Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 197 - Des démons chez les fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

04052014
MessageChapitre 197 - Des démons chez les fées

Terre 38073552

Sur cette Terre dépourvue de dangers à première vue, trois nouveaux exilés se matérialisèrent en un grand flash de lumière. Ils étaient arrivés dans une plaine verdoyante tapissée de petites fleurs blanches semblables à des marguerites. De petits papillons voletaient de-ci de- là.
Le décor était idyllique, voire féerique.

« - Ok ! Où est-ce qu'on est tombés, encore ? » demanda Miles.

Il se retourna vers les autres, s'attendant à voir Frédéric, Jeremiah et Wade. Quelle ne fut pas sa surprise de ne pas les voir mais, et surtout, de reconnaître Desmond et Raylan.
Autant la présence de Raylan lui était indifférente, autant celle de Desmond le dérangeait.

« - Ah ouais, j'ai toujours autant de chance, moi ! »

« - Ouaip, je suis sûr que ça aurait été plus agréable de me taper la petite vérole que d'être envoyé dans ce monde de playmobiles et revoir ta sale tronche ! » rétorqua Desmond.

« - Carrément, j'aurais également préféré que tu te la choppes ! »

Soudain, Raylan se mit en marche, interrompant l'échange.

« - Et il va où comme ça, lui ? » demanda Miles qui ne voyait rien d'autre que des petites fleurs à perte de vue.

« - Vaya con dios, mec ! » le héla Desmond.

Observant les alentours, Miles se demanda où le cowboy pouvait bien aller. Finalement, après deux minutes, il décida de s'élancer à sa suite. Il se disait qu'il préférerait combattre aux côtés du cowboy s'il devait faire face à une quelconque menace.

« - Alors on fait le mouton de panurge ? » lui demanda Desmond, qui courait derrière lui.

« - Et tu crois faire quoi, toi ? » répliqua Miles.

Après quelques secondes, au sommet d'une colline, ils entendirent des coups de feu et virent Raylan sortir d'un bosquet d'arbres à feuilles roses en courant à leur rencontre.

« - On lui manquait déjà ? » fit Desmond, simulant l'étonnement.

Alors que Raylan les dépassait, Miles vit apparaître une sorte de marée sombre et fourmillante sortant de sous le fourré.

« - Qu'est-ce que c'est que ça ? » laissa-t-il échapper.

La marée grossit à vue d'œil et arriva sur eux en un instant. Elle s'immobilisa, permettant aux deux hommes d'identifier ce qui composait cette marée. Durant un bref instant, les deux hommes ne réagirent pas, comme s'ils avaient du mal à accepter ce que leurs yeux percevaient. Face à eux se tenaient une centaine de créatures d'une cinquantaine de centimètres ressemblant à des ours en peluche. Leurs ventres portaient des symboles enfantins tels des arcs-en-ciel ou des cœurs.

« - Non mais j'hallucine, là ! » s'esclaffa Miles.

« - Je ne crois pas, ou alors j’en ai pris de la bonne aussi ! » lui répondit Desmond.

C'est alors que l'une des peluches s'avança. De par son apparence, elle sortait du lot et n'était pas à l'effigie d'un ours en peluche mais d'un lion ... toujours en peluche.

« - Nous aimons Caroline ! Vous êtes Caroline ? » demanda-t-il.

« - Et en plus ça parle ? » s'étonna Miles.

« - Est-ce que j'ai vraiment une tronche à m'appeler Caroline ? Débile de peluche ! » répondit Desmond.

« - Ce n'est pas grave ! Nous allons vous aimer jusqu'à ce que vous soyez Caroline ! » rétorqua le lion.

« - Euh ... c'est moi ou ça devient limite douteux ? » demanda Miles.

Sans que Desmond ne puisse lui répondre, la marée de peluches, de bisounours, se jeta sur eux. Chacun d'entre eux se mit à les embrasser de toutes parts. Bien que légers par nature, les bisounours déséquilibrèrent les deux hommes surpris par un tel assaut. Rapidement, ils sentirent que les baisers de ces créatures étaient de plus en plus douloureux. Et pour cause, ces créatures d'aspect inoffensif cachaient fort bien leur appétit vorace et la dentition qui allait avec. Cela faisait à peine quelques secondes que les deux hommes avaient été renversés que déjà de multiples plaies apparaissaient sur leurs corps. De minuscules filets de sang aspergeaient les peluches qui s'agglutinaient sur eux.

«  - BORDEL DE MERDE ! VOUS ALLEZ ME LÂCHER, OUI ! » s'écria Miles en se relevant brutalement.

Il se mit à arracher avec force les bisounours qui s'agrippaient à lui. De son côté, Desmond, bien qu'il ne soit pas encore totalement remis de ses affrontements contre les différents prime, parvint à s'entourer d'une aura de feu et à cramer toutes les satanées peluches qui en avaient après lui. Rapidement, il s'écarta d'un bond et en fit brûler une dizaine de plus par un fin trait d'énergie.
Quant à Miles, bien que les créatures le mordaient et le blessaient de toutes parts, il ne semblait pas affligé par ces injures. Il ne se contentait plus de les arracher de son corps, il les décapitait, leur arrachait les membres ou les éventrait, au choix. Du bourrage de peluche volait dans tous les sens, ressemblant à de petits nuages molletonneux. Les bisounours survivants choisirent de se replier après quelques minutes d'un carnage au cours duquel leur nombre avait drastiquement baissé.

« - Ça y est, tu as fini de faire mumuse ? » demanda Desmond.

« - Qu'est-ce que tu fous encore là, toi ? » rétorqua Miles.

« - Je dois dire que c'était amusant de te voir te débattre avec ces saletés ! »

Miles observa les dépouilles calcinées au sol.

« - Toi par contre, t'es pas du genre à faire durer le plaisir ! »

« - Ça dépend quoi ! » répondit Desmond en souriant.

C'est alors qu'une puissante détonation se fit entendre. La seconde d'après, un puissant souffle de vent les frappa sans les blesser ni même les déséquilibrer.

« - Encore une fois, tu désobéis aux injonctions de Père ! Que fais-tu ici, loin de tes compagnons ? » dit alors une voix que personne ne reconnut.

La créature était entièrement noire et son aspect contrastait énormément dans ce décor printanier, un peu comme si le Diable s’était rendu dans le Jardin d’Eden. Miles avait le sentiment de l’avoir déjà vue mais cette impression était trop incertaine pour mettre le doigt dessus. Quant à Desmond, il la reconnut de suite. Pas qu’elle soit venue pour lui mais tout comme il avait reconnu l’apparence démoniaque de Miles dans l’arène, il reconnut l’apparence de ce démon-ci comme l’un des sept enfants de Nergal. Il se tint dès lors sur ses gardes.

« - Qui es-tu ? » lui demanda finalement Miles.

Le démon le regarda pensivement quelques brèves secondes avant de se mettre à ricaner.

« - Nocturne ne t’as manifestement pas … »

Mais le démon n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il vit le poing droit de Miles lui arriver en pleine face. Néanmoins, il ne sembla pas accuser le coup … et pour cause, il avait bloqué l’attaque d’une seule main.

« - … tout dit ! Manifestement, c’était une ruse » finit de dire le démon.

Miles retira son poing et le ramena à lui tout en se métamorphosant entièrement en démon.

« - Et merde ! Pas assez rapide ! » pesta Miles.

« - Tu es bien moins débile que tu ne le laisses penser. Je sens des échanges à venir intéressants ».

Le démon s’esquiva promptement pour éviter un nouveau coup de poing de Miles lui arrivant droit sur la colonne vertébrale.

« - Chier ! Une véritable anguille ce mec ! »

« - Ne peut-on pas avoir une conversation civilisée ? » demanda le démon.

« - Qu’est-ce que tu veux que je blablate avec un péquenaud qui veut me rectifier pour m’être séparé des autres ? »

« - Biiiieen ! On avance ! Tu sais pourquoi je suis ici. Tu dois savoir qui je suis aussi, alors ».

« - Euh … A vrai dire … »

Miles fit alors pousser sa queue discrètement, l’engouffrant dans la matière noire à mesure qu’elle sortait tandis qu’il croisait les bras, faisant croire à son adversaire qu’il cessait d’être véhément pendant un moment.

« - Je dois admettre que vous avez tous la même tronche ! Et puis surtout, on ne retient pas facilement les noms des courts sur pattes dans un groupe ! »

Le sourire du démon s’effaça, manifestement, il n’aimait pas qu’on fasse mention de sa petite taille.

« - Bon ! Apparemment, c’est une histoire de famille, je vais peut-être vous laisser » fit Desmond.

Le démon d’ébène le regarda.

« - Tu as bien mal dressé ton matou d’appartement ! »

« - QUI TRAITES-TU DE MATOU, AU JUSTE ? » s’emporta Desmond en avançant d’un pas décidé sur le démon.

Mais avant qu’il n’eut le temps de comprendre son erreur, son interlocuteur s’était déplacé à une vitesse fulgurante et l’avait frappé en plein abdomen avant de reculer et de reprendre approximativement la même place.

« - Je suis Noc et crois-moi, je ne suis pas Nwa, on ne me distance pas, moi ! »

Miles tiqua à sa formulation. Il ne savait pas que Nwa avait bien trouvé Nocturne et que celui-ci l’avait éliminé. C’était un avantage dont il allait pouvoir se servir d’une façon ou d’une autre mais tout d’abord … La queue de Miles fouetta l’air et le dos de Noc. Saisissant l’ouverture, Miles en profita pour lui asséner de nombreux coups de poing. Mais Noc n’avait pas été assez déstabilisé pour se laisser ainsi matraquer. Avec une facilité déconcertante, il bloqua tous les coups de Miles avant de se déplacer à la vitesse de l’éclair et de lui porter un coup au visage. Miles fut envoyé valdinguer sur plusieurs mètres à l’impact.

Bien que stupéfait d’une telle réactivité, Miles se releva, sa mâchoire le faisant souffrir. C’est alors qu’un fin rayon émeraude zébra la plaine en direction de Noc. Le démon esquiva l’attaque de Desmond sans aucune difficulté. Ce dernier matérialisa alors ses griffes de plasma tout en se redressant complètement.

« - Fils de Nergal ou pas, crois-moi, je vais te faire danser p’tite salope ! »

Immédiatement, il lui envoya plusieurs salves de projectiles. Au début, Noc les esquivait par de simples et rapides pas de côté, ridiculisant Desmond. Par la suite, il se contenta de rester immobile, faisant disparaître ses attaques dans la matière noire. Passablement énervé, Desmond bondit haut dans le ciel et lacéra le sol de multiples rayons d’émeraude de ses dix doigts. La pelouse vola en lambeaux, déchirant la terre dessous et provoquant un épais nuage de poussière. Se stabilisant en l’air, Desmond attendait que la poussière retombe lorsqu’il entendit la voix de Noc dans son dos.

« - Il me semble que c’est à toi, tout ça, non ? »

Desmond tourna la tête et vit ses griffes de plasma surgir de la matière noire et larder son dos. Desmond tomba comme une pierre au sol.

Ne faisant plus attention à lui, Miles choisit d’agir. Dès lors qu’il vit Noc dans les airs, il avait matérialisé ses ailes. Il pensait pouvoir ainsi s’approcher de lui sans qu’il ne sente ses déplacements dans la matière noire … ce qui le trahissait, pensa-t-il.
Grave erreur, les sens de Noc étaient en éveil, et il entendit les faibles battements d’ailes que Miles produisait.

« - As-tu déjà goûté à la technique de ton matou ? » lui dit-il sans se retourner.

Immédiatement, Miles reçut la dernière griffe de plasma que Noc avait conservée à son intention en pleine poitrine. Rabattu au sol, Miles tenta de se saisir de la griffe de plasma. Mais la chaleur dégagée était telle qu’il ne parvint pas à la serrer assez longtemps avec suffisamment de force pour la retirer du premier coup. Toutefois, la seconde fut la bonne … au prix de terribles brûlures dans sa paume droite.

« - Faut-il continuer ce petit jeu encore longtemps avant que tu n’acceptes de retourner auprès des trois autres ou t’en faut-il encore ? » demanda Noc.

« - Putain ! Si je savais où ils sont, j’irai les rejoindre … pour revenir ici et te botter ton petit cul de minimoy ! »

« - Minimoy ? Qu’est-ce donc ? »

« - Ah ! Des petits êtres, tout minuscules, des microbes, quoi ! »

A une vitesse hallucinante, Noc se déplaça jusqu’à lui et lui asséna une multitude de coups de poings telle une mitrailleuse. Lorsqu’il eut finit, la figure de Miles était toute ensanglantée et boursoufflée de partout.

..oO( Ne le provoque plus ! Tu n’es pas de taille !) lui dit alors Nocturne.

..oO( Tiens donc ? Je me demandais quand est-ce que tu allais te manifester ! Le provoquer, c’est la seule chose que je puisse faire, peut-être fera-t-il une erreur)

..oO( Ou peut-être nous aura-t-il tués d’ici là. Passe-moi la main !)

..oO( Et puis quoi encore ? Tu t’es tapé Nwa, je me taperais celui-là !)

« - Et sinon … tu connais Tom Pouce ? »

«  - Qui est-ce encore ? »

« - Oh, rien ! Un nabot de plus mais je me disais que vous vous connaissiez étant donné que … »

« - Je ne te comprends pas ! Pourquoi me provoquer alors que tu sais très bien que tu n’es pas de taille face à moi ? Nocturne doit fulminer d’être enfermé dans le corps d’un tel débile ! »

A peine eut-il le temps de finir sa tirade que Miles se releva et tenta de le frapper aussi vite et fort qu’il le pouvait encore. Mais Noc esquiva en se déplaçant à toute vitesse sur le côté. Il en profita pour répliquer. Puis il enchaîna les coups en tournant à toute allure autour de Miles, le frappant sous tous les angles. Ce manège infernal dura plusieurs secondes avant que Noc ne s’en lasse et ne le stoppe. Miles tomba à genoux.

« - Tu es vraiment un incapable ! Jamais tu ne combleras les espoirs de Père. Autant te tuer  ici et maintenant, Neralu pourra aisément se faire passer pour toi ! Dommage que Nwa ne soit pas là, il aurait tant voulu te tuer de ses propres mains ! »

C’est alors qu’un fin rayon d’émeraude transperça l’épaule gauche de Noc.

« - AÏE-IIIH ! » cira-t-il sous la douleur.

Noc se retourna alors vers Desmond qui, à quatre pattes, souriait d’avoir pu le blesser.

« - Maudit sois-tu ! Jamais tu ne souffriras assez pour laver le déshonneur de m’être fait toucher par un ca… »

Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase que Miles agrippa sa cheville avant de le soulever pour l’écraser contre le sol … du moins c’est ce qu’il tenta de faire. Noc parvint à se soustraire à son emprise tout en se fondant dans la matière noire. Il réapparut à quelques mètres des deux hommes, les observant et fulminant.
Miles se releva tant bien que mal et tenta de frapper Noc à distance. Ce dernier esquiva les coups sans problèmes durant près d’une minute, jusqu’à ce que Miles s’arrête, essoufflé.
Noc s’avança alors vers lui lorsqu’il s’interrompit en étant éclairé par une curieuse lumière. Il leva la tête et vit une boule de feu de deux mètres de diamètre fondre sur lui. Bien que paralysé un bref instant par la stupéfaction, Noc parvint à se ressaisir et esquiver une nouvelle fois l’attaque in extremis. La boule de feu s’écrasa sur le sol et calcina la plaine sur un large rayon autour de la zone d’impact. Devinant qu’elle avait été produite par Desmond, Noc se précipita vers lui et lui asséna des myriades de coups pour le neutraliser. Lorsqu’il en eut fini, Desmond respirait à peine.

« - Non, je ne vais pas te tuer tout de suite ! Je vais te ramener à la maison et continuer à jouer avec toi ! »

« - T’es plutôt fortiche pour esquiver ! Mais je suis sûr que t’es une brêle et que tu ne sais pas encaisser ! » le héla Miles.

Noc ne réagit pas de suite. Après quelques secondes il se mit à sourire et écarta les bras, comme pour l’inviter. Miles ne se fit pas prier et lui porta de nombreux coups de poings. Noc ne les esquivait plus mais continuait de les bloquer … ce que Miles espérait secrètement. Soudainement il utilisa la force acquise par Nwa et porta des coups aussi puissants que des coups de bélier … que Noc ne put contrer. Après une dizaine de ces coups, Noc était à la merci de Miles. Surpris par la puissance du premier de ces coups, il n’avait pas réussi à se reprendre à temps. Miles le saisit alors par la gorge et le ramena à lui.

« - Vois-tu … Nwa nous a bien trouvés il y a quelques jours … et Nocturne l’a tué. Maintenant c’est à moi de te tuer ! »

N’ayant plus assez de ressources électriques dans l’organisme, Miles n’avait plus la capacité de produire des arcs … en revanche, il en avait encore assez pour électrocuter quelqu’un à mort par simple contact … ce qu’il fit avec Noc.

Près d’une minute plus tard, Miles était vidé et le corps de Noc fumait. Le tenant toujours par la gorge, il enfonça son poing droit dans sa poitrine et lui arracha son cœur qu’il lança au loin, vers le bosquet aux arbres roses, où les bisounours s’en feront un véritable festin.
Tout comme avec Nwa, Miles récupéra une partie des pouvoirs de Noc … mais pas celle qu’il avait espérée. Nocturne, qui était bien plus habitué à ce genre de transfert de pouvoir, l’informa qu’il n’avait pas récupéré sa vitesse mais sa capacité à stocker des biens dans la matière noire et à les en ressortir le moment venu comme Noc l’avait fait avec les griffes de plasma de Desmond.

Maintenant que Noc était mort, Miles se demandait ce qu’il allait faire une fois qu’il aurait récupéré. Les heures passèrent, puis les jours et les deux hommes ne trouvèrent rien d’autres que des paysages merveilleux où qu’ils aillent. Ils avaient rapidement compris que puisque les bisounours étaient carnivores, ils devaient être comestibles … une fois grillés. Ils devinrent la terreur de ces créatures en les décimant jour après jour.

Ce n’est qu’une semaine après leur arrivée en ce monde que des voyageurs les y rejoignirent et les ramenèrent à l’Unicorps.
_____________

Note 1 : Vous l'aurez compris, ce chapitre, du moins la première partie, est un p'tit délire. Dédicace à une jeune femme qui, je l'espère, lira et sourira devant cette partie déjantée.
_____________

Note 2 : Et une petite illustration des vrais bisounours :

_____________

Note 3 : Là je m'adresse à Shion, j'ai ajouté une nouvelle planète à l'image de cet arc. Toutefois on ne distingue que difficilement, étant donné son emplacement, la forme des continents :/
_____________

A suivre dans le chapitre 198 : Créateurs et créations !
_____________

Mentions légales
Care Bears ©2014 Those Characters From Cleveland, Inc. A division of American Greetings Properties.


Dernière édition par Jezekiel le Dim 29 Mar - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Marque de Tzeentch chez les Démons
» Une autre version des Démons du Chaos
» 01- La horde des démons
» Bordel chez Makie et Kaori (Fruits Basket) chapitre 1 + Description de Makie et Kaori
» [INFO] Disponibilité du HD chez SFR???
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 197 - Des démons chez les fées :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 197 - Des démons chez les fées
Message le Dim 4 Mai - 20:21 par Shion
Ah, t'as bien dû t'éclater en écrivant le début de ce chapitre x)

Pour la planète, on arrive à deviner ce que c'est censé représenté, mais c'est peut-être parce que je sais qu'elle se rapporte à ce chapitre-ci... Quelqu'un qui lira tout d'un coup ne le devinera peut-être pas...
 

Chapitre 197 - Des démons chez les fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 11 - des Mondes isolés-
Sauter vers: