Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 301 - Lone Star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

29052016
MessageChapitre 301 - Lone Star

Terre 9105 - Siège sectoriel de la Fédération Galactique - Spatioport

Le développement scientifique humain n’ayant pas connu de périodes d’obscurantisme durant lesquelles toutes innovations étaient qualifiées de démoniaques, il fut plus rapide que dans d’autres dimensions. C’est ainsi que le genre humain partit rapidement à la conquête des étoiles ... et s’aperçut tout aussi rapidement qu’ils n’étaient pas seuls dans l’univers. Rapidement, sous l’égide du gouvernement uni de la Terre, des tractations se firent avec diverses espèces exogènes. Ces tractations se transformèrent en contrat commerciaux puis en alliances jusqu’à permettre à la Terre et ses colonies d’avoir une place importante au sein de la Fédération Galactique. Un âge d’or suivi où des centaines de milliers de vaisseaux marchands naviguèrent dans l’espace, participant à un marché infini de biens et de services. Une coalition dissidente ne tarda pas à surgir au fin fond du cosmos. Elle n’avait pas pour but de participer ou concurrencer la Fédération Galactique ... mais de la piller lors de brutaux et sauvages abordages des dits vaisseaux marchands. Cette coalition fut appelée sobrement les Pirates de l’Espace.

La Fédération Galactique réagit promptement en formant une force de police à même de les affronter. Mais l’univers étant vaste, il était facile pour les pirates de laisser à leur sort les vaisseaux qu’ils avaient pillés et d’aller se terrer dans un coin sombre avant que cette dite force de police n’intervienne. C’est pourquoi, la Fédération Galactique décida d’engager des chasseurs de primes afin de traquer, débusquer, voire de capturer lorsque cela était possible, cette vermine de l’espace.

Au fil des années, certains de ces chasseurs de prime se firent une notoriété telle qu’elle franchissait les frontières des secteurs spatiaux. La simple prononciation du nom de l’un ou de l’autre instillait la peur dans le cœur des pirates les plus endurcis. Parmi ces quelques noms au pouvoir fort évocateur, on pouvait compter Gandrayda, Ghor ou encore Rundas. Mais il en était un qui les surclassait tous. A tel point que prononcer son nom parmi les pirates était passible de peine de mort à exécution immédiate. Pour le nommer, il utilisait le surnom de Chasseur.

Son vaisseau reconnaissable entre tous, à l’aspect d’une soucoupe renversée jaune orangée au large cockpit vert en forme de V, était amarré actuellement au spatioport. Bien qu’arrivé il y a peu, ses moteurs n’émettaient aucune forme de fumée ni d’évaporation d’énergie. Il semblait être là, ronronnant très faiblement, depuis des heures, à attendre sagement, tel un chien bien dressé, que son maître ait besoin de lui. Sortant des hangars juxtaposant les quais du spatioport, une petite escouade d’hommes en armure de la Fédération Galactique apparut et vint à la rencontre d’une silhouette seule qui avançait d’un pas assuré. Cette silhouette était reconnaissable entre toutes à cause de l’armure qu’elle portait. Il s’agissait d’une armure jaune et orange aux épaulettes proéminentes et aux casque et protections thoraciques rouges vif. Sa visière, d’un vert citron rappelait le cockpit de son vaisseau.

« - Bienvenue, Chasseur de prime ! » dit le sergent menant la petite troupe en tendant la main vers le nouveau venu.

Si dans d’autres dimensions, appeler quelqu’un "chasseur de prime" était peu glorifiant, ici, il avait la même connotation que "soldat" ou tout grade militaire. Le chasseur de prime lui serra donc la main naturellement.

« - Voici votre ordre de mission. Vous y trouverez tous les détails afférant au transport. Quelle est sa destination, ce qu’il transporte, bref, rien que vous ne sachiez déjà ».

Le Chasseur connaissait déjà tout ce dont il avait besoin. Lorsque cette mission avait été émise sur le réseau galactique, il avait été le seul à répondre à l’offre. Pas que les autres chasseurs de prime craignaient ce qui pourrait ... ce qui allait immanquablement se passer. Mais par respect au Chasseur. En effet, cette mission le touchait de près. Calme et serein, le chasseur de prime laissa patiemment le sergent dérouler le protocole jusqu’à son terme. C’est alors qu’une alarme retentit au sein du siège, prenant les soldats au dépourvu. Ceux-ci consultèrent les données qui leur étaient transmises sur leurs visières. Alors qu’ils allaient se replier à l’intérieur, le Chasseur retint le sergent par le bras. Son geste était sans équivoque. Il lui demandait ce qu’il se passait.

« - Alerte de niveau noir ! Toutes les forces armées sont appelées à la salle NX-01 ! »

Le chasseur lâcha alors le bras du sergent et l’accompagna dans sa course effrénée à l’intérieur du bâtiment.

Au fil de ses missions, le Chasseur avait eu accès à maintes reprises au réseau informatique des pirates de l’espace. A chaque fois, elle en avait retiré des téraoctets de données obtenues illégalement. La plupart du temps, il se contentait d’uploader tout ce qu’il pouvait. L’interface de son armure traitait les informations automatiquement et en ressortait des extraits pertinents lorsque la situation l’exigeait. Tout en se précipitant vers cette fameuse salle NX-01, le chasseur de primes fit donc une rapide recherche dans ces fameuses données. Sur sa visière s’afficha plusieurs fichiers secret défense. Afin de se préparer au mieux à ce qui allait les attendre, le chasseur n’hésita pas à consulter les fichiers. Ce que le chasseur en retira ne l’étonna guère. La Fédération Galactique était connu pour sa maîtrise de la rétro-ingénierie. Cela, le Chasseur en avait été le témoin à maintes reprises. Néanmoins, jusque-là, la Fédération Galactique s’était contenté d’une seule source de technologie. Une ancienne race exogène dont il ne subsistait plus aujourd’hui que quelques trop rares représentants retirés aux fins fonds de l’espace. Ce que renfermait la salle NX-01, un mystérieux nexus, était une technologie semblant provenir d’une toute autre origine. Bien qu’il lui en faille beaucoup pour l’impressionner, les multiples mentions à la planète Aether ne rassurait pas le Chasseur quand à ce qu’ils allaient trouver. En prévision de cela, il modula le canon entourant son avant-bras droit. Son canon changea de forme et se mit à émettre une lumière blanche et pure.

Quelques minutes après, alors que les rapports d’hommes à terre se multipliaient, le Chasseur et la troupe de soldats arrivèrent à proximité du nexus. Ils eurent la stupéfaction d'en retrouver l’accès scellé par un épais mur de glace. Analysant cette formation glaciaire, le viseur du chasseur de prime lui révéla que cette barrière de glace confinait l’intégralité de la section du nexus. Il n’y avait aucun moyen d’y pénétrer qu’en faisant fondre cette glace. Les soldats qui l’accompagnaient se mirent alors à tirer plusieurs rafales dessus mais rien n’y fit. Ils posèrent alors des charges explosives, mais celles-ci ne firent que vaporiser une quantité superficielle de la barrière. Outre le vacarme provoqué par les soldats à côté de lui, le chasseur percevait le chaos d’un violent combat à l’intérieur du nexus. Il passa son viseur en mode radioscopique et ce qu’il vit le stupéfia. Il n’y avait plus que cinq individus encore en vie. Deux d’entre eux semblaient humains. Le troisième était une forme de vie humanoïde. Le quatrième semblait être une forme de vie synthétique évoluée. Quand au cinquième, ses relevés biologiques crevaient tous les plafonds connus. Le chasseur n’avait rencontré que peu de créatures dont les relevés étaient aussi titanesques. Il n’y avait qu’une seule conclusion possible : les pirates de l’espace s’étaient introduit au sein de la Fédération Galactique via le nexus. Il devait tout faire pour les arrêter.

La première chose à faire était de passer cette barrière de glace. Le chasseur modula à nouveau son canon. Celui-ci changea une nouvelle fois de forme et la lumière qu’il émit passa du blanc au rouge. Une sorte de flux visqueux semblait courir le long de son canon, comme de la lave. Le chasseur tira une première fois sur le mur de glace et un trait de flammes concentrées échappa de son canon pour perforer en profondeur le mur ... sans toutefois le transpercer entièrement. Il jeta un coup d’œil aux soldats. Ces derniers comprirent qu’ils devaient se reculer. Le chasseur de prime concentra alors l’énergie de son canon durant plusieurs secondes. Des flammes s’échappèrent de son arme avant qu’il ne relâche un tir d’une puissance bien supérieure. Le trait de flammes transperça le mur de glace comme un couteau dans une motte de beurre. Bien que la perforation n’était pas assez grande pour permettre à quiconque de passer, cela fut néanmoins suffisant au Chasseur. En quelques secondes le chasseur de prime se recroquevilla sur lui-même. Son armure se déploya autour de lui et forma une sphère métallique autour de lui. Ainsi, il put passer par la perforation qu’il avait créé et rejoindre le nexus à proprement parler.
_____________

Quelques minutes auparavant - Salle de contrôle du Nexus

Comme le découvrirait dans quelques minutes un certain chasseur de prime, la salle du Nexus était une pièce top secrète du siège sectoriel de la Fédération Galactique. Son confinement relevait d’un haut degré de sécurité et très peu de personnes étaient habilitées à y avoir accès, voire même ne serait-ce qu’à en connaître l’existence. Non seulement, il fallait bénéficier d’un accès de très haute sécurité, mais il fallait également montrer patte blanche. Chaque membre du personnel devait se soumettre à une batterie complète de scans avant de pouvoir y accéder.

Cette fameuse salle du nexus renfermait le seul dispositif de création artificielle d’anomalie spatiale de toute la galaxie. Après les événements de la planète Aether qui avaient failli mener à sa perte toute une civilisation exogène hautement avancée, il était hors de question que cela recommence, qui plus est sur Terre.

Le personnel travaillant dans ces locaux avait finit par s’habituer à l’appareil. A vrai dire, il n’avait rien d’impressionnant. Il se limitait à divers anneaux métalliques munis de faisceaux lasers de haute intensité. Actuellement inactif, le dispositif avaient ses anneaux parfaitement alignés et donc inoffensif. Depuis près d’une dizaine d’années, cet appareil leur permettait de communiquer avec une dimension parallèle. Sur cette Terre parallèle siégeait une organisation semblable à la Fédération Galactique appelée l’Unicorps. Poursuivant un but similaire, la paix universelle, les deux organisations ne tardèrent pas à former une alliance. Une synergie s’établit rapidement entre elles via un échange constant de savoirs et de technologies.

Bien qu’amicales, les communications entre elles étaient particulièrement réglementées. L’ouverture d’un tunnel dimensionnel ne se faisait qu’à des dates bien spécifiques, régies par un calendrier précis. C’est pourquoi, lorsque les anneaux se mirent en mouvement à l’improviste, une alarme retentit immédiatement.

« - Ouverture non autorisée d’un tunnel dimensionnel ! » alerta un ingénieur.

« - Activez les iris de sécurité ! » ordonna un militaire.

Immédiatement, des trappes s’ouvrirent dans le plafond de la salle du nexus. Des appareils en sortirent semblables à de gros yeux métalliques.

« - Réception d’une transmission codée ! »

« - Est-ce SG-1 ? »

« - Non, mon général ! C’est l’Unicorps ! Mais ... c’est le code de la semaine dernière ! »

Le général resta pensif durant plusieurs secondes.

« - Autorisez l’accès ! »

Alors que les iris se retiraient dans leurs logements, cinq individus sortirent du tunnel dimensionnel ... ou plutôt furent expulsé du tunnel. Tous, au sein de la salle de contrôle retinrent leur souffle. Qui étaient-ils ? L’Unicorps maîtrisaient les voyages dimensionnels bien avant eux, c’était même l’Unicorps qui leur avait apporté cette technologie. Comment leurs émissaires pouvaient-ils arriver chez eux d’une façon aussi chaotique ? Mais étaient-ils bien de l’Unicorps au moins ? Leurs uniformes étaient disparates, en piteux état mais surtout ce n’étaient pas ceux de l’Unicorps.

Sacrément secoués par leur voyage, seul un des cinq individus se releva dans un premier temps. Il s’agissait manifestement d’une forme de vie synthétique. La créature se redressa lentement, sans mouvements brusques et leva les mains en l’air.

« - Nous venons en paix ! » dit-il.

Mais sa déclaration pacifique fut couverte par le cri de rage que l’un de ses compagnons poussa en se redressant brutalement. Tout en se relevant, la créature s’enflamma masquant le fait qu’elle n’avait déjà rien d’humain à son arrivée.

« - RÉACTIVEZ LES IRIS DE SÉCURITÉ ! » cria le général.

Immédiatement, les iris ressortirent du plafond et visèrent automatiquement les cinq individus. Sans tarder, les engins se mirent à tirer des rafales de laser. En s’entourant d’un champ de force, l’être synthétique fut le seul à contrecarrer les tirs ... dans un premier temps.
Après avoir subi quelques tirs et tenté d’en esquiver d’autre, l’un d’eux dressa une sorte de champ de force. Deux de ses compagnons le rejoignirent pour bénéficier de sa protection. Quand au cinquième, il se tordait de douleur sous les rafales lasers qu’il subissait mais ne semblait pas fléchir pour autant. Ses collègues tentèrent de le convaincre de les rejoindre mais il semblait hors de contrôle.

« - Dimension alliée, MON CUL, OUAIS ! » éructa l’un des trois individus qui s’abritaient derrière le champ de force.

Chose que personne au sein de la Fédération Galactique ne remarqua fut la résorption des blessures de chacun. Ce qui expliquait pourtant pourquoi le cinquième d’entre eux tenait aussi longtemps sous le feu des iris. C’est alors que les yeux de ce dernier devinrent entièrement rouges. D’un mouvement ample du bras, il créa une vague de flammes destructrice qui fit exploser près de la moitié des iris en une seule attaque.

« - PASSEZ EN ALERTE NOIRE !! » cria le général, derrière la vitre blindée.

Le micro étant allumé, les cinq individus dans la salle du nexus entendirent son ordre.

« - Quoi ? Noir ? T’aime pas le noir ? JE VAIS T’EN DONNER MOI DU NOIR ! » s’emporta celui qui s’était déjà exprimé.

L’homme se métamorphosa en un instant sous les yeux de l’assistance en sa forme démoniaque d’ébène. Empoignant les débris d’un des iris tombés au sol, il le projeta avec une force inouïe contre la vitre blindée. Le projectile constella la vitre à la stupeur de ceux qui étaient derrière.

« - Je suis sûr que tu peux mieux faire » dit alors celui qui n’avait encore rien dit et rien fait.

« - Je ne faisais que m’échauffer ! »

Alors qu’il allait se munir d’un nouveau débris, les portes blindées à gauche et à droite de la salle s’ouvrirent pour laisser passer des escouades de soldats en armure. Immédiatement, ils se mirent en formation serrée en deux lignes. Celle de devant mit un genou à terre tandis que celle de derrière passait leurs canons au-dessus de la tête de leurs collègues. Sans attendre, ils ouvrirent le feu sur les cinq individus. Cela ne changea pas grand chose à la situation. Ceux qui s’étaient déjà abrités derrière un champ de force le réorientèrent pour faire face aux tirs des soldats. Néanmoins, il en restait toujours un sans défense. Bien que le blessant grièvement, les tirs eurent surtout pour effet de le faire plonger davantage dans sa rage. Il se retourna alors vers l’une des escouade et bondit sur elle. En un seul mouvement, il faucha deux des soldats tout en désorganisant leur formation. Sans marquer de temps mort, il en éventra deux autres tout en prenant la tête d’un troisième dans sa gueule infernale.

« - HOMMES A TERRE ! HOMMES A TERRE ! » hurlèrent les militaires de la seconde escouade.

La créature enflammée décima le premier peloton en l’espace de quelques secondes lorsque le second ouvrit le feu sur elle ... attirant son attention. Celle-ci fit mine de se jeter sur eux lorsqu’elle s’arrêta net. Elle semblait stoppée par un mur invisible.

« - Frédéric ! Calme-toi ! » lui adressa alors l’un de ses camarades.

Mais le dénommé Frédéric ne semblait pas vouloir entendre raison. Il planta ses griffes dans le champ de force et entreprit de le déchirer. Comprenant qu’il ne pourrait pas le contenir, l’homme qui venait de parler se retourna vers le peloton. Son regard se fit alors plus acéré un court instant au moment même où tous les soldats furent repoussés hors de la salle. Au même moment, le monstre infernal franchit le champ de force et s’élança à leur poursuite ... avant d’être plaqué contre la baie vitrée par la créature aussi sombre que la nuit. Déjà fragilisée, la baie vitrée éclata sous le choc couvrant de verre tous ceux qui étaient derrière.

Bien qu’accusant le coup, la créature enflammée, se releva pour se jeter sur celle ténébreuse. Les deux individus exécutèrent alors ce qui ressemblait à un ballet mortel. Celle tout de noir vêtu esquivait toutes les attaques de celle en flammes en se déplaçant à une rapidité extrême.

Tandis que la furie était occupée, et qu’aucun soldat n’était plus présent, les iris encore en état réapparurent au plafond et recommencèrent à tirer. Réactif, celui qui était resté inactif jusque là, leva les mains vers le plafond et pulvérisa toutes les machines encore en état de marche. C’est alors qu’un épais mur de glace confina entièrement la pièce. Cette glace couvrit les murs, obtura les portes et prit la place de la vitre blindée.

« - Il faut le calmer au plus vite ! » dit alors l’homme à la peau de nacre.

« - Et pourquoi donc ? Ils nous attaquent, on riposte ! » rétorqua alors celui qui avait pulvérisé les derniers iris.

« - Il faut faire la part des choses ! On débarque sans prévenir et la première réaction que l’un de nous a est de s’enflammer ».

« - Sur ce point, il n’a pas tort ! Mais quoi que vous décidiez, faites-le vite ! » dit alors la créature d’ébène.

« - Faut le neutraliser ! » déclara le destructeur des iris après quelques secondes.

Alors que les deux hommes se tournaient vers la créature infernale, un puissant jet de flammes traversa alors le mur de glace au niveau d’une des portes. Le temps sembla se suspendre lorsqu’une sphère métallique passa par le trou ainsi creusé. A peine l’objet eut-il touché le sol qu’elle se déploya pour dévoiler un individu en armure orange dont le canon était pointé sur eux.
_____________

Note 1 : Maintenant que vous avez lu ce chapitre, vous aurez compris à quelle franchise appartient cet univers. Néanmoins je finirais de nommer cet arc lorsque j'aurais le premier commentaire en retour de ce chapitre afin de m'assurer que le seul lecteur suivant la publication de Babel chaque semaine (à l'heure où j'écris ces lignes) ne soit pas spoilé.
_____________

Note 2 : Le titre de ce chapitre est un clin d’œil à la phrase d’intro de Metroid Prime.
_____________

A suivre dans le chapitre 302 : A toute épreuve !

Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» LONE STAR maquette
» Propos de : Lone-Star en jaune.
» Lone Star (GB)
» Lone Star ( pilote réalisé par Marc Web)
» De Grand teton à Glacier en passant par Yellowstone: Partie 2 Yellowstone
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 301 - Lone Star :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 301 - Lone Star
Message le Dim 29 Mai - 12:04 par Shion
Comme je l'avais supposé, il s'agit donc bien de Metroid ^^ Mais tu m'as quand même surpris en incorporant des références à Stargate Smile

J'aime bien la manière dont tu débutes cet arc, à savoir te mettre du point de vue du monde sur lequel on est plut^to que de celui des héros. Ca change un peu ^^
avatar
Re: Chapitre 301 - Lone Star
Message le Dim 5 Juin - 10:16 par Jezekiel
Oui, le week-end dernier j'ai essayé de t'embobiner histoire que ça reste un minimum une surprise ^^

Concernant Stargate, ce petit délire m'est venu pendant l'écriture :p

Ravi que cette introduction te fasse plaisir. Elle est du même genre que celle de l'Arc III - un Monde selon César où les héros font irruption au plein milieu d'une bataille.

Sinon pas de remarques sur le traitement d'un personnage ... j'imagine que tu me connais assez pour savoir pourquoi je l'ai traité ainsi et que ça ne te surprend plus ... grrrr -_-'
^^

La semaine prochaine tu pourras lire le chapitre 302. La forme de ce chapitre donnera le ton des chapitres d'une bonne partie de l'arc (du moins c'est comme ça que je l'avais prévu initialement mais vu que ça me prend plus de temps que prévu ... ^^').
Re: Chapitre 301 - Lone Star
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 301 - Lone Star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: