Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 120 - Funeste assemblée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

11112012
MessageChapitre 120 - Funeste assemblée

Terre 504 – Temple principal du Bei Heng Shan

Les fissures et autres craquelures chaotiques dessinèrent rapidement une forme géométrique, celle d’un gigantesque disque sous les pieds de tous … le fameux sceau de métal. Alors que le sceau de l’eau ne faisait que deux mètres de diamètre, celui-ci devait au moins en faire vingt et durant tout ce temps ils avaient combattu dessus sans s’en rendre compte. Il y avait trois principales méthodes pour cacher une chose précieuse. La première était de la dissimuler dans une cache que personne ne trouverait. La seconde était de la conserver dans une place forte lourdement gardée. Quant à la troisième, la plus subtile, était de l’exposer de façon si évidente qu’elle en devenait finalement invisible. C’était ce pari qu’avaient choisi les moines du Bei Heng Shan et manifestement il avait payé.
Tous furent stupéfaits en le comprenant. D’abord superficielles, les fissures semblaient s’enfoncer dans l’épaisseur du sceau et le son qui en résultait devenait de plus en plus fort et de plus en plus sinistre. Ce chaos connut son paroxysme avec un craquement aussi puissant que bref. Un souffle d’air, comme pressurisé, s’échappa de l’ouverture béante du sceau et éteignit les flambeaux aux flammes blanches du Bei Heng Shan. La montagne sembla s’éteindre complètement.
Quant au Dhâtu Lama, cet ultime effort épuisa ses dernières ressources et les différentes parties de son corps reprirent un aspect normal, déversant son sang sur la place destructurée. Cet anéantissement avait néanmoins eu une conséquence bénéfique puisque la résonance du diapason fut contrariée et toute personne sous son emprise en fut libérée.
Tandis que ses amis se relevaient, Frédéric tomba à genoux, éreinté et accablé par cette nouvelle défaite.

« - FAIT CHIER ! » se mit-il à hurler, comme pour expulser sa frustration.

Jeremiah s’approcha de lui et posa une main sur son épaule.

« - Il nous reste encore trois sceaux à protéger ! » lui dit-il.

C’est alors qu’un nouveau et puissant craquement se fit entendre. Cette fois il semblait lointain, et pour cause.

« - Qu’est-ce que ? » se demanda à voix haute Frédéric en se relevant.

« - On dirait que le troisième sceau a été également détruit » dit simplement Wade.

« - Bon ! On fait quoi maintenant ? On va directement au quatrième ? » demanda Miles.

« - Non ! On va à l’autre troisième sceau ! » déclara Hikari qui avait observé le combat depuis un point éloigné.

« - Quoi ? »

« - Comme je vous l’ai expliqué, les anciens ont forgé ces sceaux de façon à ce qu’ils ne soient destructibles que selon une certaine séquence … mais je n’ai jamais précisé que cette séquence était parfaitement linéaire ! Le premier à détruire est celui de l’Eau. Puis vient celui du Métal. Le dernier des sceaux est celui du Feu mais pour le détruire il faut impérativement que ceux de la Terre et du Bois le soient tous les deux et ce dans n’importe quel ordre ! »

« - QUOI ? Mais c’est complètement débile ! » s’esclaffa Frédéric.

« - Je peux comprendre que ce choix puisse le paraître mais à l’époque de leur forge, il n’y avait pas les mêmes moyens de locomotions qu’aujourd’hui qui "raccourcissent" les distances ».

« - Je ne vois pas le rapport ! » dit Miles.

« - Hé bien à l’époque, en cas d’attaque, cela leur permettait d’avoir le temps nécessaire pour regrouper et organiser une défense suffisamment efficace au dernier sceau puisque deux sceaux simultanés étaient nécessaires avant de pouvoir prétendre à sa destruction ».

« - Oui mais en détruisant celui du Métal, cela permet aussi d’en détruire deux autres d’un coup ! » rétorqua Frédéric.

« - Malgré les apparences, les moines du Wu Yue ne sont pas belliqueux par nature et ils réfléchissent plus en termes de défense efficace qu’en termes de possibilités d’attaque ».

« - Où doit-on se diriger alors maintenant ? » demanda Jeremiah qui mit fin à une discussion de rhétorique aussi ennuyeuse qu’inutile en de pareils moments.

Hikari marqua une pause, prenant le soin de réfléchir.

« - Je ne sais pas ! » finit-elle par dire.

« - Ah ben on est bien avancés ! » dit Miles.

« - Ce que je veux dire, c’est que je ne sais pas lequel des deux sceaux vient d’être détruit et donc je ne sais pas lequel est encore intact et que l’on doit tenter de protéger ! »

Un nouveau silence s’imposa lorsque Frédéric reprit la parole.

« - Où se trouvent les trois derniers sceaux ? »

« - Le sceau du Bois se situe au Song Shan. Celui de la Terre au Tai Shan et celui du Feu au Nan Heng Shan ! » répondit Hikari.

« - Voilà ce que je propose : on se sépare en deux équipes. Celle des deux qui fera chou blanc se rendra directement au sceau du Feu pour aller le protéger avant que l’autre troisième sceau ne soit brisé. Jeremiah, Miles et Hikari iront au Song Shan ! Moi, Wade et Isaac irons au Tai Shan. Quoi qu’il arrive on se donne rendez-vous au Nan Heng Shan ! »

Personne ne discuta la proposition de Frédéric qui semblait la plus efficace étant donné les circonstances. En effet, ils ne pouvaient se permettre de tous perdre du temps si jamais ils se rendaient tous à la montagne sacrée dont le sceau venait d’être détruit. Ainsi ils redescendirent tous aux pieds du Bei Heng Shan avant de se séparer.

_____________________

Terre 0 – Erèbe

Le calme était revenu en Erèbe depuis le départ des intrus mais le maître de ces lieux n’avait toujours pas décoléré. Son royaume était celui que l’on atteignait en mourant et nul être vivant n’avait l’autorisation de s’y immiscer et troubler le voyage initiatique qu’entamait tout défunt parvenu jusqu’ici.
N’ayant pas revu ces intrus dans son royaume sous l’aspect de décédés, le maître fit quémander une créature bien singulière de son royaume. La créature avait été autrefois un être humain et après sa mort, il se vit offrir une nouvelle existence au service du maître. La créature était grande et avait conservé sa peau qui avait blanchi à l’extrême au cours des siècles. Néanmoins on ne parvenait plus, et ce depuis fort longtemps, à distinguer son sexe. Homme ou femme, seule elle-même s’en rappelait encore, de temps en temps. Sa chevelure, aussi blanche que sa peau, était longue et atteignait son bassin. Elle était vêtue d’un ciré long et noir ainsi que d’un large feutre tout aussi noir. Elle tenait à la main droite une longue faux à tranchant extérieur et de la main gauche elle tenait les rennes du cheval sans tête qui tractait la charrette grinçante et morbide sur laquelle elle était assise. Cette charrette était faite d’un assemblage d’ossements de créatures en tout genre et pas toutes issues d’une planète Terre où le genre humain avait supplanté tous les autres. D’habitude, lorsqu’on voyait cette créature, sa charrette était bourrée de cadavres mais en Erèbe il n’y avait aucune raison pour qu’elle les conserve.
Arrivée face au gigantesque temple d’os où elle avait été conviée, son cheval s’arrêta de lui-même et la créature descendit de sa carriole. Deux camardes gardaient l’accès au temple, entrecroisant leurs faux. Reconnaissant la créature, bien plus puissante qu’eux, les deux camardes lui permirent de passer.
A l’intérieur, elle avança droit devant sans hésiter une seule secondes dans le long couloir précédant la salle d’audience. Elle arriva dans une gigantesque salle où un tribunal intimidant avait été installé du haut duquel plusieurs créatures jugeaient les défunts qui parvenaient jusqu’à eux pour se faire juger et décidaient de leur prochaine destination : Enfer, Limbes ou Purgatoire. D’ordinaire bondé et empli des sanglots des morts, le tribunal était vide à l’exception des dits juges. Ces juges étaient des créatures entourées d’une aura divine. Le nombre d’entre elles qui avaient un véritable pouvoir décisionnaire était bien incertain vu que plusieurs d’entre elles étaient accompagnées. De gauche à droite l’on pouvait ainsi observer un gigantesque squelette humanoïde sur lequel pendaient des lambeaux de chairs jaunes putréfiées, coiffé de nombreuses plumes et portant des mains humaines en guise de boucles d’oreilles. Lui succédait un homme à la peau mate enserré dans de nombreuses bandelettes de tissus telle une momie et orné de multiples bijoux d’or. Deux magnifiques femmes se tenaient dans son ombre tandis qu’un homme à tête d’ibis était à ses pieds, assis en tailleur. A sa gauche était assis une sorte d’ange aux ailes d’ébène. Sous lui, situés dans des alcôves creusées dans le tribunal même, trois hommes trônaient, impassibles. Et sous eux une vieille femme ne cessait de couper des fils encore et encore avec une paire de ciseaux argentés. Vinrent ensuite deux femmes aussi différentes que la nuit et le jour. L’une était d’un tempérament calme et serein tandis que l’autre, portant une armure de viking avec des ailes dans le dos semblait être prompte au combat. Une troisième femme était assise, presque en retrait et vêtue d’un voile noir qui ne laissait voir que ses yeux. Après elle, vint une créature innommable à tête de buffle, à la peau noire, entourée de fumerolles virides et avec un serre-tête serti de crânes humains. Sous elle, se situait également une niche dans laquelle trônait un être humain à la peau écarlate, aux cheveux et barbe aussi longs que noirs et au regard sévère. Terminaient ce panthéon funeste deux créatures féminines. La première était aussi inhumaine que la seconde était humaine. En effet elle avait le derme également noir, quatre bras, une langue monstrueuse qui sortait constamment de sa bouche et se tordait dans tous les sens et portait un collier de crânes humains. Tandis que la dernière était une superbe femme d’origine asiatique aux longs cheveux d’ébène et portant une robe blanche et simple.
Rares étaient les occasions de les voir toutes réunies car les cas nécessitant leur présence à tous l’étaient tout autant. Au beau milieu de l’assemblée, un siège était vide, ce qui n’avait rien d’exceptionnel car il était celui réservé au maître de ces lieux qui n’intervenait uniquement que pour des cas spéciaux dont il avait senti la présence dès son arrivée en Erèbe. Les juges profitaient de ce temps mort dans leurs devoirs pour discuter entre eux, ignorant la présence de la créature. C’est alors que tous se turent simultanément. En un clin d’œil, le siège vide fut occupé par une créature bien plus imposante que toutes celles déjà présentes. La créature était un squelette humanoïde mais gigantesque. Elle était vêtue d’une houppelande de ténèbres. Depuis son arrivée, la température de l’air déjà bien basse, sembla baisser encore plus. La luminosité baissa drastiquement également. N’importe quel être vivant serait mort instantanément en sa présence tant la créature nouvellement arrivée semblait tout aspirer autour d’elle. Seuls ses sujets étaient relativement immunisés à sa présence. La créature arrivée en charrue s’agenouilla à sa vue et émit ses premiers mots.

« - Dame Mort ! Je suis honorée par votre vue ! » dit-elle d’une voix grave.

« - Sais-tu pourquoi je t’ai fait appeler, Ankou ? »

« - J’imagine que vous désirez la mort d’une personne en particulier, ô ma dame ! »

Bien que dépourvue de chair et tout autant de lèvres, la Mort sembla sourire.

_________________

A suivre dans : Pouvoir emprisonné !


Dernière édition par Jezekiel le Dim 11 Nov - 12:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 120 - Funeste assemblée :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Dim 11 Nov - 11:51 par Jezekiel
Devinerez-vous qui est présent dans ce tribunal ? :p
avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Dim 11 Nov - 21:47 par Shion
Il va falloir que je voie ça quand je serai plus en forme, mais il me semble qu'il y ait là pas mal de divinités... J'ai reconnu Thoth, Kali, Atropos, une valkyrie... Le squelette avec les plumes m'évoque un dieu d'Amérique du Sud ou centrale,mais je ne me rappelle plus lequel...
avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Dim 11 Nov - 23:57 par Jezekiel
Tous les noms que tu as donné sont bons mais ... à savoir si l'ordre est le bon ^^
J'aurais dû faire un petit "schéma" que voici donc :p

-(1)----(2)----------(6)-------(11)(12)-----(13)----(14)----(16)----(17)-
-------(3)(4)----(7)(8 )(9)----------------------------(15)------------------
--------(5)----------(10)-----------------------------------------------------


A noter que l'ordre d'apparition des entités n'est pas un hasard et que le schéma devrait également vous montrer une autre logique Wink
avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Mar 20 Nov - 20:47 par Nyko
Moi je sèche là.
avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Mar 20 Nov - 22:58 par Jezekiel
Autant vous donner les identités de ces créatures divines représentant toutes la mort.
Il n'y a aucun enjeux sur leur identité hormis ce mini jeu ... qui n'a pas pris XD

Elles sont toutes orientées en Ouest -> Est

(1) - Mictlantecuhtli

(2) - Osiris
(3) - Isis
(4) - Nephtys
(5) - Thot

(6) - Thanatos
(7) - Rhadamanthe
(8 ) - Minos
(9) - Eaque
(10) - Atropos

(11) - Hel
(12) - la Reine des Valkyries (personnage inventé pour avoir le pendant de Hel qui, contrairement à comment la représente Marvel Comics, est la déesse de la mort douce)

(13) - Mot

(14) - Yama
(15) - Yanluowang

(16) - Kâli

(17) - Izanami
avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Sam 24 Nov - 2:11 par Shion
Rah j'aurais pu en trouver beaucoup plus >_<
avatar
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message le Sam 24 Nov - 10:08 par Jezekiel
Ça, je n'en doute pas Wink
Re: Chapitre 120 - Funeste assemblée
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 120 - Funeste assemblée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: