Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 187 - Coups de ciseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

23022014
MessageChapitre 187 - Coups de ciseaux

Dimension 45026 – Batterie de PuppetMaster

La Gorgone sifflait et ondulait, frappant le sol de sa queue pour provoquer Frédéric qui se tenait droit face à elle, les yeux fermés. Derrière lui se trouvaient Miles, Jeremiah et Wade pétrifiés après avoir malencontreusement croisé le regard de cette bête. A côté de ces statues se tenait Isaac, le drone observateur qui les suivait depuis un certain temps.

« - Isaac. Déplace-les. Je ne veux pas qu’ils risquent d’être brisés avec ce qui va suivre » dit posément Frédéric.

« - Bien sûr, Frédéric ! »

..oO(Je n’aurais jamais cru devoir combattre à nouveau à l’aveugle) se dit Frédéric à lui-même.

Le drone plaça ses mains sur le bassin de Jeremiah et le souleva pour l’éloigner de la Gorgone. Le voyant faire, le monstre sembla s’énerver et commença à contourner Frédéric pour s’en prendre à l’opportun qui osait déplacer ses sculptures.
Mais c’était sans compter sur Frédéric qui avait appris à se déplacer, et à combattre, durant une longue période en tant qu’aveugle. L’homme entendit le frottement de la queue de la Gorgone sur le sol très distinctement et parvint à parfaitement repérer son mouvement. Il se déplaça en conséquence pour s’interposer entre elle et Isaac.

« - C’est entre toi et moi, espèce de salope ! » lui intima-t-il.

D’un geste rageur, la Gorgone fouetta l’air de sa gigantesque queue avec une telle célérité que Frédéric ne la perçut qu’au moment où plusieurs de ses côtes se fracturaient sous le puissant impact. Frédéric fut projeté violemment contre un mur avant de tomber au sol à quatre pattes.
Sa respiration était chaotique et il crachait du sang.

« - Cccc’est tout cccce que tu ssssais faire petit avvvvvorton ? » cracha la Gorgone.

Malgré la douleur, Frédéric était stupéfait qu’elle soit dotée de la parole. Malgré son comportement des plus primaires, la Gorgone ne pouvait être qualifiée de bête.
Sûre de l’avoir neutralisé, la Gorgone s’approcha de Frédéric.

« - Tu as une grande gueule mais une fffffois mâté, tu n’es rien de plusssss qu’un missssssérable humain ! »

Frédéric la sentait approcher et il jouait le jeu de son adversaire, lui faisant croire qu’il était déjà fini. En réalité, il donnait à son corps le temps de se régénérer pour poursuivre le combat sous les meilleurs auspices possibles. Ignorant tout des capacités de son adversaire et imbue d’elle-même, la Gorgone avançait lentement vers lui. Lorsqu’elle fut à portée, elle empoigna Frédéric, l’enserrant dans ses mains.

« - Montre-moi tes yyyyyyeux petit exxxxxcrément ! » lui ordonna-t-elle tout en serrant de plus en plus fort.

« - Je ne … crois pas … non. En revanche … je vais te … montrer autre … chose ! » répondit-il difficilement.

En un instant, il augmenta drastiquement la chaleur de son corps, l’enflammant presque pour faire lâcher prise à la créature. Cette dernière hurla de douleur sous l’intense brûlure.

Pieds à terre, Frédéric ramena sa température à un degré normal.

« - Jamais plus tu ne poseras la main sur quiconque … ni même le regard ! » conclut-il en se métamorphosant en lycanthrope.

___________________

Batterie d’EraserTide

Le combat entre le prime et Malcolm perdurait encore. Les deux adversaires ne lâchaient rien à l’autre. Perdu pour perdu, Malcolm encaissait les jets d‘eau qu’il ne parvenait pas à esquiver avec son bras droit. Ce dernier était déchiqueté de toute part. Au contraire, son bras gauche était en parfait état et au bout de chacun de ses doigts, une griffe d’énergie, une griffe de plasma, brillait intensément, contrastant énormément avec sa peau qui avait pris une teinte d’un bleu cobalt sombre. Son bras gauche était maillé de veines luminescentes.
En face de lui, l’intégrité structurelle d’EraserTide était compromise. Non seulement il n’avait plus aucun réservoir d’opérationnel mais sa coque métallique portait de nombreux et profonds impacts. De plus, Malcolm était parvenu à localiser et détruire plusieurs collecteurs d’humidité du genetech. A ce rythme, le combat prendrait rapidement fin.
___________________

Batterie de PuppetMaster

Après un petit temps d’adaptation, Frédéric avait retrouvé toutes ses sensations de combattant aveugle. De par ses capacités canines, il esquivait avec rapidité les attaques brutales de la Gorgone, lui portant à l’occasion de profondes estafilades de ses griffes.

De son côté, Isaac déplaçait les trois hommes pétrifiés en fonction de la localisation de l’affrontement. Ainsi, il ne cessait de faire des va-et-vient dans tous les sens, une véritable épreuve en soit.

Étrangement, Frédéric s’interdisait d’utiliser ses flammes sur la créature. Chose qu’Isaac avait remarqué et qu’il comprenait parfaitement. Une chaleur trop intense risquerait de compromettre l’unique remède à la pétrification qui leur soit accessible. Ainsi il se cantonnait pour le moment à esquiver les attaques de la Gorgone, le temps qu’elle fatigue et qu’elle lui offre l’ouverture qu’il attendait. Et cet instant arriva plus vite qu’il ne le pensait. Après une tentative de lui porter un coup de queue d’une puissance monstrueuse, la Gorgone se retrouva un bref instant le dos tourné à son adversaire. Ce dernier en profita pour lui grimper sur la queue et lui porter un coup de poing des plus brutaux en pleine colonne vertébrale. La créature se redressa vivement sous la douleur avant de tomber à plat ventre sur le sol. Frédéric bondit avant de retomber à deux pieds sur le dos de la Gorgone au même endroit où il l’avait frappée du poing. Le craquement qui en résulta confirma que la colonne vertébrale de la bête était brisée. Descendant de son dos, Frédéric, toujours les yeux fermés par prudence, s’approcha du cou de la Gorgone. Il se saisit de sa tête en enfonçant sa main droite dans sa chevelure de serpents. Ces derniers le mordirent à la main et au poignet. La douleur fut bien plus intense qu’il ne l’aurait cru. Et pour cause, chacun de ces serpents véhiculait un venin capable de pétrifier tout ce qu’il mordait. Et Frédéric n’était pas une exception. Sa main droite se changeait progressivement en pierre dans une douleur implacable. Mais il devait l’ignorer et poursuivre sa tâche quoi qu’il arrive. Serrant les dents il tira la tête de la créature en arrière. Encore vivante, cette dernière laissa échapper un râle avant que Frédéric n’enfonce les griffes de sa main gauche profondément dans sa carotide droite et ne l’égorge vers la gauche.

« - ISAAC ! AMÈNE-LES ! VITE ! »

Sans se faire prier, le drone apporta de suite le premier pétrifié, Jeremiah. De sa main gauche, Frédéric dirigea la gorge de la Gorgone pour l’asperger du sang qui s’écoulait de la carotide droite. Féru de mythologie lorsqu’il était jeune, Frédéric connaissait les spécificités des gorgones. Le sang qui s’écoulait de la carotide gauche était un fulgurant poison tandis que celui qui s’écoulait de la droite était un puissant remède.

Le sachant également, Isaac ne s’attarda pas. Il savait que le sang de la Gorgone n’allait pas s’écouler ainsi encore bien longtemps. Il amena rapidement Miles et Wade sous le flot de sang. Quelques secondes plus tard, la pierre qui constituait les trois statues commença à se dissoudre par endroit. Le sang de la Gorgone agissait bel et bien sur leur état. Une fois complètement dépétrifiés, Jeremiah aida Frédéric à asperger sa main droite du peu de sang qui s’écoulait encore du cou de la monstruosité.

A peine remis, ils reprirent leur marche vers le fond de la batterie pour confronter le prime PuppetMaster.
Toutefois, ils comprirent que le reste du chemin n’allait pas être de tout repos lorsqu’en débouchant dans une gigantesque salle, ils virent une véritable armée de genetech en tout genre se dresser face à eux. PuppetMaster était l’un des rares primes à ne pas avoir de bras droit. En revanche, il possédait toute une panoplie de genetech plus ou moins évolués qu’il manipulait à sa guise. Il y avait plusieurs Dozer mais Miles et Isaac reconnurent quelques genetech antiques qu’ils avaient croisés lorsque DimensionSwitcher les avait amenés dans les tréfonds du complexe.

Alors que Frédéric enflammait ses mains, prêt à rentrer dans le tas, Jeremiah tendit son bras devant lui.

« - C’est à notre tour de faire mumuse ! » déclara Miles.

Lui et Jeremiah se jetèrent sur les genetech, suivis de peu par Wade. Les trois hommes s’adonnèrent à un massacre en règle de tous les robots qui leur tombaient sous la main. Des pièces métalliques volaient littéralement dans tous les sens, que ce soit sous la force brute de Miles, la télékinésie de Jeremiah ou encore la sismokinésie et les fils tranchants de Wade.
En quelques minutes, le démantèlement des genetech était achevé … même si Miles donnait encore quelques coups à certains d’entre eux pour s’assurer qu’ils soient bien H.S..

Après quoi, ils pénétrèrent tous les quatre dans la pièce que tous les robots semblaient vouloir garder. Ce fut Miles qui ouvrit la porte avec la délicatesse qui le caractérisait.
La pièce était relativement petite et bardée de câbles électriques en tout genre qui convergeaient tous vers un seul et unique point : un robot, ou plutôt ce qu’il en restait. Le genetech présent n’était qu’un système très rudimentaire ressemblant vaguement à un squelette … sans ses jambes, plus mince même que BloodyShriek. Les quatre hommes se demandèrent si ce qu’ils avaient face à eux était vraiment un prime tellement ses mécanismes et rouages archaïques le faisaient appartenir à une autre époque. Sa tête ressemblait à une citrouille d’halloween … à la différence près qu’au lieu d’une citrouille, son casque était muni de  trois fentes verticales en guise d’yeux.

« - C’est quoi ce bordel ? C’est un prime, ça ? » déclara Miles.

« - On peut effectivement se le demander à la vue de ce tas de ferraille ! » répondit Frédéric.

« - Un peu de respect devant PuppetMaster, le prime ! » répliqua le robot.

« - Ah ben oui ! On dirait bien que c’est lui ! » rétorqua Miles.

Frédéric s’avança vers lui et le saisit par ce qui lui servait de gorge.

« - Libère nos amis de ton emprise ! » dit-il froidement.

« - Intéressant ! Vous croyez vraiment que me saisir par cet endroit me mettra en difficulté ? C’est bien là l’agissement d’un organique. Aussi inutile que vulgaire ! » répondit PuppetMaster.

« - Ce n’est pas la force avec laquelle je serre qui importe … mais la force avec laquelle je vais tirer vers le haut maintenant » rétorqua Frédéric qui exerçait progressivement de plus en plus de force, donnant l’impression qu’il voulait décapiter le robot.

« - Êtes-vous sûr que cela réglera tous vos problèmes ? Je veux dire, qu’est-ce qui vous fait croire que je sois le vrai PuppetMaster et pas un autre de ses pantins ? »

« - L’armée de boulons qu’on a désossée avant de venir ici, peut-être ? » répondit Miles en arrachant un énorme câble fixé au genetech.

« - Je crois que tu as son attention ! » ajouta-t-il à l’intention de Frédéric.

« - Libère nos amis, tout de suite ! »

« - Je crains que cela ne soit impossible ! »

Frédéric leva les yeux vers Miles. Ce dernier comprit de suite le message et arracha deux autres câbles du dos du prime.

« - Combien de temps crois-tu survivre sans cette alimentation ? » lui demanda Frédéric.

« - Approximativement une heure selon mes dépenses énergétiques une fois coupé du système » répondit le prime.

« - Il n’y a qu’à lui arracher ces câbles, alors ! Mort, son emprise disparaîtra ! » intervint Wade.

« - Et puis quoi encore ? Je ne compte pas attendre une heure pour le voir crever ! Plutôt lui écraser la tête façon boîte de conserve tout de suite ! » répliqua Miles.

« - Me mettre hors service d’une façon ou d’une autre reviendra à tuer vos amis ».

« - Comment ça ? Explique-nous ! » lui ordonna Frédéric.

« - Dès le moment où j’ai pris le plein contrôle de vos amis, ils sont morts. Seul mon contrôle sur eux les maintient en vie. Moi hors-service, ils tomberont inanimés de suite comme des pantins désarticulés ».

Dans la pièce, tout le monde s’immobilisa et se tut.

« - C’est du bluff ! » finit par dire Frédéric.

« - Arrache-moi la tête et on sera fixé alors ! »

« - On n’a pas vraiment le choix et on n’a pas que ça à faire ! Les autres genetechs doivent s’organiser pour nous affronter au nexus ! » répondit Wade.

« - Cela serait fort étonnant ! » dit alors une seconde voix synthétique.

Derrière eux était apparu DimensionSwitcher. A sa vue, PuppetMaster sembla se raidir, ce que nota Frédéric.

Wade, Jeremiah et Frédéric se tenaient prêts à en découdre avec ce nouveau venu.

« - Holà ! Du calme ! C’est le prime qui nous a aidés à trouver le nexus » déclara Miles.

« - Je me nomme DimensionSwitcher et je peux vous certifier que les genetechs ne se rassemblent pas autour du nexus ! »

« - Qui nous le dit ? » répondit Frédéric.

« - C’est moi qui vous le dis, comme c’est moi qui ait limité la propagation des alarmes lors des évasions multiples. Un sale boulot ceci dit. Très mal organisée, très brouillon ! »

« - On a fait ce qu’on a pu avec les zouaves qu’on avait ! » rétorqua Miles.

« - Commet t’expliques que certains primes sont tout de même venus à leur batterie lors des évasions ? » lui demanda Frédéric.

« - Certains primes ont installé des alarmes qui m’étaient inconnues jusqu’à leur déclenchement » répondit DimensionSwitcher.

« - Y en a beaucoup qui ont été avertis et qui n’ont pas déjà été neutralisés ? » demanda Miles à son tour.

« - Une poignée ont été avertis et moins de la moitié d’entre eux sont encore opérationnels ».

« - Et ceux-là ? Ils ne vont pas se regrouper au nexus une fois le ménage fait ? » demanda Wade.

« - Fort improbable ! Le nexus est le terrain exclusif de QuanticRain et nul prime n’irait tenter de le lui contester … même si ce n’est que pour l’aider ! »

« - Faut croire que t’es un peu barré, alors ? » lui adressa Miles.

« - On peut dire ça ainsi, oui ».

« - Que fais-t-on de celui-là ? » demanda sobrement Jeremiah, en faisant mention de PuppetMaster.

Tous recentrèrent leur attention sur le prime câblé.

« - Laissez-le-moi ! » déclara DimensionSwitcher.

« - Et pour quoi faire ? » demanda Frédéric.

« - J’ai quelque compte à régler avec ce "vieil" ami ! En même temps, quel genetech n’a pas de comptes à régler avec lui ? »

« - Développe ! »

« - Vous perdez du temps, messieurs ! »

« - Il a raison ! » ajouta Wade.

« - Je veux avoir toutes les cartes en main avant de prendre une décision qui influencerait le destin de Wallace ! »

DimensionSwitcher sembla pousser un soupir. Son attitude était vraiment paradoxale pour un genetech. Sans son corps mécanique, il passerait parfaitement pour un organique de par sa gestuelle.

« - Ce qu’il faut savoir, c’est que les Genetech ne cessent d’évoluer. Les primes d’aujourd’hui seront les castes inférieures de demain. Si mon évolution était encore inscrite dans la dynamique genetech, je verrais arriver d’ici une à deux décennies un genetech possédant les mêmes attributs que les miens mais à un niveau complètement révolutionnaire et me surclassant en tout point. Bien sûr, ce n’est pas un processus parfait et il y a parfois quelques ratés. La nouvelle génération n’est pas aussi prometteuse et est parfois effacée par une génération précédente toujours à la pointe de sa technologie. Tout comme moi, PuppetMaster n’est plus dans cette dynamique. Ou plutôt il ne l’a jamais été. Contrairement à moi qui m’en suis extrait par mon propre talent et mes expériences, PuppetMaster a contourné la dynamique, l’a pervertie pour s’en sustenter tel un parasite. Son domaine technologique était à son apogée dès le début, ce qui explique son apparence actuelle rudimentaire. Son pouvoir était tout aussi simple que puissant : il contrôlait les autres genetech, il supprimait leur libre arbitre alors que la nature même des genetech avait été de l’avoir conquise. Pour cela, il a été considéré comme un traître ... mais personne ne pouvait l’approcher sans risquer de passer sous son contrôle ».

« - Et te voilà ! Qui est le traître, maintenant ? Tu vas tous nous désactiver si tu les aides à détruire le nexus ! » lui adressa PuppetMaster.

« - Inutile de chercher à prendre mon contrôle ! Mes voyages m’ont appris de nombreuses choses. Ce que tu vois n’est qu’un hologramme mais ce n’est pas pour autant que je ne peux interagir avec toi ! »

Soudain les mains de DimensionSwitcher apparurent sur deux câbles et les arrachèrent.

« - Passons un marché ! » s’empressa de proposer PuppetMaster à Frédéric.

« - Tout ce que nous voulons c’est nos amis ! » lui répondit-il.

« - Je vous l’ai dit : c’est impossible ! »

« - Alors nous allons te laisser aux mains de ton pote ! » rétorqua Frédéric en lâchant la gorge du prime.

« - ATTENDEZ ! … Si vous me promettez de me protéger de DimensionSwitcher je peux faire introduire un simulateur de personnalité dans la tête de vos amis. Ils croiront être ceux qu’ils sont censés être ! »

Frédéric s’arrêta.

« - C’est quoi cette connerie ? » demanda-t-il en se retournant.

« - C’est le truc que l’autre excité voulait m’insérer dans le crâne ! » dit Miles.

« - Je crois que j’ai déjà vu ce procédé en fonction, chez un de mes adversaires. Ce n’était pas beau à voir ! » surenchérit Wade.

« - Bien sûr que non ! Ce n’était qu’une pâle copie de mes procédés ! En guise de ma bonne foi, je leur ai fait arrêter toutes hostilités contre vos autres compagnons ! »

« - Miles, … »

« - Pas de problèmes, je vais voir ! » le devança Miles.

Quelques minutes plus tard, Miles réapparut.

« - Alors ? » demanda Frédéric.

« - Il dit vrai ! Wallace et Lilliana sont calmes comme des images ! »

« - Et l’autre momie ? » demanda Wade.

« - Il n’a plus de tête ! Difficile d’être plus calme que lui ! Enfin à part l’autre espèce de vampi-girl. Je ne sais pas ce qu’elle avait après le cow-boy, mais j’ai dû la calmer vite fait avec un bon gros pain dans la tronche. Et le pesnl-bis a disparu aussi ! »

« - Okay ! Bon ! Qu’est-ce qu’on fait ? » demanda Frédéric, quelque peu perdu parmi les possibilités qui s’offraient à eux.

« - Vous ne faites rien ! Moi je tue celui qui a osé me manipuler ! » dit soudain Oï Pesnl avant de tirer un puissant rayon d’énergie blanche en pleine tête de PuppetMaster.

___________________

Note : Petite explication sommaire concernant le titre de ce chapitre "coups de ciseaux". Cela fait bien évidemment référence à la fin de PuppetMaster (le Maître Marionnettiste) ... mais également à la fin de la Gorgone.
En effet le terme de ciseaux peut désigner les ciseaux à couper les fils, le papier, etc ... mais aussi un outil pour travailler le bois ... ou la pierre Wink
___________________

A suivre dans le chapitre 188 : Perdre son humanité, partie 1
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Coups de ciseaux sous les pointes?
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 187 - Coups de ciseaux :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 187 - Coups de ciseaux
Message le Dim 23 Fév - 18:44 par Shion
Original le titre du chapitre ^^

Quant au chapitre en lui-même, il est plein de rebondissements... Je ne m'attendais pas à ce que PuppetMaster soit dans un état aussi pitoyable, mais ça colle finalement bien avec son histoire et ses pouvoirs...
avatar
Re: Chapitre 187 - Coups de ciseaux
Message le Dim 23 Fév - 19:02 par Jezekiel
Question rebondissements, tu risques d'être servi avec la dernière partie de cet arc Wink

"Perdre son humanité" est le dernier virage avant l'arrivée et sera composé de 4 parties. Smile
Re: Chapitre 187 - Coups de ciseaux
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 187 - Coups de ciseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: