Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 129 - Buffle de Marbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

13012013
MessageChapitre 129 - Buffle de Marbre

Terre 504 – Tai Shan

Le Prthvî Lama avait repris sa forme de pierre, ou plutôt de marbre et se tenait parfaitement immobile tandis que le nuage de poussière se dissipait progressivement. Que ce soit les moines ou Wade et Frédéric, personne ne savait comment interpréter cette arrivée fracassante. Pour qui était-il revenu ? Ses anciens confrères ou les nouveaux intrus ?
Quoi qu’il en soit le lama attendit avec patience que tout le monde soit relevé avant de faire connaître ses intentions. Soudainement il leva le sabot droit et frappa brutalement le sol avec. Immédiatement des pics de roche surgirent du sol et vinrent empaler tous les moines ici présents. Frédéric et Wade sursautèrent devant la soudaineté de cette attaque. Frédéric ne resta pas de marbre devant cette attaque choquante. Quant à Wade, il observait sans ne rien laisser transparaître … comme si ça lui était complètement égal.

« - Dois-t-on comprendre que vous ayez décidé de prendre part à la bataille ? » lui demanda-t-il.

« - Mes actes ne parlent-ils pas assez pour moi ? » rétorqua le lama sur un ton neutre, emprunt ni de tristesse ni de colère.

« - Vos anciens confrères ne méritaient-ils pas une autre fin ? » intervint Frédéric.

« - Sache que nul homme ne peut entraver ou gêner un lama ! »

La formulation de la phrase était forte de sens et Frédéric le compris assez vite pour éviter d’un bond le pic sur lequel le lama prévoyait de l’embrocher. Ce qui ne fut pas le cas de Wade. L’homme avait été pris par surprise et un piton rocheux lui transperçait dorénavant la poitrine auquel ses doigts rachitiques tentaient de s’agripper. Son visage était déformé par ce qui semblait être de la douleur … une première depuis qu’il avait rejoint le trio. Sa bouche s’ouvrit comme pour hurler mais aucun son ne sortit. Finalement sa tête et ses bras se relâchèrent et tombèrent par effet de gravité.

« - Ce sera donc toi, finalement ! » proclama le lama.

Alors qu’il s’attendait à une nouvelle attaque, Frédéric vit le lama enfoncer ses doigts dans son sternum. Il y arracha quelque chose et en ressortit un petit disque … le sceau ! Il avait le sceau incrusté sur son sternum depuis tout ce temps.

« - Tu es venu pour ceci il me semble ».

Avant que Frédéric ne puisse dire quoi que ce soit, le lama écrasa dans sa main le fameux sceau au son d’un puissant craquement qui résonna dans tout le Wu Yue.

« - Maintenant que cette question est réglée, peut-on passer à la suivante ? »

A ces mots Frédéric s’enflamma. Il ne faisait plus aucun doute que le lama avait été corrompu d’une quelconque façon. Sans attendre il déversa un torrent de flammes sur l’espèce de minotaure face à lui. Mais ce dernier ne semblait pas en être affecté et avançait droit sur lui à travers les flammes. Étant donné sa composition et la masse qu’il devait posséder, il était hors de question qu’il le touche. Obligé donc de reculer, Frédéric fit un grand bond en arrière.

« - Que comptais-tu réaliser ainsi ? Je suis actuellement intégralement constitué de marbre. Dois-je t’apprendre quelles sont les conditions de sa formation ? Ton feu est comme des braises pour moi, tout juste bonnes à me réchauffer la couenne ! »

Puisqu’il était question d’ardeur, Frédéric était bien décidé à s’y employer. Il créa une véritable explosion autour de lui qu’il parvint rapidement à focaliser dans une unique direction : le lama. La déflagration immobilisa un instant le lama, qui fut surpris d’une telle puissance mais nullement effrayé. La déflagration passée, ses flammes reprirent une ardeur normale mais cela ne découragea pas Frédéric qui persévérait à produire un feu aussi intense qu’il le pouvait. Ses flammes finirent par masquer sa vue et il ne se rendit pas compte que le lama ne semblait toujours pas affecté et qu’il continuait donc à avancer sur lui. Lorsqu’il le vit, c’était trop tard, il ne pouvait plus esquiver le titanesque coup de poing qu’il ne manqua pas de lui asséner. Le coup fut si puissant qu’il souffla ses flammes, lui fractura la mâchoire et le projeta sur plus d’une vingtaine de mètres. Quelque peu désorienté, Frédéric se releva en titubant. Il mit quelques secondes avant de retrouver un équilibre et parvenir à repérer son ennemi. Ce dernier attendit qu’il reprenne ses repères avant de venir une nouvelle fois à sa rencontre. Chacune de ses respirations le faisait souffrir mais c’est ainsi qu’il décida d’une autre approche. Un reflet de lumière fuchsia brilla un instant dans ses yeux avant qu’il ne s’embrase à nouveau et déverse ses milliers de flammes sur le minotaure. La dernière fois il avait été aveuglé par ses propres flammes mais il était prêt à parier que ce fut la même chose pour son ennemi qui s’était contenté d’avancer en ligne droite. Avec un rayon plus concentré, il cibla les yeux de son adversaire pour l’aveugler et qu’il ne se rende ainsi pas compte qu’il changeait de position. Cette diversion, il put l’exercer avec sa seule main gauche tandis qu’il destinait sa main droite à autre chose. Sans que son ennemi ne le soupçonne à aucun moment, Frédéric parvint à l’approcher assez près pour lui sauter littéralement au visage. Cessant de suite de produire son feu aveuglant, il attrapa une de ses cornes de sa main gauche et plaça sa droite sur le mufle du lama. Sans attendre, il enflamma sa main droite et produisit un puissant feu dévastateur dans ses voies respiratoires.

Le temps sembla se suspendre lorsque Frédéric fut attrapé par la nuque et que le lama ne lui assène un surpuissant coup dans le plexus solaire tout en le relâchant. Propulsé à une vingtaine de mètres derrière, la plupart de ses côtes avaient été fracturées et certaines perforaient ses poumons. Du sang envahissait ses poumons et rendait la respiration très difficile et douloureuse … sans parler de la sensation de noyade qu’il avait.

« - Je dois admettre que tu es très ingénieux ! Mais je suis constitué de marbre à l’extérieur ET à l’intérieur. De plus tu aurais pu t’éviter cette peine si tu avais remarqué que je n’avais pas besoin de respirer sous cette forme ! »

Soudain des sortes de fils barbelés vinrent s’enrouler autour de la gorge du lama et une masse non négligeable bondit sur son dos.

« - Que dis-tu de mes flammes ? » demanda Wade avant de lui rôtir l’arrière du crâne avec ses flammes bleues.

Durant quelques secondes le lama ne bougea pas, attendant patiemment que son passager ait fini.

« - Je ne sais pas ce que tu comptais faire mais tes flammes ont encore moins d’impact que les siennes ! » lui dit-il.

A ce moment le minotaure profita de la surprise provoquée chez son adversaire pour commencer à s’ébrouer brutalement afin de l’éjecter. Mais Wade se ressaisit et affirma son emprise autour du cou de la bête. Cette dernière tentait maintenant de le saisir en passant ses mains sur son dos et sa nuque. Wade réagit rapidement et se servit de sa chaîne pour lui menotter les deux poignets dans une position peu commode et dans laquelle il ne pouvait exercer toute sa force. Les bras ainsi neutralisés, Wade assura sa prise sur son dos et commença à faire tourner ses fils tranchants autour de la gorge de son ennemi. Rapidement des étincelles commencèrent à jaillir mais le cou du buffle restait intact alors que les fils à scier s’usaient inexorablement. Pendant ce temps, la chaîne commençait à se consteller de fissures rougeoyantes sous la pression exercée par les muscles du lama.
Wade dut se rendre à l’évidence qu’aucune de ses attaques n’avait eu d’effet sur ce mastodonte. Il allait devoir utiliser l’un des pouvoirs issus de sa véritable nature … chose qu’il préférait éviter de faire. En une fraction de seconde il desserra ses fils et sa chaîne et bondit à terre avant de s’éloigner rapidement du minotaure. Ce dernier se retourna et vit avec surprise qu’il s’agissait de celui qu’il avait empalé.

« - Qu’es-tu donc pour avoir survécu à mon piton rocheux ? »

« - Qu’importe qui je suis ! Ce qui importe en ce moment c’est qui va sortir vivant de ce combat ! » répliqua Wade dont les yeux semblèrent purement et simplement disparaître au fond de leurs orbites en un clin d’œil.

« - C’est une évidence ! C’est … » commença-t-il à répondre.

Toutefois il s’était interrompu en même temps que sa marche. En effet ses sabots semblaient inexplicablement liés au sol et l’empêchaient d’avancer plus.
Lorsqu’il les observa, il comprit quelle en était la cause. Des milliers de vers sortant du sol l’entravaient et creusaient dans son épiderme petit à petit.

« - Malgré leur apparence, ce ne sont pas de simples vers. Vois-tu, en Erèbe il arrive que certains défunts arrivent encore en possession de leur dépouille charnelle. Cette dépouille étant des plus inutiles, ils l’abandonnent derrière eux. Même si c’est relativement rare, cela encombrerait inutilement l’Erèbe. Alors qui passe derrière pour faire le ménage ? Ce sont ces vers et, crois-moi, une fois qu’ils sont passés, il ne reste rien derrière eux ! »

« - J’imagine qu’ils n’ont pas l’habitude que leurs proies se débattent là où ils vivent d’habitude. Mais ici c’est mon territoire ! Et tout ce qui sort de la Terre doit d’abord me demander la permission ! »

En un instant, le sol sembla se compacter et broya tous les vers qui avaient prise dans le substrat pour l’immobiliser. Libre de ses mouvements, le lama frappa du sol avec puissance pour éliminer la majeure partie des survivants. Quant aux derniers, il se pencha pour les arracher et les broyer entre ses doigts.

« - Je vous ai laissés suffisamment jouer. Il est temps d’en finir ! » dit-il.

« - J’allais dire la même chose ! » dit une voix inconnue.

Tous se tournèrent vers elle. Il s’agissait de Nocturne.

« - Dis bonjour aux poissons pour moi ! »

Soudain l’ombre que projetait le minotaure au sol s’assombrit jusqu’à devenir aussi noire qu’une nuit sans lune. Avant qu’il ne puisse réagir, le lama fut avalé par sa propre ombre et disparut purement et simplement du Tai Shan.
Il réapparut à plus de 5000 km à l’est du Wu Yue en plein océan pacifique. Il sombra au fond telle la pierre qu’il était. Cela ne le tuerait sûrement pas mais d’ici à ce qu’il revienne, ils auraient fini depuis longtemps ce qu’ils avaient à faire ici.
Intrigués de le voir ici, les deux hommes regardèrent à nouveau celui qu’ils prenaient pour Miles mais ce dernier avait disparu à l’instant même où il en eut fini avec le lama.

_____________________

Aux pieds du Song Shan

Débarrassés du droupla et du lama de cette montagne, les plantes nocives s’étaient retirées de l’escalier permettant à Hikari et Jeremiah de descendre sans encombres. La descente fut silencieuse. Jeremiah n’était pas du genre à parler pour ne rien dire quant à Hikari elle semblait soucieuse, comme si elle réfléchissait encore à la marche à suivre.
Finalement arrivés sur le plancher des vaches, Hikari prit la parole.

« - Je te laisse ici. Continue plein sud et tu arriveras au Nan Heng Shan » lui dit-elle.

« - Et toi, où te rends-tu ? »

Mais Jeremiah n’eut pas le temps de finir sa question qu’Hikari avait déjà pris sa forme lumineuse et s’était dirigée à une vitesse folle vers le Nord-Ouest. Que pouvait-il bien s’y trouver pour qu’elle le laisse ainsi ?

« - Plus de Miles et maintenant plus d’Hikari. Je sens que ça va devenir très intéressant pour moi prochainement » se dit-il à lui-même.

Quoi qu’il en soit, il connaissait son prochain objectif et n’était pas du genre à reculer devant l’adversité. Ainsi il déploya ses ailes, prit de la hauteur et fila plein sud, en direction du Nan Heng Shan.

________________

A suivre dans "Obstacle inattendu"
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» Avis de marché - Paris - Musée Carnavalet - peinture, faux marbre, dorure
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 129 - Buffle de Marbre :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 129 - Buffle de Marbre
Message le Dim 13 Jan - 12:31 par Nyko
Y'a du suspens à la fin de ce chapitre.
avatar
Re: Chapitre 129 - Buffle de Marbre
Message le Lun 14 Jan - 18:55 par Shion
Quand Nocturne s'en mêle ça va très vite XD

Pauvre Jeremiah, abandonné de tous...
Re: Chapitre 129 - Buffle de Marbre
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 129 - Buffle de Marbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 8 - un Monde selon Hirohito-
Sauter vers: