Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 333 - Soins définitifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

29012017
MessageChapitre 333 - Soins définitifs

Terre 6354 - Siège de l’Unicorps

Tandis que les civils étaient vidés de leur sang, Frédéric fut le premier à réagir. Il bondit sur l’infirmière tout en se métamorphosant avec une telle célérité qu’il était impossible que Frédéric rate sa cible. Et pourtant c’est bien ce qui se passa. Emporté par son élan, il se vautra sur le lit d’à côté du patient éviscéré. Il crut d’abord avoir traversé une sorte d’hologramme. Mais en tournant la tête, il vit que non. L’infirmière avait tout bonnement disparu. Lui et Lambert quadrillaient l’infirmerie du regard pour la débusquer. Finalement ce fut Miles qui la décela le premier. Il disparut et réapparut au-dessus de Frédéric tout en décochant un puissant crochet à l’infirmière. Celle-ci s’était engouffrée dans la mare de matière noire qu’elle avait créée avec ses pieds pour ensuite réapparaître par le plafond tout en menaçant d’abattre une pluie d’instruments chirurgicaux sur Frédéric.
Tandis que Frédéric se relevait totalement du lit sur lequel il s’était affalé, Miles se tenait debout de l’autre côté, faisant face à l’infirmière qui s’était encastrée dans une grande armoire à pharmacie aux portes vitrées.

« - Il ne faut jamais interrompre le personnel hospitalier lorsqu’il s’occupe d’un patient. Un faux mouvement est si vite arrivé ... » commença à dire l’infirmière, reprenant une voix douce.

« - Ferme ta gueule ! » lui intima Miles.

L’infirmière fronça les sourcils un instant avant de se remettre à sourire.

« - La politesse ne coûte rien. Pas plus que l’impolitesse ne fait avancer les choses. Toutefois, je mets un point d’honneur à récompenser à juste titre l’un comme ... »

L’infirmière ne put finir sa phrase que Miles plongeait son poing dans la matière noire pour l’en ressortir sous le menton de l’infirmière et lui asséner un uppercut qui la souleva jusqu’au plafond.

« - Et moi j’ai horreur de me répéter ! »

Retombant au sol, l’infirmière cracha une de ses dents aiguisées avec un peu de sang.

« - Décidément, tu as la langue bien pendue, toi ! »

A ces mots, Miles vit un instrument tranchant venir lui entailler la joue et crisser sur ses dents.

« - Si pour une fois tu n’avais pas fermé ta bouche, j’aurais atteint la langue » dit l’infirmière en se relevant tandis que Miles portait sa main droite à sa joue droite.

Ce dernier tenta de répliquer en lui assénant un coup à distance. Mais avant même de voir son poing frapper l’air, il savait qu’il l’avait ratée. De par sa maîtrise de la matière noire, les sens de Miles lui permettaient de suivre les mouvements de son ennemi à travers elle. C’est ainsi qu’il se retourna vivement vers les civils. L’infirmière réapparut au milieu du groupe de civils blessés en surgissant du sol tel un fantôme. Miles n’allait pas pouvoir l’imiter. Surgir ainsi au milieu des civils était trop dangereux pour eux.

L’infirmière en profita alors pour examiner l’un des blessés. Celui-ci se tenait le bras, devenu invalide suite à une profonde lacération sur la face arrière. L’infirmière se saisit délicatement de son bras par le poignet et le tendit à l’horizontal au moment où Lambert la localisait et pointait son arme sur elle. Cette dernière resta immobile et regarda Lambert droit dans les yeux.

« - Es-tu sûr de pouvoir m’atteindre ? » lui demanda-t-elle d’une voix douce et apaisante.

« - A cette distance ce serait comme rater un éléphant dans un couloir ! » répondit-il calmement, affermissant la tenue de son arme.

« - Et si au dernier moment je bougeais la tête ainsi ? »

A ce moment, elle pencha la tête sur le côté, la cachant derrière celle du civil qu’elle tenait. Dans sa ligne de mire, Lambert vit qu’il y avait juste derrière l’infirmière un autre civil qu’il tuerait sur le coup s’il tirait.

« - Tu vois ? Tu n’es plus si sûr maintenant » dit-elle en replaçant sa tête droite.

« - Assez parlé ! Qu’avons-nous là ? Lacération du triceps ? Mmmmh ... Le bras est perdu. Faut AMPUTER !!! »

Joignant le geste à la parole, elle manipula une scie à os qu’elle utilisa telle une hache et frappa le bras du civil qui se mit à hurler de douleur. Immédiatement, Lambert tira sur l’infirmière. Mais comme elle le lui avait démontré, un simple mouvement de sa tête au bon moment fit une première victime.

Sans avoir fini de trancher le bras de son premier patient, qui tomba à terre, l’infirmière disparut pour réapparaître derrière Lambert.

« - Seuls les blessés sont admis ici ! Je vais y remédier ! »

Mais au moment où elle se munissait d’un scalpel pour lacérer le visage de Lambert, elle fut maîtrisée par les mains de Frédéric. Redevenu humain, il avait pu tromper la vigilance de l’infirmière en se glissant parmi les civils. L’instant d’après, il la plaquait violemment au sol, face contre terre.

« - Vous êtes vraiment tous des pourritures au Mastercorps ! Je commence à en avoir plus que marre de vous tous ! »

L’infirmière se mit à sourire, malgré la visage écrasé contre le carrelage du sol.

« - Qu’est-ce qu’il y a de drôle ? »

« - Tu en as marre de nous ? Ça ne fait que commencer, chéri ! »

A ce moment elle fit disparaître son pied droit dans le sol pour le faire réapparaître entre les jambes de Frédéric et lui donner un bon coup dans les bijoux de famille. Sous la douleur, Frédéric lâcha prise et l’infirmière disparut à nouveau. Mais à peine réapparut-elle que ce furent les mains de Miles, métamorphosé, qui l’immobilisèrent. Celui-ci la souleva immédiatement au-dessus du sol, ayant compris qu’elle devait absolument avoir ses pieds en contact avec une surface pour pouvoir se déplacer dans la matière noire.

« - Cette fois tu ne pourras pas t’enfuir et moi je vais te plier en deux ! »

La saisissant déjà d’une main par la nuque, il lui attrapa sans ménagement une hanche de l’autre main et entreprit effectivement de lui briser la colonne vertébrale à bout de bras.

« - Tu penses être intelligent à m’empêcher de toucher du pied le sol ? Mais et toi ? Toi qui est un véritable condensé de matière noire ? »

A cet instant, une paire de ciseaux vint se planter dans l’un de ses biceps. Sur le moment, son emprise se relâcha quelque peu, permettant à l’infirmière de se courber suffisamment pour le toucher du pied. Immédiatement, elle disparut en lui et réapparut loin de toutes menaces. Quant à Miles, il sentit comme si ses atomes étaient déchirés de l’intérieur, lui occasionnant une indicible douleur. Face à l’infirmière démente, il ne restait plus que Lambert à ne pas être paralysé par la douleur. Mais qu’allait-il bien pouvoir faire ?
_____________

Univers 9105 - Planète Janus 24 - Glacier du Clice

Tout juste revenu à lui, Wade observa les alentours et, au-delà de celle procurée par le fait de s’être fait expulser de l’esprit de Miles, il fut surpris de se retrouver à nouveau au sein du glacier du Clice.

« - Comment sommes-nous revenus ici ? » demanda-t-il à Jeremiah.

« - Peu de temps après que tu aies transféré ton esprit dans celui de Miles une nouvelle faille s’est ouverte. Grâce à Isaac qui m’a prévenu qu’une nouvelle faille s’ouvrait, j’ai pu nous la faire passer rapidement avant qu’elle ne se referme à nouveau » expliqua le vampire.

« - Et Frédéric ? Où est-il ? »

« - Je ne sais pas ! A peine quelques minutes se sont écoulées entre l’ouverture des deux failles et la seule trace que j’ai trouvé de Frédéric, ou de nos adversaires, sont quelques taches de sang qui semblent se diriger vers l’extérieur du glacier ».

« - Si je peux me permettre, votre affirmation est erronée, Jeremiah. L’écoulement du temps sur Janus 24 γ est erratique. Pour tous ceux qui en sont les hôtes, le temps semble s’écouler normalement mais en réalité il a des phases d’accélération et de ralentissement chaotiques et imprévisibles. D’après la position des astres dans le ciel, il s’est écoulé presque une journée depuis notre départ précipité » indiqua le drone.

« - Ça ne nous dit pas combien de temps s’est écoulé entre l’ouverture des deux failles » rétorqua Wade.

« - Cela fait une heure que je suis revenu ici » dit alors la voix de Frédéric.

Tous se retournèrent alors vers lui et virent qu’il avait changé. Toujours sous sa forme de lycanthrope, il avait dorénavant le poil aussi blanc que la neige qui les entourait. Et surtout, il semblait bien plus serein que lors de son échappée.
Le sang de Jeremiah ne fit qu’un tour. Il vint à sa rencontre et lui serra la main avec vigueur.

« - Ça fait du bien de te revoir, mon ami ! » lui adressa-t-il.

« - C’est un sentiment partagé ! Je commençais à croire que je ne vous reverrai plus ! » lui répondit-il.

« - Que t’est-il arrivé ? » lui demanda Wade, directement.

« - C’est la Larme de Dana de Rodan ! Elle semble réagir différemment d’une dimension à l’autre » répondit Frédéric.

Tous observèrent l’artefact sur sa poitrine qui scintillait de mille feux et semblait aussi cristalline qu’un diamant.

« - Larme de Dana - Artefact d’origine mystique répertoriée sous le numéro #5423591 - Nombre de répliques multiverselles restreint - Propriétés : Agit sur les constantes biologiques de son porteur / Démultiplication de la force physique / Augmentation de l’endurance / Accélération de la régénération cellulaire / Accroissement de la densité de l’épiderme / Effets démultipliés sur un porteur lycanthrope en fonction de la phase lunaire » informa soudainement Isaac.

« - Manifestement, il en a déjà vu » fit Wade.

« - Qu’as-tu dis sur la phase lunaire ? » demanda Frédéric, interloqué.

« - La Larme de Dana agit différemment sur un porteur lycanthrope en fonction de la phase lunaire ».

« - Peux-tu me donner plus de précisions ? »

« - Certainement, Frédéric. Lors d’une lune croissante ou décroissante, la Larme de Dana agit de façon similaire à tout autre être organique. Ce sont lors des phases de pleine lune ou de nouvelle lune que les effets sont à leurs paroxysme. Ici même, Janus 24 a sa lune en phase de pleine lune. Votre pelage est blanc et particulièrement résistant. Vous avez également une puissance musculaire décuplée et votre régénération cellulaire est à son apogée, vous rendant virtuellement invincible. Sur Janus 24 γ, il n’y avait pas de lune, et donc la Larme de Dana a agi comme une phase de nouvelle lune. Votre pelage est devenu noir et votre régénération cellulaire s’est retrouvé altérée. Au lieu de générer de nouvelles cellules par division, elle nécrosait les cellules en périphérie de vos injures pour en créer de nouvelles. La régénération, bien que tout aussi rapide, puise dans votre énergie vitale. Plus vous y avez recours, plus vous vous précipitez vers votre propre mort. Pour y pallier, il vous faut alors rétablir le déficit énergétique en ôtant la vie à un autre être organique. Sans cela, la Larme de Dana pompera votre énergie vitale jusqu’à la mort et ne se détachera qu’à ce moment. Aucun spécimen étudié n’a pu survivre jusqu’à la prochaine nuit sans avoir dû tuer quelqu’un ».

« - C’est ... rassurant ! » fit Frédéric en ôtant la Larme de Dana de son torse.

« - Et les trois enflures ? » demanda Wade.

« - J’ai perdu leur trace ! Lorsque je suis revenu ici, la Larme de Dana a complètement changé de comportement. Elle s’est mise à rayonner et a repousser mon hôte dans les tréfonds de mon être. Ça m’a pris quelques minutes avant de pouvoir me remettre à bouger normalement. Entre temps, ils avaient pris le large et j’ai hésité à me lancer à leur poursuite, ne sachant pas trop quoi faire vous concernant. Je suis resté dans les environs à guetter votre retour tout en explorant un peu le périmètre ».

« - Peu importe où ils sont allés ! Tu sembles avoir pleinement récupéré de tes précédentes blessures. Je suis en pleine possession de mes moyens et Jeremiah semble s’être revigoré en contact avec ce froid. Qu’ils reviennent et on les achèvera ! » affirma Wade.

« - Et Miles ? » demanda Frédéric.

Wade tourna le visage vers lui et mit quelques secondes à répondre.

« - Miles est en train de disputer son propre combat et il ne semble pas enclin à accepter une quelconque aide » admit-il.

« - C’est grave à quel point ? »

« - Semble-t-il qu’à chaque fois que Miles a tué un démon, il en a acquis les pouvoirs. Mais c’est plus compliqué que cela. En réalité il hérite d’une sorte de fantôme, d’un esprit autonome qui vient squatter son paysage mental. C’est ce que je croyais jusque-là néanmoins. Tout à l’heure quand j’y ai plongé, Miles et un groupe de ces fantômes ont agi à l’unisson pour m’expulser du paysage mental de Miles ».

« - Rien de bien extraordinaire, ils se sont ligués contre toi ! » le coupa Frédéric.

« - On pourrait le croire, mais j’ai l’impression que c’est plus compliqué que ça. Bref ! Là n’est pas le problème. Le problème c’est qu’un parasite psychique a élu domicile dans son esprit et a rallié une partie de ces fantômes à lui. Maintenant qu’ils sont en majorité, ils ne combattent plus Miles et ses alliés ... ils s’enfoncent dans les tréfonds de l’esprit de Miles pour réclamer la main mise sur son hôte le plus important ».

« - Le cavalier ! » fit alors Jeremiah.

« - Exactement ! Sauf que Miles ne semble pas savoir qui il est et donc quelle importance il revêt ».

« - C’est ... problématique. Qu’est-ce qu’on peut faire ? » demanda alors Frédéric.

« - Quand j’ai essayé d’aller l’aider, il m’a jeté ! »

« - Et avec raison ! » répliqua Jeremiah.

« - Tu vas m’y envoyer, je vais essayer de l’aider » ajouta-t-il.

« - Je vais me joindre à toi, l’enjeu est trop grand, il faut qu’il nous laisse l’aider ! » dit alors Frédéric.

« - Je ne suis pas sûr que débarquer en force soit une solution. Laissons Jeremiah s’y présenter seul dans un premier temps » conseilla Wade.

Frédéric réfléchit un instant avant de poursuivre.

« - Tu as certainement raison mais on ne le fera pas ici. Il nous faut un lieu sécurisé où ils pourront procéder en toute quiétude. Retournons au temple et trouvons une pièce adéquate ».

Tous furent d’accord avec la proposition de Frédéric. Ce dernier hissa Miles sur son épaule avant que Jeremiah ne les soulève par télékinésie. Mais avant que le vampire ne les amène à la sortie de la grotte, Frédéric les arrêta.

« - Et Samus ? Vous l’avez vu ? »

« - Possibilité hautement improbable ! D’après mes relevés, Samus Aran et Draygon ont disparu dans une dimension que nous n’avons pas encore explorée » répondit Isaac.

« - Elle est certainement morte à l’heure qu’il est ! » rétorqua Wade.

Frédéric lui jeta un regard glacial. Une fois encore, Wade faisait preuve d’un manque de tact affligeant. Néanmoins, Jeremiah les fit sortir du glacier et les ramena sur le toit du temple ... dans un silence sépulcral uniquement perturbé par le clapotis de l’eau qui descendait directement du glacier. De retour dans le temple, le groupe put admirer cette gigantesque pièce servant d’épuration. Une véritable cathédrale dédiée à l’eau. L’eau qui courait le long de rampes longilignes, qui s’écoulait dans de grandes cascades vers le prochain pallier où elle allait être un peu plus purifiée. Le groupe prit quelques minutes pour contempler cette merveille architecturale chozo. Après quoi, ils reprirent leur marche. Ils passèrent par les bains où les bulles n’étaient plus que de sombres souvenirs grâce à Samus. Après quoi, ils parvinrent à la fontaine quelques minutes plus tard. Les pièces qu’ils avaient réassemblées leur permirent d’imaginer sans mal combien elle avait pu être magnifique également en son époque. Du moins lorsque l’eau était pure. Ils faisaient face à une fontaine des plus étranges. Une fontaine faisant jaillir un liquide d’un bleu irradiant.
_____________

A suivre dans le chapitre 334 - Pollution
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 333 - Soins définitifs :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 333 - Soins définitifs
Message le Mar 31 Jan - 13:36 par Shion
Je pensais que l'infirmière serait moins coriace que ça, mais elle est tenace la saleté...

Sinon, j'ai trouvé ces explications sur la Larme de Dana très intéressantes. Maintenant que Frédéric sait ça, je pense qu'il pourra en faire un usage plus approprié. Encore une fois, Isaac se montre vraiment utile.

Sinon, je me doute bien que Samus est encore en vie, et qu'on la reverra plus tard... Peut-être possédée par le phazon ?
avatar
Re: Chapitre 333 - Soins définitifs
Message le Dim 30 Avr - 20:01 par Nyko
Intéressant le fonctionnement de la Larme de Dana.
Re: Chapitre 333 - Soins définitifs
Message  par Contenu sponsorisé
 

Chapitre 333 - Soins définitifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: