Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 286 - Embarquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17012016
MessageChapitre 286 - Embarquement

Terre 8809

Dégoulinant littéralement d’eau, les cinq individus mirent un peu de temps pour prendre leurs marques. Ils étaient arrivés en plein centre-ville d’une mégalopole futuriste. Bien qu’ils savaient arriver dans une dimension plus avancée technologiquement que celle de l’Unicorps, cela faisait quand même quelque chose de voir ces innombrables buildings scintillant de mille feux devant eux. Autour d’eux les passants se moquaient de leurs têtes, les traitant de péquenauds, de paysans ou encore d’attardés. Mais les noms d’oiseaux ne les touchaient pas. Nombre de civils roulaient en gyropode Note 1 et au-dessus d’eux, divers aéronefs passaient de temps en temps. La ville où ils avaient atterri fourmillait de vie.

Ayant appréhendé les lieux, qui ne présentaient aucun danger imminent, leur première préoccupation fut donc de trouver une quelconque source d’informations libre d’accès. Mais aborder les passants dans cet état n’allait pas être chose aisée. Ils se soustrairent à la vue de la foule dans une petite ruelle. Là, Frédéric augmenta sa température corporelle pour se sécher lui et ses vêtements. Après quoi, il développa une aura de chaleur pour faire de même avec ses compagnons. Une fois secs, ils repartirent vers les rues passantes afin d’interpeller quelques passants. Ils leur demandèrent où ils pouvaient trouver une bibliothèque, une médiathèque ou une quelconque banque de données. Mais parmi les passants qui leur répondirent, aucun ne sut de quoi ils parlaient.

« - Chouette ! Non seulement on passe pour des paysans, mais en plus ils n’ont pas de bibliothèques ! » râla Miles.

C’est alors qu’un vieil homme, qui avait suivi leurs démarches à l’écart, les aborda.

« - Excusez-moi jeunes gens ! Je vous observe depuis quelques minutes et vous semblez chercher quelque chose que plus personne ne connait à notre époque » dit-il sur un ton bienveillant.

« - Bonjour Monsieur, vous dites que personne ne sait ce qu’est une bibliothèque ? » lui demanda Frédéric.

« - En effet, bien avant ma naissance, toutes les bibliothèques qui existaient encore sur la planète on été transformées en musées. Il n’existe pour ainsi dire plus de support papier, tout passe par le flux » répondit le vieil homme.

« - Et où peut-on avoir accès à ce flux ? » demanda Wade.

Le vieil homme sourit.

« - Le plus courant est d’y accéder via un RIG mais on peut aussi y avoir accès via une tablette pour les personnes réfractaires à porter un RIG en permanence ».

« - Et auriez-vous l’une de ces tablettes ? » demanda Jeremiah.

« - Oui, chez moi. Si vous voulez bien me suivre » dit-il aimablement.

Tous suivirent le vieil homme jusqu’à chez lui, à quelques minutes à pieds seulement. Dans cette ville, il n’y avait aucune habitation individuelle, tout le monde vivait dans de gigantesques buildings. Ces tours possédaient différentes entrées, celle de devant, bien éclairée et propre pour les habitants des étages supérieurs, assez riches pour profiter de la lumière du soleil le jour, et celle de derrière, pour les plus démunis, peu ou pas éclairée. Ce fut l’entrée de derrière que le vieil homme emprunta. Son logement était petit et sombre mais bien entretenu et propre. Il ôta son manteau et partit chercher la fameuse tablette. Pendant ces quelques secondes, ils observèrent un peu l’appartement. Jeremiah fut intrigué par une petite sculpture noire qui représentait deux pointes entrelacées selon une hélice.

« - Aaaah ! Vous observez ma réplique du grand monolithe ? » fit le vieil homme tout en tendant sa tablette à Isaac.

« - Oui, qu’est-ce sensé représenter exactement ? » lui demanda le vampire.

« - C’est le monolithe noir ! » dit-il comme si son interlocuteur était sensé comprendre de quoi il parlait.

« - Je vois, je comprends. Il ne faut pas que votre identité soit trahie aussi facilement. Mais sachez que tout ceux qui possèdent ce genre de réplique, ou même l’insigne de notre église sont enclins à aider ceux venus ... d’ailleurs » fit-il tout en lui présentant l’un de ses vêtements sur lequel était cousu un écusson représentant de façon stylisée le monolithe puis en pointant le plafond de son index en prononçant son dernier mot. Note 2

« - Vous m’en voyez fort aise » lui répondit Jeremiah après un petit temps mort et en lui posant une main sur l’épaule.

Le vieil homme sourit à nouveau lorsqu’Isaac signala qu’il avait ce qu’il fallait. Tous remercièrent chaleureusement le vieil homme et prirent congé de lui.

Se mettant un peu à l’écart de l’entrée du bâtiment, Isaac activa son système holographique pour illustrer ses propos. Tout d’abord il afficha un système planétaire. Tous surent qu’il ne s’agissait pas du système solaire par l’absence de planètes caractéristiques telles que Jupiter et Saturne.

« - Dans cette dimension, les premières coordonnées correspondent à la même planète que dans la plupart des dimensions. Mais dans cette dimension, cette planète se nomme Agni III et se situe dans le système planétaire de l’étoile Surya IV à 20,5 années lumières du Soleil et situé dans la constellation de la Balance ».

« - As-tu trouvé un moyen de transport pour nous y amener ? » demanda Frédéric.

« - Il se trouve qu’il y a effectivement un vaisseau qui va nous y conduire mais nous devrons nous dépêcher de trouver ce pour quoi on est venus. Dans cette dimension, l’humanité ne s’est pas régulée d’elle-même et fut amenée aux portes de l’extinction lorsque la Terre et les planètes proches ne furent plus capables de subvenir à leurs besoins ... »

A ce moment, l’hologramme changea et représenta un gigantesque vaisseau spatial en train d’extirper une importante parcelle d’écorce terrestre dans l’espace. Note 3

« - Ils ont donc développé un nouveau moyen de trouver des ressources : le planetcracking. Cela constitue à démanteler des planètes entières pour en retirer les minerais et ressources intéressantes. Le premier d’entre eux fut l’USG Ishimura. Ce fut également le plus gros planetcracker jamais conçu avec à son actif 34 planetcracking. Actuellement il est en train d’effectuer son 35ème » détailla le drone. Note 4

« - Viens-en au fait ! » lui stipula Wade.

« - Notre moyen de transport est l’un de ces planetcrackers : l’USG Statera. La CEC, un conglomérat indépendant de tout gouvernement, lui a donné pour mission d’atteindre Agni III et de la démanteler ».

« - D’où la nécessité d’y être le plus efficace possible une fois arrivés sur place » conclut Jeremiah.

« - Et comment vas-t-on monter à bord ? » demanda Miles.

« - Il y a énormément de turnover sur ce type de bâtiments et l’USG Statera est en pleine phase de recrutement » répondit Isaac affichant un sourire de circonstance.

« - Et quel genre de postes sont disponibles à bord ? » demanda Frédéric.

« - Tout ce dont une petite ville a besoin. Cela va du simple habitant, ici le colon, au technicien supérieur ».

« - Parfait, nous ne devrions pas avoir de mal à trouver un poste » répliqua Wade.

Tous les cinq se rendirent donc au port spatial le plus proche afin de participer au recrutement. Par chance, un port spatial se trouvait dans la ville où ils avaient atterri. Rapidement, ils remarquèrent le bureau de la CEC où se passaient les entretiens pré-embarquement grâce à l’enseigne holographique. Face à leurs profils atypiques, les organisateurs décidèrent de procéder à un test d’évaluation ... ce qui n’était pas une chose extraordinaire étant donné que beaucoup d’habitants hors agglomération se présentaient à de tels recrutement pour glaner des fonds afin de faire vivre leurs familles. La plupart du temps, ces personnes étaient recrutées comme futurs colons. Mais avec ce groupe, ils eurent droit à de belles surprises. Un seul des cinq hommes qui s’étaient présentés à eux affichait des résultats aux tests lui permettant d’être embarqué comme colon, ce fut Jeremiah. Les quatre autres obtinrent des résultats sortant des normes. Ainsi, Miles fut attribué à la sécurité personnelle du capitaine de l’USG Statera. Dans le même registre, Frédéric fut attribué à un poste de sécurité. De son côté, Isaac étonna les recruteurs de la CEC en montrant des aptitudes hors normes au poste de technicien. Enfin, Wade ne fut pas en reste puisqu’il fut engagé comme membre d’équipage, et plus particulièrement celui de pilote de navette.

« - Pilote de navette ? Où as-tu appris à piloter ce genre d’engin ? » lui demanda Frédéric.

« - Comme vous tous, j’ai eu une autre vie avant ma rencontre avec les sbires de Moloch. J’étais pilote d’HyperSpeedway. Piloter ces navettes après les bolides que j’ai pu conduire, c’est de la rigolade ... mais c’était dans une autre vie » répondit Wade.

Ces phrases firent écho en Miles, en effet il se souvenait également de ces courses endiablées ... mais curieusement, il ne présentait aucune prédisposition.

La CEC donna rendez-vous ici même aux cinq hommes le lendemain matin à la première heure. En effet, ils s’étaient avérés être les derniers candidats au recrutement. Tous ceux qui avaient été retenus monteraient demain matin à bord de la navette qui les conduirait à l’USG Statera.

Le lendemain matin, les cinq individus revinrent au spatioport et se présentèrent à l’embarquement. Bien que leurs noms étaient présents sur la liste des recrutés, l’officier en charge de valider l’identité de ceux qui montaient à bord de la navette tiqua sur un ... "détail". Il activa son communicateur.

« - Chef ? Vous pouvez venir ? »

« - Y a-t-il un problème ? » demanda Frédéric.

L’officier ne lui répondit que par un geste de la main lui signifiant d’attendre. Le supérieur confirmant son arrivée, l’officier fit passer d’autres recrutés avant eux jusqu’à la venue du supérieur.

« - Officier Johnson ! Que se passe-t-il ? »

« - Chef ! Ils n’ont pas de RIG, Chef ! »

Le supérieur sembla quelque peu surpris également de constater qu’ils n’avaient pas de RIG. Néanmoins cela ne posait pas de problème puisque tout nouveau membre de l’USG Statera se voyait accorder un nouveau RIG pré-synchronisé avec le vaisseau ; le groupe put ainsi monter à bord de la navette et enfin prendre place.

Observant les autres employés s’harnacher fermement, ils firent tous les cinq de même par mimétisme. Une fois tout le monde à bord, l’officier de quai monta également et se dirigea vers la cabine. Il signala au pilote que tout le monde était là et qu’il pouvait donc y aller. Il prit place à côté du pilote et s’harnacha à son tour. De là où il était, Wade avait une parfaite vue du cockpit et observait avec attention la procédure puisque tôt ou tard il devrait piloter ce genre d’engin.

Les moteurs s’allumèrent accompagnés d’un léger vrombissement. Le vaisseau s’éleva presque imperceptiblement au-dessus du sol avant de se mettre à glisser telle une savonnette sur un évier et de passer par le tunnel de décollage. Via le cockpit, Wade observait l’accélération de la navette mais sans en ressentir l’effet.

« - Quelqu’un ressent l’accélération ? » demanda-t-il.

« - Quelle accélération ? On a décollé ? » demanda Miles.

Sa réplique provoqua un rire parmi les passagers. A nouveau, le groupe, qui s’était déjà fait remarquer à l’embarquement pour leur absence de RIG, fut le sujet de railleries ... ce qui commença doucement à échauffer Miles.

« - OH ! Vous allez les fermer vos putains de gueules ? » leur lança-t-il.

L’officier dans le cockpit se mit à sourire. Il comprit enfin que les recruteurs ne s’étaient pas trompés. Même s’ils semblaient déphasés avec les coutumes d’aujourd’hui, s’ils étaient là, ce n’étaient pas un hasard. Ainsi, celui qui était promis à la garde personnelle du capitaine ne semblait pas s’en laisser compter facilement, ce qui était un plus indéniable.

« - Le fait que nous ne ressentions aucunement l’effet de l’énergie cinétique est dû au KECS, le Kinetic Energy Compensation System. C’est une sorte d’amortisseur qui permet d’annuler tout effet cinétique sur les organismes de l’équipage » précisa alors Isaac.

Alors que certains murmures continuaient de circuler parmi les passagers à leur sujet, et ce malgré l’esclandre de Miles, la tirade d’Isaac imposa le respect ... et accessoirement le silence. Wade reporta son attention sur le cockpit et ne vit plus rien que du noir. Ils avaient déjà quitté l’atmosphère terrestre et se trouvaient donc dans l’espace interplanétaire. Dans les secondes qui suivirent, il vit un point singulier apparaître en ligne de mire. Ce point grossit rapidement à vue d’œil jusqu’à ce qu’il comprenne que c’était leur destination. A ce moment, le pilote ralentit son approche et l’officier à ses côtés se détacha et se leva.

« - Mesdames et Messieurs, bienvenue à votre nouveau chez vous : le brise-surface USG Statera ! »

Le vaisseau était tout simplement gigantesque. Il était tout en longueur et les quatre hommes accompagnant Isaac comprirent maintenant pourquoi le vaisseau avait besoin de tous les corps de métiers nécessaires à la vie d’une petite ville ... l’USG Statera était assez grand pour accueillir toute une ville.
_____________

Note 1 : Gyropode

_____________

Note 2 : Symbole de l'Église

Pour ceux qui ne connaissent pas Dead Space, je ne vous en dirai pas plus quand à cette église ;p
_____________

Note 3 : Hologramme
Voici un artwork officiel du premier Dead Space ... et qui correspond à ce qu'Isaac affiche ... bizarrement :p

_____________

Note 4 : La référence à l'USG Ishimura n'est pas fortuite puisque les événements de Dead Space prennent place lors de son 35ème planetcracking.
_____________

Note 5 : USG Statera
Dans l’univers de DeadSpace, quelques noms de planetcrackers ont été donnés mais celui-ci est inédit. Son nom signifie "équilibre" en latin, un clin d’œil à la constellation où il se rendra.
_____________

Note 6 : KECS
C’est une invention de ma part, néanmoins elle a une origine réelle : le KERS : Kinetic Energy Recovery System utilisé dans les courses automobiles. C’est un système qui permet de récupérer l’énergie cinétique lorsque le véhicule décélère.
_____________

A suivre dans le chapitre 287 : Vers les étoiles !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 286 - Embarquement :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 286 - Embarquement
Message le Dim 17 Jan - 23:27 par Shion
Je m'attendais à une embuscade avec le vieux. Mais le fait de le rencontrer est un sacré coup de chance pour le groupe.

Miles en tant que garde personnel du capitaine, ça risque d'être fort cocasse... Et probablement utile à un moment ou un autre ^^J'ai bien aimé la référence à Wade et son passé de pilote, et

Sinon, je vais peut-être trop loin, mais connaissant la signification du terme Agni... Je me demande s'il ne s'agit pas de Feu, la demeure de Marbas, dont tu avais parlé il y a de ça bien longtemps...
avatar
Re: Chapitre 286 - Embarquement
Message le Dim 17 Jan - 23:51 par Jezekiel
Il ne manquerait pas quelque chose après "...à Wade et son passé de pilote, et" ? ^^

Concernant Wade, j'essaie parfois de glisser ce genre d'allusions à leurs passés mais c'est pas toujours évident de le faire ^^

Concernant Agni III, autant t'arrêter de suite car ça n'a pas d'intérêt pour moi, auteur, de te laisser te perdre dans cette direction, ça n'a aucun rapport.
Marbas, comme tous les démons, a pour "résidence principale" Feu. Feu est à considérer comme une dimension à part entière, comme la dimension infernale on va dire.
Concernant Agni ET Surya, j'ai voulu créer un système planétaire cohérent.
Notre système c'est le Soleil et la Terre. Il n'est pas rare non plus de "croiser la route" de terres parallèles nommées Gaïa (moi-même je l'ai fait) ou de voir des étoiles être appelées Hélios.
Et bien pour changer, j'ai décider de faire dans l'original en m'inspirant de l'hindouisme. Ainsi Surya est le dieu soleil et ne trouvant pas de divinité de la Terre, j'ai choisi Agni pour la planète.
Voili voilou Wink
avatar
Re: Chapitre 286 - Embarquement
Message le Dim 24 Jan - 14:46 par Shion
Oui, je voulais mettre "et la réaction de Miles" ^^'

Merci pour l'explication d'Agni III, j'étais en effet complètement à côté de la plaque XD
Re: Chapitre 286 - Embarquement
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 286 - Embarquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 17 - Un Monde de Dead Space-
Sauter vers: