Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 124 - Chèvre des Prairies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

09122012
MessageChapitre 124 - Chèvre des Prairies

Terre 504 – Song Shan

« - Tu es ignoble ! » prononça Hikari avec grand dégoût.

« - Oh oui ! Et j’adore ça ! » répondit Gokuwaru en riant.

« - C’est drôle mais j’adore l’être avec mes ennemis également ! » répliqua Miles qui se changea en démon.

« - J’imagine qu’il est corrompu, non ? » demanda-t-il à Jeremiah.

« - J’en ai bien peur ».

« - Bien ! Tu te rends où on t’amoches un peu avant ? » demanda Miles au Lama.

« - Intéressant choix que vous m‘offrez là mais … pourquoi diable croyez-vous que je vais me rendre ? »

« - On ne t’a jamais appris à compter dans ta jungle ? On est à trois contre un là ! »

Le lama se mit alors à rire.

« - Qu’il est drôle, n’est-ce pas Jûtokuna ? »

Jeremiah et Hikari étaient restés en alerte car la décontraction de leur opposant n’était pas rassurante. A ses mots, leur colonne vertébrale connut comme une décharge qui leur raidit le dos. Il n’était donc pas seul. Tous les deux scrutèrent les arbres à la recherche de son complice lorsque soudain il se manifesta. Des centaines de brins d’herbe allongés de façon disproportionnée jaillirent d’entre les troncs et vinrent garrotter Miles à la gorge avant de le tirer brutalement en arrière.

« - Bien ! Donc si je sais compter je ne suis plus qu’à un contre deux, c’est ça ? » demanda le lama sur un air narquois.

Hikari arma une flèche de lumière qu’elle pointa sur sa cible.

« - Bouge d’un pouce et tu es mort ! » le menaça-t-elle.

Gokuwaru semblait toujours sourire sous son masque et par pur amusement, il leva les bras comme pour se rendre. Derrière eux, un arbre se tordait de plus en plus en faisant un minimum de bruit depuis que le groupe s’était arrêté. Une énorme branche semblait se tordre en arrière lorsque soudain l’arbre entier se détendit d’un coup sec. Jeremiah fut balayé de la scène par ce coup surpuissant qui lui brisa plusieurs côtes. Le souffle de la branche déstabilisa quelque peu Hikari qui, surprise par la soudaineté de l’attaque, détourna son attention du lama qui profita de cette fenêtre. Personne jusque-là n’avait remarqué la fine fente de son masque et encore moins le fin cure-dent qu’il mâchonnait entre ses dents. Prenant une puissante et rapide inspiration, il cracha son cure-dent sur Hikari. Durant les quelques mètres qui les séparaient, le cure-dent s’allongea et s’épaissit considérablement jusqu’à prendre la taille d’un bô. L’arme frappa Hikari au plexus solaire avant de revenir, par rebond, dans la main de Gokuwaru. Ce dernier disparut dans les arbres en un unique et formidable bond.

____________________

Surpris par l’attaque si soudaine, Miles fut amené loin à l’écart lorsque l’herbe le libéra de son emprise. A genoux, Miles reprit son souffle avant d’inspecter le lieu où il avait été amené. Il était au beau milieu d’une prairie, ou plutôt d’une véritable savane où l’herbe lui arrivait à la taille. Il regarda autour de lui et ne vit pas âme qui vive.

« - Espèce d’enfoiré ! Tu crois vraiment me mettre à l’écart ainsi ? » dit-il en commençant à avancer dans la brousse en direction du lama.

C’est alors que les brins d’herbe s’entremêlèrent et formèrent une forme humanoïde. Une fois finie, l’herbe se retira pour découvrir une sorte de satyre, un humanoïde à tête et pieds de bouc. Il était vêtue d’une robe de moine vert clair en bas et d’une demi veste de kimono d’un vert plus sombre.

« - Putain t’es quoi toi encore ? »

« - Je suis Jûtokuna Awai, Droupla du Song Shan et ton adversaire ! Puis-je connaître le nom de celui que je vais tuer ? »

« - Celui que tu vas tuer ? … Retiens bien mon nom, Miles Gravsten, celui qui a déjà battu deux droupla et qui va te battre également ! »

En un éclair, Jûtokuna leva la lance qu’il avait à ses pieds et en lacéra la joue gauche de Miles avant de la retirer tout aussi rapidement.

« - Êtes-vous toujours aussi sûr de votre victoire ? » demanda Awai.

La lacération sur sa joue était profonde et du sang s’en écoulait avec abondance. La douleur se tût rapidement et avec elle le flot de sang se tarit. La profonde coupure se réduisit d’elle-même à vue d’œil. Ce qui sembla surprendre quelque peu son adversaire.

« - Si c’est tout ce dont tu es capable, mon pote, t’es déjà mort ! » lui répondit Miles avec un grand sourire.

____________________

Non loin, toujours dans la jungle, Jeremiah se relevait douloureusement après le puissant coup dont il avait été victime. Comprenant parfaitement qu’il avait été écarté par un troisième ennemi, il scruta les environs pour le découvrir. Et ce fut chose rapide. En effet son adversaire ne tenait nullement à se dissimuler, bien au contraire.

« - Bien le bonjour, noble vampire ! Tu me remets ? » demanda-t-il.

Comment Jeremiah aurait pu oublier cette créature qu’il avait déjà combattue par le passé. Le DeadOne répondant au nom de Demlos qu’il avait affronté sur la Terre 2315 et qui avait bien failli le tuer. Jeremiah fronça les sourcils à ce souvenir.

« - Je vois que tu te souviens de notre première rencontre. Mais dis-moi, où se trouve celui qui m’a amputé le bras ? »

C’est alors que Jeremiah se rendit compte de l’aspect de son bras droit. Alors que sa peau était d’ordinaire blanche, son bras droit était marron et couvert d’un derme très irrégulier faisant penser à du bois. Néanmoins il ne lui répondit pas quant à la localisation de Frédéric.

« - Je vais t’avouer que ce n’est pas bien grave. Où qu’il soit, j’irais m’occuper de lui une fois qu’on aura achevé le combat qu’il a interrompu autrefois. Allez ! Relèves-toi ! Tes blessures ont dû s’évanouir ».

Effectivement, durant ce court laps de temps, les côtes du vampire s’étaient ressoudées et il était pleinement apte à combattre depuis quelques secondes déjà. Cessant de feinter, Jeremiah se releva donc et vit qu’il était armé d’une épée d’ébène comme lors de leur précédent affrontement.

« - Je veux croire que tu as un certains honneur, or je ne possède point d’arme à ma disposition. N’est-ce pas un peu déloyal ? »

Le DeadOne sourit et lui lança une épée qui se planta à ses pieds. Manifestement il avait pensé à tout. Jeremiah prit l’arme dans sa main et fut stupéfait de constater qu’elle était dotée du même genre de mécanisme que l’épée serpent qu’il avait en sa possession lors de leur combat passé. Demlos avait donc ruminé sa vengeance depuis tout ce temps et tenait à ce qu’ils reprennent leur duel là où il s’était arrêté.

« - Cela te convient-il ? »

« - Parfaitement ! » répondit Jeremiah avec un sourire.

____________________

Le souffle coupé durant plusieurs secondes par l’attaque de Gokuwaru, Hikari était dorénavant en pleine possession de ses moyens. Son arc armé, elle le pointait vers les branches des arbres tout en cherchant Gokuwaru. Dès qu’elle le débusquerait, elle lui décocherait immanquablement un trait de lumière là où ça fait le plus mal.
Marchant sur le tapis végétal avec une extrême précaution afin de faire le moins de bruit possible, Hikari vit soudain une forme inhabituelle dans l’ombre du feuillage sur une des branches. Cela ne pouvait être que le lama qu’elle venait de prendre à revers. Sans hésiter elle décocha sa flèche sur la forme qui explosa en copeaux de bois. C’était un simulacre. Mais le temps qu’elle le comprenne, elle fut victime d’un violent fauchage qui la fit tomber sur le dos à terre. Un rire retentit dans les arbres.

« - Tu n’as pas eu trop mal, Hikari-chan ? Il serait dommage que notre petite joute cesse déjà ! »

« - MONTRE TOI SALE MACAQUE ! » cria Hikari une fois relevée.

« - Où serait le plaisir si tu me voyais aussi clairement que je te vois ? »

Hikari pointait son arc dans toutes les directions essayant de localiser la source de la voix. Mais les arbres tout autour d’eux perturbaient la propagation du son.
____________________

Malgré les coups puissants et rapides de sa lance, le droupla était forcé de reculer devant Miles qui ne cessait d’avancer sur lui au prix d’innombrables lacérations. Las de cette situation, Jûtokuna changea de tactique. Il prit appui fermement sur le sol et frappa Miles avec une vitesse bien moindre mais d’une puissance décuplée. Sentant instinctivement le danger de cette attaque, Miles tenta d’esquiver et au lieu du cœur, la lame de la lance se ficha dans son poumon droit. Sans attendre, le droupla exerça une force latérale sur son manche et fit sortir sa lame entre les côtes de Miles, par son flanc. Ce dernier laissa échapper un cri de douleur. Cri qui sembla satisfaire le droupla. Miles à genoux, Jûtokuna profita de sa faiblesse pour attaquer à nouveau. Réactif, Miles protégea son cœur de son avant-bras gauche qui fut dès lors transpercé par la lame de son adversaire et le força à laisser échapper un nouveau cri de douleur. Le lama retira son arme. Décidant d’en finir maintenant, il ne laissa aucun répit à Miles. Il contrôla la croissance de l’herbe tout autour d’eux pour ligoter ses deux bras et les écarter de son corps … lui laissant toute l’opportunité d’atteindre son cœur avec sa lance. Sous le choc, Miles écarquilla les yeux et cessa tout mouvement. A l’autre bout de la lance Jûtokuna retenait son souffle. Il attendait que la tension musculaire de son adversaire se relâche. Cela prit quelques secondes mais le corps de Miles tomba à genoux et pesait tel un poids mort au bout de la lance du droupla.

« - Miles Gravsten, tu auras été un adversaire surprenant ! » dit ce dernier, calmement.

Il tenta alors de retirer sa lame et sentit une résistance.

« - Et je n’ai pas fini de te surprendre ! » prononça alors Miles.

Le démon contractait son pectoral gauche pour retenir la lame de l’arme. Il reprit appui sur ses pieds et se redressa.

« - Tu n’es pas le premier à vouloir me fendre le cœur … et comme qui dirait que mon corps a trouvé une parade à cela ».

Comme lors de son combat contre Setum, son cœur original d’humain avait été lourdement endommagé et un second cœur, celui de sa forme démoniaque, protégé derrière son sternum, avait alors pris le relais. Bien qu’il l’ignorait complètement, Miles se doutait bien que son cœur n’était plus un organe vital.
Le voyant bander ses biceps et déchirer l’herbe qui l’immobilisait, Jûtokuna tira un grand coup sur le manche de son arme et la récupéra non sans blesser un peu plus Miles. Cette nouvelle douleur le mit un peu plus en rogne. Cette rogne, il s’en servit pour libérer son bras droit en forçant davantage. Le temps que les blessures de sa poitrine cicatrisent, il libéra son autre bras en arrachant les brins d’herbe avec sa main droite. Bien que stupéfait, le droupla se reprit rapidement et recommença à harceler Miles avec des coups de lance tantôt rapides tantôt lents mais puissants. Cette fois ce fut Miles qui se mit à reculer. Commençant à en avoir sérieusement marre, il tenta d’observer les mouvements de la lance de son adversaire et comprit qu’une section de l’arme restait approximativement dans un même espace. En un instant il fit disparaître sa main droite et la fit réapparaître sur le manche de la lance, juste au-dessus de la main avant du droupla.

« - Tu permets ? » demanda Miles avant de lui arracher son arme des mains.

Rematérialisant sa main au bout de son bras, Miles se saisit de la lance à deux mains avant de la briser sur son genou.

« - Penses-tu vraiment me désarmer ainsi ? » lui demanda Awai.

Immédiatement il lui fouetta sauvagement le dos avec de longs brins d’herbe. Rapidement il généralisa l’attaque de toutes parts. Miles était harcelé par tous ces coups cinglants qui lui lacéraient la peau un peu plus à chaque fois. Véritablement accablé il ne parvint qu’avec énormément de difficultés à se concentrer suffisamment pour se téléporter à peine à quelques mètres en arrière. L’ayant repéré de suite, le droupla reprit son attaque. Malgré ses téléportations, Miles n’avait pas le temps de souffler et encore moins de se reprendre. L’herbe, tranchante comme du verre, lui entaillait les muscles jusqu’à l’os dans une douleur indescriptible. Après plusieurs téléportations, la savane était maculée de son sang.
Soudain les attaques cessèrent … le temps que les brins d’herbe se rassemblent en une véritable lame d’épée et lui tranche l’avant-bras gauche. Miles poussa un terrifiant cri de douleur. Alors qu’il tenait son moignon dans sa main droite, il la vit voler, tranchée à son tour. Des brins d’herbe s’enroulèrent autour de ce qui lui restait de ses bras et le soulevèrent. D’autres brins d’herbe s’enroulèrent autour de ses jambes et les écartèrent également.
De multiples brins le transpercèrent alors de toutes parts comme autant d’aiguilles. Après quelques secondes, la tête de Miles se relâcha et tomba sur sa poitrine. Les aiguilles d’herbe se rétractèrent, les liens se desserrèrent et laissèrent le corps sombre de Miles chuter lourdement au sol. De longues secondes s’écoulèrent durant lesquelles rien ne bougea dans cette savane hormis les herbes hautes non contrôlées par Jûtokuna et qui dansaient au gré du vent. Estimant que son adversaire était enfin mort, il le fit hisser à un arbre, l’exposant comme un trophée.

_________________________

A suivre dans Pertes
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 124 - Chèvre des Prairies :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 124 - Chèvre des Prairies
Message le Dim 9 Déc - 17:56 par Shion
J'aime bien le gars qui croit s'être débarrassé de Miles facilement XD
avatar
Re: Chapitre 124 - Chèvre des Prairies
Message le Dim 9 Déc - 18:46 par Jezekiel
Qui te dis qu'il n'est pas effectivement mort ?

Le titre du prochain chapitre ne te laisse pas circonspect ? :p
avatar
Re: Chapitre 124 - Chèvre des Prairies
Message le Lun 10 Déc - 4:59 par Shion
Rien, mais je suis juste un peu sceptique Razz

C'est vrai que le titre du chapitre peut sous-entendre sa mort, mais te connaissant, ça pourrait très bien être une fausse route, et celà s'appliquerait à autre chose ^^
avatar
Re: Chapitre 124 - Chèvre des Prairies
Message le Jeu 13 Déc - 21:26 par Nyko
Aïe ça sent mauvais là.
Re: Chapitre 124 - Chèvre des Prairies
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 124 - Chèvre des Prairies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: