Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

25112012
MessageChapitre 122 - la Dixième Boule de Feu

Terre 504 – Song Shan

Que ce soit Jeremiah, Miles ou Hikari, tous les trois observaient cette soudaine colonne de lumière. Elle était d’une telle intensité et était apparue de façon si brutale qu’aucun d’entre eux ne put déterminer si elle s’abattait du ciel ou si elle le pourfendait. Toutefois, Jeremiah ne s’attarda pas plus que nécessaire et commença à tourner les talons pour reprendre son ascension lorsque Miles ouvrit la bouche.

« - Qu’est-ce que c’est que ça encore ? » se demanda-t-il à voix haute.

Jeremiah s’immobilisa sans se retourner.

« - Ce doit être Frédéric » répondit-il.

« - Frédéric ? Tu crois vraiment ? Son feu n’a jamais été aussi intense ! »

« - Il a dû se passer quelque chose » rétorqua Jeremiah, de façon résignée.

« - Et tu dis ça comme ça ? »

« - Je peux aller voir ce qui se passe. Avec ma vitesse, s’ils s’en sortent là-bas, je serais de retour parmi vous avant que vous n’ayez atteint le sommet ! » intervint Hikari.

« - Non ! Nous avons notre propre mission ! Nous devons vérifier le sceau ici présent ! »

« - Qu’est-ce que ça peut bien faire ? Cette montagne semble bien calme pour l’instant » répliqua Miles.

« - Mais pour combien de temps encore ? » demanda Jeremiah.

« - Putain ! Mais qu’est-ce qui est le plus important pour toi ? Cette planète ou notre pote ? » demanda Miles manifestement énervé.

A cette question, Hikari fronça quelque peu les sourcils car manifestement le sort de cette planète importait peu à Miles.
Sans attendre une quelconque réponse du vampire, Miles commença à redescendre l’escalier lorsqu’il s’arrêta, faisant face à un tapis végétal ayant soudainement poussé sur les marches qu’ils venaient de gravir. L’escalier était recouvert de ronces et autres plantes toxiques tels le datura et la symphorine. Manifestement quelqu’un ne voulait pas qu’ils redescendent. Mais cela impliquait aussi une nouvelle question : le Song Shan était-il vraiment si calme ?
Soudain, la colonne de flammes si lumineuse de Frédéric changea de couleur. Ses flammes devinrent rouges comme le sang. Jeremiah reprit alors sa marche.

« - Plus tôt on en aura fini avec cette montagne et plus tôt on pourra aller aider Frédéric ! » dit-il.

Tous se mirent alors à gravir les marches en courant.

________________________

Terre 504 – Japon – District de Kinki – à l’Est de Wakayama - il y a plus de trente heures

Alors que la lune resplendissait au-dessus de la ville, un jeune nippon sortit de chez lui avec une fringale pas possible au ventre. Marchant tranquillement dans les rues de son quartier, il savait parfaitement où il allait. Il partait à la rencontre de l’unique distributeur de plats chauds de sa ville qui lui permettrait de tenir jusqu’au sanma grillé du lendemain matin.
C’est alors que la rue devint de plus en plus claire, de plus en plus éclairée. Le jeune homme regarda d’abord autour de lui cherchant une quelconque personne braquant sur lui une lampe torche … mais personne d’autre que lui n’était assez fou pour sortir à plus de deux heures du matin.
Il leva alors le nez vers les lampadaires, pensant à une surtension … mais ce n’était pas le cas non plus. Néanmoins il aperçut la source de cette lumière : une gigantesque boule de feu semblant foncer sur lui.
Le jeune homme sembla comme hypnotisé par cette vision durant de longues secondes jusqu’à ce que la boule de feu ne le survole et ne s’écrase à quelques mètres de lui au beau milieu de la rue. L’onde de choc propulsa le Japonais au sol.
Quelque peu étourdi, il mit quelques secondes avant de se relever. Il se palpa le corps à la recherche d’une quelconque blessure et fut soulagé d’en être sorti indemne. Après quoi sa curiosité l’amena à se rapprocher du gigantesque cratère que la boule de feu avait creusé en se crashant.
Il y découvrit une chose peu ordinaire. Aucune flamme ne parcourait le cratère et ce dernier était parfaitement vide … du moins selon sa perception. En effet, il y avait bien une chose au sein du cratère : une forme vaguement humanoïde, éthérée et rouge : l’esprit du démon qui avait torturé Miles à de si fréquentes reprise, Sahkm ! Le démon se releva et prit connaissance de son état. N’ayant point la puissance nécessaire pour rester ainsi hors d’un corps, il savait qu’il ne tarderait pas à apercevoir une faucheuse venir le prendre. C’est alors qu’il vit le jeune Japonais au bord du cratère. Il se mit à sourire et se jeta sur lui à une vitesse fulgurante. Nullement préparé et apeuré, l’esprit du jeune homme n’offrit presque aucune résistance et Sahkm le pulvérisa en une unique offensive, prenant parfaitement le contrôle de son nouveau corps. Toutefois grand mal lui en prit car une attaque aussi brutale fit s’évanouir son hôte.
Lorsqu’il revint à lui, il était attaché à un brancard et entouré par deux ambulanciers ainsi que de nombreux policiers et une foule de badauds. Ayant complètement pulvérisé l’esprit du jeune homme, Sahkm ne put s’en servir comme d’une banque de données pour en savoir plus sur le lieu où il avait atterri. Cela le frustra grandement car il allait devoir prendre possession d’un autre de ces humains et de façon plus subtile.
Embarqué dans l’ambulance, il se retrouva seul avec deux des ambulanciers à l’arrière du véhicule. Ces derniers virent qu’il avait repris connaissance et commencèrent à lui parler dans une langue qu’il ne comprenait pas.

« - Kyō ? Kyō ? Anata wa dōomoimasuka ? Anata wa watashi o kiku ? »

Décidemment, il allait vraiment devoir se trouver un esprit en meilleur état. Il sortit alors du corps de sa première victime tel le fantôme qu’il était devenu. En faisant cela il provoqua de suite l’arrêt cardiaque de celle-ci. Les deux ambulanciers s’affolèrent alors et mirent tout en œuvre pour sauver le jeune nippon dont ils avaient la charge. Leurs esprits ainsi occupés et focalisés sur une tâche, cela faciliterait la possession. Ainsi Sahkm s’insinua sournoisement dans le corps du plus robuste des deux. L’homme en question ne sentit rien dans l’excitation du moment, Sahkm avait su y faire et n’avait pas encore pris la main mise sur son corps. Il attendit avec difficulté qu’ils s’arrêtent pour prononcer le décès de son premier hôte. Après quoi le démon profita de la soudaine fatigue mentale que connaissait son nouvel hôte suite à son échec pour passer à l’offensive. Le combat ne dura pas longtemps et il parvint à prendre le dessus sans grande difficulté ni sans avoir eu à trop endommager l’esprit de son hôte qu’il conservait dorénavant dans l’une des zones inexploitées de son cerveau.

« - Ahoi ! Daijōbudesuka ? » lui adressa son collègue.

En effet le conflit spirituel avait eu une répercussion physique sur son corps et un fin filet de sang s’écoulait d’une de ses narines. Sahkm s’en rendit compte et s’essuya du revers de sa blouse.

« - Tu ne devrais pas boire autant de Lipovitan, tu sais ! »

C’était bon ! Il comprenait enfin ce qu’on lui disait. Il baissa brièvement la tête en avant en guise de réponse affirmative. Après quoi le reste du trajet fut silencieux, laissant à Sahkm tout loisir de fouiller en long, en large et en travers l’esprit de son nouvel hôte. Il apprit de nombreuses choses de lui concernant la planète et ces fameux moines sacrés qui semblaient être redoutables. Mais qu’importe, ce qu’il cherchait c’était l’hôte que son maître Marbas lui avait fait investir. Manifestement ce n’était pas cet ambulancier quelconque qui allait le lui apprendre.
Arrivés à l’hôpital de Wakayama, tous descendirent de l’ambulance. Sahkm étant bien décidé à leur fausser compagnie sans attendre. A peine fut-il sorti de l’ambulance qu’il vit la voiture de police qui les suivait depuis la zone d’impact.

« - Il n’a pas survécu à ses blessures, lieutenant ! » dit alors le second ambulancier.

« - Dommage, j’aurais aimé lui poser quelques questions ».

« - Un lieutenant de police ? Il sera sûrement plus utile ! » se dit alors Sahkm.

« - Vous pouvez m’indiquer où sont les toilettes ? » demanda alors le policier.

Le second ambulancier les lui indiqua. Sahkm suivit alors le policier, laissant l’ambulancier derrière lui en train de râler car il allait manifestement devoir s’occuper seul du décédé. Le policier se dirigea vers les toilettes sans se douter qu’il était suivi. Sahkm entra à son tour et se dissimula dans l’une des cabines. Là, le démon préleva ce dont il avait besoin dans l’esprit de son hôte avant de s’en extraire et de le laisser complètement décérébré, bavant sur sa blouse.
Il pénétra dans l’esprit du lieutenant alors que celui-ci était en train de se laver les mains. Le combat fut à nouveau bref. C’est ainsi qu’il sortit de l’hôpital aux commandes du corps du policier. Il se dirigea vers le véhicule de ce dernier et fouilla son esprit à la recherche d’une quelconque information utile. Il y découvrit que son arrivée dans ce monde avait été remarquée mais également attendue. Pourquoi, il ne le savait pas. Toute information en rapport avec sa boule de feu devait être immédiatement transmise à son supérieur, le Capitaine Watanabe. Sa prochaine cible était donc définie.
Dès lors il prit la radio et appela le central pour s’enquérir de la position du capitaine. Le central lui répondit que la situation n’étant plus urgente, il était rentré chez lui et serait donc présent le lendemain matin à 8h. Très bien, il allait donc devoir patienter durant cinq longues heures avant de pouvoir accéder au prochain stade. Il démarra le véhicule et s’éloigna de l’hôpital. Il roula de longues minutes avant de s’arrêter dans une ruelle sordide. Les heures s’écoulèrent à une lenteur invraisemblable. Avec elles son impatience montait progressivement. Il choisit d’allumer l’autoradio pour écouter un peu les radios du coin. Près d’une heure plus tard il connut un accès de colère et démolit l’autoradio d’un coup de poing qui écorcha la main de son hôte. Cela l’énerva d’autant plus de constater que son hôte était bien fragile.
Finalement le soleil se leva, synonyme que l’heure approchait. Il remit le contact et démarra la voiture de police. Il roula à vitesse modérée jusqu’au poste de police où il gara la voiture de patrouille au parking dédié. Au moment de sortir du véhicule, il aperçut brièvement son reflet dans le rétroviseur. Quelque chose attira son attention. Cela faisait trop longtemps qu’il était dans ce corps humain si influençable et les premiers signes de sa possession démoniaque se voyaient déjà. Ses cheveux étaient devenus intégralement blancs et deux protubérances sortaient de son front. Il ne ferait pas deux pas dans le poste de police sans qu’on lui cause des problèmes. Pas que cela lui fasse peur, au contraire, un peu d’action après d’aussi longues heures à ronger son frein dans ce véhicule lui ferait le plus grand bien mais ce n’était pas son but. Et puis dès qu’il aurait retrouvé son hôte initial il pourrait savourer autant de carnages qu’il en désirait. Ainsi il prit la casquette du lieutenant qui gisait sur le siège passager et l’enfonça avec force sur sa tête pour masquer au maximum ses cheveux et son front.
Après quoi il sortit du véhicule et entra au commissariat comme si de rien n’était, tel un cheval de Troie. Il se dirigea de suite dans le bureau du Capitaine Watanabe où il trouva ce dernier.

« - Watanabe-san ? Puis-je vous parler ? »

« - Cela dépend du sujet, j’ai déjà beaucoup à faire ! »

« - C’est au sujet de la boule de feu ! »

Le capitaine l’invita alors à entrer. Il ne s’inquiéta pas outre mesure du fait que son lieutenant veuille fermer les stores.

« - Qu’avez-vous appris ? »

« - Je sais ce qui se trouvait dans cette boule de feu ! »

« - Vous m’intéressez ! Et qu’est-ce que c’était ? »

« - Moi ! » dit alors Sahkm en retirant sa casquette.

De sa bouche sortit une fumerolle rouge qui pénétra dans celle du Capitaine Watanabe profitant de la surprise causée par l’apparence de son lieutenant. L’humain offrit une résistance supérieure à celle de tous ces macaques qu’il avait possédés depuis son arrivée sur cette planète. Néanmoins il fut soumis rapidement. Une fois en pleine possession de ce corps, il fouilla son esprit et constata qu’il avait fait la bonne pioche. En effet le Capitaine Watanabe avait été chargé par le préfet de centraliser toutes les informations relatives à la boule de feu se dirigeant vers sa ville. Sahkm apprit dès lors que neuf autres boules de feu avaient été repérées à travers le globe. Cette information le fit sourire car il s’agissait sûrement de son hôte et de ses compagnons. Il utilisa alors l’ordinateur du capitaine pour en apprendre plus. En possession du mot de passe, il parvint à ouvrir le dossier confidentiel où étaient regroupées toutes les informations concernant cette crise mondiale. La boule de feu la plus proche se situait en ex-Chine, en plein Wu Yue, le territoire sacré des fameux moines.
Il fit alors une nouvelle recherche et prit connaissance d’un aspect qui allait sûrement le gêner. La réputation des moines n’était pas usurpée ou même surfaite. Ils possédaient effectivement de grands pouvoirs, un sens aigu de la justice et une clairvoyance redoutable. Jamais il ne pourrait pénétrer dans le Wu Yue en douce sans que sa nature maléfique ne soit immédiatement repérée. Il allait donc devoir y entrer en force … mais avec quelle armée ?
Au fil des heures qui suivraient, la liste de ses victimes aller encore considérablement s’allonger.

__________________

Note : le Sanma grillé est du poisson que l’on peut avoir au petit déjeuner parmi d’autre chose.

__________________

A suivre dans : une Vérité dérangeante



Dernière édition par Jezekiel le Ven 30 Nov - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» boule au pied
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu
Message le Mer 28 Nov - 3:06 par Shion
Le capitaine Watanabe, c'était pas une flic dans Spider-Man ? ^^

On remarquera que Miles ne prend pas de gants avec Hikari XD
avatar
Re: Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu
Message le Mer 28 Nov - 10:22 par Jezekiel
Pour le capitaine, maintenant que tu le dis, il y a peut-être eu un flic avec ce nom dans S-M effectivement. Mais ce n'est pas mon inspiration. A vrai dire "Watanabe" est un nom de famille très répandu au Japon. Ça ne va pas plus loin ^^

Concernant Miles, je dirais juste qu'il n'y a pas qu'avec elle qu'il n'en prend pas :p
avatar
Re: Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu
Message le Mer 28 Nov - 22:58 par Nyko
Quand Sahkm va retrouver Miles, ça va faire des étincelles^^
avatar
Re: Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu
Message le Jeu 29 Nov - 23:55 par Jezekiel
Avez-vous apprécier ce flash-back ?
Et aviez-vous toujours à l'esprit le nombre des boules de feu entrées dans cette dimension ?
avatar
Re: Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu
Message le Ven 30 Nov - 21:19 par Nyko
Bah tu vois je croyais que c'était neuf mais en relisant le premier chapitre c'est dix^^
avatar
Re: Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu
Message le Ven 30 Nov - 23:28 par Jezekiel
Et bien ... comment dire ? J'ai bien fait de poser cette question on dirait :p

Effectivement c'est bien dix. Quand je me suis remémoré le nombre d'intrusion, j'ai bêtement oublié que Isaac s'était séparé en deux XD

C'est le parfait exemple de ce qui arrive quand on n'a pas de bêta lecteur pour ajouter une couche de surveillance supplémentaire et éviter ce genre de bourde.
Mea culpa donc ! Ça ne fait pas très sérieux :/

J'espère juste ne pas en refaire d'autres prochainement -_-
 

Chapitre 122 - la Dixième Boule de Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: