Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 181 - PrisonBreak, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

12012014
MessageChapitre 181 - PrisonBreak, partie 1

Dimension 45026 – Batterie d’AtomicLight

Walfroy avait surgi dans cette batterie dans un but bien précis : récupérer le cadavre de son frère Diedrick. Face à lui s’étaient dressé plusieurs Dozer … qui n’avaient pas fait long feu face aux déferlantes d’énergies que le spectre déchaînait. Ces attaques provoquaient de nombreuses avaries dans les systèmes Genetech si bien que tous les harnais des prisonniers de cette batterie cessèrent de fonctionner. Le premier des prisonniers à réagir fut le gigantesque homme rhinocéros. Immédiatement, il avait défoncé la porte de sa cellule et comptait bien profiter de sa liberté retrouvée. Sa sortie fracassante retentit dans de nombreuses batteries … jusqu’aux oreilles de Miles.

Ce dernier, se demandant si la fête avait commencé sans lui, se téléporta sans attendre dans la cellule de Frédéric.

« - C’est nous ? » lui demanda-t-il simplement.

« - Pas que je sache … mais on va en profiter ! » lui répondit Frédéric tout en arrachant son harnais.

Miles fit de même, imité par Rodan.

« - Va chercher Isaac ! » ajouta-t-il.

Après quoi, Frédéric et Rodan se métamorphosèrent en loups et écartèrent suffisamment les barreaux de leurs cellules pour en sortir. Frédéric indiqua alors à Rodan de libérer le Spartan tandis qu’il s’occupait de la cellule de Charles. Finalement, Frédéric s’enfonça dans la batterie et ouvrit également la cellule de l’Urukaï. Alors que tous deux rejoignaient Rodan et les deux autres prisonniers, Miles et Isaac arrivèrent. Frédéric demanda à Isaac d’ouvrir tout simplement les harnais des trois autres prisonniers. Il n’était plus temps de jouer la comédie.

« - Quel est votre plan, messieurs ? » demanda Charles.

« - Merci pour le harnais mais nos chemins se séparent à partir de maintenant ! » proclama le Spartan en revenant de l’armurerie où il avait récupéré ses armes.

Sans attendre, il jeta une grenade contre le mur du fond de la batterie. L’explosion créa une gigantesque brèche par laquelle il disparut.

« - Si toi aussi tu as envie de partir, c’est le moment ! » dit Frédéric à l’attention de l’Urukaï.

« - Non ! J’estime avoir plus de chances de survie en restant avec vous ! » répondit l’intéressé d’une voix grave mais posée.

C’est alors que le genetech Crier surgit.

« - Révolte inacceptable ! Sanction immédiate ! » dit-il alors que ses yeux s’illuminaient.

Le robot ne comprenait pas. Les prisonniers dont il avait la garde ne se tordaient pas de douleur sous la décharge que leurs harnais étaient censés leur infliger. C’est alors qu’il vit les harnais ouverts au sol, derrière eux.

« - Miles ! Va vite libérer nos amis, le grabuge ne fait que commencer ! »

« - Et mes Strikers, aussi ! » intervint Rodan.

Miles et Frédéric le regardèrent un instant jusqu’à ce que Frédéric reprenne la parole.

« - Libérez tout le monde, on va avoir besoin de toute la force de frappe disponible ! »

« - Okay ! » répondit simplement Miles en s’éclipsant avec Isaac.

« - Révolte inacceptable ! Soumettez-vous ou mourrez ! » proclama à nouveau Crier.

Frédéric et Rodan se retournèrent vers lui, souriant de toutes leurs dents.

_____________________

Batterie de ScreamPressure

Voyant Miles et Isaac apparaître, Wade et Wallace comprirent qu’il était temps. Tous deux ôtèrent leur harnais eux-mêmes avec leurs propres capacités. Miles arracha les unes après les autres les portes des cellules contenant encore un prisonnier, tandis qu’Isaac retirait les harnais à chacun d’entre eux.

« - On en emmène combien ? » demanda Miles.

« - Tous, à priori » répondit Wade.

Miles les observa tous. Il vit l’homme-cerf, le mutant Détraqueur, le silver saint Kapteyn et une jeune femme qui se tenait dans l’ombre, Sandora.

« - Okay ! Allons-y, alors ! J’ai pas … »

Mais Miles ne put finir sa phrase alors que le genetech gardien de cette batterie fit irruption. Il s’agissait de Quake. Le genetech avait démontré qu’il ne possédait aucune ligne de code pour simuler une once de patience. Sans dire un mot, il infligea une onde sismique aérienne sur un angle large afin de toucher tous ceux se trouvant devant ses capteurs.

« - Rébellion inacceptable ! Mise hors service des biogrammes initiée ! » dit alors Quake.

Alors que tous avaient été mis à terre sous son onde de choc, le genetech réitéra son attaque. Cette fois, Wade répliqua en lui opposant sa télékinésie … et parvint à grandement atténuer l’onde sismique.
Le genetech déclencha de suite une troisième onde que Wade parvient à contrer encore mieux, comme s’il apprenait à contrer l’attaque avec plus d’efficacité à chaque fois. C’est alors que le genetech changea de tactique et frappa directement le sol avec son onde. Surpris par ce changement, Wade ne put la contrer et tous les prisonniers furent déséquilibrés et se retrouvèrent une nouvelle fois au sol. Alors que le robot allait à nouveau les frapper d’une onde plus directe, Wade parvint à parfaitement la contrer. Les deux individus s’affrontaient sur un pied d’égalité. Leurs deux poussées étaient exactement de la même puissance et l’on pouvait voir l’air vibrer et se déformer au point de contact comme des ronds dans une mare.
Wade éprouvait une sensation bizarre durant cet affrontement. Il sentait sa poussée résonner en harmonie avec celle du robot. Comment deux énergies de nature différente pouvaient être autant en phase ? Soudain, il se souvint qu’on lui avait dit que sa télékinésie n’en était pas. Comme s’il avait eu une révélation, Wade parvint à repousser brutalement le genetech en une explosion invisible mais qui fit vibrer les murs de la batterie.

Quake avait été renversé mais nullement neutralisé. Derrière Wade, Miles et les autres s’étaient relevés.

« - Miles ! Emmène-les, je me charge de lui ! »

Sans dire un mot, Miles engouffra tout le monde dans la matière noire et quitta la batterie alors que Quake se relevait mécaniquement.

____________________

Batterie de FireStorm

Le groupe de sept hommes et femme emmené par Miles se matérialisa en plein milieu des cellules, dans le couloir serpentant entre elles.

« - Que tous ceux capables de forcer les portes des cellules les ouvrent ! » ordonna Miles avec empressement.

Alors que tous commençaient à se disperser, Wallace s’immobilisa en voyant dans le noir une lumière créée par une flamme.

« - Que pensez-vous accomplir ? » dit alors Burner, le genetech gardien de cette batterie.

Surpris par la voix synthétique du genetech, Détraqueur connut une réaction violente tenant plus du réflexe que de l’acte réfléchi. Tout en se retournant, il propulsa une impulsion électromagnétique si puissante qu’elle fit disjoncter tous les systèmes électriques dans son champ d’action. De nombreuses étincelles jaillissaient du corps du genetech … qui finit par tomber face contre terre. Le robot n’était littéralement plus qu’un tas de ferrailles.

L’attaque du mutant n’avait pas seulement court-circuité les systèmes de Burner mais également les verrous de toutes les cellules derrière le genetech, comprenant la cellule d’une des quatre prisonniers restant de cette batterie qui n’était autre que Lilliana. Cette dernière connut un fâcheux désagrément puisque sa prothèse bionique ne répondait plus à ses sollicitations. Elle n’était plus qu’un poids mort à son épaule.

Pendant ce temps, Jeremiah avait pulvérisé son harnais par une chute drastique de la température et tandis qu’il faisait de même avec les barreaux de sa cellule, Wallace se dirigeait vers Lilliana, hanté qu’il était par la vision prédictive de leur prochain bonheur partagé.
Alors que Kapteyn pulvérisait le verrou de la cellule de Hans Drif, Miles se dirigeait, quant à lui, vers la cellule de Malcolm située à l’écart des autres.

« - Mais qui voilà ? Ne serait-ce pas ce lâche de Malcolm Desmond ? » lui adressa-t-il.

« - Lâche ? Tu me blesses ! Je préfère le terme de sournois, ça sous-entend une certaine intelligence et sans me vouloir me vanter, je ne suis pas né de la dernière pluie » répondit le concerné, tranquillement allongé sur la banquette de sa cellule et nullement inquiété par la présence de Miles.

« - Ouais ! C’est pour ça que t’es encore dans ta cellule et que moi je me ballade comme je veux ! »

« - Pfff ! Ça n’a rien à voir avec de l’intelligence ça ! N’importe quel crétin capable de se servir un minimum de la matière noire en aurait la capacité ! »

« - Dommage pour toi alors ! » répliqua Miles en tournant les talons.

« - Et tu ne me libères pas ? » demanda Malcolm, toujours allongé et les yeux fermés.

« - Et pourquoi le ferais-je ? » rétorqua Miles.

« - Ça dépend si vous voulez vraiment fuir cette dimension ou juste faire un peu de bruit comme une bande de junkies … »

« - Parce que tu penses pouvoir être utile ? »

« - Dans le pire des cas, si je suis l’incapable que tu crois que je suis, je ferais une diversion de plus ».

« - Qui me dit que tu me feras pas un coup tordu dès que je te libérerais ? »

« - Personne ! » répliqua Malcolm en se redressant et le regardant droit dans les yeux.

Les paroles de Frédéric revinrent à la mémoire de Miles.

« - Si je te libère, et je dis bien si, vaudra mieux faire en sorte que nos chemins ne se recroisent plus ! »

« - Il n’y a aucune ambiguïté à ce sujet ! »

Miles força alors la porte de sa cellule et demanda à Isaac de lui ôter son harnais. Une fois chose faite, Malcolm tendit la main à Miles.

« - Sans rancune ? »

Miles lui répondit par un coup de poing en pleine face.

« - Sans rancune ! »

Après quoi, Miles tourna les talons et rejoignit le groupe de plus en plus conséquent à sa charge. Ils s’engouffrèrent dans la matière noire en direction de sa batterie d’origine, celle de ThunderShock.

De son côté, Malcolm se mit à sourire et sortit de la batterie pour régler une chose en suspens dans la batterie d’EraserTide.

____________________

Batterie d’AtomicLight

L’homme-rhinocéros et Walfroy, chacun de leur côté, étaient finalement venus à bout des Dozers qui venaient par vagues semble-t-il intarissables. Le rhino ne s’attarda pas et défonça l’un des murs de la batterie, partant à la recherche d’autres genetech dont il désirait ardemment se venger. Quant à Walfroy, il avançait dorénavant lentement à mesure qu’il s’approchait de la pièce qu’il soupçonnait de renfermer le corps de son frère.

Assistant calmement au carnage que le rhinocéros avait perpétué sur les Dozers, les trois autres prisonniers se défirent de leurs harnais et sortirent de leur cellule. Il s’agissait du mutant aux pouvoirs électriques, du gigantesque barbare orc et de l’alien sanguinaire appartenant à la race des fyunraï.

« - Quelqu’un sait comment quitter cet enfer ? » demanda le mutant.

Comme ayant attendu un quelconque stimulus, l’alien s’élança et fuit par la brèche ouverte.

« - Ooookay ! Et toi mon grand ? » s’adressa-t-il à l’orc.

L’orc le dévisagea avant de pousser un grognement et de l’écarter brutalement du revers du bras pour se diriger vers l’armurerie, là où reposait son armement.

« - Super ! Je suis entouré de sauvages, cool ! »

Alors que le mutant se demandait quelle marche à suivre, il vit un flash d’énergie verte émaner de la pièce où l’orc avait disparu. A peine quelques secondes plus tard, la silhouette de l’orc réapparut dans l’embrasure de la porte … avant de s’effondrer face contre terre.
Se demandant ce qui lui était arrivé, le mutant s’approcha de lui et s’agenouilla auprès de sa dépouille. Son corps était couvert de brûlures noires particulièrement profondes.
C’est alors qu’il entendit comme des sortes de cliquettements accélérant de rythme. Le mutant releva alors la tête et vit face à lui un genetech dont l’aspect n’avait rien à voir avec les Dozer éparpillés aux quatre coins de la batterie ou même d’Isotope, le genetech qui était chargé de les surveiller et qui n’était pas réapparu depuis de nombreuses heures. Celui qu’il avait en face de lui n’était autre que le prime, propriétaire de cette batterie, AtomicLight.

__________________

A suivre dans le chapitre 181 : PrisonBreak, partie 2
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» 2ème semaine: du chapitre 3 - partie 2 au chapitre 3 - partie 3
» [Rufin, Jean-Christophe] Le parfum d'Adam
» L'ENFANT OCEAN de Jean Claude Mourlevat
» [ Cycle de l'Ibis ]-> Quatrieme Partie ! Chapitre 2 !
» Semaine 1 : chapitre 1 à chapitre 7
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 181 - PrisonBreak, partie 1 :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 181 - PrisonBreak, partie 1
Message le Sam 18 Jan - 5:58 par Shion
Ca y est,j'ai enfin pu le lire ^^

Wade aurait donc la capacité d'utiliser des ondes ?
 

Chapitre 181 - PrisonBreak, partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: