wade se retourna alors vers la source de la voix. Mais ni Isaac, dont les capteurs étaient incapables de capter quoi que ce fût en matière d’esprit, ni Miles ne l’entendirent.
Toutefois, voyant Wade se retourner aussi vivement, ils firent de même.
Face à eux se tenait l’esprit de Frédéric brillant d’une lumière azur.

« - T’as l’air en forme … même si t’es plutôt transparent ! »

« - Toujours le mot pour rire ! » lui répondit Frédéric.

« - Faudrait que tu parles plus fort ! Je vois tes lèvres bouger mais j’entends rien ! »

« - Étonnant ! Tu peux voir les esprits mais tu ne les entends pas ! » remarqua Wade.

« - Parce que toi tu l’entends ? »

La seule expression du visage de Wade suffit à lui répondre.

« - Néanmoins, il semblerait que vous avez été affectés par votre séjour en Erèbe, aussi court fut-il ».

« - Ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à des esprits ! Nous en avons combattus il y a peu » dit Frédéric.

« - Combattus ? Cela me semble bien difficile. Les esprits sont immatériels pour le commun des mortels et il faut posséder une puissante psychokinésie pour interagir avec eux. Il est plus probable, en revanche, que vous ayez combattu des spectres ».

« - Bon ! Déjà que le blabla me gave vite mais si en plus je n’en capte que la moitié, ça me gave encore plus vite ! » intervint Miles.

Frédéric sourit.

« - T’as pas eu de chance de le trouver en premier. Il n’a pas été trop insupportable ? » demanda-t-il à Wade.

« -T’imagines même pas ! »

« - Oh que si ! »

« - Il est toujours comme ça ? »

« - Oui, oui, ce n’est pas un traitement de faveur qu’il te fait ! »

« - Oh ! Vous parlez de qui au juste ? » demanda Miles qui commençait à avoir des soupçons.

« - Isaac ? Où se situe le prochain impact s’il te plait ? » demanda Wade pour changer de sujet.

« - Il se situe en Mongolie ! » indiqua le drone.

« - En espérant que ce ne soit pas l’esprit de Jeremiah car je vais péter un câble ! »

_____________
Note : j'ai mis en couleur les paroles de Frédéric pour qu'elles se détachent plus et que vous appréhendiez mieux ce que Miles entend ou pas ... sachant que le turquoise, il ne l'entend pas Smile


Dernière édition par Jezekiel le Mer 15 Nov - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Chapitre 438
» NANA
» Spoil Bleach chapitre 274
» Hervé BAZIN - La mort du petit cheval
» Hostel - Chapitre II
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 106 - Chronique d’une mort annoncée :: Commentaires

avatar
J'ai cru que le corps d'Ajay serait sauvé à temps... Tant pis pour lui, je vais pas le pleurer Razz

C'est quand même particulier que Miles puisse voir les esprits mais pas entendre... Remarque, ça permet des situations plutôt cocasses, comme celle-ci ^^
 

Chapitre 106 - Chronique d’une mort annoncée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: