Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 302 - A toute épreuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

12062016
MessageChapitre 302 - A toute épreuve

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps - Quelques heures auparavant

Alors qu’ils l’avaient quitté resplendissant, ses vitres étincelant à la lumière du soleil au milieu d’une végétation au sein de laquelle il avait su s’implanter en harmonie, le siège de l’Unicorps n ‘était plus que ruines en flammes. Le soleil ne le mettait plus en valeur masqué qu’il était par de funestes nuages d’orage parcourus d’éclairs rouges. Tous furent pétrifiés par cette vision. Finalement, ce fut Miles qui rompit le mutisme le premier.

« - On les laisse un mois seuls et v’là le boxon qu’ils nous foutent ! »

« - En réalité nous n’avons été absents que 4 jours d’après le flux temporel universel » indiqua Isaac.

« - Quatre jours et le siège de l’Unicorps est dans cet état ? » dit Frédéric, pensivement.

C’est alors que les bruits d’une escarmouche armée se fit entendre. Quoi qu’il soit arrivé, il y avait encore des survivants et ils se battaient pour survivre. Sans hésiter un seul instant tous se mirent en mouvement pour rallier le point où la confrontation avait lieu. L’affrontement semblait se dérouler au cœur même de la petite ville qui s’était développée en périphérie du siège pour subvenir aux besoins du personnel. Tous serrèrent les dents en le comprenant. Bien qu’ils fussent rapides, ils arrivèrent malheureusement après le combat. L’équivalent de trois familles de civils ainsi qu’une poignée de soldats gisaient sur le sol. Leurs cadavres étaient en proie à des créatures inconnues qui leur faisaient subir des sévices post-mortem immondes. Ces monstres, à mi-chemin entre le reptile et le végétal, semblaient être dépourvus de toute moralité. Ils démembraient les cadavres et se disputaient certains membres. Bien que stupéfaits par tant de sauvagerie, les quatre hommes se reprirent rapidement lorsque la colère les submergea. Frédéric fit office de tête de pont et s’élança, tout en se métamorphosant, sur les créatures. Il fut immédiatement suivi par Jeremiah, Wade et Miles. Prenant les créatures par surprise, elles ne leur offrirent guère de résistance. Lorsqu’elles s’aperçurent qu’elles étaient surclassées en puissance et potentiel dévastateur, les créatures qui échappèrent au premier assaut, s’enfuirent de la vue des quatre héros. Alors qu’ils pensaient avoir fait fuir tous les assaillants, l’un d’eux était resté sur place. Bien que tous comprirent qu’il dévorait l’un des civils, ils ne comprirent pas tout de suite ce que leurs yeux leurs montraient. Il s’agissait d’un humain qui en dévorait un autre. Serrant les dents, Frédéric hurla en se jetant sur lui et l’empoignant par la nuque. Il le balança contre une maison avant de le rejoindre et de le saisir par la gorge. Armant son bras pour lui déchiqueter la face, Frédéric suspendit son geste en reconnaissant le visage du dément. Il s’agissait de Ravenwork, l’un des généraux de l’Unicorps.
_____________

Terre 50227

Bien qu’il eut effectué une quantité astronomique de calculs afin de parvenir à ouvrir un passage entre deux dimensions, et à le maintenir stable assez de temps afin qu’il puisse passer, rien dans les résultats qu’il avait obtenus ne l’avait préparé à l’épreuve qu’il venait de subir. En dépit d’un voyage relativement court, Émile Postridge avait été balloté dans un vortex de sons et d’images discordants et dissonants durant ce qui lui avait paru une éternité. Arrivé à destination et les intestins retournés, la première chose qu’il fit contre son gré fut de vomir tout ce que son estomac contenait encore. Piètre premier pas dans une nouvelle dimension se dit-il tout en s’essuyant la bouche d’un mouchoir.

Une fois stabilisé, la première chose que ses sens lui fournirent, et qui l’étonnèrent, fut la luminosité ambiante. Alors qu’il avait quitté sa Terre au beau milieu de la nuit, il se retrouvait en plein jour sur cette dimension. Sa réaction fut de consulter sa montre afin de s’assurer du temps qui s’était écoulé durant le voyage. Mais non, l’éternité subie n’était qu’une construction de son esprit, l’exemple même de la relativité. Il ne s’était bien écoulé que quelques minutes depuis l’ouverture de son vortex. Repensant à celui-ci, Postridge tourna la tête et vit les derniers vestiges de son vortex en train de s’effondrer sur lui-même et de disparaître purement et simplement comme s’il n’avait jamais existé. Au moins, cela était conforme à ses calculs.

Ses yeux s’adaptant à la lumière et son oreille interne redevenant suffisamment fiable, Émile se releva et prit connaissance de l’endroit où il était arrivé. En lieu et place de l’Université du Mans, il se retrouvait au beau milieu d’un cimetière aux tombes innombrables. Rares étaient celles qui n’étaient pas fleuries par les proches des disparus. Semble-t-il que la mémoire de leurs défunts était une chose que les habitants de ce monde chérissaient. Même s’il était cartésien, cet aspect de cette autre civilisation humaine le rassurait quelque peu. Non loin de lui, il vit alors une allée pavée semblant traverser tout le cimetière. Il s’y rendit d’un pas nonchalant, reconnaissant les arbres et les plantes qu’il croisait. Une fois sur l’allée, il la suivit sur quelques mètres avant de voir apparaître au loin le portail. Pressant le pas, il fut stupéfait par la vision qu’il eut alors de la ville. Le Mans était dans cette dimension une métropole importante mais de surcroit avec des tours gigantesques de verre et d’acier qui se dressaient vers le ciel. Postridge s’attendait certes à des différences avec sa dimension natale mais jamais il n’aurait pu deviner contempler de pareilles merveilles d’architecture. Certes, dans le nouveau monde de sa dimension, les Américains étaient passés maître dans l’édification de pareils bâtiments mais aucun n’atteignait une altitude semblable d’après les photos qu’il en avait vues.

Néanmoins, ce spectacle étonnant et émoustillant pour son esprit ne devait pas lui faire oublier pourquoi il avait entrepris ce périlleux voyage.
_____________

Terre 9105 - Salle du Nexus

Les cinq nouveaux venus suspendirent leurs gestes en voyant le guerrier en armure orange faire ainsi irruption dans la pièce. Un genou au sol et son canon pointé sur le plus proche de lui, le chasseur resta également immobile. Mais contrairement aux intrus ce n’était pas la surprise qui le figeait. Il gagnait simplement du temps afin de permettre à ses scanners d’analyser les cibles face à lui. Les données qui s’affichèrent sur sa visière l’étonnèrent quelque peu. Aucun ne semblait être humain. Haletant comme une bête furieuse, Frédéric regardait le nouveau venu avec une rare intensité. Comme s’il sentait les scanners de l’inconnu le pénétrer, l’agresser, Frédéric s’élança vers lui. Mais il ne fit pas trois pas qu’un tir d’un blanc éclatant le frappa en pleine poitrine. Loin de le perforer, le tir entraîna une réaction en chaîne extrêmement rapide. En l’espace de trois secondes, le corps de Frédéric fut prisonnier d’une épaisse gangue de glace et sa flamme étouffée. Profitant de la surprise de son attaque, le Chasseur modifia la configuration de son canon et tira un trait de lumière blanche intense en direction de Miles.

Mais le chasseur de prime n’était pas le seul à être réactif. Son tir de lumière ne fit pas la moitié de son trajet qu’il se dissipa contre un mur invisible. Son viseur d’analyse ne lui révéla rien. Il tira une nouvelle fois et une nouvelle fois son tir heurta quelque chose d’invisible. Il changea le mode de sa visière et activa le mode échographique. La propagation de l’air dans la pièce lui révéla la présence du mystérieux mur. Le chasseur modula à nouveau son canon qui s’illumina d’une couleur violette. Ne sachant pas qui en était à l’origine, il cibla chacun des quatre envahisseurs et leur tira dessus aussi vite que possible.

La charge électrique de son tir ondulant traversa le mur et n’affecta qu’un seul d’entre eux, celui qui maintenait le mur érigé. Ce dernier tomba au sol, parcouru de spasmes musculaires. Celui qui se rapprochait le plus d’un humain semblait paralysé par le courant qui parcourait encore ses muscles tandis que le drone semblait indifférent à cette charge. Quant à la créature d’ébène, sa réaction surprit le chasseur.

« - De l’électricité ? Encore ? » dit-il.

Maintenant que le mur était tombé, le chasseur remodula son canon à sa configuration précédente. Le temps qu’il tire, le compagnon de sa cible parvint à l’avertir juste à temps.

« - MILES ! ESQUIVE ! »

Voyant le flash de lumière émaner du canon de leur assaillant, Miles se téléporta instinctivement, échappant au tir. A peine réapparut-il que le chasseur le visa de son arme et tira à nouveau. Mais une nouvelle fois Miles échappa au tir en se téléportant. Ne comprenant pas à quoi il avait à faire, le chasseur opta pour un autre mode de son viseur, le système à rayons X. Mais celui-ci ne lui fut pas d’une grande aide puisque le viseur ne détectait son adversaire que lorsqu’il réapparaissait. Comprenant pourquoi l’analyse de cette créature lui avait conseillé d’utilisé le lightbeam, le chasseur passa son viseur en mode sombre. Dès lors il put suivre les déplacements du monstre d’ébène. Alors qu’il allait lui tirer dessus avec succès, son canon refusa de bouger. Et pour cause, une sorte de fil barbelé était entouré autour. Ce fil émanait de sa dernière cible. Il comptait bien l’empêcher de tirer sur son compagnon d’arme. Alors qu’il allait adopter la bonne contre-mesure, la créature d’ébène apparut juste devant lui et lui asséna un puissant coup de poing au ventre. Le fil barbelé desserra son emprise, comme s’il fut agi d’un être pensant, et laissa le chasseur heurter le mur derrière lui avec violence. Le choc fut rude et le chasseur tomba au sol, inerte.

Les deux individus cessèrent tout mouvement.

« - Tu crois qu’il est mort ? » demanda alors Miles.

« - Son armure a l’air d’être plus performante que celle des soldats de base. Je ne pense pas qu’il soit mort. Sonné, peut-être ».

Alors que Miles avançait vers le chasseur, celui-ci dressa son canon en un éclair et tira sur Miles à bout portant. Pris de court, Miles reçu le tir de lumière de plein fouet. Bien que l’impact du tir lui fusse douloureux, ce ne fut rien comparé aux flammes blanches qui se répandirent sur son corps comme une traînée de poudre. Miles se débattit dans tous les sens en hurlant de douleur. C’est alors que Wade comprit pourquoi leur adversaire s’évertuait de lui tirer dessus avec cette arme.

« - REDEVIENS HUMAIN ! MILES !! HUMAIN !! » hurla-t-il.

Malgré la douleur indicible, Miles parvint à entendre les mots de son ami. Sous un effort surhumain, il parvint à reprendre forme humaine. Les flammes blanches ne tardèrent pas à se dissiper tandis que Miles perdait connaissance et tombait au sol, inerte et grièvement brûlé.

Pendant ce temps le chasseur se redressa et fit face à Wade, le menaçant de son canon.

« - Baisse ton arme ! Crois-moi, parmi tout ton attirail, tu n’as pas ce qu’il faut pour me neutraliser ! » dit-il, d’un ton menaçant.

Mais le chasseur ne céda pas à la menace de l’humanoïde face à lui. Il modula son canon et tira une puissante décharge négative alternant des flashs d’énergie noire et blanche. Mais cette fois son adversaire fut prompt à réagir. Il opposa à son tir un jet de flammes azur. Le tir énergétique se dissipa rapidement, ce qui permit au jet de flammes de menacer le chasseur. Ce dernier se métamorphosa à nouveau en sphère métallique et échappa aux flammes dévastatrices. Il reprit forme humaine et tira plusieurs salves de son powerbeam. Surpris par cette esquive, Wade se prit les tirs de plein fouet. Néanmoins, cela ne fut pas suffisant pour le neutraliser. Immédiatement, il se retourna vers le chasseur et déversa un nouveau jet de flammes. A nouveau, le chasseur échappa aux flammes en se métamorphosant en sphère. Le voyant faire, Wade le harcela avec ses fouets métalliques mais la sphère était trop rapide et agile. S’il ne pouvait l’atteindre ni avec ses flammes ni avec ses fils tranchants, alors il l’aurait autrement. Il dirigea ses mains vers le sol et commença à provoquer un véritable séisme. La sphère se mit à rebondir dans tous les sens. Alors que le sol commençait à se déformer sous les secousses telluriques, la sphère accéléra un bref instant pour se diriger vers Wade. Celui-ci esquiva la charge de la sphère en pivotant sur un pied et suivant le mouvement de la sphère. Le chasseur reprit alors forme humaine et observa Wade. Ce dernier comprit alors que le Chasseur l’avait piégé. Il se retourna et vit trois petites sphère de lumière scintillante en lévitation à hauteur de son buste et de son visage. Il n’eut pas le temps de comprendre ce que c’était qu’elles explosèrent, projetant Wade en arrière.

Pensant en avoir fini avec lui, le Chasseur pointa son arme sur le dernier d’entre eux, le drone. Celui-ci n’avait pas bouger d’un pouce depuis leur arrivée et ne montrait aucun signe d’agressivité et se tenait toujours les mains en l’air.

« - Nous venons en paix ! » déclara-t-il à nouveau.

Pour la première fois, le Chasseur émit un son, celui de l’amusement. C’est alors que Wade se releva, le visage et la poitrine ravagés par les explosions.

« - Cette fois, tu vas crever ! » lui dit-il d’une voix d’outre-tombe.

Alors que son corps semblait absorber la lumière ambiante et assombrir son environnement direct, il tomba, inconscient, face contre terre. Derrière lui se tenait l’autre humanoïde qu’il pensait avoir neutralisé avec son wavebeam. La créature, Jeremiah, venait d’assommer son camarade d’un puissant coup sur la nuque du tranchant de la main.

« - Isaac dit vrai, nous venons en paix. Les circonstances du départ de notre dimension font que certains d’entre nous sommes sur les nerfs et prompts à la violence. Veuillez nous excuser pour le grabuge » dit-il tout en adoptant la même posture que le drone, les mains en l’air.
_____________

Note 1 : Le rayon avec lequel le Chasseur neutralise Jeremiah (ou pense le neutraliser) est le Wavebeam. Il contient certes une charge électrique, comme le souligne Miles, mais il est surtout connu pour traverser les obstacles.
_____________

A suivre dans le chapitre 303 : A l'aurore des événements !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» des ongles à toute épreuve
» Un mental à toute épreuve..
» Musique dans Twilight chapitre 4 breaking dawn part 1
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 302 - A toute épreuve :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 302 - A toute épreuve
Message le Dim 12 Juin - 11:18 par Shion
La vache ce premier paragraphe ! Qu'est-ce qui s'est donc passé à l'Unicorps ?

Emile a donc réussi à aller dans une autre dimension... Maintenant, je me demande comment la suite de son voyage va se passer... Une diée un peu saugrenue m'est venue, en me rappelant un arc des eXilés, avec tous les doubles de Wolverine. Et si Emile recherchait plusieurs de ses doubles afin de composer une équipe ?

Sinon, le Chasseur (on va faire comme si je ne connaissais pas Metroid :p) s'en tire quand même super bien face à notre équipe ^^
 

Chapitre 302 - A toute épreuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: