Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 233 - Pompéi, part 7 : Défaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1012
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

11012015
MessageChapitre 233 - Pompéi, part 7 : Défaite

Terre 2663 – Pompéi, Palais de Lyon, le Harem

Toutes les lionnes du harem s’étaient levées de leurs couches molletonnées et soyeuses. Elles se tenaient face à Selina en affichant une posture ouvertement hostile. Mais cela ne semblait pas inquiéter celle qui fut autrefois l’une des leurs et même la préférée de Lyon.

« - Écartez-vous ! Je n’ai que faire de chatons qui ne savent que courber l’échine ! Celui que je veux c’est Lyon ! » proclama Selina en s’avançant droit vers la porte qu’elle devait emprunter pour poursuivre son chemin.

Mais toutes les lionnes ici présentes se déplacèrent à vive allure et lui bloquèrent le passage.

« - Si autrefois tu avais une quelconque autorité sur nous, elle a disparu le jour où tu t’es enfuie ! » dit l’une d’elle en montrant les crocs.

« - C’est ainsi que vous voulez la jouer ? Très bien ! Voyons combien votre confort vous a ramollies ».

Sur ces mots, Selina se jeta sur les lionnes toutes griffes dehors.
_____________

Tchad – Il y a plus de quatre jours

Après avoir quitté le groupe de Tembo Nag au Kenya, l’expédition arriva au Tchad comme l’avait suggéré la mère de Tembo à Ponk en aparté. Personne, pas même Élaphe, ne comprit pourquoi ils étaient parvenus dans un pays à moitié recouvert par le sable du Sahara. Tous furent davantage surpris lorsque Ponk demanda à Miles de les téléporter au Nord du pays.

« - Excusez-moi, Vénérable, mais Ndjamena est au Sud » lui indiqua Élaphe.

« - Je le sais fort bien, mon ami, mais ce n’est pas à Ndjamena que nous nous rendons ! »

En sortant à nouveau de la matière noire, le groupe se retrouva au beau milieu du désert avec du sable à perte de vue. Qu’étaient-ils donc venus faire ici ?

« - Reculez-vous ! » leur demanda Ponk.

Le gorille posa sa main valide sur le sable et déclencha sa sismokinésie. Sa vibration tellurique était extrêmement faible et juste suffisante pour faire vibrer le sable et soulever un nuage de poussière.

« - Observez bien ! » leur dit alors Ponk.

Ne voyant toujours rien de plus que du sable et de la poussière, Desmond prit la parole.

« - Ce que j’observe moi c’est un primate content d’avoir soulevé de la poussière ! »

« - LA ! » s’écria soudain Frédéric en pointant une direction de l’index.

La zone qu’il pointait se démarquait effectivement du reste du désert. A cet endroit aucun nuage de poussière ne semblait s’être soulevé sur une zone extrêmement large.

« - Bien vu, Frédéric ! » lui dit Ponk en lui posant une main sur l’épaule.

« - Voici ce que nous sommes venus chercher : l’Impasse ! »

Tous les faunanthropes furent stupéfaits par ce que venait de prononcer leur leader. Jusqu’à aujourd’hui l’Impasse était une légende urbaine où tout hybride rejeté, et ayant survécu à ce rejet, pouvait trouver un refuge accueillant. Les faunanthropes issus d’un accouplement entre deux parents d’espèces différentes peuvent s’avérer particulièrement instables. Déviances physiques ou mentales et bien souvent ces hybrides sont doués de spende qu’ils ne parviennent pas à contrôler. Néanmoins, il y avait des exceptions, comme l’était Tembo Nag. Fruit d’une hybridation inter-espèces il semblait être sain d’esprit et exempt de malformations handicapantes. Mère d’un tel fils et femme de Kala Nag, la mère de Tembo connaissait donc bien évidemment la localisation de cette enclave si particulière.
Bien qu’elle représentait un asile, l’Impasse constituait également un enjeu tout particulier car elle était hypothétiquement un concentré de spende. Le premier d’entre eux était ce camouflage optique dont l’enclave bénéficiait pour se soustraire à la vue de tous. Grâce à l’artifice de Ponk, ils avaient pu déceler sa présence. Il leur restait maintenant à pouvoir y pénétrer.
Après avoir bien précisé à Desmond de la mettre en veilleuse tant qu’ils se trouveraient dans l’Impasse, le groupe avança lentement jusqu’à se cogner sur une barrière invisible. Les faunanthropes du groupe tâtèrent alors la barrière à la recherche d’une quelconque porte invisible. Jeremiah s’avança alors et posa sa main dessus.

« - Vos recherches sont vaines, ce n’est pas un mur invisible mais une barrière télékinésique » dit-il.

« - Tu peux la baisser ? » lui demanda Frédéric.

« - Je peux toujours essayer mais celui qui l’a érigée est un télékinésiste puissant et je ne suis pas sûr d’être à sa hauteur ».

« - N’essaie pas, cela serait interprété comme un acte d’agression » lui dit Ponk.

Le vampire observa Frédéric et celui-ci le lui confirma.

« - C’est bien beau tout ça mais on poireaute là maintenant ? » fit Desmond.

Tous le regardèrent.

« - Quoi ? On n’est pas encore dans l’enclave, on est enfermés à l’extérieur ! »

« - Ceci dit, il y a une chose que je peux tout de même faire » dit alors Jeremiah.

La main toujours posée sur la barrière, il se concentra. Soudain des cristaux de givre apparurent sur la barrière, la rendant visible de tous. Avant que le vampire ne puisse couvrir toute la surface de la barrière, celle-ci disparut en un clin d’œil.

« - Qu’est-ce que tu as fait ? » lui demanda Frédéric, alerte.

« - Je n’ai fait que la refroidir pour la rendre visible. Étant donné la puissance de celui qui la maintenait, cela n’aurait pas dû la faire céder » assura Jeremiah.

« - On nous invite » dit alors simplement Élaphe.

Après quelques secondes tous avancèrent et franchir comme une sorte de mur de lumière aveuglante. De l’autre côté de l’illusion optique, la vision fut saisissante. L’Impasse était une véritable oasis paradisiaque au beau milieu du désert.
_____________

Présent – Palais de Lyon

Tandis que les six lionnes du harem agonisaient, se vidant de leur sang sur les coussins de soie, Selina se dirigeait vers la sortie, le corps couvert de lacérations superficielles. Avant de passer l’encadrement de la porte, elle se retourna pour leur jeter un coup d’œil.

« - A force de vous complaire dans la luxure et la débauche, vous êtes devenues rien de plus que de jolies poupées à peine plus dangereuses que des brebis. Mourrez en vous disant que Lyon vous rejoindra sous peu ! »

« - Ah ! Ah ! Ah ! … Kof ! Kof ! … C’est toi … qui va mourir … et nous t’attendrons … de pieds fermes … dans l’autre monde » dit l’ultime survivant avant de rendre son dernier souffle.

« - C’est ce que nous verrons dans quelques minutes ! »
_____________

Tchad – Il y a quatre jours

L’oasis était bien évidemment parsemée de tentes en tout genre et semblait grouiller de vie. Les hybrides présents en ces lieux semblaient excessivement nombreux, à moins que ce ne soit à nouveau une illusion. Un petit groupe de quatre individus vint à la rencontre de l’expédition.

« - Ce n’est pas une illusion ! Soyez assurés que nous sommes effectivement nombreux ! » dit alors l’un d’eux, un hybride à tête de dauphin mais dont la peau faisait penser à une salamandre tant par la texture que par la couleur.

Cet hybride semblait doué de télépathie, ce qui allait rendre les prochains échanges particulièrement délicats.

« - Sois plus accueillant envers nos invités, Lars ! Veuillez l’excuser pour ses manières, nous ne recevons pas souvent de convives ! Je me nomme Ethan ! » déclara alors celui qui semblait être le leader de l’Impasse.

C’était un hybride à corps de renard mais portant les bois d’un cerf. Ponk serra la main qu’il lui tendait.

« - Je me nomme Ponk, ravi de vous rencontrer ».

« - Nous de même ! Qui parmi vous souhaite rejoindre l’Impasse ? »

« - Euh … c'est-à-dire que … »

« - Oui ? »

« - Ils ne sont pas venus pour nous rejoindre » glissa Lars à Ethan.

« - Je ne comprends pas, l’un de vous est bien doté d’un spende glacial, non ? »

« - Excusez-moi, si je peux me permettre … » dit alors Frédéric en s’avançant.

« - … nous sommes plusieurs à être doué de spende ! » dit-il en enflammant sa main droite.

« - Un humain doté d’un spende ? » fit alors le troisième membre de la délégation, stupéfait.

« - Je ne suis pas non plus ce qu’on peut appeler un humain ! » ajouta Frédéric en éteignant ses flammes et en se métamorphosant en loup.

« - Je vois, tu es donc un hybride humain-faunanthrope. Tu es le premier de ton genre ! » dit alors Ethan avec un sourire bienveillant.

« - Non plus ! Je suis … autre chose ».

« - Ethan ! Ils ne sont pas venus nous rejoindre ! » insista Lars.

« - Lars ! Assez ! Laisse-les s’exprimer ! »

« - NON ! TU NE COMPRENDS PAS ! ILS SONT VENUS NOUS ENRÔLER POUR COMBATTRE LYON !!! » cria Lars.

Le sourire d’Ethan s’effaça.

« - Est-ce bien vrai ? » demanda-t-il.

« - "Enrôler" n’est pas le terme adéquat et si votre compagnon pouvait cesser de violer notre intimité mentale, nous apprécierions ! » intervint Ponk.

« - Je conçois que c’est une pratique bien déplaisante mais semble-t-il qu’elle soit nécessaire dans ce cas de figure ! » rétorqua Ethan.

« - Je ne les aime pas, Ethan ! Trois d’entre eux me sont complètement imperméables, ils cachent quelque chose ! Lui, en particulier ! » affirma alors Lars en pointant du doigt Miles.

Tous se tournèrent vers lui.

« - Il n’y a pas de place dans mon esprit pour un intrus ! » répondit Miles, ou plutôt Nocturne, sur un ton glacial.

« - Calmons-nous voulez-vous bien ? Pourrions-nous aller parler ailleurs ? » intervint Élaphe.

« - Je crains que cela ne soit possible ! Nous nous sommes retirés loin de tous pour fuir la violence à laquelle nous étions exposés du simple fait de notre naissance. Même si vous n’êtes pas venus nous enrôler de force, vous désirez nous exposer à nouveau à cette violence. Cela, nous ne vous le permettrons pas ! Je vais vous demander de quitter ces lieux maintenant ! » déclara alors Ethan.

« - De quel droit il parle au nom de tous ceux présents dans cette enclave l’aut’ ? » rétorqua Desmond.

« - Je parle au nom de tous car je leur ai promis le calme et la sérénité en ces lieux. Votre intrusion va à l’encontre de la promesse que je leur ai faite ! Partez ! »

Ponk fit signe à tous de tourner les talons tandis qu’il restait en arrière.

« - Je suis navré que notre première rencontre se soit passée ainsi ! » dit-il en tendant la main à Ethan.

Ce dernier resta indécis durant quelques secondes avant de sourire à nouveau et de lui serrer la main.

« - Lorsque vous serez las de toute violence, nos portes vous serons à nouveau ouvertes ! » lui assura-t-il.

« - FAUT-IL QU’IL RESTE ENCORE QUELQUE CHOSE A CE MOMENT ! » cria Flock de loin, l’ayant entendu.

A peine l’expédition eut-elle franchi à nouveau le mur de lumière que la barrière télékinésique se reforma. Nul n’en fut surpris et ils s’éloignèrent de quelques pas lorsqu’une lumière violette les aveugla un court instant.
Un portail d’énergie violet venait de se former face à eux. Du portail sortit un hybride lion-zèbre et une lionne, Bacster et Selina.

« - Si vous désirez vous rendre à Pompéi, alors nous sommes des vôtres ! » affirma Selina.

« - Et pourquoi une lionne se rendrait à Pompéi pour autre chose que rejoindre son maître ? » répliqua Flock.

« - Je n’ai plus de maître et ce depuis longtemps, alors prends garde à ce que tu dis ! » rétorqua Selina.

« - Pourquoi voulez-vous aller à Pompéi dans ce cas ? » demanda alors Bill.

« - Pour tuer Lyon de mes propres mains ! »

« - Pourquoi nous croirions-vous ? » interrogea alors Ponk.

« - Il en est la raison » dit-elle en posant sa main sur l’épaule de Bacster.

« - Bacster est mon fils, fruit d’un adultère pour lequel nous avons failli mourir tous les deux il y a de cela plusieurs années » avoua-t-elle.

Tous se turent, ne sachant pas trop quoi en penser.

« - Je sais qu’il a récupéré la Pomme de Vie » ajouta-t-elle.

« - Si cela fait plusieurs années que vous avez quitté Pompéi comment pouvez-vous le savoir ? » dit Frédéric.

« - J’ai conservé quelques contacts à Pompéi. Je sais aussi qu’il est sur le point de la réveiller. Avec le réveil de la Pomme, un nouveau cataclysme menace le Monde et je ne peux tolérer que Lyon tente de tuer à nouveau mon fils ! »

« - Qu’est-ce qui vous empêche de vous rendre à Pompéi pour l’assassiner ? Vous devriez connaître la ville comme votre poche » dit alors Jeremiah sur un ton parfaitement neutre.

« - Lyon s’est préparé à être attaqué. Il a rameuté l’intégralité de sa horde dans Pompéi et a noué de curieuses alliances … sans oublier qu’il entasse dorénavant ses esclaves dans la ville basse ».

« - L’enfoiré ! » lâcha alors Joshua.

« - Je ne comprends pas » avoua Cochran.

« - Il compte se servir de ses esclaves comme boucliers humains » lui répondit Bill.

« - Bon sang ! C’est par la ville basse que je comptais entrer » dit alors Ponk.

« - Il nous suffit d’évacuer les esclaves avant l’attaque » dit alors Joshua.

« - Et comment tu comptes évacuer les esclaves sans attaquer d’abord, le futé ? » lui demanda Desmond.

« - Le Terhundo » répondit simplement Ponk.

« - C’est cela même ! On va devoir se séparer » répondit l’Ours.

« - Oui, le temps presse. L’Île Bouvet est notre dernière escale et après nous devrons lancer l’attaque avec les forces que l’on a » dit Ponk.

« - Puisque l’assaut est si proche, je dois rejoindre les miens pour les avertir » dit alors Tobe.

Sur ce le pigeon s’envola et disparut rapidement à la vue de tous.

« - Je te revois aux Alpes ! » dit alors Joshua à Ponk avant que Nocturne ne le téléporte en Espagne.
_____________

Présent – Salle du Trône de Lyon

Masquée derrière une tenture qui chutait du plafond jusqu’au sol, Selina était fébrile alors que son objectif était dorénavant à portée de main. Lyon était là, imposant faunanthrope lion au pelage noir vêtu tel un roi auquel il ne manquait que la couronne. Il était assis sur son trône, les yeux fermés comme ignorant la guerre qui s’approchait de ses portes. Focalisée sur sa cible, Selina ne remarqua que quelques secondes plus tard l’objet qu’il tenait fermement dans sa main droite : la Pomme de Vie. C’était la première fois qu’elle voyait l’artefact et en conséquence, elle ne remarqua pas que la Pomme n’était pas comme jadis, lorsque c’était Ponk qui la détenait. Elle n’irradiait plus d’une vive lumière, qui éclairait jadis le Nouvel Eden, mais semblait être en veille. Cela permettait d’observer la Pomme avec plus d’attention. Elle ressemblait à une sphère argentée parcourue de lignes lumineuses. Toutefois, l’attention de Selina se reporta bien vite sur Lyon. Ce dernier ouvrit alors yeux.

« - M’es-tu revenue, mon impétueuse Selina ? » dit-il.

Un frisson parcourut le dos de la lionne. Néanmoins elle sortit de derrière la tenture.

« - Oui, mon roi, j’ai compris mon erreur » dit-elle en s’avançant de quelques pas et en s’agenouillant et baissant la tête.

Lyon se mit alors à sourire et se leva.

« - Tu en auras mis du temps » dit-il en s’approchant d’elle sans la moindre appréhension.

« - Tu m’as habitué à plus de vivacité d’esprit ».

Jugeant qu’il s’était suffisamment rapproché, Selina sortit une dague de sous sa houppelande et se releva brusquement pour assassiner Lyon. Bien que l’attaque fût fulgurante, Lyon interposa la Pomme de Vie contre laquelle la lame de la dague éclata comme s’il fut agi de verre. Tout aussi fulgurante fut la contre-attaque de Lyon. Il saisit Selina à la gorge de sa main gauche et la souleva à plus de vingt centimètres au-dessus du sol.

« - Là, je te reconnais ! Traîtresse dans l’âme jusqu’à la fin. Me pensais-tu si naïf pour croire que tu me reviendrais ? »

Même si elle le voulut, Selina ne répondit pas alors que Lyon lui broyait la gorge. La seule chose qui sortit de sa gueule fut de l’écume.

« - Autrefois tu étais ma favorite, je t’aurais accordé n’importe quoi ! »

Alors qu’elle suffoquait, Selina lui envoya un regard plein de sens.

« - Non, pas n’importe quoi ! Me tromper avec un zèbre était impardonnable ! Et à ce sujet … ARTHUS ! VIENS ICI ! »

Provenant d’une petite pièce adjointe, vint un faunanthrope zèbre, l’amant de Selina et le géniteur de Bacster. La lionne le reconnut immédiatement mais elle vit que quelque chose chez lui n’allait pas. Il avait le regard complètement vide, tel un zombie.

« - Je me disais qu’il serait bon que ton amant te voit mourir ! » dit alors Lyon.

En un instant, il renforça sa poigne et fit un mouvement sec, brisant la nuque de Selina. Entièrement soumis à l’influence de Lyon, Arthus ne réagit pas. Néanmoins une larme coula de son œil droit. Malheureusement pour lui, Lyon s’en aperçut.

« - Ainsi tu avais encore des sentiments pour elle ? » dit Lyon en s’approchant de lui pour mieux observer la larme qui coulait le long de sa joue.

Il posa sa main gauche sur son épaule droite.

« - Mmmm ! Que vais-je faire de toi maintenant ? Le Vol Noir a entièrement passé le premier portail que je t’ai ordonné d’ouvrir et Fenrir a fait de même avec le second. Toutes les forces dont je dispose sont présentes à Pompéi donc … »

Tout en laissant sa phrase en suspend il transperça le corps d’Arthus avec la Pomme de Vie. Il ressortit sa main droite et la pomme du corps d’Arthus qui tomba dès lors au sol, sans vie.

« - … tu ne m’aies plus d’aucune utilité. Et toi ? Pomme de Vie ? Même le sang ne te réveille pas ? QUE TE FAUT-IL DONC ? »

L’écho de son cri dans le palais dissipé, Lyon connut soudain une sensation étrange.
_____________

Note 1 : Voici une illustration d'Urban Rivals qui pourrait vous servir de base afin d'imaginer le physique de Selina :

_____________

Note 2 : De même avec Lion mais ne provenant pas d'Urban Rivals. Imaginez-le avec un pelage noir et les proportions du corps plus proches d'un humain bodybuilder :

_____________

A suivre dans le chapitre 234 - Pompéi, part 8 : Déchéance !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Musique dans Twilight chapitre 4 breaking dawn part 1
» La Part du Chapitre (Uriel Ventris Tome 6)
» Spoil Bleach chapitre 274
» [Blu-Ray] Vendredi 13 - Chapitre 3 : Meurtres en 3D (Import US)
» Vendredi 13 part 8: L'ultime retour
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 233 - Pompéi, part 7 : Défaite :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 233 - Pompéi, part 7 : Défaite
Message le Lun 12 Jan - 0:20 par Shion
Selina était donc la mère de Bacster Smile

Cette enclave était intéressante Smile Par contre, j'avoue que je m'attendais au sort de Selina.
avatar
Re: Chapitre 233 - Pompéi, part 7 : Défaite
Message le Lun 12 Jan - 18:50 par Jezekiel
Ah ben on ne peut pas surprendre à chaque fois Smile

Par contre, je pense que j'y parviendrais avec le dernier chapitre de cet acte ^^
 

Chapitre 233 - Pompéi, part 7 : Défaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 14 - un Monde de Faunanthropes-
Sauter vers: