Roman en ligne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mini-Test] Deus Ex : Mankind Divided

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezekiel
Admin
avatar

Messages : 885
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 36
Localisation : Poitiers, Vienne, France

MessageSujet: [Mini-Test] Deus Ex : Mankind Divided   Dim 23 Juil - 9:35

Deus Ex : Mankind Divided



Descriptif Xbox Live : Nous sommes en 2029, et les personnes mécaniquement augmentées vivent désormais en marge de la société. Devenu agent secret d'élite, Adam Jensen doit agir dans un monde ne tolérant plus ses semblables. Équipé d'armes et d'augmentations de pointe, il va devoir choisir l'approche optimale et les meilleurs alliés pour mettre au jour une conspiration mondiale.
Des couleurs plus riches et lumineuses en HDR.*

HUMANITÉ 2.0
Choisissez des armes et des augmentations de pointe, à personnaliser selon votre style.

LES HOMMES DE DEMAIN SONT DIVISÉS
Explorez des lieux variés dans un avenir où l'humanité est au bord du chaos.

DES CHOIX... ET DES CONSÉQUENCES
Découvrez l'univers de Deus Ex, où vos décisions ont un impact sur le déroulement du jeu.

UN NOUVEAU MODE : DEUS EX: MANKIND DIVIDED - BREACH
Deus Ex: Mankind Divided - Breach est un mode de jeu live, ajoutant une touche d'arcade et de casse-tête au gameplay emblématique de la série.

*HDR disponible sur Xbox One S (pour jeux et TV adaptés).

Notes Jeuxvideo.com

Note de [87]
17 / 20

Moyenne Joueurs
14 / 20



Mon avis : Suite de l'excellent opus Human Revolution, j'en attendais énormément.
Déjà, le jeu conserve sa patte graphique à l'identique (avec la puissance de la One en plus, bien sûr), on a donc droit à de splendides visuels, des personnages au design recherché (particulièrement les augmentés bien évidemment). Les graphismes claquent vraiment.
Le gameplay reste sensiblement fidèle au précédent opus donc, ici pas de désagréments ni de déception. Si t'achètes ce jeu sans avoir joué au précédent, j'ai envie de te dire que t'es un peu c*n.
On a donc affaire à un savant mélange entre RPG et FPS ... enfin, ce savant mélange semblait tout de même plus équilibré dans le précédent opus car ici, on a l'impression de plus passer son temps à discuter qu'à agir.
Là, les plus éveillés commencent à comprendre que quelque chose de louche se trame.
Adam Jensen est impeccable, il n'y a rien à dire. Tant au niveau des discussions avec son système CASIE qu'au niveau des gunfights, Adam est présent ! Il se donne à fond, voire même plus puisqu'il se découvre des augmentations inédites et expérimentales.
Dès leur découverte, un dilemme se pose au joueur : quelle augmentation expérimentale activer ? En effet, l'activation de l'une d'elle rend l'intégralité du système de Jensen instable. On doit dès lors choisir une augmentation classique à désactiver pour restabiliser le tout.
Mais voilà, alors qu'on tenait une piste intéressante, elle tombe rapidement dans une impasse ... ou plutôt on arrive déjà à l'autre bout de la route. En effet, celui qui nous fais découvrir ces nouvelles augmentations nous apprend qu'il existe un module capable de réguler les augmentations et nous permettre ainsi d'activer toutes les augmentations expérimentales pour peu qu'on ait assez de points de compétence. Non seulement ça mais en plus l'origine de ces augmentations nous restera mystérieuse jusqu'à la fin du jeu. Ainsi, à moins de lire tous les mails qui nous tombent sous la main, on ne sait pas d'où elles viennent avec certitude et surtout pourquoi Adam a-t-il été pourvu d'augmentations qui le rendent encore plus léthal.
Comble de la débilité des programmeurs, ces augmentations censées être inédites se retrouvent rapidement chez nombre d'adversaire en tout genre. Le plus flagrant : le module Titan qui génère une coque en néodyme abosrbant les dégâts pour peu qu'on ait de l'énergie. Quasiment tous les ennemis un tantinet coriaces bénéficieront de cette augmentation ... boss final compris bien sûr.
Histoire de ne pas les oublier, voici les 3 prochains points qui fâchent : le scénario, la gestion de l'énergie, les boss.
Commençons à rebours : les Boss ... ou plutôt devrais-je dire LE Boss. Pour ainsi dire, on n'a qu'un seul boss là où DE:HR en proposait au moins 3 (ne me rappelle plus du nombre exact). Et attention, alors qu'il est censé avoir des augmentations plutôt grossières, le bonhomme s'avère possédait le top du top niveau armement : invisibilité, titan, une version du prime qui semble bien plus mortelle que la notre, bref, overboosté et qui ne colle pas au profil du personnage. Et malheureusement, pour peu qu'on soit un peu malin, on parvient vite à trouver la planque idéale pour lui tirer dessus sans trop s'exposer. Bref, un ratage complet.
La gestion de l'énergie. Encore un aspect d'Adam qui a été raté. Plusieurs de ses augmentations nécessitent de l'énergie sauf que la barre d'énergie, qui se régénérait entièrement il me semble avant, ne se régénère pas après l'utilisation de certaines augmentations, créant un véritable défi et une énorme réserve de biocellule ... ou alors c'est pour nous forcer à utiliser la méthode furtive.
D'ailleurs TOUT dans ce jeu nous tente de compenser la faiblesse du scénario. Alors que dans DE:HR on avait l'impression de vraiment avancer avec un dénouement impactant lourdement l'univers du jeu, DE:MD nous propose un scénario banal au complet, qui ne remet quasiment rien en question et, comble du comble, on apprend après la sortie du jeu que la franchise va se mettre en pause durant un petit moment ? Trop d'efforts ont été demandé ?
Alors non seulement, n'ayant pas peur des mots, le scénario est nul à chier et on voit les énormes ficelles à tout bout de champ mais en plus il est sacrément court. Et ça les développeurs en avaient conscience.
Le côté axé dialogues plutôt qu'action, pour rallonger le temps de jeu à force de papoter.
La gestion de l'énergie nous forçant à la jouer furtive et donc prendre des chemins plus longs ou nécessitant plus de réflexion avant d'agir.
Même les neutralisations sont axées côté furtif. Vous engrangerez plus de point à assommer un garde discrètement plutôt qu'à le tuer lors d'un gunfight, voir même en le snipant d'une balle dans la tête avec un pistolet sans viseur.

Je ne vous parlerai pas du mode Breach qui est juste une blague et qui trahit encore une fois que les développeurs avaient conscience que leur jeu était court.

En bref : Énorme déception avec ce titre qui avait un putain de potentiel et une base solide d'adeptes après le premier opus. La beauté d'un jeu ne fait pas tout et même les répliques parfois bien senties d'Adam ne suffisent pas à pallier le creux de cet opus !
Revenir en haut Aller en bas
http://babel.forumgratuit.org
 
[Mini-Test] Deus Ex : Mankind Divided
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TEST]HTC One Mini 2
» [Mini-Test/Tuto] Capteur Allemand UniSens-E
» [Résolu] Flash led HS??
» Mini Europe: 1er test du 450D
» Test visuelle d'aptitude à la conduite de Mini Z

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: En dehors de Babel :: l'Antre des Verres :: Jeux Vidéo-
Sauter vers: