Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

17032012
MessageChapitre 39 - Embuscade à la Décharge

[Date originale : 23 Avril 2011]
[Date correctif : 21 Juillet 2014]
Terre 6354

Le Colonel Cain Westwood était un homme d’une trempe hors du commun qui lui valait une réputation d’homme à ne pas se mettre à dos. Maître en arts martiaux, aussi bien à mains nues qu’avec armes blanches, il en maîtrisait tellement que l’on pouvait se demander s’il y en avait une qu’il ne connaissait pas. Pour les armes à feu c’était pareil. Aucune d’entre elles ne semblait avoir de secret pour lui. Titulaire de nombreuses décorations militaires, il les aurait volontiers refondues pour en faire des munitions si cela n’était passible d’une peine de prison qui l’aurait éloigné d’un quelconque front de guerre. Au gré de leurs voyages interdimensionnels, l’Unicorps rencontra nombre de forces véhémentes à la technologie plus ou moins avancée. A leurs balbutiements, ils connurent ainsi de nombreuses pertes en raison d’une préparation insuffisante. Mais depuis ils avaient amélioré leurs protocoles et chaque mission extradimensionnelle était accompagnée d’un contingent militaire d’une dizaine d’hommes, voire plus lorsqu’ils se doutaient qu’ils allaient avoir à faire à une opposition violente. Ayant soif d’action et de gunfights, Westwood rongeait son frein car cette fois la mission sur la Terre 531 n’était pas de celles où l’on tirait d’abord et posait les questions ensuite. Il avait dû donc choisir parmi son équipe, la force de frappe Oblivion, une dizaine d’hommes parmi les plus calmes et sociables mais néanmoins tous de redoutables combattants qu’il connaissait et en qui il avait pleine confiance. De la confiance, il n’en avait pas un gramme concernant toute Terre parallèle où il n’avait pas encore posé le pied en personne. Ainsi il se présenta devant le portail ouvert vers la Terre 531 équipé comme s’il partait au front.

« - Colonel ? »

« - Oui, mon général ? »

« - Vous connaissez votre mission ? »

« - Escorter et protéger, mon général ! »

« - … sur une planète humainement stable, colonel ».

« - Permission de parler librement mon général ? »

« - Accordée ».

« - Je ne comprend pas pourquoi vous nous envoyez sur une mission que la force Sentinelle pourrait accomplir tout aussi bien sinon mieux, mon général ! »

« - C’est justement pour ça que je vous envoie sur place, pour que vous exerciez vos talents dans autre chose que de pulvériser la tête de vos ennemis à coups d’armes diverses et variées. Si c’est tout, la Terre 531 vous attend messieurs ! »

A ces mots les techniciens, précédés par les hommes de Westwood et l’homme lui-même, s’engouffrèrent dans le portail.
_____________

Terre 3012

Bien que n’ayant pas eu accès aux quartiers militaires, cela faisait quelques jours que nos trois hommes constataient une certaine effervescence au sein de la Lutra. Le personnel faisait de nombreux va et vient entre divers points de la base, souvent transportant au chariot élévateur ou au transpalette des caisses de diverses natures.

« - Quelle est cette agitation ? » demanda Frédéric.

« - Des préparatifs » répondit simplement Connors.

« - Ouais mais à quoi ? » questionna Miles.

Connors les attira dans une pièce vide, à l’écart des oreilles indiscrètes.

« - Les civils ne le savent pas encore mais nous nous préparons à une offensive d’envergure contre le Control Hive au nom de code "Sunray". Si nous gagnons, ce sera la première d’une longue série mais nécessitant de moins en moins d’hommes ».

« - Et si vous perdez ? » demanda Miles.

« - Ce sera la dernière et le genre humain n’opposera plus qu’une résistance symbolique ».

« - Ah carrément ? Vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère vous ! »

« - Vous concentrerez vos attaques sur une seule cible ou sera-ce une attaque simultanée de plusieurs points stratégiques ? » demanda Frédéric.

« - Nous allons attaquer une seule cible, la plus importante, la Tour Cortex. Elle permet une communication wifi à longue distance entre elle et les annexes principales mais c’est surtout là où résident les serveurs principaux du Control Hive ».

Alors qu’il prononçait ces mots Connors leur montra une photo de la fameuse tour sur son communicateur. Cette tour n’était autre que celle que les deinones leur avaient demandé de détruire.

« - Pour assurer notre victoire j’ai pour mission de rendre visite aux Alpha. Étant donné que cette mission se situe hors de la base, on ne m’a pas refusé de vous emmener avec moi ».

« - Nous sommes prêts à t’aider en cela » répondit Frédéric après s’être assuré d’un regard qu’ils étaient tous les trois sur la même longueur d’onde.

Après avoir fait un petit arrêt à l’armurerie pour s’équiper convenablement, Connors les amena à un hangar gigantesque donnant sur la surface. Sachant parfaitement quel véhicule prendre, Connors se dirigea sans peine à travers les rangs des divers engins jusqu’à celui des motoneiges. Rejoints par le bras droit de Connors, ils prirent place sur les motoneiges. Connors, son bras droit, Miles et Frédéric en prenant chacun une et Jeremiah montant derrière Connors. Ils sortirent du hangar après avoir vérifié que le radar ne détectait aucune unité ennemie à proximité susceptible de découvrir l’emplacement de la Lutra.

« - Sommes-nous les seuls à partir pour cette expédition ? » demanda Jeremiah.

« - Tout à fait ! » répondit Connors.

« - C’est la fête ! » conclut Miles.

A l’extérieur, Connors su parfaitement quelle direction prendre, ce qui étonna quelque peu Frédéric.

« - Vous savez où se trouvent les Alpha Gears ? »

« - Tous ceux au courant de leur existence savent parfaitement où ils se trouvent, le Control Hive compris. S’étant libérés du joug de ce dernier ils sont restés néanmoins neutres … jusqu’à preuve du contraire ».

Durant plus de deux heures ils roulèrent en plein milieu polaire jusqu’à ce que Connors s’arrête.

« - A partir d’ici nous allons prendre plein Sud et pénétrer en territoire hostile, restez bien sur vos gardes car il n’est pas impossible que nous rencontrions des ennemis » déclara Connors.

Près d’une demi-heure après avoir pris le nouveau cap, la neige laissa place à la surface métallique de l’assimilation du Control Hive. Le bruit des chenilles sur le métal faisait un bruit atroce, comme un clou rouillé sur un tableau mais en bien plus fort et de façon presque continue. Il était impossible qu’ils atteignent le repaire des Alpha Gears sans se faire remarquer, ce qui ne manqua pas d'arriver.
Alors qu’ils traversaient une décharge à ciel ouverte, zigzaguant dans les canyons de carcasses métalliques, ils furent repérés par des Desert Gears. Ces robots avaient un aspect humanoïde et dotés d’une armure de titane n’offrant que très peu de points faibles. Ils étaient tous armés de deux armes automatiques munies de bandes de munitions stockées dans des réservoirs fixés au dos de chacun d’eux. A cause du bruit assourdissant des motoneiges ni Jeremiah, ni Frédéric n’entendirent les Desert Gears prendre position au sommet des canyons pour les piéger. Ce ne fut que lorsque ces robots ouvrirent le feu qu’ils prirent connaissance de leur présence. Les premières balles firent mouche et transpercèrent Miles et Frédéric de part en part, les faisant chuter de leurs engins. Puis ils prirent pour cible les deux autres véhicules. Réagissant vivement, Jeremiah emporta dans les airs Connors dont la motoneige explosa sous les impacts de balles à peine quelques secondes plus tard. Son bras droit n’eut pas cette chance et mourut avant d’avoir pu dégainer son arme. Tout en portant Connors, Jeremiah s’éleva haut dans le ciel pour l’éloigner le plus possible des tirs des Desert Gears. Quant à  son passager, il ne parut pas gêné d’être porté ainsi puisqu’il sortit deux armes de poings et canarda autant qu’il le put les robots qu’il voyait sans pour autant atteindre leurs points faibles dans une telle position.
Au sol, Frédéric et Miles se relevèrent et sortirent leur M60. Prenant les premiers Desert Gears par surprise, ils parvinrent à cribler de balles deux de leurs assaillants tandis que celles qu’ils avaient reçues sortaient à peine de leur organisme. Mais leurs tirs s’écrasèrent comme des mouches sur un pare-brise sur les boucliers de titane des drones. Ces derniers réorientèrent leurs tirs sur les deux hommes restés au sol. Bien que les balles ne les tuèrent pas, la douleur était tout de même présente et Miles renversa une des motoneiges pour s’abriter derrière. Frédéric vint le rejoindre à l’abri. Soudain Miles reçut une balle particulièrement grosse qui provoqua une énorme déchirure à l’épaule gauche. Après avoir hurlé sous le coup de la douleur, il vit d’où venait le tir. Prenant sa forme démoniaque, il se releva et d’une seule main, se saisit de la motoneige derrière laquelle il s’abritait jusque-là et l’expédia sur le drone. Le véhicule explosa à l’impact, neutralisant le Desert Gear. Toutefois son acte irréfléchi les remit à découvert et les autres Desert Gears s’en donnèrent à cœur joie tandis que les deux hommes s’enfuyaient.
De son côté Jeremiah déposa Connors au sommet d’un des monticules de ferrailles. Ceci fait il fondit sur les Desert Gears les frappant de son épée détendue en fouet, plus pour détourner leur attention que pour réellement les endommager. Pendant ce temps, Connors, ayant sorti son fusil de sniper, alignait les uns après les autres plusieurs Desert Gears en visant les réserves de munitions dorsales non protégées par une couche de titane. La balle de son fusil sniper eut l’effet escompté, les réserves de munitions explosèrent sous l’impact endommageant fatalement leur chaîne de servomoteurs faisant office de colonne vertébrale. Mais il ne put faire ceci qu’avec trois d’entre eux. Communicant sans cesse entre eux pour des actions stratégiques parfaitement coordonnées, ils comprirent rapidement le stratagème de Connors. Ils retournèrent ainsi leurs armes sur sa position, le forçant à s’abriter en descendant sur le versant du monticule non exposé aux tirs pour se protéger. Trois d’entre eux convergeaient vers la position de Connors, débutant un encerclement. S’immobilisant en l’air, Jeremiah vit la stratégie des robots. Il se mit à regarder son environnement. Rapidement il souleva par télékinésie divers détritus et commença à les expédier sur les drones. Bien que percutés avec violence, ces impacts ne leur infligeaient que des dégâts superficiels.
De leur côté Miles et Frédéric s’étaient séparés et couraient de façon chaotique dans la décharge, chacun toujours poursuivi par deux Desert Gears.
Miles choisit soudain de monter sur les monticules de débris non sans s’écorcher au contact de bouts de ferrailles. Toujours canardé par les deux drones, au sommet il put les repérer facilement et en un clin d’œil il se fondit dans sa propre ombre pour ressurgir dans celle de l’un de ses deux agresseurs. Il arracha à mains nues les deux bandes de munitions avant de lui arracher les deux bras. Le second robot se retourna vers lui et, considérant l’autre unité comme déjà neutralisée, tira à nouveau sur Miles. Ce dernier se servit du robot qu’il venait d’amputer comme d’un bouclier lorsqu’il entendit Connors crier à tout le monde que leurs réservoirs dorsaux étaient vulnérables. Sans attendre, Miles retourna son robot pour offrir son dos aux tirs ennemis. Au moment même où ses réserves de munitions explosaient, Miles se fondit dans l’ombre projetée. Tout comme avec le premier, il réapparut dans l’ombre du second robot qu’il souleva de suite au-dessus de sa tête. Toujours sous sa forme démoniaque il sépara le robot en deux dans des craquements métalliques sinistres avant de les laisser retomber au sol. Le robot amputé de ses jambes restait néanmoins dangereux et tenta de se retourner pour lui tirer dessus. Mais Miles n’en avait pas fini.

« - Tes yeux aussi sont renforcés ? » lui demanda-t-il en pointant son M60 sur ses yeux.

Sans attendre une quelconque réponse, Miles tira une dizaine de cartouches dans les yeux du robot qui cessa immédiatement toute activité.

« - C’est bien ce qu’il me semblait ! »

Quant à Frédéric, la scène était plutôt étrange. Il laissait derrière lui une traînée de vapeur tout en enlevant progressivement ses habits. Les deux Desert Gears le pourchassaient toujours du haut des monticules de ferrailles tout en le canardant sans répit, ce qui ne faisait qu’augmenter de plus en plus la colère de Frédéric. Jetant également son arme, il se retrouvait à priori sans défense. Il arriva dans l'impasse qu’il avait repérée en pénétrant dans la décharge quelques minutes plus tôt.

« - C’est ici que ça se finit ! » dit-il en s’immobilisant.

Les robots le criblèrent de balles et Frédéric chuta en arrière, faisant le mort. Ce qui ne fut pas bien difficile puisque tout être humain normalement constitué aurait rendu l'âme sous un tel feu nourri. Il avait dans l’espoir que les robots descendent de leur promontoire pour s’assurer que cette fois il était bel et bien mort. Et ce fut le cas. Alors qu’un seul aurait suffi, les drones n’envisageaient pas que c’était un piège, et tous les deux descendirent. Estimant à leur bruit de pas qu’ils étaient suffisamment près, Frédéric rouvrit les yeux et en un clin d’œil se releva. Les Desert Gears réagirent promptement et le criblèrent à nouveau de multiples balles. La colère de Frédéric atteint alors un seuil de non-retour et il la laissa exploser littéralement. Une surpuissante explosion de feu ravagea l’impasse, contenue par les murs de carcasses. Les deux Desert Gears ne résistèrent pas à l’explosion. Les flammes dissipées laissèrent place à un spectacle étrange dans cette décharge. Non seulement les deux drones n’étaient plus qu’un amas de ferrailles fondue et méconnaissables mais les parois de l’impasse avaient également fondu et étaient devenues lisses sous les coulées de métal en fusion.

Comprenant qu’il n’empêcherait pas les drones d’encercler Connors ainsi, Jeremiah choisit une autre méthode et partit à toute vitesse vers l’un des robots que Connors avait abattus à peine quelques minutes plus tôt.

« - Ça ne doit pas être beaucoup plus compliqué que de tirer avec une arbalète » se dit-il en prenant l’une des armes du robot.

Puis il s’envola à nouveau vers les trois Desert Gears. Il cibla l’un d’eux et tira une première fois. Le recul de l’arme le surprit et il n’atteignit bien évidemment aucun des drones.
Prenant en compte cette force de recul, Jeremiah recibla l’un des drones, contracta ses muscles et tira. Cette fois ses tirs atterrirent entre les pieds du robot. La troisième fois fut la bonne. Ayant vu faire Connors, il savait où tirer et il endommagea les réserves de munitions du robot ciblé qui explosa de suite. Retenant sa joie d’avoir réussi, il se retourna vers le second robot puis vers le troisième. Tous deux connurent le même sort.

C’en était fini. Plus aucun Desert Gear n’était opérationnel.
Tous rejoignirent les motoneiges, Frédéric finissant de se rhabiller.

« - Depuis quand tu sais te servir d’une arme à feu toi ? » demanda Miles à Jeremiah en le voyant avec une arme à la main.

« - Depuis environ deux minutes. Une fois qu’on a compris le truc c’est pas plus compliqué que de tirer à l’arbalète » répondit l’intéressé.

Tous sourirent. Mais le sourire de Connors s’effaça en voyant le cadavre de son bras droit et ami.
Deux des quatre motoneiges étant hors service, ils montèrent à deux sur les deux autres, Jeremiah toujours derrière Connors et Miles derrière Frédéric.

« - Je peux savoir pourquoi c’est toi qui conduit ? »

« - Parce que tu as balancé la tienne sur un robot, non ? »

Dans un vacarme pareil à celui qui avait accompagné leur arrivée dans la décharge, ils en ressortirent reprenant leur cap.
Près d’une heure plus tard ils arrivèrent en vue d’un édifice tout en pointes. Il s’agissait là de la demeure des Alpha Gears. L’entrée était gardée par une seule créature. L’Alpha Gear était le modèle qui ressemblait le plus à un humain puisque c’en était un à la base. Lourdement amélioré de divers organes cybernétiques, la créature avait un aspect dérangeant puisque l’on ne savait plus ou s’arrêtaient les chairs et où commençaient les organes synthétiques.

« - Bon ! On est là pour s’occuper d’eux donc autant ne pas traîner ! » proclama Miles.

« - Miles ! Non ! » cria Connors.

Mais il était déjà trop tard. En un instant Miles se fondit dans l’ombre ambiante de leur cache et réapparut dans celle du gardien. Une technique qu’il avait eu maintes fois l’occasion de maîtriser. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, l’Alpha Gear se retourna en un éclair et le souleva par la gorge.

Connors, suivi de Frédéric et Jeremiah, sortirent à découvert en courant.

« - Il est avec moi, Reese ! » cria-t-il à l’attention de l’Alpha Gear.

Le gardien se retourna vers Connors tout en continuant de tenir Miles par la gorge. Le reconnaissant, le gardien lança Miles à cinq mètres d’un simple mouvement du poignet.

« - Sacrée poigne le bestiau ! » dit Miles en se passant une main sur la gorge tout en se relevant.

« - Kyle t’attend Connors ! » dit l’Alpha.

Sans qu’il fasse un seul mouvement, la porte s’ouvrit en silence en s’élevant.

« - On ne devait pas s’occuper d’eux ? » demanda Miles en suivant Connors, Frédéric et Jeremiah, précédés par le dénommé Reese.

« - On a dû mal se comprendre. J’ai juste dit qu’on devait leur rendre visite, pas leur déclarer la guerre » répondit Connors tandis que la porte se refermait derrière eux.


Dernière édition par Jezekiel le Lun 21 Juil - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org

 Sujets similaires

-
» Télécharge Twilight - Chapitre 3 : hésitation dvdrip fr
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge :: Commentaires

avatar
Re: Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge
Message le Sam 17 Mar - 13:41 par Shion
[Date originale : 27 Avril 2011]
Tiens, tiens, ça me rappelle de plus en plus une excellente saga de SF, tout ça, notamment certains noms Razz

Sinon, chouette un nouveau type de Gear ! ... qui n'aura pas fait long feu XD
avatar
Re: Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge
Message le Sam 17 Mar - 13:42 par Jezekiel
[Date originale : 27 Avril 2011]
Là ! Tu me fais plaisir mon p'tit Shion d'avoir relevé le clin d'œil. Clin d'œil inséré depuis quelques chapitres mais pas encore trop flagrant :p
avatar
Re: Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge
Message le Sam 17 Mar - 13:43 par Shion
[Date originale : 4 Mai 2011]
J'y avais déjà pensé avec les Gears et Connors, mais là avec Reese, j'étais obligé de le dire XD
avatar
Re: Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge
Message le Lun 11 Juin - 22:43 par Nyko
J'ai bien une idée sur la saga en question mais j'en suis pas sur^^
avatar
Re: Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge
Message le Mar 12 Juin - 7:26 par Jezekiel
C'est vrai qu'avec Shion, une fois qu'il eut dit qu'il avait choppé le clin d'oeil, j'étais à peu près sûr que c'était le bon car on partage énormément de goûts ... et donc on ne l'a pas dit explicitement à l'époque :p

Bref, lance-toi Wink

P.S. : ça fait plaisir de te re-lire ici ... deux chapitres que je publie sans venue de la part de l'illustre unique lecteur, ça n'aide pas :/
 

Chapitre 39 - Embuscade à la Décharge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Livre I - Mondes Nouveaux :: Arc 4 - un Monde Synthétique-
Répondre au sujetSauter vers: