Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 310 - le Grand hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1012
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

14082016
MessageChapitre 310 - le Grand hall

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps - Quelques heures auparavant

Lucas leur expliqua ce qu’était le protocole Exode et dans quel cas il était enclenché. Ce plan fut élaboré lors des heures les plus noires de la guerre contre les krills, à un moment où la guerre semblait perdue. Ce protocole d’urgence serait déclenché le jour où une puissance irrépressible envahirait leur monde et qu’ils ne pourraient y faire face. Pensé dans l’éventualité d’une invasion krill, finalement ce protocole se déclencha des années plus tard ... face au Mastercorps.

Le protocole Exode était le protocole de la dernière chance. Il mobilisait les ultimes ressources de l’Unicorps pour exfiltrer le plus de monde et de matériel possibles vers une position de repli. Évaluant que la création d’un trou de vers était moins gourmande en énergie qu’une faille dimensionnelle, cette position de repli ne se situait donc pas sur une Terre parallèle mais sur une planète éloignée de leur propre galaxie.

A l’arrivée du Mastercorps, les différentes Forces de Frappe opposèrent une vaillante opposition. Que ce soit les Forces de Frappe Smasher, Fennec, Polar Bear, nombreuses furent celles qui tombèrent dès les premières heures du conflit. Devant cette hécatombe, Ravenwork et d’autres généraux décidèrent d’enclencher le protocole Exode. Partout sur la planète, des membres de l’Unicorps coordonnèrent le rapatriement de la population jusqu’au siège afin de les envoyer sur l’autre planète. Mais là encore, ils durent faire face au manque de pitié du Mastercorps. Ils pilonnèrent les principaux sites de départ avec leurs bombes biologiques, libérant des myriades de ces charognards qui massacrèrent de nombreux civils sans défense.

Devant le récit de ces derniers jours cauchemardesques, tous manquèrent de mot pour exprimer leur ressentiment. Finalement, ce fut Wade qui reprit le premier la parole.

« - Si le protocole Exode est un échec, que fais-tu ici, dans les rues ? »

« - Le protocole Exode n’est pas un échec total. Beaucoup ont réussi à atteindre le siège et à partir vers la planète refuge ... tous ceux qui n’étaient pas sur les principaux sites. Quant à moi ... j’essaie de trouver de petits groupes de civils qui auraient survécu jusque-là ... Semble-t-il que j’en ai raté un de peu ... » dit-il, en finissant sur un ton amère, observant les cadavres déchiquetés dans la rue, non loin d’eux.

« - Je peux peut-être aider en cela ! » indiqua Isaac.

« - Je peux lancer un scan complet de la zone et déterminer s’il existe d’autres civils survivants » précisa-t-il.

« - Si ça ne vous dérange pas, je veux bien, ouais ! » répondit Lucas.

« - Dans de pareilles circonstances, il n’y a pas à réfléchir ... Allons-y ! » répondit Frédéric.

« - Botter des culs, c’est notre passion ! » répliqua Miles avec un grand sourire.
_____________

Univers 9105 - Planète Janus 24 - Temple en ruine

Alors qu’il venait tout juste de pénétrer le temple, le groupe se retrouvait déjà face à un premier danger. Il était entouré par une meute de scarabées gros comme des ballons de basketball. Les créatures poussaient de petits cris comme pour intimider les intrus face à eux. Ce que ces derniers ne savaient pas c’est que ces créatures étaient extrêmement territoriales et qu’elles n’hésiteraient pas à attaquer des créatures bien plus grosses qu’elles. C’est alors que les scarabées se mirent à exécuter une curieuse chorégraphie. Ils faisaient un pas de côté à gauche, puis un à droite, ce qui ressemblait à une danse.

« - Non, non, non ! Ça ne va pas ! Vous n’êtes pas tous en rythme ! » dit alors Miles, amusé.

Soudain, les premiers scarabées foncèrent sur les intrus, mandibules en avant. Membres d’une espèce fouisseuse, leurs mandibules, capables de creuser la roche, étaient redoutables. Leurs tailles suffisait à le faire comprendre. Tous parvinrent à esquiver les premières ruades sans difficultés. Ce fut alors l’heure de la riposte. Sans se concerter avec ses compagnons du moment, Aran ouvrit le feu sur ces créatures. Ses tirs énergétiques transpercèrent les petits monstres sans difficultés, les réduisant en charpie, voire les faisant exploser. Tandis qu’Isaac se mettait en lévitation au-dessus du sol, les autres imitèrent la chasseuse et contre-attaquèrent. Frédéric les faisait littéralement frire tandis que Jeremiah les repoussait brutalement avec sa télékinésie pour les écraser contre les murs environnants. Alors que Miles les écrasait, Wade avait du mal à se concentrer pour les lacérer.

La meute éradiquée, le groupe connut un petit temps mort. Ils s’immobilisèrent comme pour s’assurer qu’ils n’en avaient pas raté un. Après quelques secondes, ils en furent assurés. Surgit alors de sous terre une nouvelle menace. Un scarabée bien plus gros que tous ceux qu’ils venaient de tuer. Il était entre trois à quatre fois plus gros que ses congénères. Outre la différence de taille, il possédait aussi un long abdomen écarlate et un bouclier encéphalique épais et muni de plusieurs pointes osseuses.

« - Son point faible réside en son abdomen » signala alors Aran.

« - Et comment tu sais ça, toi ? » fit Miles.

En lui jetant un coup d’œil, ils comprirent que sa visière lui donnait des informations sur les adversaires qu’elle affrontait ... ce qui expliquait comment elle avait pu les neutraliser aussi facilement à leur arrivée dans cette dimension. Soudain, la chasseuse se jeta sur le côté tout en mitraillant le bouclier de la créature pour attirer son attention. Les tirs n’eurent aucun impact mais eurent le mérite de faire se tourner l’énorme scarabée et de dévoiler au reste du groupe son fameux point faible. Sans attendre, Jeremiah lança une pointe de glace perforer de part en part l’appendice rouge. La créature poussa alors des cris de douleurs. Elle fit quelques pas désordonnés avant de s’affaler sur le sol, morte.

« - Quelque chose arrive ! » dit alors péniblement Wade.

Soudain, un vortex sombre s’ouvrit au-dessus d’eux. Une nuée noire et violette s’en échappa et vint s’insinuer dans le corps du scarabée. Du tissu cicatriciel noir vint régénérer les dommages subis à l’abdomen. Tandis que la créature revenait à la vie, son abdomen se couvrait d’une substance noire, semblable à une seconde peau. Elle poussa alors un cri complètement différent. Sans attendre, elle fonça sur Aran ... qui esquiva sa ruade d’un bond gracieux tout en la mitraillant. Mais aucun de ses tirs ne sembla le blesser. Cela ne fit que l’énerver davantage. Alors que le scarabée se retournait pour s’en prendre à nouveau à la chasseuse, un mur de flammes s’érigea devant lui. Frédéric entrait en scène. Il repoussa la créature en faisant progresser son mur jusqu’à un angle de la pièce. La créature ne semblait pas apprécier le feu et reculait à mesure tout en poussant des cris de rage. Un bref instant, les pupilles de Frédéric devinrent rouges. Il lança une boule de feu rouge pour en finir avec la créature.

« - Ça, c’est fait ! » dit alors Miles en administrant une tape sur l’épaule de Frédéric.

« - Non ! Elle a esquivé ma dernière attaque » admit-il.

« - Elle s’est enfouie dans le sol » confirma Aran.

Alors que tous attendaient que la créature réapparaisse, vigilants, ce fut Wade, grâce à ses capacités sismiques, qui la détecta alors qu’elle refaisait surface.

« - Là ! » fit-il en pointant du doigt un endroit du sol.

L’instant d’après, la créature surgissait exactement à l’endroit indiqué par Wade. Réactif, Miles disparut pour réapparaitre dans le dos du scarabée. Il se métamorphosa et le souleva du sol ... pour le rabattre violemment contre le sol. Il recommença l’opération plusieurs fois.

« - Tu ... ne ... vas pas ... nous ... faire chier ... longtemps ... comme ça ! » entrecoupé par les coups qu’il donnait au scarabée.

En bouillie, le scarabée succomba une seconde fois. La nuée sombre s’échappa alors du corps de l’insecte et s’apprêtait à repartir d’où elle était venue lorsqu’un tir de lumière éblouissant l’enflamma et la consuma entièrement en quelques instants. Samus Aran venait de donner le coup de grâce.

« - Bon sang c’était quoi cette espèce de brume noire ? » demanda Frédéric.

« - Un Ing ! » répondit Aran.

« - Hein ? » fit Miles.

« - Les Ing sont les habitants d’une dimension sombre parallèle à la notre. Ils ont la capacité de traverser le voile des dimensions et d’envahir les mondes parallèles aux leurs ».

« - Ouais, ben ils ont intérêt à rester chez eux car sinon je vais les renvoyer à coups de pieds dans le derche ! ... Enfin s’ils en ont un. ... Ils en ont un ? » répliqua Miles.

« - Le moyen le plus efficace est de leur tirer dessus avec un jet concentré de lumière pure ... ne reste pas à côté d’eux quand je les cible » rétorqua froidement Aran.

« - Ouais, une fois ça m’a suffit ! »

« - Et ces créatures sont capables de franchir le voile comme ça ? Sans efforts ? » demanda Frédéric, suspicieux.

« - D’ordinaire, non. Mais Janus 24 a été heurté par un météorite, tout comme Aether, j’imagine que ça a dû fragiliser le voile ».

« - Qui aurait cru qu’un simple météorite puisse affecter le tissu de la réalité » dit alors Wade qui se remettait progressivement de son mal de crâne.

« - Il a bien été assez puissant pour déloger cette planète de son orbite » répliqua Frédéric.

Manifestement, Frédéric n’avait pas compris où Wade voulait en venir. Patient, ce dernier décida d’attendre avant de relancer le sujet. Tout danger semblant être écarté, pour le moment, Aran modula son canon. Celui-ci fut parcouru par une lumière semblable à de la lave écarlate. Elle pointa son arme sur l’enchevêtrement de lierres, qu’elle avait signalé avant l’arrivée des scarabées, et se mit à tirer un feu nourri dessus. Les lierres commencèrent à s’embraser mais à ce rythme, cela allait demander un certain temps. Frédéric s’avança alors et fit signe à Aran de cesser son tir. Il s’entoura d’une aura de flammes et créa un véritable lance-flammes sur les lierres. Celles-ci tombèrent en cendres en quelques secondes. Derrière l’enchevêtrement, se dévoila effectivement une porte. Celle-ci donnait accès à un petit couloir où l’on ne pouvait s’y présenter que deux par deux. Ainsi, Samus et Frédéric ouvrirent la marche, suivis de Wade et Isaac, Jeremiah et Miles fermant la marche. Le couloir n’était pas long, à peine une centaine de mètre. Néanmoins, tous remarquèrent qu’il n’avait pas été autant envahi par le sable que les précédentes pièces.

Le couloir déboucha sur une vaste pièce, toute en longueur et en hauteur. Elle faisait indéniablement penser à une quelconque sorte de cathédrale. Sans que quiconque ne s’en aperçoive, Samus suspendit sa respiration devant ce spectacle. Des colonnes taillées à même la roche soutenaient de part et d’autres le toit. Celui-ci s’était partiellement effondré et laissait passer la lumière du jour. Les débris engendrés par cet effondrement gisaient à même le sol, pile au-dessous de l’ouverture. Manifestement, lors de l’éboulis, le temple avait déjà été abandonné. Bien que soumise aux intempéries, la pièce était relativement propre. Il n’y avait pas une once de sable ... contrairement à la poussière qui se soulevaient à chacun des pas du groupe. La pièce était assez haute pour accueillir deux étages marqués par un balcon chacun. Mais le plus marquant dans cette gigantesque salle était la statue qui siégeait sur un trône de pierre de façon impériale au fond comme s’il fut agi d’un ancien roi. La statue représentait le membre d’une race alien. Son physique était émacié, ses doigts griffus au nombre de quatre à chaque main mais surtout, ce qui frappait, c’était son visage, celui d’un oiseau au bec fin et longiligne surmonté d’une couronne de pointes luminescentes à leurs extrémités.

« - C’est quoi ? Un piaf ? » fit Miles.

« - Un chozo ! » rectifia Samus.

La chasseuse semblait empreinte de nostalgie et d’un respect immense pour ce lieu. Elle avança d’un pas mesuré jusqu’au milieu de la pièce. En la suivant, Frédéric et les autres activèrent par leur simple présence de petits mécanismes en sommeil. Des pans entiers de murs, circonscrits dans des cadres, se couvrirent d’une sorte de liquide qui se mit à onduler. Ils étaient chacun séparé de l’autre par une colonne de pierre sur laquelle un petit hologramme orange semblait faire office de bannière flottante.

« - Tu sembles les connaître » remarqua Frédéric.

« - Oui, ce sont les Chozo qui m’ont élevée et m’ont confié cette armure. J’essaie d’en retrouver la trace depuis des années mais en vain ».

« - Cela explique la présence d’un de leurs vaisseaux autour de la planète » répondit Frédéric.

« - En effet » fit Samus en s’approchant du mur ouest afin d’observer le premier cadre couvert d’eau.

« - Que regardes-tu ? » lui demanda Wade.

« - A vos yeux ce n’est peut-être qu’une décoration liquide mais en réalité c’est un témoignage laissé par les Chozo » répondit-elle sans détacher les yeux du cadre.

« - Et que dit-il ? » s’enquit Jeremiah.

« - Le premier sert en quelque sorte d’introduction. Il témoigne combien les Chozo étaient en paix et en symbiose avec la nature de cette planète. Le second indique qu’ils prévoyaient une catastrophe d’une ampleur cataclysmique. Quant au troisième, il indique qu’ils auraient ... ».

Alors que Samus commençait à lire le troisième, l’eau des cadres déborda et se déversa sur le sol et les bannières holographiques disparurent. La chasseuse activa alors un mode spécifique de sa visière et révéla qu’il n’y avait plus de courant. D’après les relevés que lui indiquait sa visière, le générateur principal s’était arrêté il y a plusieurs cycles de cela. Depuis, tous les systèmes du temple avaient basculé sur leurs réserves. Les plus gourmands en énergie furent les premiers à s’arrêter définitivement. Ceux qui disposaient d’un système de veille parvinrent à subsister plus longtemps mais semble-t-il que les murs liquides et les bannières holographiques étaient venus à bout de leurs réserves. Néanmoins, Samus leur confia qu’elle avait eu le temps de déchiffrer le troisième chapitre. Celui-ci traitait de leurs préparations au grand exode et de la constitution d’un testament qu’ils laisseraient derrière eux.

Tous supposèrent alors que c’était pour quoi ils étaient venus sur cette planète lointaine et désolée. Ils finirent d’inspecter la pièce lorsque Jeremiah découvrit quelque chose de singulier. Il dégagea la poussière d’une poussée télékinésique très faible et découvrit des rayures sur le sol, juste devant la gigantesque statue ... comme si par le passé elle avait été déplacée et traînée sur le sol. Passant sa visière en mode échographique, Samus confirma qu’il y avait effectivement une ouverture sous l’emplacement actuel de la statue qui donnait sur un escalier. A n’en pas douter, il s’agissait là de l’accès au fameux testament. La pièce, comme tout le reste du temple, étant privée d’alimentation, Miles choisit d’essayer la manière forte. Il se plaça derrière la statue du gigantesque chozo, se métamorphosa et poussa. Mais rien n’y fit, même en puisant dans la puissance de Nwa. La statue ne bougea pas d’un millimètre. Les mécanismes qui la maintenaient en place semblaient être à toute épreuve. Ils allaient donc devoir rétablir l’alimentation d’une manière ou d’une autre.
_____________

Note 1 : Apparences du Hall des Anciens dans Metroid Prime

_____________

Note 2 : la Statue Chozo en détail

_____________

Note 3 : une Holobannière

_____________

A suivre dans le chapitre 311 : Réalimenter le temple.
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Bourse de Marseille
» Under Grand Hotel (mangas)
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Spoil Bleach chapitre 274
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 310 - le Grand hall :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 310 - le Grand hall
Message le Dim 14 Aoû - 11:32 par Shion
Miles m'a rappelé Omar Sharif et ses pubs pour le tiercé avec la phrase « - Botter des culs, c’est notre passion ! » XD

Sinon, intéressant, l'exode de l'Unicorps et celui des Chozos seraient liés ?
avatar
Re: Chapitre 310 - le Grand hall
Message le Dim 14 Aoû - 12:11 par Jezekiel
Je m'en suis rendu compte en le publiant qu'effectivement je parlais d'Exode pour les deux factions mais ce n'est qu'une coïncidence Wink
avatar
Re: Chapitre 310 - le Grand hall
Message le Dim 14 Aoû - 20:23 par Nyko
Citation :
« - Botter des culs, c’est notre passion ! »
A ce niveaux là c'est devenue une vocation^^

Je suis curieux de savoir ce que contient le testament.
Re: Chapitre 310 - le Grand hall
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 310 - le Grand hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: