Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 322 - Swag or not swag ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 892
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

06112016
MessageChapitre 322 - Swag or not swag ?

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps - Parc d’attractions

Wade et les rescapés ne bougeaient pas d’un poil, comme s’ils se jaugeaient les uns les autres.

..oO(Qu’est-ce qu’ils sont en train de me faire ?) pensa Wade.

Soudain tous les rescapés firent un pas de côté en simultané. Ils adoptèrent la formation d’une ligne parfaite avant de s’immobiliser à nouveau. Durant de longues secondes plus rien ne bougea, si ce n’est les feuilles dans les arbres sous l’action du vent. Puis les rescapés se mirent tous à respirer bruyamment à l’unisson avant de s’immobiliser à nouveau. Ils s’époussetèrent alors les épaules en parfaite synchronisation. Après quoi ils firent une révérence comme on en fait au théâtre. Ils restèrent ainsi penchés en avant, un bras tendu en arrière, l’autre sous la poitrine, les jambes tendues et jointes.

« - BIENVENUE AU COSMIC MARIONNETION CIRCUS !! » dit alors une voix puissante.

Wade se retourna et vit un curieux individu perché au sommet d’un chapiteau, les jambes pliées, les pieds joints et les bras écartés. L’homme était vêtu tel un arlequin avec des grelots au bout des cornes de son chapeau.

« - Ha ha ha ! Cosmic ? Pourquoi ai-je dis "COSMIC", moi d’abord ? Peut-être pour faire swag ! Ça fait swag à ton avis ? »

« - LIBÈRE CES GENS ! » ordonna de suite Wade, comprenant que c’était l’arlequin qui manipulait les civils.

Mais à peine eut-il prononcé ces paroles qu’il sentit comme si on lui assénait une puissante gifle. La tête tournée sous le coup, Wade écarquilla les yeux. D’où venait cette attaque ? Il tourna lentement la tête et vit que l’arlequin était toujours à sa place. Il n’avait pas bougé d’un pouce. Était-ce une forme de télékinésie ?

« - Va falloir qu’on mette en place quelques règles si nous voulons que la suite se déroule bien. Déjà ... TU NE ME DONNES PAS D’ORDRE !!! » vociféra l’arlequin.

Wade reçut alors une claque sur l’autre joue.

« - Ensuite, quand je te pose une question, TU Y RÉPONDS !!! »

A nouveau, Wade se prit une baffe invisible. Même s’il ne savait pas encore comment l’arlequin s’y prenait, il était maintenant certain d’une chose, il ne s’agissait pas de télékinésie. Pour côtoyer un télékinésiste depuis quelques temps, il savait reconnaître l’action d’une quelconque forme de télékinésie et ici ce n’était manifestement pas le cas.

« - Je t’exposerais les autres règles au fur et à mesure. Maintenant reprenons. Trouves-tu que cela fasse swag d’ajouter "cosmic" au nom de mon cirque ? »

Wade serra les dents et regarda l’arlequin dans les yeux un long instant avant de répondre.

« - Non, ça fait prétentieux. Rien de plus que de l’esbroufe pour un spectacle nul à chier ! D’ailleurs on peut légitimement se demander si c’est bien un spectacle. Pas de musique, il n’y a pas plus classique que ce décor et le spectacle ... en est-ce vraiment un ? Je ne vois aucun public » finit-il par répondre.

Malgré la distance, Wade vit la réaction de l’arlequin au fur et à mesure qu’il déblatérais ses critiques. Il fronça les sourcils, baissa la tête et commença à regarder Wade de travers. Après que Wade eut fini, le silence s’instaura plusieurs secondes durant. Finalement, l’arlequin se redressa et se mit à sourire.

« - En voilà une sacrée réponse ! Que le dialogue est enrichissant ! Jamais je ne pourrais m’en passer ! Je ne sais pas comment fait ma sœur. Vois-tu, Ciule, ma sœur, préfère rester muette. Mais attention ! Elle n’en reste pas moins une manipulatrice hors-pair. D’après elle, elle adopte le même comportement que sa cible pour lui plaire, pour ensuite lui faire faire ce qu’elle veut. Je le reconnais, c’est un peu tordu comme vision. Alors que moi, j’assume pleinement de manipuler autrui afin d’en faire mes jouets. Bref, je disais donc que je ne pourrais me passer du dialogue. Via le dialogue on apprend à se connaître. Par exemple, toi, tu sembles être quelqu’un de clivant. Tu n’hésites pas à aller à la confrontation, au prix de blesser l’amour propre de ton interlocuteur. Néanmoins, si tu es ici aujourd’hui, on peut également en déduire que ce n’est qu’un masque. Afin de savoir qui est le vrai toi, faisons une expérience ! Comment réagiras-tu si je casse l’un de mes jouets ? »

A ces mots, Wade se retourna vivement vers les civils. L’un d’eux, un homme, s’avança et sortit du rang. Il fit un, deux, trois pas mais au quatrième sa jambe se brisa net. Ses tibia et péroné se cassèrent et déchirèrent sa jambe. Wade sursauta sous la surprise d’un tel événement.

« - A vrai dire, lorsque je dis casser, c’est totalement casser ... et ce ne serait pas drôle s’il se cassait tout seul ».

Les autres civils se mirent alors en marche et convergèrent vers celui à la jambe cassée. Sans aucune hésitation, ils se mirent à le rouer de coups jusqu’à lui rompre les os et le tuer. Après quoi, ils rentrèrent tous dans le rang. Wade tenta d’intervenir mais ne put plus bouger d’un pouce. Il était paralysé.

« - Troisième règle : lorsque le spectacle commence, le public se tient tranquille ! » s’esclaffa l’arlequin avant de rire.
_____________

Univers 9105 - Planète Janus 24 - Chambre solaire

A peine eurent-ils traversé la brèche dimensionnelle, Jeremiah et les autres retrouvèrent Frédéric dans la chambre solaire. Ce dernier s’effondra, à bout de forces. Le plus dérangeant n’était pas qu’il s’écroule de fatigue, ni même qu’il soit nu comme un ver, mais qu’il n’ait plus un centimètre carré de peau. Frédéric était à vif comme si on l’avait écorché. Tous posèrent pieds au sol au plus vite.

« - FRÉDÉRIC ! » cria Jeremiah.

Le vampire se précipita vers lui et le redressa délicatement.

« - Qu’est-ce qui s’est passé ? » demanda Miles.

« - C’est la plante ? » s’enquit le vampire.

« - Ouais ... mais elle a ... pas mal ... dégusté aussi » répondit Frédéric avec difficulté.

« - Ramenons-le à mon vaisseau, j’ai de quoi le stabiliser là-bas ! » fit Samus.

« - Ce sera inutile, mais merci quand même » répliqua Wade.

« - Seul du temps lui est nécessaire » rétorqua Jeremiah en rallongeant Frédéric.

Portant toujours la tenue qu’on lui avait donnée lors de leur précédente mission, Isaac s’en délesta et la déposa sur Frédéric pour le couvrir. La stupeur de voir leur ami dans cet état passée, Miles, Wade et Samus observèrent la pièce où ils se trouvaient.

« - Voilà donc la fameuse chambre solaire ? » fit Miles.

« - Intéressant ce cercle dépourvu de végétation au centre » remarqua Wade.

« - Avant notre départ, trônait ici une plante carnivore gigantesque » répondit Jeremiah.

A ces mots, Samus se souvint de Flaahgra sur Tallon IV. Non seulement ce monstre végétal avait empoisonné toute l’eau du temple chozo de la planète mais il avait également élu domicile dans la chambre solaire, tirant partie des capteurs solaires pour détourner la lumière sur lui-même et lui permettre de grandir. La chasseuse observa alors les capteurs ici présents. Certes, ils n’avaient pas la même forme que ceux de Tallon IV mais il semblait que la plante d’ici les avait orientés pour détourner également la lumière. D’après son scanner intégré, sous cet angle, les capteurs ne pouvaient capter la lumière du soleil pour en tirer de l’énergie. Il fallait donc les redresser. Elle communiqua cette information au reste du groupe. Remis de son combat contre Hunter Jäger, Miles se porta volontaire pour y remédier. Il pressa Jeremiah de venir l’aider. Il y avait en tout quatre panneaux solaires, tous avaient vu leur mât tordu par le réseau micellaire de la plante. Ainsi, dans un premier temps, le vampire congelait les racines pour ensuite les briser comme du verre. Charge ensuite à Miles, grâce à sa puissance musculaire, de les redresser. Suivant la hauteur de la pliure, Jeremiah devait l’aider en le surélevant par télékinésie. Arrivé au deuxième panneau, Miles entama une discussion à voix basse avec Jeremiah.

« - Je voulais te parler d’un truc » dit-il.

« - Je t’écoute ! »

« - Depuis qu’il s’est découvert la capacité de maîtriser des flammes rouges, Frédéric m’inquiète ».

« - Pourquoi cela ? »

« - Sur le Statera, il m’a confié que ces flammes pouvaient brûler en absence d’oxygène. Et là il m’a dit qu’elles consumaient son propre corps pour y pallier ».

« - C’est ... dérangeant comme pouvoir. ... Ceci dit, depuis il ne s’est pas retrouvé dans une situation où il manquait d’oxygène ».

« - Ça, on n’en sait rien. Que s’est-il passé pour qu’il soit dans cet état ? »

Après quoi ils conservèrent le silence et finirent de redresser les derniers panneaux. Dès le premier panneau redressé, le scanner de Samus avait détecté que la lumière solaire était à nouveau captée et transformée en énergie. Avec les quatre panneaux redressés, ils étaient maintenant sûrs que l’énergie transportée serait suffisante.

Bien qu’il soit encore faible, Frédéric parvint à se relever. Son épiderme n’était pas encore complètement régénéré. Son organisme s’était concentré jusqu’à présent à reformer les parties cartilagineuses qui avaient disparues. Ainsi il avait retrouvé un faciès plus humain en regagnant nez et oreilles. Bien que la reconstitution de l’épiderme et de son système nerveux soit des plus désagréable, Frédéric revêtit la combinaison d’Isaac. Le simple contact avec la combinaison était douloureux et lui faisait tort mais il ne pouvait se promener à poil tandis qu’il finissait de se régénérer.

Avant de quitter la chambre solaire, ils remarquèrent un phénomène assez particulier. Les restes du tapis végétal changeaient progressivement de couleur. Ils devenaient grisâtres tandis que les fleurs écarlates se flétrissaient à vue d’œil. Semble-t-il que la plante carnivore que Frédéric avait pulvérisée constituait le cœur d’un super organisme bien plus étendu qu’ils ne le pensaient. Quittant la chambre solaire en direction de l’élévateur, ils observèrent la décrépitude continue de toute la mousse et les lichens qui tapissaient les murs. Arrivés à l’élévateur, ils constatèrent non sans une certaine joie que les racines qui bloquaient l’un des engrenages s’étaient suffisamment desséchées pour être détruites. Ce fut Jeremiah qui s’en chargea. Les exposant à un froid intense, il les brisa comme du verre.

Il fallut quelques minutes à l’élévateur pour leur faire descendre les quelques 900 mètres de la tour. Néanmoins, ils regagnèrent la terre ferme sains et saufs. Sans attendre, ils s’engouffrèrent à nouveau dans le temple. Ils traversèrent en sens inverse l’arboretum et la fontaine pour revenir au temple.

Au-dessus de la statue du Chozo, ils eurent la grande satisfaction de voir qu’un deuxième voyant, de couleur or, s’était allumé.

« - A quoi s’attaque-t-on cette fois ? » demanda Miles.

« - Le plus indiqué serait de nous occuper de l’alimentation hydrique dorénavant » indiqua Isaac.

« - Laisse-moi deviner ... la Fontaine en ruines ? » fit Wade.

« - Affirmatif ! Les câbles électriques alimentant le voyant suivant mènent à la salle de la fontaine » répondit Isaac.

« - VOUS N’IREZ NULLE PART ! » proclama alors une voix venant au-dessus d’eux.

Tous levèrent la tête et virent une myriade de clones de Xion déjà métamorphosés et manifestement prêts à en découdre, d’après leur langage corporel.

« - VOUS ALLEZ PAYER POUR LA MORT DE NOS FRÈRES ! » cria un autre double.
_____________

A suivre dans le chapitre 323 : Version B ou 2.0 ?
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Swag'vignon | Avignon model show 2012
» Swag man est dans la place !
» Jeu : La SWAG-chaîne ! ( comme ça, j'ai déjà Takeshi %D )
» Avoir le swag de poule, ça se travaille
» On dit swag!
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 322 - Swag or not swag ? :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 322 - Swag or not swag ?
Message le Mer 9 Nov - 15:48 par Shion
Le parc d'attractions et l'arlequin me font penser à Death 13 de Stardust Crusaders... En revanche je suis certain que le "Cosmic Marionetion Circus" est une référence à Minos du Griffon Razz

C'est intéressant que Miles s'inquiète ainsi. C'est vrai qu'il était aux premières loges lorsque ces flammes rouges se sont manifestées la première fois...

Bon sinon, il fallait s'attendre à ce que les clones de Xion reviennent à la charge ^^
 

Chapitre 322 - Swag or not swag ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: