Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 313 - Et c’est reparti pour un tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

04092016
MessageChapitre 313 - Et c’est reparti pour un tour

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps - Plusieurs heures auparavant

Miles et le petit groupe de survivants, qu’il était parvenu à sauver, arrivèrent sans encombres au point de rendez-vous. Il s’agissait d’un petit hangar, le Q.G. de la Force d’Investigation Holmes, avant que le Mastercorps ne frappe. Le lieu était désert, ce qui ne l’étonna pas. Après tout, grâce à ses facultés de téléportation, il était le plus à même d’arriver le premier parmi le quintet.

Quelques minutes avant l’arrivée de Miles au hangar, Jeremiah gagna les lieux où des survivants avaient été détectés. Il se trouvait dans une rue, identique à de nombreuses autres. Les maisons étaient parfaitement alignées même si elles avaient subi de lourds dommages depuis l’invasion. Bien évidemment, il ne vit personne ... et ne s’attendait pas à voir quiconque. S’il y avait des survivants, ils étaient immanquablement calfeutrés à quelque part, à l’abri des regards. En approchant, il avait vu plusieurs de ces infâmes créatures à moitié reptiliennes et à moitié végétales. Il était donc hors de question qu’il fasse du bruit en appelant les rescapés. Il allait devoir les débusquer avant les rôdeurs des alentours. Son ouïe ne lui serait pas d’une grande aide. Les saloperies dans les rues avoisinantes faisaient trop de bruit pour localiser des humains cachés. De même pour son odorat. Il y avait eu trop de sang versé dans les rues. Il allait donc devoir utiliser sa simple vue et déduire quel bâtiment serait le plus à même d’abriter des rescapés. Il se mit à déambuler dans la rue et élimina rapidement les premiers bâtiments qu’il rencontra. Ils étaient trop en mauvais état et personne ne se risquerait à aller se cacher à l’intérieur. Arrivé au beau milieu de la rue, il s’immobilisa et se mit à observer avec attention les autres bâtiments. C’est alors que, brièvement, il vit une enseigne au néon s’allumer et s’éteindre presque immédiatement. Il s’agissait d’une enseigne en forme de croix verte, l’enseigne d’une pharmacie. L’office semblait être encore en bon état et le rideau de fer était déployé. Les lames de fer le composant étaient perforées de multitudes d’orifices minuscules régulièrement espacés. Il discerna avec difficulté une ombre se dessiner derrière. Elle semblait lui faire un signe du bras. Il avait trouvé le refuge des rescapés ... ou plutôt c’était eux qui l’avaient trouvé. Il se dirigea en ligne droite vers la pharmacie.

« - Je n’était pas sûr que tu nous avais vus » dit alors une voix en chuchotant.

« - J’aurais très bien pu être l’ennemi, il n’y a pas que les charognards chez l’envahisseur ».

« - Je sais, mais je t’ai reconnu. C’est moi, Lambert ! »

Lambert, l’officier de la Force de Frappe Oblivion chargé des repérages et du positionnement géographique. Tout comme Lucas, il s’était porté volontaire pour partir à la recherche de survivants.

« - Vous êtes nombreux là-dedans ? » demanda Jeremiah.

« - On est une douzaine mais je suis le seul à avoir des aptitudes au combat ... et je n’ai plus qu’un seul chargeur ... pour mon beretta ».

Pas vraiment adepte des armes, Jeremiah ne comprit pas qu’il s’agissait d’un pistolet, d’une arme de feu de faible puissance. Néanmoins, il comprit parfaitement qu’un seul chargeur le mettait dans une posture particulièrement délicate dans ces conditions.

« - Ne t’inquiètes pas pour tes munitions. Vous êtes tous en état de marcher ? »

A travers le volet de protection, le vampire vit son interlocuteur se retourner vers le groupe qui l’accompagnait. Tous semblèrent lui renvoyer un regard déterminé.

« - Oui ! » répondit-il avec assurance.

« - Tout ce que vous avez à faire, c’est de me suivre en silence, je vais vous escorter en lieu sûr » assura le vampire.

« - Je te trouve bien présomptueux ! » dit alors une voix derrière lui.

Jeremiah se retourna vivement et vit un homme, seul, sur le toit d’une maison de l’autre côté de la rue. Il était grand et mince. Ses vêtements étaient aussi noirs que sa peau était d’un blanc immaculé. Le vampire trouva cela étonnant que la peau de l’inconnu soit encore plus blanche que la sienne. Il n’était, à n’en pas douter, pas un être humain normal. Ses cheveux étaient également noirs ainsi que ses yeux, sauf l’iris qui était blanche. Le plus alarmant était les deux katanas aux lames blanches, presque lumineuses, qu’il tenait aux mains.

« - C’est Achoz qui va être jaloux, j’ai trouvé des survivants qu’il n’a pas encore trouvés ! » dit alors l’inconnu, tout enjoué.
_____________

Univers 9105 - Planète Janus 24 - Cavernes Lavcore - Station géothermale

Tandis qu’ils réfléchissaient à un plan d’action, Miles fut intrigué par une forme dans la représentation holographique. D’après Isaac, c’était un python rocheux émergeant au milieu de la lave, situé à l’opposé de la station géothermale. Bien qu’inexplicablement suspicieux, il écouta Frédéric dérouler son plan d’attaque. Il était relativement simple, grâce aux capacités de Miles, il fallait frapper, et tuer, les trois pirates de l’espace de façon simultanée. Celui qui venait de revenir d’une salle voisine se trouvait au sommet de la structure tandis que les deux autres étaient positionnés à un étage inférieur où ils semblaient pianoter sur des postes informatiques. L’attaque serait menée par Miles, Samus et Frédéric. Jeremiah, Wade et Isaac attendraient ici le temps que Samus désactive les tourelles.

A peine fut-il exposé que le plan fut mis en marche. Miles téléporta Frédéric et Samus à l’intérieur de la station géothermale, au beau milieu de l’étage et dans le dos des deux pirates. A peine fut-ce fait que Miles re-disparut pour réapparaître au sommet de la station tandis que Samus et Frédéric bondissaient sur les deux pirates à l’étage inférieur. Frédéric opta pour une exécution des plus brutales. Il asséna un puissant coup de poing dans la colonne vertébrale du pirate. Pris par surprise, le pirate se plia en arrière sous le choc. A ce moment, Frédéric le saisit d’une main à la nuque et de l’autre à une cuisse et finit de lui briser le dos sur son genou avant de laisser retomber le cadavre du pirate au sol sans ménagement. De son côté, Samus ne fit pas non plus dans le raffinement. Elle passa son bras autour du cou du pirate et amena sa tête contre son canon avant de tirer. C’est alors qu’ils entendirent un cri avant de voir le troisième pirate passer par la fenêtre et tomber dans la lave en contrebas. L’instant d’après, Miles réapparut entre Frédéric et Samus.

« - Oups ! Je crois qu’il a trébuché ! » fit-il, mimant faussement la culpabilité.

L’essentiel était qu’aucun poste informatique n’avait été endommagé par l’assaut. Samus les passa rapidement en revue. Ils étaient tous issus de la technologie chozo ... sauf un. C’était celui-là qu’elle cherchait. Tout comme les tourelles étaient exogènes, il fallait trouver un ordinateur d’origine extérieure également. Elle pianota quelques secondes dessus avant de déclarer que la voie était sûre. Frédéric brisa alors une vitre de l’installation et projeta un fin trait de flammes, signe que les autres pouvaient les rejoindre.

Jeremiah amena alors Isaac et Wade par télékinésie jusqu’à la station. Sans les attendre, Samus commença à examiner les différents moniteurs afin de réactiver les pistons. A peine les trois retardataires les rejoignaient que la chasseuse trouva les commandes d’activation. Elle les actionna de suite mais rien ne se passa.

« - Il faut peut-être attendre un peu » fit Frédéric, à tout hasard.

Plus d’une minute s’écoula, sans aucune réaction apparente, avant que Samus ne reprenne la parole.

« - Ce n’est pas normal ! C’est une technologie chozo, elle devrait se remettre en route plus vite que ça. J’ai forcément dû passer à côté de quelque chose » dit-elle.

C’est alors qu’Isaac s’avança pour étudier les moniteurs. Il lança plusieurs diagnostics successivement.

« - La station géothermale, stricto sensu, est tout à fait opérationnelle. Tous les systèmes se sont relancés lors de l’invite de commande effectuée par Samus Aran. Néanmoins, une cause extérieure indéterminée empêche les pistons de s’activer » conclut le drone.

Tous, sauf Samus, trop absorbée à parcourir les données du terminal des pirates, s’approchèrent d’une fenêtre pour observer les pistons.

« - Je ne comprends pas ... les pistons sont clean » fit Miles.

« - C’est exactement le paradoxe. Rien ne gêne le fonctionnement des pistons » répondit Isaac.

« - Pas dans cette dimension, effectivement. Je viens d’accéder à des rapports des pirates. Afin de réactiver les systèmes du temple, les responsables de la station recommandent de dégager tout le phazon qui bloque les pompes ... dans la dimension d’à côté ... Sur la Janus 24 sombre ».

« - Attends ! ... Quoi ? » fit Miles.

« - Comme je vous l’ai expliqué, tout comme Aether, Janus 24 connait le fléau des Ing et ces créatures vivent dans une dimension parallèle à la nôtre ... la Janus 24 sombre. D’ordinaire, seuls les Ing sont capables de voyager d’un monde à l’autre. Sur Aether, les Luminoths avaient créé des portails pour les combattre dans leur propre monde. D’après ce que j’ai lu, les pirates ont copié la technologie des Luminoths et sont capables de se rendre sur la Janus 24 sombre également ».

« - Donc ... il suffit de se rendre dans la dimension parallèle pour dégager les pistons ? Qui d’autre que moi n’aime pas ça ? » répliqua Miles.

« - Ça rappelle de mauvais souvenirs » ajouta Frédéric.

« - La Terre 1960 ? » demanda Jeremiah.

« - LES Terre 1960 » rectifia Wade.

« - Ça ne me plait pas non plus, mais ça pourrait expliquer ma migraine depuis qu’on a atterri. Tout à l’heure, avant que les scarabées n’attaquent, j’ai été pris d’une violente migraine. J’ai cru dans un premier temps que c’était dû à un développement de mes dons, que je ressentais les micro-vibrations de leurs déplacements. Mais lorsque les soldats nous ont attaqués, j’ai aussi eu mal au crâne juste avant » ajouta-t-il.

« - A chaque fois c’était lorsque les Ing s’apprêtaient à percer le voile dimensionnel » conclut Frédéric.

« - Tout à fait, même si je ne sais pas pourquoi j’y suis tout à coup sensible » admit Wade.

« - Tu ne sais pas pourquoi ? Moi, je dirais, complètement par hasard, attention, au fait que ta caboche a été au centre de multiples fractures dimensionnelles sur la Terre 1960 » intervint Miles.

« - Tu n’as peut-être pas tort » acquiesça Wade.

« - Je veux, mon neveu ! »

« - Cela ne nous dit pas ce que l’on fait ! » rappela Jeremiah.

Le silence se fit. Les quatre hommes se regardèrent dans les yeux à tour de rôle, comme s’ils poursuivaient le débat par télépathie. Ce fut relativement bref mais Isaac le remarqua.

« - Je crois qu’on n’a pas vraiment le choix si on veut savoir ce qu’est le testament des Chozo » prononça Frédéric.

« - J’espère que ça en vaut le coup cette fois ! » râla Miles.

« - Je crois qu’on en a tous marre de se démener pour rien » ajouta Wade.

« - Les coordonnées de cette planète sont les dernières livrées par la Pomme d’Eden, il y a forcément quelque chose au bout » positiva Jeremiah.

Frédéric se retourna alors vers Samus.

« - Où se trouve la machine des pirates ? »

La machine à traverser le voile se trouvait non loin de la centrale géothermique. A vrai dire, le pirate qu’ils avaient vu arriver quelques minutes plus tôt revenait de la machine. Tout le monde se rendit au sommet de la centrale pour observer la paroi rocheuse. Ils virent un renfoncement dans la roche en hauteur mais aucun moyen de s’y rendre à pied. Cette fois, Samus dut avouer qu’elle ne pourrait l’atteindre seule. Le renfoncement se trouvait trop haut pour elle. C’est ainsi que Miles l’y amena par téléportation ainsi que Frédéric et Wade. Quant à Jeremiah et Isaac, ils rejoignirent le renfoncement par leurs propres moyens. Le renfoncement était en fait une cavité creusée dans la roche sur plusieurs mètres jusqu’à une nouvelle porte. Celle-ci donna sur un court couloir ou plutôt une caverne taillée dans la roche sans aucune espèce de fioriture. Hormis les deux portes, il n’y avait aucune technologie, pas même de quoi éclairer la pièce. Heureusement, ce n’était un souci pour personne dans le groupe.

La pièce suivante était de taille modeste. A vrai dire, pour avoir maintes fois utilisé les machines des Luminoths pour se rendre sur l’Aether sombre, Samus s’attendait à une pièce deux fois plus longue. Et pour cause, là où les machines luminoths fonctionnaient à la lumière solaire, celles des pirates utilisaient une source d’énergie moins propre, certes, tel n’était pas le souci des pirates, mais permettait de gagner de la place en se dispensant du complexe de lentilles optiques. C’est ainsi, que Samus reconnut l’espèce d’arche métallique au sommet de la rampe.

Hormis l’arche, la pièce était vide. Elle n’était gardée par aucun pirates. Néanmoins, Samus leur fit signe d’attendre ici tandis qu’elle montait la rampe pour inspecter l’arche. Arrivée en haut de la rampe, la chasseuse vit que les pirates avaient également modifié l’interface de l’arche. Bien que plus rudimentaire et archaïque, elle permettait à quiconque de pouvoir utiliser l’arche. Passant sa main au-dessus de l’écran, un hologramme s’activa affichant les commandes de l’arche. La manipulation ne requit aucune connaissance particulière et l’activation de l’arche fut des plus aisée. Des étincelles violettes se mirent à parcourir la structure de l’arche de plus en plus rapidement jusqu’à la création d’un voile sombre occupant tout l’espace interne. Samus recula de quelques pas au moment où des éclairs furent émis dans le voile pour créer un courant au sein de cette matière sombre et créer un vortex. Finalement, le vortex se comprima et se rétracta sur lui-même jusqu’à un unique point. Un flash de lumière fut émis et une sphère d’énergie naquit en ce point. Elle se mit à croître pour atteindre un rayon lui permettant d’occuper tout l’espace sous l’arche. La sphère stabilisée, un nuage sombre apparut en son sein. Ce nuage, cette brume obscure la remplit entièrement en quelques secondes. Le passage vers la Janus 24 sombre était stabilisé. Tous s’approchèrent du passage dimensionnel.

« - Avant que l’on ne passe de l’autre côté je dois vous mettre en garde contre certaines choses. Premièrement, le voyage ne va pas être agréable. Deuxièmement, l’atmosphère de la Janus 24 sombre risque d’être fortement toxique. Étant donné l’armure que portait le pirate qui revenait de cette pièce, ils n’ont pas pu copier l’armure lumineuse des Luminoths, donc ils ont dû mettre en place des champs de lumière pure qui constitueront des abris sûrs. Ne sortez sous aucun prétexte de ces champs de lumière et faites en sorte de protéger le système, quel qu’il soit, qui le génère ».

Une fois cette mise en garde dite, tous s’engouffrèrent dans la brume ténébreuse. Wade fut le plus réticent à y pénétrer, étant donné la sensation de fracas mental qui lui tiraillait l’esprit. A l’intérieur, il n’y avait comme unique lumière, que celle provenant de la salle qu’ils venaient de quitter. Une étincelle de lumière dans une nuit éternelle. A peine eurent-ils le temps de s’en rendre compte que leurs organismes se désolidarisèrent en milliers de particules. Celles-ci furent projetées au nadir de l’abysse. Après ce qui leur sembla être une éternité, ils se recomposèrent à l’issue de la traversée. Tous ne connurent pas la même réaction lors de leur rematérialisation. Frédéric, Wade et Jeremiah rendirent sur le sol métallique le contenu de leur estomac ... même s’il ne fut agi que de sang pour le vampire. Samus, habituée à de tels voyages, son corps ne réagit pas aussi violemment. Quant à Miles, il surprit tout le monde en ne se sentant pas dérangé par ce voyage. Par contre, autre chose se mit à le gêner sérieusement. L’intégralité de sa peau semblait le brûler, à tel point qu’il dut redevenir humain pour que cela cesse. Il comprit rapidement que c’était dû au dôme de lumière pure dans lequel ils se trouvaient. Une fois tous remis, tous purent prendre leurs repères. A vrai dire, à première vue, il n’y avait rien de changé. La salle du portail semblait inchangée.

« - On est vraiment dans la dimension sombre ? » demanda Frédéric.

« - Je veux oui ! Cette fichue lumière m’abrase la peau sous ma forme démoniaque ! » répliqua Miles.

« - Que la salle soit entièrement baignée dans la lumière ne vous trompe pas, nous nous trouvons bien sur la Janus 24 sombre » ajouta Samus en pointant du doigt un énorme cristal blanc au plafond.

Apparemment, les pirates n’avaient pas réussi à reproduire avec leur propre technologie les balises de lumière des Luminoths. C’est pourquoi, ils en avaient volées un certains nombre sur l’Aether sombre avant que celle-ci ne s’effondre. Une fois leurs sens adaptés, ils purent faire le chemin inverse et revenir à la pièce où résidait la station géothermale sur la Janus 24 classique. Ce qu’ils y virent acheva de les convaincre qu’ils se trouvaient bel et bien dans une dimension parallèle.
_____________

A suivre dans le chapitre 314 : Dark side of Janus 24
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» la Star ac 7, c'est reparti pour un tour
» et c'est reparti pour les cours
» [1750Pts] Et c'est reparti pour un tour!
» C'est reparti pour un tour ?
» Ronaldinho et le Brésil, c'est reparti pour un tour
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 313 - Et c’est reparti pour un tour :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Chapitre 313 - Et c’est reparti pour un tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: