Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 224 - Funérailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

09112014
MessageChapitre 224 - Funérailles

Terre 2663 – Lopp Lagoon – Alaska

Tous furent stupéfaits de reconnaître Joshua lorsqu’il reprit forme humaine. Jusque-là nul sur la surface du globe ne pensait possible qu’un faunanthrope puisse reprendre un jour une forme humaine. Néanmoins cela révélait sa force. Joshua expliqua brièvement qu’aucun faunanthrope lambda n’en était capable. C’était là les capacités de son spende. Il lui procurait la capacité de redevenir humain et lui rappelait ce qu’était l’humanité avant la catastrophe induite par la Pomme de Vie. Lorsqu’il se transformait en ours, son spende lui procurait alors une vitesse hors norme pour son gabarit. En contrepartie, cela raccourcissait son espérance de vie sous sa forme humaine. Un jour ou l’autre, après une de ses transformations, il savait fort bien qu’il risquait de mourir de vieillesse en redevenant humain. C’était une éventualité à laquelle il s’était préparé et avait acceptée depuis longtemps.

Après cela, Joshua expliqua pourquoi il n’avait pu se joindre à eux lors de leur rencontre au Mont Cleveland. Il leur révéla que les insectoïdes clonés s’étaient rapidement répandus après la conquête de la Pomme et tentaient sûrement d’influencer les différentes forces en présence afin d’empêcher un soulèvement trop massif contre Lyon. Élaphe fit alors le lien avec ce qui s’était passé au Geschwader et sûrement aussi au Sumpf.

Vint alors le temps de rendre hommage aux disparus. Le constat fut bien plus lourd qu’envisagé après un affrontement aussi sanglant. Tous avaient vu Crest et Dehmi succomber par le spende de Fenrir. De son côté, Flock avait deviné la disparition de Graf lorsqu’il avait pourchassé seul l’un des loups. Il retrouva son cadavre, entouré de ceux de deux loups, près d’un kilomètre dans les terres à l’ouest.
Bill retrouva Roméo, prostré, le corps couvert de blessures peu profondes, à côté du cadavre d’Hircus qui avait donné sa vie pour celle du lièvre. Quelque chose semblait s’être définitivement brisée en lui.
Ce fut Tobe qui rapporta la disparition des jumeaux. Il signala leurs cadavres à quelques centaines de mètres du groupe. Ils étaient figés dans une scène éloquente, le bras tendu l’un vers l’autre. Néanmoins, leurs lames étaient couvertes de sang jusqu’à la garde. Ils avaient emmené avec eux plusieurs loups dans la mort.
La dernière perte fut rapportée par Scrof. Il n’avait pas réussi, malgré ses efforts, à protéger son cousin Misha. Bien que la tristesse enveloppa chacun des survivants, un seul d’entre eux conserva un esprit lucide. Nocturne n’ignorait pas ce que la créature porcine avait fait pour son hôte. Il observa sa dépouille et y décela des blessures caractéristiques. Peu expansif, le démon préféra conserver pour lui ses remarques et ne point troubler davantage l’assistance. Néanmoins, à compter de maintenant, il allait devenir plus vigilant.

Durant près d’une heure, ils tentèrent de creuser la terre gelée de l’Alaska pour y faire des tombes décentes pour leurs compagnons défunts, mais en vain. Éreintés, ils n’avaient plus de force après cette hécatombe.

« - Excusez-moi … » dit alors Frédéric.

« - Sur la Terre d’où je viens, d’anciens peuples avaient pour coutume d’immoler leurs défunts pour les élever vers l’au-delà » dit-il avec le plus grand respect possible et en baissant la tête.

Nul ne lui répondit, nul ne sachant quoi lui répondre jusqu’à ce que Ponk vienne vers lui. Il lui posa sa seule main valide sur son épaule.

« - C’est une bonne idée, merci ! »

Alors que le soleil se couchait, une lumière flamboyante tenta de le concurrencer plusieurs heures durant. Cette cérémonie éprouva un peu plus les survivants, certains plus que d’autres. C’est ainsi que des larmes glissèrent sur les joues d’Élaphe, Roméo, Tobe, Sandora et Cochran. Progressivement, tous s’assirent face au bûcher. La tension s’échappait de leurs corps, l’adrénaline ne faisant plus effet. La fatigue pesa soudainement sur les épaules de tous avec grande force. Tous finir par s’assoupir même les plus endurcis d’entre eux comme Desmond ou Wade.
Alors que la plupart étaient plongés dans un profond sommeil réparateur, Frédéric, qui était resté debout tout ce temps, s’éloigna du groupe discrètement ; mais pas encore assez pour Jeremiah. Le vampire le rejoignit silencieusement.

« - Frédéric ».

« - Jeremiah, tu ne dors donc jamais ? »

« - Pas quand il en va de la sécurité de mes proches » répondit-il sur un ton neutre.

« - Tu as changé ! » répliqua Frédéric en se retournant vers lui.

« - Comment cela ? »

« - Tu étais déjà impassible auparavant, mais depuis ton retour de la Terre 3115, tu sembles être devenu presque … »

Frédéric s’interrompit pour ne pas blesser son ami.

« - Insensible ? » lui demanda le vampire.

« - En temps de guerre, il est nécessaire de l’être. Les plus sentimentaux finissent immanquablement par embrasser la mort d’une manière ou d’une autre ».

« - Est-ce donc notre destin que de vivre des combats toujours plus sanglants les uns que les autres et d’être finalement les seuls à y survivre ? »

Jeremiah l’observa quelques secondes, plongeant son regard dans le sien.

« - Je ne crois pas au destin mais uniquement en ce que nous faisons jour après jour pour demain » dit-il finalement en posant sa main sur son épaule.

« - Tu as sans doute raison. Tant qu’il existera un Lyon, un N’Douarti … »

« - un Control Hive, un Hurlegivre … » poursuivit Jeremiah.

« - une Xatia, un Genetech … » dit alors Sandora en les rejoignant

« - un Nishimura Oda, un Hitler … » ajouta Wade.

« - un Moloch ! » proclama Nocturne en sortant de la matière noire pour conclure leur longue liste d’ennemis tyranniques qu’ils avaient déjà affrontés ou qu’ils allaient le faire.

Son intervention surprit les quatre autres mais lui-même également. Sans le savoir, Miles l’influençait sans que cela ne soit une action consciente de ce dernier.

« - Tant que l’un de leurs semblables existera, jamais nous ne connaîtrons de repos. Nous forgerons un meilleur avenir que l’enfer sur lequel ils comptent régner ».

« - Comme depuis le début, nous te suivrons dans cette direction ! » lui assura Jeremiah.

Sur ces bonnes résolutions, tous partirent se reposer pour le reste de cette nuit endeuillée. Comme à son habitude, le vampire resta éveillé, gardien du sommeil des siens. Il observa longuement Frédéric et Wade dormir lorsqu’il sentit une présence dans son dos.

« - Pourquoi te tiens-tu dans mon dos, démon ? »

« - Tu es donc au courant ? »

« - Frédéric ne t’as pas emmené assez loin pour que je ne vous entende pas discuter et c’était certainement voulu ».

« - Je vois ! Il semble plus rusé qu’il ne le laisse paraître ».

« - Tu n’imagines pas combien ».

« - Cela lui sera-t-il suffisant pour échapper à son destin ? »

« - Avec mon aide, oui ! »

« - Ne comptes-tu pas aider Miles ? »

« - Il t’a déjà, non ? »

Le démon ne dit mot et disparut dans la matière noire comme il était venu. Blottie contre Frédéric, Sandora ne manqua rien de ce discret échange. Les dernières heures d’obscurité ne furent plus troublées.

Tous se réveillèrent à l’aube tandis que les braises du bûcher prodiguaient encore un minimum de chaleur. Le réveil fut maussade. A peine ouvrirent-ils les yeux qu’ils se rappelèrent les événements de la veille. Néanmoins, certains parmi le groupe dépassèrent cette mélancolie dépressive et planifièrent la nouvelle journée qu’il leur était donné la chance de vivre.
Ainsi, il fut convenu que Nocturne les fasse tout d’abord franchir ce fameux détroit de Béring. Ils arrivèrent donc au Cap Dejnev, le point le plus à l’Est de la Russie.

« - Quelqu’un peut nous dire où nous allons ? Non, parce qu’en Russie, il n’y a aucune enclave de taille conséquente ! » s’esclaffa soudainement Flock.

Ponk ne lui répondit pas, ce fut Élaphe qui s’en chargea.

« - Tu as raison, Flock ! La Russie n’est qu’une étape vers la Chine ».

Tous mirent quelques secondes avant de comprendre où ils se rendaient maintenant.

« - Vous plaisantez ? On va à l’Uley ? »

« - Oui ! » répondit sobrement Ponk.

« - On n’a pas perdu assez de monde hier ? » demanda Flock non sans une certaine agressivité dans la voix.

Nul ne répondit durant plusieurs secondes.

« - Le petit a raison, Ponk. Tu es sûr de vouloir t’y rendre ? Ils ne vont pas nous accueillir à bras ouverts » dit alors Joshua.

« - A côté de l’accueil qu’ils nous réservent, l’accueil du Sumpf serait presque chaleureux » ajouta Trémor.

« - Qu’est-ce que l’Uley ? » demanda alors Frédéric.

« - L’Uley est une enclave faunanthrope qui fut un temps la plus importante … jusqu’à ce qu’elle déclare la guerre aux autres. Cette guerre fut sanglante et survint peu de temps après que la planète commençait à reprendre ses esprits. Une coalition fut signée entre les autres enclaves pour faire front commun. L’Uley perdit la guerre et fut boutée jusqu’en Chine qui devint dès lors son territoire incontesté. Depuis la fin de la guerre, les échanges avec l’Uley sont extrêmement rares et pénétrer en Chine ne se fait pas sans risques et périls ».

« - Peut-on espérer que l’Uley se soit morcelé ? Je veux dire, ils possèdent un territoire des plus vastes. Il y a forcément des divergences d’un bout à l’autre du pays et des libertés prises, non ? » demanda Frédéric.

« - Non, l’Uley est une dictature. Le libre arbitre, la pensée unique n’existe pas. Seuls les désirs de Pchela sont importants. Les membres de l’Uley sont tels des marionnettes sans volonté » répondit Élaphe.

« - Pourquoi on va voir ces tarés, alors ? » demanda Desmond.

« - On ne peut se passer d’aucune aide potentielle ! » rétorqua Ponk.

« - N’ayez aucun geste ou parole agressifs lorsque nous y serons. Toutefois restez sur vos gardes, la situation peut dégénérer à tout instant » indiqua Bill.

Sur ce, Nocturne prit connaissance de la distance à parcourir entre leur situation actuelle et la frontière de l’Uley. Il les téléporta sur une distance de plus de 4000 km. Même pour lui la distance fut importante. L’arrivée fut quelque peu chaotique et tous perdirent l’équilibre.

« - Miles ? » demanda Frédéric.

« - … Ça va ! La prochaine fois je ferais un bond moins grand » répondit le démon.

« - Il n’y aura pas de prochaine fois ! Vous venez de pénétrer dans l’Uley ! Lâchez-vos armes ou mourrez ! » ordonna alors une voix agressive.

Tous relevèrent alors la tête et virent qu’ils étaient encerclés par une multitude de créatures insectoïdes munies de lances et d’hallebardes, toutes pointées sur eux.
_____________

A suivre dans le chapitre 225 : l'Uley !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» [Xinran] Funérailles Célestes
» Ô Funérailles !
» avez vous déja fait des funérailles pour un animal de compagnie ? le referiez vous ?
» freak squeele de florent maudoux
» Wystan Hugh Auden: Funeral blues
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 224 - Funérailles :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 224 - Funérailles
Message le Lun 10 Nov - 14:55 par Shion
Je ne suis pas surpris par la mort des deux rats, ni par celle de Graf. En revanche, je suis surpris par celle des deux porcins, et il semble y avoir un mystère à ce sujet...

Intéressant que Sandora découvre qu'un certain destin attend son bien-aimé, même si elle n'en sait pas plus pour le moment.
avatar
Re: Chapitre 224 - Funérailles
Message le Lun 10 Nov - 19:19 par Jezekiel
C'est Scrof qui rapporte la mort de Misha, il ne peut donc pas être mort Wink
avatar
Re: Chapitre 224 - Funérailles
Message le Dim 16 Nov - 8:39 par Shion
Oups, j'avais mal lu, mea culpa ^^'

Vivement tout à l'heure pour la suite Smile
Re: Chapitre 224 - Funérailles
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 224 - Funérailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 14 - un Monde de Faunanthropes-
Sauter vers: