Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 186 - de Fil et de Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 767
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

16022014
MessageChapitre 186 - de Fil et de Pierre

Dimension 45026 – Devant la batterie de PuppetMaster

Le groupe d’hommes et de femmes était dorénavant encerclé par trois des leurs … dont un était tombé il y a quelques minutes. Tous les trois avaient dans les yeux une petite lueur violette indiquant qu’ils étaient pleinement sous le contrôle du genetech prime PuppetMaster.

« - Thilen ? » dit Sofia, incrédule, en voyant son ancien collègue debout face à elle alors qu’il était considéré comme mort depuis que son cerveau avait pris l’air.

Encore à côté d’elle après avoir menacé Frédéric, Jeremiah l’empêcha de s’avancer davantage vers lui.

« - Ce n’est plus lui » lui dit-il sobrement.

« - Crois-tu ? Bien sûr que c’est moi, Sofia ! » dit alors Thilen entrouvrant ses bras comme pour l’inviter.

« - Qu’attendons-nous, Frédéric ? On peut s’enfuir d’ici tout de suite en utilisant mon matos ! » interpella alors Wallace qui était en train de sortir l’appareil qui leur permettrait de retourner à l’Unicorps … en temps normal.

Ayant parfaitement compris les risques d’un tel voyage en présence du Nexus, Miles réagit promptement. Il téléporta sa main pour déposséder Wallace de son engin.

« - Putain ! C’est quoi ce bordel ? » râla-t-il.

« - Cet enfoiré les manipule corps et âmes et tente de nous piéger ! » répondit Frédéric.

Tous s’immobilisèrent et dévisagèrent les possédés. Finalement ce furent ces derniers qui réagirent les premiers.

« - Dommage ! J’aurais tant aimé vous tourmenter un instant avant de vous tuer ! » déclarèrent-ils à l’unisson.

___________________

Batterie de BrawlBooster

Grendel et le prime s’échangeaient des coups depuis plusieurs minutes tandis que Walfroy restait soigneusement à l’écart malgré les provocations du genetech qui le défiait de se joindre à la gargouille.
Sa rage aveugle quelque peu apaisée, Walfroy avait l’esprit clair et observait soigneusement le combat. Il remarqua alors une chose peu ordinaire : les fibres musculaires synthétiques de BrawlBooster augmentaient de volume au cours du combat. Plus précisément à chaque coup que Grendel lui portait. La technologie de BrawlBooster lui permettait de convertir toute énergie cinétique reçue en puissance pour lui-même. Tôt ou tard, le robot prendrait l’ascendant sur Grendel et deviendrait un réel problème pour Walfroy une fois qu’il en aurait fini avec son adversaire du moment.
Comprenant dans les grandes lignes ce qui allait se passer, Walfroy se concentra avant de projeter un rayon d’énergie d’un diamètre et d’une intensité rares. Les deux belligérants soumis à ce déversement d’énergie s’immobilisèrent sous la douleur. Grendel, bien que constitué de pierre, s’effrita complètement. Quant à BrawlBooster, ses fibres musculaires se desquamèrent avant d’être totalement pulvérisé par l’énergie reçue.
Après plusieurs secondes, Walfroy s’arrêta, éreinté. Bien que la fusion avec le corps de son frère lui ait apporté une puissance hors norme, elle était encore jeune. Un tel effort sembla complètement le vider si bien qu’il tomba genoux au sol. Son corps baigné d’une lumière bleue jusque-là sembla s’éteindre.

___________________

Face à la batterie de PuppetMaster

De par leur nature cyborg, Wallace, Lilliana et Thilen étaient devenus les pantins de PuppetMaster. En effet leurs implants bioniques étant reliés directement à leur système nerveux via une interface synthétique-organique, il était dès lors aussi aisé pour PuppetMaster de les manipuler comme s’ils n’avaient été que de simples drones. Le prime démontra son emprise totale en lançant Wallace sur Frédéric pour lui porter un crochet du droit au visage. Mais Frédéric parvint à esquiver son coup avant de faire un pas en arrière. Derrière Wallace, Lilliana s’élança à son tour. Elle bondit sur le dos de Wallace avant de lui sauter par-dessus et fondre sur Frédéric. Surpris par cette technique, Frédéric se serait pris un puissant coup du bras bionique de la jeune femme si Miles n’était pas intervenu. Ce dernier parvint à téléporter son poing gauche directement sur le visage de Lilliana et la dévier avec force de sa trajectoire.

« - Ne retiens pas tes coups car eux ils ne vont pas le faire ! » adressa-t-il à Frédéric.

« - Au contraire, ils ne sont pas eux-mêmes et n’ont peut-être même pas conscience de ce qu’ils font ! » répliqua Frédéric tout en esquivant une ruade de Wallace.

« - Les tuer serait pourtant la solution la plus efficace ! » rétorqua alors Wade.

« - IL EN EST HORS DE QUESTION ! » cria Frédéric en empoignant Wade par le col.

Derrière lui Lilliana et Wallace revenaient à nouveau à la charge. Jeremiah les protégea en dressant un bouclier télékinésique contre lequel ils s’écrasèrent la face.

« - Il va bien falloir agir d’une façon ou d’une autre ! » dit le vampire.

« - Je suis d’accord ! Et on va reprendre là où on en était avant qu’ils soient possédés ! On va débusquer cette ordure de pantin mécanique ! » répondit Frédéric.

« - COUVREZ-NOUS ! » cria Frédéric aux autres avant de s’élancer dans la batterie suivi par Miles, Jeremiah, Wade et Isaac.

Thilen fit mine de s’élancer à leur poursuite mais Sofia se dressa sur sa route.

« - Ça me déplait de lui obéir mais c’est à moi de m’occuper de toi ! » déclara-t-elle.

« - Voyons, Sofia ! Crois-tu vraiment pouvoir m’empêcher de faire quoi que ce soit ? »

Sur ces mots, Thilen lança ses bandes métalliques acérées sur la vampire. Celle-ci fit un pas de recul tout en se transmutant en brume.

Voyant Wallace et Lilliana s’élancer également, le mutant les frappa avec le même genre d’onde avec laquelle il avait frappé Oï. Son attaque perturba un bref instant le contrôle que PuppetMaster avait sur eux. Mais une fois que le prime reprit le contrôle, il les lança sur le mutant qui commençait à l’irriter. Sandora intervint à son tour et frappa les deux possédés d’une onde sonore qui perturba leurs oreilles internes et leur fit perdre l’équilibre. Les deux individus lancèrent un regard assassin à l’encontre de la jeune femme. Le temps qu’ils se relèvent, Wallace s’élança sur le mutant tandis que Lilliana fit de même sur Sandora.
Cette dernière lança à nouveau son onde sonore mais elle n’eut plus aucun effet sur les deux individus et pour cause. PuppetMaster avait pallié à ce désagrément en court-circuitant l’organe sensible.
Kapteyn s’interposa alors entre Sandora et Lilliana et cria : « - CORUSCANT LUMEN ! »

Un surpuissant flash de lumière frappa directement la rétine de la possédée et neutralisa son sens de la vue pendant un bon moment. Moment durant lequel Lilliana frappa dans le vide dans tous les sens.

De son côté, le mutant parvenait avec grande peine à éviter les coups assassins de Wallace qui laissaient des impacts là où il frappait. Avec le consentement de Charles, l’Homme-Cerf le laissa pour aider le mutant. Dès lors, Wallace concentra ses attaques sur le cerf mais ce dernier contrait sans aucune difficulté ses attaques tout en répliquant avec des attaques plus incapacitantes que blessantes.

« - MUTANT ! » cria alors Oï Pesnl.

« - VIENS ICI ! »

« - Ferme ta gueule ! » lui invectiva l’urukaï.

« - Toi, fermes ta gueule misérable elfe dégénéré ! » répliqua Pesnl.

Le Détraqueur regarda le cyborg et comprit que l’emprise que PuppetMaster avait sur lui était grandement diminuée. Il s’approcha des trois hommes pour savoir ce que Pesnl voulait.

Adossé à un mur, Hans Drif restait égal à lui-même. Il observait ces combats avec la plus ferme intention de ne pas bouger le petit doigt pour les aider, trop amusé de les voir se débattre. Ceux qui les amusaient le plus étaient Thilen et Sofia. Tout en esquivant les bandes tranchantes de Thilen, Sofia parvenait à contre-attaquer. Matérialisant son épée sanglante, la vampire parvint à déséquilibrer son ancien coéquipier. Son pantin à la merci de Sofia, PuppetMaster choisit de la tourmenter à nouveau.

« - Paulette ne t’a-t-elle pas suffit ? Tu veux tuer un autre de tes coéquipiers ? » lui dit-il.

« - Ce n’est pas moi qui ait tué Paulette ! »

« - Le crois-tu vraiment ? Ce n’est pas toi qui la lancée sur le vampire ? »

Sofia s’immobilisa un court instant. Il n’avait pas tout à fait tort. Thilen profita de cet instant de doute pour enrouler ses bandes autour d’une de ses jambes et la jeter contre un mur. Se relevant, il allait transpercer Sofia de multiples bandes lorsqu’un coup de feu retentit et vint se ficher dans sa tête. Après un petit temps mort, Thilen tourna la tête vers celui qui lui avait tiré dessus : Raylan Marshall.
Il rembobina ses bandes avant de les relancer sur le cowboy. Raylan, muni de deux armes semblables à des Smith & Wesson Model 29, se lança droit sur Thilen, tirant sur les bandes qui venaient à sa rencontre, les pulvérisant à chaque tir. A trois mètres de Thilen, Raylan lâcha ses armes qui disparurent en une bouffée de flammes. Il passa sa main par-dessus son épaule comme pour se saisir d’une arme invisible. Il matérialisa en une explosion de flammes une Winchester à canon scié qu’il pointa, à bout portant, sur le visage de Thilen avant de tirer et de lui exploser complètement la tête.
Remise du coup, Sofia vit le corps de Thilen, décapité, tomber à la renverse, comme une scène au ralenti.

___________________

Batterie d’EraserTide

Malcolm gisait sur le sol, allongé sur le dos, inanimé et détrempé. Lorsque soudain son corps connut une convulsion. Il se mit à tousser avant de vomir une quantité faramineuse d’eau. A quatre pattes, il toussait encore lorsqu’EraserTide fit un pas en avant. Malcolm lui lança un regard mauvais lorsqu’il vit que le prime avait prélevé un module de taille conséquente sur la carcasse d’Hydro, ou plutôt une sorte de réservoir.

« - Il est temps de prononcer l’heure de ta mort ! » lui dit soudainement le genetech.

Malcolm sourit.

« - Déjà ? Tu as quelque chose d’autre à faire peut-être ? »

Il se releva alors péniblement, donnant l’impression d’être éreinté. Il disparut en un clin d’œil pour réapparaître dans le dos du prime. Ce dernier, ayant analysé le déplacement des molécules d’eau de l’air ambiant, se retourna vivement et repoussa violemment le démon.

« - Tu es encore bien vivace mais je n’ai plus le temps de jouer avec toi ».

« - Tu m’étonnes ! Et tu en as encore moins que tu ne le penses, mon pote ! » répliqua Malcolm en claquant des doigts.

A ce moment, les trois griffes d’énergie qu’il était parvenu à planter dans le réservoir d’Hydro et dans ceux d’EraserTide explosèrent. L’eau contenue dans les réservoirs se déversa en de puissants jets.

« - C’est à mon tour de mener la danse, mon grand ! » ajouta-t-il avant de lui foncer dessus, pensant le genetech sans ressources.

Mais à sa grande surprise, le prime lui tira dessus trois fins jets d’eau sous haute pression. Il ne parvint pas à esquiver complètement l’attaque et vit son bras droit transpercé de part en part, accompagné d’une douleur aigüe.

« - Tu n’as fait qu’une chose : rallonger considérablement ta mise à mort ! »

Tenant son bras meurtri, Malcolm entendit soudain un système d’arroseur se mettre en marche. Il regarda au plafond et vit des dizaines de gicleurs diffuser une bruine très fine. Il reporta son attention sur EraserTide et vit une chose singulière se produire. La bruine se concentrait autour de lui, comme si elle était aspirée. En réalité, le prime n’était pas capable de produire de l’eau mais simplement de s’en servir, d’où les réservoirs qu’il portait … et le système qui lui permettait d’extraire l’eau de l’air ambiant.

____________________

Batterie de PuppetMaster

A l’intérieur de la batterie, la fureur du combat était bien plus audible. Nul ne pouvait ignorer que deux bêtes sauvages s’affrontaient en son sein. Des sifflements et autres grognements retentissaient en se répercutant contre les murs. La quasi-totalité des éclairages avait été explosée. Seuls quelques-uns subsistaient encore mais clignotaient tels des néons qui s’allument donnant une ambiance stroboscope à la batterie. A plusieurs mètres devant les cinq individus, deux ombres s’agitaient dans un ballet mortel. Sans dire un mot, Frédéric leur fit comprendre avec des gestes des mains de ne faire aucun bruit et de tenter de contourner les deux créatures.
En s’approchant ils purent se rendre compte de ce qu’étaient les deux créatures : une Gorgone et un Basilic, une espèce de serpent géant, tous deux pourvus de la capacité de pétrifier par le regard. Néanmoins la Gorgone, bien plus grande que son adversaire, profitait de son avantage physique pour prendre le dessus sur lui. Jusque-là le Basilic était parvenu à lui tenir tête mais après un long et difficile combat, il fut violemment projeté contre un mur, le corps couvert de griffures. Le Basilic inanimé, la Gorgone poussa un sifflement suraigu comme cri de victoire. Le son fut si puissant et agressif à l’oreille que les quatre hommes s’en plaignirent malgré eux … attirant l’attention de la Gorgone. S’étant rendu compte qu’ils avaient émis un son, ils se redressèrent, alertes.

« - NE LA REGARDEZ PAS ! » cria Frédéric en fermant les yeux et tournant la tête, sachant à quoi ils avaient à faire.

Mais il était déjà trop tard, le regard de ses amis avaient croisé celui de la Gorgone.

« - Jeremiah ? … Miles ? … Wade ? »

Personne ne lui répondit. Il rouvrit alors les yeux en fixant le sol et tourna la tête pour regarder les pieds de ses amis. Si ils ne lui avaient pas répondu c’était parce qu’ils étaient devenus de vulgaires statues de pierre.

« - Ce n’est pas irrémédiable, Frédéric … » commença à lui dire Isaac.

« - Je sais ! Je n’ai qu’à tuer cette salope ! » le coupa Frédéric qui referma les yeux tout en se transformant en lycanthrope.

_____________________

A suivre dans le chapitre 187 : Coups de ciseaux
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» LA FEMME ET LE PANTIN de Pierre Louÿs
» Avis de marché - DRAC Bretagne - Rennes (35) - Cathédrale St Pierre -Nettoyage des décors intérieurs, choeur, croisée et transept
» Pierre Mac Orlan
» Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.
» [Loti, Pierre] Pêcheur d'Islande
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 186 - de Fil et de Pierre :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 186 - de Fil et de Pierre
Message le Dim 16 Fév - 20:22 par Shion
Ahlala, on ne peut pas dire qu'ils aient le temps de s'ennuyer XD

Je me demande si Frédéric va se crever les yeux :sifl:
 

Chapitre 186 - de Fil et de Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: