Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 317 - Le mime, la mégère et les clones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

02102016
MessageChapitre 317 - Le mime, la mégère et les clones

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps

Lucas se figea un instant devant la mime qui lui faisait signe de se taire. Une menace approchait-elle ? Lucas tendit l’oreille mais il n’entendit rien. Cela faisait près d’une minute maintenant qu’un silence relatif régnait à l’étage du supermarché. Les seuls sons qui leur parvenaient étaient ceux des charognards dans la boutique de crèmes solaires. Était-ce à cause d’eux que la mime imposait le silence ? Lucas voulut en avoir le cœur net.

« - C’est à cause des charognards que tu ne veux pas de bruit ? T’inquiète, ils sont trop occupés à becter ».

Mais la mime ne lui répondit pas, ou du moins pas verbalement. Elle lui refit signe de se taire.

« - Bon sang ! Mais t’es qui d’abord ? Tu fais partie de la F.F.Suicide [1] ? Parait qu’il y a de sacrés tordus là-bas, même un qui se maquille en clown ! C’est toi ? »

Lucas ne s’en rendit pas compte mais tous les gestes qu’il effectuait étaient dorénavant copiés par la mime, même les gestes inconscients du langage corporel qui accompagnaient ses paroles.

« - Merde ! Les tarés ont été libérés ... » fit alors Lucas devant le silence de son interlocutrice.

« - Bon écoute ! Je dois escorter ces survivants en lieu sûr ... alors tu fais ce que tu veux mais tu ne te mets pas en travers de mon chemin ! »

En voyant ses gestes vifs être copié par la mime, Lucas comprit enfin qu’elle l’imitait. Il s’immobilisa et l’observa un instant, tout en réfléchissant. S’agissait-il d’un ennemi ou d’un allié dérangé ? Les membres de la F.F.Suicide étaient sensés être encadrés et surveillés de près. Jamais l’un de ses monstres de foire ne pourrait vagabonder ainsi sans être immédiatement et définitivement neutralisé. La mime faisait forcément partie du Mastercorps. Il allait donc devoir s’en débarrasser avant d’escorter quiconque. Il déposa alors sa lourde gatling doucement au sol. La mime mima tout de même ses gestes à la perfection. En position de close combat, Lucas s’approcha de la mime. Cela l’énervait quelque peu qu’elle ne cesse de le singer. Néanmoins, ils allaient bientôt être tous les deux fixés sur la capacité de la mime. A un mètre l’un de l’autre, Lucas entama le combat. Commençant pas un coup de poing au nez, Lucas eut la stupéfaction de voir son poing frapper celui de la mime qui l’avait copié à la perfection. Lucas mit cela sur le compte de la chance. Il enchaîna alors les coups. Que ce soit des coup de poings, de coude, de genoux ou de pieds, la mime reproduisait les mouvements du militaire à la perfection. Aux yeux de Lucas c’était comme se battre contre son double.

Lucas fit alors un bond en arrière et sortit son poignard de son étui. Bien que totalement dépourvue d’armes, la mime imita tout de même ce mouvement. Lucas se mit alors à sourire, ce qui fit également la mime. Le combat allait prendre fin dans quelques secondes. Elle pouvait bien imiter tous les mouvements qu’elle voulait, elle ne possédait aucune arme. Lucas se rapprocha d’elle et au moment où il fendit l’air de sa lame pour atteindre la gorge de la mime, il eut la stupéfaction de la voir s’arrêter, comme bloquée contre une autre lame, une lame invisible. Ils restèrent ainsi, immobiles, durant plusieurs secondes, le temps que Lucas réagisse. L’homme ne comprenait pas ce qu’il se passait. Comme avant, il commença à s’énerver et enchaîna les coups de lame mais à chaque fois, sa lame rencontrait la lame invisible de la mime. Comment en était-elle capable ? Elle n’avait pourtant rien dans la main. Ne pensant plus aux charognards à l’étage inférieur, Lucas prit son revolver de sa main gauche et tira sur la mime jusqu’à complètement vider son chargeur. Celle-ci fit les mêmes mouvements que lui et aucune balle ne l’atteignit. Les projectiles franchirent pile la moitié de la distance les séparant avant de tomber au sol, comme ayant heurté un mur ... ou plutôt des balles invisibles tirées exactement sur la même trajectoire.

Les détonations alertèrent immanquablement les charognards. Lucas se maudit alors de les avoir, ne serait-ce qu’un instant, oubliés. Pour la première fois depuis le début des hostilités, la mime fit un mouvement qui lui était propre. Elle pencha la tête sur le côté, se mit à sourire et plaça le bout de son index sur ses lèvres en mimant un "oups". Manifestement, elle le narguait. Peu importe, Lucas avait toujours sa gatling et il allait pouvoir les accueillir. Il fit une rapide roulade arrière et récupéra son imposante arme au sol. Face à lui, la mime avait recommencé à l’imiter. N’en croyant pas ses yeux, Lucas décida d’ouvrir le feu sur elle afin de vérifier si elle était bel et bien capable de mimer cette arme également. Chacune de ses balles tombèrent au sol, comme celles du pistolet. Comprenant rapidement qu’elle en était également capable, Lucas économisa ses munitions, préférant les réserver pour les charognards qui allaient arriver. Ces derniers ne tardèrent pas. La meute semblait avoir suivi le chemin que Lucas avait emprunté pour venir ici. Au moment où il allait se tourner vers eux pour leur tirer dessus, il vit du coin de l’œil que d’autres se ramenaient de l’autre côté. Ils étaient pris en étau. Les yeux de Lucas s'attardèrent alors sur la mime. Tandis que son arme était légèrement orientée vers sa gauche, celle du mime l’était vers la droite. Pour la première fois, il allait pouvoir se servir de la capacité de mime de son adversaire. Il se tourna alors vers sa gauche et commença à tirer sur les charognards approchant. Au même moment, les charognards arrivant dans son dos étaient criblés de balles invisibles par la mime. En quelques secondes, c’en était fini. La gatling fumant quelque peu, Lucas resta immobile. Comment il allait pouvoir se débarrasser de la mime ? Chaque mouvement qu’il faisait, elle le répliquait. Jamais il ne pourrait les escorter en sécurité. C’est alors qu’il comprit quoi faire.

« - Hey ! Vous à l’intérieur ! Sortez ! J’avais pour mission de vous escorter en lieu sûr mais vous allez y aller par vous même, je vais vous expliquer comment vous y rendre ».

« - Et votre adversaire ? »

« - Tant que je resterais là, elle restera là ! »

« - Vous en êtes sûr ? »

« - Oui ! ... à peu près ... Allez ! »

Lucas accompagna ses dernières paroles d’un geste du bras pour les inciter à sortir. Mais son bras ne finit pas le mouvement, il resta comme bloqué. Il tourna la tête vers elle et vit que la mime faisait de même. Soudain, la mime se fit se tordre son bras au delà des contraintes humaines. En conséquence, le bras de Lucas fit immédiatement de même. Non seulement son épaule se disloqua mais ses cubitus et radius se brisèrent sous la rotation forcée et percèrent sa peau. Lucas se mit à hurler tandis que la mime souriait.
_____________

Terre 50227 - Le Mans

Émile était furieux ! Il avait sa Némésis à sa merci. S’il avait agi ne serait-ce qu’une seconde plus tôt, c’en serait déjà fini. S’il n’avait pas hésité à tirer une deuxième fois lorsque le vampire avait hurlé de douleur, cette histoire aurait pris fin. Mais non ! Il n’avait pas été capable de le tuer lorsque l’occasion s’était présentée. Il n’avait pas eu cet instinct meurtrier ... cette dernière idée finit par le calmer. Il ne s’était pas avéré un meurtrier de sang froid. Il ne ressemblait donc pas à cet Hamilton et cela le réconforta. Il était d’un naturel plus calme, plus réfléchi. S’il était parvenu à le rejoindre une première fois dans une autre dimension, il le serait à nouveau. Il fallait juste qu’il trouve le bon matériel pour rouvrir un nouveau vortex.

Mais comment allait-il faire ? Ici, dans un monde qu’il ne connaissait pas. Dans un monde qui ne LE connaissait pas. Comment allait-il faire pour acquérir les éléments nécessaires ? Il serait étonnant qu’il puisse les obtenir à titre gracieux ... à moins qu’il ne se trouve sur un monde où le modèle économique ne soit communiste. Cette idée le fit sourire. Il divaguait.

C’est alors qu’une idée lui vint. Certes, ce monde ne le connaissait pas, mais il connaissait son double, Émilien Dieridge. Il sortit de l’appartement où il se trouvait et descendit l’escalier jusqu’au rez-de-chaussée, là où Hamilton avait laissé tomber leur double comme un vulgaire sac de pommes de terre. Arrivé au rez-de-chaussée, Émile vit que la porte d’entrée du bâtiment battait régulièrement contre le chambranle. Fort heureusement, elle ne faisait pas beaucoup de bruit et, surtout, l’intérieur était toujours plongé dans l’obscurité. Aucun des passants nocturnes ne pouvait donc voir ce qu’il y avait à l’intérieur, le cadavre de Dieridge désarticulé en plein milieu de la cage d’escalier.

Alors qu’il allait fermer la porte, celle-ci lui résista. Quelqu’un, à l’extérieur, le surprit en tirant la porte à lui ... ou plutôt à elle. Il s’agissait là d’une ravissante jeune femme.

« - Émilien ? » fit-elle.

« - O-oui ! »

« - Ça fait presque une semaine que j’essaie de te joindre. Tu m’évites ? Et puis c’est quoi cette barbiche ridicule ? Pourquoi ton hall d’entrée est dans le noir ? Ça va ? Tu ne m’as pas l’air dans ton assiette ? »

Depuis quand les femmes étaient-elles aussi investigatrices se demanda Postridge. Dans son monde, l’émancipation des femmes n’était encore qu’un embryon de débat mais semble-t-il qu’ici ce n’était déjà plus qu’un souvenir.

« - Je ne cherche point à vous éviter gente dame. Si le hall est dans le noir c’est que l’ampoule est grillée. Je vais parfaitement bien et j’ai bien mangé ! »

« - C’est quoi cette façon de me répondre ? Tu me prends de haut ? Et pourquoi tu me dis que tu as bien mangé ? »

« - Mon élocution est une marque de respect envers vous ... malgré vos agressions verbales. C’est vous-même qui m’avez parlé d’assiette, donc je vous réponds à ce sujet ».

« - Tu me prends pour une blonde ? C’est ça ? »

« - Je ne suis pas sûr de vous suivre, vous êtes ... brune. Malgré l’obscurité, j’arrive encore à discerner la couleur de vos cheveux ».

« - Tu sais quoi ? Va te faire foutre, Émilien ! »

La jeune femme accompagna ses paroles de son majeur droit tendu et tourna les talons.

« - ET MA BARBICHE N’EST PAS RIDICULE ! » lui lança-t-il.

La jeune femme, sans se retourner, lui fit un nouveau doigt d’honneur. Après cette conversation pour le moins houleuse, Émile ferma la porte et la verrouilla pour éviter d’autres mésaventures de ce genre. Après quoi, il chercha l’interrupteur du hall. Il le trouva mais la lumière ne s’allumait pas. Créant un minimum de lumière avec sa foreuse miniature, il finit par trouver la boîte à fusible ... et ses fusibles répandus au sol. Il les replaça dans la boîte, ce qui ne fut pas bien compliqué pour lui.

La lumière revenue, il se rendit dans la cage d’escalier. Il vit que son imposante foreuse solaire gisait sur le cadavre de son double. Il la dégagea et l’observa. La chute qu’elle avait subie l’avait lourdement endommagée. Bien qu’il ne comptait plus s’en servir, puisque l’effet de surprise de la copie miniaturisée avait déjà eu lieu, il la posa soigneusement dans un coin. Peut-être qu’il pourrait récupérer certaines pièces. Après quoi, il se dirigea vers son double, Émilien. L’homme lui ressemblait comme deux gouttes d’eau. Il comprit pourquoi la jeune inconnue l’avait prise pour lui.

« - Et bien mon cher, vous aviez une curieuse relation avec une sacrée mégère » dit-il tout en se penchant vers lui.

De ses majeurs et index, il ferma les paupières de son livide double. A peine le contact fut-il établi avec Émilien qu’Émile fut pris de violentes convulsions. Ses mâchoires se crispèrent tandis que de la bave s’écoulait des coins de sa bouche. Cela dura près d’une minute avant que ça ne prenne fin et ne laisse Émile étendu par terre, à côté de la dépouille de son double et inconscient.
_____________

Univers 9105 - Planète Janus 24 - Temple

Après leur découverte dans le grand hall des cinq voyants, le groupe décida de retourner à la salle des générateurs afin de déterminer quelles étaient les causes des dysfonctionnements des autres sources d’énergie. Comme ils pouvaient s’y attendre, chaque générateur, transformateur et autre alternateur était en parfait état de marche. Chaque dysfonctionnement semblait être survenu en lieu et place où chaque type d’énergie était collecté.

« - Eh bien, c’est parti pour la visite guidée des lieux ! Où va-ton en premier ? » fit Frédéric.

« - Lorsque la station géothermale s’est réactivée, elle a relancé le transformateur ici ainsi qu’un minuscule générateur qui alimente un mécanisme inconnu dans une pièce éloignée. Les câbles de ce générateur suivent ceux d’un autre générateur plus important ici même et qui semble alimenté par l’énergie solaire » indiqua Isaac.

« - Okay ! Allons voir les panneaux solaires alors ! » répliqua Frédéric.

Pour cela, ils durent suivre les câbles cités par Isaac et revenir dans le grand hall. En effet, la chambre solaire se trouvait à l’opposé de la salle des générateurs par rapport au grand hall. Revenus au grand hall, ils prirent la porte face à eux. Celle-ci déboucha sur un long couloir en chicane, masquant ce qui pouvait bien se trouver à l’autre bout. Après quelques minutes, ils atteignirent l’autre bout du couloir sans encombres. La porte suivante donna sur une vaste salle au centre de laquelle gisaient les ruines d’une fontaine imposante. Le lieu était sinistre. La fontaine en ruines y contribuait grandement mais il n’y avait pas qu’elle qui instaurait une ambiance à la limite du sordide. Le sol était fait de dalles en pierres parfaitement taillées. Toutes étaient recouvertes de mousses ou autres lichens. Des plantes étaient parvenues à se glisser entre les interstices. Mais que ce soit de simples brins d’herbes ou de fleurs, tout avait fané et gisait sur le sol. Sur les murs couraient des lierres mais elles aussi étaient mortes comme le laisser supposer leur haut degré de dessiccation. La pièce avait été laissée à l’abandon depuis fort longtemps et la vie l’avait quittée sûrement à l’arrêt de la fontaine. Dans la pièce, outre la porte par laquelle ils venaient d’arriver, il y avait deux autres portes. Samus parvint à déterminer quelle porte prendre. Au moment où elle pointait du doigt la porte en face de laquelle ils étaient entrés, celle-ci s’ouvrit sur trois individus qui n’étaient pas inconnus au groupe de Frédéric. Tous trois identiques, ils étaient les clones de Xion qu’utilisait Haakon Zolotarev pour lui éviter de se déplacer en personne.

« - VOUS ? » fit l’un d’entre eux en reconnaissant le groupe face à qui ils se retrouvaient.

Manifestement, ils ne s’attendaient pas à tomber sur Frédéric et compagnie ... ce qui était plutôt un bon signe. En revanche, les trois clones semblaient fuir quelque chose se trouvant dans la pièce derrière eux ... et où le groupe devait se rendre.

« - Que faites vous là ? » demanda l’un des clones sur un ton hargneux.

« - Vous vous connaissez ? » demanda Samus.

« - Oui et nous n’entretenons pas de relations amicales avec eux ! » répondit Wade.

« - Écoutez ! Rien ne nous oblige à envenimer la situation. Manifestement, vous ne vous attendiez pas à nous rencontrer, ce qui est la même chose pour nous. Laissez-nous passer et on s’en tiendra là » adressa Jeremiah.

« - Vous voulez vous rendre dans la pièce d’où on vient ? Pourquoi ? »

« - Ça, ça ne te regardes pas, mon gars ! Bouge ton cul de devant cette porte et dégage » répliqua Miles.

« - Ils sont là pour les larves, comme nous ! » glissa le deuxième clone à celui qui semblait les diriger.

Le leader serra les dents et se métamorphosa en son alter ego zooanthrope, un insectoïde armuré muni de lames chitineuses aiguisées de plus d’un mètre de long aux avant-bras. Ses deux acolytes firent de même.

« - Quelque chose me dit qu’on va devoir employer la manière forte » fit Miles en se métamorphosant.

« - J’en ai bien peur également » répondit Frédéric en se métamorphosant à son tour.

« - Si nous ne sommes pas parvenus à en capturer, vous n’en aurez pas non plus ! » dit alors le clone leader avant de s’élancer, suivi de ses clones.

Frédéric fut le premier à réagir et bondit vers le leader. Celui-ci transperça de ses deux lames la poitrine de Frédéric en criant de rage. Bien que la douleur fut intense, Frédéric saisit les poignets de Xion et les lui brisa avant de pousser un cri de rage à son tour. A la surprise de Frédéric, son cri se transforma en jet de flammes qui incinéra la tête du clone.

De son côté, Jeremiah vint à l’encontre du deuxième clone. Restant parfaitement droit, le vampire créa deux lames de glace et contra chaque coup que le clone pouvait tenter de lui asséner avec ses propres lames. L’insectoïde commença à s’énerver. C’est ce moment que choisit le vampire pour contre-attaquer. D’un mouvement aussi rapide que mortel, il lui trancha le bras droit au niveau de l’avant-bras au moment où il allait attaquer. Avant que le clone ne ressente la douleur de cette amputation, Jeremiah lui coupa le bras gauche au niveau de l’épaule et finit par une décapitation immédiatement après.

Quant au troisième clone, ce fut Miles qui s’en chargea. S’élançant à son encontre, Miles usa de la puissance de Nwa pour l’envoyer s’écraser contre le mur derrière lui d’un surpuissant coup de poing. Quelque peu sonné et le corps entièrement endolori, le clone accusa le coup. Miles se téléporta jusqu’à lui.

« - Reste à terre, mon pote ! » lui dit-il.

Le clone releva la tête péniblement et regarda Miles. Redevenant bien plus vif, le regard du clone trahit son attaque imminente. Accroupi, il se releva d’un geste et bondit sur Miles. Mais celui-ci disparut de sa vue. Miles réapparut dans son dos et plaça son bras droit autour de son cou.

« - Pourquoi personne ne m’écoute jamais ? » demanda-t-il, par pure rhétorique, avant de lui briser la nuque.

« - Qu’est-ce qu’ils fichaient ici, ceux-là ? » demanda alors Wade.

« - Haakon n’est jamais bien loin quand ils sont là » ajouta Jeremiah.

« - Ils sont là que pour des ... larves ? ... D’après ce que j’ai compris » s’étonna Frédéric.

« - J’ai bien peur de savoir de quel genre de larves dont ils parlaient. Allons voir dans l’autre pièce pour en être sûr » répliqua Samus.

« - Ce n’était qu’une coïncidence si on est tombés sur eux, alors ? » demanda Miles alors qu’ils se dirigeaient vers la prochaine porte.

Derrière cette nouvelle porte se dévoila une immense pièce, ou plutôt ce que fut autrefois un gigantesque jardin, un arboretum. Autrefois resplendissant de verdure et titillant l’odorat de multiples senteurs fleuries et fruitées, aujourd’hui, la place était sinistre. Toutes les espèces végétales semblaient fanées, mortes, comme desséchées par un soleil trop insistant. Pourtant le soleil ne semblait pas irradier plus que sur Terre.

Alors qu’ils commençaient à avancer de quelques pas, ils furent surpris par une forme cachée par un arbre qu’ils ne pouvaient voir de l’embrasure de la porte. Il s’agissait d’un autre clone de Xion. Mais celui-ci était bien moins vivace que ceux à qui ils venaient d’avoir affaire. Il semblait comme pétrifié. Paralysé dans une posture où il semblait avoir subi un véritable calvaire. A quelques mètres derrière lui, un autre clone gisait sur le sol. Lui aussi semblait avoir été pétrifié ... alors qu’il était en train de ramper.

« - Qu’est-ce qui leur est arrivé ? Ils ont rencontré une méduse ? » demanda Wade.

« - Non, ils ne sont pas pétrifiés » indiqua Frédéric en s’approchant du premier clone.

« - S’ils avaient été pétrifiés, leurs vêtements aussi auraient changé de couleur, ils se seraient également pétrifiés. Or, il n’y a que leur peau qui ait changé de couleur. Cette couleur jaune brunâtre ... je n’ai encore jamais rien vu de pareil » ajouta-t-il.

C’est alors qu’il toucha la joue de l’un d’eux du bout de l’index. Bien qu’il l’eut touché avec une extrême précaution, l’individu tomba littéralement en poussière ... ce qui surprit Frédéric qui connut un mouvement de recul.

« - Ils ont été complètement desséchés, vidés de toute leur énergie vitale. Ils ont été attaqué par des ... » commença à dire Samus avant qu’un cri ne retentisse.

Ce cri, d’origine animale, fut perçant et bref. Ressemblant presque à une stridulation, une fois que vous l’aviez entendu, il était reconnaissable entre mille ... ce que confirma la réaction épidermique de Samus qui, déjà sur le qui vive, se mit en position de combat, prête à abattre quoi qui allait surgir.
_____________

[1] : Note 1 : La F. F. Suicide (Force de Frappe Suicide) est un clin d'œil à la Suicide Squad dont le film éponyme était en salle au moment de l'écriture de ce chapitre.
_____________

A suivre dans le chapitre 318 - Parasites
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 317 - Le mime, la mégère et les clones :: Commentaires

Sympa la référence à Suicide Squad, même si j'ai détesté le film pour ma part x)

Je me demande comment Lucas va s'en tirer, c'est le genre d'adversaire particulièrement casse-burnes lorsque l'on est un humain normal.

Le pauvre Emile n'a pas le temps de se reposer, décidément XD

Je suis agréablement surpris de revoir les clones de Xion ^^ Pas besoin d'être devin pour savoir de quelles larves ils parlent ^^
avatar
Pour ma part je ne l'ai pas encore vu ... et je ne suis pas pressé de le voir. L'univers vidéo de DC Comics a quelque chose qui me gêne en cela qu'il ne tient pas compte des acteurs qui jouent certains personnages. L'exemple de la Suicide Squad c'est le rôle de DeadShot. Will Smith au ciné et Michael Rowe dans la série Arrow. Et je ne parle pas de Flash.

Quand on regarde l'univers Marvel, Phil Coulson est interprété par le même acteur que ce soit au ciné ou à la TV.
Ah mais l'univers ciné et l'univers TV de DC sont deux continuités bien distinctes. Tandis que pour Marvel, les séries TV se passent dans la même continuité que les films.
avatar
Re: Chapitre 317 - Le mime, la mégère et les clones
Message le Jeu 6 Oct - 12:19 par Jezekiel
Ah bon ? C'est réellement leur volonté ou c'est juste une conclusion personnelle ?
Je t'avouerai que dans un cas comme dans l'autre, ça ne me convient pas :p

Aujourd'hui, on a largement les moyens de faire des univers cohérents entre ciné et TV donc d'avoir deux univers distincts ne me convient pas. Marvel me correspond bien mieux.
A ce sujet, je te recommande de regarder les séries Netflix. Elles sont excellents et surtout elles sont liées.
Dans Daredevil et Jessica Jones, il y a une infirmière (jouée par Rosario Dawson si je ne me trompe pas) qui est commune aux deux séries et surtout, elle fait référence de DD dans JJ et de JJ dans DD.
Ensuite, depuis le 1er Octobre, Luke Cage a rejoint les rangs.
En 2017 on aura Iron Fist et on ne devrait pas tarder à avoir les Défenseurs (si je ne me trompe pas de nom) qui réunira les héros des précédentes séries ^^

Les acteurs sont vraiment bien choisi (même si je trouve Luke Cage trop beau gosse pour le rôle XD).
Il n'y a qu'à voir le Caïd, il en impose et pourtant je n'aurai pas pensé à cet acteur au départ (Vincent D'Onofrio).
Jezekiel a écrit:
Ah bon ? C'est réellement leur volonté ou c'est juste une conclusion personnelle ?
C'est confirmé officiellement depuis quelque temps par plusieurs personnes dont notamment Geoff Johns, dont tu connais le travail sur les comics, et qui est aussi consultant pour les deux univers ^^ : http://www.dcplanet.fr/111929-geoff-johns-pas-dunivers-partage-les-univers-tv-cine

Ceci dit, après recherche de renseignements, l'univers ciné aura bien une série dans sa continuité : Krypton, dont le héros sera le grand-père de Superman.

Les séries Netflix m'intéressent (enfin à part Jessica Jones et Luke Cage), mais je n'ai pas encore pris le temps de les regarder.

C'est intéressant pour les Défenseurs. Ils vont refaire ce qu'ils avaient fait pour les Avengers, à savoir développer un héros chacun de son côté avant de les mettre ensemble.
Je me suis bien marré en lisant la rencontre entre Emile et la fille^^

Sinon dans ta liste d'acteurs différents entre séries et films, tu peux rajouter Superman dans la saison deux de Supergirl qui est interprété par un acteur (dont j'ai oublié le nom) qui à joué dans Teen Wolf.
Et David Tennant est terrible en Kilgrave cheers
 

Chapitre 317 - Le mime, la mégère et les clones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: