Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 296 - Nouveaux venus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 766
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

10042016
MessageChapitre 296 - Nouveaux venus

Univers 8809 - USG Statera - Spatioport

Allongé sur le sol glacial du spatioport, cela faisait près de deux minutes que Frédéric gisait inerte quand soudain sa poitrine se gonfla violemment d’air. Il rouvrit les yeux et se redressa d’un geste brutal. Il regarda à droite et à gauche et se rendit compte qu’il était au spatioport.

« - Jeremiah ? » dit-il, pensant que c’était le vampire qui l’avait sauvé de la dérive.

« - Non » répondit simplement Nocturne dans son dos.

En le voyant, Frédéric comprit immédiatement qui il avait face à lui.

« - Comment se fait-il que je te parle ? » lui demanda-t-il.

« - Pour te sauver, Miles a trouvé amusant de bondir dans l’espace. L’air contenu dans ses poumons s’en est immédiatement échappé lui lacérant les dits organes par la même occasion. Tant qu’ils n’auront pas été complètement régénérés, je serais aux commandes ».

« - Sais-tu s’il a amené le Capitaine au lieu convenu ? »

« - Non, le Capitaine a eu le renfort de plusieurs hommes qui ont empêché Miles de disposer du Capitaine ».

« - A ce sujet, si je puis me permettre, le Capitaine et ses fidèles ont détruit les commandes de l’USG Statera et se dirigent maintenant vers la cargaison entreposée dans la pièce sécurisée » intervint Isaac via l’interface holographique de Miles.

« - L’USG Statera est devenu un vaisseau fantôme ? » demanda Frédéric.

« - Négatif ! L’agent Dexter a transféré les commandes du vaisseau vers son propre RIG ».

« - Donc ils ont toujours le contrôle du Statera. Il est temps d’aller leur retirer cet avantage ! »

« - La violence ne sera pas nécessaire, j’ai également un accès privilégié sur les commandes du Statera et suis en mesure de freiner leur progression à travers le vaisseau » répliqua le drone.

« - Parfait ! Freine leur progression autant que possible alors ! »

« - Affirmatif ! »

« - Qu’en est-il de Jeremiah et Wade ? »

« - A leur retour d’Agni III, leur navette a essuyé un tir du canon ADS. En perdition, ils se sont crashés contre l’USG Statera. Ils ont réussi à percer la coque du vaisseau au niveau des cultures hydroponiques. Ils sont sains et saufs mais n’ont pas bougé depuis leur extraction de la navette ».

Ne voulant pas épuiser l’organisme de Miles encore plus, Frédéric choisit de les rejoindre par le tram. Nocturne approuva le choix mais demanda à Frédéric si lui-même n’avait pas besoin de repos. Ne comprenant pas pourquoi il lui suggérait cela, Nocturne lui fit remarquer qu’il semblait être brûlé sur la totalité de son corps. Frédéric ôta les gants de son armure et observa qu’effectivement sa peau était calcinée. Il se rappela alors de son accès de rage et de la flamme rouge qui s’était dégagée de son corps en absence d’oxygène. Faisant le rapprochement, Frédéric en déduisit que sa flamme rouge avait consumé ses propres chairs afin de brûler en absence d’air. Une étincelle d’effroi se mit à briller dans son esprit, rapidement balayée par de l’étonnement. Comment cela était-il possible qu’il ne ressente aucune douleur alors que ses brûlures étaient aussi graves ? Néanmoins, depuis qu’il était revenu à lui, toutes ses fonctions organiques avaient redémarré et sa régénération commençait à faire effet lentement.

Nullement handicapé par ses blessures, Frédéric prétendit ne pas avoir besoin de repos. Ainsi les deux hommes se mirent en route pour rejoindre Jeremiah et Wade.

Lorsque Frédéric et Nocturne arrivèrent aux cultures hydroponiques, une heure plus tard, tout était calme. La verdure qu’exposait cette section de l’USG Statera contrastait énormément avec le gris métallique et le blanc glacial des couloirs du vaisseau. Les cultures hydroponiques constituaient un havre de paix et de sérénité à bord que certains membres d’équipage venaient chercher de temps à autre. Du moins avant que l’équipage ne devienne psychotique.

Les deux hommes se mirent à la recherche de Jeremiah et Wade mais ce fut eux qui les trouvèrent. Ces derniers se faufilèrent sans un bruit dans le dos de leurs amis et placèrent vivement leurs mains sur leur bouche pour les empêcher d’émettre un quelconque son.

« - Nous ne sommes pas seuls. Parlez à voix basse » indiqua le vampire en chuchotant.

Après quoi lui et Wade retirèrent leurs mains de sur leurs bouches.

« - Que se passe-t-il ? » demanda Frédéric à voix basse.

« - A la colonie, j’ai assisté à la naissance de créatures monstrueuses et semble-t-il qu’elles nous ont rejoints à bord » répondit Jeremiah.

« - Il y a eut une deuxième navette qui est arrivée d’Agni III. Isaac nous a dit que vous vous étiez crashés, ça va ? »

« - Grâce à Jeremiah, on n’a rien ! » répliqua Wade.

« - Je suis désolé, j’ai fais ce que je pouvais. Tout ce que j’ai réussi à faire c’est aider la seconde navette et donc ces monstres à monter à bord ».

« - Tu n’as pas à te justifier, semble-t-il que ça n’a pas été de tout repos pour toi non plus » dit le vampire en voyant les dernières brûlures qui subsistaient sur le corps de Frédéric.

« - Ces monstres ! Ils sont dangereux ? » demanda alors Nocturne, rappelant à tous la situation dans laquelle ils se trouvaient.

« - Ça dépend pour qui ! » répliqua Wade.

Frédéric fronça les sourcils.

« - Ce qu’il veut dire, c’est que ces monstres ne semblent pas nous identifier comme des cibles, lui et moi, car nous sommes déjà morts » précisa Jeremiah.

« - Ok, donc nous, en revanche, ça va pas être le cas. Bon, et c’est quoi au juste ? »

« - Des saloperies qui naissent à partir de corps humains décédés en changeant leur anatomie. Jusqu’à récemment, tout ceux qu’on avait rencontrés avaient conservé vaguement une apparence humanoïde. Par contre il y en a un autre qui rôde dans ce secteur qui n’a rien conservé d’humain, ou plutôt qui s’est formé à partir de plusieurs cadavres » répondit Wade.

« - C’est à cause de lui qu’on chuchote. On l’a vu défoncer une porte sans forcer pour tuer un civil qui se cachait dans la pièce derrière » précisa le vampire.

Soudain un râle rauque et distordu se fit entendre dans une pièce éloignée. L’instant d’après des chocs sourds se firent entendre avec une cadence élevée. En les entendant se rapprocher, les quatre hommes comprirent que c’était le son de la cavalcade d’une créature lourde qui venait vers eux. Entendant divers bruits de tôle froissée et de verre brisé, les quatre hommes savaient qu’il était inutile de tenter de se cacher. Ils devaient faire face.

C’est alors, qu’ils virent des colonnes de plantes s’effondrer au loin dans la gigantesque pièce. La créature défonçait tout sur son passage. Des colonnes vertes de plus en plus proches d’eux volaient en éclats. Tous se tinrent sur leurs gardes lorsque l’abomination surgit enfin face à eux. Ils n’eurent pas le temps de la contempler que la créature fonça sur le groupe sans s’arrêter. Heureusement, Jeremiah avait prévu l’attaque et avait dressé un bouclier télékinésique entre eux et le monstre. Le choc fut des plus brutaux mais le monstre fut stoppé net. Il poussa un nouveau cri distordu, comme fou de colère, et se mit à taper sur le mur télékinésique de ses énormes poings. Mais rien n’y fit, le vampire tenait bon. Tous purent appréhender son physique. Note 1 C’était un amalgame de corps humains, ou plutôt de chairs humaines tellement les organes avaient muté et étaient méconnaissables. Seule la tête du monstre trahissait son origine humaine. Dorénavant il ressemblait plutôt à un énorme gorille cauchemardesque. C’est du moins à quoi il faisait penser à sa démarche à quatre pattes privilégiant ses membres antérieurs bien plus développés.
Après plusieurs secondes durant lesquelles il tambourina contre le mur, le monstre s’arrêta. Il sembla observer les quatre hommes avant de repartir d’où il était venu.

Tous se détendirent. Le danger semblait écarté.

« - Tu crois qu’il a fini par nous prendre pour l’un des leurs ? » demanda Frédéric.

« - J’en doute ! » répondit Jeremiah.

Soudain, une nouvelle cavalcade se fit entendre.

« - Il était parti pour prendre mieux son élan ! » dit alors Jeremiah.

A nouveau la brute apparut et fonça sur le quatuor. Le choc fut bien plus violent que la première fois. Cette fois, la monstruosité avait déployé bien plus de puissance à l’impact. Poursuivant la pression, la monstruosité fit reculer Jeremiah petit à petit. Les pieds du vampire crissèrent sur le sol métallique. Dans un premier temps, tous accompagnèrent le recul du vampire. Puis Frédéric eut un sursaut. Il se jeta contre le mur télékinésique et appuya ses mains dessus comme pour aider le vampire à repousser le monstre. Immédiatement, Nocturne le rejoignit. Bien que sachant sa force musculaire minime comparée à ses deux compagnons, Wade se joignit également à l’effort.

Un temps, les quatre hommes parvinrent à faire jeu égal avec la brute. Mais voir ses proies juste sous son nez sans pouvoir les atteindre fit enrager encore plus la créature qui décupla encore plus de puissance et recommença à les faire reculer.

« - ÉCARTEZ-VOUS ! » cria alors Nocturne.

Frédéric et Wade comprirent ce qu’il voulait faire. Ils s’écartèrent tandis que Nocturne puisait dans le pouvoir volé à Nwa pour décupler sa musculature et finir par faire jeu égal avec la brute, accompagné uniquement de Jeremiah.
En les voyant tous les deux forcer autant, Frédéric devinait que la brute finirait par avoir le dessus. Ils devaient s’en débarrasser définitivement. Il se rapprocha de Jeremiah et fit signe à Wade de faire de même. Après quoi il partagea son plan avec le vampire et le démon. En un instant, Nocturne cessa de repousser la brute, rejoignit les trois autres et les téléporta dans le dos de la brute au moment même où Jeremiah abaissait son écran télékinésique. Déséquilibré par cette soudaine disparition, le monstre avança de quelques pas avant de s’affaler par terre. Dans son dos, Frédéric avança d’un pas et déversa un feu intense sur lui, un feu de couleur normale.

Sentant sa chair brûler, la créature hurla de douleur avant de la surpasser et de se relever. Bien qu’en train de brûler vif, la brute parvint à s’élancer sur Frédéric. Sa vue masquée par ses propres flammes, Frédéric ne s’en rendit pas compte et fut projeté à plus de deux mètres tandis que Nocturne retéléporta Jeremiah et Wade par réflexe.
Des flammes dévorant encore ses chairs, la brute s’avança sur Frédéric et leva ses deux énormes poings au-dessus de sa tête. Frédéric, se remettant à peine du puissant coup qui l’avait fait valdinguer, vit le monstre faire. Son regard changea soudainement. En un instant, ses pupilles devinrent entièrement rouges et, toujours à terre, projeta un puissant feu écarlate sur le monstre. La douleur que ce dernier ressentit alors n’avait rien de comparable. Ces flammes rouges rongèrent ses chairs bien plus en profondeur que le précédent feu. L’intense supplice envahissant son esprit l’empêcha d’esquisser le moindre geste coordonné et encore moins d’abattre ses poings sur Frédéric. En l’espace de quelques secondes, la brute mourut incinérée vive.

Tandis que la brute s’affaissait, Frédéric se releva et observa le monstre sans aucune expression sur son visage. Il l’observait se consumer, tout simplement. Ses trois compagnons le rejoignirent. Les sentant dans son dos, le regard de Frédéric redevint normal.

« - Il est temps de découvrir ce qui a été ramené d’Agni III ! » dit-il simplement.

D’après Isaac, la pièce sécurisée où le monolithe avait été amené se trouvait au beau milieu de l’USG Statera, au niveau de la section d’extraction minière. La section communiquant avec l’étage inférieur des cultures hydroponiques, ils ne mettraient pas longtemps à rejoindre la pièce sécurisée. Néanmoins, ils devaient rester prudents. La brute que Frédéric venait de tuer n’était pas le seul nécromorph à errer dans les cultures. Ainsi, Wade et Jeremiah firent office d’éclaireurs. Rapidement, ils comprirent que les décapiter ne servait pas à grand chose pour les neutraliser. Le moyen le plus efficace restait de les démembrer. En cela l’épée de glace de Jeremiah et les fils tranchants de Wade rivalisaient d’efficacité.

C’est ainsi qu’ils atteignirent la section d’extraction minière près d’une demi-heure plus tard. Après la verdure des cultures, la section minière contrastait avec son décorum minimaliste. Ici, il n’y avait pour ainsi dire aucune cloison recouvrant les murs. Les conduites, les câbles et les structures métalliques des murs étaient parfaitement visibles. D’ordinaire bruyante, la section était d’un calme étonnant. Ils rencontrèrent quelques nécromorphs à leur arrivée mais bien moins que dans les cultures. Leur invasion ne s’était pas encore répandue à cette section.
Leur progression fut donc aisée jusqu’à la pièce sécurisée. Là ils découvrirent les cadavres des deux gardes postés par le Capitaine. Pensant d’abord aux nécromorphs, ils ravisèrent leur jugement en constatant que leurs corps portaient des impacts de balles. Les deux hommes s’étaient retournés l’un contre l’autre et s’étaient entretués. C’est alors qu’Isaac les rejoignit.

« - Tu penses pouvoir l’ouvrir ? » lui demanda Frédéric.

Le drone se mit à inspecter le boîtier de commandes. Il entra sur le clavier un code bien spécifique mais rien ne se passa. Le code que le drone avait entré était un code maître qui permettait de déverrouiller tout système non relié au réseau principal. Mais étrangement, il ne semblait pas marcher. C’est alors que le drone comprit que le boîtier n’était plus connecté. Il l’ouvrit afin de le réparer et comprit qu’il n ‘était pas près de fonctionner. Il s’écarta pour permettre à ses compagnons de voir que le boîtier était factice et cachait en réalité une serrure mécanique. A la vue de la technologie de cette dimension et le fait que tout était interconnecté, la serrure mécanique restait le meilleur système de sécurité. Ils allaient devoir trouver la clef.
Frédéric et Jeremiah fouillèrent les cadavres des deux gardes mais sans parvenir à la trouver. Ce qu’ils ne savaient pas c’est qu’aux prémices de leurs folies, l’un des deux avait avalé la clef pour empêcher l’autre de l’avoir.

« - Place ! » dit alors Nocturne.

Tous s’écartèrent en voyant la musculature du démon se développer. Le démon frappa la porte de toutes ses forces mais son coup ne fit pas grand effet.

« - Il est inutile de tenter de l’ouvrir par la force. Cette pièce est en réalité un coffre reconverti » dit alors Isaac.

« - Le Capitaine doit bien avoir un double de cette fichue clef ! Où se trouve-t-il ? » demanda Frédéric à Isaac.
_____________

Note 1 : Apparence d'un Nécromorph Brute

_____________

Note 2 : Le titre de ce chapitre fait référence au chapitre 1 de Dead Space 1.
_____________

A suivre dans le chapitre 297 : Tuer ou être tué !

Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle règle pour les nouveaux venus !
» Bienvenu(e)s, c'est ici qu'on accueille les nouveaux venus
» LA VIE DES LUTINS (Realpuki de chez Fairyland) Nouveaux venus P. 6
» Victor HUGO (1802-1885)Pour nous, nouveaux venus, qui voyons l'astre éclore
» Re : les nouveaux auteurs
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 296 - Nouveaux venus :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 296 - Nouveaux venus
Message le Dim 10 Avr - 11:34 par Shion
Ok, je comprends mieux l'apparition des flammes de Frédéric du chapitre 294 du coup ^^

Bon, ils se sont retrouvés, et ils vont bientôt rencontrer le Capitaine apparemment... A moins qu'ils ne tombent sur N'Douarti avant ça ?
 

Chapitre 296 - Nouveaux venus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 17 - Un Monde de Dead Space-
Sauter vers: