Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

07102012
MessageChapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan

Terre 504 – Sceau du Hua Shan

Arrivèrent alors Jeremiah, que Frédéric aidait à marcher, même si celui-ci présentait encore des signes de fatigue lui-même, et Kamaitachi.

« -Hikari ? Que fais-tu ici ? » demanda ce dernier.

« - Il n’est plus temps de me voiler la vue. J’ai vu les ravages de cette infâme corruption au Hua Shan et il est hors de question qu’il en soit de même pour les autres montagnes sacrées du Wu Yue ! » dit-elle avec autorité.

C’est alors que le regard de Kamaitachi se porta sur le sceau brisé du Hua Shan et la dépouille du lama. Voyant la réaction de celui-ci, Frédéric s’enquit d’une question.

« - Est-ce le fameux sceau que l’on devait protéger ? »

« - Oui … » répondit Kamaitachi avec amertume dans la voix.

Le sceau en miettes à leurs pieds était lourd de sens. Les combats qu’ils avaient disputés pour arriver jusqu’ici, les supplices qu’ils avaient endurés. Tout ça n’était rien face à la mort de Ruh Tao qui était mort en vain. Cela, tous l’avaient à l’esprit et tous baissèrent la tête ; certains de tristesse, d’autres de colère. Le sceau brisé était synonyme non seulement de défaite mais aussi de l’anéantissement de cette planète. Ils ne savaient pas comment cela aller se produire mais s’ils avaient été incapables d’éviter la destruction du sceau, ils seront tout aussi incapables d’empêcher la destruction de ce monde.

« - Tout n’est pas encore perdu ! » proclama alors Kamaitachi.

La jeune femme le regarda, sans aucune expression sur son visage. En réalité, même si la patience n’était plus de rigueur, elle attendait qu’il en parle.

« - Comment ça ? » demanda Frédéric, intrigué.

« - La perte du sceau est terrible mais sur le chemin de la destruction du monde, d’autres sceaux se dressent ! »

Wade tourna la tête vers la terrasse et observa les torches qui s’étaient allumées au loin avant de se retourner vers le moine.

« - Est-ce les autres sceaux ? » demanda-t-il.

« - Exactement ! »

« - Super ! On va se prendre d’autres douches ! » s’esclaffa Miles.

« - Pas vraiment ! Le Hua Shan est appelé la montagne sacrée où la vie s’écoule comme une rivière … Chaque montagne sacrée centralise la quintessence d’un élément, le Hua Shan centralisait l’eau et les autres centralisent le Feu, la Terre … »

« - Et l’air ! Ouais, ouais, on connaît la chanson ! » le coupa Miles.

« - Il est clair que non ! Sur votre monde les éléments primordiaux sont peut-être au nombre de quatre, mais ici ils sont au nombre de cinq et l’air n’en fait pas partie ! » rétorqua Kamaitachi.

« - Le bois et le métal sont les deux derniers ! » dit Hikari.

« - Quel est le plan alors ? » demanda Frédéric.

« - Par chance, les vénérables anciens qui ont forgé ces sceaux ont procédé de façon à ce que les sceaux ne soient destructibles uniquement selon une certaine séquence. Le sceau de l’eau devait être le premier à être détruit. Tant qu’il subsistait, tous les autres étaient indestructibles. Dorénavant ce n’est plus le cas. Le sceau de métal situé au Bei Heng Shan est vulnérable » expliqua Hikari.

« - Et où se situe-t-il ? » demanda Frédéric.

« - La montagne du Bei Heng Shan se situe au Nord du Wu Yue et sur notre gauche actuelle ! » déclara Isaac qui réapparaissait enfin.

« - Qu’est-ce ? » demanda Hikari en armant son arc en direction du drone qui levait les mains en l’air.

Wade posa sa main sur l’arc de la jeune femme pour le lui faire abaisser en douceur.

« - Il est avec nous et inoffensif ! » ajouta-t-il à son geste.

La jeune femme, bien qu’intriguée, se détendit.

« - Où t’étais encore parti, toi ? » lui demanda Miles.

« - Nulle part ! » répondit le robot.

« - Et en plus il se fout de ma gueule ! »

« - Non ! Lorsqu’il observe des faits, il active une sorte de camouflage optique qui le rend invisible » indiqua Frédéric.

« - Cette affirmation est exacte Frédéric ! Toute unité métamnésique se doit d’observer les faits en interagissant le moins possible avec le sujet qu’elle observe. Se dissimuler à sa vue s’est avéré être le moyen le plus efficace ».

« - C'est-à-dire qu’on s’en fout un peu là ! » répliqua Miles.

« - On se dirige donc vers la montagne aux torches blanches ? » demanda Wade.

Sans même regarder de quelle montagne il parlait, Hikari répondit par un signe de la tête que c’était bien la bonne. En effet, elle était une sorte de coursier au sein du Wu Yue et connaissait parfaitement ces montagnes.
Miles approcha du bord de la terrasse et estima à la louche la distance qui les séparait et ce malgré la nuit.

« - Il y a quoi ? 500 kilomètres ? »

« - Je dirais plutôt 660 kilomètres ! » le reprit Hikari.

« - En réalité il y a exactement 668 kilomètres qui nous séparent du Bei Heng Shan ! » précisa Isaac.

« - Ooookay ! Autant se mettre en route alors ! » s’esclaffa Frédéric.

Tous retraversèrent le tunnel creusé dans la roche et revinrent dans le temple principal du Hua Shan. Ils en sortirent immédiatement, laissant derrière eux les dépouilles des kappa que Kamaitachi observa avec tristesse. Il savait qu’avec autant de ses représentants décédés, l’espèce, qui était déjà en voie d’extinction, voyait son avenir condamné à court terme.
Après quoi ils gagnèrent tous la place principale où ils s’étaient séparés presque une heure plus tôt et Kamaitachi s’arrêta.

« - Mon chemin s’arrête ici ! » déclara-t-il.

Tout le groupe s’arrêta à son tour et se retourna, étonné. Tous ? Non, Jeremiah était le seul à ne pas l’être. A vrai dire le vampire s’attendait depuis plusieurs minutes à ce qu’il agisse de la sorte.

« - Tu ne viens pas avec nous ? » demanda Frédéric.

« - Non ! Ma place a toujours été au Hua Shan. Mes frères sont encore sous l’emprise de la corruption de Fûbaï. Tant qu’ils sont encore inconscients je vais les enfermer dans les geôles en attendant que je trouve un remède à leur état. Après quoi nous reconstruirons ensemble le temple ».

« - A condition que nous réussissions à empêcher la destruction de ton monde ! » répondit Miles.

« - Vous avez tous de grands pouvoirs et je suis sûr que vous les utiliserez pour empêcher cette catastrophe. Sur ce je ne puis me permettre de vous ralentir davantage. Bon courage mes amis ! »

« - Bon courage à toi, Kamaitachi ! » dit Jeremiah qui comprenait parfaitement sa situation.

Alors qu’il avait pleinement récupéré, ce n’était pas le cas de Frédéric qui semblait encore souffrir d’une fatigue pesante lui faisant baisser les épaules. Tous prirent congé du moine et ils reprirent leur route. Ils descendaient le sentier battu qui les menait jusqu’à la ferme et où les moines étaient encore inconscients. Toutefois ils dépassèrent l’abri de bois et poursuivirent en dévalant la montagne par la voie principale. Il leur fallut près d’une heure pour atteindre les fortifications et le portail clos. Comme si cela fut entendu, sans dire un mot, Miles se métamorphosa et fit voler en éclats le solide portail les empêchant de sortir.
Il était quatre heure du matin passé et la chaîne montagneuse était encore parfaitement obscure. Jusque-là personne n’en avait souffert puisque de nombreuses torches étaient restées allumées tout le long de leur marche. Néanmoins, maintenant qu’ils étaient dans l’obscurité la plus totale, seule Hikari y éprouvait de la peine. Elle sortit alors de son carquois une flèche qu’elle illumina.

« - Je vais me rendre au Bei Heng Shan en éclaireuse, je vous y attendrais dans la matinée ce qui m’aura laissé le temps de procéder à un repérage des lieux. Des chevaux vous attendent dans les écuries, ils n’ont plus qu’à être sellés ».

Sans attendre une quelconque réponse, son corps s’illumina d’une forte lumière et elle disparut dans la chaîne montagneuse, ne laissant derrière elle qu’une trace lumineuse qui s’estompa rapidement.

« - Tu sais ce qu’il te reste à faire, Miles » dit Frédéric.

« - Ouais, ouais, le transport en commun ! »

Il se tourna vers Isaac qui afficha à sa demande une carte holographique de la région où se détachaient nettement les cinq montagnes du Wu Yue de la chaîne montagneuse. Miles mémorisa la carte, prit des repères de distance avec ce qu’il voyait. Une fois correctement repéré, il les téléporta tous en un clin d’œil aux pieds du Bei Heng Shan où Hikari venait tout juste d’arriver, à peine essoufflée.

« - Comment avez-vous fait ? » demanda-t-elle particulièrement étonnée.

En revanche, cette fois Miles accusa le coup et montrait des signes de fatigues.

« - Et toi comment tu fais pour ne pas être crevée ? » lui demanda-t-il.

« - Le Wu Yue présente une barrière occulte qui réfrène tout moyen de transport utilisant la courbure de l’espace, mais pas les autres ».

« - C’est bien ma veine ! ‘tain j’en peux plus moi ! » dit Miles en s’asseyant par terre.

Alors que Miles était éreinté, Frédéric semblait doucement reprendre des forces depuis l’instant où ils s’étaient suffisamment éloignés du Hua Shan. Comme si la montagne l’affectait d’une façon ou d’une autre.

« - Comment ça se présente ? » demanda Frédéric.

« - Je suis bien incapable de vous le dire. Je n’étais arrivée que depuis quelques minutes lorsque vous avez surgis de nulle par ! » répondit la jeune femme.

Tous regardèrent alors la montagne qui se dressait devant eux … et se divisait en deux sommets sensiblement de la même taille, de leur point de vue.

« - Okay ! On joue à pile ou face où sais-tu quel mont doit-on escalader ? » demanda Frédéric.

« - Le mont le plus élevé est celui qui nous intéresse, il abrite le temple principal où réside le Dhâtu Lama, son droupla et ses plus proches bodhisattva ! »

« - A quoi doit-on s’attendre ? »

« - Si la montagne a également été corrompue, on peut s’attendre à une première forte résistance au temple de Xuankongsi ».

« - C'est-à-dire ? » demanda Wade.

Mais Hikari n’eut pas le temps de lui répondre qu’un puissant son, plutôt une sorte de résonance fut émise du haut de la montagne et sembla recevoir une réponse en contrebas, dans le col qui séparait les deux sommets. En son sein de nombreux cliquetis commencèrent à se faire entendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» En route pour Clermont Ferrand
» [Dessen, Sarah] En route pour l'avenir
» Chantons Ensemble - En Route Pour Disneyland Paris
» Maximy, en route pour Bollywood !
» Carnet de route pour une Orestie africaine - Pasolini
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Lun 8 Oct - 18:24 par Shion
Un petit chapitre de transition, donc...

Je me pose une question, à savoir si tu insères le système d'éléments chinois, vas-tu insérer les cycles d'engendrement et de destruction ^^
avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Lun 8 Oct - 19:17 par Jezekiel
Je dois admettre que mes connaissances en la matière sont superficielles par rapport aux tiennes.

Étant donné mon avancée sur l'écriture, j'aurais pu faire le mytho et réarranger la fin de l'arc pour effectivement correspondre à un cycle d'engendrement inversé. Mais vu que je ne le connaissais pas avant ce soir. Ce ne sera pas le cas ... même s'il sera curieux pour toi d'observer que l'enchaînement des premiers éléments correspond, par pure coïncidence, au début d'un cycle d'engendrement inversé à partir de l'eau Wink
avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Lun 8 Oct - 23:56 par Shion
J'ai baigné dedans pendant 4 ans, il faut dire aussi XD Et encore j'ai oublié pas mal de trucs. Par exemple, je me souviens que la terre est l'élément central, l'eau et le feu sont les éléments extrêmes (correspondant respectivement au grand yin et au grand yang), et le métal et le bois sont les éléments intermédiaires (correspondant respectivement au petit yin et au petit yang). Mais j'ai mis un peu de temps à me rappeler quel élément correspondait à quelle partie du symbole :/ C'est marrant de constater que sur ton image de l'arc, si l'on inversait la terre et le métal, on aurait en partant de la planète, l'ordre grand yin - petit yin - centre - petit yang - grand yang, correspondant entre autres aux parties d'un bâton ^^

Mais tout ceci ne m'empêchera pas de profiter des prochains chapitres Wink
avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Lun 22 Oct - 10:26 par Nyko
Euh, c'est quoi un cycle d'engendrement:?:
avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Lun 22 Oct - 13:28 par Jezekiel
C'est en rapport direct avec les cinq éléments chinois.
Ils sont répartis selon un pentagramme dit d'engendrement.
Le Bois engendre le Feu (en brûlant le bois crée une flamme) ;
Le Feu engendre la Terre (je ne rappelle plus de l'explication :p) ;
La Terre engendre le Métal (car dans la terre se trouvent les minéraux) ;
Le Métal engendre l'Eau (car le métal peut prend un aspect liquide) ;
L'Eau engendre le Bois (car la végétation a besoin d'eau pour s'épanouir).

Selon ce même pentagramme on peut y placer un cycle de destruction.
A savoir que dans un cycle d'engendrement on peut aussi que le feu est la fille du bois.
Dans ce cas là on dit que la mère détruit la fille de sa fille.
Le Bois détruit la Terre, la Terre détruit l'Eau, l'Eau détruit le Feu, le Feu détruit le Métal et le Métal détruit le Bois.

Voili voilou ^^

Si Shion veut ajouter ou corriger quoique ce soit, libre à lui Wink
avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Mer 24 Oct - 16:56 par Shion
Je n'ai rien de plus à ajouter, c'est très bien expliqué Jezekiel Wink
avatar
Re: Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan
Message le Lun 29 Oct - 19:44 par Nyko
Merci pour l'explication, il a fallu que je relise plusieurs fois pour bien tout comprendre XD
 

Chapitre 115 - En route pour le Bei Heng Shan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: