Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 164 - Genetech

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

15092013
MessageChapitre 164 - Genetech

Terre 6354 – Unicorps

Le général Ravenwork parcourait avec grande attention une série de rapports. Le silence de son bureau était régulièrement interrompu par un froissement de papier lorsque le général tournait une page. En tant que général, il avait une place privilégiée au sein de l’Unicorps. Ainsi il avait pu tout naturellement choisir l’emplacement exact de son propre bureau. Ce bureau, il l’avait voulu tout au bout d’un couloir, juste à côté d’un ascenseur personnel et le plus éloigné possible des pièces les plus animées de l’étage. Cela lui permettait de savoir que quelqu’un venait le voir avant même qu’il ne frappe à la porte … Enfin cela s’appliquait avec la grande majorité des personnes susceptibles de venir le voir. Par moment, l’un d’eux en particulier, ne se faisait pas le moins du monde entendre, la marque d’un soldat expérimenté.
Cette personne n’était autre que le colonel Westwood. Lorsqu’il frappa puissamment à la porte, Ravenwork ne manqua pas de sursauter, plongé qu’il était dans sa lecture.

« - ENTREZ ! » dit-il d’une voix puissante.

« - Général ! » dit Westwood en le saluant.

« - Repos ».

« - Vous m’avez fait demander ? »

« - Oui ! »

« - Vous avez des nouvelles de Wallace et les autres ? »

« - C’est effectivement en partie pour cela que je vous ai fait venir. Nos scientifiques ont détecté l’ouverture d’un vortex d’origine inconnue. Mais à peine l’ont-il détecté qu’il s’est refermé. Néanmoins ils sont parvenus à déterminer le point d’arrivée et le point de départ. L’équipe Holmes est partie enquêter de notre côté mais n’a trouvé aucune trace de quelque nature que ce soit. Quant au point de départ, c’était la Terre 576 ».

« - Celle où l’équipe de Wallace est partie ».

« - Exactement ! Nous avons rouvert un vortex en destination de la Terre 576 mais il s’est ouvert sur le vide de l’espace ».

« - Ils ont fait une erreur ? » s’étonna Westwood.

Bien qu’il ne le montrait pas, il tenait les scientifiques de l’Unicorps pour des hommes d’exception et cela le surprenait véritablement qu’ils aient pu commettre une erreur.

« - Négatif. Ils ont vérifié leurs calculs plusieurs fois et … c’est comme si la Terre 576 n’existait plus ou … »

« - Ou ? »

« - Eh bien la seconde hypothèse est tellement extravagante qu’ils ne la considèrent même pas comme possible. La planète a pu être déplacée … »

« - C’est possible ça ? »

« - Justement ! D’après eux il serait plus … "facile" de détruire complètement la planète que de la déplacer ».

« - Que fait-on alors ? »

« - Oblivion ne peut y faire grand-chose donc vous suivez votre emploi du temps prévu : vous entrez au programme Zénith Paladin. Pendant ce temps, je vais dépêcher la Force d’Intervention Blackhole dans la dimension 576 ».

« - Bien, Général ! » finit par dire Westwood à contre-coeur.

Mais l’homme savait que ce problème ne relevait pas des compétences de son escouade et qu’il devait donc passer la main. C’est ainsi que Westwood rentra chez lui faire son paquetage et partit pour le fameux programme mentionné par Ravenwork.

_________________________

Dimension inconnue

Située dans ce qui ressemblait à une salle de contrôle, plongée dans l’obscurité, une silhouette observait les six individus qui venaient d’apparaître en contrebas, sur le sable de la zone d’arrivage. Derrière la première silhouette se tenaient deux autres qui n’avaient pas un angle de vue leur permettant de voir cette même zone.

« - Notre dette est-elle bien réglée, cette fois ? » demanda l’une des silhouettes du fond, manifestement une femme au son de sa voix.

La première silhouette se retourna et ce faisant la pièce s’éclaira soudainement. On put ainsi appréhender la nature des trois entités présentes dans la pièce. Les deux du fond avaient tous les aspects d’anges … sauf qu’elles, puisqu’elles étaient toutes les deux des femmes, étaient des Valkyries. Des Valkyries devenues indépendantes du panthéon nordique et voyageant au gré de leurs envies à travers le voile des dimensions. Se faisant elles finirent par tomber sur une race synthétique : les Genetech. Race à laquelle appartenait manifestement la créature à laquelle elles s’adressaient. Entièrement constitué de métal, le Genetech avait une forme humanoïde. Son squelette, visible de part en part, était protégé par un épiderme métallique constitué de plaques de métal de couleur jaune. Plusieurs sillons avaient été taillés dans ces plaques et hébergeaient des lumières azur façon néon. Sur ce qui lui servait de face on pouvait distinguer trois fentes fines, longilignes et lumineuses en forme de V descendant ainsi que trois fentes plus petites de chaque côté de la bouche, ou du moins où elle se serait trouvée.

« - Le remboursement de votre dette stipulait très exactement la donation d’une de vos consœurs guerrières en échange de la non interruption de votre fonctionnalité organique. Or les six individus extraits du vortex inter-dimensionnel sont de natures diverses et variées mais aucun ne correspond à la classification de Valkyrie » répondit alors le Genetech d’une voix très artificielle.

« - QUOI ? NON ! J’ai dévié le vortex de Valéria, l’une des Valkyries d’Odin, Je ne compr … »

« - Le contrat est annulé » la coupa froidement le Genetech.

Sans crier gare, le synthétique déclencha des arcs électriques à la puissance incommensurable qui ne mirent que quelques secondes pour réduire en cendres les deux valkyries.

« - Consignez acte : les six individus étant prometteurs, j’ai mobilisé la puissance nécessaire pour apporter une conclusion à votre service actif de la plus brève des possibilités ».

Après quoi le Genetech sortit de la salle.

______________________

Des six individus, Isaac fut celui qui se remit le plus rapidement tandis que ses compagnons d’infortune souffraient de l’extraction brutale qu’ils venaient de subir. Face contre terre, respirant la poussière du sable soulevée par leur atterrissage brutal, tous leurs sens étaient douloureux. Même Wade, qui d’ordinaire possédait une analgésie fréquentielle, avait du mal à s’en remettre.

« - Scanner dimensionnel terminé ! Dimension détectée : 45026 ! Alerte ! Dimension sous contrôle Genetech ! Lancement de la procédure d’urgence #35 ! »

Immédiatement, plus aucun son ne fut émis par Isaac, ses amortisseurs étant en fonction. Son hologramme humain se dissipa. Des plaques de métal apparurent comme si elles n’étaient que des hologrammes mais étaient pourtant bien tangibles. Il se mit en position fœtale et les plaques finirent de le verrouiller. Après quoi il devint invisible.

C’est alors qu’une lourde porte métallique s’ouvrit. Surgirent trois Genetech d’apparence similaire mais aucunement comparable à celui qui avait traité avec les Valkyries. Ces Genetech là étaient de véritables mastodontes de plus de 2 mètres de haut. Leurs cuirasses, ou plutôt leurs blindages, étaient imposantes et dépourvues de la moindre frivolité. Elles semblaient être tout juste sorties de l’usine d’assemblage sans être passées par l’atelier carrosserie. Leur design était également à l’opposé du premier Genetech, aucun raffinement dans les courbes, aucun détail superflu, aucune luminosité hormis l’énorme visière rectangulaire qui recouvrait l’intégralité du visage. Tout semblait avoir été conçu pour renforcer leur aspect mastoc.
Sans attendre, ni même marquer un temps d’arrêt, les trois geôliers, puisque telle était leurs fonctions, se dirigèrent vers les premiers à leur portée portant à la main un imposant collier inhibiteur.
Ce fut Wallace le plus proche. Le militaire était celui qui avait le plus de mal à récupérer et fut le premier à se voir imposer ce collier de force. Il n’eut pas les moyens d’opposer une quelconque résistance. A peine Wallace fut-il ferré que le second Genetech était déjà au dessus de Wade. Celui-ci tenta de se relever et d’esquiver mais le Genetech lui balaya les jambes de l’espèce de lance qu’il portait à l’autre main. Après quoi il put lui poser le collier sans problèmes. Toujours privé de vue, Frédéric fut la cible du troisième mastodonte. Son ouïe, comme tous ses autres sens, encore endolorie, distinguait difficilement les pas lourds du robot qui s’avançait vers lui. Même s’il n’avait été que seul, il n’aurait pas réussi à le localiser avec précision avant qu’il ne soit sur lui. Les deux premiers Genetech amenèrent leurs prisonniers au troisième qui se chargea de les maintenir ensemble avec sa lance. Un courant d’énergie fut émis de l’une des extrémités qui relia les trois colliers. Les deux autres se dirigèrent vers Miles et Jeremiah qui n’avaient eu que quelques secondes supplémentaires pour se remettre. Le vampire parvint à esquiver difficilement le mastodonte qui tentait de l’harnacher. L’autre Genetech qui se dirigeait jusque-là vers Miles, le plus éloigné de tous, se retourna vers son comparse qui avait du mal avec Jeremiah. Le prenant à revers, il l’électrocuta pour le neutraliser et ainsi permettre à son confrère de lui installer le collier. Après quoi il reprit son chemin vers Miles.
Ce dernier parvint à se transformer et à esquiver d’un bond le collier du Genetech. Ses sens n’avaient, semble-t-il, pas assez récupéré pour permettre des bonds spatiaux. Le Genetech le frappa d’une décharge électrique via sa lance. Miles accusa le coup mais parvint à esquiver à nouveau le collier. Il se saisit du bras tendu du robot pour le projeter contre le mur. Encore dans le brouillard, il fut néanmoins pris à revers par le second mastodonte qui lui fixa le collier. A peine fut-il refermé autour de son cou que le collier lui administra une nouvelle décharge électrique. A nouveau, Miles accusa le coup. Sa masse musculaire augmenta soudainement, et sa taille avec, et il repoussa le second golgoth d’un puissant revers du bras. Sa colère ne faisait que monter au fur et à mesure des décharges qu’il recevait des lances ou de son propre collier. Bien que ses muscles se tétanisaient à chaque fois, il ressentait de moins en moins de douleurs, comme si son organisme s’adaptait à ces décharges.
Les deux robots et lui s’échangèrent de nombreux et puissants coups qui résonnaient dans cette enceinte. Ayant pleinement recouvré l’usage de ses sens, il avait conscience, en voyant ses amis neutralisés, qu’il représentait leur seul espoir de ne pas être emprisonnés. Cela ne lui donna que plus de hargne au combat. Rarement il n’avait été aussi enragé lors d’un combat. Il fonçait sur les robots, leur donnant des coups de boules en pleine face ou de puissants coups de poing et de genoux. En face, les robots ne flanchaient pas même si certaines fissures commençaient à apparaître sur leurs blindages.
Il parvint à arracher au premier mastodonte la lance avec laquelle il ne cessait de l’électrocuter. Mais à peine l’eut-il fait que la lance sembla s’éteindre entre ses mains. Le Genetech profita de sa surprise pour lui porter un puissant coup de poing en pleine poire et l’envoyer valser à trois mètres de là. Le second Genetech lui fonça alors dessus avec la vitesse et la force d’une locomotive lancée à pleine vitesse. Se reprenant rapidement, Miles le réceptionna en utilisant la lance comme s’il fut agi d’une batte de base-ball. Le robot fut envoyé valser à plusieurs mètres de là mais sous le choc la lance se brisa net. Miles lança donc ce qu’il lui restait en main sur le premier robot avec une force inouïe. Le bout de lance perça le blindage de l’épaule gauche du robot et la lui transperça.
Sans perdre de temps, Miles s’élança sur le second Genetech alors qu’il se relevait. Il le remit à terre et se mit à le frapper à coups redoublés. Des fissures toujours plus nombreuses apparaissaient sous ses poings devenus de puissants marteaux. Sa visière grossièrement rectangulaire se fendit avant d’éclater. Miles poursuivit son œuvre de destruction et continua à le frapper à la tête, faisant voler en éclats des composants essentiels à la fonctionnalité du robot.
C’est alors que le premier Genetech le rejoignit, l’attrapa par le collier et le projeta avec grande violence contre un mur. Puis il le rejoignit en fonçant la tête la première sur l’abdomen de Miles. A plusieurs reprises il se recula pour lui foncer à nouveau dessus. Peu à peu, le mur métallique derrière Miles fléchit et prit une forme concave. Néanmoins il en fallait plus à Miles pour s’avouer vaincu. Il parvint à reprendre le dessus et frappa de toutes ses forces sur la nuque du Genetech. Le robot mit les genoux et les mains à terre sous le choc. Sortant de l’impact du mur, Miles se saisit du bras droit du robot pour le faire tournoyer avant de l’envoyer contre le mur là où il s’était acharné sur lui. Mais Miles ne comptait pas lui infliger le même traitement. Il le reprit par le bras et le fracassa contre le sol. Il posa un pied sur son torse et tira de toutes ses forces sur le bras mécanique jusqu’à ce qu’il cède. Après quoi il s’en servit pour matraquer le Genetech.

C’est alors qu’une seconde porte s’ouvrit à l’insu de Miles, cette fois sur le Genetech jaune. Il observa quelques secondes les deux mastodontes que Miles avait mis en pièces et produisit un arc électrique sur Frédéric, Jeremiah, Wade et Wallace. La lumière et surtout les cris de douleurs émis par ses compagnons interrompirent Miles. Au même moment, le Genetech jaune suspendit son arc. Passablement enragé, Miles leva à nouveau le bras avec l’intention de l’abattre encore une fois sur le mastodonte à ses pieds. Le Genetech jaune créa une petite boule de foudre dans sa main de façon simultanée et dirigée vers ses amis. Miles baissa doucement son arme et le Genetech répondit en dissipant sa boule. Le message était clair : soit il se rendait, soit ses amis mourraient. Miles s’écarta alors du mastodonte et laissa tomber son arme au sol.

« - Malgré l’état primal dans lequel vous avez basculé, l’intelligence relative des homo sapiens est toujours présente. Fait intéressant à inclure dans processus logiques pour de futures interactions » déclara-t-il comme si Miles n’avait été qu’un sujet d’observation.

« - Dozer 30 ! Faites transiter ces ressources entre les Primes qui n’ont pas encore atteint leur capacité maximale de biogrammes. Je me réserve celui-ci pour ma propre batterie. Dozer 46 ! Collectez les restes du Dozer 75 et faites les transiter vers les stations de recyclage. Après complétion de cette tâche vous transiterez vous-même vers la station de maintenance ».

« - Affirmatif, Prime ThunderShock ! » répondirent les deux dozers.

________________________

A suivre dans le chapitre 165 : De sable et de sang !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 164 - Genetech :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 164 - Genetech
Message le Dim 15 Sep - 22:49 par Shion
Eh bien, cet arc commence bien mal pour nos héros ^^
 

Chapitre 164 - Genetech

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: