Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 231 - Pompéi, part 5 : Décharge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

27122014
MessageChapitre 231 - Pompéi, part 5 : Décharge

Terre 2663 – Espagne – Il y a deux jours

Le toit de la ferme où le groupe s’était abrité était en feu. Bientôt, il allait se répandre à toute la structure et piéger quiconque se trouverait encore à l’intérieur. Mais un autre danger bien plus immédiat les guettait : l’Ombre. Ce groupe de faunanthropes qui les avait pris en embuscade et ne désirait qu’une chose : les voir morts. Le combat débuta immédiatement. La sangsue s’en prit dès lors à Ponk. Toujours handicapé d’un bras, ce dernier fut vite en difficulté face à ce faunanthrope si particulier. Il était insaisissable et les quelques fois où Ponk put le frapper directement, il semblait n’avoir aucune consistance. Le combat tourna rapidement en sa défaveur lorsque la sangsue lui sauta dessus, immobilisant ses membres et commençant à le mordre dans le cou. Malgré sa prodigieuse force, Ponk ne parvint pas à s’en défaire. Heureusement pour le gorille, Élaphe gardait constamment un œil sur son chef et vint l’aider. Comme il l’avait fait contre le rhinocéros, il fit briller son bô lors d’une attaque aussi puissante que fulgurante. Son arme s’enfonça dans le corps de la sangsue et le perfora littéralement. La créature cessa de mordre Ponk pour lancer un cri strident et détaler en passant par l’une des fenêtres brisées.
Pendant ce temps, malgré son imposante stature, le cheval choisit de s’en prendre de prime abord à celui qui semblait le plus faible du groupe : Roméo. Pétrifié par l’arrivée d’un tel mastodonte sur lui, le lapin reçut un puissant coup de poing qui l’envoya valser à travers toute la grange. La mâchoire brisée, Roméo se mit difficilement à quatre pattes et jeta un regard effrayé à celui qui venait de le frapper. Alors que le cheval s’avançait vers lui, une imposante silhouette s’interposa. Il s’agissait de Bill. Le bulldog porta au cheval un puissant direct du droit dans le plexus solaire. Le cheval se plia en deux, le souffle coupé par la fulgurante attaque. Bill en profita pour prendre sa tête entre ses mains et lui porter un tout aussi puissant coup de genou au menton. L’agresseur tomba à la renverse après ces deux coups. Néanmoins, il ne comptait pas s’avouer vaincu aussi facilement. Il se releva et affronta Bill dans un combat brutal mais durant lequel il ne prit jamais l’ascendant sur lui.
De son côté, malgré ses fouets acérés, Wade ne parvenait pas à toucher l’écureuil qu’il affrontait. Vif et rapide, son adversaire esquivait toutes les attaques et parvenait à quelques occasions à lui asséner de fines lacérations sur le corps ; lacérations que Wade ne ressentait pour l’instant pas.

« - Nocturne ! Envoie-moi sur le toit ! » pressa Frédéric.

Sans se faire prier, Nocturne engouffra Frédéric dans la matière noire pour réapparaître sur le toit. Dès lors, Frédéric se concentra pour tenter de contenir l’incendie. C’est alors que surgit également sur le toit, le faunanthrope échidné. La créature étant couverte de pointes de plusieurs dizaines de centimètres de long, le démon se demanda comment diable il allait pouvoir l’affronter sans se faire larder. Sans lui donner le temps de la réflexion, son adversaire lui envoya une volée de pointes. Surpris, Nocturne esquiva l’attaque en se fondant dans la matière noire pour réapparaître quelques mètres plus loin sur le toit. A l’endroit où il était quelques secondes encore auparavant, le toit était criblé de pointes solidement fichées. Frédéric lui tournait le dos et faisait une cible facile. L’échidné le comprit également et envoya dès lors une seconde volée sur lui. Vif d’esprit, Nocturne s’interposa et usa de la capacité dérobée à Noc pour faire disparaître les pointes avant qu’elles n’atteignent Frédéric.
Surgit par l’ouverture créée par les flammes le faunanthrope corbeau pourchassé par Sandora. Les deux adversaires semblèrent danser une valse aérienne dans le ciel nocturne, ne parvenant pas à se toucher l’un l’autre.
Dans la grange, Desmond affrontait la belette. Il la surpassait en tout, que ce soit en vitesse, en force ou en sadisme. Desmond prenait un malin plaisir à lacérer la belette de ses griffes de plasma et semblait même se délecter de la douleur qu’il lui infligeait.
De son côté, Jeremiah surclassait également le furet. Bien que ce dernier soit rapide, il ne l’était pas encore assez pour le vampire qui l’empêchait d’attaquer ou de se défendre grâce à sa télékinésie.
Quant à Flock, il échangeait des coups avec le raton-laveur mais aucun d’entre eux ne semblait parvenir à prendre le dessus. C’est alors que Scrof se glissa dans son dos et l’éperonna d’une de ses défenses. Soulevé à deux mètres au-dessus du sol, Flock ne comprenait pas ce qui se passait. Pourquoi Scrof l’avait-il attaqué ? Sans dire un mot, le sanglier le lança contre une poutre. Inerte sur le sol, le raton-laveur s’approcha de lui.

« - Il était temps, Scrof ! » lui lança Vile, le renard, resté sous la charpente du toit jusque-là.

« - Finis-le et va aider les autres à abattre leur cible. Il faut tous les réunir ici et les faire brûler dans la grange ! »

C’est alors que Vile se rendit compte que l’incendie perdait en ardeur. Il disparut immédiatement pour se rendre sur le toit. Il vit alors Frédéric en train de maîtriser les flammes petit à petit. Cela allait à l’encontre de son plan. Ses yeux s’illuminèrent un court instant avant que la foudre ne s’abatte sur Frédéric. Après l’éclair, l’homme était étendu sur le toit, inerte. Pour le moins spectaculaire, l’attaque fut remarquée par Sandora et Nocturne qui détournèrent dès lors leur attention du combat qu’ils menaient. Le corbeau saisit alors l’occasion et fondit le bec en avant sur Sandora. La jeune femme fut blessée à l’épaule par l’attaque fulgurante. Voyant cela, Nocturne usa à nouveau du pouvoir de Noc et fit ressurgir les pointes de l’échidné emmagasinées jusque-là dans la matière noire. Elles criblèrent littéralement le corbeau qui chuta du ciel et s’écrasa au sol, déjà mort.
Tout comme l’avait fait le corbeau, l’échidné se servit de la distraction pour attaquer Nocturne. Le démon reçut sur tout le côté droit de son corps des pointes qui s’enfoncèrent dans sa chair douloureusement. Échange de bons procédés, Sandora attaqua alors l’échidné d’une attaque sonique surpuissante qui transperça les tympans de la créature avant d’atteindre le cerveau et de le tuer. C’est alors que la jeune femme fut frappée à son tour par la foudre.

« - SANDORA !!! » cria Frédéric qui venait tout juste de revenir à lui.

Alors que Nocturne commençait tout juste à retirer douloureusement les pointes qu’il avait reçues, tout en se maudissant de s’être ramolli ainsi, le cri de Frédéric attira son attention sur la jeune femme. La voyant chuter, il se fondit dans la matière noire et la récupéra pour la ramener sur le toit.

« - Tu as survécu à ma foudre ? Peu sont ceux qui survivent à ma foudre … et encore moins ceux qui y survivent deux fois ! »

Immédiatement, une seconde foudre vint s’abattre sur un Frédéric qui ne s’était pas encore relevé. Le corps calciné aux points d’impact des deux foudres, Frédéric respirait encore ce qui semblât quelque peu contrarier Vile. Comprenant qu’il allait le foudroyer jusqu’à ce qu’il le tue, Nocturne déposa Sandora sur le toit et s’interposa. La foudre s’abattit alors sur le démon. Un curieux phénomène eut alors lieu. La foudre ne disparut pas et forma un arc électrique continu avec le ciel. Le corps du démon était parcouru de multiples arcs électriques et son squelette était visible par intermittence. Sous l’intense décharge, Nocturne se mit à hurler avant de s’effondrer au sol lorsque la foudre cessa enfin.

Dans la grange, alors que Scrof s’avançait vers Flock, un bouclier d’énergie doré se dressa entre lui et le boxer. C’était là l’œuvre de Stephen. Le magicien s’était entouré, lui, Cochran et Isaac derrière un bouclier principal et venait d’en créer un secondaire pour protéger Flock.

« - Hrmmph ! » fit alors Srof, contrarié.

Toutefois, il vit alors Ponk, encore aux prises avec la sangsue et décida de se diriger vers lui. Comprenant ce qui allait se passer, Roméo sortit alors de sa torpeur et frappa Scrof dans les vertèbres. Plus surpris que blessé, le sanglier fut projeté au sol. Au cri strident de la sangsue, un hurlement lui fit écho sur le toit … suivit d’un deuxième.
_____________

Sur le toit de la grange - Quelques secondes plus tôt

« - Décidément, vous êtes pleins de surprises dans ce groupe ! » dit Vile en s’approchant du démon qui reprenait lentement forme humaine.

C’est alors qu’il vit derrière lui Frédéric se redresser. En un éclair, il lui lança une vague de feu en plein visage. Sa fourrure prenant feu, le renard se mit à hurler avant de descendre du toit et de fuir le combat, suivi par les membres de l’Ombre encore en vie.
_____________

Dans la grange - Quelques minutes plus tard

L’incendie complètement maîtrisé, Sandora et Nocturne furent ramenés à couvert tandis que les brûlures de Frédéric se résorbaient lentement. Sandora revint alors à elle. Malgré la foudre qui l’avait frappée, elle se sentait bien. Elle s’enquit alors des blessures des autres. Seuls Flock et Ponk présentaient des plaies ouvertes. Elle s’approcha d’eux et entonna un chant sourd presque inaudible. Les blessures des deux faunanthropes se refermèrent alors à vue d’œil tandis qu’elle chantait.

« - Qu’est-ce que ? » fit Flock étonné.

« - Comment as-tu fais ? » demanda Ponk.

« - Chaque chose dans l’univers possède un harmonique, si on le trouve on peut alors l’influencer » répondit-elle, l’air épuisé.

« - Tu veux dire que tu peux tout guérir ? » demanda Cochran.

« - Non ! Là c’était de simples plaies qui se seraient refermées avec le temps, j’ai juste un peu diminué ce temps ».

Après que Ponk et Flock l’aient remerciée, ils firent l’état des lieux. Personne d’autres dans leur groupe n’était blessé … hormis Nocturne qui était toujours dans les vaps … et sous forme humaine.
Vint ensuite la question de Scrof. Comment et pourquoi avait-il pu les trahir ? Bien des questions furent alors soulevées lorsque Nocturne revint à lui.

« - Quelqu’un a relevé le numéro du camion ? » dit-il.

Ce changement de langage et de comportement était un signe qui ne trompe pas : Miles était de retour aux commandes.

« - MILES ? Ça va ? » demanda Frédéric en venant mettre sa main sur son épaule.

Immédiatement il regretta son geste amical en sentant la décharge qui le parcourut de la main à l’épaule.

« - Euh … Ouais ! Je … pète la forme ! » dit-il en se relevant.

Lui et Frédéric se mirent à l’écart quelques instants pour converser sur son expérience. Il lui dit que son retour était quelque peu prématuré et c’était la décharge reçue qui l’avait ramené. Apparemment, seul lui était capable d’emmagasiner de l’électricité en quantité sans en subir de conséquences autres qu’une absence de contact total avec autrui. Toutefois, il s’était assez reposé et il était temps qu’il revienne sur le devant de la scène. Alors que Frédéric allait lui faire un topo sur la situation, Miles l’arrêta, lui signifiant que c’était inutile. Bien que retranché dans les tréfonds de son esprit, il était au courant de tout ce qui s’était passé. Sans le savoir, ce fut grâce à cette conscience qu’il influa inconsciemment sur le comportement de Nocturne à certains moments. De plus, il avait pu apprendre quelques leçons sur le maniement de ses pouvoirs grâce à Nocturne … mais pas que.

Les deux hommes rejoignirent le groupe tandis que tous recensaient les morts de cette nuit. Desmond avait fini de jouer avec la belette et l’avait tuée. De même, Jeremiah avait tué le furet. Toutefois, Wade n’avait pu empêcher l’écureuil de s’enfuir. Cela faisait donc quatre faunanthropes qui étaient morts des suites de la trahison de Scrof.

« - Vous pouvez ajouter un nom à la liste : Misha ! » dit alors Miles.

« - Qu’est-ce qui te le fait croire ? » demanda Élaphe.

« - Après le combat contre Fenrir, Noc… J’ai remarqué que les blessures que portait le corps de Misha n’étaient pas semblables à celles que nous portions tous. Ce n’était pas un loup qui l’avait tué. Noc … Hmmm … Je l’ai à l’œil depuis lors et ce soir … mes soupçons se sont avérés exacts ».

« - Il paiera pour cela, j’en fais le serment ! » proclama Bill.
_____________

Pompéi – Maintenant

Le petit groupe mené par Frédéric se trouvait sur le seuil de la ville haute, face à Scrof, les survivants de l’Ombre et un contingent de faunanthropes mastodontes. Le combat qui s’annonçait allait s’avérer épique lorsque soudain un projectile de taille conséquente vint frapper le sol entre les deux factions. A nouveau un nuage de poussière s’éleva et tous durent attendre qu’il retombe quelques secondes plus tard pour savoir qui avait fait ainsi irruption. Il s’agissait ni plus ni moins de Tembo Nag et de sa gigantesque lance. L’hybride la sortit de terre et fit un mouvement vif pour la débarrasser de toute poussière.

« - Tembo ? » fit alors Frédéric.

« - La coalition a pris part à la grande bataille il y a quelques minutes. Pour ma part, j’ai quelques affaires de famille à régler, n’est-ce pas mes oncles ? » dit-il en s’adressant à deux gigantesques faunanthropes éléphants.

Sans attendre il fonça dans le tas en leur direction, dispersant les rangs ennemis. Immédiatement le groupe de Frédéric éclata pour faire front. Devinant que la situation tournait en leur défaveur, Vile prit la poudre d’escampette. Mais c’était sans compter sur Miles qui le coinça dans une petite ruelle.

« - Nocturne te passe le bonjour ! » lui dit-il sur un ton plein d’agressivité.

Ayant profité du second nuage de poussière pour s’éclipser, Scrof avait atteint une position en hauteur afin d’observer le combat et déterminer quelle personne il allait pouvoir prendre par surprise. Mais ce fut lui qui le fut lorsque dans son dos il sentit une présence. Le faunanthrope qui se tenait là était un véritable mastodonte et malgré le contre-jour, il le reconnut de suite.

« - SCROF !!! » grogna alors Bill.
_____________

A suivre dans le chapitre 232 - Pompéi, part 6 : Défiance
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Musique dans Twilight chapitre 4 breaking dawn part 1
» La Part du Chapitre (Uriel Ventris Tome 6)
» Spoil Bleach chapitre 274
» [Blu-Ray] Vendredi 13 - Chapitre 3 : Meurtres en 3D (Import US)
» Vendredi 13 part 8: L'ultime retour
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 231 - Pompéi, part 5 : Décharge :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 231 - Pompéi, part 5 : Décharge
Message le Lun 29 Déc - 22:20 par Shion
Bon, j'ai eu mes réponses à deux questions, à savoir comment Miles est revenu sur le devant de la scène et comment est mort Misha, même si j'avais quelques doutes là-dessus...
 

Chapitre 231 - Pompéi, part 5 : Décharge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 14 - un Monde de Faunanthropes-
Sauter vers: