Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 140 - Cécité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

31032013
MessageChapitre 140 - Cécité

Terre 6354

Sortant de la pièce d’entretiens médicaux, Wade fut surpris de ne pas se retrouver dans la salle d’examens qu’il pensait rejoindre. Au lieu de cela il s’était retrouvé sur un balcon avec vue sur une forêt luxuriante.

« - Que veux-tu, Daniel ? » demanda-t-il.

« - Il est dur de te désarçonner mon garçon ! » répondit l’ange.

« - Je ne suis plus ton garçon et ce depuis longtemps ».

« - Il est vrai ! »

« - Je repose la question : que veux-tu ? »

« - Comment vont tes nouveaux partenaires ? »

« - C’est à Kristell qu’il faut le demander, non ? »

« - D’un point de vue purement médical, je le ferais sûrement … et elle me répondra sûrement d’aller me faire voir chez les grecs … allusion que je n’ai toujours pas comprise d’ailleurs. Ce que je voulais savoir c’est où en sont-ils par rapport à leurs éveils ? »

Wade conserva le silence en serrant les dents car il se doutait fort bien que c’était ce qu’il voulait.

« - Il est inutile de me considérer comme un ennemi, Wade. Je ne … »

« - Je ne veux que ton bien ! Merci, je sais ! » le coupa-t-il.

« - Mi … Miles ne semble rien soupçonner de sa vraie nature. Il est trop occupé avec ses passagers clandestins. J’ai bien cru que Jeremiah allait s’éveiller à un moment … mais finalement il semble être au même stade que Miles … même s’il est difficile de savoir ce qui se passe dans sa tête ».

« - Et Frédéric ? »

« - Frédéric sait ce que nous sommes ! »

« - Puisque ses amis l’ignorent, j’imagine que tu le lui as dit. Ce n’est pas grave … Néanmoins c’est un choix intéressant que de l’avoir révélé à lui en premier. J’aurais cru que tu aurais essayé avec le vampire au tempérament plus calme en premier lieu. Comment a-t-il pris la nouvelle ? »

« - Étant donné les circonstances … il l’a bien pris, même s’il a sombré durant un moment. J’ai même cru que j’allais avoir affaire à son vrai lui ».

« - Sait-il précisément qui il est ? »

« - Non ! »

« - Bien ! Il serait regrettable qu’il s’éveille trop vite par rapport à ses compagnons. Il deviendrait plus une gêne qu’un atout ».

« - Est-ce tout ce que nous sommes à vos yeux ? » demanda Wade, dégoûté.

« - Bien sûr que non ! Mais les enjeux sont trop énormes pour nous permettre de nous affaiblir davantage inutilement. Il est temps que tu les rejoignes ».

Sur ce, Wade repassa la porte et se retrouva dans la pièce à l’écart avec Kristell.

« - Le grand duc a fini son sermon ? » demanda-t-elle.

Wade lui tourna le dos et rejoignit ses compagnons.
En regagnant la pièce, Kristell reçu la confirmation que l’analyse de Frédéric était finie. Les scanners se rétractèrent et se replièrent au-dessus du lit. Comprenant ce qui se passait, Frédéric se redressa et s’assit au bord de son lit avant de se lever.

« - Il serait bon que vous restiez ici. Messieurs, vos bilans sont bons, vous pouvez disposez ! » dit l’ancien ange aux autres personnes présentes.

Lambert invita donc Jeremiah, Miles et Wade hors de l’infirmerie et les conduisit à leurs appartements … même si Jeremiah fut quelque peu récalcitrant à laisser son ami sans aide pour se déplacer.

« - Qu’avez-vous à me dire qui ne pouvait pas être dit devant mes compagnons ? » demanda Frédéric qui se rassit au bord de son lit.

« - Chacun d’eux a eu droit à un bilan en privé, il est normal que tu y aies droit également ».

« - Soit ! Alors ? Qu’est-ce que vos scans vous ont révélé ? »

« - Point de vue bactériologique, les niveaux sont bons … et c’est à peu près tout ce qu’il y a de normal chez toi. Je ne sais pas par où continuer ensuite … Autant ton statut que ta nature, ils restent partagés. Tu es reconnu comme majoritairement vivant et lycanthrope ! »

« - Comment ça majoritairement ? C’est quoi cette blague ? »

« - Eh bien déjà il y a cet implant métallique. Il réagit comme du tissu vivant et a remplacé une partie de tes tissus. Un début de système nerveux s’est répandu entre toi et lui »

« - Attendez, attendez ! Quoi ? Ce truc est vivant ? C’est quoi ce bordel ? Virez-moi cette saloperie de prothèse bionique ! Et puis comment en est-elle arrivée là alors que j’ai été blessé par une pointe de métal ordinaire ? »

« - Là est la question ! Soit le métal n’était pas ordinaire, soit c’est à ton contact qu’il a changé. Néanmoins, une solution chirurgicale est largement envisageable pour te le retirer et … je viens de réserver une salle pour ce faire une fois qu’on aura fini ! » dit-elle en pianotant sur son interface.

« - Très bien ! Ne perdons pas de temps ! » répondit Frédéric en se levant.

« - Minute papillon ! On n’en a pas fini ! Il se trouve qu’une partie de toi est considérée comme … morte ! »

« - Sans blague ! Faut pas avoir des dons de médium pour voir que je suis aveugle ! »

« - Morte … et vampirique ! »

« - Non mais je suis tombé chez les fous ou quoi ? Comment mes yeux peuvent-ils être devenus … »

Frédéric s’interrompit lorsqu’il comprit.

« - Jeremiah … » se dit-il à voix haute en passant sa main droite sur son front.

« - Vous avez procédé à un échange sanguin avec le vampire ? »

« - Ouais … enfin non, pas comme vous l’entendez. On s’est retrouvés à plusieurs reprises dans des situations où il ne pouvait se sustenter quand il en avait vraiment besoin. Donc … »

Kristell attendit quelques secondes.

« - Donc vous lui avez donné de votre sang pour le stabiliser. C’est une sacrée preuve de confiance. Mais vous en a-t-il rendu en retour ? »

« - Non ! Je ne suis pas dans ce trip pseudo gothique de mes deux ».

« - Et aucun autre vampire ne vous a mordu ? »

« - Vous croyez vraiment qu’en tant que pyrokinésiste j’aurais laissé un suceur de sang m’approcher assez près pour cela ? En plus on n’en a rencontré qu’un seul dont Jeremiah s’est occupé seul ».

« - Pourquoi cela ? »

« - Pourquoi quoi ? »

« - Pourquoi s’en est-il occupé seul ? »

« - Eh bien, il l’avait vampirisé par inadvertance … »

« - Votre ami semble avoir des capacités hors norme, même pour un Maître. Il serait peut-être bon que je le fasse revenir pour de plus amples examens ».

« - Non ! … Peut-on me traiter sans qu’il sache que c’est lui qui l’a provoqué ? »

« - Bien sûr ! Même s’il est curieux que seuls vos yeux aient subi une transmutation vampirique, on peut purger votre système sanguin de toutes traces de venin vampirique ».

« - Et je regagnerais la vue ? »

« - Je ne peux rien promettre, c’est la première fois que j’ai affaire à ce genre de cas. Vous êtes sûrement devenu aveugle par incompatibilités et votre corps les rejette ».

« - Je ne pense pas ! J’avais une vue parfaite jusqu’à ce que je pousse ma pyrokinésie bien au-delà de ses limites. Je crois bien que ce sont mes propres flammes qui m’ont brûlé les yeux ! »

Un éclair parcourut la colonne de Kristell et quelques gouttes de sueur perlèrent dessus.

« - Intéressant ! Il est vrai que votre bilan énergétique est en dehors de toutes mesures » finit-elle par dire une fois avoir repris assez d’assurance.

« - Sur ce, nous avons du travail me semble-t-il ! » dit-elle avec un sourire de façade que son interlocuteur ne pouvait de toutes façons pas voir.

Kristell s’approcha de lui et lui fit mettre sa main droite sur son épaule gauche afin de le guider. Tous deux se rendirent ainsi vers la salle d’opération. Elle délégua le guide de Frédéric à une des infirmières présentes dans le bloc avant de s’éclipser à la salle de contrôle d’où elle piloterait l’opération.
Les infirmières dévêtirent Frédéric et lui enfilèrent une chemise d’hôpital avant de l’allonger sur la table d’opérations. L’une des infirmières lui administra un anesthésiant local après l’avoir averti. Puis toutes s’écartèrent de la table lorsque les instruments de Kristell se mirent en marche. Heureusement pour le patient, sa cécité l’empêchait de voir le véritable instrument de torture qui s’approchait de lui. On aurait dit une pieuvre mécanique aux multiples appendices parmi lesquels se trouvaient scalpel laser, pinces, écarteurs, clamps et tout l’outillage nécessaire à des opérations de chirurgie et de microchirurgie.
Avec doigté, Kristell découpa de prime abord la partie externe de l’implant métallique, la partie la plus volumineuse. En moins d’une minute la gangue de métal qui englobait son épaule fut retirée sans le moindre problème. Toutefois l’ange s’interrompit quelques secondes, le temps de voir si cette ablation n’avait pas eu un impact sur les constantes de Frédéric. Comme elle ne vit aucune incidence, elle reprit l’opération. Utilisant le scalpel laser, elle brûla les chairs superficielles en contact direct avec l’implant. Puis avec les écarteurs, elle dégagea minutieusement l’implant.
C’est alors que Daniel la rejoignit dans la salle de contrôle autrement appelée salle d’opération à distance, ou salle d’opération wi-fi.

« - Tout comme Wade, Frédéric connaît un double éveil. Celui de sa véritable nature … mais aussi de votre fichu don ! » lui adressa-t-elle tandis qu’elle sectionnait les micro filaments qui reliaient Frédéric à l’implant.

« - Ce n’est rien. De toutes façons il faut bien qu’il s’y éveille également à un moment ou à un autre » lui répondit Daniel nullement inquiet.

« - Et l’impact psychologique ? Vous y avez pensé ? » répliqua-t-elle tandis qu’elle finissait d’ôter l’implant.

« - Ce ne sont pas des faibles d’esprit, ils survivront au choc ! »

Kristell fronça les sourcils alors qu’elle rétractait ses instruments.

« - Occupez-vous simplement de l’implant. Merci mesdemoiselles ! » dit-elle à l’interphone.

Les infirmières s’étonnèrent de cet ordre lorsqu’elles aperçurent la plaie de Frédéric se refermer d’elle-même à vue d’œil. C’est alors qu’un grand choc se fit entendre. Frédéric se redressa précipitamment.

« - Que se passe-t-il ? On nous attaque ? » demanda-t-il.

« - Ce n’est rien … J’ai juste fais tomber un objet sans importance ! » répondit Kristell après quelques secondes.

Dans la salle d’opération à distance, Daniel était littéralement encastré dans un mur et s’en dégageait avec lenteur et assurance, ne semblant point avoir subi de dommages corporels.

« - Tu as conservé une sacrée force ! » lui dit-il.

« - Putain ! Daniel ! Vous avez bâclé le travail ! »

« - C’est pour cela que l’on a fait appel à tes services : pour que tu les surveilles et les aides à passer ce cap le plus en douceur possible ».

« - Je … je ferais mon possible pour les soutenir dans cette épreuve » répondit-elle, résignée et baissant la tête.

« - Et puis nous ne pouvions pas savoir comment nos dons et leurs natures allaient interagir. Néanmoins c’est peut-être aussi aux dons que l’on doit cette évolution progressive malgré l’éveil brutal qu’ils ont connu lors des rituels. Ces dons seront peut-être leur planche de salut pour rester eux-mêmes ! »

« - Cela fait beaucoup de "peut-être" ! »

« - Dans l’état actuel des choses, nous devrons malheureusement nous en contenter » conclut Daniel avant de partir.

L’implant retiré, Frédéric repassa aux scanners pour vérifier que tout avait été bien enlevé.
Comme ce fut le cas, il passa ensuite à la prochaine étape : la suppression de l’élément vampirique de son organisme via une dialyse.
Trois heures plus tard, la dialyse fut achevée et le seul effet notable fut une grande fatigue … durant quelques minutes. Quant à ses yeux, aucun changement. Frédéric était toujours aveugle.
Bien qu’hésitante, Kristell lui proposa, deux jours plus tard, une solution plus radicale : l’énucléation et le retrait de tous les tissus endommagés. Grâce à sa régénération cellulaire il y aurait une chance pour que ses yeux se régénèrent de façon viable.
Frédéric se doutait depuis les résultats de la dialyse qu’elle lui proposerait cette solution tôt ou tard. Il l’accepta sans sourciller.
Repassant par le bloc opératoire, une fois l’anesthésie générale effective, Kristell enleva chirurgicalement les yeux et tous tissus nécrosés le plus rapidement possible avant que l’anesthésie ne cesse d’avoir de l’effet. En effet la dose qu’il fallut lui administrer pour totalement l’endormir dépassa toutes ses prévisions et elle craignait même qu’il ne se réveille en cours d’opération. Néanmoins la dextérité de Kristell fut telle qu’elle conclut l’opération à temps … à peine trois minutes avant que Frédéric, dont l’organisme s’était habitué à l’anesthésiant, ne se réveille.
Ses yeux finirent totalement de se reformer au bout d’une heure … mais Frédéric était toujours dans le noir. Visiblement affecté, Frédéric demanda à regagner sa chambre et de le laisser tranquille.

Trois jours plus tard, Frédéric entendit quelqu’un approcher de sa chambre. Il savait qu’il venait pour lui car il avait demandé à ce que sa chambre soit en bout de couloir.

« - Fous le camp Jeremiah ! » cria-t-il avant qu’il ne frappe à sa porte.

Ce dernier décida alors d’entrer sans sa permission.

« - Il en est hors de question ! On s’est entraidés mutuellement à plusieurs reprises depuis que l’on se connaît. La dernière fois, tu m’as sauvé de Kasai Tori … c’est à moi de t’aider maintenant ! »

« - Et en quoi tu pourrais m’aider alors qu’un ange n’a rien pu faire avec tout son savoir ? »

« - Kristell a sûrement beaucoup de connaissances et de ressources … mais elle n’a pas accès à une source de jouvence ! »

A ces mots, Frédéric se releva, intrigué. C’est vrai que l’eau de cette source était censée pouvoir guérir n’importe quelle injure.

« - Et comment comptes-tu que je m’y rende ? Tu crois vraiment que l’Unicorps va nous laisser partir et venir à notre guise comme ils nous l’ont dit ? »

« - Effectivement non ! Ils ne nous laisseront pas partir vers des dimensions trop dangereuses, du moins pas avant d’avoir effectué quelques escales entre nos deux dimensions. Mais la dimension 2315 n’entre pas dans cette catégorie … et j’ai donc obtenu l’autorisation d’enter en contact avec les Eert ».

« - Tu crois vraiment qu’ils vont nous aider alors que la dernière fois tout ce qu’ils attendaient c’est de nous voir partir et éradiquer les deinones ? »

« - Je les ai déjà contactés et Frêne m’a assuré qu’il te ferait bénéficier d’une dose raisonnable de leur eau. Lève-toi maintenant ! » lui ordonna presque Jeremiah en lui tendant la main.

Frédéric sentit la main de son ami mais ne la saisit pas. Durant trois jours il avait eu tout le temps de mémoriser parfaitement l’aménagement de sa chambre et de s’y déplacer sans risquer de se heurter sur quoi que ce soit. En même temps il n’y avait plus rien sur quoi il puisse se heurter puisque le moindre meuble avait été envoyé se fracasser contre un mur ou réduit en cendres. Il mit ses chaussures et prit une veste avant d’ouvrir la porte pour inviter le vampire à sortir.
A l’extérieur de sa chambre c’était tout autre chose : il ne parvenait pas à se déplacer sans se cogner sur le moindre obstacle. Rapidement, il repéra la position de Jeremiah avec ses autres sens et le prit pour repère. Il lui indiqua simplement de marcher devant lui.
Ainsi ils parvinrent à la salle des transports transdimensionnels sans trop de heurts. Le portail se mit en rotation avant de s’arrêter brutalement pour ouvrir le portail.

« - Merci pour ton aide » dit alors Frédéric à Jeremiah.

« - C’est normal ! Et puis il n’y a pas que moi qui t’aide ! L’énergie nécessaire à l’ouverture de ce portail a été fournie par Miles qui a saturé deux fois de plus la batterie de leur complexe ! » répondit Jeremiah avec un sourire.

Même s’il ne le voyait pas, Frédéric entendit le sourire de son ami au son de sa voix. Sourire auquel il répondit. Tous deux franchirent ainsi le portail vers la dimension luxuriante qu’était la 2315.

Deux semaines plus tard, le portail se rouvrit et les deux hommes regagnèrent le complexe les vêtements déchirés et crasseux. Frédéric portait sur les yeux un bandeau constitué de feuilles curatives.

« - Appelez Miles et Wade ! Nous avons une affaire à régler ! » déclara-t-il sur un ton autoritaire.

______________________________

A suivre dans "Back in Black" !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» LES ÉCRIVEURS (Tome 1) LA CITÉ LUMINEUSE de Frédéric Mars
» Charles Dickens : Le Conte de deux cités
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 140 - Cécité :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Dim 31 Mar - 21:42 par Shion
Comment t'es venue l'idée des yeux vampiriques ? C'est assez original ^^

C'est peut-être un hasard,mais la fin du chapitre me rappelle l'épisode hors-série de Saint Seiya classic où Seiya se met en quête d'un remède pour soigner la vue de Shiryû.
avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Dim 31 Mar - 23:00 par Jezekiel
Les yeux vampiriques
L'idée m'est venue assez tard en fait ... même très très tard. Une semaine environ avant d'écrire le chapitre où il se les brûle avec son propre feu.
J'avais l'idée de le rendre aveugle mais je voulais que ça soit plus "logique" qu'un truc banal qui arrive ... mais surtout qui ne devrait plus arriver.
En gros, lorsqu'il a repoussé l'extrême limite de son feu, il s'est passé quelque chose de particulier qui lui a brûlé les yeux. Grosso-modo, ce genre d'événement va se reproduire mais voilà, si ça le rend aveugle à chaque fois, ça va être la daube. Donc il me fallait une astuce pour que ce phénomène ne lui affecte que les yeux. J'essaierai d'être plus explicatif plus tard ... voire beaucoup plus tard et en espérant que je me souvienne que j'ai cette explication à donner XD

Saint Seiya
Pour être honnête, il est clair qu'il y a eu, qu'il y a ou qu'il y aura sûrement des situations plus ou moins inspirées par d'autres œuvres et ce de façon plus ou moins consciente. Mais là je ne me suis pas du tout inspiré de Saint Seiya pour ce passage ... même si je peux comprendre qu'on puisse y voir un parallèle entre l'eau de la fontaine de jouvence et l'eau de Jandara Smile
Surtout que je n'ai pas forcément apprécié ce passage dans StS :p
Là en revanche il y a peut-être un lien inconscient avec le fait que je n'ai pas voulu détailler ce qui s'était passé chez les Eert ^^
avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Lun 1 Avr - 15:59 par Shion
Je comprends ton problème pour les yeux, c'est sûr qu'il fallait trouver quelque chose plutôt qu'un bête "oh bah il s'est encore cramé les yeux, quel hasard hasardeux"

Quant à ce qui s'est passé chez les Eert, j'imagine qu'on aura le détail à la Saint-Glinglin Razz
avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Lun 1 Avr - 18:00 par Jezekiel
Ce que tu auras à la Saint-Glinglin c'est l'explication sur les yeux et le phénomène :p

Chez les Eert tu sauras ce qui s'y est passé au prochain chapitre Wink
avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Mer 30 Déc - 18:44 par Nyko
C'est bien d'avoir plusieurs chapitres sans actions, ce qui permet une pause et de poser certaines réponses surtout après l'arc 8 riche en combats.
avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Mer 30 Déc - 23:02 par Jezekiel
Ravi de voir que tu poursuis ta lecture ^^
Si je ne m'abuse tu en es arrivé à de l'inédit pour toi, non ?
avatar
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message le Ven 1 Jan - 11:02 par Nyko
Oui c'est inédit pour moi maintenant^^
Re: Chapitre 140 - Cécité
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 140 - Cécité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 9 - un Monde selon Hitler-
Sauter vers: