Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 198 - Créateurs et créations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

11052014
MessageChapitre 198 - Créateurs et créations

Terre 7266 – Cité de Komline – Jour de l’exil de la dimension Genetech

La cité de  Komline était une gigantesque place forte. Entourée de plusieurs murailles successives, elle avait été surnommée depuis des éons "la Vaillante". En effet, chaque habitant masculin, et quelques femmes volontaires, avaient tous reçu une formation militaire leur permettant de défendre leur foyer lorsque la guerre arrivait, régulièrement, à leurs portes.
Située à un point géographique stratégique, au confluent de plusieurs routes commerciales, la cité abritait également une famille monarchique parmi les plus influentes, aussi bien parmi les humains qu’au sein de toute la cosmologie des terres connues. Elle était donc une cible privilégiée pour toute force armée d’invasion … même si chacune se brisait les reins contre ces murailles.
Mais cette nuit, cela semblait différent. Tandis que la peste furetait dans les rues de la cité, une gigantesque armée composée de gobelins, d’orcs, d’urukaï et de trolls mais également de revenants, d’elfes noirs, de vampires et de lycanthropes bestiaux se présentait face à la cité. Cette armée hétéroclite était menée par une figure néfaste, une puissante liche.
Alors que leurs cors funestes retentissaient dans la plaine, face à Komline, en haut des murailles, hommes et elfes bandaient leurs arcs, prêts à cribler de flèches les vagues maléfiques qui tenteraient bientôt de s’abattre sur la muraille.
C’est alors qu’une puissante déflagration de lumière se produisit entre la cité et l’armée de la liche, éblouissant un court instant tous les belligérants présents. Récupérant le sens de la vue, tous virent alors deux silhouettes aux pieds de la muraille. L’un était un urukaï et l’autre un homme-dragon, une créature que personne n’avait plus vue depuis des milliers d’années. Les deux nouveaux venus comprirent rapidement dans quelles circonstances ils se trouvaient.

« - Nos chemins se séparent-ils à présent ? » demanda Charles.

« - Je n’ai rien à voir avec ces dégénérés tout juste bons à écouter les ordres d’un inconnu ! » répondit l’urukaï.

Charles sourit.

« - Ce fut un honneur de combattre à tes côtés, mon ami ! »

« - On verra ça tout à l’heure, quand j’aurais le gosier débordant de bière ! » répondit l’urukaï en s’élançant sur l’armée maléfique.

Charles sourit à nouveau et le suivit sans traîner, crachant des flammes sur toutes créatures de cauchemar qui venaient à sa rencontre. Au-dessus d’eux volaient les traits, masquant la pleine lune au-dessus de leurs têtes.

_________________

Dimension ???? – Jour de l’exil

Le combattant nommé Agent 0 se matérialisa en un flash de lumière au beau milieu d’une structure aux parois sombres constellées de minuscules petites lumières. Son masque compensant toute variation de luminosité, l’homme reconnut de suite le lieu où il était.
Depuis sa naissance dans des cuves génétiques, c’était son chez lui, un gigantesque vaisseau-mère organique krill. Il ne ressentait aucune émotion lié à son retour ici-même. Ni  la joie que l’on peut éprouver en rentrant chez soi, ni la tristesse de retourner dans une cellule.
Cela ne faisait que quelques secondes qu’il était là qu’une alarme, semblable à un cri dissonant, retentit. Sachant parfaitement ce qui allait suivre, l’homme écarta les bras et les jambes. C’est alors que des tentacules surgirent des murs, du plafond et du sol pour l’enserrer et l’immobiliser.
Près d’une minute plus tard, un escadron apparut dans le couloir où il se trouvait. L’escadron était composé de créatures insectoïdes de près de deux mètres de haut, des krills. Ils parlèrent entre eux un dialecte  fait de cliquètements avant d’adopter un langage adapté à leur interlocuteur.

« - Bon retour parmi nous, Agent 0 ! Nous allons te reconduire à ta cuve de confinement et tu nous dévoileras ce que tu as vécu ! »

Les tentacules libérèrent leur agent et les krills l’escortèrent le long d’interminables couloirs jusqu’à une pièce que traversaient de gigantesques tubes translucides dans lesquels surnageaient plusieurs silhouettes. A son approche, le tube réservé à l’Agent 0 s’ouvrit verticalement, déversant son fluide jaunâtre sur le sol. Le fluide fut absorbé par le sol en quelques secondes, le temps que l’Agent 0 prenne place à l’intérieur et que le tube ne se referme.

_______________

Terre 3 – Jour de l’exil

L’homme en trench-coat rouge nommé Xion se matérialisa en un flash de lumière sur une autre planète. Il ne lui fallut littéralement que quelques secondes pour se rendre compte que cette Terre ne lui était pas étrangère. Dès sa première respiration, il comprit que l’atmosphère était extrêmement pauvre en oxygène. De suite il se métamorphosa en son alter-ego zooanthrope. Sous cette forme, il avait bien moins besoin d’air, ce qui lui donnait le temps voulu pour gagner l’unique lieu de ce monde où l’oxygène s’y trouvait en abondance, la demeure d’Haakon Zolotarev.

A son arrivée, aucune alarme ne se déclencha. Et pour cause, la domotique des lieux l’avait reconnu. Reprenant sa forme humaine, et son souffle, Xion inspecta les lieux du regard, à la recherche du propriétaire.

« - Derrière toi ! » intima ce dernier sur un ton qui trahissait son exaspération.

Xion se retourna pour faire face à Haakon.

« - Tu as les mains vides … » dit-il en relevant le menton.

« - Vous avez un sacré sens de l’observation ».

Haakon fronça les sourcils face à son arrogance.

« - Où se trouve le liquaï pour lequel tu t’es rendu sur la Terre 45026 ? »

« - Je ne l’ai pas ! »

« - Et pourquoi cela ? »

« - D’autres l’ont libéré et le liquaï nous a expulsés ! »

« - Tu conviendras que cela est inacceptable ! »

« - Et qu’allez-vous faire ? Me tuer ? Vous avez trop besoin de moi pour des sorties extra dimensionnelles ! »

C’est alors qu’Haakon fit un signe de tête à une tierce personne dont Xion n’avait pas perçu la présence. Mais lorsqu’il le comprit ce fut trop tard. Une lame dentelée lui perfora le ventre. Il la regarda, incrédule car elle lui semblait familière.

« - Effectivement ! J’ai besoin de tes services … ou de celui de ton clone ! » dit alors froidement Haakon en observant Xion tomber et répandre son sang sur le sol immaculé de sa demeure.

Derrière lui se tenait son clone sous sa forme de zooanthrope, rétractant sa lame d’avant-bras.

« - Me décevras-tu également ? »

Le clone mit un genou à terre et répondit : « - Je ferais tout pour que cela n’arrive pas, mon maître ! »

Haakon sourit.

_________________

Terre 3012 – Jour de l’exil

Cela faisait maintenant deux ans que cette Terre dévastée écologiquement se remettait lentement. La coalition humain - alpha perpétuait ses actions afin de résorber les dégâts que le Control Hive avait infligés. La planète retrouvait peu à peu le visage qu’elle avait avant que les plaques de métal ne la recouvrent. C’est alors qu’un événement fut détecté par les capteurs des gears. Un puissant flash de lumière et une importante distorsion spatiale avaient eu lieu en simultané au même endroit. Même s’ils n’avaient encore jamais relevé de tracés pareils, la distorsion spatiale seule leur suffit pour comprendre qu’il s’agissait là d’un voyageur inter dimensionnel.
Le Control Hive étant arrivé d’une autre dimension, il était hors de question qu’ils soient à nouveau pris au dépourvu face à une menace potentielle inconnue. Un commando d’Alpha Gear fut donc envoyé sur place pour enquêter et découvrir qui était ce voyageur.

Au point zéro de l’anomalie, se tenait debout le cyborg Oï Pesnl. Ce dernier savait parfaitement où il se trouvait. Il était sur la planète qui l’avait vu renaître sous la forme d’un Epsilon Gear, une créature alliant la chair à la technologie pour donner une machine de guerre redoutable, dernier stade d’une évolution poussée à ses limites.
Avant lui, un premier Epsilon Gear avait vu le jour, une jeune femme répondant au nom d’Io Pesnl. A l’époque, personne ne savait qu’il existait un second modèle d’Epsilon. Quant à Oï, il fut activé lorsque plusieurs Alpha Gear investirent une annexe du Control Hive afin de la démanteler. Surpris par l’intervention de Kaï Roukan alors qu’il combattait les Alpha, Oï avait alors été fait prisonnier comme étant le spécimen le plus puissant de cette planète … non sans avoir démembré plusieurs de ces colosses aliens.
De retour sur sa planète, Oï devinait qu’il allait bientôt avoir affaire avec un comité d’accueil. Bien qu’il ne le redoutait pas, il estimait avoir plus intéressant à faire … comme visiter les annexes du Control Hive qui n’avaient pas encore été découvertes.

______________

Dimension ??? – Jour de l’exil – Face à la Cité Miroir

Une fois qu’il eut renvoyé tout le monde de la dimension 45026, le liquaï apparut à son tour dans cette dimension, devant la cité miroir. Il avait pleinement conscience de l’occurrence d’erreurs dans son action salvatrice, néanmoins il estimait que tous étaient bien mieux là où ils avaient atterri que d’être restés dans la dimension des Genetech.

Il se tenait donc face à la Cité Miroir, en plein désert, un sentiment de nostalgie l’envahissait lorsqu’il entendit soudain un cri surpuissant se déclencher et prendre une ampleur incomparable. En quelques secondes il localisa le point d’émission d’une telle puissance sonore, à l’opposé de sa position vis-à-vis de la Cité Miroir. Alors que l’attaque sonique se dirigeait dorénavant sur la Cité Miroir, le liquaï se téléporta non-loin de la source et vit que l’auteur de cette attaque était l’un de ceux qui l’avaient libéré. Il l’observa quelques secondes sans réagir. Parmi le déferlement d’énergie qui l’entourait, il parvint à voir une rune sur son épaule, une rune qui ne lui était pas étrangère puisque c’était son peuple qui l’avait inventée pour contenir leurs prisonniers. Il déduisit rapidement la raison de la furie de la jeune femme.
Outre cette fureur, il comprit qu’elle était en train d’être submergée par son propre pouvoir et courait donc à sa perte.
Fermant les yeux pour se concentrer, le liquaï choisit de la téléporter dans une autre dimension. Le bref changement des constantes physiques parviendrait à coup sûr à déstabiliser ce déferlement d’énergie incontrôlable et donnerait une chance à Sandora de reprendre le contrôle. Rouvrant les yeux, il l’enveloppa de volutes d’énergie et la transposa dans une autre dimension. Le liquaï choisit l’une des dimensions où avait échoué un autre de ses sauveurs.

Une fois cela fait, le liquaï se tourna vers la cité. Son attitude devint alors plus menaçante. Il se mit à avancer de quelques pas vers la cité et se téléporta en même temps.

A l’intérieur, des alarmes se firent entendre un très court laps de temps. Xatia, qui se relevait tout juste après avoir été mise à terre sous la déferlante d’énergie qui avait frappé la cité, se demanda ce qui venait à nouveau de se passer. Elle pianota quelques secondes pour consulter les alarmes et découvrit que la dernière qui s’était déclenchée avait été annulée par une commande maîtresse.
Mais elle n’eut pas le temps de se demander qui avait bien pu effectuer une telle commande qu’elle eut la réponse face à elle. Le liquaï se tenait droit devant elle. Xatia se redressa à son tour. Bien que fondamentalement différentes, les deux créatures partageaient des similitudes anatomiques (telles que l’absence de bouche et des membres longilignes) mais aussi une allure noble et altière.

« - Qu’es-tu venu faire ici, liquaï ? » demanda Xatia, à la limite de l’effronterie.

Le liquaï ne lui répondit pas. Au lieu de cela, il porta les yeux sur la console la plus proche de lui. Des myriades d’écrans holographiques apparurent alors, affichant toutes les données relatives à l’activité des deinones au sein de cette cité … et de la précédente. Voyant cela, Xatia fut stupéfaite. Jamais elle ne pensait qu’il était possible de récupérer les données emmagasinées dans la précédente Cité Miroir.

« - Comment fais-tu ça ? » demanda Xatia.

Le liquaï l’ignora, ce qui la mit hors d’elle.

« - RÉPONDEZ-MOI ! » cria-t-elle.

Jamais elle n’avait perdu son sang-froid face à quiconque. Mais l’individu qui se tenait face à elle n’était pas n’importe qui.

« - Silence » répondit-il simplement et sans agressivité par télépathie.

Entendre les paroles du liquaï directement dans son esprit la pétrifia. C’était la première fois depuis des éons qu’elle n’avait pas ressenti une telle sensation et des souvenirs déplaisants la submergèrent. Pour la première fois, depuis fort longtemps, Xatia éprouvait une crainte révérencieuse.
Le liquaï continua à fouiller les archives de la cité en fronçant les sourcils durant de longues minutes avant de reprendre la parole.

« - Je découvre avec grand mécontentement les méfaits que les jaitsiera ont commis avec la Cité Miroir Quartz ».

« - Nous ne nous appelons pas les jaitsiera ! » rétorqua Xatia.

« - Oui, vous avez préféré le terme de "deinone". Quand je vois vos actes, vous avez bien fait. Comment pourrais-je encore vous considérer comme notre descendance ? »

« - Nous ne sommes pas non plus vos enfants, uniquement les créations de vos expériences ! »

« - Tout comme tu n’es pas la propriétaire de Quartz ! »

« - Elle est à moi et jamais je ne te la céderais ! EXIL LIQUAÏ T2 ! »

Plusieurs secondes s’écoulèrent sans rien se passer à la grande incompréhension de Xatia. Le liquaï soupira.

« - Il est temps pour vous de partir ! » dit-il simplement.

En un instant, Xatia, ainsi que toute la progéniture qui avait repeuplé la cité, furent téléportés en dehors. A l’extérieur, les deinones assistèrent impuissantes à la disparition de la Cité Miroir, téléportée dans une autre dimension par le liquaï.
______________

Terre 588 – Quatre jours après l’exil

Alors que le professeur Asamori et Isaac finissaient de réparer le module de transport dimensionnel, nul n’était parvenu à déceler la présence d’une entité arrivée en même temps qu’Isaac dans cette dimension.
Même les anciens gold saint Saga des Gémeaux, Shaka de la Vierge et Mû du Bélier, pourtant experts en déplacement dimensionnel, ne seraient parvenus à la déceler, tapie dans le noir … ou plutôt la matière noire. Et pour cause, cette mystérieuse créature n’était pas organique mais synthétique. Elle ne dégageait donc rien de semblable à du cosmos, du ki ou une quelconque autre manifestation d’énergie vitale. Il s’agissait du genetech prime DimensionSwitcher.
Le genetech avait assisté au renvoi dimensionnel exécuté par le liquaï et avait choisi de suivre Isaac dans son périple. Malheureusement lui et son sujet d’observation n’étaient pas arrivés dans la dimension qu’il avait espérée. Depuis quatre jours, il avait eu tout le temps nécessaire d’en comprendre la raison. En "s’accrochant" à Isaac, il avait perturbé l’action du liquaï et s’était donc retrouvé ici par pur hasard. Un hasard qui faisait bien les choses puisque Isaac pourrait bientôt repartir et le genetech le suivrait avec la ferme intention d’accéder à la dimension d’origine du drone.
_____________

Note 1 : Jaitsiera signifie descendance en basque.
Pas que j'aime particulièrement le basque mais la sonorité que j'en retire me plait bien ^^
_____________

Note 2 : J'ai essayé de trouvé une typographie différente pour distinguer la télépathie de la simple parole ou pensée personnelle. Ayant échoué, j'ai choisi l'italique.
_____________

A suivre dans le chapitre 199 : Trophée !
_____________

Mentions légales
SAINT SEIYA© 1986 Masami Kurumada / Shueisha, Toei Animation. © 2005 Bandai.


Dernière édition par Jezekiel le Dim 22 Mar - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» Dioramas RizziCréations
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 198 - Créateurs et créations :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 198 - Créateurs et créations
Message le Dim 11 Mai - 10:45 par Shion
Intéressant, c'est donc comme ça que Sandora a pu s'en sortir.

Et voici don c le lien entre les liquaï et les deinones.
avatar
Re: Chapitre 198 - Créateurs et créations
Message le Dim 11 Mai - 12:34 par Jezekiel
Te souvenais-tu que les liquaï étaient les créateurs des Cité Miroir ?
Je l'avais évoqué dans l'Arc 7 et/ou à la fin du 6 de mémoire.
avatar
Re: Chapitre 198 - Créateurs et créations
Message le Dim 11 Mai - 20:40 par Shion
Non, je ne m'en rappelais plus... C'est le souci quand tu lis un chapitre par semaine, et que tu lis/regarde d'autres trucs à côté... Même si ce n'est pas si vieux.
avatar
Re: Chapitre 198 - Créateurs et créations
Message le Lun 12 Mai - 22:01 par Jezekiel
Il me semble qu'au tout début, j'avais recommandé de prendre des notes ... on ne m'a pas écouté .. c'est pas bien :p
 

Chapitre 198 - Créateurs et créations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 11 - des Mondes isolés-
Sauter vers: