Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 199 - Trophée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17052014
MessageChapitre 199 - Trophée

Terre 6354 – Unicorps – Aile médicale

La porte du laboratoire s’ouvrit en silence sur Frédéric et Kristell. Comme la première fois qu’il était arrivé sur ce monde, Frédéric avait passé un check-up complet sous l’égide de l’ange. Ce check-up l’étudiait autant au niveau biologique que sur les niveaux énergétiques. Bien évidemment, Kristell avait observé les résidus de ses dernières transformations qui semblaient plus persistants qu’auparavant.
Au contraire, son niveau de maîtrise de la pyrokinésie ne semblait pas avoir beaucoup changé. En revanche, elle se garda de lui communiquer l’apparition d’un nouveau pic dans le bilan énergétique. Sur le spectre, il était positionné dans les fréquences liées aux relations parasitaires ou symbiotiques. Pour le moment, rien ne lui permettait d’émettre une hypothèse sensée sur son origine. Était-ce une récidive de son infection vampirique … ou autre chose ?

Dans le couloir, Frédéric retrouva Wade. A l’angle du couloir apparut soudainement un groupe d’hommes armés escortant Miles … et Desmond. Le groupe s’arrêta à leur hauteur.

« - Va me falloir appeler la logistique, je crains la pénurie d’eau de javel et de désinfectant une fois que j’en aurais fini avec celui-là ! » lança Kristell en retournant dans la pièce.

« - Mais quelle est drôle ! Pour un peu on en oublierait presque le balai que tous les piafs ont dans le cul ! » rétorqua Desmond.

Kristell s’arrêta, faisant mine de s’offusquer.

« - Oh pardon ! Je voulais bien évidemment dire dans le fondement » se reprit le démon.

L’ange disparut dans le labo, souriant à l’idée des échanges musclés qu’elle aurait très certainement avec Desmond.

« - Content de te revoir, Miles ! » fit Frédéric en lui tendant la main.

« - Moi aussi mon pote ! » répondit-il en la lui serrant chaleureusement.

« - Que fait-il ici ? » demanda Wade en désignant Desmond.

« - Il m’a filé un coup de main » répondit sobrement Miles.

« - Ça me suffit, s’il se tient à carreau » dit Frédéric après une dizaine de secondes.

« - Ça va être dur ! Y a pas mal de tentations tout de même ici entre les piafs et la poiscaille ! » répondit Desmond.

Frédéric se tendit alors soudainement tandis que Wade et Miles ne semblaient pas comprendre.

« - Euh … je vois qui sont les piafs mais … la poiscaille ? » finit par se dévouer Miles.

Frédéric et Desmond ne dirent mots durant plusieurs secondes, se défiant du regard.

« - Miles, surveille ton ami s’il te plait … s’il tient à sa langue » dit Frédéric en quittant les lieux.

« - Un clébard et un poisson, quel drôle de mélange ! » lâcha Desmond une fois Frédéric suffisamment éloigné.

« - J’ai rien capté là ».

« - Je faisais référence au fin fumet qu’il portait sur lui ».

« - Il a récemment bouffé du poisson ? »

« - Non ce goujat ne parlait pas au premier sens du terme ! » répondit Kristell alors que les portes se rouvraient.

« - Autant rester à son niveau avec un bon petit touché rectal » ajouta-t-elle en tirant sur ses gants.

« - Je ne saurais refuser cette invitation pleine de promesses » répondit Desmond en faisant mine de la suivre dans le labo.

Miles lui barra la route de son bras.

« - Juste une chose … si tu te fous Frédéric à dos, t’auras également affaire à moi ! » lui dit-il.

Desmond l’observa un instant.

« - Message reçu ».

Une fois Desmond à l’intérieur, Miles confia à Wade qu’il n’avait pas encore compris toute la teneur. Wade lui fit alors part que Frédéric était revenu ici avec une des femmes qui les avaient aidés dans la dimension Genetech mais qu’il ignorait pourquoi il la comparait à du poisson.

__________________

Terre 3115 – Zone industrielle d’une grande ville

Cela faisait plusieurs heures que le soleil s’était couché. Agitée durant la journée, la zone industrielle voyait son animation se ralentir drastiquement à la nuit tombée … même si plusieurs caristes faisaient toujours des va et vient entre les camions et les entrepôts.
Le puissant flash de lumière qui eut lieu fut visible à plusieurs centaines de mètres alentour. Il laissa place à deux individus de nature semblable. Plus tout à fait humains, plus tout à fait vivants … des vampires … Sofia Vladescu et Jeremiah d’Erebard. Ce dernier n’était toujours pas revenu à lui après sa dernière transformation.
Une fois ses sens adaptés à cette nouvelle dimension, Sofia observa son environnement et remarqua la présence de son compagnon d’infortune … compagnon pour qui elle vouait une haine féroce depuis qu’il l’avait amputée d’un bras lors de leur premier affrontement. Elle sortit alors son hémorubis et forma une dague écarlate dont elle glissa la lame sur la gorge de Jeremiah. Au dernier instant elle se ravisa. Ayant vu ses capacités, elle se dit qu’elle pourrait sûrement en tirer parti d’une manière ou d’une autre. Elle résorba sa dague et forma à la place un gigantesque cristal sanglant dans lequel elle enferma le vampire.

Alors qu’elle se demandait où se rendre, elle vit en contrebas des ouvriers qui s’étaient ameutés autour de l’entrepôt sur le toit duquel elle se trouvait.

« - Où nous trouvons-nous ? » leur demanda-t-elle.

« - A Cluj ! » répondit l’un d’entre eux.

Sofia connaissait bien cette ville qui se situait en Roumanie, et plus précisément en Transylvanie. Elle y vit là un signe du destin. Sa destination lui était toute désignée … mais avant cela, elle devait se ravitailler. Elle descendit du toit et fondit sur les ouvriers. Elle en tua plusieurs avant d’en assécher un et d’en vampiriser un autre qui lui servirait d’esclave pour transporter le cristal dans lequel était enfermé Jeremiah.

Quelques heures plus tard, elle arriva en voiture devant les grilles du domaine Vladescu. Elle avait pu se rendre compte qu’en ce monde, la Transylvanie ne semblait pas être l’un des berceaux du vampirisme. Son nouvel esclave lui apprit même que le vampirisme était totalement inconnu ici, pas même dans de vieilles légendes. Elle enfonça les grilles et s’invita dans la somptueuse demeure de la famille où elle y rencontra les illustres descendants de Vlad Tepes … de pitoyables humains bourgeois bedonnant se complaisant dans l’abondance de leurs richesses. Furieuse de constater une telle décadence, Sofia et son esclave les trucida avec un extrême sadisme. Une fois le château débarrassé de cette infâme descendance dégénérée, Sofia décida d’en faire sa nouvelle demeure, comme autrefois dans sa dimension d’origine … au détail près qu’elle l’avait obtenue avec bien moins d’efforts ici.
Avec l’aide de son esclave, Sofia fit aménager la salle du banquet où elle fit dresser un crucifix à taille humaine. Elle extirpa ensuite Jeremiah du cristal de sang dans lequel elle l’avait piégé et commença à le fixer à la croix avec des pointes écarlates. Sous ce supplice effroyable, Jeremiah reprit ses esprits dans d’atroces souffrances … ce qui ravit Sofia encore plus.

__________________

Terre 6354 – Unicorps

Frédéric avançait dans les couloirs du siège de l’Unicorps, en direction de la salle d’opération, dont il avait mémorisé l’accès la première fois. Mais avant d’y arriver, il croisa le chemin de Daniel.

« - Bonjour Frédéric, comment vas-tu ? »

« - J’irais mieux une fois que je saurais où se trouve Jeremiah ! »

« - Je comprends ! Malheureusement, nous ne savons pas encore où il a bien pu échouer. Néanmoins, Isaac nous aide énormément dans cette tâche. C’est lui qui nous a permis de te retrouver ainsi que Miles ».

« - Et Desmond ! »

« - Oui, ce démon aussi, accessoirement ».

« - J’aimerais que l’on me prévienne dès que vous aurez trouvé la dimension où Jeremiah se trouve ! »

« - Ce sera fait, sois en assuré ! »

Après quoi, l’ange le raccompagna jusqu’à sa chambre.

__________________

Terre 3115 – Transylvanie

Cela faisait plusieurs semaines déjà que Jeremiah avait été crucifié. Sofia le maintenait dans un état d’affaiblissement extrême en le ponctionnant deux à trois fois par jour. Aux premiers jours, il avait tenté de s’enfuir, profitant que sa geôlière sous-estimait ses facultés de récupération. Mais il avait été encore trop faible pour lui faire face lorsqu’elle le rattrapa. Depuis, elle s’assurait qu’il ne puisse recommencer. Jamais elle ne l’admettrait mais le sang de Jeremiah agissait sur elle telle une drogue. Elle en était devenue dépendante et en contrepartie, ses pupilles avaient perdu leur teinte écarlate pour virer au bleu roi, la teinte que prenait les yeux de Jeremiah lorsqu’il puisait au plus profond de ses ressources.

Durant toutes ces semaines, elle ne resta pas inactive. Elle étudia son nouvel environnement, les sphères politiques en Roumanie et qui elle devait vampiriser pour gagner en influence. Rapidement, et dans un premier temps, secrètement, elle se constitua une garde rapprochée de vampires, qui devint une armée, puis une légion. Ignorant tout du fléau du vampirisme, les humains de ce monde étaient impuissants à combattre ses représentants.

En réalité, le vampirisme avait déjà fait une victime avant l’arrivée de Sofia. Il s’agissait de l’ancêtre de celle-ci, le fameux Vlad Tepes. Vivant encore de nos jours, elle avait fini par le trouver dans les tréfonds des caves creusées sous le château. Contrairement à la très grande majorité de ces doubles dimensionnels, ce Vlad Tepes-ci s’était replié dans son château, préférant épargner à tout autre être humain les affres du vampirisme tandis que ses doubles se complaignaient dans des bains de sang atroces. Conservant encore une once de remords d’avoir tué son propre père, Sofia se refusa de tuer celui-ci. Néanmoins, elle fit en sorte que personne d’autre ne découvre son existence, de crainte que parmi ses vampires, certains ne soient inspirés de suivre la même voie.

Mais c’était bien mal connaître le Vlad Tepes de cette dimension. Si son propre père s’était avéré, durant ses siècles de règne, un barbare au paroxysme de la violence, sans aucune once de subtilité, le Vlad de cette dimension n’en était pas démuni, loin de là. Désireux de découvrir pourquoi une vampire voulait à tout prix le dissimuler, il se montra capable de se transmuter en une nuée de rats dotés d’un esprit de ruche afin de se faufiler dans les plus petits interstices et de s’échapper comme bon lui semblait et aussi souvent que cela lui plaisait.
A la vue de l’armée que Sofia formait, il comprit rapidement la raison de son enfermement. Devant les carnages que son armée commettait, ces mêmes carnages auxquels il avait refusé de s’adonner, il décida d’agir. Se transmutant en brume, il se faufilait, nuit après nuit, au milieu du campement érigé à destination des vampires. Ce campement n’était que temporaire, le temps que les vampires les moins aptes au combat finissent de bâtir les nouvelles ailes du château. D’une oreille discrète, il entendit les complaintes et lamentations de certains vampires dans leurs rangs.

Un soir, il apprit l’existence d’un vampire hors norme, crucifié à l’intérieur de la salle de banquets, que Sofia exhibait tel un trophée. En pleine nuit, cette fameuse salle n’était que trop rarement vide, ce qui l’empêchait de l’approcher. Ce ne fut que partie remise puisqu’il le rejoignit au lever du soleil, alors que tous les vampires se calfeutraient dans l’obscurité de pièces sans fenêtres afin d’échapper aux rayons nocifs du soleil. Âgé de plusieurs siècles, Vlad n’y était plus sensible et pouvait donc s’y exposer sans problèmes. La chose qu’il vit le stupéfia. Il y avait bel et bien un vampire crucifié au fond de la salle. Il devait avoir un certain âge car bien que baigné par les rayons du soleil, il ne brûlait pas. Il était d’une pâleur hors du commun, même pour un vampire. Son physique était émacié et il pendait sans force au bout des clous écarlates que Sofia lui avait plantés. Autour de ces clous, l’énergie de l’hémorubis semblait avoir pénétré son organisme puisque ses veines étaient tout aussi rouges.
Alors que Vlad craignait qu’il ne soit déjà mort, le vampire releva la tête. Il le regarda difficilement un court instant avant que sa tête ne retombe en avant.

« - Qui êtes-vous ? » demanda-t-il faiblement.

Vlad s’approcha de Jeremiah pour lui parler sur le même ton, sans se faire entendre et trahir sa présence.

« - Je me nomme Vlad Tepes. Je suis le propriétaire d’origine de ce château ».

« - Vous n’êtes pas comme les autres … »

Vlad fut surpris que, malgré son extrême faiblesse, il ait pu s’en rendre compte d’un simple regard.

« - En effet ! Je pense avoir été le premier vampire de mon monde avant que Sofia n’arrive. Le premier mais également le seul ! Je ne me suis jamais abaissé à boire le sang d’êtres humains ».

« - Que faites-vous avec eux, alors ? »

« - Je ne suis pas avec eux ! Je me cantonne à la cave … enfin je me cantonnais. Je ne peux plus rester en bas, à me cacher alors que ces sauvages commettent massacre sur massacre ».

« - Noble cause … »

« - Mais vaine si je suis le seul à m’opposer à eux. J’en ai bien conscience ! »

« - Libérez-moi … »

« - Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Vous êtes trop faible et nous ne pourrions leur faire face. Toutefois, je pense pouvoir rallier plusieurs des vampires de Sofia qui ne sont pas satisfaits de la tournure que prennent les événements. Cela me prendra un peu de temps, mais tenez bon, je vous promets que je reviendrais ».

Sur ces mots, Vlad se transmuta à nouveau en brume et quitta la pièce.
Plusieurs semaines passèrent durant lesquelles Vlad parvint à former une caste secrète au sein des vampires de Sofia. A l’occasion d’une campagne sanglante de la vampire, Vlad et les siens assassinèrent de façon coordonnée les gardes vampires restés au château. Après quoi ils libérèrent Jeremiah et s’enfuirent via les galeries labyrinthiques qui couraient sous toute la région. Ces galeries formaient un véritable réseau et avaient été creusées par la nappe phréatique dont le niveau variait énormément au fil des saisons. Ils gagnèrent un autre domaine appartenant à la famille des Tepes … à plusieurs kilomètres de celui qu’ils avaient quitté.

__________________

Terre 6354 – Unicorps

Cela faisait déjà trois jours que Frédéric avait parlé avec Daniel. Il rongeait son frein, frustré de ne savoir comment Jeremiah allait. En cela, Sandora l’aidait à se contenir, elle l’apaisait régulièrement avec de subtils chants tout juste audibles. Ce repos forcé était bénéfique à tous deux. Sandora laissait son corps récupérer à son rythme des épreuves qu’il avait dû endurer.
Alors qu’ils se délassaient, allongés dans l’herbe à flanc de colline, observant au loin la mer, Daniel se matérialisa à côté d’eux sans faire de bruit.

« - Paysage magnifique n’est-ce pas ? » dit-il simplement.

Frédéric et Sandora sursautèrent.

« - Merci d’avoir gâché le bénéfice d’une vue si reposante » répondit Frédéric quelques secondes plus tard.

« - Excusez-moi, je ne voulais pas vous stresser. Toutefois tu désirais être informé lorsqu’on découvrirait la dimension où Jeremiah a échoué … »

Frédéric se leva d’un bond.

« - Où est-il ? »

« - Sur la Terre 3115 … »

Frédéric observa le visage de Daniel et y décela une contrariété.

« - Mais ? »

« - Cette dimension présente un puissant taux de déformation temporelle ».

« - Dans quel sens ? »

« - Le temps passe beaucoup plus vite là-bas qu’ici ».

« - Combien de fois plus vite ? » demanda Sandora qui s’était également relevée.

« - Nous ne sommes pas en mesure de le déterminer à distance. Vous ne pourrez le déterminer qu’une fois sur place » répondit l’ange.

« - Qu’importe ! Jeremiah est un vampire, par nature il est immortel et le temps n’est rien pour lui ! Avertis Miles et Wade qu’on part sur le champ ! » déclara Frédéric en partant en courant vers sa chambre.

« - Pensez-vous qu’il a compris qu’il a pu se passer bien des choses là-bas ? » demanda Daniel à Sandora.

« - Frédéric n’est pas idiot ! Il l’a parfaitement compris. Faites ce qu’il vous a demandé, s’il vous plait ! » lui répondit Sandora en s’envolant à la suite de Frédéric.

________________

Terre 3115 – Serbie

Le portail dimensionnel de l’Unicorps s’ouvrit dans une plaine plongée dans l’obscurité. De ce portail sortirent plusieurs silhouettes, plusieurs hommes de l’Unicorps mais pas n’importe lesquels. Il s’agissait des membres de la force de frappe Oblivion qu’accompagnaient Frédéric, Miles, Wade, Isaac, mais aussi Sandora et Desmond. Ou plutôt c’était Oblivion qui accompagnait ces derniers venus récupérer l’un des leurs. Tous les militaires mirent leur sac au sol et en sortirent des lunettes de vision nocturne. En effet, une fois le portail clos, il n’y eut plus aucune source de lumière pour leur permettre de distinguer quoi que ce soit.
Frédéric leva la tête et eut une désagréable sensation de déjà-vu. Avant que quiconque d’autre ne le comprenne, Frédéric savait que la Lune qu’ils distinguaient à travers ce ciel nuageux était en fait le Soleil.
Il se mit alors à chercher du regard quelque chose en particulier. Une fois localisée, il se mit à courir vers la colline qu’il recherchait … suivi de tous ceux qui l’accompagnaient. Sachant pertinemment quelle direction prendre, il écarta les branches mortes qui entravaient sa progression et atteignit la statue à l’effigie de Jeremiah dont il connaissait déjà l’existence.

« - Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? » demanda Miles en reconnaissant le modèle de la statue.

« - Tu étais déjà venu ici ? » demanda Wade.

« - Adalheid ! » prononça Frédéric comme unique réponse.

En se retournant, tous contemplèrent le sinistre paysage qui s’offrait à eux. Les nuages étaient constitués de cendres créés par de gigantesques brasiers disséminés à travers la région.

________________

A suivre dans le chapitre 200 : Bain de sang !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapitre 199 - Trophée :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 199 - Trophée
Message le Sam 17 Mai - 14:19 par Shion
Pauvre Jeremiah, il prend cher cette fois :/

Je trouve le Vlad Tepes de cette dimension particulièrement intéressant Smile
 

Chapitre 199 - Trophée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre II - Mondes de Babel :: Arc 11 - des Mondes isolés-
Sauter vers: