Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 277 - Combats dans les airs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

15112015
MessageChapitre 277 - Combats dans les airs

Terre 6354 α - Mastercorps

Un calme relatif était revenu au sein du Mastercorps. Les nuages de cendres s’étaient dissipés, laissant place à un magnifique ciel bleu. Northwood ne représentait à nouveau plus une menace imminente. Néanmoins, cette fois Stephen n’avait pas réussi à le maîtriser par un sort de contention. Pour y remédier il avait dû l’exiler dans une autre dimension pour éviter qu’il ne ravage le Mastercorps. Bien qu’il ait perdu plusieurs de ses membres, le roi du Mastercorps n’en avait pas été ému une seule seconde. De la glace coulant dans ses veines, Summers avait observé les événements presque avec amusement. En effet, depuis la guerre krillienne, il n’avait pas eu de défi à sa hauteur et le petit groupe qui s’était égaré dans leur dimension et qui, contre toute attente, était parvenu à en repartir quasiment intact, avait éveillé son intérêt.
C’est ainsi que, parmi ses meilleurs limiers, il exigea la présence immédiate de Wormcell. Aujourd’hui synonyme d’impossibilité de fuir, son nom fut autrefois issu d’une raillerie de membres du Mastercorps le concernant. A l’origine appelé Cromwell, l’homme avait été durant de longues années le meilleur sniper de toutes formations militaires ou paramilitaires jusqu’à la guerre krillienne. Un malencontreux accident avait vu le visage du sniper fusionner avec un symbiote krill de dernière génération. Dorénavant son visage n’était plus qu’un gigantesque hublot empli d’énergie orange. Tout son organisme s’en était retrouvé altéré. La conscience de l’ancien Cromwell avait été peu à peu réduite pour ne plus laisser la place qu’à un instinct de chasse. Rapidement la cellule d’énergie qui lui faisait dorénavant office de visage s’avéra capable de lui permettre de voir à travers le voile des dimensions. Depuis de longues années, Summers allait à nouveau avoir recours à sa faculté pour suivre la piste du groupe d’intrus.
_____________

Terre 1960 α - Columbia

Le zeppelin des Fondateurs faisait pleuvoir un déluge de feu et d’explosions sur la cour des industries Finkton. Alors que Miles allait téléporter le groupe jusqu’au zeppelin pour obtenir des informations sur ce Première Dame, Whitfield choisit ce moment pour se retourner contre eux.

« - C’EST VOUS QUI AVEZ AMENÉ LES FONDATEURS ICI !! » s’écria-t-il pour attirer l’attention de ses compagnons sur le groupe.

Sans qu’ils aient le temps de protester, la Vox Populi ouvrit le feu sur le groupe. Au même instant, une ombre imposante s’interposa. C’était là l’Handyman que Miles avait secouru. Il les protégea au prix de sa vie. Plusieurs balles atteignirent son unique point faible, le réceptacle situé au beau milieu de sa poitrine et qui abritait son cœur humain. Voyant le sacrifice de l’Handyman, les membres de la Vox qui avaient ouvert le feu sur eux cessèrent un instant. L’Handyman tomba, face contre terre ; Frédéric se mit à fulminer. C’est alors que Miles posa une main sur son épaule.

« - On n’a pas le temps ! On se barre d’ici ! » lui dit-il.

« - Whitfield ! Si nos chemins se croisent à nouveau, je jure de t’étriper, ordure !! » cracha Frédéric avant de disparaître dans la matière noire.

L’instant d’après, ils réapparurent sur le pont du zeppelin des Fondateurs à la grande surprise de son équipage.

« - ON FAIT LE MÉNAGE !! » cria Frédéric.

Les minutes qui suivirent se résumèrent à un véritable carnage sur les différents ponts du zeppelin. Sachant qu’il ne devait pas s’enflammer, Frédéric se transforma en loup et éviscéra à tour de bras. Miles fracassa des colonnes vertébrales et des crânes tandis que Wade et Giaz lacéraient leurs adversaires. En quelques minutes le ménage fut fait faisant cesser le feu dévastateur du zeppelin. Après ce carnage, il ne resta de l’équipage qu’un seul survivant : le timonier. Ils lui firent cracher sans aucune difficulté les renseignements qu’ils désiraient. Le Première Dame était un gigantesque zeppelin appelé ainsi en l’honneur de la défunte femme de Comstock. Actuellement nul ne savait entre les mains de qui il avait atterri : le timonier actuel du Première Dame ne répondant à aucun appel. La seule chose que le timonier savait était son cap : droit sur le centre ville d’Emporia et la maison de Comstock.
Dans une ultime tentative de rester envie en leur prouvant sa valeur, le timonier leur assura être capable de rattraper le Première Dame. En effet bien qu’il volait actuellement à vide, le Première Dame était un zeppelin lourd et lent, le leur était bien plus rapide.
C’est ainsi que le zeppelin s’envola et quitta la cour des industries Finkton sous un feu nourri de la Vox Populi. Lorsqu’ils retraversèrent la nappe de nuages, ils eurent la stupeur de constater que le ciel était en feu. La guerre s’était répandue comme une traînée de poudre. Ayant abandonné le sol, la Vox et les Fondateurs s’affrontaient dorénavant dans les airs. Le ciel était envahi de zeppelins de différentes tailles se tirant dessus à coup de roquettes, ignorant les dommages collatéraux qu’ils causaient avec leurs tirs perdus. En contrebas, les dégâts étaient colossaux. Les rues étaient constellées d’impacts tandis que les maisons étaient éventrées et en flammes. La guerre était devenue totale. Le timonier se risqua alors à prendre la parole.

« - Je ... Excusez-moi mais ... avec personne aux batteries, je vois mal comment on va bien pouvoir passer » dit-il, hésitant.

Frédéric jeta un coup d’œil à Jeremiah qui comprit son intention. Il se tint prêt à dresser une bulle télékinésique autour de Sandora et Cochran. Après quoi, Frédéric jeta un coup d’œil à Miles et tous se rassemblèrent autour de lui, prêts à être téléportés à la moindre occasion. S’étant assuré que tout son groupe s’attendait à ce qui allait se passer, Frédéric regarda le timonier et fit luire ses yeux.

« - Tu fonces droit devant ! » lui dit-il d’une voix sinistre.

Apeuré par le regard que venait de lui lancer son interlocuteur, le timonier fit une prière pour lui-même et mit les gaz, la barre droit sur le centre ville d’Emporia. Pénétrant dans l’espace de combat comme une flèche, leur zeppelin ne tarda pas à attirer l’attention des belligérants. Rapidement, leur véhicule commença à essuyer les premiers tirs de roquettes. Les ponts inférieurs furent les premiers à être touchés. Après une courte période durant laquelle leur zeppelin essuya de nombreux tirs, ceux-ci diminuèrent progressivement.

« - On est déjà sortis de l’espace aérien du combat ? » demanda Frédéric.

« - Si seulement ! On en a à peine parcouru le cinquième ! » répliqua le timonier, stressé.

« - Qu’est-ce qui se passe alors ? Pourquoi on ne nous tire plus dessus ? » demanda Miles.

Lui, Frédéric, Wade et Giaz sortirent de la cabine de pilotage pour monter sur le pont et voir ce qui se passait à l’extérieur. Les combats faisaient toujours rage. Les explosions constellaient le ciel nocturne comme des myriades de constellations bien trop proches. C’est alors qu’un nouveau zeppelin de la Vox Populi les prit en chasse. Deux roquettes frappèrent le pont du zeppelin juste sous leurs pieds, manquant de leur faire perdre l’équilibre. A peine le zeppelin de la Vox eut-il ouvert le feu sur eux que plusieurs roquettes vinrent le frapper par le dessous. Lentement, le zeppelin adverse tenta de changer de cap et de se retourner vers celui qui les avait frappés ainsi. Mais les roquettes ne cessèrent de fuser jusqu’à ce que le zeppelin de la Vox soit en flammes.

« - LA ! » cria alors Giaz.

Il montrait du doigt la rue en contrebas. Tous le rejoignirent et virent une imposante créature dans une rue.

« - C’est un ... comment vous appelez ces créatures déjà ? » demanda le reptile.

« - Un Handyman ! Et non c’en n’est pas un, ça ressemble plutôt à ... » suspendit Frédéric.

Au niveau de la carrure, il était à mi-chemin entre un Patriote motorisé et un Handyman mais sa teinte entièrement désaturée mit Frédéric sur la piste d’une quelconque créature issue de Rapture. C’est alors que la créature tourna la tête vers eux. Jusque- là masquée par l’énorme canon que le monstre avait sur l’épaule, en voyant sa tête enfermée dans ce qui ressemblait à un scaphandre rudimentaire, Frédéric comprit à qui ils avaient à faire.

« - Un Protecteur ? » s’écria-t-il. Note 1

Le protecteur les regarda un instant puis se retourna pour bombarder divers zeppelins autour d’eux. Alors qu’il faisait feu sur tous les zeppelins qu’il voyait, le protecteur ne semblait pas intéressé par le leur pour une raison inexplicable. Ce qu’ils ignoraient c’est que ce type de protecteur était le plus redoutable à Rapture. Les classes Nettoyeur n’étaient déployées qu’en cas d’extrême urgence et dans des lieux parfaitement confinés où aucune de leurs roquettes n’était susceptible de briser une paroi en quartz.
Ne comprenant pas la raison de ce désintérêt total, les quatre hommes redescendirent vers le poste de pilotage.

« - On dirait qu’on a un ange gardien en-dessous de nous ! » s’esclaffa Miles.

« - Appelez-le alors ! Car nous avons un moteur en flammes ! »

Le timonier avait du mal à maintenir le cap de son zeppelin et des bruits inquiétants leur parvenaient.

« - Qu’est-ce qu’on fait ? » demanda  Cochran.

Plus ils avançaient vers la maison de Comstock, plus les zeppelins des Fondateurs se faisaient nombreux dans le ciel. Bientôt les Protecteurs seraient dépassés par le nombre invraisemblables de zeppelins dans le ciel. Ils seront dès lors à leur merci sans pouvoir répliquer de façon efficace. C’est alors que Frédéric vit l’un de ces zeppelins se diriger droit sur eux.

« - On change de zeppelin ! » dit-il en montrant du doigt le zeppelin en approche.

« - Pas de problèmes ! » répondit Miles.

L’homme engouffra tout le monde dans la matière noire ... à l’exception du timonier. De longues minutes durant, l’homme se mit à paniquer, ne sachant pas comment survivre à ce qui allait suivre. Alors qu’il pensait que tout était fini, une main sombre apparut de nulle part et l’attrapa par le col avant de l’engouffrer dans la matière noire à son tour. Le timonier réapparut dans la cabine de pilotage d’un autre zeppelin sans comprendre comment il était arrivé là. Face à lui se trouvaient la barre de direction et les manettes des gaz du zeppelin. Il vit alors par le cockpit un zeppelin mal en point. L’un de ses réacteurs était en feu et il subissait des assauts incessants d’autres zeppelins.

« - Qu’est-ce que ... » fit-il.

« - OH ! Tu vas réagir, oui ? » lui lança Miles.

Le timonier sursauta. Il se retourna et vit le groupe qui l’avait pris en otage au grand complet.

« - C’est ton zeppelin que tu vois brûler. Maintenant tu en as un nouveau. Poursuis ta route vers Comstock, on te couvre ! » lui assura Frédéric.

Après quoi, Frédéric, Wade, Miles et Giaz remontèrent sur le pont supérieur, laissant Jeremiah protéger Cochran, Sandora et Isaac dans une bulle télékinésique.
Le pont était désert et pour cause. A peine fussent-ils arrivés que Jeremiah créa une puissante vague télékinésique qui expulsa par dessus bord tous les Fondateurs présents. Après quoi, tous se chargèrent de nettoyer les autres ponts et de dégager la voie jusqu’à la cabine. Grâce à l’effet de surprise et au fait que personne dans le groupe ne retenait ses coups, le ménage fut vite fait. Bien que ces fondateurs ne représentaient pas une menace sérieuse pour eux, ils ne comptaient pas passer leur temps à nettoyer des zeppelins pour arriver à destination. Cette fois, ils avaient décidé de rester sur celui-ci mais pour cela les quatre hommes allaient devoir se salir un peu plus les mains. Se positionnant à l’avant du zeppelin, ils observèrent les cieux à la recherche du premier zeppelin qui se tournerait vers eux pour ouvrir le feu. Ils n’eurent pas longtemps à attendre avant que Wade n’en voit un. Immédiatement Miles les téléporta tous les quatre sur ce zeppelin et commencèrent à décimer l’équipage.
A peine eurent-ils fini que Frédéric vit un autre zeppelin menacer le leur. Sans attendre Miles les téléporta à nouveau et ils recommencèrent leur carnage. Tandis que Frédéric, transformé en lycanthrope, éviscérait des soldats, il vit qu’un troisième zeppelin ouvrait le feu sur le leur tandis qu’ils n’en avaient pas encore fini ici. Frédéric réagit promptement. Ils devaient se séparer pour frapper de plus nombreuses cibles.

« - GIAZ ! TU PENSES POUVOIR FINIR ICI ? » cria-t-il à l’attention du reptile.

« - SANS PROBLÈME !! » assura-t-il.

« - MILES ! TOI, WADE ET MOI ON VA SUR CELUI LA ! » cria Frédéric en montrant le zeppelin qui ouvrait le feu sur celui où se trouvaient Jeremiah et les autres.

Sans chercher à comprendre, Miles les téléporta tous les trois sur le troisième zeppelin. Mais leur mission ressemblait à une course effrénée contre le temps. A peine eurent-ils poser le pied sur ce zeppelin qu’un quatrième et un cinquième s’orientaient vers celui de Jeremiah.

« - MILES ! EMMÈNES WADE ET OCCUPEZ-VOUS DE CES DEUX LA ! »

Miles et Wade disparurent sans poser de questions laissant Frédéric seul avec un équipage au complet à gérer. Frédéric observa les soldats se poster autour de lui. C’est alors qu’il vit un sixième zeppelin approcher. Frédéric connut un petit temps mort durant lequel il ne réagit pas. C’est alors qu’un sniper lui tira dessus en pleine épaule droite. La douleur le fit revenir à lui. Il s’énerva et s’enflamma. Il se mit à tirer des boules de feu dans tous les sens jusqu’à ce qu’une grenade fasse exploser le sol sous ses pieds. Atterri au pont inférieur, Frédéric se releva sans difficultés. Il vit alors le sixième zeppelin dépasser celui sur lequel il était. Il comprit alors qu’il perdait trop de temps ici. Il devait utiliser des moyens plus extrêmes. Se concentrant, son aura de flammes se mit à grandir et devint rouge. Autour de lui les débris du plancher du pont supérieur commencèrent à vibrer. Frédéric était sur le point de pratiquer la technique de la terre brûlée qu’il avait utilisée contre l’Uley. Les soldats du zeppelin eurent à peine le temps de le localiser que l’aura de Frédéric explosa pulvérisant les soldats, les caisses, les planches des divers ponts. L'explosion atteignit le gigantesque ballon d’hydrogène qui leur permettait de flotter dans les airs. Bien que l’explosion de flammes de Frédéric fut puissante, elle ne fut rien comparée à l’explosion du ballon d’hydrogène. Le zeppelin se transforma en un clignement d’œil en une énorme boule de feu. Une gigantesque déflagration ébranla tous les zeppelins environnants. Après l’explosion, le zeppelin ne ressembla plus qu’à un gigantesque mouchoir en train de flamber ... et de tomber. Surgit alors des décombres du zeppelin en perdition une boule de feu à taille humaine. Elle jaillit du zeppelin comme une braise bondi hors de la cheminée. Cette "braise" n’était autre que Frédéric. L’homme avait bondi avec toute la force à sa disposition en direction du sixième zeppelin. Inconsciemment, il utilisait ses flammes pour booster son bond. Ayant mal évalué son saut, Frédéric atterrit directement sur le ballon de ce sixième zeppelin. Au premier impact il rebondit sur le ballon et se mit à rouler bouler dessus. Toujours enflammé, Frédéric laissait de petites braises sur le zeppelin à chaque contact qu’il avait avec lui. Il ne parvint pas à stopper sa folle course jusqu’à franchir le sommet du zeppelin et passer de l’autre côté du ballon. S’il continuait ainsi, Frédéric allait chuter du zeppelin. Par réflexes, et oubliant où il se trouvait, il tenta de s’arrêter avec tous les moyens qui étaient les siens jusqu’à planter ses griffes dans le ballon. Il n’eut pas le temps de comprendre l’erreur qu’il venait de faire que l’hydrogène s’échappant des trous qu’il venait de faire dans le ballon s’enflamma au contact de ses flammes. L’explosion fut tout aussi spectaculaire que la précédente. Mais contrairement à la première fois, Frédéric était aux premières loges, et surtout, pas préparé à une telle explosion. Celle-ci souffla ses flammes et l’assomma tout en l’expulsant loin du zeppelin.
Inconscient, Frédéric se mit à chuter comme un poids mort, le dos tourné vers le bas. Ayant fait exploser plusieurs barils de poudre sur le zeppelin où il se trouvait, Miles s’apprêtait à se téléporter sur un autre zeppelin lorsqu’il remarqua Frédéric. Ni une, ni deux, il se téléporta jusqu’à lui pour tenter de l’intercepter. N’ayant pas suffisamment pris le temps d’appréhender la vitesse de chute de Frédéric, Miles le rata au premier essai. Se laissant chuter également pendant quelques secondes c’est alors que des explosions retentirent tout autour d’eux. Des zeppelin de Fondateurs leur tiraient dessus avec des roquettes réglées pour exploser au bout d’un certain laps de temps. Chahuté par les explosions, Miles se téléporta en série et rata Frédéric encore à deux reprises avant de parvenir à l’attraper par le poignet. Tous deux se mirent alors à tournoyer en chutant. N’ayant plus aucun repère spatial, Miles ne put se téléporter efficacement. C’est alors qu’il choisit d’utiliser une capacité usurpée à l’un des démons mineurs qui habitaient son esprit. Des ailes lui poussèrent alors dans le dos et lui permirent de se stabiliser. Reprenant ses marques, il reconnut immédiatement le zeppelin où Jeremiah se trouvait. Malheureusement, il n’était pas le seul. De nombreux zeppelins l’encerclaient peu à peu. Sans attendre, Miles regagna son véhicule avec Frédéric toujours inconscient. Soudain, un cri strident se fit entendre. Un cri désagréable semblable au chant d’une baleine distordu et amplifié. Le son fut si puissant qu’il réveilla Frédéric. Que ce soit sur le zeppelin du groupe ou sur les autres zeppelins, plus personne ne bougeait. Manifestement, les habitants de Columbia ne savaient pas ce qu’était ce son strident lorsqu’il retentit à nouveau, encore plus puissant, très incommodant.

« - Qu’est-ce qui se passe encore ? » râla Miles.

« - Va chercher Giaz et Wade, vite ! » lui intima Frédéric, pressentant que cela n’augurait rien de bon.

Ne se faisant pas prier, Miles partit chercher ses camarades. A peine furent-ils de retour sur leur zeppelin, qu’une silhouette apparut en un grand flash de lumière au sommet d’un zeppelin. Sa tête semblait étrangement grosse et ronde tandis que sa silhouette était frêle.
_____________

Note 1 : Nettoyeur

_____________

Note 2 : Zeppelin

_____________

A suivre dans le chapitre 278 : La fille et l'oiseau !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Les plus beaux combats dans Saint Seiya
» Philosophie des Combats dans Bleach
» Mission secrète dans Pokémon ROSA !
» Chronologie
» Big Show
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 277 - Combats dans les airs :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 277 - Combats dans les airs
Message le Dim 15 Nov - 12:29 par Shion
Je suis content de voir qu'on n'en a pas fini avec le Mastercorps ^^

L'attendue trahison de Whitfield est arrivée, j'espère bien que Frédéric pourra tenir sa promesse envers lui...
 

Chapitre 277 - Combats dans les airs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 16 - des Mondes de Bioshock-
Sauter vers: