Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 303 - A l'aurore des événements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

26062016
MessageChapitre 303 - A l'aurore des événements

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps - Quelques heures auparavant

Bien que livide, l’unique œil valide injecté de sang et le bas du visage déchiqueté laissant apparaître les dents et la mandibule, Frédéric et les autres membres du groupe reconnurent le général Ravenwork. Que s’était-il passé ces quatre derniers jours pour que le général se transforme en zombie ? Car zombie était bien le terme le plus approprié à son état. Il faisait claquer sa mâchoire en tentant de mordre Frédéric. Bien que stupéfait de reconnaître ce visage, la poigne de Frédéric ne se desserra pas un seul instant.

« - Ce n’est pas le Général Thomas O. Ravenwork de l’Unicorps ! » déclara soudain Isaac.

« - Quoi ? C’est bien sa putain de tronche, non ? » répliqua Miles.

« - Le Général Thomas O. Ravenwork de l’Unicorps a été blessé par une épée à lame moléculaire sur la partie gauche du visage lors d’une mission d’exfiltration en territoire krill » répondit le drone.

Tous regardèrent alors le visage du zombie et virent que la cicatrice longiligne se trouvait sur la partie droite de son visage et non sur la gauche. Il ne s’agissait donc pas du Ravenwork qu’ils pensaient. Bien que soulagés de ne pas avoir à faire au vrai, la présence de celui-ci les déroutait.

« - Il est qui lui alors, putain ? » éructa Miles.

« - Un cadavre de plus dans notre sillage » rétorqua Frédéric avant de relâcher le zombie et de le décapiter d’un grand mouvement de griffes.

« - Les nuages d’orage parcourus d’éclairs rouges ... un double perverti d’une personne connue ... ça ne vous rappelle rien ? » fit Wade.

« - Le Mastercorps ! » répliqua Jeremiah qui semblait en être venu à la même conclusion.

« - Comment ils ont fait pour arriver ici ? » demanda Miles.

« - Peu importe ! C’est le dernier monde qu’ils terroriseront ! » déclara Frédéric.

C’est alors que des clappements de main se firent entendre. Le son attira l’attention du groupe vers le toit d’une petite maison de la rue où ils se trouvaient. Celui qui venait d’applaudir se tenait droit sur le toit, à la vue de tous.

« - La volonté est louable mais une telle entreprise est indéniablement vouée à l’échec. Vous feriez mieux de faire comme vos comparses et tenter de fuir la planète ... même si c’est également peine perdue ! » déclara l’homme.

« - Et qui es-tu pour prétendre cela ? » demanda Frédéric.

« - Je me nomme Monroe ! Peut-être avez-vous connu la pâle imitation qui résidait ici ? J’en n’ai fait littéralement qu’une bouchée ! »

Soudain, un éclair traversa le ciel et éclaira le visage de Monroe. A ses canines, il était indéniable qu’il s’agissait d’un vampire.

« - Monroe ? Pourquoi ce nom me dit quelque chose ? » se demanda à voix basse Miles.

« - C’est le télépathe de l’Unicorps qui s’est invité dans ton esprit » lui glissa Wade.

« - Ah ouais, j’y suis ! »

« - Alors ? Qu’allez-vous choisir ? Tenter de fuir et m’amuser ou combattre et finir comme ces pauvres loques ? » demanda Monroe en désignant les cadavres des civils et militaires jonchant la rue.

En guise de réponse, Frédéric s’enflamma. Monroe se mit à sourire.

« - Lucas ? Si tu veux bien ? » dit-il.

La façade de la maison sous les pieds de Monroe s’écroula sous le coup de bélier d’une immense créature masquée par la poussière que le mur avait provoquée en s’effondrant.
_____________

Univers 9105

Ses blessures résorbées au point de ne plus être que des brûlures superficielles, Miles rouvrit les yeux. La première chose qu’il vit fut un plafond métallique. Sous lui, il sentait le froid du métal sur lequel il était allongé. Il se releva et s’aperçut de la présence d’une banquette métallique à sa droite, qui était sensée lui servir de lit, ainsi que de toilettes et d’un évier sur sa gauche. La pièce dans laquelle il se trouvait était exiguë. Il se retourna et constata la présence d’un champ de force rouge en guise de porte. Il comprit de suite qu’il était emprisonné.

« - Yo ! Quelqu’un peut me dire pourquoi je suis en cellule ? » demanda-t-il à voix haute.

« - Semble-t-il que Miles est réveillé » entendit-il la voix de Wade dire.

« - Wade ? T’es où ? »

« - Dans la cellule à côté de la tienne ! »

« - Pourquoi on est enfermés ? Qu’est-ce qui s’est passé ? »

« - Toi et Frédéric neutralisés, j’ai pensé qu’on pouvait tenter d’arranger les choses » dit alors Jeremiah, depuis la cellule en face de lui.

« - Après m’avoir lui-même neutralisé au passage » ajouta Wade.

« - Tu t’apprêtais à tuer l’homme en armure. Tu allais faire empirer les choses » répondit le vampire.

« - Parce que enfermés comme nous le sommes, c’est sûr que c’est bien mieux ! » rétorqua Wade.

« - Tout ça est de ma faute, je suis sincèrement désolé » intervint alors Frédéric.

« - Vu comment on s’est fait éjecter de l’Unicorps, tu m’étonnes que t’as pété un câble ! » répondit Miles.

« - Étant donné le comité d’accueil, j’étais à deux doigts également » admit Wade.

« - Quel accueil pour une dimension "alliée" ! » renchérit Miles.

« - Nous avons tous commis des erreurs ! J’ai pensé que la diplomatie pouvait arranger les choses ... et nous voici enfermés ici » dit Jeremiah.

« - La violence n’est pas la réponse à toutes les problématiques. Tu as eu raison d’essayer. Le seul fautif de notre situation, c’est moi. A moi donc d’essayer d’arranger les choses ! » plaida Frédéric.

« - Qu’est-ce que tu comptes faire ? » demanda Wade.

« - Ces champs de force ... c’est des lasers ... de la lumière véhiculant énormément d’énergie. Ce n’est pas si différent du feu. Je peux peut-être tenter de le traverser si je parviens à m’enflammer à une température suffisamment élevée. Après quoi je vous libérerai ».

« - Cette hypothèse de travail n’a nul besoin d’expérimentation pour en déduire le résultat à venir. Par extrapolations des relevés effectués lors de vos derniers combats, il est hautement improbable que vous parveniez à élever la température de vos flammes assez haut pour vous permettre de traverser le champ de force. Les dommages corporels que vous subirez lors de votre tentative seront assurément gravissimes. Je vous enjoins à ne plus envisager une telle entreprise » intervint alors Isaac.

« - Qu’est-ce qu’on fait alors ? » demanda Miles.

« - Le codage du système de sécurité nécessitera quelques minutes à cracker. D’ici là, patienter est la seule chose à faire » répondit le drone.

Wade observa la cellule dans laquelle il était et ne vit aucune prise ni aucun connectique.

« - Comment tu fais pour cracker le système ? » demanda-t-il.

« - Le poste de l’opérateur Logan Parker présente une faille de sécurité au niveau de son récepteur wifi que je suis en train d’exploiter ».

Quelques minutes plus tard, Isaac parvint à cracker le système de sécurité. Dès lors tout fut très rapide. Il accéda à l’ensemble du système informatique et désactiva les champs de force de leurs cellules. Alors que les cinq hommes s’apprêtaient à sortir de leurs cellules, les champs de force se réactivèrent soudainement.

« - Isaac ? » fit Wade.

« - Paramètre inconnu jusque-là, il y a une intelligence artificielle à bord. Elle vient de m’expulser du système et a remédié à la faille de sécurité ».

« - Attends, attends, attends ! Comment ça "à bord" ? »

« - Nous ne sommes plus sur Terre depuis environ quatre heures. Nous sommes actuellement sur le G.F.S. Erebus. C’est un vaisseau militaire de classe Olympus reconverti en convoi pénitentiaire. Il vole actuellement en hyperespace en direction de RX 338, un planétoïde servant de prison de haute sécurité » informa le drone.

« - Bon ! Ça suffit les conneries ! » dit alors Miles.

Ayant pu appréhender la configuration des lieux lorsque le champ de force s’était abaissé, Miles disparut en un éclair de sa cellule pour réapparaître dans le couloir. De suite, il se dirigea vers la cellule d’Isaac et observa le boîtier de contrôle. Il n’y avait aucun bouton, aucune serrure, aucune fente où insérer une quelconque carte magnétique. Semble-t-il que le pass était intégré aux armures des gardes. Déjà las de tenter de comprendre comment il pouvait ouvrir la cellule du drone au bout de quelques secondes, il explosa le dit boîtier d’un puissant coup de poing. Miles en fut pour ses frais. Le boîtier était en miettes par terre mais le champ de force était toujours présent. Néanmoins, le boîtier détruit laissa apparaître des fils électriques dénudés. Miles tenta de faire un quelconque court-circuit et malgré quelques étincelles, rien ne se produisit.

« - Quelqu’un a une idée ? » demanda-t-il.

Alors que tous réfléchissaient à un moyen d’abaisser ces champs de force, ces derniers disparurent soudainement. Bien que surpris par cette disparition, ils ne tardèrent pas et sortirent de leurs cellules. Ils s’aperçurent alors que le couloir dans lequel ils se trouvaient courait sur plusieurs centaines de mètres. Tout le long se trouvaient des cellules de détention. Mais seuls les champs de force de leurs cellules s’étaient dissipés.

« - Pas que je sois mécontent d’être sorti de cette cage à poule mais ... quelqu’un d’autre trouve-t-il cela étrange ? » demanda Wade.

« - Ouais ! C’est comme si quelqu’un nous avait volontairement libérés » répondit Frédéric.

« - Mais pour quoi faire ? » demanda Jeremiah.

« - Notre libération est du fait de l’intelligence artificielle du G.F.S. Erebus » indiqua alors Isaac.

« - Après t’avoir empêché de nous libérer, elle le fait à ta place ? » dit Frédéric, soupçonneux.

Isaac leva la main droite et dressa son index, signe d’attendre.

« - L’intelligence artificielle prend contact avec mon système. ... Rectification. Il ne s’agit pas d’une intelligence artificielle mais organique. ... Il s’agit de l’Unité Aurora 346, un super ordinateur organique ... Sa directive prioritaire est de protéger le G.F.S. Erebus et son équipage contre toute menace interne ainsi qu’externe ... Elle analyse des milliards de paramètres simultanément. ... Par extrapolation des données actuelles, notre libération était un impératif à la survie du plus grand nombre à bord ... » délivra Isaac de façon hachée.

« - Comme d’hab’, j’ai pas tout compris, surtout le passage artificiel/organique, mais elle est sûre de bien fonctionner cette Aurora ? Je veux dire qu’ils ne nous ont pas foutus en prison pour rien » intervint Miles.

« - L’unité Aurora 346 observe les comportements et les constantes de tout le monde à bord, équipage compris ... Cela lui permet de pallier les éventuelles défaillances de l’équipage et d’éviter des incidents ... Elle nous a observés également depuis notre montée à bord ... La nature de nos interactions sociales entre nous indique que nous ne sommes pas des sociopathes ».

« - Pourquoi nous avoir enfermés alors ? » demanda Frédéric.

« - L’Unité Aurora 121 au siège sectoriel est connu pour être parmi les Unité Aurora les plus intransigeantes. C’est pourquoi elle y officie. La sécurité doit y être maximale et l’Unité Aurora qui en a la charge ne doit pas être susceptible d’adopter des mesures non conventionnelles » répondit Isaac.

Les quatre hommes se regardèrent et comprirent que ce n’était pas le cas de cette unité Aurora puisqu’elle les avait libérés.

« - Puisqu’elle nous a libérés, c’est qu’elle a, ou va avoir, besoin de notre aide » intervint alors Frédéric.

« - Affirmatif ! »

« - Et puis quoi encore ? » rétorqua Wade.

Mais Frédéric lui fit signe de la main de se taire.

« - En échange, nous aurons besoin qu’elle nous aide à atteindre la planète sur laquelle nous désirons nous rendre » imposa Frédéric.

« - L’Unité Aurora 346 avait prévu l’éventualité d’un quelconque accord ... Elle est encline à nous aider si nous mettons tout en œuvre pour protéger l’équipage ».

« - Moi, je veux bien, mais contre quoi ? » demanda Miles.

« - Le radar longue portée du G.F.S. Erebus a détecté l’approche d’une flotte conséquente ... Le vaisseau du Chasseur en a été informé mais il ne pourra jamais s’en occuper seul ... »

« - Holà ! On ne peut rien faire contre des vaisseaux spatiaux ! » coupa Frédéric.

« - L’Unité Aurora 346 le sait parfaitement et ne vous demande pas de stopper la flotte ».

« - Alors quoi ? »

« - Les probabilités d’abordages multiples sont élevées. Si rien n’est fait, de nombreux membres d’équipage périront lors des combats qui s’ensuivront ».

« - Et cette fameuse flotte arrive quand ? » demanda Jeremiah.

« - Le temps qu’on échange ... la flotte ennemie est déjà là » répliqua Isaac.

C’est alors que le pont fut ébranlé par de puissantes secousses. Le G.F.S. Erebus venait d’essuyer les premiers tirs d’une longue série. Quelque peu surpris, les cinq individus chancelèrent sous les secousses. Ces premières secousses finies, tous s’échangèrent un regard. Ils allaient faire ce qu’ils pouvaient pour repousser les envahisseurs. C’est alors que l’Unité Aurora leur transmit le lieu où il y avait le plus de probabilités que le premier abordage se fasse.

Tous se mirent en mouvement et s’élancèrent le long du couloir. Toutes les cellules qu’ils dépassèrent renfermaient des aliens aux physiologies variées.

« - Putain ! Ils sont plus moches les uns que les autres ! » dit Miles.

Soudain, de nouveaux tirs vinrent ébranler le pont pénitentiaire, le plongeant dans le noir. Ainsi déséquilibrés et désorientés par la perte soudaine de lumière, tous chutèrent. Alors qu’ils se relevaient, les lumières de secours prirent le relais, illuminant faiblement le couloir d’une lumière rouge. Ils se rendirent alors compte qu’il n’y avait plus aucun champ de force. Toutes les cellules étaient ouvertes.
_____________

A suivre dans le chapitre 304 : L'Attaque des titans
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Le Monde de Narnia : Chapitre 3 - L'Odyssée du Passeur d'aurore 8/12/2010
» Viviano: Fake trailer Narnia chapitre 3 : L'odyssée du passeur d'aurore
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 303 - A l'aurore des événements :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 303 - A l'aurore des événements
Message le Dim 26 Juin - 14:59 par Shion
J'imagine que le titre fait référence aux unités Aurora que tu introduis dans ce chapitre ^^

Je ne m'attendais pas à revoir le Mastercorps si vite.

Du coup, j'aurais tendance à penser que l'équipe cherche dans le monde des Metroids une nouvelle base...

Wade semble particulièrement sur les nerfs, sinon.
avatar
Re: Chapitre 303 - A l'aurore des événements
Message le Dim 26 Juin - 19:21 par Jezekiel
Le titre du chapitre
J'ai failli le mettre en "Note" à la fin du chapitre mais je me suis dis que c'était suffisamment évident ... comme tu me le confirmes ^^

Mastercorps
Je m'en doute mais c'est justement ce qui fait son intérêt ^^

Wade
Tu te fais assommer par un pote, je pense que toi aussi tu serais un peu énervé Wink
 

Chapitre 303 - A l'aurore des événements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: