Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 150 - Pentagramm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

09062013
MessageChapitre 150 - Pentagramm

Terre 576 – Ville de Sinzheim

La petite ville de Sinzheim était située dans le fossé rhénan et à proximité de l’ancienne frontière entre le Deutschland et l’ex-Frankreich. Bien que sous la domination totale du nazisme, les allemands qui vivaient là connaissaient une relative tranquillité puisque la ville ne connaissait plus aucun intérêt autant stratégique qu’économique.
Ce calme allait bientôt être accentué à l’extrême par l’entité qui allait surgir en ce lieu … ou plutôt qui s’y trouvait déjà et qui allait se réveiller … au sein du cimetière communal.
Lors des années sombres de l’expansion frénétique du troisième reich, le cimetière connut une activité intense et dut être agrandi à maintes reprises. Néanmoins ces derniers temps, le rythme des enterrements avait grandement ralenti. La tombe la plus fraîche était celle d’un homme mort des suites d’un A.V.C. il n’y a que quelques jours auparavant. Son décès ayant été constaté dans les normes, le médecin qui l’avait déclaré mort aurait sûrement une crise cardiaque s’il se trouvait devant sa tombe à ce moment précis. En effet, le défunt ne connaissait pas le repos éternel que la Mort promettait à quiconque rendait son dernier souffle. On entendait de grands coups sourds donnés sur le couvercle du cercueil. S’ensuivirent des bruits de raclements jusqu’à ce que le cadavre perfore la terre et s’extrait de sa tombe. Bien qu’il n’avait pas eu le temps de connaître une décomposition avancée, le cadavre était grandement amaigri. Gerold Neustein était de son vivant un homme de taille moyenne … et durant le passage à sa non mort, il semblait avoir grandi, dépassant allègrement les 2m de haut. Ses cheveux, courts et noirs, s’allongèrent à vue d’œil tout en blanchissant. C’est alors qu’une boue noire surgit de la tombe où il venait de reposer et l’enveloppa. En quelques secondes, cette boue noire forma un long ciré noir sur son corps et un large feutre sur sa tête.
Un terrible cri se fit alors entendre. Il semblait provenir à la fois de nulle part et de partout à la fois. Un cheval sans tête tractant une carriole faite d’os surgit alors de nulle part et s’arrêta aux côtés du mort-vivant : l’Ankou venait d’arriver en ce monde.
Son but était simple : retrouver et ramener celui qui avait affronté l’une des Faucheuses de l’Érèbe. Mais avant de partir à sa recherche, il devait s’acclimater à ce monde étranger et quoi de mieux que de goûter aux esprits qu’il hébergeait. Montant sur sa charrette, il sortit du cimetière et se mit à déambuler dans les rues de Sinzheim faisant entendre le sinistre son grinçant qu’émettait ses roues en tournant. Toutes les personnes dont le potentiel vital était grandement affaibli par l’âge, une maladie ou une blessure, succombèrent en l’entendant. Leurs esprits furent alors extirpés de leurs dépouilles pour s’allonger à l’arrière de la charrette de l’Ankou.

______________________

Terre 576 – Usine de bio armement

Après avoir interrogé Schlangen, Isaac déclara qu’étant donné la technologie de cette usine, il aurait été amplement capable de pirater l’ordinateur personnel du nazi. Mais Miles lui répondit que cela les aurait privés d’assister aux tortillements de l’allemand lorsque Wade l’interrogeait.
Bien évidemment, ce n’était qu’une boutade de sa part … même s’il y avait une part de vérité dedans tout de même. Si de par ses actes, une personne méritait la mort, elle devait l’obtenir de la façon la plus brève possible. A moins que cette dernière ne lui ait porté préjudice d’une quelconque manière. A ce moment, si c’était à Miles de le tuer, l’acte ne serait sans doute pas aussi rapide. Et c’était un comportement humain. Qu’on le veuille ou non, nous sommes influencés par nos sentiments et nul n’est un saint.
Parmi les hommes qui composaient ce groupe, trois d’entre eux étaient ainsi inconsciemment influencés par leurs sentiments au moment de mettre un terme à la vie d’autrui. Quant aux deux autres, ils se contrôlaient bien mieux que leurs camarades … mais peut-être pas de la même façon.
Concernant Isaac, on ne pouvait pas honnêtement parler de véritables sentiments. Ses actions étaient dictées par des myriades de calculs effectués à la vitesse de la lumière et répondaient à une logique implacable.

Bien que tous poursuivaient le même but, Wade sembla songeur. L’ayant déjà démontré à plusieurs reprises, il s’était avéré être plus observateur que quiconque. Et l’intervention de Frédéric durant l’interrogatoire de Schlangen était lourde de signification pour lui. Depuis sa cécité, ses autres sens s’étaient développés et il parvenait dorénavant à entendre les esprits s’exprimer sans que Wade ait besoin de modifier les sons via ses propres pouvoirs.
En tant que psychopompe, Wade était capable, entre autres, d’interagir avec les esprits et de modifier leurs émissions ... comme il avait dû le faire avec Schlangen concernant ses émissions visuelles afin que tous les voient.
En effet, un esprit nouvellement désincarné était, la plupart du temps, encore trop faible pour être capable de se montrer à la vue de tous, et encore moins pour se faire entendre. C’est ainsi qu’il fallait attendre quelques années pour que le commun des esprits devienne un fantôme. Comme dans toutes choses, il existait des exceptions : des entités passées à trépas avec de forts sentiments tels que la vengeance, la colère ou l’injustice. Dans le cas de Frédéric, Jeremiah et Miles, leurs esprits étaient naturellement très puissants. Ainsi lorsqu’ils se sont désincarnés dans la dimension précédente, ils étaient déjà visibles aux yeux de personnes au mental prédisposé. Tandis que dans le cas de Schlangen, l’esprit du nazi n’avait rien d’exceptionnel.
Bien que Wade l’ait rendu visible, il n’avait pas estimé nécessaire de faire en sorte que tous l’entendent. Mais que Frédéric l’ait entendu semblait le contrarier. Il estimait qu’il allait bientôt perdre son utilité et ce qui le rendait si exceptionnel jusque-là dans ce groupe. Un sentiment qu’il trouvait étrange venant de sa part. D’habitude il ne réagissait pas ainsi. C’était comme si quelque chose changeait en lui. Était-ce sa véritable nature qui commençait à prendre le pas sur lui ? Il devrait être vigilant à l’avenir si tel était le cas.

Sa réflexion allait être interrompue puisqu’ils arrivaient en vue de la porte de la suite de Schlangen. Une fois à l’intérieur, ce fut tout naturellement Isaac qui s’installa devant la console. Le fameux mot de passe "schlampe" était bien le bon et confirmait ainsi les penchants sordides du défunt nazi.

« - Bien ! On peut le finir maintenant, non ? » demanda Miles.

« - Effectivement, son utilité semble être arrivée à terme » répondit Wade.

« - Non ! On le garde avec nous encore quelques minutes le temps qu’Isaac vérifie le contenu de l’ordinateur » répliqua Frédéric.

Explorant rapidement les arborescences de dossiers sur l’ordinateur de Schlangen, Isaac apprit assez rapidement tout ce qui pouvait l’être au sujet des différentes études menées au sein de l’usine Mengele 59 mais il n’y avait aucune mention d’une énergie expérimentale en développement. Après avoir passé en revue tous les dossiers visibles, il passa en revue les dossiers cachés qu’il avait trouvés. La plupart d’entre eux ne se résumaient qu’à des albums de photos pour le moins sordides, montrant des femmes nues soumises à différents sévices. Mais le plus dérangeant c’était que le décor de certaines photos suggérait qu’elles avaient été prises là où ils se trouvaient actuellement.

Finalement, après plusieurs minutes, Isaac ouvrit un dossier intitulé "Walkyrie". Comme pour les dossiers "Muses", "Nymphes" et tout un cortège de noms d’inspiration mythologique, tous s’attendaient à voir de nouvelles déviances. Mais cette fois ce ne fut pas le cas. "Walkyrie" était le nom du projet qui visait à développer une nouvelle énergie qui surpasserait les capacités de rendement énergétique des plus gros réacteurs à omega pulse inimaginable. Le contenu du dossier était manifestement une copie de la version libre accès aux hauts gradés de l’armée ; seuls ceux qui étaient au sommet étaient dans le secret des dieux, comme on dit. En effet cette copie avait été caviardée à de nombreux endroits pour ne pas en divulguer les points essentiels, si bien qu’on ne pouvait rien en tirer de concret hormis des prévisions toutes plus infondées les unes que les autres et des auto-congratulations précoces. Le nom du démon Picollus était mentionné à plusieurs reprises mais sans pour autant le désigner comme tel.
Dans ce dossier Walkyrie, s’y trouvait un autre dossier intitulé "Recherches personnelles". Manifestement, Horst Schlangen s’était intéressé de son vivant à ce projet et avait cherché à en savoir plus par ses propres moyens et en faisant jouer les relations de son père, général de son état. Néanmoins ce ne fut qu’un ramassis de spéculations et de rumeurs qui constituaient autant de pistes que les héros n’auraient certainement pas le temps de vérifier. Toutefois l’une d’entre elles attira leur attention. Elle était plus étoffée et semblait avoir la préférence de Schlangen. Une carte l’accompagnait et représentait une région de l’ancienne Pologne.

« - Qu’est-ce que vous voyez ? » demanda Frédéric.

« - Quelque chose qui ressemble à un grand canular du style de la Zone 51 ! » répondit Wallace.

« - On voit une carte sur laquelle cinq villes sont pointées et forment les sommets d’un pentagramme au centre duquel un grand "W" est inscrit » décrit Jeremiah.

« - Quelles sont ces villes ? » demanda anxieusement Frédéric.

« - Lodz, Janowska, Treblinka, Auschwitz et Sobibor » répondit Jeremiah sur un ton neutre, ne se doutant point de la charge émotionnelle liée à ces villes.

Le cœur de Frédéric rata un battement.

« - Qu’est-ce que tu as ? » demanda le vampire.

« - Les trois dernières villes que tu as citées sont … tristement célèbres sur notre Terre pour leurs camps d’exterminations … Janowska aussi je crois. Quant à Lodz, il me semble que c’était la ville qui possédait l’un des plus importants ghettos juifs » dit Frédéric en hochant la tête de gauche à droite.

« - Permettez-moi d’apporter quelques précisions. Concernant Auschwitz, Janowska, Sobibor et Treblinka vos informations sont correctes : c’étaient bien des camps de concentration/extermination sur la Terre 531. Quant à Lodz, outre le fait d’avoir été l’un des plus importants ghettos juifs, elle a également hébergé l’un des camps de concentrations pour enfants et adolescents de moins de 16 ans » précisa Isaac.

« - Comment tu sais que nous venons de la Terre 531 ? » demanda Wade.

« - Je me suis connecté sur les bases de données de l’Unicorps afin d’en apprendre plus sur mes compagnons de route » répondit-il jovialement.

« - Ces villes ont-elles le même rôle dans cette dimension ? » demanda Frédéric après avoir pris une grande inspiration, comme pour se donner du courage avant de poser cette question dont il redoutait la réponse.

Isaac ouvrit une nouvelle fenêtre sur l’écran d’ordinateur et pianota quelques secondes.

« - Affirmatif ! Il semblerait qu’ici, ces camps soient plus … actifs » répondit Isaac.

Cette pause dans sa phrase n’était pas habituelle, comme s’il avait hésité à employer ce terme.

« - Nous avons donc cinq lieux de sacrifices humains à une échelle défiant toute imagination qui dessinent sur Terre un pentagramme gigantesque … » conclut Wade.

« - A part le fait que c’est juste immonde, ça nous apporte quoi ? » demanda Miles.

« - Le pentagramme est le symbole le plus puissant en magie noire. Pour maximiser son efficacité, le dépôt d’un sacrifice à tous ses sommets est nécessaire. Habituellement, le pentagramme est dessiné sur un tapis et on place à ses sommets quelques gouttes de sang, voire de petits récipients. Suivant le talent et l’objectif du sorcier, les résultats sont très divers. Cela peut aller d’un simple charme mineur, genre forcer une personne à en aimer une autre, jusqu’à l’invocation d’un démon de haut niveau ».

« - Quel est le rapport avec l’élaboration d’une nouvelle énergie ? » demanda Frédéric.

« - Je ne sais pas ! Mes connaissances en magie noire sont très limitées » répondit Wade.

« - Ça me parait trop gros ! » dit alors Wallace.

« - Comment ça ? »

« - Les nazis auraient placé ces camps de concentrations dans le but de former un pentagramme et personne ne l’aurait vu ? » dit alors Wallace.

« - Il est certain que cela aurait été trop évident ! Mais s’ils avaient placé des camps à côté, simulant une répartition aléatoire, le schéma aurait été moins visible. Et c’est ce qu’ils ont fait avec les camps de Belzec, Chelmno, Majdanek, Soldau et Tomaszow Mazowiecki. Trois d’entre eux se trouvant sur le tracé du pentagramme » intervint le drone.

« - Isaac a dit qu’aucune énergie stable et propre ne pouvait surpasser le rendement d’un réacteur à omega pulse … Or, si elle est vraiment développée au centre du pentagramme, elle ne peut pas être propre ! » déclara Jeremiah.

« - Et le pentagramme lui-même pourrait peut-être assurer sa stabilité … c’est possible ? » demanda Frédéric à Wade.

« - Oui, c’est tout à fait possible ! » répondit ce dernier.

« - Va falloir se sortir les doigts du cul, on a du pain sur la planche ! » déclara alors Miles.

_________________________

Note : Cette histoire de pentagramme est en fait une sorte de "légende urbaine" ou plutôt une "théorie du complot" qui existe vraiment dans la réalité. Voici une carte faite par autrui des camps d'extermination cités : Click !

_________________________

A suivre dans le Chapitre 151 - Affaires de famille
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 150 - Pentagramm :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 150 - Pentagramm
Message le Lun 10 Juin - 17:45 par Shion
Intéressant cette histoire de pentagramme... On voit que tu as potassé ton sujet Razz
 

Chapitre 150 - Pentagramm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 9 - un Monde selon Hitler-
Sauter vers: