Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 223 - la Meute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

02112014
MessageChapitre 223 - la Meute

Terre 2663 – Lopp Lagoon – Alaska

Le groupe de Ponk et Frédéric était dorénavant encerclé par des dizaines d’individus surgis de sous la neige et la glace environnante. Le moment de surprise passé, le physique des nouveaux venus se dévoila à tous. Il s’agissait de faunanthropes loups. Ceux de la tribu qui avaient des armes les sortir, prêts à en découdre.

« - Fenrir ! » laissa échapper Ponk.

Depuis le temps qu’on faisait un parallèle entre lui et ce fameux groupe de faunanthropes, Frédéric comprit de suite que cette rencontre n’augurait rien de bon.

« - Je suis ravi que notre réputation nous ait précédés ! Puisque vous savez qui nous sommes, vous savez ce qu’il vous reste à faire … CREVEZ ! »

Sur cet ultime mot, tous les loups présents se jetèrent sur le groupe largement en infériorité numérique. De suite presque tous les faunanthropes du groupe se jetèrent à leur rencontre. Tous sauf Misha, Turner, Hooch, Roméo et Tobe. Le pigeon s’envola pour esquiver le combat. En effet au Geschwader, il n’était pas considéré comme un guerrier mais simplement comme un messager ou un aide de camp. Il avait donc depuis longtemps acquis certains réflexes de survie pour assurer sa propre survie.
De même, bien qu’ayant voulu participer à l’expédition, Roméo était forcé de reconnaître qu’il n’avait lui non plus rien d’un guerrier. Il mit donc à profit sa rapidité pour courir et fuir les deux loups qui l’avaient pris en chasse.
De leur côté, les jumeaux rats passèrent leur baptême du feu avec ce premier combat mortel. Munis de dagues, ils se mirent dos à dos pour se défendre face aux agresseurs qui leur arrivaient dessus. Leur tactique, bien qu’élémentaire, semblait porter ses fruits.
Pour finir avec les non-combattants, Misha fut tiré à l’écart du combat par son cousin Scrof. Bizarrement aucun des deux ne fut la cible des loups qui semblaient presque les éviter.

« - Qu’est-ce que tu fais ? On doit les aider ! » proclama Misha.

Mais Scrof ne répondit pas continuant de le tirer hors du champ de bataille. Finalement, Misha fit un mouvement brutal et se libéra de l’emprise de son cousin. Alors qu’il se précipitait pour aider ses amis, sans savoir comment, il fut plaqué au sol par Scrof qui le rattrapa sans mal.

« - LACHE-MOI ! LACHMFFFF »

Scrof étouffa ses cris de son bras et recommença à le tirer à l’écart.

Quatre loups vinrent s’écraser la face sur un mur invisible en tentant d’agresser Cochran, Stephen et Isaac. Surpris par la fulgurante attaque, ils n’avaient pas eu le temps de se mettre sur la défensive … ce que Jeremiah avait anticipé en dressant une bulle télékinésique autour d’eux. Stephen le comprit de suite et dressa à son tour un bouclier sphérique d’énergie magique autour d’eux. Tout en combattant deux loups venus s’en prendre à lui, Jeremiah s’en aperçut et abaissa son bouclier afin d’avoir toutes ses capacités. Même s’il ne semblait pas en avoir besoin. Il se limitait pour le moment à ses capacités vampiriques de base pour esquiver ses assaillants en se transmutant en brume et se rematérialisant dans leur dos pour les lacérer de ses griffes. Ses attaques étaient rapides mais non létales, si bien que les loups, après avoir accusé la douleur de l’attaque, se retournaient pour l’attaquer à nouveau.
Dès sa première ruade, Trémor empala un loup sur l’une de ses cornes. Ce fut donc lui qui ouvrit le score, le premier d’une longue liste. N’ayant pas eu le temps de se dégager du cadavre du loup, un second vint le prendre à revers et lui taillada le dos de plusieurs coups de griffes … jusqu’à ce que Bill intervienne. Il saisit le loup par la nuque d’une main, le souleva à plus d’un mètre au-dessus du sol avant de lui briser la colonne vertébrale d’un surpuissant coup de poing.

« - Merci, je te revaudrais ça ! » lui adressa Trémor.

« - T’inquiètes, tu vas en avoir l’occasion plus d’une fois ! » répondit Bill avant de se jeter à la rencontre d’autres loups qui venaient sur eux.

Bien qu’il soit lui aussi muni de cornes, Hircus se servait plutôt de ses sabots en exécutant des sauts de cabris qui le faisaient ressembler à une boule de flipper bondissant d’un loup à l’autre. C’est alors qu’il vit du coin de l’œil que Roméo était acculé par trois loups qui avaient finalement réussi à le prendre en tenaille. Sans hésiter une seule seconde, il se précipita vers eux, fracassa le crâne d’un des loups avec un bon coup de sabot et finit son attaque en se retrouvant entre Roméo et les deux autres loups. Parvenant à les repousser efficacement, une goutte de sueur perla sur son front lorsqu’il vit un troisième, puis un quatrième loup se joindre aux deux autres.

De son côté, Desmond combattait trois loups et aucun d’entre eux ne parvenait à prendre le dessus. Le démon subissait de nombreuses lacérations mais celles qu’il infligeait avec ses griffes de plasma étaient bien plus profondes, ce qui rétablissait quelque peu l’équilibre.

Bien que privé d’un bras, Ponk se débrouillait et ne subissait que très peu de blessures. Musculairement parlant, il avait plus de puissance dans son seul bras valide qu’un loup ne pouvait exercer avec tout son corps. Et c’était sans compter sur son spende. Ponk était doté d’un pouvoir terrifiant qui pouvait mettre tout son entourage en danger lorsqu’il l’utilisait. Et cela, les voleurs de la Pomme d’Eden en avaient parfaitement eu connaissance. S’il l’avait utilisé, il aurait certainement conservé la garde de la pomme, mais en conséquence tout le Nouvel Eden aurait été ravagé. Mais ici, au beau milieu de nulle part, là où il n’y avait ni arbre ni de quelconques fondations, il pouvait s’en servir. Plusieurs loups furent victimes de son terrible pouvoir. Ils eurent les os broyés en quelques secondes, os qui transpercèrent les muscles et autres organes dans de grandes effusions de sang. Le spende de Ponk était une sismokinésie poussée.
Alors qu’il tenait en respect un quatuor de loups avec ses flammes bleues, Wade vit Ponk utiliser son spende. Il comprit de suite qu’ils étaient tous les deux dotés du même pouvoir. Néanmoins, sa maîtrise était loin d’égaler celle de Ponk et ce n’était pas le lieu d’expérimenter des attaques qui lui demanderaient une parfaite concentration alors que les attaques pouvaient provenir de n’importe où.

De leur côté, Flock et Graf n’étaient jamais bien loin l’un de l’autre. Ils se donnaient régulièrement un coup de main lorsque le besoin s’en faisait sentir. Le duo semblait infernal. Mais plus le combat durait, plus la majorité des faunanthropes semblaient revenir progressivement à un état bestial. Flock ne vit pas l’un des loups le contourner et le prendre à revers. Ce dernier lui bondit sur le dos et le mordit à l’épaule, au niveau du muscle trapèze. Flock se mit à hurler de douleur sous l’attaque. Réagissant à l’instant, Graf se retourna vers son ami et lacéra le dos de son assaillant. Après plusieurs coups, le loup finit par lâcher prise et se carapata. Sans réfléchir, Graf se lança à sa suite, s’éloignant du groupe.

Également isolés du groupe, les loups ne semblaient pas poser problèmes à Miles, ou plutôt Nocturne. Il les laissait s’approcher assez près pour tenter de le lacérer. Mais ce que leurs griffes tranchaient ne fut que les chairs de leurs partenaires. Utilisant la matière noire, Nocturne déviait leurs attaques via des portails imperceptibles afin qu’ils se lacèrent entre eux. Ils chutaient devant le démon immobile sans comprendre ce qui leur arrivait.

Dévoué à son leader, Élaphe s’évertuait à protéger les arrières de Ponk. Le cerf, toujours muni de son bô, effectuait son devoir avec une efficacité exemplaire. Visant le cœur ou la gorge, chacun de ses assauts faisait mouche et un nouveau loup venait s’effondrer à ses pieds.

Bien que lui aussi isolé du groupe, Frédéric n’éprouvait pas les besoin de rejoindre Sandora pour la défendre. Les cris qu’elle poussait le rassuraient sur sa capacité à affronter une telle meute. De son côté, il ne connaissait aucune difficultés à affronter ces faunanthropes loups. Lui-même était l’équivalent d’un de ces loups et, tout comme sur sa propre Terre, ses capacités supplantaient celles des loups normaux. Soudain, à l’arrivée d’un nouveau loup face à lui, il connut un moment d’hésitation. L’odeur de son agresseur lui était familière.

« - Th-Thibault ? » fit-il, interloqué.

Frédéric venait de perdre toute la réalité de sa situation. L’odeur qu’il venait de sentir l’avait plongé dans le passé. Les souvenirs de son entraînement prodigué par Thibault, celui qui l’avait recueilli et guidé suite au rituel qu’il avait subi en 2010, lui revinrent à l’esprit, comme le submergeant. Son adversaire profita de sa défaillance pour lui asséner une profonde lacération au ventre.

« - Je ne sais pas comment tu connais mon nom mais tu vas l’emporter avec toi dans la tombe ! » lui adressa son interlocuteur.

La douleur de l’attaque ramena Frédéric à la réalité qui parvint à esquiver de justesse la décapitation que lui promettait l’attaque. Ses mouvements diminués par sa blessure, Frédéric parvint avec difficultés à esquiver les attaques qui suivirent. Cela lui donna le temps de réaliser que celui qu’il avait en face de lui n’était pas le Thibault de la Terre 531 … mais celui de cette Terre. Même s’il savait que les deux personnages n’avaient aucun lien, il hésita à lui porter de coup fatal lorsque ses blessures se résorbèrent suffisamment pour lui redonner l’ascendant.

Doté d’une force qui n’avait pas à rougir face à celle de Ponk, Dehmi fracassait ses adversaires en se servant de l’un d’eux comme d’une masse. Il faisait des ravages dans les rangs ennemis jusqu’à ce que le chef de la meute n’intervienne en personne. L’homme avait nommé sa meute de son propre nom, signe certain de mégalomanie. C’était sa meute, ils étaient à lui. Resté jusque-là en retrait, ce dernier se présenta face à Dehmi de façon nonchalante. Parfaitement droit et n’adoptant pas une posture agressive. Le bison ne réfléchit pas et abattit le loup dont il se servait actuellement d’arme sur lui. Fenrir leva le bras et un puissant craquement se fit entendre. Ce fut le bruit des os du loup abattu sur Fenrir. Presque en même temps, un énorme pieu de glace perfora Dehmi de part en part. Le bison lâcha le loup pour enserrer la tête de Fenrir entre ses deux puissantes mains. Pour la première fois depuis sa venue sur le champ de bataille, le visage de Fenrir exprima une expression : de la colère. D’un mouvement brutal et rapide, il écarta les bras de Dehmi avant de lui trancher la tête de ses griffes étincelantes de glace.
Après quoi, il se dirigea droit vers Ponk et tira un puissant rayon glacial dans sa direction.

« - NOOOO … » hurla Crest en s’interposant.

Le rayon le frappa de plein fouet et le faunanthrope se transforma en quelques secondes en une statue de glace. Immédiatement, elle fut brisée par les loups qui en avaient après lui et qu’il parvenait à repousser jusque-là. La tête de Crest roula jusqu’aux pieds de Ponk qui resta figé, pétrifié par la perte de son ami. Fenrir saisit alors l’occasion pour tirer une seconde fois … mais cette fois ce fut la lame d’une épée singulière qui s’interposa. Cette épée n’était autre que celle de Jeremiah. Ne comprenant pas que celui à qui il avait affaire n’était pas un simple machtlos, Fenrir tira un nouveau rayon sur lui. Réactif, Jeremiah contra le rayon en émettant son propre rayon. Les deux forces opposées furent de puissance égale. Soudain, Fenrir vit l’un des siens se faufiler dans le dos du vampire pour le tuer. Cela, le chef ne le tolérait pas. Il produisit un nouveau rayon de glace en direction de l’imprudent … qui fut à nouveau bloqué par la lame de Jeremiah. Mais n’ignorant point le danger auquel il était exposé, le vampire fit un mouvement vif de son arme et décapita le lâche derrière lui.

« - Quel genre de chef es-tu pour tuer les tiens ? »

« - Un leader impitoyable ! C’EST L’HEURE DE LA CURÉE ! »

A ces mots, de nouveaux loups sortirent de sous la neige et se joignirent aux autres. Cette fois, cela semblait bien mal parti pour le groupe de Ponk. Frédéric s’enflamma alors tout en provoquant une explosion de flammes autour de lui. Le Thibault de cette Terre fut réduit à l’état de cendres. Bien que sa pyrokinésie lui donnait un avantage certain dans cette bataille cela semblait ne pas suffire tant le nombre de loups était important. Alors que chacun connaissait de plus en plus de difficultés à affronter les loups arrivant en surnombre, un sinistre cri de rage se fit entendre. Une gigantesque créature déboula sur le champ de bataille. Malgré sa masse imposante et sa taille titanesque, ses mouvements étaient rapides. Pris dans le feu de la bataille, quiconque le vit combattre eut besoin de quelques secondes pour réaliser ce qu’il était : un faunanthrope ours. Écharpant les loups à tour de bras, l’ours s’était indéniablement rangé du côté de l’oppressé.
Toujours abattu par la mort de Crest, Ponk eut un déclic en reconnaissant le nouveau venu. Il venait de perdre l’un de ses amis proches mais d’autres succomberaient s’il ne réagissait pas immédiatement. De suite, il regagna toute sa vivacité et sa fureur au combat. Déployant toutes leurs capacités, Frédéric, Sandora, Nocturne, Wade, Jeremiah et l’ours firent des ravages dans les rangs de la meute si bien que Fenrir donna l’ordre de se retirer, laissant les trop nombreux estropiés derrière eux sans le moindre remords.

La neige et la glace du Lopp Lagoon étaient maculées de sang et nombreux étaient les cadavres de loups jonchant le sol aux côtés de leurs compagnons n’ayant plus la force ou les moyens de fuir. Regardant son groupe, Flock se fit soudain un devoir d’achever chacun de ces loups avec une violence extrême. Il fut imité par Trémor et Desmond. Bien qu’encore galvanisés par la fureur de leur combat, les autres membres du groupe s’abstinrent de faire de même.
C’est alors que l’ours titanesque s’avança vers Ponk. Le gorille faisant plus de deux mètres de haut se voyait dépasser d’une bonne tête par l’ours qui semblait encore plus grand que le défunt Dehmi.

« - Malgré les circonstances, je suis heureux que tu nous aies finalement rejoints, Joshua ! » fit Ponk en lui tendant la main.

« - Désolé pour ceux que tu as perdus ! » répondit Joshua en reprenant forme humaine.
_____________

A suivre dans le chapitre 224 : Funérailles
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 223 - la Meute :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Chapitre 223 - la Meute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 14 - un Monde de Faunanthropes-
Sauter vers: