Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 293 - Solution Alternative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

20032016
MessageChapitre 293 - Solution Alternative

Univers 8809 - USG Statera - Spatioport

L’ordre que le Capitaine venait de donner, relâcher les restes de la première parcelle prélevée d’Agni III sur la colonie, se résumait par un bombardement d’une puissance effroyable qui éradiquerait la colonie sans en laisser la moindre trace. Le seul avantage de cette méthode était qu’elle allait demander plus de temps qu’un bombardement classique puisque la parcelle chuterait sur la colonie uniquement sous l’effet de la gravité d’Agni III. Néanmoins, ce laps de temps n’était pas énorme et leur fenêtre d’action serait tout de même relativement courte.

Ainsi, Wade et Frédéric décidèrent de se séparer pour être le plus efficace possible et sauver Jeremiah d’un anéantissement certain. Sans attendre, Wade bondit dans une des navettes arrimées. Avec précipitation et efficacité, Wade ferma le sas derrière lui. Il se referma complètement alors que Wade s’asseyait déjà sur le siège du pilote. Depuis le temps qu’il avait passé à réviser ces navettes et à les piloter occasionnellement, Wade avait appris à les connaître par cœur. La procédure d’allumage n’avait plus aucun secret pour lui. Son supérieur lui avait même appris à accélérer certaines phases pour l’éventualité de situation d’urgence. Ainsi il lui fallut moitié moins de temps qu’en temps normal pour préparer la navette. Soudain un message d’erreur apparut sur son écran : « Ancres magnétiques verrouillées ! Code Rouge activé ! Décollage interdit ! »

« - Bon sang ! Cet enfoiré a pensé à tout ! ... sauf à notre joker » se dit-il à lui-même en esquissant un sourire.

« - Isaac ! Les ancres magnétiques ont été verrouillées ! Tu peux les désactiver ? » lança-t-il à son intracom.

L’interface holographique de Wade s’activa alors et Isaac apparut à l’écran.

« - Code Rouge désactivé localement ! Ancres magnétiques déverrouillées ! Vous pouvez décoller, Wade ! »

« - Merci, Isaac ! Et, Isaac ? Déplace-toi ! A force, ils vont finir par te repérer ! »

« - Reçu 5/5 ! »

Wade coupa la communication et décolla immédiatement. Il fit s’élever la navette et lui fit faire un demi-tour des plus brutaux. L’instant d’après il fit cracher aux réacteurs de la navette une impressionnante langue de feu sous la soudaine accélération. Il sortit du spatioport et se dirigea à toute vitesse en direction de la colonie.
_____________

Pont de commandement

Sur le pont, quatre des gardes fidèles au Capitaine déplaçaient les cadavres de leurs anciens collègues et les entassaient dans un couloir adjacent dont ils ne comptaient plus se servir. L’acte en lui-même était déjà quelque peu morbide mais le tas de cadavres grossissant dans le couloir au fur et à mesure des nouveaux apports le rendait abject.

Pendant que la basse besogne était effectuée, les opérateurs qui n’avaient pas été assassinés, en raison de leur allégeance au Capitaine, pianotaient à toute vitesse sur leurs écrans holographiques. Peu à peu, ils prenaient l’entier contrôle de l’USG Statera. C’est alors que l’un d’eux s’exprima.

« - Capitaine ! Les trois fidèles que nous avons envoyés au spatioport sont morts en neutralisant la menace. Toutefois les ancres magnétiques ont été désactivées et une navette est actuellement en transit en direction d’Agni III ».

Le Capitaine prit un air grave.

« - Assurez-vous qu’elle ne revienne jamais à bord ! »

« - Bien mon Capitaine ! »

Après quoi il envoya deux gardes enquêter au spatioport soupçonnant que le complice du pilote déserteur s’y trouvait toujours.
_____________

Spatioport - Quelques minutes plus tôt

Tandis que Wade bondissait dans une navette, Frédéric se dirigea avec empressement vers un couloir annexe par lequel il comptait rejoindre les tourelles de l’ADS couvrant l’entrée du spatioport et qui éliminait actuellement toute navette en approche. Juste avant d’y pénétrer, Frédéric vit du coin de l’œil une borne à oxygène. D’ordinaire, les réserves des tenues de protection telle que la sienne permettaient de survivre dans une pièce dépressurisée durant quelques secondes ; le temps de la quitter. A bien y repenser, Frédéric trouva cela curieux que son casque ne se soit pas déployé automatiquement lorsqu’il y eut une brèche dans le couloir de maintenance. Il choisit donc de s’attarder quelques secondes et se brancha sur la borne. A peine fut-ce fait qu’une petite interface holographique apparut et devint immédiatement rouge. Sa réserve d’oxygène était entièrement vide. Comment cela se pouvait-il ? Il n’avait pas le temps pour cette nouvelle énigme. Il rechargea sa réserve à fond et partit pour le couloir annexe sans attendre. Le couloir en question se résumait à une simple coursive longeant le couloir de maintenance. Il franchit la coursive en courant. Seules quelques secondes lui furent nécessaire pour atteindre l’autre bout. Là il emprunta une échelle jusqu’à atteindre une trappe. La trappe ouverte, il arriva dans une pièce singulière, relativement petite et que personne ne gardait. Note 1 Derrière lui se situait une immense porte de sas. Le panneau en forme de triangle rouge sur lequel était dessiné un crâne indiquait une zone sans oxygène au-delà de ce point.

« - J’ai déjà donné. mais non merci ! » dit-il.

En se retournant, il vit un siège rudimentaire faisant face à des volets métalliques faisant plus de deux mètres de haut.

« - Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Où est le canon ADS ? »

C’est alors qu’apparut Isaac sur l’écran holographique de Frédéric.

« - Le canon ADS en lui-même ne peut être atteint. La seule chose que nous pouvons faire sans révéler notre position est de désactiver la visée automatique ».

« - Et comment on fait ça ? »

« - Je vais vous expliquer la procédure à suivre ».
_____________

Agni III - Colonie

Malgré l’urgence de la situation, Wade était calme à bord de la navette. Il était méthodique et déterminé. Il pénétra l’atmosphère de la planète sous un angle parfait et à pleine vitesse. Une fois la pénétration effectuée, il mit le cap droit sur la colonie.
En approchant du complexe colonial, Wade observa qu’il était en parfait état. Rien ne laissait présager de ce qu’il allait y trouver. Arrivant en vue du hangar, il ouvrit un canal de communication.

« - Ici Wade ! Jeremiah, si tu es à l’écoute, je viens te chercher ! » lança-t-il.

Il attendit de n’être plus qu’à quelques centaines de mètres du hangar pour entamer sa décélération qui fut quelque peu brutale. Mais cela Wade s’en fichait, il pouvait tenir le choc. Arrivant dans le hangar ses rétrofusées soulevèrent un important nuage de poussière qui se propagea à l’intérieur. La luminosité qu’elles émirent contrasta énormément avec la faible luminosité prodiguée par les ultimes néons encore en état de marche.

Posant sa navette sur le sol du hangar, c’est alors que Wade se rendit compte que quelque chose n’allait pas. Le hangar semblait désert. Le peu de néons qui éclairaient encore ne suffisaient pas à chasser totalement l’obscurité qui y régnait. Une source de lumière peu ordinaire attira son attention. Il s’agissait d’une caisse qui brûlait et que personne n’avait pris la peine d’éteindre au risque que l’incendie ne se propage à toute la colonie. Histoire d’y voir plus clair, Wade alluma les projecteurs de sa navette. Il découvrit alors que de grandes taches de sang recouvraient les murs par endroits.

« - Qu’est-ce qui s’est passé ici ? » se demanda-t-il.

Sans attendre, mais sans se précipiter non plus, Wade se leva et sortit de la navette. Il avança de quelque pas sans appréhension. Il y avait manifestement eu un carnage dans la colonie comme l’en attestait un cadavre humain totalement éviscéré adossé contre un mur. Il n’avait pu le voir de son cockpit puisque l’homme se trouvait à l’abri derrière des containers. C’est alors que le son d’une barre de métal qui tombe au sol attira son attention. Le son provenait d’un des couloirs d’accès au hangar. Mettant sa main en visière pour mieux voir à cause des projecteurs, il vit plusieurs silhouettes humaines se déplacer bizarrement. Non seulement elles se déplaçaient bizarrement mais également lentement. Comme si elles cherchaient quelque chose sans se rendre compte de la présence de Wade. Suspectant que quelque chose n’allait pas, Wade passa en vue spectrale ... et ne vit qu’une lueur, à peine une étincelle, d’un esprit de couleur orange tirant sur le marron. Cette couleur lui inspira du dégoût comme peut le faire une déjection. Les entités qui venaient du couloir n’avaient plus aucune once d’esprit humain en elles. Machinalement, Wade enflamma ses mains d’un feu azur, prêt à se battre. C’est alors qu’un son sourd se fit entendre dans son dos. Wade se retourna vivement et distingua difficilement une silhouette bestiale sur la coque de sa navette.

« - On essaie de me prendre à revers ? Crève ! »

Sur ce, Wade tira un trait de flammes bleues en sa direction. Ébloui par les projecteurs et sa cible étant agile, Wade rata la créature. Celle-ci fit un bon de côté avant de bondir vers Wade. C’est alors qu’une nouvelle silhouette intervint en un éclair. Interceptant la créature en plein vol, ce nouveau venu lui trancha les bras, ce qui lui faisait office de queue et la tête en un instant. Bien qu’en contre-jour, les lames scintillantes que portait l’inconnu ne laissaient aucun doute quant à son identité : il s’agissait de Jeremiah. Du couloir, les créatures émirent des râles de rage et s’élancèrent sur eux ; se retournant vivement, Wade s’apprêtait à les faire rôtir lorsque Jeremiah se déplaça devant lui avec une rapidité hors norme. Il érigea un mur télékinésique contre lequel les créatures se heurtèrent. Il fit signe à Wade de ne rien faire et ne rien dire. Peu à peu, les créatures se calmèrent et cessèrent de griffer le mur invisible de leurs appendices tranchants. Après quelques minutes les créatures reprirent leurs déambulations comme si Wade et Jeremiah n’étaient plus là.

« - Qu’est-ce que c’est que ces saloperies ? » demanda Wade une fois que Jeremiah eut abaissé son mur.

« - Ce sont les colons ! Ils sont presque tous devenus ainsi ... avec quelques variations ».

Le vampire indiqua alors les restes de la créature qui avait tenté de s’en prendre à Wade. Note 2 Elle n’avait plus d’humain que le haut du torse. Ses bras avaient muté d’une horrible façon et sa mâchoire s’était divisée en mandibules. Passée la cage thoracique, il n’y avait plus que la colonne vertébrale qui subsistait. Elle s’était allongée en forme de queue. L’ensemble faisait penser à un scorpion bipède.

« - Pour une raison inconnue, il ne semble pas s’intéresser à moi ... ou plutôt à nous, tant qu’on ne les agresse pas alors qu’ils se jettent sur les colons tels des fauves affamés ».

« - Tu as dis qu’ils étaient presque tous devenus ainsi ... Il y a des survivants ? »

« - Les seuls que j’ai croisés étaient totalement devenus fous » répondit Jeremiah pensivement.

L’homme se remémorait immanquablement son passage dans l’aile médicale.

« - On s’en va alors ! On n’a pas le temps de traîner ! »

« - Pourquoi cela ? »

« - Le capitaine a ordonné de relâcher la parcelle extraite d’Agni III droit sur la colonie. A croire qu’il sait ce qui se passe ici ! »

Les deux hommes montèrent alors à bord de la navette qui avait amené Wade sur la planète. N’en ayant pas éteint les réacteurs pour pouvoir repartir au plus vite, ils décollèrent immédiatement en direction de l’USG Statera. Dans l’horizon de la navette, ils virent alors la parcelle de roche, qui ressemblait à présent plus à une énorme météorite, commencer à pénétrer dans l’atmosphère à leur rencontre. Wade orienta le manche pour la contourner.

..oO( J’espère que Frédéric aura pu neutraliser les canons) se dit alors Wade en poussant les moteurs à fond.
_____________

USG Statera

Désactiver la visée automatique du premier canon ADS avait pris beaucoup de temps à Frédéric, beaucoup trop à son goût. Pour rattraper ce retard, il avait couru comme un dératé dans les coursives pour atteindre le second canon. Les volets de protection relevés, Frédéric était en train de répéter l’opération lorsqu’une alarme s’enclencha dans la pièce. Frédéric releva la tête et vit alors qu’il s’agissait de l’alarme anticollision. Par les vitres il vit une navette se diriger vers le spatioport. La visée automatique l’avait déjà ciblé. Frédéric se doutait que les canons n’allaient pas tarder à tirer. Malheureusement, il n’aurait pas le temps de les désactiver. C’est alors que, de chaque côté des vitres, deux gigantesques colonnes qu’il n’avait pas encore remarquées bougèrent brièvement. Frédéric les observa et comprit ce qu’elles étaient : les chaînes des munitions des canons situées à l’extérieur du vaisseau. Les canons venaient de s’armer. Les cartouches chargées étaient gigantesques ; elles étaient plus grosses que la cuisse de Frédéric. S’en rendant compte, un éclair lui traversa l’esprit. Il devait absolument les faire exploser. Il n’avait pas le temps pour faire dans le raffinement. Néanmoins, il ne comptait pas connaître la même mésaventure que la dernière fois. Il activa sa combinaison dont le casque vint se déployer autour de sa tête. Sa combinaison verrouillée, il provoqua une gigantesque explosion. La déflagration eut la puissance nécessaire pour pulvériser l’habitacle dans lequel il se trouvait et faire exploser les chaînes de munitions. Ce qu’il n’avait pas prévu fut la décompression explosive et la puissance des détonations des cartouches qui s’ensuivirent. La puissance fut telle qu’il perdit connaissance et fut expulsé dans l’espace.
_____________

Navette - quelques secondes plus tôt

Après avoir contourné la parcelle de roche relâchée en direction de la colonie, Wade dût batailler quelques minutes durant pour esquiver la traîne de débris qui la suivait. Ceci fait, l’espace était dorénavant dégagé devant la navette et Wade décéléra inconsciemment, relâchant un peu la tension. C’est alors qu’une fenêtre holographique rouge s’afficha. Elle les alertait que la navette avait été verrouillée par un système d’armement.

« - Qu’est-ce que ça veut dire ? » demanda Jeremiah.

« - Ça veut dire que Frédéric n’a pas eu le temps de nous assurer un retour sécurisé. Ça va ... »

Mais Wade s’interrompit en voyant une puissante explosion à tribord du spatioport. Immédiatement l’alarme dans la navette s’interrompit. Wade resta médusé une poignée de secondes.

« - Autant pour moi » dit-il simplement.

Alors qu’ils s’approchaient du spatioport, l’attention de Jeremiah fut attirée par un objet à la dérive dans l’espace. Il se concentra dessus et finit par reconnaître une silhouette humaine.

« - Ne me dis pas que c’est Frédéric ! » dit-il en indiquant Frédéric du doigt à Wade.

Au même moment, le message d’alerte réapparut à l’écran. Wade détourna le regard de Frédéric et vit le canon ADS bâbord en train de s’orienter vers la navette. Manifestement la visée automatique avait été réactivée.

« - Finalement, ça va bien être sportif. Accroche-toi ! » conseilla Wade.

Il eut à peine le temps de prononcer ces mots que les tirs commencèrent. Étonnamment, ils ne touchèrent pas la navette, ce qui permit à Wade de faire virer la navette dans tous les sens pour la rendre difficilement visable. Après plusieurs secondes d’un rodéo haut en pyrotechnie, un tir finit par atteindre la navette dans une puissante explosion. Harnaché sur son siège, Wade ne connut presque aucun désagrément ... au contraire de Jeremiah qui n’avait pas eu le temps de s’attacher. Il cogna la paroi de la navette lourdement avec l’arrière du crâne.

« - Ça va ? » lui lança Wade.

« - Je vais avoir une sacrée migraine pendant quelques minutes mais ça va aller. Et la navette ? »

« - La bonne nouvelle c’est que nous sommes maintenant trop près du Statera pour que les canons puissent nous cibler ».

« - Et la mauvaise ? »

« - Je ne contrôle plus la navette, on va aller s’écraser droit sur le Statera comme un moucheron sur un pare-brise ».
_____________

Note 1 : Voici à quoi ressemble l'une des pièces de l'ADS

_____________

Note 2 : Voici le necromorph qui s'en est pris à Wade, c'est un Leaper.

_____________

Note 3 : le titre du chapitre fait référence au chapitre 11 de Dead Space 1 "Alternate Solutions" traduit en français par "Dernier Espoir".
_____________

A suivre dans le chapitre 294 : Peur du vide !


Dernière édition par Jezekiel le Dim 20 Mar - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Solution alternative pour envoyer de gros fichiers via internet !
» Solution alternative à S2U2, SensorLock ou SKschema : PDAVIET Dialer
» [AIDE] Impossibilité de télécharger une appli du playstore, solution alternative
» Petit soucis dans le Chapitre 10
» Spoil Bleach chapitre 274
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 293 - Solution Alternative :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 293 - Solution Alternative
Message le Dim 20 Mar - 22:13 par Shion
J'ai bien aimé le "Autant pour moi" de Wade xD

Je note que tu n'as pas mis le titre du prochain chapitre. Oubli ou choix délibéré de ta part ?
avatar
Re: Chapitre 293 - Solution Alternative
Message le Dim 20 Mar - 22:58 par Jezekiel
Simple oubli ^^
En revanche, tu peux le retrouver dans le sommaire Wink
Re: Chapitre 293 - Solution Alternative
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 293 - Solution Alternative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 17 - Un Monde de Dead Space-
Sauter vers: