Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

21092013
MessageChapitre 165 - De sable et de sang, partie 1

Dimension 45026

Chose rare, le Prime ThunderShock amena en personne son nouveau bio gramme, sa nouvelle recrue, en d’autres termes : Miles. L’homme avait repris son apparence humaine et avait choisi de se tenir à carreaux tant qu’il ne connaissait rien de la situation dans laquelle se trouvaient ses compagnons. Bien évidemment cela allait à l’encontre de son instinct qui lui disait de foncer dans le tas et de détruire tout ce qu’il pouvait, sans discernement. C’était un aspect de sa personnalité qu’il avait accepté depuis fort longtemps, bien avant qu’il ne fasse la connaissance de Frédéric et Jeremiah. Jusque-là, il n’avait jamais agi que pour son propre compte sans se soucier d’autrui. Pour le moment, il ne savait pas encore si c’était une bonne chose ou non d’être coopératif mais cela le frustrait assez régulièrement. Durant le trajet qui l’amenait jusqu’à la batterie de ThunderShock, Miles avait plusieurs fois tourné la tête pour observer le Prime. Il avait remarqué que sa constitution était frêle et avait déjà imaginé plusieurs scénarios possibles pour le briser entre ses mains. Mais à chaque fois, il n’en avait rien fait en se demandant si le bot n’aurait pas le temps d’envoyer un quelconque message pour éliminer les autres.

Après plusieurs couloirs métalliques, ils arrivèrent finalement à la fameuse batterie. Miles s’était demandé ce que ça pouvait bien être et avait imaginé différentes choses toutes plus déplaisantes les unes que les autres mais pas celle-là. Le lieu était en fait une grande prison où de nombreuses créatures de tout horizon étaient enfermées dans des cages individuelles.

..oO (Au moins je n’aurais pas à me battre pour savoir qui dormira sur le lit du dessus) pensa-t-il en souriant.

L’arrivée de Miles avait laissé tous les occupants des cellules parfaitement indifférents jusqu’à son arrivée près d’une cage plus spacieuse renfermant un gigantesque golem de pierre. En le voyant, la créature se leva, manifestement agitée.

« - J’y crois pas ! C’est mon anniversaire aujourd’hui ? Amenez-le moi que je lui mette une putain de raclée à cette saleté de cannibale ! AMENEZ-LE MOI !!!! »

« - Ta brutalité excessive fait de toi un excellent biogramme. Mais dans ma batterie, ton inactivité doit être manifeste ! » prononça ThunderShock.

« - On se connaît ? » lui demanda Miles.

« - Oh que oui ! Et dehors, c’est moi qui t’éclaterais la tronche ! »

« - Jamais vu ta gueule de con avant … quant à ta menace, c’est quand tu veux ! »

Ces paroles eurent pour effet d’énerver encore plus le golem qui tenta de l’attraper en sortant les bras de sa cage. Réactif, Miles se métamorphosa, usa de la puissance de Nwa pour l’attraper par les bras et tirer fort pour qu’il s’écrase la face contre les barreaux.
Comme unique réaction, les fentes oculaires de ThunderShock s’illuminèrent. Immédiatement, le golem subit une décharge électrique. Toutefois il se garda de faire de même avec Miles.

« - N’as-tu aucune mémoire ? En une nanoseconde je peux rendre non fonctionnels tes compagnons ! »

Les Genetech pouvaient donc communiquer à distance, ce que Miles redoutait. Au moins maintenant il était fixé.

________________________

Autre part

Le Dozer 30 se tenait à côté de la file de prisonniers qu’il tenait en laisse, tous reliés par un cordon d’énergie à sa lance. Arrivés devant une gigantesque porte, le Genetech les fit s’arrêter brutalement.

« - Identification ! » prononça une voix synthétique de l’autre côté de la porte.

« - Dozer 30 ! Apport du dernier biogramme pour la batterie de FireStorm ! »

La porte s’ouvrit alors sur un Genetech à l’aspect légèrement moins grossier que le Dozer. Ce dernier interrompit le cordon d’énergie entre sa lance et le collier de Jeremiah. Ce dernier se redressa soudainement. Le collier, relié ainsi, était un véritable fardeau qui accablait le prisonnier. Bien que soulagé, ce répit ne fut que de courte durée puisque le nouveau Genetech le reprit en laisse immédiatement. Le cordon d’énergie était cette fois orange, de couleur feu alors que celui du Dozer était d’un bleu électrique. Néanmoins, le vampire ne ressentait aucune différence. Une fois la porte franchie, elle se referma en un clin d’œil derrière Jeremiah qui sentit le souffle d’air soulever quelque peu ses cheveux.
Sans ménagement le nouveau Genetech tira sur la laisse pour le faire avancer. Défilant devant les cages, cela évoqua quelques souvenirs à Jeremiah du temps où il n’était encore qu’un simple templier novice.
Finalement il arriva face à ce qui semblait être l’ultime cellule inoccupée et fut jeté dedans sans ménagement. Tombé à genoux, il se releva lentement lorsque l’occupant de la cellule voisine ouvrit la bouche.

« - Ne manquait plus que ça ! J’imagine que tes comparses sont également ici ».

Jeremiah se tourna vers l’individu qui venait de lui parler. C’était un jeune homme d’apparence somme toute normale … même si sa peau semblait presque aussi pâle que la sienne. Il était habillé de noir et semblait être émacié.

« - Plait-il ? »

Bien qu’il n’ait pas le visage tourné vers lui, le mystérieux individu le regardait fixement. Il ne dit rien pendant quelques secondes.

« - Laisse tomber petit ! »

« - On se connaît ? »

« - Je ne crois pas avoir ce déplaisir ! »

« - En revanche, nous, on se connaît, beau gosse ! » l’interpella une voix féminine de l’autre cellule juxtaposant la sienne.

Jeremiah tourna la tête vers elle et vit une femme d’une splendeur incomparable aux charmes généreux et à la tenue réduite au strict minimum. N’importe quel homme se serait damné pour elle … et c’était son gagne-pain. Non seulement elle était redoutablement belle mais elle possédait des caractéristiques démoniaques comme deux cornes qu’elle dissimulait presque parfaitement parmi sa chevelure d’ébène ou ses ailes repliées soigneusement dans son dos, sans oublier sa fine queue enroulée autour de sa taille comme si c’était une ceinture. En d’autres termes, c’était une succube … mais pas n’importe laquelle.

« - On s’est brièvement rencontré sur la Cité Miroir ! » prononça Jeremiah d’une voix sinistre.

« - Je vois que je t’ai laissé une trace indélébile dans ton cœur. J’en suis ravie ! Dralia Svenu, une des Strikers, pour te servir … ou te desservir. Ça dépend de ce que tu préfères mon joli ! »

« - Oh pitié ! Un peu de tenue ! Votre accoutrement est déjà suffisamment inconvenant comme cela sans que vous y rajoutiez le comportement qui va de pair ! » se plaignit le jeune homme.

Si Jeremiah ne l’avait pas encore reconnu jusque-là, son langage lui donna quelques indices sur la piste à suivre. Mais les possibilités étaient si nombreuses que cela était peine perdue.

_______________________

En approche d’une autre batterie

Après que Wade et Wallace aient été amenés à la batterie du Genetech Prime ScreamPressure, Frédéric se retrouvait être le dernier de son groupe à ne pas avoir encore été vendu comme esclave à une de ces satanées machines. Le pire c’est qu’il n’était même pas vendu mais donné, jeté comme un objet dont on ne veut plus à quelqu’un qui en voulait encore. Même s’il avait toujours eu de la compassion pour les victimes de l’esclavage, aujourd’hui il comprenait réellement ce qu’elles avaient pu ressentir. Mais plongé dans le noir qu’il était, la situation était encore plus angoissante. Au moins ses autres sens avaient pu récupérer depuis son arrivée brutale et dorénavant il parvenait à mieux s’orienter … même si les pas lourds du Dozer qui l’escortait masquaient bon nombre d’informations auditives.
Finalement ils s’arrêtèrent une dernière fois face à la gigantesque porte d’une batterie. Cette fois c’était pour lui et il allait être "confié" au prime nommé BloodyShriek. Tout un programme se dit-il. En effet Frédéric avait cru reconnaître une sorte de schéma dans le nom des primes. Encore lui fallait-il en être sûr car son hypothèse ne reposait que sur la démonstration d’un seul prime.
Comme ses compagnons avant lui, Frédéric fut confié à un intermédiaire répondant au doux nom de Crier. Durant le court trajet qui l’emmena à sa cellule, il sentit les nombreux occupants de ce lieu. Certains étaient humains, d’autres plutôt animaux, et les derniers n’étaient rien de connu. Finalement son périple s’arrêta lorsqu’il fut poussé brutalement dans sa cellule personnelle.

« - Je me disais aussi que ça commençait à empester le chien mouillé tout à coup ! » lui dit une voix à côté de lui.

Frédéric n’avait pas besoin de la vue pour reconnaître son interlocuteur.

« - Bizarre, moi je sens le clébard rôti. Rodan ! »

« - Frédéric ! »

« - Alors comme ça on s’abaisse à demander de l’aide à des robots pour nous capturer ? »

« - T’es aveugle ou quoi ? Je te signale que je suis également retenu prisonnier ! »

« - … »

Frédéric ne dit mot pour ne pas révéler son handicap et tenta même de lui tourner le dos … mais trop tard.

« - Mais attend ! Putain, mais t’es vraiment aveugle ! M’étonne pas que tu te sois fait chopper. Tu dois être un ennemi encore plus faible dorénavant ».

« - Faut croire qu’avoir tous ses sens valides ne t’a pas mieux réussi ! »

Cette fois ce fut Rodan qui ne répondit pas.

« -Et où est passée votre grande salope de maîtresse Xatia ? Elle n’est pas venue à votre secours ? »

« - La deinone n’a plus d’emprise sur nous et elle ne sait pas non plus où nous nous trouvons ! »

« - Tu veux dire que vous vous êtes échappés ? »

« - Ouais ! Votre … action en à motiver plus d’un parmi nous à faire de même ».

« - Vous êtes peut-être moins cons qu’on pourrait le croire finalement ! » répondit Frédéric avec un grand sourire.

Rodan ne releva pas cette pique et se tut pendant quelques secondes.

« - Le destin est ironique, tu ne trouves pas ? »

« - Comment ça ? »

« - Lorsque j’étais sous les ordres de Xatia, je me trouvais rabaissé, forcé à obtenir ce qu’elle désirait par la force, combattant des adversaires sans valeur, bien incapables de combler le désir ardent de combat féroce qui brûle en moi. Le premier qui en fut capable, fut celui qui inspira ma révolte. Et me voilà dans une cellule à côté de lui, prêt à combattre pour ma survie … et peut-être à nouveau contre lui ».

« - Que veux-tu dire ? »

« - Les traqueurs ne vous l’ont pas dit ? Étonnant vu qu’ils ont l’air de se délecter de l’expression qui s’affiche sur le visage de leurs victimes lorsqu’elles comprennent ».

« - Quels traqueurs ? On a été … arrachés de notre vortex dimensionnel pour arriver ici ! »

« - Ah ? Ça explique tout ! »

Rodan marqua une pause avant de continuer.

« - D’après ce que j’ai compris, les Genetech sont une espèce entièrement synthétique qui organisent des tournois de gladiateurs répondant à la demande d’une population multidimensionnelle et multiraciale sélecte ».

« - Pourquoi me racontes-tu tout ça ? » lui demanda Frédéric soupçonneux.

« - … »

« - Parce que les seules issues possibles de ce tournoi sont la victoire ou la mort et crois-moi, on est loin d’être au sommet de la chaîne ici ! »

« - Et alors ? On combat en équipe ou quoi ? »

« - Je ne sais pas ! Mais dans tous les cas, s'il y en a un qui peut parvenir à s’enfuir d’ici, c’est bien vous … et je veux être du voyage ! »

________________________

A suivre dans le chapitre 166 : De sable et de sang, partie 2.
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» HPI Baja 5B & 5T sur sable de plage [2ème Partie]
» Semaine 1 : chapitre 1 à chapitre 7
» Twilight chapitre 5 : Révélation 2ème partie
» [2011] Twilight - Chapitre 4 : Révélation - 1ère Partie
» Vendredi 13 part 8: L'ultime retour
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1 :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1
Message le Lun 23 Sep - 22:38 par Shion
Donc les Strikers ont fini ici aussi... Intéressant ^^
avatar
Re: Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1
Message le Mar 24 Sep - 6:32 par Jezekiel
Il n' y a pas qu'eux ! Cet arc va être un arc spécial guests ^^
avatar
Re: Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1
Message le Mar 24 Sep - 22:08 par Shion
A ce point ? Les Genetech ont une influence plus grande que je ne le pensais...
avatar
Re: Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1
Message le Mer 25 Sep - 18:12 par Jezekiel
Je ne pense pas que je pourrais le placer dans un chapitre ou un autre donc autant le dire ici et maintenant.

Le Control Hive et ses Gears ne sont que des bébés comparés aux Genetech (j'aime bien ce nom, et toi ?). Eux sont devenus pleinement conscients et libres depuis longtemps si bien qu'ils sont considérés comme une société multidimensionnelle avec qui il faut compter, tout comme on pu l'être les deinones avant l'arrivée de nos héros. Ou encore comme ont pu l'être les Eert avant qu'ils ne cessent leurs explorations.

Les Genetechs n'ont pas choisis de rester dans l'ombre et ont fait des autres races des clients pour leur "spectacle".

Ensuite, concernant les Guests, il y a donc les Strikers (mais ont-ils tous survécus ?) mais il n'y aura pas forcément que des personnages déjà apparus dans Babel (même si les Strikers peuvent très bien ne pas être les seuls visages connus). Il se pourrait ... qu'il y ait des personnages d'univers de franchises comme de certains jeux vidéos par exemple ... après je dis ça, je ne dis rien ^^
avatar
Re: Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1
Message le Mer 25 Sep - 21:48 par Shion
Je comprends mieux le contexte dans lequel se placent les Genetech ^^

J'aime bien ce nom, il sonne bien,et sa signification est assez claire ^^

Pour les autres univers,j'espère que j'en connaitrai la plupart XD
 

Chapitre 165 - De sable et de sang, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: