Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

23032014
MessageChapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4

Dimension 45026 – Salle de QuanticRain

Tous étaient hébétés par cette manifestation flamboyante aussi puissante que fugace. Tous y compris Frédéric qui n’était pas l’auteur de cette attaque. Mais alors qui ?
Ce qui était le plus stupéfiant était dorénavant l’aspect du prime. Il n’était plus qu’un cadavre ambulant. Sous l’impact de l’attaque, il avait reculé de quelque pas en titubant, luttant pour rester debout alors qu’au-dessus de ses hanches, toute la partie gauche de son corps avait été pulvérisée. Le genetech s’étant éloigné de plus de deux mètres de Jeremiah, la boule de feu réapparut sous ses pieds et finit de le pulvériser. Retombant au sol en grand fracas, la boule de feu s’immobilisa. Tous ceux qui étaient conscients reconnurent alors la forme d’un gigantesque cheval parmi les flammes avant qu’il ne se cabre et reparte au galop en se fondant à nouveau dans le mur.

« - Bon sang ! C’était quoi ce truc ? » dit alors Miles qui était revenu à lui.

Souffrant toujours de ses blessures, il parvint, très difficilement, à se relever. Frédéric l’imita ainsi que tous les autres … ou presque. Seul Jeremiah ne se releva pas. Ses blessures étaient gravissimes et le vampire était plongé dans le coma, le temps que ses blessures se régénèrent.
Les rejoignirent à ce moment-là, l’urukaï et Charles qui étaient finalement venus à bout des deux adjoints de QuanticRain. Toutefois c’était au prix de l’humanité de Charles. Le pendentif qui lui avait permis d’invoquer tous ces dragons était devenu entièrement rouge et Charles s’était métamorphosé en un homme-dragon. Il avait encore du mal à marcher sous cette nouvelle morphologie si bien que l’urukaï l’aidait en cela.

« - Charles ? » demanda Frédéric, stupéfait.

« - Je suis tel un nouveau-né, je dois réapprendre à marcher. Mais en voyant vos blessures à tous, je me dis que c’est un petit prix à payer pour recouvrir notre liberté » répondit-il.

Des clappements de mains se firent alors entendre.

« - Bien ! Bien ! Bien ! C’était fort divertissant et si nous allions détruire le nexus, maintenant ? Quelqu’un sait comment y accéder ? » déclara Hans Drif.

L’homme ne portait aucune blessure sur lui et pour cause, il n’avait nullement participé à l’effroyable combat qui s’était déroulé sous ses yeux. Tous le regardèrent avec beaucoup de haine une nouvelle fois.

« - Pourquoi on se le coltine celui-là, déjà ? » demanda Miles.

« - Eh bien, pour ma sympathique compagnie peut-être ? » répondit-il.

« - Plutôt se fourrer une pomme de pin dans l’anus, ouais ! » rétorqua Desmond.

« - Qu’est-ce que tu fous-là, toi ? » l’interpella Miles.

« - Il a tenté de nous aider, lui » intervint Sandora.

« - Merci, poulette ! » lui adressa Desmond.

Aussitôt, Sandora regretta d’être intervenue en sa faveur.

« - Le destrier infernal nous a tracé un chemin tout désigné jusqu’au nexus dirait-on ! » dit alors Raylan qui se tenait au bord du tunnel creusé par le cheval de feu.

Ce tunnel n’était pas parfaitement vertical et ils pourraient s’en servir comme d’un toboggan. Néanmoins ils choisirent d’attendre quelques minutes, le temps que les blessures de Frédéric, Miles, Wade et Desmond se résorbent suffisamment pour leur permettre une telle glissade et réceptionner ceux qui ne pouvaient plus se déplacer par eux-mêmes.
Le toboggan débouchait dans une salle près de vingt mètres plus bas, abritant le véritable Nexus. Tous se demandèrent si le destrier avait creusé ce tunnel consciemment pour leur permettre d’atteindre cette salle. Cette question, nul n’en avait la réponse et surtout, il y avait plus urgent.

Tous contemplèrent la machinerie complexe qui les empêchait de partir de cette dimension. Le cristal épineux frappé par plusieurs rayons d’énergie issus d’un orbe contenant un micro univers, lui-même alimenté par l’énergie vitale du dernier représentant des Liquaï.

« - Bon ! Comment on détruit ce truc ? J’ai bien ma petite idée mais je suis presque sûr que ce n’est pas la bonne ! » déclara Miles.

« - Effectivement ! La manière forte n’est assurément pas la bonne solution ! » répondit Isaac.

« - Que fais-t-on alors ? » demanda Frédéric.

« - Le liquaï, de par sa nature, suffit à alimenter le système … »

Isaac n’eut pas le temps de finir sa phrase que Raylan tira une balle droit sur la tête de l’alien. Néanmoins la balle ricocha sur une sorte de bouclier d’énergie invisible et s’enfonça dans le plafond.

« - Mais les genetech ont fait en sorte que le liquaï se protège inconsciemment contre toute agression extérieure. Sa puissance est de loin supérieure à la nôtre en l’état actuel des choses. L’orbe qui récolte son énergie vitale n’est pas un élément du système que l’on doit détériorer tant qu’il est en fonction. Cela a de fortes probabilités de provoquer une explosion cataclysmique. Ne reste plus que le cristal … »

« - Quel est le problème avec le cristal ? » demanda Wade.

« - Le cristal perturbe le tissu même de la réalité de cette dimension, il en modifie les constantes physiques. Pour l’endommager, il nous faudrait lui opposer un jeu de constantes physiques, dans l’idéal, opposées aux siennes, ou du moins suffisamment différentes ».

« - Que ceux qui ont compris un traître mot à ce qu’il vient de sortir, lèvent la main ! » déclara Miles en levant la main, non sans éprouver une certaine douleur dûe à ses brûlures.

« - Il faut lui soumettre des énergies de différentes natures pour le briser » rétorqua Frédéric.

« - Affirmatif ! Pour être tout à fait exact, il faut lui opposer des énergies de nature mécanique, calorique, acoustique, optique, électrique et magnétique ! » compléta Isaac.

« - Je peux me charger de l’aspect calorique ! » affirma Frédéric.

« - Négatif, il faut que ce soit quelque chose de précis pour laisser le champ libre aux autres et ne pas altérer leurs propres attaques ».

« - Précis comment ? » demanda Desmond.

« - Il faut que ce soit le plus proche possible d’un rayon laser » répondit le drone.

« - C’est dans mes cordes alors ! » répliqua le démon.

« - Je peux m’occuper de l’aspect acoustique » affirma Sandora.

« - Et moi de l’optique » suivis Kapteyn.

« - Je pense pouvoir me charger du côté magnétique de l’affaire » se joignit le mutant.

« - Il ne nous manque plus que les plans mécanique et électrique ! » conclut Frédéric.

« - Cela suffira-t-il ? » demanda Wade.

« - D’après les constantes que je relève, on peut se passer de l’aspect mécanique, en revanche pas celui de l’électrique » précisa Isaac.

« - C’est bon, vous l’avez votre pile ! » affirma Miles.

« - Tu es sûr ? » demanda Frédéric.

« - Faut croire que je suis assez con pour me foutre les doigts dans une prise ! »

Il s’approcha alors d’un des pupitres entourant le Nexus et l’arracha du sol. Après quoi il  saisit à pleine main des câbles électriques sortant du sol. La décharge fut particulièrement douloureuse dans les premiers instants jusqu’à ce que son pouvoir d’absorber l’électricité ne s’active et emmagasine la décharge. Il lâcha le câble lorsque de petits arcs électriques commencèrent à zébrer l’air autour de lui ; il était chargé à bloc.

« - Okay ! Ch’uis bon, là ! On lui fait sa fête alors ? »

Les cinq hommes et femme se disposèrent autour du Nexus à peu près à égale distance. Kapteyn demanda un peu de temps pour se préparer. A l’instar de son Nigrum de Mortem, sa technique Lux Vitae demandait un petit temps de préparation. Quand il fut prêt, tous se mirent en position pour donner leur maximum lors de l’attaque qu’ils allaient produire.
Kapteyn forma un cercle avec ses mains, mains qui brillaient d’une lumière vive. Miles et le mutant adoptèrent sensiblement la même posture : bras tendus et les paumes vers le cristal. Après plusieurs respirations rapides, Sandora avait rempli d’air ses poumons au maximum et se tenait actuellement la tête inclinée en arrière. Enfin, Desmond était le plus décontracté de tous. Il avait le bras à peine tendu et pointait de l’index le cristal.
Lorsqu’Isaac donna le signal, tous attaquèrent à l’unisson. Des mains de Kapteyn fut émis un puissant rayon de lumière éblouissante. Miles déclencha un arc électrique d’une puissance incommensurable. Bien que l’arc semblait onduler dans tous les sens, Miles s’évertuait à conserver le point d’impact sur le cristal toujours au même endroit. Hormis Isaac, personne ne vit le cône d’énergie magnétique que créait le mutant. Tout comme personne ne vit le cône d’énergie sonique que développait Sandora. Quant à Desmond, il semblait être le moins à la peine. Il se contentait de tirer un fin trait d’énergie émeraude. Nullement impressionnant, il ne fallait pas se fier à son aspect car le rayon était hautement calorifique.
Rapidement le cristal se mit à réagir à cette agression. Jusque-là en lévitation stable, il se mit à trembler puis vaciller. Des fissures ne tardèrent pas à apparaître avant qu’il n’explose en milliers de paillettes. Tous cessèrent leur attaque immédiatement.
Bien que le cristal ait explosé, les rayons d’énergie déversés par le micro univers convergèrent en un unique point et commencèrent à créer une petite boule d’énergie qui grossissait à vue d’œil. Personne ne sut quoi faire face à cette catastrophe imminente. Atteignant sa masse critique, la boule explosa au moment même où le liquaï rouvrait les yeux.

L’explosion ébranla toute la planète genetech et fit perdre l’équilibre à tous ses occupants mais n’occasionna pas plus de dégâts. Dans la salle du nexus, tous se relevèrent quelque peu étourdis. La machine n’était plus, à sa place se tenait debout le liquaï. La créature observait ceux qui l’entouraient du haut de ses trois mètres. Elle n’avait aucune once d’agressivité ou de colère dans son regard, son allure était noble et altière.

« - Je suis sincèrement désolé d’avoir été l’instrument de tant de pertes. La vie est précieuse, quelle que soit sa forme. La peine rend mon cœur bien lourd et je sais que quoi que je fasse, je ne pourrais défaire ce qui a été fait ».

La voix du liquaï était douce et posée. Elle résonnait directement dans l’esprit de ses interlocuteurs via son don de télépathie. En effet, démunis de bouche et de corde vocale, les liquaï dialoguaient via la télépathie. Ce qui n’était pas du goût de tous.

« - Cela suffit ! Veuillez cesser cette intrusion dans mon esprit ! » ordonna Hans Drif.

« - Ferme ta gueule Drif ! » répliqua Miles.

« - PRISON D’ÉBÈNE ! » cria-t-il.

En un instant, des parois noires apparurent de nulle part autour de Miles avant de se resserrer en un clin d’œil et de l’enfermer dans un cube noir. Le cube se rétrécit ensuite jusqu’à totalement disparaître.
Hans Drif s’entoura d’une volute nauséabonde et forma une armure d’os sur son corps.

« - Cette mascarade devait tôt ou tard prendre fin ! Je ne me nomme pas Hans Drif mais Ansfrid ! Vous allez payer pour les outrages que vous m’avez fait subir. Étant donné vos états, cela sera une véritable partie de plaisir ! » déclara le nécromancien.

« - Je savais que j’avais déjà senti cette puanteur à quelque part ! » déclara Frédéric en tentant de se transformer en lycanthrope.

Mais ses blessures étant encore trop graves, il redevint humain en mettant un genou au sol.

« - Qu’est-ce que je disais, le clébard ? Une vraie partie de plaisir ! Une fois que je vous aurais tués, je retournerais chez moi pour défaire mon fils ».

« - Humfroy … » dit alors avec difficulté Frédéric.

« - Ouiiii !! Mais avant que je ne tue ma progéniture, je vais … »

Ansfrid s’immobilisa contre son gré. Il était paralysé par une force inconnue contre laquelle il ne pouvait rien.

« - La vie m’est précieuse, c’est pourquoi je ne porterais pas atteinte à la tienne, aussi misérable soit-elle. Néanmoins je ne te laisserais pas porter atteinte à celle de quiconque en ma présence ! » déclara le liquaï.

Les yeux de l’alien s’illuminèrent alors un bref instant et Miles réapparut. Furieux, il était prêt à tabasser Ansfrid lorsque Frédéric lui intima l’ordre de ne rien en faire.
Le liquaï ferma les yeux quelques secondes avant de les rouvrir.

« - Ce lieu maudit exacerbe vos pulsions meurtrières … Rentrez chez vous ! »

Le corps du liquaï se mit alors à briller d’une lumière bleue et douce. Cette lumière, ou plutôt cette énergie, augmenta et se répandit à travers toute la pièce, tout le complexe genetech, toute la planète. Tout être, vivant ou non, esclave ou spectateur, qui n’était pas genetech disparut en un battement de cil.

_________________

Devant la batterie de PuppetMaster – quelques minutes plus tard

Tous les genetech connurent ce qui ressemblait à de la stupéfaction. Aucun d’entre eux ne parvint à s’expliquer ce qui venait de se passer. Quel que soit l’endroit de leur planète, il n’y avait plus que des genetech. Tous leurs invités, tous leurs esclaves, même leurs cadavres, avaient purement et simplement disparu … hormis trois exceptions.
Ce fut le prime ThunderShock qui les trouva devant la batterie de PuppetMaster. Le genetech avait parfaitement connaissance de la rébellion qui s’opérait dans sa batterie et dans toutes les autres. Mais il choisit l’inaction et observa comment cela se déroulait. En cela, il ressemblait un peu à DimensionSwitcher, avide de connaissance. Il savait que c’était la connaissance qui lui permettrait d’évoluer. C’est ainsi qu’il récupéra les cadavres de Wallace, Lilliana et Thilen, les trois seuls cadavres à ne pas avoir disparu, sûrement à cause du virus que PuppetMaster leur avait transmis. En cela, ThunderShock comptait bien en tirer partie.

_________________

FIN DE L'ARC 10 !

_________________

Note 1 : Vous l'aurez compris, le titre de ce quatuor de chapitres était à multiples sens.
Tout d'abord, cela concernait Frédéric et Jeremiah qui furent submergé un instant par leur nature profonde.
Mais finalement, celui pour qui cela semble être définitif c'est pour Charles. Son pendentif d'invocation était à double tranchant.

_________________

La semaine prochaine, retrouvez un chapitre des Mémoires oubliées !
Le dernier avant un bon bout de temps puisqu'il sera remplacé par une nouvelle série de chapitres spéciaux après l'Arc 11 !
Donc rendez-vous la semaine prochaine pour "Tout feu, tout flamme" !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» 1ère semaine: du début au chapitre 2 de la partie 2
» [Lionsgate] Twilight - Chapitres 4 et 5 : Révélation - Parties 1 et 2 (2012)
» [ Cycle de l'Ibis ]-> Quatrieme Partie ! Chapitre 2 !
» Semaine 1 : chapitre 1 à chapitre 7
» Twisted tales partie I : L'ennui des ploutocrates / chapitre 3
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4 :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4
Message le Mar 25 Mar - 23:33 par Shion
Ah, j'aurais dû deviner la véritable identité d'Hans Drif :XD: C'était joli en tout cas.

Et je suis également content de voir que tu vas réutiliser les pauvres Wallace, Thilen et Liliana...
avatar
Re: Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4
Message le Mer 26 Mar - 22:39 par Jezekiel
Pour Hans Drif, je me demandais si à force de faire des allusions, tu n'allais pas trouver son identité avant l'heure XD

J'espère en tous cas que cet arc t'aura plu. Le suivant risque de réserver quelques surprises Wink
avatar
Re: Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4
Message le Dim 30 Mar - 21:12 par Shion
Oui, j'ai beaucoup apprécié le côté cross-over... Et j'espère revoir certains de ces personnages tôt ou tard Smile
avatar
Re: Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4
Message le Lun 31 Mar - 21:41 par Jezekiel
Comme lesquels ?
avatar
Re: Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4
Message le Dim 6 Avr - 11:00 par Shion
Je pensais plus particulièrement à Kapteyn et Justice ^^
 

Chapitre 191 - Perdre son humanité, partie 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 10 - un Monde d'Arènes-
Sauter vers: