Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 196 - Debout les morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

27042014
MessageChapitre 196 - Debout les morts

Terre 7243 - Gaïa

Après la défaite de l'Hurlegivre, la planète était revenue à son état normal. Les collines étaient recouvertes d'un manteau vert. Une légère brise faisait danser les herbes hautes selon un rythme ensorcelant et reposant. Ce cadre champêtre fut perturbé par une lumière vive et abondante, éblouissant quiconque se trouvait dans son champ d'action. La lumière dissipée, les brins d'herbes dansaient toujours mais trois silhouettes étaient soudainement apparues.
Le nécromancien Ansfrid, tournant le dos aux deux autres, n'avait pas conscience de ne pas avoir été ramené seul sur son monde d'origine. Portant son regard au loin, il aperçut un hameau d'inspiration médiévale qu'il reconnut rapidement : Elron. Il grinça des dents et laissa échapper un juron étouffé et incompréhensible. C'est alors que le second individu, Walfroy, s'avança et le dépassa. Ansfrid sursauta en le voyant. Il se retourna et vit qui était la troisième personne : Wade.

« - Où sommes-nous ? » demanda Walfroy.

« - Quelque chose me dit que nous nous trouvons sur la Terre d'origine de ce lâche ! » déclara Wade.

« - Qui traites-tu de lâche, revenant putride ? »

« - Dois-je vraiment le préciser ? » rétorqua Wade.

« - C'en est assez ! Comme tu l'as fort bien deviné, nous sommes ici chez moi ! Je ne tolérerais plus aucun manque de respect ! »

A ces mots, Ansfrid s'entoura d'une volute de fumée pourpre dégageant une odeur nauséabonde. Une armure d'os apparut sur son corps ; ses mains et ses yeux se mirent à rayonner d'une énergie couleur magenta. De nombreux craquements et autres grattements se firent entendre du sol. Comme une sorte de sixième sens, Wade ressentit la terre remuer. Cette perception était certainement due à un aspect latent de sa capacité de sismokinésie. C'est alors qu'une bonne dizaine de squelettes sortirent de terre, armés d'épées et de boucliers.

« - Voici les défenseurs ancestraux d'Elron ! » proclama Ansfrid, fier de lui.

Wade l'observa un instant, complètement incrédule qu'il lui oppose ce genre d'attaque. En un instant, les dix guerriers volèrent en morceaux, déchiquetés par les fils tranchants de Wade.

« - Si c'est tout ce que tu as à m'opposer, ce combat risque d'être court ! » lui lança Wade.

Ansfrid serra les dents, comme se sentant dos au mur, lorsqu'il sembla se résoudre à déployer ses pleins pouvoirs. D'un mouvement ample du bras, il fit surgir de terre une véritable muraille d'os imbriqués les uns dans les autres. Devant la muraille, il fit surgir d'innombrables colonnes de guerriers squelettes qui restèrent en rang parfaits durant quelques secondes, comme s'ils attendaient un ordre qu'Ansfrid finit par leur donner.
A ce moment, les cohortes de squelettes s'élancèrent sur Wade. Sous le nombre aussi important d'opposants, il dût se déplacer en permanence par petits bonds gracieux afin de ne pas se faire submerger et de les démanteler de la façon la plus efficace possible.
Pendant ce temps, derrière sa muraille, Ansfrid marmonnait une formule qui finit par avoir un effet. Des runes sanglantes tailladèrent sa chair non sans lui procurer une certaine douleur. Une fois le sort de chair runique achevé, Ansfrid sembla en sortir renforcé. Il jeta un rapide coup d'œil à Walfroy comme pour s'assurer de la nature de ce dernier.

« - CHAMP DE MORT ! » cria-t-il soudainement.

Immédiatement, une brume noire se répandit tout autour de lui. La végétation se flétrit rapidement, noircissant à vue d'œil. Le temps qu'il comprenne qu'il en avait après lui, il était trop tard. Walfroy sentit ses forces le quitter et il fut incapable de résister au sort morbide. Absorbant les forces occultes dont était en partie constitué Walfroy, Ansfrid renforça ses ressources ce qui lui permettrait de lancer plus rapidement ses prochains sorts en décuplant leur puissance. Et il ne tarda pas à en faire usage pour invoquer un golem d'os composé d'un patchwork morbide de squelettes aussi bien humain qu'animal.

Wade qui semblait tout juste faire face aux cohortes de revenants, voyait d'un mauvais œil l'arrivée de ce nouveau belligérant. Nullement animés par une énergie spirituelle, Wade savait pertinemment que ses flammes n'auraient aucun effet sur eux. Néanmoins, il avait d'autres moyens à disposition pour rééquilibrer la balance ... même s'il répugnait à les utiliser.
Ses traits s'accentuèrent, comme s'il maigrissait à vue d'œil. Cet aspect était particulièrement renforcé au niveau de ses orbites. De son fait, la terre se mit à remuer, ou plutôt à grouiller. D'innombrables vers d'outre monde apparurent et enserrèrent les squelettes. L'un après l'autre, ils les firent voler en éclats. Tous, sauf le golem d'os qui les écrasait sans difficulté, ne ralentissant que très peu sa marche à l'encontre de Wade. Ce dernier abattit alors ses fils sur lui, tentant de le scier ... mais en vain. Les ossements qui composaient le golem se réarrangeaient en fonction des dégâts subis. De plus, il bénéficiait d'un phénomène que Wade avait lui-même provoqué involontairement. A force d'avancer, il absorbait les ossements des guerriers invoqués et tombés sous les constrictions des vers. La créature augmentait de taille et semblait personnifier un véritable fléau inarrêtable.

Après quelques minutes, les vers avaient nettoyé le champ de bataille. Inefficaces contre le golem, il était plus que temps de les faire se replier. En leur intimant l'ordre mentalement, Wade eut un pincement au cœur car il savait qu'il allait devoir puiser plus avant dans ce pouvoir qui le reliait à la mort avec la crainte d'inciter la force antique qu'il hébergeait à se réveiller et reprendre le contrôle de son corps. Toutefois, il était hors de question qu'il perde face à ce nécromancien des plus haïssables.
Devenant livide, des flammes azur apparurent sur sa houppelande lorsqu'il invoqua des moineaux d'ébène, comme il l'avait fait face à Ankou. Il abattit cette nuée de volatiles sur le golem qui le transpercèrent tels de véritables boulets de canon. Sortant la faux empruntée à la dernière faucheuse affrontée, il se rua sur le golem et lui porta une puissante lacération. Son attaque fut couronnée de succès puisqu'il parvint à l'amputer d'un bras. Grandement affaibli par les perforations des moineaux, le golem ne fit plus long feu face aux coups de tranche de Wade.

Derrière sa muraille, Ansfrid ne semblait pas contrarié par la perte de sa créature. Au contraire, il semblait même sourire. Et pour cause, il avait d'autres tours dans sa manche.

« - BLIZZARD MORTUAIRE ! »

Un puissant vent se leva et couvrit de givre toute la plaine où ils se situaient. Cela remémora à Ansfrid l'époque pas si lointaine où l'Hurlegivre régnait en maître sur la planète. Telle était son intention en utilisant ce sort.
Ne ressentant pas le moins du monde l'effet mordant du froid, Wade se demanda où voulait en venir le nécromancien lorsqu'une créature de glace se forma. Une créature à l'aspect féline, un Stalag … ou plutôt un cadavre animé de Stalag.
La créature caloriphage observait Wade avec attention, tentant de déceler le moindre instant de faiblesse pour pouvoir lui bondir dessus. Les deux adversaires se tenaient immobiles, face à face, tel un duel. Le stalag fut le premier à bouger. Il se mit à tourner autour de Wade. Il voyait parfaitement la cible que son maître voulait qu’il tue mais ses autres sens ne le distinguaient pas. Il n’émettait aucune chaleur qu’il puisse sentir et encore moins dévorer. Le stalag était perplexe et tenu en échec. La chaleur dégagée par les créatures vivantes était une sorte de provocation pour les stalags comme le sang pouvait l’être pour un requin.
Wade ne comprit pas de suite la cause de cette inaction. Mais lorsque ce fut le cas, que le stalag avait encore une conscience, Wade agit promptement. Il déversa sur le monstre un torrent de flammes bleues qui consumèrent les restes de l’esprit du Stalag qui fondit comme neige au soleil.

« - PLUIE DE CENDRES ! » hurla alors Ansfrid.

Revenant à ses premières amours, le nécromancien invoqua une véritable pluie de feu forçant Wade à esquiver le plus possible avant de créer une sorte de bouclier sismique qui dispersait toutes flammes venant à son contact.

« - Tu n’étais pas avec tes amis lors de notre première rencontre. Tu vas le regretter amèrement ! PILIERS INCANDESCENTS ! »

Cinq piliers de cendres rougeoyantes surgirent alors autour de Wade.

« - CREMATORIA ! »

Les piliers s’enflammèrent soudainement. Un véritable mur de feu se propagea, les reliant.

« - ESOTERIC ! »

Jusque-là, l’attaque avait été, à peu de chose près, exactement la même que celle qu’il avait opposée à Jeremiah il y a quelques temps. Mais avec cette troisième, la différence aurait été flagrante pour le vampire. De nouveaux murs de flammes relièrent les cinq piliers mais cette fois en se croisant. Wade esquiva les deux premiers murs mais pas le troisième qui le brûla grièvement au dos. Une fois les murs créés, ils dessinèrent un pentagramme de feu au centre duquel Wade était emprisonné.

Mais le nécromancien ne s’arrêta pas là et combina un second sort au précédent.

« - CERCLE DE FEU ! »

Un cercle de flammes se dessina en circonférence aux pentagramme et pentagone précédemment formés.

« - ROBE DE FEU ! »

Le cercle de flammes s’intensifia en une véritable muraille infernale cylindrique. Les deux sorts combinés renforçaient la chaleur qui résidait en son centre.
Finalement, Ansfrid acheva le tout par un troisième sort.

« - DÉFLAGRATION ! »

Une gigantesque explosion eut lieu à l’intérieur de la robe de feu si bien qu’une colonne de flammes s’éleva dans les airs.
Pensant en avoir fini avec Wade, Ansfrid se tourna vers Walfroy.

« - Quant à toi, aberration ambulante à la fois vivante et morte, je vais aspirer la moindre parcelle d’énergie magique dont tu es formée jusqu’à te laisser telle une coquille vide ! »

Walfroy put tout juste relever la tête pour lui lancer un regard assassin. C’est alors que derrière Ansfrid, Walfroy vit la colonne de flammes changer de couleur. Des flammes bleues se mélangeaient aux flammes orange des sorts du nécromancien quand soudain un tremblement de terre parcourut la plaine et de sinistres craquements se firent entendre.
Ansfrid se retourna et vit avec stupéfaction le spectacle qui avait lieu sous ses yeux. Tandis que la terre tremblait toujours, les craquements s’accentuaient jusqu’à ce qu’il y ait une puissante détonation. Ansfrid savait ce que cela signifiait : l’un de ses piliers avait explosé. Immédiatement la colonne de feu devint instable et se mit à danser telle la flammèche d’une allumette avant de se disperser en volutes orange et bleues.
En son centre, Wade n’avait plus de houppelande mais il était entouré de ses fils acérés dansant en torsade autour de lui, fils qu’il utilisait pour véhiculer son feu bleu. Debout, Wade avait les mains dirigées vers le sol à qui il transmettait de puissantes vibrations pour déstabiliser les trois sorts combinés. Bien que son entreprise ait réussi, cela l’avait vidé de ses forces. Ses épaules s’affaissèrent imperceptiblement.

« - Maudite engeance ! Vous avez le don pour m’énerver passablement ! Mais si tu crois que je suis à court de possibilités, tu te trompes lourdement sac d’os ! »

Ansfrid tint alors ses mains devant lui, paumes vers le sol et commença à réciter une formule.

« - Créature séculaire,
Sors de terre !
Éveille ta rage
Et crée des ravages
Pour qu’au-delà de la nuit noire
Tous sombrent dans le désespoir.
Que le calme et la paix ne soient plus qu’un souvenir
Mon désir est un ordre que tu dois accomplir ! »

Alors que Wade avait cessé ses vibrations telluriques, un nouveau tremblement de terre se fit ressentir. Une gigantesque créature émergea de la plaine étendant ses ailes et poussant un cri venu de l’au-delà. Face à lui, Wade voyait une dracoliche se dresser.
Sans attendre, la créature déversa sur lui un puissant feu pourpre qui fit voler en éclats ses fils acérés qui virevoltaient encore autour de lui. Se prenant le feu dévastateur de plein fouet, Wade fut projeté à plusieurs dizaines de mètres de là … sans la force de se relever. Il espérait secrètement que son hôte prenne la relève lorsque soudain des étincelles de lumière dorée l’enveloppèrent.

« - LAMES DE FOUDRE ! » dit alors une voix puissante.

Des lames d’énergie vinrent se planter au sol autour de la dracoliche avant de former de véritables colonnes de foudre.

« - Que s’ouvrent la terre et la pierre
Et t’accueillent tel un cimetière
Où reposent les créatures de naguère
Qui aujourd’hui doivent rester un mystère ! »

La terre s’ouvrit alors sous les pattes de la dracoliche et engouffra la monstruosité d’un autre temps qui ne fut plus dès lors qu’un mauvais souvenir.

L’homme qui avait prononcé ces mots n’était autre qu’Humfroy, Roi d’Elron et fils d’Ansfrid. Depuis que Frédéric et les autres étaient partis, un an s’était écoulé mais depuis, le jeune homme avait mûri et était devenu un solide guerrier et apparemment un magicien expérimenté.

« - Votre retour n’est pas passé inaperçu, Père ! » dit-il.

Ansfrid regarda sa progéniture avec mépris et particulièrement son bras sur lequel les brûlures de la flamme du Phénix étaient toujours présentes.

« - Tu sembles avoir progressé, fils. Tu m’en vois ravi ! »

« - Pas de paternalisme avec moi ! Si je vous appelle encore "père" c’est purement par politesse. Je n’oublierais jamais ce que vous avez fait à Elron et à votre propre père ! Néanmoins je ne suis pas comme vous ! Si vous partez immédiatement de Gaïa, je ne vous poursuivrais pas ! »

« - Tu es bien présomptueux si tu penses pouvoir me chasser ! PYROCLAST ! »

Ansfrid créa une gigantesque boule de feu en direction de Humfroy. Son fils ne fut nullement effrayé par la taille de cette attaque. Il leva simplement la pointe de son épée à son encontre.

« - ABSORPTION ! » cria-t-il juste avant l’impact.

La boule de feu se fit alors aspirer par la pointe de l’épée. Une fois fini, la lame flamboyait littéralement. Humfroy fit un très ample mouvement de tranche de son épée vers le ciel.

« - REJET ! »

Le mouvement créa une puissante vague de feu qui fendit les cieux, là où elle ne nuirait à personne. La maîtrise d’Humfroy impressionna Ansfrid.

« - Quariace … » laissa-t-il échapper.

Humfroy l’avait entendu et le regarda droit dans les yeux, sans dire un mot, impassible. Pas qu’il avait voulu le cacher, mais maintenant Ansfrid se doutait que Quariace avait trouvé une solution posthume pour lui transmettre ses pouvoirs. Mais ce qui inquiétait le plus Ansfrid c’est qu’Humfroy soit parvenu à les maîtriser en l’espace d’une année.
Bien que lui-même ait accru ses propres pouvoirs, il ne se rappelait que trop bien la défaite que son fils lui avait infligée il y a un an de cela.

« - Ne crois pas avoir gagné par cette simple manœuvre ! Je reviendrais et là, tu verras de quel bois je me chauffe ! »

« - Je serais au rendez-vous ! » répondit simplement Humfroy, plein d’assurance.

« - TRANSPOSITION ! » lança soudain Ansfrid avant de disparaître.

Tandis qu’il descendait de la petite colline où Humfroy se trouvait, Walfroy se releva, libéré du sort d’Ansfrid. Il se mit à hurler de rage tout en s’entourant d’une aura d’énergie spectrale imposante.

« - ANSFRID ! SI TU CROIS POUVOIR FUIR AINSI ! TU ES DÉSORMAIS MA PROIE ! »

Walfroy s’envola alors à une vitesse hallucinante en direction du lieu où Ansfrid s’était déplacé.

« - Votre ami vous a abandonné ! » déclara Humfroy à l’égard de Wade.

Ce dernier, ayant retrouvé inexplicablement des forces, parvint à se relever.

« - Ce n’est pas mon ami ! Avant notre arrivée chez vous, je ne le connaissais pas ! » répondit-il.

« - Avez-vous repris assez de force ? »

« - Euh … assez pour me mouvoir. Est-ce là l’effet de ces lumières dorées ? »

« - Effectivement ! C’est un sort de revigoration. Êtes-vous également un voyageur inter dimensionnel ? »

Wade fut surpris par la question.

« - Tout à fait ! Vous n’avez pas l’impression d’être étonné de ce fait ».

« - Non ! Des voyageurs nous ont aidés il y a de cela une année à libérer Elron de la tyrannie d’Ansfrid ! J’espérais secrètement qu’ils soient de retour pour leur montrer ce qu’était devenu Elron ».

Sur la Terre précédente, Ansfrid n’était pas un inconnu pour ses compagnons. Il fit donc rapidement le lien.

« - Ces voyageurs ne se nommaient-ils pas Frédéric, Jeremiah et Miles ? »

« - Si ! Vous les connaissez ? »

« - Exactement ! Je voyage avec eux depuis plusieurs semaines mais nous avons été séparés ».

« - Accompagnez-moi à Elron ! Vous pourrez vous y reposer et me conter vos exploits ! » répondit Humfroy réellement enjoué.

Soudainement, la jeunesse du roi réapparaissait sur son visage. Wade accepta l’invitation le temps qu’il récupère pleinement de ses blessures.
Bien qu’il eut récupéré en une journée, il s’attarda auprès d’Humfroy dans la magnifique cité d’Elron où son physique de grand brûlé ne dérangeait personne puisque leur roi lui-même avait une partie du corps grièvement brûlé.
Comme toutes les bonnes choses ont une fin, Wade prit congé de Gaïa et retourna par ses propres moyens jusqu’à la Terre 6354, la Terre de l’Unicorps. L’ouverture de l’Antre des Vers fut bien évidemment détectée immédiatement. Il fut escorté de suite jusqu’au siège où il subit un check-up en bonne et due forme par l’ange Kristell.
Deux jours plus tard, l’équipe Oblivion rentra de mission en ramenant Frédéric et Sandora devenus inséparables.

__________________

Note 1 : Tu remarqueras que l'image illustrant cet arc a de nouveau évolué. La planète blanche est bien évidemment Gaïa en clin d'œil à l'Arc 5.

__________________

A suivre dans le chapitre 197 : Des démons chez les fées !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» [Vargas, Fred] Les Évangélistes - Tome 1: Debout les morts
» Juin 2003: Debout les morts de Fred Vargas
» Nourrissage Loups, Linxs, & Ours
» Fred Vargas.
» Debout les Morts! - Skavens vs Comtes-Vampires - 2000 points
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 196 - Debout les morts :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 196 - Debout les morts
Message le Dim 27 Avr - 18:46 par Shion
Encore un chapitre fort sympathique... Mais je suis maintenant persuadé qu'on entendra de nouveau parler d'Ansfrid, voire d'Humfroy.

Et, j'avais bien vu la référence à Gaïa, bien vu Wink

Maintenant, je me demande bien ce que Miles va foutre chez des fées :XD:
avatar
Re: Chapitre 196 - Debout les morts
Message le Dim 27 Avr - 19:18 par Jezekiel
Le terme "fées" n'est pas à prendre au pied de la lettre ... mais plus pour instaurer un contraste.

Ceci dit, le prochain chapitre commence comme un gros délire ... le premier de 197 chapitres XD
C'est un peu comme l'épisode loufoque de tradition dans les saisons de Supernatural ^^
Re: Chapitre 196 - Debout les morts
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 196 - Debout les morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 11 - des Mondes isolés-
Sauter vers: