Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 161 - the End, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

25082013
MessageChapitre 161 - the End, partie 1

Terre 576 – Le Bunker du Projet Walkyrie, Niveau -15

Face au groupe se tenait un démon à l’aspect des plus grotesques. Il était de petite taille et tous le dépassaient d’au moins deux têtes. Légèrement hydrocéphale, il avait un derme rouge, deux petites cornes sur le front, une chevelure mi-longue, noire et drue, un bouc mais surtout un immense nez qui n’avait rien à envier à celui de Cyrano. Il était habillé comme au XVIème siècle avec des manches bouffantes au niveau des bras.

« - Nooon ! Vous déconnez, là ? C’est lui, Picollus ? » s’esclaffa Miles.

« - Vous connaissez mon nom ? Parfait, je n’aurais pas à me présenter et je me fiche de vos noms. Tout ce qui m’importe est de vous faire disparaître ! Si vous n’étiez pas venus sur cette Terre, jamais Barbatos n’aurait posé un œil sur cette dimension ! Sans ce Hitler, ma domination sera plus difficile et ça, vous allez me le payer ! »

Tous se tinrent prêts à en découdre lorsqu’ils virent un cercle ésotérique s’illuminer aux pieds du démon. Immédiatement, de multiples cercles de magie apparurent tout autour d’eux. De ces cercles surgirent de solides chaînes noires. En une fraction de seconde, elles enserrèrent Isaac, Miles, Wade et Wallace. Quant à Frédéric et Jeremiah, ils parvinrent à esquiver ce premier assaut de justesse. Mais lorsque de nouveaux cercles de lumières apparurent, ils ne purent échapper à ces entraves.

« - Que ce fut facile ! Je ne comprends pas pourquoi Barbatos s’intéresse-t-il à vous ! Vous n’êtes … »

Mais le démon s’interrompit en voyant Frédéric se défaire des chaînes en les faisant fondre. Le vampire les brisa en les gelant. De son côté, Miles se téléporta et les chaînes qui l’enserraient tombèrent au sol, inertes. Quant à Wade, il enroula ses fils tranchants et les scia en quelques secondes. Seuls Wallace et Isaac étaient restés prisonniers.

« - Si c’est tout ce dont tu es capable, la partie va être dure pour toi ! » lui adressa Frédéric juste avant de projeter un jet de flammes rouges sur le démon.

Mais ses flammes ne l’atteignirent pas, protégé qu’il était dans une sphère d’énergie occulte née du cercle ésotérique dans lequel il se tenait.

« - D’accord ! Vous n’êtes pas si impotents finalement ! Même si moi-même je suis capable de manipuler les flammes, cela me répugne … surtout lorsque j’ai une énergie à disposition bien plus puissante ! »

Il leva alors sa main droite en direction de la colonne d’énergie. Au sein de la colonne apparut un portail magique qui avala une fraction du flux. Un second portail s’ouvrit devant Picollus … et face à Jeremiah. Immédiatement un torrent d’énergie saphir se déversa impitoyablement sur le vampire. Ce dernier parvint à ériger un bouclier télékinésique mêlé à de la glace, tout aussi scintillante que face au squelette enflammé. Mais en l’espace de cinq secondes, son bouclier commençait déjà à se fissurer. L’énergie qui menaçait de le consumer en un clin d’œil n’avait rien à voir avec celle que le squelette lui avait envoyée … elle était infiniment plus puissante. Tous assistaient, paralysés, à ce qui se passait sous leurs yeux. Comprenant que Jeremiah n’allait pas tenir plus longtemps, Frédéric réagit comme lors du combat contre le squelette et produisit un surpuissant feu sur le démon. Wade se joignit à lui mais sans résultat. Le bouclier de Picollus était puissant.

« - Cela n’a déjà que trop duré ! » prononça le démon avant d’agrandir le portail qui déversait le torrent d’énergie pure.

« - NOOOOOOOON ! » hurla Miles en faisant disparaître son bras gauche pour agripper Jeremiah.

Mais son bras réapparut presque immédiatement tant l’énergie qui s’était déversée sur lui avait été un supplice. Même s’il n’était pas enflammé, son bras brûlait comme s’il était soumis à un quelconque acide. Frédéric et Wade s’interrompirent pour voir au milieu du torrent d’énergie une vague silhouette être littéralement pulvérisée.
Pensant son ami mort, Frédéric fut tétanisé avant de pousser un cri de rage qui se mua en véritable hurlement tout en se métamorphosant en loup. Sans attendre il concentra un feu d’une rare intensité sur Picollus. D’un rouge sang, ses flammes passèrent à du grenat puis à du pourpre. Frédéric sombrait littéralement dans un mélange de peine, de rage et de désespoir.

« - Laissons-le s’épuiser tout seul ! En attendant, j’ai commis une erreur, j’ai tué votre vampire trop vite. Il faut que vous souffriez un minimum tout de même ».

Alors que les flammes de Frédéric frappaient sans discontinuer le bouclier de Picollus, ce dernier observait Wade et Miles avec le plus grand soin.

« - Bien ! Ce sera donc … à ton tour ! » dit-il avec une lueur dans le regard en pointant Wade du doigt.

Ce même doigt s’entoura d’une énergie écarlate tandis qu’un cercle ésotérique s’ouvrait à la gauche de Wade. Sans attendre, un jet de flammes oranges frappa le bras de Wade. Son but n’était pas de carboniser Wade mais de surchauffer la chaîne enroulée autour de son bras car il en avait deviné la nature. Immédiatement la chaîne se mit à bouger tel un serpent. Elle glissa le long du bras de Wade jusqu’au sol où elle commença à onduler avec frénésie. Puis, sans crier gare, elle se jeta sur Miles en s’enroulant autour de son cou. Durant plusieurs secondes elle le strangula jusqu’à ce que Miles tombe au sol, inerte.

Quelques secondes s’écoulèrent à nouveau avant que la chaîne ne recommence à bouger. Cette fois, la frénésie était différente, elle était beaucoup plus brutale, erratique et désordonnée. Ses maillons commençaient à se fissurer et de ses fissures émanait une lumière vive, comme des braises. De ses fissures, des myriades de chaînes plus petites surgirent. Les maillons de celles-ci se fissurèrent également en produisant des chaînes encore plus petites. Bientôt ce fut un véritable chaos de chaînes et de maillons qui s’ébrouait et se débattait dans tous les sens. Près d’une minute plus tard, le chaos s’immobilisa soudainement … pour reprendre de plus belle. Mais cette fois l’agitation avait quelque chose de différent. Les chaînes semblaient se resserrer, se regrouper. Rapidement une forme se dessina, une forme humanoïde, une forme féminine dont les courbes se précisaient au fil des secondes. Quelques secondes de plus furent nécessaire pour que le chaos se stabilise sous la représentation d’une femme svelte aux cheveux longs, une golem de chaînes. Que ce soit Wallace, Isaac, Wade, Picollus … ou encore Frédéric qui s’était interrompu de brûler pendant un instant, tous furent stupéfaits face à cette manifestation.
Mais en sentant que Miles était à terre, inerte, la respiration coupée, sa colère, sa rage le submergea à nouveau et il la retourna à nouveau sur le démon.

« - QUE LUI AS-TU FAIT ? » hurla-t-il en déversant un feu zinzolin particulièrement foncé.

Ses flammes ne tardèrent pas à devenir complètement noires. Avec cette teinte, l’armure spectrale qui l’avait déjà entouré, réapparut, moins éthérée que jamais, plus concrète. C’était là la manifestation de cette force enfouie en lui, en son être, mélangée à son essence. Jusque là, il n’avait fait que l’effleurer, mais maintenant qu’il s’en était à nouveau approché, c’était comme s’il plongeait ses deux mains dedans.

Wade le sentait, et même le voyait. L’énergie spirituelle de Frédéric déjà de couleur bleu roi d’habitude, au lieu d’un bleu azur pour tout esprit humain, tendait de plus en plus vers le bleu marine. Il constatait donc cette chute libre dans les ténèbres. Mais que pouvait-il bien faire pour l’en empêcher alors qu’il venait de voir ses deux compagnons se faire tuer ? C’est alors qu’il jeta un coup d’œil à Miles … et ce qu’il vit n’était pas anodin. Son esprit ne s’était pas élevé de son corps comme tout défunt mais il était resté attaché à son enveloppe … ce qui voulait dire qu’il était encore en vie. En revanche il y voyait une perturbation … comme si deux signaux de radio émettaient sur la même fréquence. Il ne s’attarda pas sur Miles, reportant son attention sur Frédéric.

« - FRÉDÉRIC ! ARRÊTE ! MILES N’EST PAS MORT ! REPRENDS-TOI, IL A BESOIN DE TOI ! » se mit-il à crier.

A ces mots, Frédéric s’immobilisa et cessa de tirer … même si l’armure noire était toujours autour de lui.

« - Miles … n’est pas … mort ? » dit-il, l’esprit embrouillé par sa rage et les ténèbres qui l’envahissaient.

« - Non ! Il n’est pas mort ! Mais il a besoin de notre aide. Ce qu’il faut, c’est agir de façon réfléchie pour mettre un terme à tout ça rapidement et l’aider ».

« - NON ! Ce qu’il faut, c’est que tu la fermes misérables déjection ! Et converses donc avec ton vieil ami ! » l’interrompit Picollus.

A ce moment, il ouvrit un portail violet d’où sortis Ankou.

« - Frédéric, c’est ça ? Même si … Miles n’est pas mort, je peux y remédier très facilement ».

En même temps de nombreux cercles ésotériques apparurent et de nombreuses chaînes, comme celles qui entravaient Wallace et Isaac, en surgirent pour saucissonner le corps de Miles avec grande force.

« - Et puis il ne faut pas oublier le vampire. Lui il est parti en poussière ! »

A ces mots, la rage de Frédéric le submergea à nouveau et il la déversa sous la forme de torrents de flammes d’ébène sur le bouclier de Picollus.
______________________

Miles revint à lui dans un endroit totalement sombre, sans aucune lumière provenant d’où que ce soit. Il mit quelques secondes avant de percuter et de se rappeler qu’il connaissait cet endroit. Il ne lui était que trop familier, c’était son subconscient, là où son esprit était relégué lorsqu’un autre que lui prenait le contrôle de son corps.

« - Bordel ! Tu m’as encore fait le coup ? » s’esclaffa-t-il en pensant s’adresser à Nocturne.

« - Ça faisait longtemps, petit cloporte ! » lui répondit alors une voix qui n’était pas celle de Nocturne … mais celle de Sakhm.

Le démon apparut alors, sortant des ténèbres. Miles n’en crut pas ses yeux.

« - Ça fait du bien de rentrer à la maison ! » ajouta-t-il.

Miles se reprit alors et fronça des sourcils.

« - Si tu crois pouvoir me squatter à nouveau, tu te fous le doigt dans l’œil, mon gars ! »

Miles se jeta alors sur Sakhm et un violent combat au corps à corps commença. Chacun des deux se rendait coup pour coup avec toujours plus de brutalité. Même s’ils n’étaient que des constructions de l’esprit, leur aspect changeait au fur et à mesure des coups qu’ils recevaient car pour eux, ce combat était réel … du moins pour l’un d’eux. Ayant joué le jeu jusque-là, Sakhm perdit patience rapidement. Il repoussa Miles d’un fulgurant revers du bras avant de se restaurer. Les blessures infligées par Miles s’estompèrent à vue d’œil pour ne plus être que de mauvais souvenirs.

« - Fini de jouer, cloporte ! »

Mais cela ne démotiva nullement Miles qui se jeta à nouveau sur lui. Mais contrairement à Sakhm, son corps injurié accusait le coup, ce dont le démon tira bien évidemment partie. Il esquiva la ruade et le frappa derrière la nuque. Miles mordit la poussière violemment.

« - L’avantage d’avoir possédé autant d’esprits depuis notre séparation, c’est que j’ai appris pas mal de choses sur les combats de l’esprit ».

« - C’est indéniable ! » dit alors une voix puissante, surgissant de nulle part et partout à la fois en même temps.

Cette voix n’était ni celle de Miles, ni celle de Sakhm. Ce dernier était quelque peu désappointé de l’entendre alors que Miles la reconnut.

« - La clef des combats spirituels est de relativiser les dégâts que l’on y reçoit. Un esprit suffisamment fort et entraîné parviendra à sublimer les dégâts qu’il y reçoit en se persuadant qu’ils ne sont pas réels. Tout n’est qu’une question de perception ! »

« - Par tous les diables ! T’es qui, connard ? »

« - Celui qui va te foutre ta raclée ! » lui répondit Miles.

C’est alors qu’une forme humanoïde noire avança dans la pénombre.

« - Je suis Nocturne et ici, c’est chez moi ! »

« - Ah ouais ? C’est ce qu’on va voir ! »

Sakhm se jeta alors sur Nocturne pour lui asséner un puissant coup de poing. Nocturne le bloqua d’une seule main avant de lui écraser littéralement le poing dans sa main.

« - iiiiIIARGH ! »

« - Comme je le disais, tout n’est qu’une question de perception ! Et ici, c’est moi le maître ! »

Tout en serrant le poing de Sakhm dans sa main, Nocturne se déplaça en une fraction de seconde, franchissant deux mètres devant lui et retournant le bras de Sakhm au prix de terribles fractures.

« - AAAAAAAAAAAARRRRRRR !!! »

« - Ce n’est que le début, crois-moi ! »
_____________________

A suivre dans le chapitre 162 : the End, partie 2 !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Lecture Brink : deuxieme partie
» [ Cycle de l'Ibis ]-> Quatrieme Partie ! Chapitre 2 !
» Semaine 1 : chapitre 1 à chapitre 7
» Twisted tales partie I : L'ennui des ploutocrates / chapitre 3
» Freddy - Chapitre 4 : le cauchemar de Freddy
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 161 - the End, partie 1 :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 161 - the End, partie 1
Message le Dim 25 Aoû - 23:12 par Shion
Piccolus est plus puissant que je ne l'aurais cru au début... Ceci dit, je doute que Jeremiah soit vraiment mort ^^

Je me doutais bien que Sakhm reviendrait tôt ou tard ^^
 

Chapitre 161 - the End, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 9 - un Monde selon Hitler-
Sauter vers: