Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 346 - Compte à rebours, part 4 : Accélération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

08052017
MessageChapitre 346 - Compte à rebours, part 4 : Accélération

Janus 24 - Tour solaire

Le groupe ne mit pas longtemps à atteindre le pied de la tour solaire. Ainsi à l’air libre, ils observèrent la tour s’élever dans les airs. Tous redoutaient quelque peu de connaître à nouveau l’expérience qu’ils avaient connue lors de leur première ascension. Néanmoins, c’était le meilleur moyen pour repérer l’éolienne alimentant partiellement le temple. Jeremiah coordonna leur montée. Tandis qu’il les soulevait tous par télékinésie, Wade devait se charger de conserver leur stabilité si jamais il ne parvenait pas à leur faire éviter les failles dimensionnelles.
Leur ascension fut plus lente que la première fois mais grâce à l’étrange capacité de Wade à ressentir les failles dimensionnelles avant qu’elles ne s’ouvrent, ils purent esquiver chacune d’entre elles et atteindre le sommet de la tour solaire.
A son sommet, Jeremiah et Miles déposèrent délicatement Frédéric au sol. Celui-ci n’était pas encore revenu à lui. N’ayant plus aucune trace de végétation après la destruction de la super plante, ils choisirent de laisser Frédéric un instant sur le sol du dernier étage avant de monter tous les trois sur le toit. Ils scrutèrent alors l’horizon à la recherche d’une éolienne. Après quelques minutes, ce fut Jeremiah qui la localisa. Elle était à peine visible si bien que Wade et Miles avaient du mal à la distinguer. A vrai dire ils ne voyaient que le mât de la structure, les pales étant trop fines pour qu’ils les voient.

« - Tu es sûr que c’est bien l’éolienne ? » demanda Wade.

« - Oui mais elle a bien plus que deux ou trois pales, comme vous me l’aviez décrite. Elle ressemble plus à une fleur » répondit le vampire.

« - Allons la voir alors ! » dit la voix de Frédéric.

Tous se retournèrent pour le voir debout et droit, son corps semblant déborder d’énergie alors qu’il retirait la Larme de Dana de sa poitrine. Il semblait s’être parfaitement remis de ses nombreuses injures et leur expliqua comment il avait été aussi grièvement blessé. Comment lui et Samus, qu’il avait retrouvé rudement éprouvée, avaient combattu le roi de Barbatos ... et l’apocalyptique explosion qui en avait résulté. Étant donné la puissance de l’explosion, il n’espérait plus revoir Samus vivante, quant à Isaac rien n’était moins sûr. Lorsqu’il s’était réveillé, il était parvenu sur une autre version de Janus 24 sans le drone. Après son récit, tous s’envolèrent sans attendre en direction de l’éolienne.

Le vol ne dura que quelques minutes. Néanmoins, nombreuses furent les brèches dimensionnelles qu’ils virent s’ouvrir de par et d’autre aussi bien au sol, sous eux, que dans les airs. Ils durent ainsi fléchir leur trajectoire à plusieurs occasions pour éviter de se retrouver sur une des versions alternatives de cette planète.

Après quelques minutes d’un vol mouvementé, ils atteignirent l’éolienne. Comme l’avait dit Jeremiah, la construction ressemblait effectivement à une gigantesque fleur dont les pétales étaient tournées à 90°. [1] La structure, métallique, était dorée mais ternie. Elle avait perdu de son éclat. Le plus important était son immobilisme. Ses pales ne tournaient pas alors que le vent qui soufflait à cette altitude aurait dû être largement suffisant pour les faire bouger. Quelque chose la bloquait donc. Ils l’inspectèrent sous tous les angles afin d’en déterminer la raison ... mais rien. De par les nombreuses brèches qui s’ouvraient au-dessus de leurs têtes et qui donnaient sur la Janus 24γ, ils furent régulièrement arrosés par les pluies torrentielles qui se déversaient dans cette dimension. Cela finit par donner une idée à Frédéric. Il grimpa jusqu’au rotor et tenta d’observer les rouages par les interstices. Mais la rouille qu’il cherchait n’était pas apparente. Se positionnant au sommet du mât, Frédéric posa sa main sur l’une des pales et força un peu pour tenter de faire tourner l’éolienne. Il espérait ainsi débloquer le grippage et que le vent ferait le reste ... mais rien. Les pales ne bougeaient pas. Il força un peu plus et tenta de les faire bouger dans un sens comme dans l’autre mais toujours rien. Il n’y avait strictement aucun jeu.

« - Arrête ! » intervint alors Wade.

L’homme semblait pris d’une migraine grandissante.

« - Qu’est-ce qu’il y a ? » lui demanda Frédéric sans descendre.

« - Je ... je ne suis pas sûr ... mais entre deux brèches qui s’ouvrent, j’ai l’impression que tes mouvements se répercutent dans une autre dimension » répondit Wade.

Tous s’immobilisèrent quelques secondes avant de comprendre ce que cela signifiait. L’éolienne était rattachée par un quelconque lien avec l’éolienne d’une autre dimension ... tout comme la station géothermale des cavernes lavcore. Restait donc à déterminer sur quelle version de Janus 24 l’éolienne était bloquée ... et surtout comment s’y rendre.

Cette dernière problématique fut rapidement effacée. Des brèches dimensionnelles s’ouvrant régulièrement, il suffisait de jeter un coup d’œil à travers toutes celles qui s’ouvraient à proximité pour déterminer sur laquelle d’entre elles l’éolienne se retrouvait bloquée. Ce furent Jeremiah et Miles qui s’en chargèrent. Tous deux s’envolèrent pour observer ce sur quoi les différentes brèches donnaient. Rapidement, ils éliminèrent la Janus 24 γ. A l’image de toute cette dimension, l’éolienne n’était plus que ruines et régulièrement frappée par la foudre. Malheureusement, pour une raison inconnue, la majorité des brèches donnaient sur cette version de Janus 24. Néanmoins, certaines donnaient sur la Janus 24 δ ... ou du moins ce qu’il en restait. Autant dire qu’elle était encore moins intéressante que la précédente. Finalement, Miles parvint à trouver une faille donnant sur la Janus 24 β. Une éolienne semblable à la leur s’y trouvait bel et bien. Elle y était tout aussi immobile mais bien plus terne, presque sombre ... c’était sûrement dû au manque de luminosité de cette dimension. Miles ne voyait rien de particulier qui pouvait l’immobiliser.

Au sol, Wade semblait souffrir quelque peu de l’apparition de toutes ces brèches. Quant à Frédéric, étant resté au sommet du mât, il était quelque peu circonspect devant le nombre de failles qui se formaient au-dessus de sa tête. La boulimie calorifique de Hitler drainait l’énergie des différentes versions de Janus 24 en provoquant l’ouverture de multiples brèches dimensionnelles. En l’éliminant, Frédéric avait pensé que leur nombre diminuerait tôt ou tard. Mais au lieu de cela, elles semblaient augmenter en nombre au fil du temps. Quelque chose ne tournait pas rond. A ce moment, il était sûr de la marche à suivre : Hitler devait être tué. Néanmoins, ce qu’il n’avait pas prévu fut la titanesque explosion qui s’ensuivit et qui l’avait mené aux portes de la mort. Comprenant que ce fut toute la planète qui avait fini par exploser, il sut quelle chance il avait eue d’avoir été projeté dans une autre dimension et d’avoir ainsi échappé à la déflagration apocalyptique. Est-ce que l’explosion de la Janus 24 δ avait fait empirer la situation ? Peut-être que l’état du voile séparant les dimensions, fragilisé par l’impact du météore de phazon puis ensuite mis à rude épreuve par Hitler, était trop grave pour se résorber de lui-même. Les idées se bousculaient dans l’esprit de Frédéric. Soudain, il en vint à se rappeler la dimension dans laquelle il s’était retrouvé. La dimension d’une Janus 24 luxuriante. C’était sûrement sur celle-ci que l’éolienne était immobilisée et ce par la végétation envahissante.

« - Jeremiah ! Miles ! Recherchez une brèche où il y a beaucoup trop de végétation ! Wade ... désolé ! » dit-il soudainement.

Sur ce Frédéric se métamorphosa en lycanthrope et saisit une pale à pleines mains. Il commença à y exercer une force colossale. Immédiatement, Wade sentit les échos de l’action de Frédéric. Jeremiah et Miles volèrent de brèche en brèche ne s’attardant pas.

..oO( Beaucoup trop de végétation ? Il est marrant lui ! Comment on va le savoir ça qu’il y a beaucoup trop de végétation ?) se dit Miles à lui-même.

« - LA ! » cria alors Wade en pointant du doigt le ciel à un endroit où il n’y avait pas de brèche ... pas encore.

Une brèche s’ouvrit soudainement à l’endroit indiqué par Wade. Miles s’y téléporta en un éclair. Tout ce qu’il vit fut du vert et encore du vert.

« - Euh ... Je crois que c’est la bonne ! » s’esclaffa Miles.

Il n’y avait pas de temps à perdre. Jeremiah se précipita à toute vitesse droit sur la brèche. Frédéric prit le soin de bondir haut dans le ciel avant de s’enflammer et de fondre également vers la brèche. En un instant, Miles se téléporta jusqu’à Wade, l’empoigna par le poignet avant de se retéléporter jusqu’à la brèche. Tous les quatre la franchirent juste à temps avant qu’elle ne se referme juste derrière eux.

Alors que Wade, Miles et Jeremiah allaient descendre derechef vers le toit du temple où la silhouette de l’éolienne se distinguait très vaguement sous l’épais manteau végétal, Frédéric leur fit signe d’attendre.

« - Faites excessivement attention. Il y a une sorte de parasite qui vit dans cette dimension. De base, c’est une masse gélatineuse mais il peut prendre n’importe quel aspect ... et puis il y a des démons aussi ».

« - Okay ! On explose tout ce qu’on rencontre alors ! » répliqua Miles.

« - Comment on procède pour cette végétation ? Frédéric crame tout et on repart ? » intervint Wade.

« - Je peux réduire en cendres tout ce qu’il y a autour de l’éolienne mais la végétation qui est sur l’éolienne en elle-même ... à voir celle de la Janus 24 originale, je suis presque sûr de l’endommager ».

« - Je m’en charge ! » fit alors le vampire.

Il en fut décidé ainsi. Frédéric abattit le gros du désherbage en calcinant toute végétation entourant l’éolienne à plus d’un mètre d’elle. Puis Jeremiah prit le relais et congela avec minutie la végétation sur l’installation. Derrière le vampire, Miles passa et brisa la végétation ainsi cristallisée en y allant presque du petit doigt tellement la force requise était ridicule.

En une demi-heure l’éolienne fut dégagée. Tout comme sur la Janus 24 originale, le sommet du temple était soumis à de forts vents. C’est ainsi qu’à peine dégagée, l’éolienne se mit à tourner sous l’effet mécanique du vent. Il ne leur restait plus qu’à retourner sur la Janus 24 originale dorénavant.
Au-dessus et autour d’eux, les brèches dimensionnelles continuaient de s’ouvrir et de se fermer de manière chaotique.

« - J’ai un mauvais pressentiment ! » fit Frédéric.

« - Si jamais on se retrouvait séparés, on se donne rendez-vous au grand hall ... et ce quelle que soit la dimension où on se trouve » poursuivit-il.

Tous acquiescèrent et s’envolèrent pour tenter de trouver une brèche donnant sur la Janus 24 originale. Après quelques minutes, ce fut Wade qui en trouva une. Tous se précipitèrent vers la faille. Pile au moment où ils la traversaient, une brèche donnant sur la Janus 24 γ s’ouvrit à proximité. Un éclair la traversa et frappa la faille par laquelle les quatre hommes passaient.
_____________

Janus 24 - quelques minutes plus tard
Les vents soufflant fort et son homologue de la Janus 24 ε ayant été dégagé, l’éolienne tournait à plein régime. Elle semblait briller de milles feux et le vent dans ses pales produisait une sorte de mélodie douce et apaisante.
Cela aurait été un doux réveil pour les quatre individus s’ils étaient arrivés jusqu’ici. Malheureusement aucun d’entre eux n’y était parvenu ... du moins pas en entier. Un avant-bras gauche calciné et méconnaissable gisait sur le toit dans une mare de sang.
_____________

[1] : L'éolienne de ce chapitre m'a été inspiré par cette photo :

_____________

A suivre dans le chapitre 347 - Compte à rebours, part 5 : Fuite
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Compte à rebours pour votre départ
» "compte à rebours pour votre départ"
» Compte à rebours pour votre départ
» ELECTION DU GOUVERNEUR DE L' EQUATEUR: LE COMPTE A REBOURS
» Problème bannière compte à rebours
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 346 - Compte à rebours, part 4 : Accélération :: Commentaires

Je trouve intéressant que cette fois, le groupe n'ait eu aucun problème pour arriver jusqu'à l'éolienne, mais par contre qu'au retour, ce soit une autre paire de manches XD

Et évidemment, le chapitre se termine au pire moment Razz
 

Chapitre 346 - Compte à rebours, part 4 : Accélération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: