Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 121 - Pouvoir emprisonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

18112012
MessageChapitre 121 - Pouvoir emprisonné

Terre 504 – En direction du Tai Shan

Cela faisait déjà quelques minutes depuis qu’ils s’étaient scindés en deux groupes. Depuis Miles avait dû prendre ses repères spatiaux et transporter son groupe au Song Shan comme en attestait la silhouette d’Isaac qui se dessinait à l’horizon. Le drone était resté au Bei Heng Shan avec le groupe de Miles pour permettre à ce dernier de visualiser la distance qu’il avait à parcourir en un seul bond. Après quoi il devait rattraper le duo formé par Frédéric et Wade au plus vite. Tous deux avaient opté pour un système de locomotion peu ordinaire. Tandis que Wade les maintenait à quelques centimètres au-dessus du sol avec sa télékinésie, Frédéric faisait office de réacteur. Les bras tendus en arrière, il produisait un feu intense comme lorsqu’il était revenu au sommet du Bei Heng Shan après que son lama l’eut expédié dans le vide. La vitesse de déplacement ainsi procurée ne pouvait rivaliser avec la vitesse de déplacement de Jeremiah, et encore moins avec celle de Miles, néanmoins ils avançaient bien plus vite que s’ils avaient dû y aller en courant.

« - Cela vous arrive souvent de parcourir des mondes pour les sauver ? » demanda soudainement Wade.

Frédéric fut quelque peu étonné par cette question si soudaine.

« - Eh bien disons que ça dépend. Si je me souviens bien on a participé à la sauvegarde de trois mondes … Je dis ça comme si c’était naturel. Mais finalement quand on y réfléchit c’est tout simplement extraordinaire … les souffrances endurées mises à part, bien sûr ».

« - Tu trouves cela normal ? »

« - Que l’on sauve des mondes ? Si on peut faire quelque chose pour aider autant le faire, non ? Ceci dit, j’ai moi aussi une question : Tu trouves cela facile de tuer ? »

Wade conserva le silence quelques secondes.

« - S’il n’y a manifestement aucune autre solution alors je fais ce qui doit l’être ».

« - Un peu simpliste comme vision des choses, si tu me permets ! »

« - Ça m’a plutôt réussi jusqu’à présent » rétorqua Wade sans aucune agressivité dans la voix.

C’est alors qu’Isaac les rattrapa.

« - C’est bon ? Miles est bien parti ? » lui demanda Frédéric.

« - D’après mes relevés Miles, ainsi que Jeremiah et Hikari ont bien effectué un bond spatial jusqu’aux pieds du Song Shan » répliqua Isaac.

« - Tu sembles être le leader de ce groupe, donc je n’ai pas voulu remettre en question tes ordres devant tout le monde mais … es-tu bien sûr de ta stratégie concernant les deux monts ? » lui demanda Wade.

« - Le leader ? Je ne me suis jamais senti comme tel ou en tout cas on ne l’a pas décidé ainsi. Et puis tout le monde à son mot à dire. Le premier qui propose une bonne idée, on la suit en général. Parce qu’il s’agit bien d’idées, de propositions … pas d’ordres. Quelle est ta question au juste ? »

« - Hé bien, on se dirige vers le Tai Shan, celui sensé renfermer le sceau de la Terre … or ton pouvoir élémental aurait sûrement été plus utile au Song Shan et son sceau du Bois, non ? »

« - Effectivement mais tout ce qui est végétation ne résiste pas particulièrement bien à la glace non plus ».

« - Tu parles de Jeremiah ? L’as-tu vu utiliser sa cryokinésie depuis que nous sommes partis du Hua Shan ? »

Frédéric marqua une pause comme pour chercher dans ses souvenirs.

« - Il est vrai qu’il ne la point utilisée depuis. Ceci dit il en avait peut-être pas l’utilité, se contentant de sa seule télékinésie ».

« - Tu trouves qu’immobiliser les moines du Bei Heng Shan en enfermant leurs jambes dans des blocs de glace ne nous aurait pas facilité la tâche ? »

Inconsciemment, Frédéric diminua l’intensité de sa flamme et la vitesse de déplacement s’en ressenti. Manifestement Wade avait marqué un point. Qu’est-ce que cela pouvait-il bien signifier ?

« - Tu es sacrément observateur ! » finit-il par dire.

« - Les forces des choses m’ont obligé à l’être ! Et cela m’a également permis de remarquer que la blessure à l’épaule gauche infligée par le Dhâtu Lama n’a pas encore complètement cicatrisé, contrairement à tes autres blessures ».

Et de deux ! Wade était assez déconcertant. Dans une autre vie il aurait fait un inspecteur hors pair avec un tel sens de l’observation. Pour une raison inconnue, cette blessure en particulier ne cicatrisait pas aussi bien ni aussi rapidement que les autres. Même si l’évolution extérieure était encourageante, Frédéric en conservait une gêne dans ses mouvements. Mais l’ampleur de cette gêne ne l’inquiétait pas outre mesure.

« - Même si je ne suis pas aussi bon que toi, certaines choses ne passent pas inaperçues non plus te concernant ! Manifestement tu possèdes également une régénération cellulaire accélérée comme nous trois … mais à la différence près que tu ne sembles pas ressentir la douleur. Qu’es-tu donc ? De quoi tires-tu tes pouvoirs ? »

« - De quels pouvoirs parles-tu ? » lui demanda Wade, regrettant presque aussitôt d’avoir posé cette question qui en soulèverait une autre rapidement.

« - Eh bien je veux parler de ta télékinésie des plus rudimentaire, de tes flammes bleues qui ne brûlent pas, ou encore de tes chaînes ».

« - Je n’ai qu’une seule chaîne, les autres sont … autre chose ».

« - Très bien, et le reste ? Je tire mes pouvoirs d’un lycanthrope, Jeremiah d’un vampire et Miles d’un démon … et toi ? »

« - D’un psychopompe ! »

« - D’un quoi ? »

« - Psychopompe est un mot du vocabulaire humain de variante grecque signifiant guide des âmes. Il désigne donc toute créature dont la tâche est de conduire les âmes des morts vers le monde des morts. Cela peut-être une divinité, un démon, un ange ou même des animaux. Par exemple chez certaines peuplades humaines du pôle nord, un cheval sacrifié par un chaman servirait de psychopompe » récita alors Isaac.

« - C’est cela même ! Avant que des démons ne procèdent au rituel du vaisseau sur mon corps, un chaman inuit m’a fait ingurgité du sang de cheval sacrifié à l’aube selon un autre rituel ».

« - Sacré mélange ! Mais tu sembles posséder d’autres pouvoirs que ce dont tu as fait la démonstration jusque-là ».

« - Il est vrai que je répugne à m’en servir. Tout comme je préfère utiliser les pouvoirs issus de mon impureté … mais moi je sais pourquoi à la différence de vous autres ! »

« - De quelles impuretés tu parles ? Cela a-t-il un rapport avec le véritable but des rituels que nous avons subis tous les quatre ? »

« - Tout à fait ! Les impuretés sont des éléments qui n’avaient pas été prévus au départ dans les rituels. Je parle de votre lycanthropie, du vampirisme de Jeremiah, de la capacité de métamorphose en démon de Miles ou encore de mon statut de psychopompe. Elles nous permettent de conserver pleinement le contrôle et même d’accéder de façon inconsciente et parfois pervertie à la véritable source de nos pouvoirs ».

« - Oh la ! Oh la ! Quoi ? »

« - D’où tires-tu tes flammes à ton avis ? Jamais un lycanthrope aussi jeune que toi n’a réussi à développer un pouvoir élémental … et encore moins de nature calorifique. En revanche ceci est l’apanage des vampires aînés. Mais chez Jeremiah ce fut de la glace. Jusqu’à ce que l’on apprenne l’existence de tels vampires, je déduirais donc que c’est sa source principale de pouvoir qui a perverti cette manifestation élémentale ».

« - Bon sang mais quelle est cette source principale ? Que renfermons-nous au plus profond de nous-mêmes ? »

« - Après vous avoir observés, j’aurais préféré le dire d’abord à Jeremiah. J’estime qu’il possède le plus grand sang froid … mais je n’ai pas encore pu converser suffisamment avec lui à l’écart pour le moment … néanmoins je pense qu’étant donné ton statut de leader naturel, tu es finalement celui qui doit le savoir le premier ».

____________________

Terre ???

Cela faisait plusieurs heures que le démon Nergal avait quitté son antre obscur pour entamer un périple aussi long que discret. Jusque-là son expédition en solitaire était passée inaperçue. La fumée dont il semblait constitué adaptait sa teinte aux environnements qu’il traversait.
Descendant au plus profond des entrailles de l’Enfer, sa fumée prit une teinte blanche légèrement mouchetée de bleu lorsqu’il atteignit son point d’arrivée : un lac. Mais pas n’importe quel lac, celui-ci était tout simplement gigantesque et entièrement gelé. D’après certaines légendes parcourant les vastes étendues des Enfers, ce lac de glace parcourait tout son sous-sol. Nul n’avait jamais entrepris de découvrir si cela était exact car la très grande majorité, pour ne pas dire la totalité, avait autre chose à l’esprit que de vérifier une donnée géographique.
Nergal lui-même en avait cure. Il n’était point venu fouler ce lac gelé, le Cocyte, par plaisir, mais par devoir. Depuis qu’il avait mis le pied sur cette glace, tout son être fut parcouru d’un froid intense que peu de démons étaient capables de supporter longtemps. Étant un démon ancien et puissant, Nergal n’était pas de ceux que l’on effrayait avec un froid matinal.
La glace sur laquelle il marchait était aussi transparente que du verre. Cette zone s’appelait la Caïnie et était réservée aux damnés qui avaient pêché contre leurs parents. Sous ses pieds on pouvait voir des multitudes de damnés ensevelis sous cette glace cristalline. Parmi ces damnées on pouvait en reconnaître un en de multiples exemplaires. Il s’agissait de Mordred et tous ses doubles qui avaient tous agi de la même façon, mais l’on pouvait surtout y voir Caïn.
Laissant la Caïnie derrière lui, il pénétra dans la zone du lac que l’on nomme l’Anténore. Cette région du lac est réservée à tous les traîtres à leur cité. Nombre de damnés parmi ceux qui ont encore un minimum de mobilité dévorent tout ce qui passe à portée de main ou de dents. Nergal arriva ensuite dans la zone appelée Ptolémaïe où résident pour l’éternité les traîtres à leurs hôtes. Enfin il arriva dans la région souhaitée : la Judaïe où souffraient pour l’éternité tous les traîtres à leurs bienfaiteurs tel Judas ou Cassius et Brutus.
Au beau milieu de cette foultitude de damnés résidait une créature qui dénotait fortement de toutes les autres non seulement par sa taille mais aussi par sa nature. Ceinturé par le Cocyte au niveau de la taille, elle était gigantesque et ressemblait à un démon. Ses cornes étaient aussi nombreuses que des cheveux regroupés par mèches. Son derme était aussi rouge que le sang humain et parcouru par de nombreuses glyphes d’ébène. Ses gigantesques ailes de cuir étaient clouées autour de lui sur la glace et des chaînes argentées serties de runes dorées entravaient le moindre de ses mouvements. Soudain la créature sembla sortir de son sommeil.

« - Nergal ! J’espère que tu ne troubles point ma sentence pour des futilités ! » dit-elle.

Sa voix était si puissante qu’elle sembla faire trembler l’air lui-même. A sa voix, Nergal s’agenouilla de suite.

« - Je ne l’espère pas, ô mon roi ! »

« - Parle ! »

« - Vos quatre ont réapparu ! »

La créature esquissa ce qui semblait être un sourire.

_______________________

Terre 504 – Sur le sentier menant au sommet du Song Shan

Le trio composé de Jeremiah, Miles et Hikari n’avait encore connu aucune résistance depuis leur arrivée sur ce mont luxuriant qui dénotait énormément des autres monts visités jusqu’à présent. Mieux, le portail n’avait pas été fermé ce qui leur faisait espérer que ce mont du Wu Yue n’était pas corrompu.
Soudain une puissante colonne de lumière zébra le ciel à environ 400 kilomètres au Nord-Est de leur position.


_______________________

A suivre dans la Neuvième Boule de Feu !

Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Chapitre 605
» Chapitre 619
» chapitre 50
» Boruto: Naruto Next Generations Chapitre 01
» Spoil Bleach chapitre 274
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 121 - Pouvoir emprisonné :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 121 - Pouvoir emprisonné
Message le Mar 20 Nov - 21:03 par Nyko
Wade met le doigt la où sa fait mal, il m'intrigue de plus en plus aussi :p
avatar
Re: Chapitre 121 - Pouvoir emprisonné
Message le Sam 24 Nov - 2:08 par Shion
Hmm des petites tensions... Je trouve ça normal, j'avais un peu peur que Wade s'intègre trop vite ^^

Un début de révélation en tout cas, j'aime bien. Smile
Re: Chapitre 121 - Pouvoir emprisonné
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 121 - Pouvoir emprisonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Répondre au sujetSauter vers: