Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 216 - la Pomme de Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

13092014
MessageChapitre 216 - la Pomme de Vie

Terre 2663

Élaphe avait conduit le groupe dans l’une des dernières cabanes encore en état où il leur avait servi quelques menues victuailles. Tandis que le groupe se restaurait, Frédéric entama une conversation avec leur hôte.

« - Que s’est-il passé ici ? Tout est en ruines ».

« - Oui. Nous avons subi une attaque aussi dévastatrice que lâche » répondit le faunanthrope cerf.

« - De la part de Lyon ? »

« - Si cela avait été le cas, je lui aurais fait bouffer sa crinière par le cul ! » répliqua Flock.

Frédéric regarda un instant Flock dans les yeux. Il se dit pour lui-même qu’il s’entendrait bien avec Miles.

« - Comme l’a très bien exprimé Flock, ce n’était pas lui. Celui qui nous a attaqués était un humain … »

« - Un putain de machtlos, ouais ! »

« - FLOCK ! … Ça suffit ! »

Le faunanthrope boxer se tut et partit se poster à une fenêtre de la cabane.

« - Qu’est-ce qu’un machtlos ? » demanda Frédéric.

« - C’est un terme péjoratif pour désigner les rares êtres humains incapables de se transformer. Bref, cet humain commandait des dizaines de faunanthropes appartenant à une caste que l’on n’avait encore jamais vue. Le plus étrange, c’est que tous ces faunanthropes semblaient identiques ».

« - Peut-être était-ce dû au choc de l’agression ? »

« - Quelle que soit la situation, mes yeux ne me trompent jamais ! Ils étaient tous parfaitement identiques ! » déclara alors un nouveau venu dans la pièce.

La créature faisait près de deux mètres de haut et était couvert de plaques dermiques ocre. Associées à sa tête relativement mince, cela ne faisait aucun doute sur sa nature, c’était un faunanthrope pangolin.

« - Excusez-moi, je me nomme Crest ! »

« - Et vous êtes sûr qu’ils étaient tous identiques ? »

« - Sans aucune hésitation ! »

« - Tu crois que c’étaient des clones ? » demanda Sandora à Frédéric.

« - Quoi d’autres ? »

« - Comment est-ce possible ? » demanda Crest, intrigué.

« - Plus important : avez-vous toujours la Pomme de Vie ? » demanda Frédéric.

« - Malheureusement non. Ils sont arrivés à nous la dérober au prix de très lourdes pertes d’un côté comme de l’autre » avoua Élaphe.

« - Nous enterrons encore les morts » précisa Crest.

« - Ouais ! Enfin les nôtres, pas les leurs ! » rectifia Flock.

« - Comment ? » demanda Élaphe.

« - Non mais tu crois vraiment qu’on va se faire chier à les enterrer dignement alors qu’ils ont tué autant des nôtres ? Personne n’a envie de leur rendre hommage ».

« - C’EST INTOLÉRABLE ! » cria Élaphe en se relevant.

« - CE QUI EST INTOLÉRABLE C’EST DE RESTER ICI A DISCUTER AU LIEU DE POURCHASSER CES FILS DE PUTE ! » répondit sur le même ton Flock.

« - SILENCE ! » dit alors une voix bien plus puissante.

Ponk était entré dans la cabane et n’avait rien raté du différend. Frédéric le reconnut difficilement. Non seulement son bras gauche était en écharpe et il avait perdu un œil mais en plus son pelage immaculé semblait avoir tourné au gris là où ses blessures ne l’avaient pas teinté de rouge.

« - Vénérable Ponk ? » dit-il en se relevant.

« - Il n’y a plus de vénérable qui soit. J’ai été incapable de veiller sur la Pomme de Vie. Mais là n’est pas la question. Puis-je vous voir toi et Sandora ? »

Tous deux suivirent donc Ponk jusque dans sa hutte, ou du moins ce qu’il en restait. Elle avait été mise à sac tel qu’un ouragan n’aurait pu faire mieux.

« - Cela a dû être un terrible combat » observa Sandora.

« - D’autant plus terrible que je n’ai pu toucher mon adversaire une seule fois » avoua Ponk en baissant la tête.

« - Il n’y avait qu’un seul homme ? » dit Frédéric, étonné.

« - Sa télékinésie était tout simplement impeccable. Il n’y avait aucune faille dans sa défense et ses attaques étaient parfaites. Jamais je n’avais vu un être humain doté d’un spende ».

« - Un spende ? »

« - Parmi les faunanthropes, certains se sont vus doté d’un don supplémentaire ».

« - Qui le leur a donné ? » demanda Sandora.

Ponk ne répondit pas. Après quelques secondes, il s’assit sur son trône, comme résolu à tout leur raconter.

« - Les spende proviennent tous de la Pomme de Vie, c’est également elle qui a fait de nous des faunanthropes ».

Frédéric et Sandora se regardèrent, interloqués. Ponk poursuivit.

« - L’origine des faunanthropes reste encore très floue, même pour moi qui suis resté aux côtés de la Pomme aussi longtemps. Il y a de cela plusieurs siècles, il n’y avait aucun faunanthrope, uniquement des humains. Des explorateurs découvrirent les ruines d’un antique temple. Ou du moins c’est ce qu’ils pensèrent. Une fois une entrée dégagée, ils se sont rendu compte que c’était en fait les ruines d’un bâtiment à la technologie très avancée appartenant à une précédente civilisation qui n’avait laissé aucune trace jusque-là. Au centre de cet édifice flottait la Pomme de Vie. Les explorateurs s’en saisirent et la sortirent du bâtiment. L’artefact resta un véritable mystère. Aucune méthode d’étude ne donnait quoi que ce soit. Elle était parfaitement imperméable et inerte … En fait, pas complètement, elle irradiait en permanence d’une lumière blanche. Délaissant la Pomme pour le bâtiment, la technologie qu’il recelait fit faire un bond technologique formidable à l’humanité. Arrivés à un certain stade de leur avancée, les humains recommencèrent à s’intéresser à la Pomme. Dès lors, elle commença à attirer les convoitises de différentes nations. Une terrible guerre éclata alors. Lors de cette guerre, la Pomme livra une partie de son mystère. Elle renfermait en elle une puissance endormie. C’est la suite qui est floue. On ne sait si c’est un accident ou une véritable volonté de ceux qui la possédaient alors. Tout ce que l’on sait c’est que la Pomme s’est éveillée et a fait muter la totalité de l’humanité en ce que nous appelons aujourd’hui les faunanthropes. Chaque humain se transforma immédiatement en un humanoïde animal. Nul ne sait si l’animal attribué est le fruit du hasard, d’une affinité génétique ou même du … hum hum, du karma. Tant est si bien que chaque être humain devint fou de rage et tous s’entretuèrent sans distinction de race, d’anciens liens amicaux ou familiaux. Plusieurs mois durant la Pomme fut perdue jusqu’à ce qu’un groupe de faunanthropes, ayant repris ses esprits plus tôt que les autres, la retrouva. Depuis, ils forment un ordre pour éviter qu’elle ne retombe en de mauvaises mains et ne provoque un nouveau désastre ».

« - Et tu en fais partie » conclut Frédéric.

« - Oui, je suis le dernier représentant de cet ordre … et j’ai échoué à ma tâche ».

« - Sais-tu quelle direction ils ont pris ? »

« - Mes hommes les ont suivis sur plusieurs kilomètres avant de les perdre … mais je connais leur destination : Pompéi en Italie. La ville-trône de Lyon et sa horde. J’ai entendu mon agresseur citer son nom ».

Frédéric se leva alors.

« - Où vas-tu ? » lui demanda Ponk.

« - Leur reprendre la Pomme de Vie, évidemment ! »

« - Ne te rends-tu pas compte de l’adversaire à qui tu fais face ? »

« - Qu’il soit le diable en personne, ça ne me ferait pas peur ! Ta tribu nous a hébergés tous les deux lorsque nous étions dans le besoin, il est hors de question que je laisse cette agression infamante impunie ! »

« - Tu ne me dois rien ! Tu n’as nul besoin de risquer ta vie pour nous ! »

« - Au contraire. Si je suis revenu te voir, c’était pour avoir accès à la Pomme de Vie ! Notre groupe est à la recherche d’un lieu secret et nous croyons fermement que cette Pomme détient en quelque sorte un morceau de la carte y menant. Donc quoi qu’il arrive, nous irons récupérer la Pomme de Vie et nous te la rendrons en évitant un nouveau cataclysme pour ton monde » assura Frédéric en sortant de la hutte.

« - UN SIMPLE LOUP NE POURRA RIEN FACE A LA HORDE ! » cria Ponk.

Frédéric s’immobilisa un instant sur le seuil de la porte, puis se retourna vers Ponk, le sourire aux lèvres.

« - Je ne suis pas le loup que tu crois et ton agresseur n’est pas le seul à avoir un spende ! » dit-il en enflammant sa main droite.

Ponk écarquilla son unique œil valide.

« - Et il n’est pas seul ! » ajouta Sandora en posant une main sur l’épaule de Frédéric.

« - Ça, je le confirme mon gars ! » proclama Miles en poussant Frédéric à l’intérieur.

A peine fut-il entré qu’il se métamorphosa en démon. Il fut suivi de Jeremiah qui créa une volute de cristaux de glace autour de lui. Puis ce fut Wade qui entra en enflammant ses mains de son feu azur. A son tour, Desmond pénétra la hutte. Trouvant cette démonstration futile, il leva négligemment une main et matérialisa cinq griffes de plasma. Derrière eux Isaac, Cochran et Stephen entrèrent également. Finalement ce fut Élaphe qui ferma la marche.

« - Pardonnez-moi vénérable Ponk mais c’est moi qui leur ait permis de venir entendre ce que vous aviez à leur dire » dit-il en posant un genou au sol.

« - Ne t’excuse pas mon cher Élaphe. Tu sembles avoir bien agi ».

Élaphe prit une grande inspiration.

« - Lyon n’a que trop longtemps sévi. Il est grand temps de mettre fin à ses agissements. Dans cette optique, permettez-moi de rallier les différentes nations faunanthropes sous un seul étendard et de marcher sur Pompéi ».

Ponk se caressa le menton comme un vieux sage durant de longues secondes avant de se lever.

« - La situation dans laquelle nous nous trouvons est de mon fait. J’ai fermé les yeux sur les méfaits de Lyon en espérant qu’il se calme. Allons rallier ceux qui voudront bien se battre à nos côtés pour empêcher un nouveau désastre ».
_____________

A suivre dans le chapitre 217 : En route !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» [Hagena, Katharina] Le goût des pépins de pomme
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 216 - la Pomme de Vie :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 216 - la Pomme de Vie
Message le Sam 13 Sep - 23:13 par Shion
Je me doutais bien que la Pomme de la Vie était à l'origine des faunanthropes Smile

Flock a beau être dur dans ses paroles, je ne peux que le comprendre :/
avatar
Re: Chapitre 216 - la Pomme de Vie
Message le Sam 13 Sep - 23:15 par Jezekiel
Mais qui est à l'origine de la Pomme de Vie ? ^^
avatar
Re: Chapitre 216 - la Pomme de Vie
Message le Dim 14 Sep - 9:02 par Shion
Ca, j'imagine que je le saurai par la suite ^^

Au fait, j'aime beaucoup l'image que tu as utilisée pour l'arc ^^
Re: Chapitre 216 - la Pomme de Vie
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 216 - la Pomme de Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 14 - un Monde de Faunanthropes-
Sauter vers: