Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 350 - Compte à rebours, part 8 : Rupture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

04062017
MessageChapitre 350 - Compte à rebours, part 8 : Rupture

Janus 24 - Grand hall

Le temps semblait s’être suspendu. Tous les belligérants présents dans la salle avaient cessé tout mouvement. Vassili, imperturbable, maintenait toujours Miles entre ses puissants bras. Miles, quant à lui, ne semblait avoir plus aucune énergie. Ses oreilles dégoulinaient littéralement de sang. Archibald se tenait la tête légèrement penchée en avant, regardant par en dessous les démons qui venaient de surgir dans la pièce. Quant aux démons, enfin, la plupart d’entre eux toisaient les trois individus face à eux. Quelques uns regardaient un peu autour d’eux pour voir où ils étaient arrivés.

« - Encore des primates ? Ils sont comme la petite vérole, ils se répandent partout » prononça alors le démon qui était devenu le leader du groupe depuis la disparition du précédent.

Tous les autres démons se mirent à rire et glousser mais ni Vassili, ni Archibald ne réagirent. De son côté, Miles aurait d’ordinaire répondu par une réplique cinglante ... s’il en avait eu l’énergie ... ou même s’il l’avait entendu.

« - Je me prends le suintant, je vous laisse les deux autres ! » fit le démon en avançant d’un pas vers le roi atlante.

« - Comme on vous retrouve, bêtes du malin ! Nous allons vous expurger de cette planète, viles créatures ! » prononça alors une voix inconnue.

Les démons semblèrent reconnaitre cette voix. Ils levèrent immédiatement la tête et se mirent à grogner en reconnaissant un groupe d’anges resplendissant de lumières malgré les épreuves qu’ils semblaient avoir traversées.

« - Par les fientes de Belzébuth ! Cette fois, on va vous étriper et vous arracher à tous vos ailes ! » répliqua le démon avant de lancer une boule de feu dans leur direction.

L’ange qui avait pris la parole détourna la boule de feu d’un revers de sa lame de lumière.

« - Cette fois, aucune dimension de ténèbres ne vous épargnera le funeste sort que l’on vous réserve ! »

Les factions d’anges et de démons se jetèrent l’une sur l’autre dans un grand fracas, ignorant complètement la présence des deux rois de Barbatos et de Miles. Sentant que Miles avait perdu toute vivacité, qu’il n’était plus qu’un mannequin désarticulé entre ses bras, Vassili le laissa tomber au sol avant de le soulever à nouveau en le saisissant par la nuque. Les dents d’or du roi russe apparurent soudainement. Il souriait à l’idée d’en finir avec son adversaire. Ou peut-être pensait-il à la récompense que son maître allait lui octroyer en ayant tué l’un de ses ennemis ? Tant est que le Russe se figea soudainement. Une épée à la lame large et noire venait de le transpercer de part en part. Vassili baissa les yeux vers la lame semblant ne pas en éprouver la moindre douleur.

« - J’ai un duel en suspens avec cet homme ! Lâche-le ! » dit alors une voix que Miles, recouvrant peu à peu son ouïe, ne reconnut que difficilement.

Tout juste surgi d’une faille, il s’agissait de Hunter Jäger. Surpris par cette soudaine apparition, Archibald se retourna plus vivement qu’à son accoutumée. L’attention détournée par Hunter, Archibald fut une proie bien trop tentante. Tout juste arrivé dans le hall, Jeremiah saisit tout de suite la situation. Affaibli et affamé, le vampire se jeta sur Archibald, crocs en avant. Ses canines se plantèrent dans le cou du roi atlante avant même de l’immobiliser. Il se mit immédiatement à lui ponctionner de grandes quantités de sang. Le roi tenta de se débattre mais au fil des secondes qui s’écoulaient, il vit ses forces diminuer tandis que le vampire se renforçait implacablement.

Vassili ne lâchant toujours pas Miles, Hunter retira son épée et lui trancha immédiatement la tête sans pitié. La tête du Russe roula au sol, clinquant et cliquetant avant de perdre toute consistance et de ne plus être qu’un tas d’or. A ce moment, la main du Russe se desserra et Miles tomba au sol, sous les yeux de Jeremiah, toujours en train de saigner Archibald.
Mais le plus étrange survint à ce moment. Le corps du Russe ne perdit pas toute consistance, il baissa le bras et fit quelques pas jusqu’au tas d’or. Les pièces et bijoux qui le constituaient vinrent se fondre dans la jambe la plus proche du golem. Au bout de son cou, sa tête se reforma comme si c’était naturel. Il se retourna alors vers Hunter et se jeta sur lui d’un unique bond. De son côté, Jeremiah finit par laisser tomber le cadavre d’Archibald, aussi desséché qu’un raisin sec. Le bas de son visage barbouillé de sang, Jeremiah l’essuya du revers de sa manche. Il avait retrouvé son apparence normale. En contraste avec sa chevelure d’ivoire, sa peau semblait presque être aussi rose qu’un humain normal. Il était parfaitement rassasié. Il avança alors vers Miles et s’agenouilla pour l’aider à se relever.

Une nouvelle brèche spatiale s’ouvrit alors, attirant de suite le regard du vampire. L’univers sur lequel elle donnait était empli de ténèbres, il s’agissait de la Janus 24 β. Surgit alors un commando de pirates à la peau aussi noire que la nuit. Immédiatement, ils se mirent à tirer à tout va à travers la pièce. Tandis que le vampire protégeait son ami derrière un bouclier télékinésique, deux anges et trois démons furent blessés par leurs tirs avant qu’un véritable déluge de boules de feu ne leur réponde. Jeremiah leva la tête vers l’un des balcons et vit une bonne dizaine de clones de Scrof tirer à tout va sur les pirates. A leur tête se tenait toujours Baker Bane. Rapidement, les pirates concentrèrent leurs tirs sur Bane et les siens.

« - Bon sang, ça commence à devenir un véritable boxon ce hall ! » râla Miles.

Jeremiah se mit à sourire. Si Miles râlait, c’est qu’il se sentait déjà mieux. C’est alors qu’une nouvelle faille s’ouvrit à leur droite. Elle donnait sur Janus 24 ε ... mais c’était tout. Rien n’en surgit avant qu’elle ne se referme. Les secondes s’écoulèrent durant lesquelles les différentes factions n’en avaient cure des deux hommes au centre du grand hall. Ces secondes furent profitables à Miles qui regagna assez de vigueur pour se relever. Soudain, une nouvelle faille s’ouvrit dans la salle, au fond du grand hall, à l’opposé de la statue du grand chozo. Malgré le décor d’orage, Jeremiah et Miles distinguèrent et reconnurent la créature à l’impressionnante stature qui s’avançait et traversait la faille. Il s’agissait du cyclope Stéropès. Son bras coupé s’était en grande partie régénéré, apanage des êtres dans les veines desquels coule l’ichor.

Presque au même instant, Frédéric traversa le toit partiellement écroulé en flammes et atterrit juste à côté de ses amis. A peine deux secondes plus tard, Isaac apparut à son tour et fit de même.

« - Vous avez lancé une invitation Facebook à une petite sauterie ? » demanda-t-il avec un sourire à ses compagnons retrouvés.

« - Que croyez-vous ? Tout le monde veut ce qu’il y a sous cette statue ! » dit alors Baker Bane, doucement et dans son dos.

L’homme avait quitté sa ligne de clones qui continuait d’affronter les pirates. Frédéric se retourna vivement et tendit le bras vers lui, pour lui faire comprendre de ne pas s’approcher davantage.

« - Ça, c’est bien vrai ! Mais vous ne serez plus là quand nous l’aurons ouvert ! ... JE VOUS AURAIS TOUS TUÉS !! » s’esclaffa Stéropès avant de faire mine de s’élancer vers eux du bout du hall.

Alors même qu’il disait ces mots, une nouvelle brèche s’ouvrit au-dessus de sa tête. Au moment de s’élancer, il ne fit pas un pas qu’une gigantesque main noire l’aplatit au sol. Tous eurent le regard qui remonta le long du membre. Tandis que la main était recouverte d’une substance huileuse et noire, le bras, tout aussi gigantesque, semblait être entièrement mécanique, tout comme l’épaule. Puis le métal laissa la place à de la chair au niveau de la clavicule. Le torse était nu et présentait une peau brunâtre. Au niveau des clavicules partait un cou long, rachitique et interminable. Soudain, le cou s’articula en un coude et la tête de la créature apparut. Tous la reconnurent immédiatement. Il s’agissait de Mother Brain. Le monstre qui ressemblait à un gigantesque cerveau sur le G.F.S. Erebus était dorénavant doté d’un corps biomécanique à sa taille et reflétant la perversité de l’esprit qui l’habitait. C’est alors que le groupe remarqua quelque chose de singulier. Deux tentacules d’un noir abyssal ondulaient à l’arrière du cerveau. Avant qu’ils ne comprennent ce que cela pouvait bien être, Mother Brain élargit la brèche de force et posa un pied sur le sol du grand hall ... ou plutôt une patte semblable à celle d’une immense araignée. Élargissant la faille plus encore avec son autre main, Mother Brain finit de franchir la faille en posant ses quatre pattes dans le grand hall. [1]

« - Le savoir des Chozo est à MOI !!!! » cria Mother Brain.

« - La vache ! Le morceau de gelée a bien grandi » fit Miles.

Contemplant le hall de son œil unique, le monstre semblait galvanisé, bavant abondamment. S’ouvrit soudain une nouvelle faille d’où surgit Samus Aran ... ou du moins ce qu’il en restait. Le reliquat d’esprit qu’il lui restait semblait se souvenir que Mother Brain était son ennemi juré. Ou peut-être n’était-ce que pur instinct animal que de se jeter sur la créature la plus dangereuse. Tant est que Samus fit reculer Mother Brain ... permettant à Stéropès de se relever.

« - Je ferai payer à cette horreur l’affront qu’elle vient de me faire subir. Mais d’abord, j’ai un compte à régler avec le vampire ! » fit le cyclope.

« - Chercher des noises à l’un d’entre nous, c’est nous chercher des noises à tous ! » fit Frédéric en s’avançant d’un pas.

« - Ça ne me pose pas de problèmes ! Et toi, Filius ? »

Tous tournèrent la tête et virent Filius trancher un pirate de l’espace en deux d’un coup d’épée. Mais l’homme ne répondit pas. Le danger était déjà omniprésent dans le hall, il devait rester concentré quant aux différentes failles qui ne cessaient de s’ouvrir et de se fermer.
C’est alors que le cinquième voyant s’alluma. Tous les six se tournèrent vers la statue du chozo. La cinquième serrure venait de s’ouvrir ... mais par quel miracle ? S’attendant à voir le socle de la statue reculer, ce fut la statue elle-même qui bougea. Ses mains décollèrent des accoudoirs et formèrent une coupe, comme semblant attendre quelque chose.

Tandis que les six individus s’interrogeaient sur l’action de la statue, les combats autour d’eux continuaient. Le grand hall était devenu un véritable capharnaüm entre les échanges de pyrotechnies et les failles qui s’ouvraient, engloutissant un individu ou un autre, voire deux adversaires en train de se battre au corps à corps, qui se refermaient ou recrachaient ceux qu’elles avaient avalés précédemment.

Soudain un cri terrifiant retentit et sembla rebondir contre les murs du grand hall. Tous s’interrompirent de combattre un court instant. La plupart se demandèrent ce qui avait bien pu pousser un cri pareil. Tandis que d’autres, les pirates de l’espace, semblaient se réjouir. Jeremiah le remarqua.

« - Ça ne sent pas bon » fit-il à voix haute.

Le cri perçant retentit à nouveau et une gigantesque créature apparut, surgissant d’une brèche comme un boulet de canon. Elle empoigna Stéropès entre ses serres et s’envola à travers le toit en élargissant le trou béant qu’il avait déjà. Bien que tout cela ne se passa qu’en l’espace d’un bref instant, tous avaient pu se rendre compte de son aspect cauchemardesque. C’était une sorte de vautour avec des bras et une gigantesque queue segmentée et se finissant par un dard. Mais le plus dérangeant étaient ses ailes. Son corps semblaient être entièrement recouvert de métal mais ses ailes semblaient être faites d’énergie. Haut dans le ciel, le vautour de cauchemar et Stéropès semblaient se battre avec fureur. Le tonnerre et le grondement d’un volcan se mêlaient dans une scène apocalyptique.

« - Trois contre un, c’est chaud pour toi, non ? » adressa Miles à Filius.

« - J’ai connu pire situation » répliqua Filius.

« - Je ne crois pas ! » dit soudain Wade en passant la porte qui menait à la fontaine.

C’est alors qu’une brèche s’ouvrit sous les pieds de Filius et l’avala. Une autre menaça de faire de même avec Miles. Réactif, Frédéric le saisit par le poignet et l’extirpa de la faille avant qu’elle ne se referme.

C’est alors que quelque chose les frappa. Le calme. Le calme était revenu dans le grand hall. Il n’y avait plus aucun combattants hormis eux cinq. Les failles continuaient de s’ouvrir et de se refermer continuellement mais il n’y avait plus d’ennemis en vue.

« - C’est toi qui a déverrouillé la cinquième serrure ? » demanda Frédéric à Wade, profitant du calme relatif.

« - Oui ! Lorsqu’on s’est dirigé vers la tour solaire, j’ai remarqué un curieux mécanisme dans l’arboretum. Je ne l’ai compris que récemment, il permettait de valider le cinquième élément : le fruit de la terre ».

« - C’est super tout ça, mais ça n’a servi à rien ! » répliqua Miles.

« - Non, pas à rien ! La cinquième serrure n’était pas la dernière ! » rétorqua Frédéric.

« - L’obtenir, peu en sont capables. L’obtenir, peu en sont dignes. L’obtenir, aucun ne le peut» ajouta-t-il après une courte pause.

« - Hein ? » fit Miles.

« - L’obtenir, peu en sont dignes ... » répéta Frédéric à voix basse.

« - Les témoignages chozo qu’a déchiffrés Samus Aran précisaient qu’il fallait se montrer digne de la culture chozo pour revendiquer leur testament et que les cinq gardiens y veilleraient » indiqua alors Isaac.

Bien qu’il semblait s’être adressé à tout le monde, en réalité, ses paroles n’étaient destinées qu’à une seule personne : Frédéric. Celui-ci compris alors immédiatement ce que le drone voulait lui dire. Il traversa le reste de la pièce jusqu’à la statue, tout en évitant les failles dimensionnelles. Face à elle, il sortit la plume que l’ultime survivant chozo lui avait confié et la plaça entre les mains de la statue. A nouveau, la plume se mit à briller. Un puissant claquement retentit dans toute la pièce. Quelques secondes plus tard, alors que tous retenaient leur souffle, la statue se mit en mouvement et s’avança, comme l’avaient laissé penser les stries sur le sol.

Malheureusement, cette sixième serrure n’était pas encore la dernière avant de pouvoir atteindre le fameux testament. Une stèle obstruait le tunnel qui conduisait jusqu’à la chambre forte. Soudain, un tir laser vint frapper la statue chozo en plein torse. Tous se retournèrent pour voir apparaître un pirate de l’espace furieux et criant de rage. L’instant d’après, une boule de feu vint lui brûler la couenne et le tuer. Apparut alors à travers la faille, l’un des clones de Xion. Mais la faille se referma avant qu’il ne puisse la traverser. Peu importe, son attention semblait être accaparée par autre chose là où il se trouvait. Sa priorité n’était pas de regagner le grand hall pour le moment. Cela rappela tout le monde à l’ordre. Le danger était toujours omniprésent.

« - Dépêche-toi de trouver comment ouvrir cette stèle. Je ne sais pas encore combien de temps cet état de fait durera mais on dirait que cette zone bien précise de la pièce est à l’abri de l’ouverture intempestive de failles » indiqua Wade.

Frédéric se pencha alors sur la stèle. En plein centre, une empreinte de main était gravée. Pas une main humaine, une main chozo. Sans hésiter, Jeremiah posa sa main dessus. Immédiatement, il sentit une multitude de petites piqûres. Son sang s’écoula sur l’empreinte ... mais rien ne se passa.

« - Vivant tu dois être pour héritage des chozos être capable d’obtenir » Frédéric se rappela alors à voix basse des paroles du chozo.

« - Ton sang est froid, pas le mien » déclara soudainement Frédéric.

Au moment où il allait poser sa main sur la stèle, une puissante poussée télékinésique le repoussa à plusieurs mètres. L’agresseur n’était autre que Baker Bane. Depuis combien de temps attendait-il, tapi dans l’ombre ? Personne ne sut le dire.

« - Frédéric, ça va ? » s’inquiéta le vampire.

« - Ça va ! Il est loin d’être aussi puissant que l’original ... il est juste aussi sournois » répliqua le concerné.

« - Ce n’est pas très délicat de me rappeler que je ne suis qu’une copie. Néanmoins, je compte bien le faire oublier de tous et pour cela, le savoir des chozo est à moi ! »

L’instant d’après, Baker Bane déclencha une surpuissante détonation kinésique qui éloigna tout le monde de la stèle. Le temps que tous se remettent de la puissante déflagration, Baker Bane posait sa main sur la stèle. Une grimace se lut sur son visage au moment où les multiples aiguilles lui ponctionnèrent un peu de sang. A ce moment, il regretta de ne pas avoir laissé Frédéric l’ouvrir à sa place. Néanmoins, le résultat fut le même. Un harmonique se fit entendre et la stèle s’illumina. Baker Bane retira alors sa main, et la stèle s’enfonça légèrement dans le sol avant de coulisser. Au moment où les cinq individus se relevaient, Baker Bane se redressa également, avec un sourire illuminant son visage.

« - Bientôt vous aurez un nouveau dieu à supplier » déclara-t-il en écartant les bras.

Alors que tout semblait perdu, quelque chose vint frapper Baker Bane dans le dos avec violence. L’homme fut propulsé à plus de dix mètres de là par le choc.

« - J’AI DIT QUE LE SAVOIR CHOZO ÉTAIT A MOI !!! » hurla alors une voix grinçante.

Une gigantesque main de ténèbres s’abattit sur la statue et Mother Brain sortit de derrière elle. L’immonde créature fracassa la statue de fureur. Son corps portait les stigmates du combat mortel qui l’avait vu se confronter à une Samus infusée de phazon. Mais d’ailleurs où était-elle ?

« - Espèce d’ordure ... attaquer par derrière » fulmina Baker Bane en tentant de s’extraire de sous le projectile pesant que le monstre lui avait expédié.

Tous jetèrent un œil à l’hypocrite et virent avec effroi que ce que Mother Brain lui avait envoyé était le corps sans vie de Samus à qui il manquait le canon. La colère commença à submerger Frédéric qui se retourna vivement vers Mother Brain, prêt à le massacrer. C’est alors qu’un son disharmonieux retentit. La destruction de la statue avait eu une conséquence et la stèle commençait à se refermer.

« - ATTAQUEZ-LE ! » cria Frédéric tout en s’élançant vers le monstre.

Sans se poser de questions, tous attaquèrent immédiatement le monstre. Tandis que Jeremiah lui assénait des volées de pics de glace, Wade déversait sur lui un brasier azur. Quant à Miles il frappa la créature de ses poings à distance en les téléportant à foison. Sous l’assaut combiné, Mother Brain recula de quelques pas tandis que Frédéric glissa sur le sol jusqu’à la stèle. Il se faufila dans l’ouverture juste à temps avant qu’elle ne se referme.

Ayant vu Frédéric disparaître par l’ouverture maintenant refermée, les trois hommes cessèrent machinalement leurs attaques, comme si tout était fini. Mais Mother Brain les rappela à la réalité en hurlant de rage et de frustration. Immédiatement, il frappa le sol avec ses deux pattes avant avec une rare violence. Se faisant, il créa une terrible onde de choc en direction des trois héros. Wade fut le plus réactif. Il s’avança d’un rapide pas et créa une puissante onde sismique pour contrer difficilement l’attaque du monstre. Mother Brain frappa ainsi le sol durant plusieurs secondes, créant de multiples ondes de choc. Éreinté d’avoir déjà utilisé sa sismokinésie à haut niveau sur la version de Janus 24 verdoyante, Wade commença à montrer des signes évident de fatigue. Mais cela, Mother Brain ne s’en rendit pas compte et décida de changer de type d’assaut. Il créa une nuée de projectiles qui vinrent s’abattre sur le bouclier de Jeremiah, prenant le relais de Wade. Voyant que cette attaque avait également échoué, Mother Brain sembla bouillir de rage. Des arcs électriques commencèrent à parcourir son crâne. Puis ce furent comme des étincelles qui l’entourèrent complètement. Sa matière grise commença à rougeoyer et à émettre de la lumière. Les tentacules ing qu’il avait à l’arrière du crâne furent réduits en cendres. Après quelques secondes, le monstre ferma son unique œil un bref instant avant de le rouvrir, projetant un large et surpuissant faisceau d’énergie sur le quatuor. Jeremiah sentit la puissance de la décharge lorsqu’elle frappa son bouclier. Heureusement qu’il venait de regagner des forces, il n’aurait jamais pu faire face à une telle puissance dans son état de faiblesse précédent.

Alors qu’elles s’étaient presque faites oublier, les failles recommencèrent à apparaître. Et avec elles, les combattants qui se trouvaient dans le hall il n’y a pas si longtemps. C’est alors que le grand hall, mais pas que lui, tout le temple chozo tomba dans l’obscurité. Malgré toutes les sources d’énergie que le groupe avait remis en marche, il n’y avait plus de courant. S’ensuivit un puissant tremblement de terre qui ébranla tout le temple. Tous cessèrent les hostilités. Tous pressentaient que quelque chose de primordial allait avoir lieu. Tout autour d’eux, les failles continuaient de s’ouvrir et de se fermer de façon chaotique. Les éclairs de Janus 24 γ frappaient l’originale en de multiples endroits. Les ténèbres de Janus 24 β semblaient se répandre dans le ciel. Par endroit, la végétation de Janus 24 ε apparaissait sur les murs du grand hall. Le toit de celui-ci s’effondra un peu plus. Mais au lieu de tomber, les débris s’envolèrent comme si la gravité venait d’être inversée. Et cela n’agissait pas que sur les débris. Un bref instant, tous se mirent à flotter dans le hall ... avant de retomber brutalement. Haut dans le ciel, une boule de feu traversa les cieux, dissipant un instant les ténèbres de la planète ing. Elle frappa la surface de la planète avec une puissance dévastatrice. Tous ressentirent la secousse sismique qui en résulta.

« - Bordel ! C’était quoi ça encore ? »

« - C’était l’une des épaves en orbite autour de la planète » indiqua Isaac.

Soudain, du phazon commença à apparaître sur l’un des murs non encore envahis par la végétation. La frontière entre les différentes versions de Janus 24 semblait s’estomper quelque peu. Chacune d’entre elles faisaient ainsi irruption sur les autres. Un puissant séisme ébranla à nouveau l’édifice. Mais cette fois, la source semblait bien plus proche.

« - Le magma des cavernes lavcore est en train de remonter vers la surface en formant un volcan » indiqua, impassible, le drone.

Les différentes versions de Janus 24 ne pouvaient cohabiter sans conséquences. Et celles-ci promettaient d’être cataclysmiques. Un nouveau vaisseau vint frapper la planète tandis qu’un débris de Janus 24 δ vint frapper directement le temple. Le choc fit effondrer un peu plus le toit du grand hall. Un gigantesque morceau de toit écrasa et tua sur le coup deux pirates de l’espace dont le sang vert se répandait maintenant sur le sol.
Parmi ces événements de fin du monde, personne ne se rendit compte que la stèle se fissurait de plus en plus, indépendamment des secousses qui secouaient le temple. Elle s’ébréchait à vue d’œil. Ce ne fut que lorsqu’une lumière vive et blanche passa à travers les fissures que tout le monde s’en aperçut. Transperçant l’obscurité qui s’était installée dans le hall, cette lumière pure paraissait comme salvatrice aux yeux de nombre d’individus présents en ce hall, les anges les premiers. Tandis que les démons et les pirates sous influence ing semblaient mal la supporter. C’est alors que la stèle explosa. Au sein d’une colonne de lumière éblouissante, Frédéric apparut en s’élevant. Il était la source de cette lumière presque divine.

Posant les pieds sur le sol du hall, la colonne de lumière s’estompa. Le corps de Frédéric irradiait de lumière. Ses yeux étaient emplis d’énergie et ses paupières craquelées. Il semblait complètement détaché, comme s’il avait transcendé l’état d’être humain. Il embrassa tout le hall d’un regard lent et sans expression. Puis son corps émit une gigantesque pulsion énergétique. La végétation et le phazon disparurent du hall en un clignement d’œil. La pulsion semblait avoir stabilisé cette partie de Janus 24. Jusque-là personne ne sut comment réagir. Ce fut les anges qui furent les premiers à réagir. Ils posèrent un genou au sol et baissèrent la tête. Manifestement, ils reconnaissaient Frédéric comme faisant partie des plus hautes sphères de leur ordre. Mais Frédéric ne semblait en avoir cure.

Surgit soudain par le toit, Meta Ridley. Le vautour de cauchemar semblait s’être débarrassé de Stéropès. Sans prendre la peine de réfléchir une seconde, il fondit droit sur Frédéric. Ce dernier le réduisit en cendres d’un tir de lumière blanche sans même le regarder. Puis il s’avança vers ses compagnons et Mother Brain. Ce dernier, pensant qu’il était le suivant, projeta sur Frédéric son puissant rayon d’énergie oculaire. Semblant être incommodé, Frédéric détourna le regard et tourna la tête sur le côté. Néanmoins, il ne cessa d’avancer. Se forçant à regarder Mother Brain, il tendit soudainement les mains vers lui et projeta un rayon d’énergie blanche d’un diamètre impressionnant. Son tir traversa celui de Mother Brain et pulvérisa celui-ci en une fraction de seconde.

Sa concentration perturbée un bref instant, les failles commencèrent à réapparaître dans le hall. Arrivé face à ses compagnons, Frédéric s’arrêta. Il observa Wade plus particulièrement.

« - Pardon » dit-il sans aucune émotion dans la voix avant de poser sa main sur le front de Wade.

Celui-ci se mit immédiatement à hurler. Il sentait Frédéric s’insinuer dans son esprit jusqu’au centre qui lui donnait de douloureuses migraines lorsqu’une faille s’ouvrait. Puisant dans l’affinité de Wade avec le voile dimensionnel, Frédéric se servit de son compagnon tel un catalyseur. Détournant les yeux de son ami, Frédéric observa le hall et les failles dont il parvenait à ralentir les occurrences, jusqu’à en empêcher totalement l’ouverture.
Cette fois son action ne se limita pas qu’au grand hall. Dans le ciel, les ténèbres de Janus 24 β disparurent, comme de l’encre de chine se diluant dans un verre d’eau. Les éclairs de Janus 24 δ cessèrent de zébrer les cieux.
Tout semblait rentrer dans l’ordre. Mais cela avait un prix. Le corps de Frédéric se craquelait de plus en plus. Son corps ressemblait à une statue de plâtre prête à se briser complètement. Leurs esprits reliés l’un à l’autre, Wade savait comment cela allait se finir. Frédéric comptait faire comme l’Elizabeth de Rapture, tout donner pour restaurer le tissu de la réalité au point de se sacrifier s’il le fallait.

Les craquelures luminescentes sur le corps de Frédéric le faisaient irradier. Alors que de petites parcelles de son être commençaient à tomber, projetant des faisceaux de lumières, une silhouette apparut soudainement dans son dos comme surgissant de nulle part. A cause de la puissance lumineuse que dégageait le corps de Frédéric, la silhouette fut méconnaissable. Qui s’était-il donc dressé aussi près de Frédéric ? L’inconnu posa alors sa main sur le crâne de Frédéric tout comme lui l’avait fait avec Wade. Immédiatement, la lumière qu’émettait le corps de Frédéric baissa drastiquement, jusqu’à s’éteindre complètement. Tous reconnurent alors la créature alien qu’ils avaient libérée sur la planète des Genetech, Liquaï. Celui-là même qui les avait dispersés à travers les dimensions.

« - Laissez-moi prendre le relais » dit-il humblement.

C’est alors que Frédéric et Wade s’effondrèrent. L’alien sembla effectivement achever ce que Frédéric avait commencé. Il dissocia définitivement toutes les versions de Janus 24 afin qu’elles n’entrent plus jamais en conflit. Après quoi Liquaï posa les yeux sur les corps inertes de Frédéric et Wade.

« - Il est intéressant de constater ce que le testament des Chozos a révélé ... Toutefois, il semblerait qu’il était encore trop tôt pour cela » dit-il.

Liquaï observa alors toutes les factions en présence.

« - Je vous laisse ce que vous étiez venus chercher, puisque le dernier chozo de cette planète vous en a trouvé dignes. En revanche, les autres ... »

Les yeux de l’alien s’illuminèrent alors et que ce soit le corps inerte de Baker Bane et ses Scrofs, les Pirates de l’espace (libérés au passage des ing), Filius et ses compagnons, Vassili, les démons ou les anges, tous disparurent en un instant. Chaque faction fut téléportée sur un vaisseau différent en orbite. Chacun de ces vaisseaux était encore opérationnel malgré les années écoulées.

Puis Liquaï se retourna vers les cinq individus.

« - La première fois que l’on s’est rencontré, je n’étais pas au mieux de ma forme. Cette fois, je suis en parfaite mesure de vous renvoyer tous au même endroit ».

Les yeux de l’alien s’illuminèrent encore plus intensément et Frédéric, Wade, Miles, Jeremiah mais aussi Isaac disparurent. Liquaï venait de les renvoyer directement vers la Terre 531. Alors qu’il savourait la réussite de ce sauvetage, Liquaï sentit que quelque chose n’allait pas.

« - NON ! Non, pas toi ! » s’écria-t-il.

« - Oh que si, petit liquaï ! Par deux fois ces individus ont été impliqués dans le presque effondrement de la réalité ».

« - Sais-tu qui ils sont et ce qu’ils sont destinés à accomplir ? » plaida l’alien.

« - Peu importe qui ils sont, peu importe leur destin. Tôt ou tard, réunis, ils provoqueront la destruction de tout ce qui existe. Il est temps, plus que temps de mettre un terme à leurs agissements. Plus jamais ils ne chevaucheront ensemble ! »

La présence quitta alors les lieux, laissant Liquaï à genoux, avec le sentiment d’être impuissant.
_____________

FIN DU LIVRE III
_____________
[1] : Note 1 & 2
Note 1 : Apparence de Mother Brain à la fin de Super Metroid


Note 2 : Apparence de l'Empereur Ing à la fin de Metroid Prime 2 : Echoes
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Compte à rebours pour votre départ
» "compte à rebours pour votre départ"
» Compte à rebours pour votre départ
» ELECTION DU GOUVERNEUR DE L' EQUATEUR: LE COMPTE A REBOURS
» Problème bannière compte à rebours
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 350 - Compte à rebours, part 8 : Rupture :: Commentaires

Pfou, cette mêlée générale xD C'était bien le boxon, mais très sympa à suivre Smile

Ca fait un petit moment que je me demandais comment le groupe allait quitter cette planète, mais je ne m'attendais pas au retour de Liquaï.

Du coup, si le groupe retourne sur la Terre 531... Ils risquent de retrouver Thibaud... Et Emile. J'ia hâte de voir ce que ça va donner si ça se concrétise ^^

Je me demande aussi quel est cette mystérieuse entité qui a l'air de tant inquiéter Liquaï.
 

Chapitre 350 - Compte à rebours, part 8 : Rupture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre III - une Bibliothèque de Mondes :: Arc 18 - un Monde de Metroid-
Sauter vers: