Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 330 - Problèmes internes et externes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 1008
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 37
Localisation : Poitiers, Vienne, France

08012017
MessageChapitre 330 - Problèmes internes et externes

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps - Barrage

Comme vidé de ses forces, Frédéric baissa les épaules. Ses flammes disparurent et il se mit à chuter vers le sol, plus ou moins conscient. Mais avant de toucher le sol et de s’écraser comme un sac de pierres, de puissants bras l’interceptèrent et le ramenèrent à terre en douceur. Frédéric rouvrit les yeux et vit le visage de Miles. A le voir là, il se doutait qu’il avait pu se téléporter in extremis avant l’explosion. Mais qu’en était-il des civils ?

« - Les civils ? »

« - Ça a été chaud mais t’inquiètes, ils sont sains et saufs, MÊME CET ABRUTI DE TOOLE !! »

« - J’AI ENTENDU !! » répondit le concerné au loin.

« - Toole ? » s’interrogea Frédéric tout en reposant le pied à terre.

« - Il n’était pas interné aux dernières nouvelles ? »

« - Faut croire qu’en temps de guerre, toute aide est précieuse, MÊME VENANT DE DÉBILES ! »

« - OH ! T’as fini, ouais ? C’est pas parce que je vais mieux que je ne peux pas te mettre une dérouillée ! » répliqua Toole en s’approchant des deux hommes.

« - Content de te revoir et merci d’avoir couvert nos arrières ! » dit-il en tendant une main à Frédéric.

« - C’est le moins que l’on puisse faire ! » répondit Frédéric en lui serrant la main.

« - Mieux vaut ne pas rester trop longtemps à découvert » ajouta-t-il.

Rejoignant le groupe de civils, tous se rendirent à la porte d’accès menant à l’intérieur du barrage. Miles et Frédéric entrèrent les premiers, Toole fermant la marche à la suite des civils. Une fois tous dans la cage d’escaliers, et donc à l’abri des regards indiscrets, Frédéric, clopinant, et Miles les firent patienter là le temps d’inspecter l’intérieur du barrage. Pour une fois, la chance était de leur côté. Il n’y avait pas âme qui vive. Aucun membre retors du Mastercorps ni un seul de leurs charognards. Ils firent donc descendre le groupe jusqu’à la salle de contrôle. Celle-ci était largement assez vaste pour accueillir le groupe de civils. A vrai dire, elle pouvait accueillir facilement le triple. Cela allait leur être utile dans les minutes à suivre.

Une fois tous à l’intérieur de la salle de contrôle, Toole leur indiqua comment accéder au tunnel qui reliait le barrage au siège de l’Unicorps. La jambe de Frédéric non encore remise, ce fut Miles qui se porta volontaire pour explorer le tunnel sur toute sa longueur. Grâce à sa faculté de téléportation, ce fut fait en à peine quelques minutes. Il revint au barrage en signalant qu’il n’y avait aucune menace qui rôdait dans le tunnel, juste le risque d’un ennui mortel lorsqu’il faudra le parcourir à la vitesse de marche des civils.

Frédéric, Miles et Toole se mirent d’accord sur la marche à suivre. Toole allait pénétrer le tunnel à la tête de son groupe de rescapés et ne pas avancer plus que nécessaire pour que tous puissent y entrer. Pendant ce temps, Miles partirait chercher le groupe suivant et Frédéric veillerait à ce que personne ne pénètre dans le barrage.

Ainsi, tandis que le groupe de Toole descendait dans le tunnel, Miles revint au Q.G. de la F.I. Holmes. Là l’attendaient les trois autres groupes de civils sur lesquels veillaient Lambert, Jeremiah et Wade.

« - Vous en avez mis du temps ! » fit Wade.

« - Ouais, on est tombés sur un autre de ces salopards ! » répondit Miles.

« - Et ça a été ? » demanda Lambert.

« - Frédéric l’a défoncé pendant que j’aidais Toole à gagner le barrage, donc oui, ça s’est pas trop mal passé. Bon ! On va pouvoir commencer les voyages ».

Miles se retourna vers les civils.

« - Le groupe qui était avec Lambert et Jeremiah, approchez-vous de moi ! » dit-il.

Parmi les civils, un brouhaha se fit entendre. Certains se demandaient pourquoi c’était eux qui partaient les premiers. D’autres commençaient à paniquer à l’idée d’être laissés ici. Bref, rien que des comportements normaux de foule apeurée.

« - Ne vous inquiétez pas ! Tout le monde partira d’ici ! » dit alors Jeremiah.

« - Ouais ! Et je peux pas transporter tout le monde d’un coup non plus donc patientez, ça ne va pas durer longtemps ! »

« - Et c’est sécurisé là-bas ? » lui demanda Wade.

« - Parce que tu crois que je serais venu vous chercher si ce n’était pas sécurisé ? » rétorqua Miles.

Malgré ses protestations, Lambert dut accompagner son groupe. Le militaire voulait rester ici jusqu’à ce que le dernier civil soit mis à l’abri. Wade lui fit comprendre, sans aucun tact, que lui et Jeremiah resteraient là et qu’il ne ferait que les gêner. Ainsi, Miles et le groupe de Lambert apparurent dans la salle de contrôle du barrage. Ils furent accueillis par Frédéric qui les pressa de s’engouffrer dans le tunnel à la suite du groupe de Toole. Quant au groupe de Toole il avança juste assez pour que celui de Lambert les rejoigne. Miles retourna au Q.G. alors qu’à peine la moitié du groupe de Lambert était entré dans le tunnel. Cette fois, il prit avec lui le groupe de Wade et Wade lui-même, laissant le groupe de rescapés de Miles seul avec Jeremiah. Mais ils ne restèrent pas longtemps en ces lieux. Miles réapparut à peine trois minutes plus tard et les emmena à leur tour au barrage. Tous dans le tunnel, Miles se téléporta à la tête de la file, aux côtés de Toole, tandis que Frédéric, clopinant toujours un peu, fermait la marche, menaçant d’incinérer quiconque oserait se lancer à leur poursuite.
Durant tout le trajet, Miles et Toole ne cessèrent de se vanner et ce jusqu’à quelques mètres de la fin du tunnel. Une fois la porte de sortie en vue, tous respectèrent un silence de mort. La colonne s’immobilisa et laissa avancer Miles seul.

L’homme ouvrit la porte avec le plus de discrétion possible. Malheureusement, la porte n’ayant pas servi depuis des années, elle grinça quelque peu sur ses gonds en s’ouvrant. Posant les pieds à l’intérieur du siège de l’Unicorps, Miles ne détecta pas de menaces immédiates. Bien sûr certains murs portaient les stigmates d’un combat âpre mais il n’y avait aucun ennemi en vue. A l’ouïe, il ne semblait y avoir personne. Il n’y avait aucun son. Laissant quelques minutes s’écouler pour s’assurer que la voie était libre, Miles finit par donner le feu vert à Toole pour qu’il fasse venir les civils.
_____________

Paysage mental de Miles

« - Ah ben quand même ! Te voilà enfin ! » fit Desmond.

Miles se releva lentement et lui répondit : « - C’est un peu contre mon gré ! Mais puisque je suis actuellement physiquement dans les vapes, autant venir voir ce qui se passe ici ».

Ce que vit Miles dans son paysage mental le surprit quelque peu.

« - Il ne devrait pas y avoir plus de cages d’éclairs ici ? » fit-il.

« - Sans blagues ? » répliqua Desmond.

« - Je n’avais encore jamais rien vu de semblable mais une sorte d’infection est en train de te disputer la possession de certaines essences démoniaques que tu as acquises. Elle en a déjà absorbé certaines » indiqua Nocturne.

Miles observa les cages et vit que les essences démoniaques manquantes n’étaient que celles de démons mineurs, sans grande importance, même si celle de Diehard lui manquerait.

« - Grand bien lui fasse ! » fit Miles.

« - T’as pas l’air de comprendre, mon pote ! Pour le moment, cette saloperie s’en prend aux rebuts que tu as absorbés ... » commença Desmond.

« - Mais une fois qu’elle en aura fini avec eux, elle s’en prendra à de plus gros gibiers tels que Nwa et Noc ... » ajouta Nocturne.

« - Ou Nocty et moi-même ! » compléta Desmond.

« - Plus personne ne pourra alors l’empêcher de s’en prendre à Reinhardt ou même à toi » conclut Nocturne.

« - Okay ! Okay ! On va devoir se battre ... encore une fois, pour le contrôle de mon corps. Ça commence à devenir rengaine ! »

Apparut alors sur le paysage mental une créature rachitique mais d’un bleu étincelant.

« - La voilà ! Voilà l’infection ! » fit Desmond en la pointant du doigt.

Surgirent du sol derrière la créature diverses silhouettes. Malgré le scintillement bleu, Miles les reconnut de suite. Il s’agissait là des fameuses essences démoniaques dont il avait perdu le contrôle. Il y avait, entre autres, le démon ailé et l’oni aux multiples bras. En tout, l’infection, comme l’appelait Nocturne et Desmond, avait rallié à sa cause pas moins de six démons ... tandis qu’eux-mêmes n’étaient que quatre. Ils se retrouvaient donc à sept contre quatre.

« - LIBÉREZ-NOUS ! » cria alors Nwa dans sa cage d’éclairs.

« - C’est ça, ouais, pour que tu ailles les rejoindre. Prends-moi pour un con » lui lança Miles.

« - Plutôt frayer avec un chérubin que de me voir absorbé par ce parasite » rétorqua Noc.

Miles resta muet et regarda Noc droit dans les yeux.

« - Ne me dis pas que tu penses sérieusement à ce que je crois ».

« - Je sais ce qu’est cette saloperie ! C’est le phazon qui m’a giclé dessus lorsque j’ai achevé ce démon omega. Elle a dû suivre le démon omega lorsque je l’ai absorbé lui. Elle ne fait pas qu’absorber ses victimes pour les corrompre, elle en augmente les capacités ».

A ces mots, Miles libéra Nwa, Noc et le dernier démon mineur encore prisonnier de ses geôles psychiques. Les trois démons vinrent rallier l’équipe de Miles tandis qu’elle s’apprêtait à affronter le phazon et sa corruption.
_____________

Univers 9105 - Planète Janus 24 γ - Colline du Clice

Hunter Jäger et Stéropès avaient les yeux rivés sur le vampire. La métamorphose de ce dernier les stupéfiait ... bien qu’ils ne sachent pas encore à qui ils avaient affaire. Ce qui n’était pas le cas de Filius Proelium. Ce n’était pas tant l’aura néfaste qui entourait le vampire qui l’avait mis sur la voie mais plutôt l’arme incomparable qu’il brandissait. De toute sa longue existence, Filius Proelium en avait vu des armes diverses et variées mais un nombre très restreint d’entre elles trahissait immanquablement qui la maniait. Cette épée faisait partie de ces armes qui n’acceptaient qu’un seul détenteur. Bien que stupéfait, Filius réagit de suite à la composition du groupe qu’ils affrontaient, un drone de la Grande Bibliotheca et quatre humains. Quatre, comme le nombre de cavaliers de l’Apocalypse. Immédiatement, Filius reporta son regard sur l’autre adversaire de Stéropès. Le voyant revêtir une bure de ténèbres et son visage se transformant peu à peu en crâne, cela confirma la crainte de Filius ; Famine et Mort leur faisaient front tandis que Pestilence et Guerre gisaient sur le sol, certainement plus pour longtemps. Il devait réagir au plus vite avant que Mort ne soit réellement parmi eux.

En un instant, il se déplaça à une vitesse si fulgurante dans le dos de Wade que tous crurent à une téléportation. Achevant sa métamorphose, Wade perçut la présence de Filius dans son dos. L’instant d’après un pan de la cape rouge qui enveloppait intégralement Filius se souleva et une lance d’énergie rouge transperça Wade de part en part.

« - STÉROPÉS !! FRAPPE !! HUNTER ACHÈVE LES DEUX AUTRES TOUT DE SUITE !!! » cria-t-il.

Les ordres criés de Filius sortirent ses deux acolytes de leur stupéfaction. Stéropès fut le premier à réagir. Il attira la foudre sur lui comme précédemment et se déplaça à vive allure vers Jeremiah. Pensant pouvoir le prendre de vitesse, le cyclope en fut pour son compte lorsque le vampire disparut de sa vue et que son ventre fut tailladé d’une multitude de lacérations. Dans son dos, Jeremiah se retourna lentement vers lui. Stéropès se retourna alors vers lui et n’en crut pas ses yeux en voyant que le casque de glace de son adversaire ne lui permettait pas de voir quoi que ce soit. Ce à quoi le vampire entreprit d’y remédier. Il enfonça les doigts de sa main gauche dans son casque et créa cinq fentes verticales en tirant vers le bas.

« - Tu te fous de moi ? T’es en train de me dire que tu m’as esquivé et tailladé sans m’avoir vu ? CESSE DE CRÂNER !! » hurla Stéropès.

Il tendit alors ses deux bras vers le ciel et se chargea en foudre comme jamais auparavant.

De son côté, Hunter cracha au sol avant de bondir en direction de Miles. Il s’immobilisa en l’enjambant. Cela n’avait pas l’air de lui plaire d’achever un adversaire incapable de combattre. Néanmoins, pour que Filius intervienne ainsi, ces quatre là devaient être extrêmement dangereux. Il dégaina sa gigantesque épée, la souleva au-dessus de ses épaules, prêt à l’abattre sur Miles pour le décapiter.

« - J’aurais préféré que notre second affrontement se passe autrement. Ce n’est pas une bonne fin pour un guerrier honorable et mon honneur en sera inexorablement entaché » admit Hunter.

« - Alors attend ... qu’il revienne ... à lui » dit soudain Frédéric, tout juste revenu à lui, mais encore paralysé, allongé sur le dos.

Hunter fut surpris qu’il soit déjà réveillé. Il s’immobilisa et hésita durant plusieurs secondes.

« - Je n’ai pas le choix ! » finit-il par répondre.

« - Alors moi non plus ! » répliqua Frédéric.

L’instant d’après, Frédéric imita les dragons et cracha un intense feu en direction de Hunter. Celui-ci dévia sa lame pour se protéger de cette flamme ardente. Le jet de flammes de Frédéric fini, Hunter se découvrit et vit que sa lame fumait.

« - Toi aussi, tu aurais pu être un adversaire honorable. Mais peu importe par qui je commence, je dois vous achever tous les deux ... donc autant laisser plus de temps à ton pote pour se réveiller et commencer par toi ! » proclama Hunter en s’approchant d’un pas assuré vers Frédéric.

Immobilisé par la lance écarlate de Filius, Wade n’en était pas pour autant démuni. Il déploya ses fils tranchants et força Filius a lâcher sa lance et s’écarter de lui. Ce dernier matérialisa alors deux glaives et contra chaque assaut des fils mortels. Tandis qu’il occupait Filius avec ses fils, Wade retira la lance de son corps avant de la briser. Mais à peine eut-il fait cela qu’une seconde lance vint le transpercer en plein cœur.
Wade s’immobilisa et observa la lance dans son torse. Puis il releva la tête vers Filius.

« - Tu crois vraiment que ça va m’arrêter ? » lui dit-il.

« - Ce n’était pas mon intention ! » répliqua Filius.

L’homme s’était suffisamment écarté de Wade pour ne plus être menacé par les fils tranchants de ce dernier. Plus aucune arme en mains, Filius les tendit, paumes en avant, vers Wade.

« - ERECTIO PARIETIS ! » cria Filius.

Une colonne d’énergie écarlate se dressa alors entre Wade et Filius. Cette colonne s’élargit pour former une véritable palissade.

« - ORBEM FORMATE !! »

La palissade continua de s’étendre de droite et de gauche jusqu’à entièrement encercler Wade et se resserrer au plus proche de lui. Tandis que Wade retirait difficilement la seconde lance de son torse, il lançait ses fils tranchants contre l’enceinte écarlate.

« - Tu crois pouvoir me retenir avec ça ? » fit Wade en finissant de retirer la lance.

« - Non pas ! PILA !!! » cria à nouveau Filius.

Des centaines de lances écarlates surgirent de la palissade et vinrent transpercer Wade de toutes parts. L’homme hurla brièvement sa douleur avant de perdre connaissance. Bien que maintenant sa technique d’entraves, Filius sembla se détendre quelque peu. Il pensa pouvoir se risquer à détourner le regard et observa comment Stéropès s’en sortait.

Le cyclope continua à se charger de foudre jusqu’à dépasser son point de saturation habituel. Dépassé ce stade, la foudre qui parcourait son corps se teinta d’or. Ce fut ce moment que Stéropès choisit pour baisser les bras. Son corps était parcouru de multiples arcs électriques dorés. Ses veines apparaissaient sur son corps comme sur-gonflées, prêtes à éclater et son unique œil saignait.

« - Il n’y a bien que le très haut père et son engeance qui m’obligent à en arriver à ce point. Je ne sais pas qui tu es, et je m’en fous, mais maintenant tu vas mourir ! » déclara Stéropès.

Jeremiah ne vit qu’un très bref flash de lumière avant que le cyclope ne se déplace jusqu’à lui et lui porte une frappe colossale au ventre. La frappe le souleva du sol et une très puissante foudre le traversa, brisant son armure de glace. Le vampire retomba au sol, à genoux. Il ne se souvenait pas avoir déjà encaissé un coup d’une telle puissance. Au niveau de son casque, la glace se teinta du sang qu’il cracha.

Se reprenant, il tenta de trancher en deux le cyclope d’un coup de son épée mais Stéropès esquiva le coup en bondissant en arrière à toute vitesse. Du moins c’est ce qu’il crut dans un premier temps. Une fine coupure se dessina sur le haut de son torse. Il fronça alors son unique sourcil et fondit à nouveau sur le vampire. Il le mitrailla de coups plus puissants les uns que les autres. Lorsqu’il s’arrêta, ce que portait Jeremiah ne pouvait plus être nommé armure. Son corps avait été foudroyé à de multiples reprises et des blessures ouvertes constellaient son corps.

Tandis que Jeremiah se servait de son épée comme d’une canne, Stéropès réalisa qu’il avait commis une erreur en restant immobile face à lui tandis qu’il le frappait. En effet le vampire en avait profité pour lui enfermer les jambes dans une gangue de glace malgré la foudre qui parcourait son corps.
Stéropès sur le coup de la surprise, Jeremiah puisa dans ses dernières forces pour tenter de le pourfendre. Il leva son épée et l’abattit sur le cyclope. Concentrant sa foudre sur ses jambes, Stéropès parvint in extremis à éviter une mort certaine ... mais pas à éviter le coup du vampire. Le tranchant de l’épée de son adversaire était tel qu’il ne sentit pas de suite la terrible amputation qu’il venait de subir. Ce ne fut que lorsqu’il vit son bras droit, coupé au niveau du coude, sur le sol givré, qu’il se mit à ressentir l’indicible douleur. Il se mit à hurler toute sa douleur dans un cri terrifiant.

Tandis que Hunter s’approchait de Frédéric, celui-ci s’arrêta en entendant le cri de Stéropès. Jamais il ne l’avait entendu émettre ne serait-ce qu’une légère plainte après un coup reçu. Mais lorsqu’il le vit se tenir ce qui était dorénavant un moignon, Hunter eut le sang glacé. Comment son adversaire avait-il pu lui trancher un bras ?

Toujours à terre, Frédéric bénit ce répit supplémentaire. Bien qu’il sentait sa nuque se remettre lentement en place, il avait hypothéqué ses chances de récupération lorsqu’il avait attaqué Hunter pour sauver Miles. Il comptait bien mettre ces quelques secondes à profit. Il devait absolument regagner la mobilité de son corps ne serait-ce que pour quelques secondes. Mais est-ce que ce qu’il comptait faire allait le lui permettre ou aggraver son état et retarder que plus encore sa récupération ? Il chassa cette préoccupation de son esprit aussi vite qu’elle était venue. Il n’avait pas le temps de gamberger. N’ayant plus aucun contrôle de ses muscles en dessous de la nuque, il bandit les muscles de son cou avec une rare intensité. Sa nuque se remit en place en un claquement. Il continua à forcer sur ses muscles du cou jusqu’à ce que la connexion nerveuse se rétablisse. Dans les secondes qui suivirent, il commença à regagner l’usage de ses bras. Ratant l’embouchure de sa poche gauche à deux reprises, il finit par y fourrer sa main et à en ressortir quelque chose serrée dans le creux de sa main.

C’est à ce moment que Hunter se retourna vers lui. Le voyant recommencer à bouger, il s’élança vers lui à toute vitesse pour l’achever au plus tôt avant qu’il ne puisse tenter de le blesser comme son comparse l’avait fait avec Stéropès. Ses gestes mal assurés, Frédéric parvint tout de même à tenir l’objet qu’il avait pioché dans sa poche au bout de ses doigts. Il s’agissait de la Larme de Dana. Sans hésiter, il se l’enfonça dans le sternum avec violence. La réaction ne se fit pas attendre, une gigantesque colonne de lumière noire irradia du corps de Frédéric et repoussa Hunter qui s’apprêtait à l’empaler.
_____________

A suivre dans le chapitre 331 - la Bête
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» problème htc HD
» Problème de netteté & piqué
» Problème avec W9, M6 et NRJ12
» [RESOLU] Problème de Rotation de l'écran du Desire
» Problème HDMI
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 330 - Problèmes internes et externes :: Commentaires

avatar
Je vois que Toole et Miles s'entendent toujours aussi bien Razz

D'ailleurs, c'est le boxon dans la coloc de ce dernier... Je me demande comment ça va se finir. Parce que je ne vois pas Noc et Nwa se laisser sagement enfermer après la résolution du problème...

Sinon, le combat s'avère rude.. Pour les deux camps ! Si Filius est conscient de l'identité de ses adversaires, ce n'est pas le cas de ses partenaires, qui me donnent l'impression de sous-estimer nos héros.
 

Chapitre 330 - Problèmes internes et externes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: